Partagez
Aller en bas
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:22

Aperçu hors de la sortie de La Coupe, il y a quelques jours. Le doc’ observant un duel. Visiblement de mauvais poil, il aurait suivi un groupe sortant de l’Antique afin de s’assurer qu’il n’y aura aucun blessé grave.
Il aurait été rejoint par Nasan, peu de temps après, prenant la route avec elle sur son cheval, disparaissant dans le désert du Thanalan.





Quelques heures plus tard, aperçu au milieu de nulle part, le duo en pleine discussion, et ce malgré l’heure tardive.




C’est un miqo’te fatigué, manquant de sommeil et bien moins souriant, qui parcourt La Coupe, s’installant parfois à l’Antique café pour manger. Le doc’ ne semble pas en grande forme.
Il aurait été aperçu hier soir en compagnie de C’enaya, une miqo’te blonde qu’il a déjà croisé de temps à autre.
Il semblerait qu’il ait mangé son sandwich en sa compagnie, dans une discussion au bord de la piscine.



Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:23

Aperçu aux abord de l’Antique. C’Thay, discutant avec Kaalun. Parti précipitamment, le Miqo’te ce serait rendu au domicile de Nasan non loin à La Coupe. On dit qu’un convoi revenant d’un navire aurait transporté cette dernière sur un brancard. Le médecin attendant patiemment, inquiet dans le jardin de la jeune femme. Voilà trois jours qu’ils ne sont pas sortis. Certains diront que le soigneur, s’épuise à traiter et soigner la jeune femme Xaela qui est arrivée inconsciente, possiblement dans une sorte de coma étrange.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:24
Aperçu au tournoi du Lotus a Shirogane, le doc', accompagnant sa compagne Nasan visiblement étant l'une des participantes. Il y sera vu a deux reprises. Selon certain témoins et rumeurs, ils auraient été aperçu le premier soir se bécotant dans un jardin non loin. Puis le second soir, après la défaite de sa compagne, blessée, le doc' serait parti relativement désappointé et exaspéré. On ne l'aurai plus revue dès lors sur place. Et on raconte qu'il est rentré directement à La Coupe le jour suivant.





Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:25

On raconte que le doc' serait seul depuis plusieurs semaines, il aurait emménagé non loin à La Coupe et serait vue très peu souvent en extérieur de son appartement. Les seules apparitions sont généralement courtes, il semble fatigué, abattu et inquiet. On dit qu'il aurait également aidé un groupe d'amis dont K'rayne à gérer une situatione t qu'il se rendait au chevet d'un patient pour des soins épuisant durant plusieurs jours.


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:25
Aperçu, aux bains d'émeraude, un C'Thay de très mauvais poil, fatigué et agacé se faire trainé par un ami, Namar afin de lui changer les idées. Le miqo'te normalement agréable était exécrable et relativement médisant sur la gente féminine bien que discret sans offenser directement qui que ce soit, il aurait fini la soirée de meilleure humeur malgré tout grâce à une amie C'enaya travaillant sur les lieux puis aurait été revu le jour suivant pour un rendez-vous avec Hikari afin d'avoir un massage détente complet. Le duo serait reparti une heure après pour manger un morceau chez le miqo'te l'invitant poliment afin de la remercier.



Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:25
Aperçu à La coupe, proche de son domicile, le doc' qui se décide enfin à ressortir de chez lui et a reprendre son travail. Faisant de nouvelles rencontres, de nouveau patients et profitant de moment d'amitié et de rire bien souvent vu en compagnie de C'enaya Jin.






Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:27

Qu'il est difficile de constater, après un échange houleux, que l'amour n'est pas toujours suffisant. Bien trop de différences séparent la xaela du médecin, cultures, principes, éthique. C'est dans le jardin à brumée, proche de son cabinet que C'thay reçoit la visite surprise de Nasan, après une longue absence sans nouvelles. C'est à cet endroit qu'ils décidèrent après un échange difficile, de finalement se séparer en bon terme. La faute à pas de chance, malentendu, mauvaise réactions de par et d'autre, incompréhension. Une relation vouée à l'échec malgré leur sentiment, c'est clairement un combat d'ombre et de lumière, que le couple ne souhaite pas subir au point d'en arriver à se détester ou se déchirer, garder une amitié est dès lors la solution la plus sage.


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:28

Le doc' serait parti d'urgence il y a quelques jours en direction de Noscéa Extérieur, il semblerait que son amie C'enaya ai eu besoin de lui lors d'une chasse au cœurl plutôt mouvementée.



Il n'est pas rare de le voir s'entrainer, courir sur les plages de brumée et Costa del sol, parfois accompagné de son amie C'enaya, et parfois vu avec une hyur, en une relation toujours amical. Bien qu'il soit entouré de femme principalement mise à part son ami et colocataire Al'Namar. Le doc' est toujours un cœur d’artichaut célibataire, certain raconte qu'il aurait surtout une certaine mal chance avec la gente féminine.




Aperçu proche du bazar en dehors de la ville d'Uldah, Hikari et Thay avec un panier pique nique, profitant de la vue au sommet de la falaise qui surplombe l'océan. L'échange semblait des plus amical pour les témoins passant non loin. Des sourires, dialogue. Cependant un témoin notera le départ de la demoiselle relativement hâtif et semblant de mauvaise humeur ou possiblement contrariée. Le doc' sera resté seul planté sur place sous l'arbre durant plusieurs heures, pensif, accablé peut être, son sourire s'étant effacé dès lors que la raen serait partie.



Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:37

La serveuse de l'Antique a frôler la mort il y a de cela quelque jours. Soigné par Linea et Thay au cabinet médical, le lendemain elle a été emmenée, discrètement en sécurité directement à l'appartement du doc'.

Elle y restera quelques jours pour récupérer, soin à domicile et lieu sécurisé suite à son agression. Les visites de ses amies certain soir rempli l'appartement du célibataire de rire et de discussion qu'il semble apprécié, tranchant avec sa solitude habituelle.


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:38


Thay entouré des filles Lianie, Wiloh et Anie, au bar de l’antique, seront interrompu dans leurs échanges par l’arrivée d’une raenne, blessée, épuisée. Le temps de demander un médecin, avant qu’elle ne s’écroule dans les bras du doc’ qui l’aura rattrapé juste à temps avant de l’emmené au cabinet, suivi par Wiloh.



Etsu Yasei ouvre légèrement, les yeux soupirant, elle passe une main sur son visage, se mettant à tousser légèrement. Sa vue semble troublée, elle émerge doucement, visiblement perdue, puis quand elle voit une silhouette s'approcher, se redressant par réflexe et instinct de survit venant se caler dans un coin du lit se recroquevillant sur elle-même, ses yeux bougeant paniqués, tous ses sens en alertes.

Thay étire un doux sourire, se mettant en visu de la raenne.

- Bonsoir Mademoiselle. <Doux à mi-voix pour ne pas la brusquer> Je suis le docteur C'thay. Doucement doucement...vous ne risquez rien ici, je viens de vous soigner avec l'aide d'une amie.
- ou...ou...je suis ? *d'une voix douce et faible* médecin...l'antique...*essayant de remettre ses souvenirs en place* -Vous...êtes entrée dans l'antique j'étais au bar vous cherchiez un médecin. <Sourit doucement calme se voulant rassurant> vous vous souvenez ?
-Je...me souviens pas....
- Vous étiez en souffrance oui je me doute, avec une forte fièvre. Vous êtes dans un café-restaurant mais qui possède une infirmerie et un cabinet médical, le mien. Vous avez vue l'affiche qui mentionne un médecin et vous êtes entrée pour demander de l'aide.

Plusieurs heures de soin plus tard, sortant de l’Antique, Thay emmenant avec lui ses deux patientes, Wiloh et Etsu, afin de se rendre chez Naya, cette dernière hébergera Etsu le temps qu’elle soit remise de son agression, elle aussi.


Les portes s’ouvrant, Thay et les filles s’arrête afin d’échanger quelques mots auprès d’un client. Ce dernier ayant un comportement étrange, il dit entendre des voix. Une légère brume semble stagner uniquement devant l’entrée de la bâtisse.


Thay n’étant pas insensible aux esprits ne mettra pas long à comprendre qu’il y a quelque chose d’anormal et d’inquiétant. Il demandera au client d’en informer Alfred afin de contacter les patrons.

-Merci de rendre service...<soufflant par les narines> les filles sont sous ma protection, je suis médecin, donc...faites juste ça, ça ne vous coute rien je vais pas entrer je les garde à l'œil.
[J'linh Tia ] -Une voix me dit qu'elle sent une Xaela, moi je sens juste la bouffe mais ça doit être parce que j'ai faim.  

Le Miqo'te, même s’il y met toute la mauvaise foi du monde, ira prévenir le dénommer Alfred de ce qu'il se passe !
Des crissements de métal sur de la roche raisonnent dans les ruelles non loin.

Sur le départ, Thay croise finalement l’un des videurs. Khal.

-Attendez ! <L’interceptant avant qu’il n’entre dans le bâtiment.>
- Hmm ?
[J'linh Tia] - J'ai prrrévenu Alfred !
- Vous travaillez ici non ? <A Khal>
- Oui, pourquoi ?
- Il y a un truc qui cloche...<pointant la brume autour de l'entrée, un truc plutôt étrange>

J'linh Tia hume l'air, à la recherche de quelque chose ? En tous cas, il garde son air décontracté, voir insouciant.
- Un client a même entendu des voix, je suis mage blanc, et il y a une sorte d'ambiance étrange, une sorte hantise. <Très sérieux fixant le Xaela> je suis médecin ici.

L’une des lumières se remet à clignoter.

[Khal] - C'est quoi ce bordel ?
J'linh Tia vient tapoter une des lumières.

[Thay]- Aucune idée mais moi j'ai deux patiente devant que je dois emmener en sécurité je peux pas m'en charger.
[J'linh Tia] - Sésame, éteint toi. *très sérieux*

Thay laissera Khal faire le nécessaire et rejoindra Wiloh et Etsu à la sortie du jardin. Wiloh semble des plus nerveuse, Etsu quant à elle, terrorisée s’agrippe à la miqo’te.

-On rentre les filles…<tendant une main vers les demoiselles, planquées derrière l’étable à chocobo.>
[Wiloh] – j’ai entendu une voix dans mon oreille….



Dans la ruelle, non loin, le trio cherchant à rejoindre l’Ethérite le plus proche.

-Wiloh, on n’a pas le choix, cette chose nous suit on va devoir prendre l’Ethérite, je sais que ça te rend malade mais je m’occuperais de toi et de ton Ether une fois à la maison. <Doux, parlant bassement>

Une personne passe alors dans la lumière, une silhouette d'Ao'ra masquée est visible furtivement, ses yeux verdâtres et morbides visibles pour un temps, puis tout disparait.

[Wiloh] Qu...? *Semble pas très à l'aise*
-tu préfères que l'esprit ou...ce truc nous suive jusqu'à l'appartement ?
-Ah ! c'était quoi ça ?!
[La voix] - Uh uh uh uh uh... Je te vois... raenne....
[Thay]- je n’ai rien vue je te parlais, t'as vue quoi ?

Etsu sursaute, semblant de plus en plus paniqué, n'étant pas loin de prendre la fuite.
Wiloh baisse les oreilles, et prend la Raenne dans ses bras, dans un geste protecteur.

[Thay] <grimace à la voix> BON ! un petit malin en furtivité, si t'as les couilles montre-toi !
[Etsu]- C'est qui qui p-parle...
[Wiloh]- J'ai vu dans la lumière quelqu'un et après plus rien...

C'thay passe une main dans son dos, et récupère le cylindre à sa taille, d'un son mécanique le tout se déploie rapidement en bâton de mage.

- TOUT DE SUITE !

Khertsgii Dotharl se forme doucement alors que de la brume se condense, un visage masqué d'un rouge liquide, la peau grisâtre et le regard morbide, verdâtre et écarquillé, des vêtements bleus néants sur le corps.

Etsu laisse la miqo'te la prendre dans ses bras, visiblement terrorisée comme si cela ne suffisait pas.
C'thay tape un coup sur le sol et déploie un bouclier d’Éther sur le trio.

[Wiloh]- Une Dotharl !
[Thay]- Qu'est-ce que vous voulez ?!

La voix du doc en est grondante, tel un bruissement de flots bien moins charmant et courtois, le regard fixe, ses oreilles sont droites et le poil hérissé, gonflant légèrement le torse, en alerte. Il reste interposé, dans cette ruelle sombre, entre les deux femmes et la Dotharl.

La Dotharl joue avec un couteau de lancer à lame dentelée, une chaîne reliant le dit couteau aux hanches de la xaela.

- How...Mais que vois-je... Vous quittez tous la Steppes sans me le dire...? *revient à la raenne*

Etsu déglutit doucement, cillant légèrement en voyant le regard de l'inconnue se poser sur elle. Wiloh attrape une dague dans sa botte, prête à défendre Etsu malgré sa propre blessure au ventre entièrement bandé, visible grâce au haut court qu'elle porte.

[Thay]- Vous devriez tourner les talons...pas mal de patrouille sont dans le coin, ce serait idiot de tenter quoi que ce soit.

La Dotharl eu un rictus se dessinant sur les yeux d'outre-tombe alors qu'elle s'efface peu à peu dans les ombres.
Thay, une légère lueur bleutée émane de la main du mage, celle même tenant le bâton.

[Wiloh] -C'Thay, il faut qu'on se téléporte...<Wiloh gardant la Raenne dans ses bras.>
- Allez-y en courant oui...<bassement> vous savez où aller.
[Dotharl]- Je me souviens de chacun de vous... Raens comme xaelas...

Tous les sens d’Etsu sont en alerte et elle tente de voir ou est passée la personne, tremblant légèrement.
Thay maintient le bouclier d'Ether sur les deux filles.

[Wiloh à Thay] - Non, on ne va pas te laisser seul !
- Wiloh…<gronde fronçant> ça ira...j’arrive tout de suite.

Deux minutes plus tard Thay sentant la hantise se dissiper et disparaitre prendra le pas derrière ses patientes en direction de l’Ethérite voulant rejoindre son appartement.

-Etsu, on va chez moi, Naya viendra te chercher, prenons pas le risque de se séparer ce soir.


Wiloh entre et semble pas très bien d'un coup, pâle, elle fonce aux toilettes pour se vider les tripes déjà peu remplies depuis deux jours.
[Thay]- C'est bon rien ne nous a suivi, je vais devoir prévenir les patrons de l'antique...cette Xaela semblent vouloir s'en prendre à pas mal de raenne et de Xaela. <Remontant une main à son oreille, il fera avant tout appel a Namar étant de la sécurité de l’Antique également.>

[Etsu] ça...ça...en avait ap-pres moi non ? *paniquée*
- <soupire> installe toi Etsu...fait comme chez toi tu ne risques rien ici. Et, oui après les gens comme toi.
Thay toc à la porte de la salle de bain.
- Wiloh ça va ?

Wiloh se tient aux rebords de la cuvette, la tête penchée, on entend des bruits pas agréables.
- Je viens te tenir les cheveux ma belle ? <Souriant en coin tentant un peu d'humour>

Wiloh ne réponds pas trop, ayant mal au bide comme pas possible, tremblotant et suant.
<Thay avise Etsu d’un doux sourire> - Mon amie viendra te chercher ici, on ne te laissera pas seule là-bas le temps qu'elle rentre de sa mission. Elle prendra soin de toi chez elle.

[Wiloh]- Je... Déteste les voyages éther- bluuurg.

Thay fini par ouvrir la porte coulissante et entre dans la salle de bain, tant pis pour l’accord.
Wiloh toussote, n’ayant plus rien que de l'eau à vider.

Etsu s'installe dans un coin, se recroquevillant toujours, elle regarde alors le feu qui brule dans la cheminée, restant silencieuse toute retournée de tout ce qui lui est arrivée depuis des jours.

Thay vient alors s'installer derrière Wiloh, l'enlaçant, non pas seulement pour la calmer mais dégagera son aura d'Ether dans le même temps. Sa main droite glissant devant elle sur son abdomen, sans caresse ou autre bien qu'il soit délicat. Il vient infuser de l'Ether au niveau de son estomac pour soulager ses contractions, douleurs et incommodité.  Wiloh le laisse faire, respirant fort, en posant son front contre le bord, reprenant son calme.

-respire doucement...<doux d'un murmure>
Wiloh acquiesce et reprend calmement sa respiration.
- Essaie de sentir mon propre souffle, ma respiration avec les mouvements de mon torse et cale toi sur ça.

Le miqo’te respire donc lentement en quatre temps, comme pour calmer une crise d'angoisse, la laissant suivre.

La nuit s’en suivi plus calme, thé chaud au coin du feu, dialogue, Thay essayant de faire son boulot de psy comme il peut pour calmer Etsu dans un premier temps puis Wiloh. Le visite de Lianie viendra apporter une touche amicale à cette soirée difficile pour ses patientes. Etsu s’endormant finalement sur le divan. Naya passera dès demain la récupérer.

La nuit se prolongera pour Thay et Wiloh dans une discussion amusante, plus détendue, profitant des pâtisseries que le mage à rapporter pour fêter l’anniversaire de la Miqo’te. Il lui offrira ce qu’il avait prévu plus tôt dans la journée. Un vivarium pour le Gecko de Wiloh, puis finira par aller se coucher sur l’autre partie du divan inoccupé.
La nuit fut courte et agité pour Wiloh et le doc’, devant régulièrement calmer les cauchemars de la jeune raenne.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:40

Thay vient alors reposer un plateau en bois avec les sushis géants et la sauce, lui souriant en douceur, il repose les plats en bois, les baguettes et les couverts puis pour finir la bouteille de jus de fruit.

-Tu as déjà mangé des makis et sushis ?

Wiloh secoue la tête, fixant les plats avec intrigue, penchée, les yeux plissés et les oreilles remuantes.

-Eh bien c'est du riz...condensé, compact, avec soit du poisson blanc dessus, soit du requin, soit du saumon...<sourit montrant les dit sushi>tu peux manger avec la main, les ustensiles ou…<ricane et vient prendre des baguettes, il les maitrises bien, habitué et vient tenter, en se penchant, de choper le nez de la miqo'te avec> avec ça.

-<Louche sur les baguettes qui pincent son nez, arquant un sourcil en riant doucement>- Avec ça ? Ça ne se met pas dans les cheveux t'es sûr ?

-Ah...euh...non pas celle-là mais certaine femme Hinghashienne le font ouais...<riant volontiers, il se réinstalle, attrape un sushi avec les baguettes qui tiennent en équilibre et vient mordre dedans, souriant en coin en gardant sa mire de jades douce et malicieuse sur elle.> Hmm ché fachile. <Tu parles.> échaye...

Wiloh le regarde faire en penchant la tête, arquant un sourcil en essayant de chercher à comprendre ses gestes pour l'imiter. Elle prend les baguettes, jette un œil sur Thay pour voir comment il les maintient, et tente de les placer entre ses doigts à l'aide de l'autre main, l'air concentrée. Ensuite elle pioche un sushi, avec beaucoup de galère, le soulève et fait trembler ses doigts mal placés autour des baguettes, laissant le sushi s'écraser sur le bois. Elle baissera les oreilles de frustration, fronçant le nez et recommencera sans succès.

-Facile hein...

-<Ricane, attendri et navré, il se redresse et vient s'asseoir prêt d'elle en douceur posant son propre sushi> On recommence je vais t’aider...<lui tend les baguettes et viendra l'aider de ses mains sur les siennes, disposant les doigts en douceur comme il se doit> stabilise la prise là, entraine-toi avec moi à pincer plusieurs fois dans le vide comme ça...<tac tac tac>.

Wiloh le laisse donc faire, fixant les baguettes en essayant de se concentrer pour faire claquer les baguettes entre elles plusieurs fois dans le vent.

-Mmh okay. Je crois que c'est bon comme ça ?

-Ouais...<hoche doucement, amusé et concentré avec elle, il guide ses mains dans la sienne, tenant avec elle les baguettes pour choper son sushi qui est tombé, il va s'assurer que ça tienne, même si elle tremble un peu et malicieux, lui souriant en coin il va l'apporter jusqu'aux lèvres de la miqo'te> grouille toi, mord avant que ça tombe ! <Se retenant de rire.>

-Aah okay j'étais pas prête ! <Viens vite mordre dans le sushi entier, et grimace légèrement> Chest pas bon le bois des baguettes...
-....

Thay éclate de rire, cille en voyant sa main sur le point de lâcher prise et pour ne pas tâcher la miqo'te ou le tapis il se jette dessus pour manger le reste tenant en otage la main de la miqo'te il manque de lui mordre un doigt mais tout va bien. Bouche pleine ensuite il rit serrant les lèvres gonflant les joues, ses oreilles frétilles et les larmes de rire lui montent aux yeux, avant de relâcher sa prise pour tenter de ne pas s'étouffer avec l'énorme sushi.

-cha...chemanche pas les ...baguettes...<mâchant comme il peut gardant le regard joueur sur la demoiselle.>

-Ooh... <Le regarde comme s'il venait de lui faire révélation et rougit un peu en le voyant mordre ses doigts, sursautant >Moi aussi je suis pas mangeable ! <Rit>

-<cille un instant, l'observant aussi amusé que tendre mais un brin sceptique, difficile avec la demoiselle de savoir quand elle est réellement naïve ou pas. Il ricane finalement à sa réponse> minche alors...<terminant sa bouchée> bon prend les services on tentera les baguettes avec les nouilles udon. <Souriant en coin, il reprend ses propres baguettes et continue de manger, à l'aise lui.>
-Bon app’ Wiwi.


Thay récupère des bols en cuisine et vient servir près de la table la soupe udon, de longues pâtes et un bouillon épicé.

-<Revenant s'installer près d'elle avec le tout et une cuillère particulière prévue à cet effet.> et voilà, donc là c'est une soupe...hein rien de compliqué...les pâtes tu manges avec baguettes ou fourchette, par contre tu ne manges pas la cuillère hein. <Souriant en coin, malicieux.>

-Ah hm d'accord. <Sourit, amusée, prend le bol entre ses mains et la cuillère pour siroter et tester le goût, frétillant des oreilles >

-Miam, j'adore ce goût épicé ! ~

-Aaaah je suis ravi de l'apprendre, en fait à Kugane j'ai appris à cuisiner pas mal de chose, j'adores ça, mais je mange de tout, je suis pas compliqué. <Doux lui souriant il continue de manger en agitant les oreilles>

-T'as réfléchi un peu à ma proposions d'infirmière ? <Souriant finement>

<Sourit puis cligne des yeux, dressant les oreilles> Owh euh... Ben je sais pas trop en fait... Se gratte derrière l'oreille

-Tu sais faire quoi ? autre je veux dire, t'as une passion, un métier, un art ? <Glissant un doux sourire sur elle de temps à âtre mangeant tranquillement> des compétences ? Fin...tu vis de quoi ? tu te fais des gils comment ?

-Je suis apprentie dresseuse au Ranch de Brancharquée. <Sourit tendrement Non, ne t'en fais pas ça ne m'ennuie c'est juste... Soudain. Je ne m'y attendais pas. Remue les oreilles>

-Ah pardon...ouais je suis...peut-être un peu curieux...<haussant les épaules, il rougit un peu et se penche au-dessus du bol, maitrisant les baguettes, avec les pâtes qu'il déguste, il aspire dans un bruit sonore frétillant les oreilles dans le même temps, glissant un regard joueur sur elle.>

hm…donc dresseuse…je vois...je suis curieux, je pourrais venir voir comment on dresse un chocobo ?

Wiloh arque un sourcil, souriant tendrement, et éclate de rire au bruit qu'il fait en aspirant les pâtes, c'est un son pas commun qu'elle entend.

-Ha bien sûr oui ! <Lui offre un clin d'œil et prend la fourchette pour chopper les pâtes en roulant dedans, elle a définitivement abandonné les baguettes, même avec l'aide de Thay elle n’est pas douée là-dedans.>

-<sourit en coin et rit doucement, soufflant par les narines> On fait une course ? On prend une pâte chacun... de plus ou moins même longueur, normalement c'est le cas...<ricane> et puis, je fais un deux et trois avec une main, à trois on aspire en même temps, le premier qui a tout dans la bouche à gagner. <Jouant des sourcils>

-<Wiloh arque un sourcil, souriant en coin Tu veux vraiment> me défier moi à la course? Hoho ! Tu as perdu d'avance mon ptit Papy ! <Sourit en plissant les yeux, fronçant les sourcils, l'air confiante>

-<Thay rit volontiers et fouille son bol pour chercher une pâte> sans tes pieds je sais pas moi, faut une sacrée aspiration pour y arriver, j’ai LA technique moi.

-Okay, je prends le pari ! <Pose la fourchette, elle semble opter pour une tactique particulière, elle prend le bol entre les deux mains, le fixant avec un regard de défi, remuant les oreilles pour signifier qu'elle est prête Tu vas te faire écraser... Prête à poser ses lèvres sur le bord du bol>

-C'est ce qu'on verra !

Thay rit doucement écarquillant les yeux surpris de la voir apprécié les défis à ce point-là et se positionne, la gardant du coup de l'œil. D'une main levée entre eux, il fait 1, 2,3 durant ce laps de temps il prendra une grande inspiration remplissant ses poumons puis aspire fortement.

Wiloh aura essayé de boire la soupe et les pâtes en même temps mais elle n'aura réussi qu'à s'étouffer puis à rire, regardant Thay d'un air amusé et impressionnée par sa capacité à aspirer.

-<…Thay cille bouche pleine, avale et lâchera un rot qu'il tente de contenir mais rit pourtant dans le même temps et retombe sur les fesses, puisqu'il s'était agenouillé> Humpf...gagné...mais je vais exploser et il reste des trucs sur la table. <Avise la table au loin comme un défi insurmontable à franchir, les oreilles en arrière le regard inquiet bien qu'amusé>

Wiloh éclate de rire au rot inattendu, se tenant le ventre, les oreilles couchées sur son crâne tandis que son visage est tordu par le fou rire, la petite larmouille de joie aux coins des yeux.

-Mon dieu, t'aspire comme ça grâce à Namar avoue ?! < Elle le regarde avec taquinerie, amusée, essuyant ses yeux, ayant posé le bol.>

-...Hein ?! <Éclate de rire à son tour en la voyant se tordre, il se sent coupable pour la douleur mais trop mort de rire par sa remarque, il grogne ensuite faussement vexer et ce jette sur elle, pas trop fort, surtout pour tenter de lui choper un pied sur le tapis> ah ouais ?!! tu me cherches, vile dresseuse, je vais te dresser moi...<tentant de lui chatouiller la plante du pied s’il a réussi à le prendre.>

Wiloh écarquille les yeux de surprise en le voyant se jeter sur elle, et glisse sur ses fesses puisqu'il tire son pied, la faisant rire d'autant plus.

- Nooooon pas là ! Essaie de se débattre en riant

-Ha ha...mademoiselle a son point faible...<il n’insistera pas trop pour autant à cause de son ventre et la relâchera, souriant tendrement amusé> bon aller on fait une pause pour la bouffe, et je vais soigner ton ventre et retirer les points hm ? tu seras plus à l'aise parce que si tu ris encore tu vas tous les faire péter. <Soufflant un rire>

Wiloh pouffe de rire, essayant de se calmer et hoche la tête, se passant une main pour soulever les cheveux tombés sur son front, souriante, essoufflée à cause des fous rires.

-Okay...

Thay sourit en coin et se redresse rapidement, se penchant pour lui tendre une main et l'aider à son tour. Une fois relevée, il viendra la chopée en princesse encore pour l'emmener sans préavis jusqu'à la chambre.

Wiloh se fait alors porter en princesse sans s'y attendre, riant en s'accrochant à ses épaules par crainte de tomber, remuant la queue, amusée.

-Je peux marcher tu sais ? ……..
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:43

Assan entre, les mains recouvertes de sang et le bas du visage également. Il pose son regard sur Thay, complètement vide, et tombe sur les genoux face à lui, Aly dans ses bras.

[Thay]- Laisse je vais prendre le relais...<doux et navré le voyant s'effondrer, il se penche et récupère le corps d'Aly soigneusement, ne tardant pas à aller la déposer sur le lit médical.

Assan s’effondre alors au sol, face contre terre, sa lance venant peut-être déposer quelques morceaux de tripes sur le beau parquet de Thay.

Le doc ’entamera le soin rapidement, la lueur bleutée de son Ether qu'il vient prendre ira se déposer comme un filet d'eau sur la tête d’Aly dans un premier temps alors qu'il passe en revue du regard le reste de son corps meurtri.

- <soupire doucement, les oreilles basses> je vais avoir du boulot pour la nuit...

K’enaya frappe à la porte et entre, sans même attendre de réponse.

Assan se refuse à rester ainsi sur le palier. Le Xaela rampera jusque à l’intérieur du cabinet, tirant tout son corps à la force d'un seul bras.

Thay commencera alors les soins les plus vitaux, venant ensuite laver la miqo'te, la déshabiller et la changer d'une robe médical blanche, puisque son homme n’est pas en état.

[Naya]- Thay ? - Elle est en vie Assan…<doux et navré toujours, il ne sourit pas cette fois, inquiet mais se voulant rassurant.> Naya...<soupire doucement d'un mince sourire ému le doc'> Ta sœur est en vie.

Assan attrape soudainement la cheville en entendant Naya approcher, la confondant très certainement avec une menace potentielle pour Aly. Il la tire avec une force monstre vers le sol pour tenter de la coucher, prêt à lui grimper dessus pour venir lui mordre le visage. Il s'arrêtera cependant, en réalisant que... Bah c'est Naya.

Naya regarde Assan en mode serpillère l'ayant presque confondu avec le tapis vus comment il doit être sale, soupir et semblant surprise quand Assan lui saisit la jambes, tombant en arrière ….

-Mais...putain Assan reprend toi ou je te calme pour la nuit la...

Assan s'écroule de nouveau sur le sol ensuite, toujours sans dire un mot. Ses yeux se ferment, il a l'air de s'évanouir.

Thay cille et hausse un sourcil observant la scène, sans crainte pour autant et soupire en voyant l'état des deux, peiné.

- *elle se relève la queue fouettant l'air, elle marmonne* ils sont malades tous autant qu'ils sont... Naya attrape alors Assan et le pose dans le fauteuil regardant Thay et sourit doucement.

- Occupe-toi de ma sœur si tu as besoin d'aide je peux rester une partie de la nuit.

-Je vais...en avoir pour la nuit Naya...elle est dans le coma...et...je ne peux pas te dire combien de temps, son corps a morflé. Côtes brisées, jambe cassée, épaule démise aussi...plusieurs contusions <soupire> mais...rassure toi j'ai vérifié, aucune trace de violence sexuelle, ni de coup, c'est seulement l'impact de la chute je penses.

-Si tu as besoin je peux lui passer de mon éther si tu sais faire *douce*

- Je ne vais pas tout faire à l'Ether... la première grosse partie oui, ensuite je vais confectionner des fioles, des médicaments et des baumes pour ses contusions, il faudra que quelqu'un lui administre même endormie et les lui appliques. Je vais vous donner une perfusion aussi, pour l'alimenter par intraveineuse et l'hydrater, elle doit être installée dans un lieu sécurisé et propre, je ne peux pas la garder ici plus que cette nuit.

- Je comprends oui. Je vais avoir du boulot alors...*souriant* mais n'hésite pas à me demander tout ce qui faut pour elle d'accord ?

- <hoche d'un doux bien que mince sourire> je te le dirais oui...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:44

[thay]- Pour Assan...son corps récupère lentement mais surement, il a trop forcé, il est épuisé mais il va bien. Il va se réveiller dans un jour ou deux, dès qu'il aura faim quoi. <Ricane>
- *voit sa sœur et s'approche d'elle doucement, une infinie tendresse sur son visage, elle lui prend la main délicatement* Bien et pour Aly ?

Namar de son côté, mate le cul de Naya lorsqu'elle se penche. Mais bon, personne n'est là pour le voir.

- je n’en sais rien...<soupire> mon Ether ne touche pas au cerveaux Naya ce serait de la folie, j'ai aucun moyen de voir les lésions, on ne peut qu'attendre et prier ou espérer.

- ...Elle commençait à aller mieux, un nouveau départ...*la voix serrée* c'est vraiment injuste *déglutit difficilement*

[Namar]- Elle va s'en sortiiiiiir. Regardes, elle ronfle ! <Bien sûr c'est faux, elle ne fait aucun bruit particulier.>

[Thay poursuit] -Pour le reste de ses contusions et fractures je continue le traitement, et je t'ai apporté tout ce qu'il faut si tu veux le faire à présent pour les baumes, les fioles. Comme tu peux le voir j'ai fait installer une perfusion qui goutte, ça rentre dans ses veines ça la nourrit et l'hydrate avec ce qu'il faut.

Naya se penche et vient déposer un bisou sur son front.

- Courage petite sœur...tu es forte et tu as intérêt a te réveiller *douce* Assan ronfle à en faire trembler les murs, il dort BIEN profondément.

- Je suis vraiment navré Naya, j'ai beaucoup de peine, ce n’est pas la première fois pour moi, mais...là ça touche dans mes amis privés mais je fais tout ce que je peux je t’assure.

Namar semble apprécier le fait que Naya vienne embrasser le front de sa sœur, mais pour d'autres raisons.

C'thay Tia ne reluque pas lui, trop fatigué, peiné et surtout restant toujours pro'. Il récupère la mallette qu'il a déposé sur l'armoire de Yunaia et Namar.

[Naya]- Je vais leur faire les soins...*se redressant*...*elle regarde Thay les larmes aux bord des yeux elle lui sourit comme elle peut* je sais merci Thay...faut....faut que je sorte un peu la…*visiblement ses nerfs son sur le point de lâcher, chacun réagissant différemment, elle réagit en encaissant puis lâche la pression quand tout semble aller mieux*

- Leur ? <Thay tique et agite les oreilles, les redressant> tu veux laver Assan ?

[Namar]- C'est un Xaela hein ! Y'a beaucoup d'surface !
- ....
- ça va aller t'en fait pas *douce* laisse-moi juste quelques secondes tu veux bien....
- Je m'occupes d'Assan ne t’en fais pas, je doute qu'il serait ravi à son réveil...fin...quoi que, tu crois qu'il te considère assez comme étant de sa famille pour ...ça ? Non mais...euh...bien…oui va prendre l'aire je t'expliquerais tout plus tard.

-je n’en sais rien et je m'en fiche c'est deux-là sont important pour moi......oui bien je reviens...
[Namar]- Thay, t'es vraiment dévoué hein.
-Je l'ai déjà fait hier soir...<haussant un sourcil buvant une gorgée> ça fait partie de mon travail, vue que je n'ai pas d'infirmière.

-.. T'as lavé une bite d’Aora... ?
Naya sort de l'appartement sans vraiment sortir, refermant la porte derrière elle, elle s'adosse au mur et se laisse glisser au sol, éclatant en sanglot, les nerfs lâchant visiblement.

[Thay]- Ouais...ça fait partie de mon travail aussi, je n’ai pas d’infirmière pour l’instant.

Naya elle rentre après de longue minutes les yeux rougis par le chagrin.

- Putain, merde quoi... je n’avais pas réalisé que c'était aussi ça ton boulot... <Namar avise Naya>

-J'vais t'chercher un mouchoir. Namar fouille dans les affaires, tirant un tissu.

[Thay]- viens là...<s'avance d'un doux sourire et enlace n'aya comme un nounours.>
Namar le tend à Naya, pour qu'elle puisse s'essuyer les joues.
[Namar]- Mais !

Naya se love contre le médecin soupirant, y venant chercher du réconfort ans aucune honte.

[Namar] Et moi j'tiens la chandelle ? Y'a que moi qui suis autorisé à toucher une femme dans cet appartement.

Thay repose une baisse sur le haut de son petit crâne blond, la gardant contre lui comme un grand frère attentionné, bien plus que son médecin, un ami.

-Mais...attend ! <retire vite le "mouchoir" des mains de Naya>
[Naya] ... Mais qu'est-ce que tu fais ?

Thay avise Namar blasé un sourire en coin et lui tend le tissu. - C'est une petite culotte à ta femme ça ... Naya regarde Thay surprise n'ayant pas compris jusqu’à l’entendre et virer au cramoisie. Namar regarde le sous-vêtement, en plissant lentement les yeux.

- Ah, merde... J'me disais bien que j’avais jamais acheté de mouchoir en dentelle...Rah le con… <Il le récupère en secouant la tête, blasé de lui-même.

L’heure suivant, Thay donnera les informations à Naya et l’aidera aux soins corporels et médical des deux inconscients, néanmoins il se chargera seul de la partie intime du Xaela. Puis retournera à son cabinet pour méditer et se reposer jusqu’au prochain soin demain matin.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:45

Thay retrouvera une ancienne connaissance, agréablement surpris de la savoir dans le coin à nouveau il invitera cette dernière à un "rencart" en soirée autour d'un verre. Le dialogue sera interrompu peu de temps après par Wilo qui recherche une aide afin de communiquer avec une xaela étrange qui semble parcourir l'Antique, un peu paumée, parlant une langue étrangère.


[Thay] -On m'a dit qu'il fallait un traducteur ?

Frederick Greyland baissera son bras, avant de tourner la tête vers Thay.
Tiphaine Ackerman désigne la Xaela.

-Hmm ... Peut-être pourriez-vous mieux vous en sortir que nous ...

-<En Aori maladroit mais compréhensible à nouveau> " Tu parles l'Aori ? toi venir des steppes?"
[Wiloh]- Auutre glouglou ? *A ramené un second verre d'eau*
[Nudniiyol Dazkar]- Bii ulaas irteg...
- ...
- Mh... z'êtes pas sortis de l'auberge, c'est le cas de le dire...

Tiphaine Ackerman achève son verre.
Frederick Greyland imitera Tiphaine dans l'exécution de son verre.
Wiloh se gratte l'oreille.

- hm…outch…euh j'ai compris juste montagne, elle a un langage plus primitif que l'Aori que je connais…<haussant un sourcil intrigué>
- Ah...
-<thay continue en Aori quand même> "quoi être ton nom ?" <doux toujours et souriant.>
- Nudniiyol.
-<hoche lui souriant et se désigne> Thay.
- ... Que veut dire ... "Nudniiyol" ?
-Thay.
[Wiloh- Wiloh.
Robyne Wiloh se montre du doigt.
Nudniiyol montre son œil
<-Thay pose une main sur Wiloh> Wiloh <puis désigne Fred.> Fred <puis sourit vers Tiphaine la présentant aussi.>
- Nudnii...
- Nudnii c'est l'œil ? -Nudnii Yol.
Frederick Greyland haussera un regard en direction de Thay. [Thay]- Oui...Ah un Yol <ricane> son nom veut dire "œil de Yol".

- C'est quoi Yol ?
- C'est une monture volante, un énorme oiseau.
[Frederick]- Thay, peut être devriez-vous vous en charger ... Dans un endroit plus tranquille ?
- Bii end sercen...
- Attention quand même, elle a un arc et des grandes flèches...
- ...
- Je ne suis pas certain mais...je crois qu'elle s'est réveillée ici.
- Bi tsas ornoosoo untchikhav...
- "ici ou, maison ? village?"
[Thay]- Me charger de quoi ? <Haussant un sourcil vers Fred.>
- D'elle, je suppose.
- ...j'ai juste compris neige et endormie...<agite une oreille intrigué et navré> Coerthas ? Encore ? …Pourquoi ça tombe toujours sur moi ? <Soufflant un rire mi blasé, mi amusé>
Robyne Wiloh dresse les oreilles, surprise de son air inquiet.
[Tiphaine] - En tous cas, elle à un chouette haut de bikini... J'a-dore...
- [wiloh] -Mouais c'est sympa.
[Thay] - <en Aori> "toi dormir où ? tu n’as personne ici ?"

Frederick haussera un sourcil vers Tiphaine, ce demandant sûrement en quoi cette remarque était constructive, avant de glisser son regard vers Wiloh.

Thay ce masse l’arête du nez.

- Je te jures Wiwi je vais finir par ouvrir un dispensaire <ricane> on va avoir une coloc' on va pas la lâcher dans la nature.
-Bon...<en Aori> "Toi...venir avec moi...<mimant> et Wiloh...yourte à moi, moi aider toi."
-Thay ... Tient.
- Hm ? Frederick donnera alors, la petite étiquette.
- ça été retrouvé sur elle ... Je te laisse le soin d'y jeter un coup d'œil ... La note des plus étrange, fera hausser un sourcil au doc’ avant de les froncer.

«1ere E.A, spécimen 01 et au verso "Fouille: Steppe, trouvée: Steppe"

-Je pense que tu sauras faire la lumière là-dessus ...
-<souffle par les narines> je vois...j’espère que ce n’est pas ce que j'ai compris, je vais tenter d'en savoir plus je vous tiens au courant.

-Très volontiers ...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:45

C'thay Tia toc à la porte trois fois, puis une fois. Surement un code qu'il improvise et installe pour rassurer la Raenne.

- hum *s'approche de la porte* c'est qui ?
- C'est Thay...<doux et souriant>

Etsu soupir et ouvre la porte doucement, glissant un œil dans l'ouverture, son visage s'illuminant en voyant le miqo'te.

-bonjour Mo...je veux dire Thay, entrez je vous p-pries.
- Bonjour Etsu...<doux, agitant les oreilles, ravi de sa réaction.> Merci...
- *referme derrière lui tournant la clé dans la serrure* ça me fait p-plaisir de vous revoir.
- Ah...bah je n’étais encore jamais venu ici <ricane observant autour, curieux.> Moi de même, je suis navré de n'être pas passé avant...<soupire> j'ai été débordé, et je le suis encore un peu mais me soucis de toi aussi.
-Je comp-prent, vous aviez la sœur de mademoiselle Naya a vous occu-per si j'ai tout suivit...*d'une petite voix chantonnant*
- Oui, entre autre...<ricane blasé> là j'héberge toujours Wiloh et depuis hier une Xaela...étrange qui parle un langage primitif Aori et qui sort de nul part. <grimace> et j'ai un rendez-vous au cabinet avec une patiente pour une thérapie, une autre qui attend pour la sienne...et en plus de tout ça je dois aussi dormir, méditer pour rendre l'Ether…bref...<soufflant un rire, fatigué> mais ça va je gère...

- Vous semb-blez être un male b-bien occup-pé Thay... si vous la souhaitez je p-peux éventuellement vous aider.
- <étire un sourire en coin> En fait le plus dur c'est que c'est par vague, tout d'un coup c'est le calme plat et je m'ennuierais presque, et sinon c'est le foutoir. <Amusé, il agite une oreille a ses mots> Justement, j'ai...même un travail à te proposer pour ta nouvelle vie libre.

- Vraiment ? que souhaitez-vous que je fasse ?

- Uldah <ricane hochant> Je sais oui elle voulait passer te voir, on lui a donner l'adresse. Et...quant à ma proposition t'as plusieurs choix à vrai dire. Je voudrais ouvrir un autre appartement dans l'immeuble ou je vis, ce serait un lieu de refuge il y aura des petites chambres sécurisées fermée à clé, et des salles de douce, une petite kitchenette pour le minimum vital, ça m'éviterais d'emmener chez moi des gens dans ta situation ou comme cette Xaela. <Doux d'un sourire> Il me faut une personne en charge du lieu, un peu comme une assistante, qui veillerait sur ses gens, s'y rendrait pour voir si tout va bien, pour apporter des vivres au besoin. Je ne peux pas ouvrir un dispensaire, j'ai pas de quoi acheter une maison mais ce serait un début là. Ça c'est ton premier choix. Que dis-tu de l'idée déjà ?

- *hoche légèrement la tête, attendant qu'il termine ou qu'il lui pose une question ce qui se produit* L'idée semb-ble intéressante, c'est même une excellente idée, mais je ne sais pas si je serai cap-pable d'aider d'autre p-personne comme moi en ce moment...

- D'accord, je comprends oui ce serait alors peut être mieux plus tard quand tu seras plus à l'aise. <Sourit doucement sirotant son verre sans la quitter des yeux et poursuit> L'autre option, est plus discrète, elle reviendrait à ne te mêler avec personne sauf moi, au cabinet, une assistante, une aide pour mes rendez-vous mes papiers, ou bien je peux t'apprendre la gestion du stock, les achats, marchandises à commander.

Etsu reste silencieuse le regardant boire son jus de fruit attendant patiemment qu'il reprenne la discussion.


- Ou encore, te donner une formation d'infirmière. <Penchant la tête d'un sourire en coin, attendant sa réaction.>
- ça c'est plus dans mes compétences...*s'arrêtant net se rendant compte qu'elle a parlé sans vraiment y être invitée, baissant la tête*
- <cille un instant et sourit navrer> Etsu, es-tu au sol par soumission ou envie ? <Inquiète pour le coup> installe toi sur le divan s'il te plait, si tu en as envie. Et tu peux parler librement tu sais.

-Etsu regarde surprise n'ayant pas l'habitude d'une tel question* et b-bien je ne sais p-pas.... Vous êtes le p-premier a me p-poser cette question... en général ça n'intéresse p-personne ce dont j'ai envie... *elle est visiblement troublée par l'initiative du médecin*

- Hé bien avec moi c'est différent et avec les gens d'ici aussi tu le verras par toi-même, dès que j'aurais moins de travail on ira se balader un peu ça te dis ? <Sourit en douceur et l'invite encore à s'installer sur le divan> hésite pas si t'es mieux au sol al alors reste mais sinon installe-toi avec moi, en tant qu'égal.

- Et donc qu'est-ce qui serait plus dans tes cordes ? l'aide au bureau ou la formation d’infirmière ?

- Avec p-plaisir Mo....Thay *visiblement elle a compris que le monsieur le dérangeait s'efforçant a éviter de le dire, mais les habitude d'une vie de soumission sont dur à perdre*

- Les deux je sais lire, écrire, compter, j'ai eu une éducation très comp-plete et strict. Donc oui je serai honorée de vous assister dans votre travail Thay *souriant* comme infirmière et aide de b-bureau, m'occup-per aussi de garder votre cab-binet p-propre p-pour vous p-permettre de vous rep-poser.

- Je vois que tu es ambitieuse c'est parfait dans ce cas, je te félicite pour ça.

L’échange amical se poursuivra une petite heure, concluant un accord professionnel avec la demoiselle, le médecin quittera l’appartement des sœurs Jin, le sourire aux lèvres, moins fatigué mais déjà en route pour un prochain entretien médical avec une patiente au cabinet.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:45


- Bonjour Assan...<doux et compatissant comme toujours, observant le Xaela étreindre sa compagne contre lui, s'assurant qu’il ne déglingue pas la perfusion pour autant.>

Assan est toujours dans cette même position, le cœur meurtri par l'inquiétude, le sentiment d'injustice, la rage, et l'amour. Rien ne semble l'apaiser, plutôt le contraire. Plus les secondes défilent et plus sa tête se comble de pensées déchirantes.

Assan passera encore quelques secondes ainsi malgré la présence du médecin, puis s'arrêtera lentement et progressivement. Il ne trouvera néanmoins pas le courage de s'écarter, gardant Alysia contre lui en levant un regard vide et humide sur Thay.

- .. Elle souffre... ?
- Non Assan, les médicaments, l’éther et mes soins font en sorte qu'elle repose tranquillement, aucune douleur n'est possible, même dans son subconscient. Elle est dans le coma. J'ignore la portée des lésions, même avec l’éther on ne peut pas aller dans ces zones se serait trop dangereux, on ne peut qu'attendre et espérer un réveil. Je suis navré. <Doux à mi-voix, parlant très lentement qu'il puisse assimiler chaque mot.>

Le regard d’Assan chute sur Alysia à nouveau. Il a l'air passablement rassuré, visiblement la douleur l'inquiétait bien plus que le temps qu'il devra attendre. Il passe son regard sur les traits de son aimée, pour les réapprendre une énième fois, les imprimer avec une tendresse démesurée.

- Comment le destin peut lui être aussi cruel... ? <Fronçant sensiblement les sourcils, secouant une nouvelle fois la tête.>

Thay abaisse les oreilles et soupire, le doc' est passablement atteint, ce n'est pas qu'une patiente pour lui non plus, pour une fois le psy ne saura pas répondre, lui-même épuisé par pas mal d'évènement ces derniers jours.

- Pourquoi doit-elle autant souffrir... ? Même en ayant tout fait pour subir à sa place... <Son regard se plisse, alors que des plis apparaissent sur son front et son nez. La colère semble venir après sa peine.>

- On ne peut pas porter le fardeau des autres ni la conséquence de leur choix, je ne connais pas tout de sa vie ni de votre relation, personne ne mérite une telle épreuve, mais vous en sortirez plus fort et plus uni que jamais. <Doux à mi-voix toujours.>

- Plus forts... ? <Levant son visage vers lui, marqué d'une sérieuse interrogation, bien perplexe là-dessus.> C'est ça... Devenir plus fort ?

- <hoche d'un mince sourire navré> Crois-le ou non, ça solidifie une relation, ça fait grandir, murir, on voit souvent la vie autrement après un tel traumatisme. Tu dois t'attendre à ce qu'elle ne soit possiblement pas la même à son réveil, si tout de fois elle se réveil. <Toujours aussi franc et sincère, il ne permet pas au Xaela d'espérer quoi que ce soit pour rien, parce que oui, il se peut qu'elle ne se réveil pas.> on pourra en discuter dès que tu seras calmé, reposé. Tu dois avoir connaissance de ce qui vous attend pour la suite. Souhaites tu savoir le traitement que j'ai dû appliquer, son était général, ou voudrais-tu que je repasse à autre moment ?

- <Il revient à elle, caressant lentement et délicatement sa frange, perdant de nouveau son regard sur les parfaites imperfections de son visage.> Son état…

-Oh et ...dois-je te considérer comme son compagnon ? parce que au niveau de mon éthique, si ce n'est pas le cas, Naya étant de sa famille je ne peux informer qu'elle ou bien avec son accord, mais je la connais assez pour savoir qu'elle te laissera l'accès comme si tu étais son époux.

La question imposera plusieurs secondes de silence au Xaela. Il cille lentement, entrouvrant les lèvres en baissant les yeux dans le vide, incertain.

-Je… Je crois que j'étais supposé en être sûr le soir où elle n'est pas revenue.
- <Soupire d'un sourire navré suivant> J'ai besoin de cette information pour les décisions prochaines et le traitement, il y a quelqu'un qui pourrait te renseigner ? une personne avec qui elle a peut-être parlé ?

Assan réfléchira un instant, concluant qu’il lui faudra alors parler à la dernière personne qui fut en présence de sa compagne le soir de l’accident.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:46

Soirée mouvementée, encore, à l'Antique hier. Une Dotharl s'étant écroulée devant le doc' et ses amies, ce dernier sur le point de rentrer se coucher et se reposer à dû faire demi tour jusqu'au cabinet.

Néanmoins, cette fois, le doc' n'était pas seul, Wiloh en bonne étudiante infirmière démarrant sa formation auprès du médecin à su l'aider et le soulagé en Ether durant le soin. Une jeune raenne, ayant des bases en médecine à été autorisée à aider également aux soins de la jeune xaela qui divaguait concernant une faille du néant refermée et une attaque de démon sur sa propre personne.

Thay a finalement pu rentrer chez lui, quittant le jardin de l'Antique suivi de Namar, Wiloh, Nudniiyol. Remerciant la raenne une dernière fois pour son aide.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:47

Assan lève les yeux au ciel en entendant les coups contre la porte.

- Vous savez tous les deux que s’est ouvert.
- Bonjourrr Assan *douce et souriante*
- Bonjour Assan…Et…Dae...<Le doc’ étire un sourire pour ce dernier sur le divan derrière, toujours aussi apathique et silencieux.>
- Salut.
- La relève des soins se passe bien ?
- Comment tu te sens ?
- Je préfèrerais être dans le coma à sa place. Voilà comment je me sens. En colère jusqu'à l'épuisement.
- <hoche et soupire d'un mince sourire navré> Je comprends, et tu as pu avoir des informations sur ce dont on a parlé, que je sache qui est prioritaire au niveau médical et permission en cas de...décisions à prendre ? - Je comprends oui...*navrée* Mais ma sœur est forte elle va s'en sentir...décision à prendre ?

- <hoche puis avise Naya l'air navré> Comment je l'expliquais a Assan, en tant que médecin je dois savoir qui de vous deux est prioritaire, le conjoint, marié si possible, ou pas prime néanmoins sur la famille proche, en cas de décisions importantes ou de soins à apporter. Vous pouvez toujours vous consulter et décider à deux de ce qui ait le mieux pour Aly, mais un seul peu trancher. Et Assan ne sait pas lui-même s’il est son compagnon ou non, ce qui complique un peu la chose, on tente de joindre Vhayi pour en savoir plus, il est le dernier à avoir vue Aly en bonne santé.

Assan détourne son visage de la discussion, n'ayant plus la force d'influencer Naya pour quoi que ce soit, surtout pas alors qu'il s'agit d'elle ou de lui. Il semble la laisser faire le choix, pour une fois.

- Je ne peux pas en dire plus Naya, mais j'ai jamais fondé d'espoir pour autant, avec toi comme avec Assan, il se peut qu'elle ne se réveil pas. <Soupire navrer mais sincère toujours> j'ai aucun moyen d'avoir des certitudes. Le reste de son corps va bien mieux, si elle se réveil, seule les éventuelles séquelles à son cerveau seront à envisagés.

[Dae se crispe sur le divan, écoutant l'échange, les mains sur le visage avachi et silencieux.]

[Naya] - Assan...Aly était parti voir Vhayi pour discuter de quelque chose, elle lui a dit qu'elle t'aimait et qu'à partir de maintenant il n'y aura plus que toi Assan', ils ont passé la nuit à discuter et rien d'autre, elle a fait son choix Assan, elle t'aime alors oui elle va se réveiller je n'ai aucun doute là-dessus*Ayant foie aveugle en sa sœur*

Thay frétille des oreilles écoutant l'échange derrière lui et étire un sourire en coin.
-En voilà une nouvelle qui peut ne changer pas mal de chose. <Doux d'un sourire, parlant bassement.>

Les sourcils d’Assan se lèvent sensiblement aux mots de Naya. La gorge se nouant, le Xaela sera incapable de prononcer un seul mot. Il se contente de la fixer de son regard doucement écarquillé, autant toucher qu'atteint, ce sera encore plus dur d'attendre à présent.

Une lueur bleutée émane alors de la main du doc' qui vient à nouveau "scanner" l'état comateux d’Aly, haussant un sourcil dans un léger ricanement avant de la recouvrir soigneusement et d'arrêter son analyse.

Il finira par la quitter du regard, hochant fébrilement la tête.
- Je... Merci Naya…
- Assan... ? Il va falloir que tu te remettes sur pied et que tu agisses si tu veux qu'elle se réveille, à partir de maintenant. Et donc tu es officiellement son conjoint <d'un doux sourire ravi de la nouvelle lui aussi> Écoute moi bien hm ? <Amical toujours, s'approchant>

[Naya] - Assan' Je suis autant inquiète que toi pour ma sœur... Mais on est là ses amis sont là...même si elle dort je suis certaine qu'elle sent notre présence, notre amour, notre inquiétude...alors relève la tête Beau-frère et Thay a raison.

- En effet Naya j'allais y venir. Je viens de vérifier et je peux dire avec certitude que son coma est bien moins profond, les réactions de son corps de manière interne sont bonnes. Néanmoins, je suis persuadé moi aussi, qu'elle peut ressentir, entendre. Peut-être pas comme nous mais son subconscient oui, alors hésite pas à tout faire pour qu'elle t'entendent, toi ou vos amis, des choses qu'elle a l'habitude...des moments précis, parle lui, rappel lui des souvenirs des moments précis entre vous, si Naya dit vrai, t'es son moteur donc tu dois sortir de ton état, qui est compréhensible, mais pour la dernière ligne droite tu dois redevenir toi-même et te battre encore une dernière fois pour elle. Tu comprends ? Pareil pour toi Naya ou Monsieur Astrea, elle a des souvenirs avec chacun d'entre vous, faut la ramener. <Souriant, visiblement moins pessimiste.>

Le regard d’Assan s'abaisse progressivement au fil des mots que Thay enchaîne les uns après les autres avec son habituelle aisance professionnelle. Je suis sûr qu'il est écrit aussi très mal, comme tous les médecins. Assan semble se plonger dans une certaine réflexion, fouillant dans sa mémoire, ouvrant en grand le tiroir dédié à Alysia dans son cerveau d'homme-lézard.

Thay terminera avec quelques mots d’encouragement, laissant le duo discuter près d’Aly avant de s'arrêtera vers Dae s'installant pour échanger quelques mots avec lui discrètement, prenant le temps pour le nacré qui semble tout aussi apathique et en colère que le Xaela.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:48



Le doc se penche, le cul en l'air comme un gosse pour mettre une main dans l'eau et gouter cette dernière, la queue en l'air battante>

-Il parait qu'il y a différentes températures, c'est vrai ?
- J'en sais rien. *Ricane et baisse la queue de Thay avec sa main, puisqu'elle la mange dans le visage sinon.

Thay frissonne au contact de wiwi et tente un petit bon sur le côté, surpris, il glisser et perdra l'équilibre dans un gros "Plouf" sonore. <blblblblb>

- Mince, ça va ?! *Sursaute de surprise et s'accroupit, penchée au-dessus de l'eau pour voir s'il va bien. *

Les deux oreilles du miqo’te étant la seule chose qui reste hors de l'eau, il les agite puis les figes et bouge la tête pour imiter des ailerons de requin, tout ça en apnée oui.

Wiloh cligne des yeux et ricane en voyant ses oreilles faire.
Le doc’ se redressera finalement d'un bon et plisse les yeux sur elle, trempé, dégoulinant, sa tignasse imbibé d'eau, il sourit grandement, ça n’annonce rien de bon pour la miqo'te.

Robyne Wiloh le regarde, les oreilles dressées, surprise de son sourire, mais aussi se surprenant elle-même à bien aimer la vue.

Thay ricane et s'approchera, sans la toucher, il vient simplement reposer ses mains en appui sur le bord face à elle sans la quitter des yeux, autant dire qu'il lui laisse une seconde chance pour fuir ou réagir, il est bien gentil le miqo'te.

Wiloh ne semble pas céder ni baisser les yeux, au contraire, elle élargit un sourire amusée, intriguée, haussant un sourcil.
Souriant en coin ravi de la voir téméraire et en confiance, il ne la prendra pas pour la jeter au bain connaissant sa phobie, néanmoins, il viendra secouer sa tignasse sur elle, se penchant pour venir frotter sa tête froide et trempée contre sa peau et son ventre, agitant la tête comme un gosse pour qu'elle soit presque autant mouillée que lui.

- Aaaargh Nooooon, tu es froiiiiiid ! *Ricane et tente de le pousser, amusée*

-<Grogne, joueur, pire qu'un gosse, il l'attrape quelque seconde pour s'essorer encore les cheveux sur les jambes de la miqo'te, puis riant il la relâcher la laissant le repousser, retombant sur les fesses plus loin dans le bassin.> vengeance !

Le miqo’te se planque sous l'eau, laissant juste son regard joueur et son nez hors du liquide, on peut deviner un large sourire aux lèvres, il est détendu le miqo'te.

- Pffff, t’es grave. *Ricane, frottant ses jambes pour enlever un peu l'eau, elle sourit en coin, amusée de le voir un peu enfantin. *

L’échange sera interrompu brièvement par un appel dans la linkperle de Thay. Etsu semble discuter avec une femme qui enquête concernant la Dotharl qui hanterait l’antique. Le doc’ fut inquiet d’entendre Etsu s’enfermer chez Naya après être partie en courant. La réception n’est pas super bonne mais assez pour que la demoiselle sache le rassurer. Il attendra la soirée pour passer la voir et s’assurer de quoi elle a bien pu avoir peur.
Discussion sérieuses, échange de sourires et de rires. Les deux miqo’te continuent d’apprendre à se connaître, parlant de leur passé et de leur conviction à cœur ouvert. Le doc’ fini, enfin, par se détendre en compagnie de la demoiselle, profitant des bains et du calme.

Une maladresse, Thay s’accrochant la tignasse dans la plante verte, c’est Wiwi qui volera à son secours. Ce léger rapprochement avant le départ aura perturbé le médecin qui sous les lueurs exotiques du lieu posa un regard différent sur la miqo’te, dérivant ses jades sur ses lèvres quelques instant. Cette dernière souriante et s’en amusant surement de voir le médecin perdre un peu contenance, elle le laissera néanmoins venir embrasser chastement son front, le miqo’te, toujours aussi respectueux, peut-être un peu trop, ne tentera rien d'autre. Lui même étant perplexe à cette sensation plutôt plaisante qu'il n'avait alors même pas cherché ou songé jusqu'ici.

Les deux amis prenant alors le pas en direction de l’appartement. Thay en sortira peu de temps après lavé et changé, retournant au travail pour sa soirée.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:49

Le médecin profite d'une période d'accalmie à nouveau, il reprend ses exercices physique au sein du quartier, nage, course, méditation et sera même vue en compagnie de deux clients l'ayant sans doute croisé en chemin. Eve et Yuki.




Aperçu à l'antique en service au bar pour aider Wiloh et Alfred, le doc' profite de ses congés tout en restant au boulot.



En fin de journée, le doc' et Wiloh on été aperçu à la sortie de la coupe, prenant un chocobo en direction d'Horizon.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:49

Le médecin s'installe alors devant l'homme, sa tasse de café en main, il retire une gorgé, un fin sourire courtois aux lèvres, il en est pas moins intrigué par la demande de cette entrevue à titre privé et en rien médical pour une fois.


-Je vous écoutes volontiers, mais il faut savoir que je ne divulgue rien sur mes anciennes patientes, ou leur état actuel, j'imagine que vous comprenez pourquoi. <Doux et courtois toujours.>

-Je ne parle pas de patiente, mais de l'état de ces sentiments.
-Si c'était le cas, je ne pourrais pas vous en parler non plus, si vous voulez confier quelque chose ou faire une demande allez-y, mais quant à moi, sa vie privée la regarde.

- Elle m'a avoué avoir ... des sentiments peut être grandissant envers moi ... Et vous.
-<hausse un sourcil et dresse une oreille> Je vois, vous avez cet avantage sur moi en ce cas, elle ne m'a rien partagée de tel quant à ses sentiments pour nous. <Bien plus sérieux, le doc’ reste courtois voir un peu détaché également.>

- Hmm ... Je pensais qu'elle vous en parlerait, car je l'ai moi-même exhorter à le faire, pour que vous soyez également connaisseur de cette information.

- Bien dans ce cas je vous remercie de me mettre au courant, il y a une complicité et une amitié entre elle et moi, pour l'instant ça s'arrête là. Je ne compte pas la forcée ou l'incité ou en discuter avec elle, elle n'aura qu'à écouter son cœur. J'ai mon travail, je suis seul depuis longtemps et même si j’apprécie sa compagnie, son amitié peu me suffire, je ne vais pas me lancer dans une rivalité avec vous pour la conquérir, si c'est ce que vous souhaitez savoir.

-En fait, je ne compte pas faire de simple rivalité. Je vais être francs avec vous, ce genre de sentiment est propre à une dissension. Elle est l'une de mes rares amie, et entant qu'ami, je ne veux que le meilleur pour elle. C'est pour ça que je viens vers vous, vous dire que je rejoins l'avis de nombreuses personnes, vous êtes le meilleur choix pour elle. Avec vous, je pense qu'elle saura trouver soutien et réconfort, mais surtout, une bonne situation ainsi qu’une sécurité assurée. Vous êtes médecin, avez votre cabinet. Une logique imparable.

Le doc’ haussa un sourcil, une oreille tiquant il s'humecta les lèvres, perplexe et intrigué, il étira alors un doux sourire néanmoins appréciant le compliment. Puis, marqua un temps, son regard vissé sur l’homme avant de reprendre.

- Si elle estime que c'est le cas, je ne refuserais pas à envisager plus qu'une amitié avec elle, je n'ai pas rencontré de femme comme elle depuis bien longtemps avec qui cette complicité naissante soit aussi plaisante. Quant au fait d'être le meilleur choix, je suis flatté mais perplexe, après tout, ni vous ni personne ne me connait réellement pour l'affirmer, sur quoi vous basez-vous ? <Courtois toujours il étire un sourire en coin à nouveau.> votre logique ce base donc uniquement sur le confort qu'elle aurait auprès de moi plutôt qu'auprès de vous ? Vous ne savez même pas si nous sommes réellement compatibles au niveau émotionnel ou affectif pourtant, si ? Vous en a-t-elle parlé ?

- Je pense que le fait qu'elle habite quelques temps chez vous, et qu'elle ne s'en plaigne guère, parle de lui-même, vous ne pensez pas ?

- <dodeline amusé, lui souriant toujours> Encore une fois il s'agit là de confort possiblement, pour le reste je pense en effet qu'elle s'y trouve bien, mais il ne se passe rien d'autre pour l'instant. Pardonnez-moi mais je peine encore à comprendre le but de cette discussion Monsieur.

L’homme toisera Thay avec le même regard froid, mais étrangement bienveillant. Sa voix est calme, posé et emplit d'une rigueur certaine.

-Lorsque qu’elle reviendra, je pense qu'elle devra faire un choix. Je ne sais quel sera son choix, mais je lui aie juré de ne faire aucun esclandre. Vous avez fait la même chose de votre côté visiblement. Le but de cette conversation est simplement de vous dire : Si vous l'aimez, je vous conseillerais de faire un pas vers elle.

- <Étire un sourire en coin, hochant simplement, retournant à son café pour une gorgée> Je saurais faire ce qu'il faut quand il le faudra, mais c'est à elle de décider comme vous l'avez dit, les esclandres ne sont pas non plus ma façon de faire. Vous êtes son ami depuis longtemps je crois comprendre, c'est à elle de voir ce qu'elle préfère préserver. Je vous remercie néanmoins pour votre, sacrifice envers elle, en un sens, vous semblez l'aimer, et si vous êtes son choix, je serais ravi pour vous deux. <Doux et sincère toujours.>

Les deux hommes échangèrent encore quelques politesses avant que l’un d’eux ne se redresse.

-Une dernière chose... Ne la blessez pas ... Et prenez soin de vous, Thay.

- Ce n'est pas dans mes attentions de lui faire du mal, c'est bien souvent l'inverse qui se produit <ricane doucement et soupire> Merci Monsieur, prenez soin de vous également.

Thay suivra du regard l'homme à son départ, reposant sa tasse de café, il s'étire et soupire longuement, songeur alors que ses jades dériveront sur les hauteurs du plafond de l'Antique café.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:50


Aperçu, le doc' arrivant seul à la soirée de la Luciole Ambrée, installé au bar il sera rejoint par des connaissances, échangeant des murmure entre eux pour ne pas déranger l'artiste sur scène.
.


- Toi, j'vais vraiment t'en mettrrre une.

- Ouais, j'hésite à sortir pour que tu le fasses et qu'on en parle plus...<soupire, grommelant un peu en observant la miqo’te.> t'es rancunière longtemps ? T'es au courant que...la violence arrangera rien hm ? <Doux d'un sourire> tout au plus tu te sentirais mieux, mais au niveau de ta conscience, cogner un médecin qui t'as sauvé ou qui t'as épargné pire que ce que tu as vécu, c'est équitable tu trouves ?

La jeune femme attrape alors la tête du doc’ par l'arrière et pose ses lèvres contre les siennes, sans le prévenir.

Le médecin écarquille les yeux, il se fige la fixant, évidemment qu'il ne rendra pas le baiser pour autant et grogne, les oreilles basses comme un con puis d'une main il tentera, si elle le lâche pas rapidement, de venir lui écraser une main sur la tronche, doucement, de quoi la repousser.

La jeune femme le relâchera, ne lui faisant pas subir ce supplice plus longtemps, histoire qu'il ait à éviter un geste malheureux.

- Là je suis calmée.

- Bien dans ce cas les rôles sont inversés...<sourcils froncé, la fixant, loin d'être ravi> tu prends sans accord, tu ne vaux pas mieux que la majorité des catins que j'ai croisé, sur ce, bonne soirée.


Thay étant sorti de la bâtisse, marchera quelques mètres sous la pluie dans le quartier de lavandière avant de s’arrêter près d’un arbre, restant planté là, fixant la cascade, le poil trempé mais hérissé de colère il repose un regard empli de dégout sur Naya qui s’approche, bien que ce ne soit pas ciblé contre elle pour autant.

- Je suis médecin...je sais me soigner. <Soupire> Franchement Naya, c'est marqué "servez-vous" sur ma tronche ? <Boudeur, bien que doux avec elle.> Non parce que...entre celle qui m’a chopé les bourses pour me chauffer alors que je pensais juste manger un morceau avec une amie, et maintenant celle-là que je connais à peine qui m'embrasse à pleine bouche devant du monde...

Naya observe son regard et lui offre son plus beau sourire, un peux comique pour le coup les cheveux collés sur le front, elle se met sur la pointe des pieds et le scrute.

- Hum non ou je suis aveugle
- sans déconner...j'ai un panneau dans le dos inscrit, allez-y tripotez moi ou quoi ?
- tu as regardé dans ton dos ?
-...Naya...<grommelle et soupire avisant la cascade, il souffle néanmoins par les narines, elle le connait assez, ELLE, pour savoir que ça l'a un peu amusé quand même.>
- Je sais c'est nul, mais bon mon humour est nul ce n’est pas nouveau *gênée*
[Une voix non loin]- Ouais, c'est marqué dessus. Un gros "Tripotez-moi". hm... Nan, j'déconne, Mais j'ai été tentée.

Thay hérisse le poil…et souffle comme un buffle cette fois, il ne répondra pas, le doc' préfère ignorer visiblement. Naya plisse les yeux et gronde, couchant les oreilles.

-Pas la peine d'en rajouter mademoiselle.
- ... Bah. Je vous laisse.
- Ignore là, c'est bon elle a eu sa vengeance, elle me foutera la paix, sans doute.
- Merci et bonne soirée *douce malgré tout*
- C’était simplement une façon sincère de dire merci.
Naya soupire : - mais tout le monde ne l'apprécie pas mademoiselle.
- Mais si ce n’est pas de ton gout.
- On ne dit pas merci en faisant ce genre de chose, pas avec moi du moins. Il y a d'autres moyens. <Bougonne> non mais sérieux, t'imagines si je laisse toutes mes patientes, ou connaissance à qui je rends service, me rouler des galoches ? <Avise Naya, blasé> dire merci mon cul ouais.


- Elle n'avait pas à le faire je suis d'accord *douce* Tu as le don d'attirer les demoiselle sulfureuse et entreprenante *souriant* le fantasme du médecin *sourit essayant de le détendre* j'ai le même problème avec le fantasme des frangines. Après tu ne penses pas que ta réaction est un peu disproportionnée ?

- <souffle un rire finalement et grimace> hm, pourtant je ne fais rien pour les inciter ou les induire en erreur, je devrais peut-être, être moins doux et courtois, elles se font des idées, mais pourquoi je changerais mon identité, pour des gens incapables de retenir leur libido.

- Tu le porte sur toi Thay, tu n'y peux rien, ça crève les yeux que tes un type bien. Après que tu cherches à trouver la bonne je le comprends, mais peut être que tu devrais un peu penser à t'amuser non ? *souriant*

- disproportionné...hm…<songeur et soupire> peut-être…. Un peu, mais je suis las d'accumuler ces conneries Naya. M'amuser un peu ? parce que fricoter, baiser à gauche à droite, embrasser les gens sans leur accord, pour toi, c'est s'amuser ? <Blasé>

-Alors qu'attend tu pour te trouver une femme ? *penchant la tête sur le côté* d'après ce que je sais y en a pas mal qui on le béguin pour toi et du genre pas volage.... Embrasser les gens sans leur accord ça c'est plutôt une technique de drague merdique *amusée* c'est comme siffler une femelle.

-je n’attends rien, je cherche rien...<bougonne, grognon en dérivant les yeux comme un gosse sur la cascade, puis tique> hein ? de quoi tu causes ? quel béguin ? <Cille>

-Tu es tellement sur la défensive que tu ne vois pas certaines personnes qui sont là sous tes yeux *amusée* et je parle pas de moi *tirant la langue*

- Humpf...bah si je ne vois pas c'est parce que je cherche pas je te l'ai dit. Et puis...<soupire baissant les oreilles, souriant en coin> Je suis bien comme ça et...disons juste qu'il y a quelqu'un que j'aime bien, voilà, contente ? j'attends c'est tout.

- *sourit* oh oh qui donc dis-moi tout, ou je vais devoir te torturer *lève les mains bougeant ses doigts*

- <sourit en coin et roule des yeux> On en est vraiment à ce stade d'amitié, tu m'as pris pour une gonzesse qui va venir tout te raconter ? <Taquin, mimant une voix débile de nana> hanwww tu sais quoiiii je crois que je suis amoureuseeeeeuuuuh..<glousse>


Quelques rires et échanges plus tard, Thay retrouve un sourire grâce à son amie et retournera avec elle boire un verre dans le jardin de la Luciole Ambrée. Ils seront rejoins par Wiloh peu de temps après, le miqo'te surpris mais ravi de la voir ici, après tout elle était partie en voyage pour une semaine sans lui dire le lieu ni la raison. Le doc' retrouva rapidement son sourire, puis le groupe sera rejoins encore par Anie, puis Nudniiyol, un échange amical, rires et discussions autour de la table.


La soirée se faisant tardive, le miqo'te proposera a wiloh d'aller marcher un peu avant qu'il ne rentre à l'auberge. Il prendra un vol pour Uldah au petit matin.

Le duo s’éclipsant dans le quartier ils s'installeront sur un pont, pris au piège par la pluie, attendant de pouvoir rejoindre le port de Lavandière. Rires, complicité, tendresse et discussions sérieuses agrémentera se moment unique.


Les rumeurs disent qu'ils seraient entrer ensemble à l'auberge de Gridania, tard, en début de nuit.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:51
Discussion entre ami au bord de la falaise. Le doc' convoqué par une amie afin d'échanger quelques souvenirs et des nouvelles de la vie de l'un et l'autre.



Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:52
Aperçu hier en fin de journée, le miqo'te et wiloh, dans la piscine du quartier de l'Antique. Cette dernière de retour de son voyage semble avoir apprécié de retrouver son coloc' et ami, passant le reste de la soirée avec lui, on les aurait aperçu rentrer chez le doc' dans la soirée.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

le Mar 18 Sep - 11:52

- Tu as l'airrr d'être en pleine forme.
Thay glisse un regard sur la blonde, sans plus aussi et croise les bras, il patiente, silencieusement.
-.. C'est bien ce que j'dis. J'ai un truc a t'demander, tu ne sais pas où est Xayah? J'ai besoin d'lui causer.
- Même si je le savais je ne le dirais pas. T'as qu'à l'appeler, linkperle tu connais ?

Anie Arryah restera à la porte séparant la salle annexe du comptoir principal, le bloquant plus ou moins en restant sur le passage, bras croisés, le regard impénétrable.

[thay] - Bonjour Yuki <doux d'un sourire> comment vas-tu ?
- bonjour désolée vous savez où je peux trouver la garde?
- ... Tu sais que tu fais vraiment chier.
- La garde ? <le doc avise Yuki, ignorant la remarque d’Ursula.>
- Hé bien dans le quartier il y a des patrouilles suffit de fouiner un peu, pourquoi ? En ville, ou encore une fois dans le quartier il y a des patrouilles. <Lui souriant, intrigué> t'as des ennuis ?
- Avec moi, ouais.
- Et la blonde l'a dit tu dois trouver les immortels.
[yuki se penche à l’oreille du doc’.] - Il y a un criminel derrière dans la salle.
[Thay avise Ursula en biais.] - T'en as pas marre de terrorisé tout le monde partout où tu passes ? <grommelant>
- On se refait pas, beau mec.
- Je vois, hé bien file chercher les immortels dans le quartier ou en ville tu peux pas les rater. <d’un sourire pour yuki>


Thay se déplace alors vers la dite salle et Anie, observant Fred et l’inconnu.

-Salut Anie…C'est qui le…criminel soit disant ? je viens de croiser Yuki.
- Thay. <Respectueusement, le saluant d'un hochement bref de tête avant de reporter attention à Argho.>
[Frederick]- Vous avez deux possibilité, soit vous me suivez gentiment, et la garde se chargera de vous, ou vous choisissez la deuxième solution, bien moins agréable.

Yuki reviendra alors peu de temps après avec les immortels, Thay observant la scène en silence puis…
Ursula attrape le col de Thay avec brutalité, et le tire comme si ce n'était qu'un vulgaire paillasson.
Thay cille et se fait donc tirer, il grogne et soupire las, se laissant faire, n'opposant aucune résistance.

- Vous inquiétez pas pour ceux qui s'imagine des trucs, je vous le rendrai en un seul morceau.
- T'as une façon étrange de forcer les gens à causer, tu peux me lâcher, je sais marcher. <Gronde, le poil hérissé.>


Le miqo’te se fera alors trainer jusqu’au jardin de l’antique par la furie blonde. Elle le relâche, la miqo’te ayant perdu tout sourire et toute patience.
- Que tu m'fasses la gueule, soit. Mais tu sais que j'ai horreur qu'on se fout de moi.

Thay réajuste sa chemise une fois lâcher et recroise les bras, reposant les yeux sur la blonde, c'est un pacifique ouais, rien à foutre qu'on le brutalise et qui plus est, il semble pas avoir peur d'elle non plus.

- Je t'écoutes, en quoi je me suis foutu de toi ?

- Tu sais quoi? Je ne vais pas m'expliquer, je vais simplement te poser une petite question et je te lâches ensuite.
- ...
- Ou est Xayah.
- J'en sais rien…démerdes-toi pour la trouver comme une grande fille.
- Ok, t'a cinq secondes pour dégager avant que je te pende par les pieds et te découpes en deux. Si je suis d'humeur chic, je finis le travail. Sinon je te laisse agoniser.
- Je te rappel que je suis médecin et tenu au secret médical et professionnel, et donc même si je le savais je ne te dirais rien, menaces ou pas.

Thay reste sur place, fixant la blonde, pas décidé à bouger pour autant.
[Y'lania]- <Toussote légèrement> Il y a quelques dizaines de minutes, trois tout au plus, la damoiselle Xayah est passé ici.
- Et tu ferais ça, dans un jardin public avec les immortels dans l'établissement à côté ? <Souriant en coin>
- Bouge, je n’ai vraiment pas envie de t'abimer, même si tu m’as foutu en rogne.
[ Y'lania] - Partie en prétextant retrouver voir un certain Thay, ce n'est pas une possibilité, mais une sureté.
- Je bouges si ça me plait, on est dans un lieu publique, si ma vue t'insupporte, alors que c'est toi qui m'a trainé ici comme un chien, t'as qu'à bouger la première. <Glissant un regard sur Y’lania ensuite> C'est moi Thay, et j'ai vue Xayah oui, mais je n’en dirais pas plus et j'ignores ou elle est partie.
- Comprenez que je me fiche littéralement de l'histoire autant que beaucoup de choses, et je préfèrerais que l'idiote blonde fasse plus attention à ses paroles.
- On à ce point en commun dans ce cas.
- Mais, cela serait aimable tout de même de nous aiguiller, je pense. <Sourit avec une douceur certaine.> Cependant, je comprends ce qui vous retient.
- Vous aiguillez sur quoi ? encore une fois je ne connais pas l'emploi du temps de gens qui viennent me voir au cabinet et qui en ressortent ensuite.

Y’lania tend doucement la main alors vers l'homme.

- Soyez bon alors et ravalez votre fierté pour rentrer, cela évitera des soucis inutiles et je vous devrais une faveur. <Clin d'œil.>
- ... Laisse tomber, Y'lania. Thay n'est pas le genre d'homme qui se laisse appâter par les plaisirs de la chair. C'est ça ce que j'aime chez lui.

Thay avise la main, sans la prendre puis revient au visage de la miqo'te, souriant en coin.

- Exact, vous vous fatiguez pour rien. Et aucune fierté là-dedans Demoiselle, je sais de quoi Ursula est capable, mais elle ne fera rien ici et j'ai pas à tolérer son comportement, c'est pas humain, surtout quand on sait ce que j'ai fait pour elle.
[Ursula] - On y va.
- Bonne journée Mesdemoiselles.
[Y’lania secoue la tête] - Je me sens dépiter que vous refusiez ma main.
[Thay] - Et moi que vous la tendiez pour charmer dans une telle situation….

De retour à l'intérieur, le doc' assistera à la scène, tenant la porte pour J'argho et les immortels qui semble le tenir en joue et l'emmener, accompagné de Frederick et Anie.
Contenu sponsorisé

Re: Chapitre 1 : Installé à La Coupe

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum