Partagez
Aller en bas
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 10:54

C'est une Yunaia un brin différente qu'on verra s'entrainer sur la plage, armes fictives pour l'instant, elle semble apprendre à les manier, continuant ses entrainements en fonction de ce qu'elle apprend avec Eylion, apprenant à prendre ses aises dans la tenue qu'elle a prévue pour la brigade rouge.








Dernière édition par Admin le Mar 18 Sep - 11:01, édité 1 fois
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 10:55


Yunaia Takami pousse la porte du tapas, un peu essoufflée, suivie de son chien, un sourire pour Mindy.
Solid sort de sa chambre, se frottant un l'œil et baille un long moment.
- Oh tiens.. Salut, jolie couleur.
- C'est calme ce m-...Oh salut Solid, merci...<étirant un sourire en coin, amusée.>
- Comment tu vas ? *Parle mollement, contrairement à d'habitude*
- Je...vais bien..<soupire d'un petit sourire> et toi ?
- Bwah, pour une fois, pas top top hein.
- Hm..euh..je reviens de mon entrainement sur la plage, je monte me changer, je te fais sers quelque chose ? fin' chez moi, tu peux me suivre si tu veux, on peu discuter un peu.
- Hm hm, d'accord.


- J'ai...<fermant la porte derrière elle et bao qui ira dans son panier, fatigué aussi.> j'ai quelque chose à te dire mais ça ne risque pas d'améliorer ton moral.
- Bwah, c'est pas grave, dis quand même...
- je me changes et j'arrives, installe-toi. <récupérant ses fringues dans l'armoire.>
- J'aime pas le suspens.
- ça a été ta soirée hier ? tu étais au Relais hm ?
- Hmhm.
- <affiche une moue et soupire, puis inspire> si tu me cognes, ne le fais pas trop fort, d'accord ? C'était moi la Princesse orientale.
- .... ! J'aurai pas ce boulot alors... ?!
- Du coup j'ai bien du boulot pour toi comme d'hab mais ici...<ricane bien qu'elle semble réellement s'en vouloir.>... !
- Raaah...
- Quoi c'est tout ? tu...fin'...tu m'en veux pas ?
- J'avais besoin de partir un peu loin d'ici. Bwah non. Tu me feras un gros câlin en échange. Attends, ça veut dire que tu voulais me présenter à tes parents... ?!
- <ricane et plisse les yeux, bizarrement, elle attendra pas pour bondir sur la Roe et se pendre à son cou, quittant le sol>

- Heni ?!! mais non, j'ai pas de parent nigotte !! <riant, elle lui collera un bec sur la joue, ça c'est un gros câlin, et elle est surtout dans la merde si la Roe ne la repose pas.>
- w-wow.. *La réceptionne, posant forcément ses mains sur... ses fesses pour la maintenir et brunit légèrement*
- ... - P-pardon.. !
- tu sais le dos ça faisait l'affaire hein..<soupire blasée mais amusée>
- C'est un.. hmm.. reflexe..
- Tu...peux me reposer là...t'as ton câlin...<souriant en coin> hm hm...m'étonnes même pas.
Solid sourit légèrement, avant de le reperdre rapidement et la dépose devant elle, toujours dans ses bras cependant.


Après un échange sous le ton de la confidence, yunaia écoutant Solid et inversement, la jeune femme décidera de lui partager un « secret » à son tour.

- Je suis...particulière moi aussi...<d'un plus mince sourire> si j'ai ton secret, je peux dévoiler le mien, de toute manière il finira par se savoir à un moment donné.
- Dis moi.
- Je vais te montrer plutôt...
Yunaia récupère sa bourse et sortira un gils.
- Hmm ?
- tend ta main, paume ouverte s'il te plait.

Yunaia repose la pièce puis inspire doucement fermant les yeux, elle se concentre en silence, elle les ouvrira sur la pièce par la suite, celle-ci vibrant doucement dans la main de solide pour finalement léviter au-dessus de la main tournant doucement sur elle-même alors que la jeune femme semble contrôler cette dernière dans une respiration lente. Un vent, aucun éther ou autre magie n'est perceptible.

- Wah... Mais c'est chouette ça !
- <étire un sourire et la reposera dans la main de solid> moui...


Après un autre échange privé à nouveau, apprenant un peu mieux à se connaître dialoguant sur des sujets plus délicat entre fille, Yunaia préparant un thé…

- t'en penses quoi de mes cheveux, je retourne au blond ou pas ? Je me dis que maintenant que je fais partie de la brigade rouge, rester avec du sombre ce sera plus pratique pour certaine mission, non ?

- Non reste comme ça, ça te va aussi bien que le blond, mais ça te rend plus.. Graou !
- ... <rit doucement haussant un sourcil> plus Graou ? hm...oui mais fin' ça retire un peu ma douceur non ? ça me rend pas…plus dur ou sérieuse ?

- C'est pour ça le "graou", ça veut dire sauvage ! Hmrf, par contre je vais devoir te fausser compagnie, ça te dit qu'on se voit ce soir ?
- Ah...et c'est donc une bonne chose...j'imagine… Euh, je ne sais pas encore ou je serais ce soir à vrai dire, t'as qu'à passer, Mindy te diras si je traine dans le coin. Bonne journée solid.
- ça me va, sinon demain matin. Bonne journée à toi et... merci pour tout.
- ça marche ! Merci à toi aussi.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 10:56


Rhian entre dans le bureau, toquant vite fait au préalable bien qu'attendu par la jeune femme pour le rendez-vous.
- Mais... Tu es brune!
- Hey, salut...mindy ne m’a pas prévenu, tu es monté plus vite que ton ombre. <ricane>
- Oui ...bonne observation mon cher...<soufflant un rire.>
- <Puis Lihya arrivera avec sa pochette> Visiblement moi aussi. Bonjour vous deux
- Oh, je crois qu'elle a été trop troublée par mon compliment *dit-il, amusé*
- Bonjour Lili...<est radieux aujourd'hui, de très bonne humeur.>
- <Bug en regardant Yu> Whaou...sacré changement
- C'était...pour une mission en fait, mais j’hésite vraiment à rester ainsi, j'avais déjà prévu de le faire à vrai dire.
<soufflant un rire> vous aimez ?
- ça te donne un coté femme fatale
- Je suis tout à fait d'accord avec Lihya!
- Ça te rend moins douce... j'aime assez
- Par Menphina, Eyl' t'a vu comme ça?
- ça te donne du caractère
- mince, oui ce matin on m'a dit que j'étais..."Graou" sauvage <roulant des yeux.> Non pas encore...
- Tu es toi...Ce n’est pas la couleur qui changera quelque chose
- Mais...fin' si c'est compliqué je changerais peut-être pour du roux ou bien rouge, j'ai acheté ma tenue aussi, puis que je fais officiellement partie de la brigade rouge depuis hier soir.
- Il va devenir fou *dit-il avec un sourire mi-amusé, mi-navré*
- <Observe le bureau et va vers les fauteuils>
- Et tout à fait, tu es toi avant tout mais c'est cool un peu de changement. Oh...
- <hoche doucement> tu crois que...je devrais éviter pour qu’il ne devienne pas fou comme tu dis ?
- Mindy à monter du thé, du café et des pâtisseries, servez-vous.
- Hm... *Il hocha la tête* La Brigade alors, hm... Félicitations? *Il semblait un brin partagé*
- Merci ! je te raconterais après ma soirée.
- Moi, je dis, tu fais comme tu le sens et surtout ce qu'il te fait plaisir avant tout...!
- <Ouvre le dossier et sort tous les clichés, qu'elle dispose sur la table>
- Woh... Rhian semblait impressionné par le peu qu'il voyait de là où il était
- Mince ! c'est vrai qu'on est sacrément beau en fait ! <riant se penchant pour mieux voir.>
- <TOUT les clichés…même les nue ...bien qu’on ne voit pas l’anatomie de Rhian.>
- ça va être un très beau magazine


Yunaia cille elle n’avait pas encore vue et poussera les photos nues sans regarder délicatement vers le concerner, elle rit doucement.
- Alors là, je vais rendre folles toutes mes amies de nuit *dit-il avec un rire satisfait* ... Ou Elles vont être mortes de jalousie... A voir...
- Aucune raison je ne suis pas avec toi sur les nus <souriant en coin> là elles deviendraient folles de jalousie.

La petite heure se poursuivi entre échange, rire, et choix des clichés, y compris un choix chacun à la place de l'autre, choisissant celle qu inspire le mieux l'ami vis à vis de son opinion sur l'autre, le choix apparaitra en fin de page visiblement.


Yu' et Rhian reçurent également un cadre de leur cliché favoris, que Rhian laissera à yu' pour qu'elle le garde chez elle. Cette dernière vraiment ravie, le déposera en évidence sur sa cheminée, le premier cliché d'un proche qu'elle possède, elle semblera en être vraiment touchée et émue chaque fois qu'elle en parlera ou que quelqu'un remarquera la présence du cadre.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 10:56

Installée à son bureau, Yunaia tourne les pages du magazine qu'elle à reçu ce matin, étirant un doux sourire amusée, ses pensées et ses souvenirs défilant en son esprit à chaque cliché qu'elle parcourt du regard....


- Bonjour Yuna < Arrivant avec un sac, qui semble bien remplis>
- Bonjour! *fit-il avec un sourire solaire* Je ne suis pas trop en retard?
- Bonjour <détournant le regard vers Rhian, bugant un léger instant>
- Bonjour Lihya...<d'un doux sourire> Bonjour Rhi' ! <souriant en coin.>
- Oh..c'est lui <Sourit> Tu avais raison.
- Vous êtes Lihya alors? Si mon image doit être capturée par vous alors je peux mourir sans regret après *dit-il avec un sourire de séducteur qui ne s'en cachait pas*
- C'est moi oui <Roule des yeux>
- <souffle un rire, roulant des yeux>
- Moi, c'est Rhian... Mais Yu' a déjà dû parler de moi *dit-il avec un sourire plus solaire*
- En effet, installez-vous Mindy va apporter les boissons, qu'on discute un peu et on te suivra ensuite ou bon te semble Lihya.
- <Hoche vivement l'air un peu con, secouant la tête avisant Yu> Euh... je crois que pour les présentations ne se sera pas la peine. Oui on va parler déjà de ça dans un premier temps
Rhian vint faire un gros câlin à Yunaia
- Je vois que tu vas bien, Yu'!
- <Depose son sac bien remplis et s'installe>
- Je vais bien oui, pourquoi ça ne devrait pas être le cas ? <souriant en douceur.>
Yunaia rendra l'étreinte bien évidemment, riant doucement.
- Oh non, au contraire, tu sais à quel point ça me fait mal de voir des nuages sur le beau Soleil de Brumée *dit-il avec un sourire*
- Aller installe-toi, dites-moi ce que vous voulez boire <pour les deux.>


- Vous allez faire des envieux... <sourit en coin> C'est simple. Vous posez , je prends mes photos. Je vous indiquerais les mimiques... les humeurs... les positions. Aprés tout dépend aussi de ce que vous voulez tous les deux. Il faut que ça reste naturel... qu'on vous reconnaisse. Comme vous êtes.
- Quelque chose je dirais qui correspond à notre amitié et notre identité, Rhian est solaire, un peu gamin et charmeur, joueur, je ne crois pas me tromper avec cette description <souriant en coin> et, disons qu'hors du travail je suis assez similaire. Quant au côté charme ou séduction je ne suis pas comme ça, je voudrais quelque chose de plus délicat.

- Moi, tout me va... Hé, j'ai entendu pour le gamin! *fit-il, faussement vexé, avec un sourire*
- Pour toi Yuna, je pense qu'il serait intéressant de montrer tes origines, montrer de là ou tu viens et là ou tu es maintenant et de qui tu es entouré <Avise Rhian, d'un fin sourire>
- Moi, si je peux en séduire quelques-unes au passage, je ne dirai pas non s'il y a des photos où je suis seul mais... Je préférerai que ça reste correct entre Yu' et moi. Je tiens à mon espérance de vie *fit-il, amusé*
- <Sourit amusée> Rien de déplacé... juste une belle amitié
- Hé bien, oui on peut aller à shirogane aussi, et faire quelques clichés au tapas <douce d'un sourire ravie de l'idée de l'artiste.>

- Quelque photos, qui montre votre complicité et ensuite quelque une qui montre votre personnalité...mais séparément. Je partirais sur un magazine de quinze page... cinq individuel et cinq commune.
- ça me paraît très bien oui.
- Quinze pages *Il siffla*
- Il faut que les gens en ai pour leur argent
- Oh quinze page de Rhian ce n’est jamais suffisant, ce n'est même pas estimable <souriant en coin>
- Parfaitement! Yu' comprend la valeur des choses! *dit-il, enthousiaste*
- En prime vous aurez l'une des photos de vous deux encadré. Qui sera plus personnel qu'un magazine. Je ne doute pas que votre sourire soit inestimable
- <souffle un rire>
- Il n'y a pas que le mien d'inestimable...
- Je sais. Yuna sera parfaite également, elle a des trait très soigné, un regard, hypnotisant et un incroyable sourire...que j'ai hélas que peu vue.
- J'y travaille, j'y travaille *dit-il en gonflant un peu le torse*


- Ah jolie ... Allez Rhian...on court sur la plage...en mode Alerte a Brumé…le torse bombé...Yuna en rodéo!!
- Hein ?!! <rit> super !! un étalon rien qu'à moi !
- AAhh! *Il rit, faussement accablé par sa partenaire de photo. Il essaya de suivre les consignes mais c'était clair que c'était tout sauf Alerte à brumée. Surtout avec Yunaia qui gigotait*
K'lihya tien l'objectif et ne le descend que très peu prenant des photos en rafale.
- <se fige et tiendra l'étreinte pour ne pas tomber sans lui faire mal>
- Hey je...je ne suis pas vicieuse ! <rougit amusée> fin' pas dans ces situations-là du moins. <Souriant en coin.>


- Oh !! des daufins !!
- Wohhhh wohh doucement va pas tomber..
- euh...ou c'est un requin ? <rit grimpant>
- Hein? Où ça? Hé, attention...! *dit-il en la tenant*
- non vous ne voyez rien derrière la tente jaune...vers l'île !
- Restez comme ça on bouge plus <Vien par précaution attaché Yuna...pensant à sa mauvaise pub>
- Voila. On sourit... Rhian t'en profite pas pour lui toucher le cul!
- hu ? <cille, elle était captivée et se retrouve attachée avec un hyur derrière elle, le pied, elle rougit carrément, même> mais.. ?

Rhian tâcha de ne plus bouger comme il le pouvait avant de rire aux propos de la photographe
- Hannn si j'avais su je serais aller nager pour les voir de prêt !
- Je ne parlerai pas de la vue mais... *dit-il, taquin* Mais promis, oui, mes mains restent sur les hanches!
- Hep hep..lève ton regard...tien montre lui les poisson avec ton doigt...Et yuna..scrute l'horizon
- hm ? <avise rhian par-dessus son épaule, oui il a son visage près de son charmant fessier rebondi, le chanceux> quoi ? <amusée et naïve oui.> - ... Rien, rien, Yu', ne t'inquiète pas *dit-il avec un sourire amusé*
- hein ? euh...bien...<rit doucement et s'exécute.>


K'lihya observe l'arbre avec un leger sourire
- Oh jolie les fleurs !
- Ah oui, je ne les avais pas vu!
- Le modèle est pas mal non plus <Faussement insensible>
- tu fais très prince charmant, j'aime beaucoup cette tenue choisie.
- Bien...allez rappeler vous petits...les bêtises que vous faisiez...grimper dans l'arbre
- hein ?!! je grimpe sur les toits moi <ricane> plus que les arbres...
- Tant mieux si ça te plaît, tu es magnifique aussi
- Ca va, il n'est pas très haut *dit-il, amusé*
- Merciii <chantante>
- Bla bla oui vous êtes beau tous les deux <Amusée> Me la faite pas à chaque tenue hein!
- toi d'abord, je veux m'asseoir sur toi, Monsieur homme singe...
- ... *Il se mit à réfléchir au dire de Yunaia avant de la soulever prestement en mode princesse*
- J'en connais un qui va pâlir encore plus en voyant certaine photos <soupire amusée et navrée à la fois.> Wowh !
- On ne se blesse pas...pensez à ma pub!
- Tu tâcheras de le calmer avec des câlins! Oui, oui *dit-il avec un rire* On n'est pas très haut non plus
- mais...<riant elle tente de l'aider en s'agrippant à la branche pour qu'il ne bascule pas, puis souffle une fois installée, ajustant sa robe> pas de cuisse qui dépasse surtout !
- Une écharde dans les fesses...crois moi ça fait mal <Portant l'objectif devant elle>
- des câlins ? <tiquant> hmpf...c'est raté, il a plus besoin des miens je te rappel. C'est lui qui a sa fesse sur le bois, je ne risque rien...<glousse>
- Toi...t'as une autre écharde sous tes fesses... <Sans gêne>
- Mon... *Il eut un rire* Parlez d'une branche plutôt, merci!
- Non mais…fin'...il ne me perturbe pas...<rougit encore, super le cliché à venir, puis se cache dans la chemise du hyur, visage contre son torse pour glousser.>
- Oui, eh bien, les câlins, ça compte dans les étreintes
- gnagna gna...
- Sinon, pas d'une branche, un arbre! Oui, mieux *dit-il, vantard*


- <tend la main a Yu> - <hausse un sourcil et prend sa main, lui souriant, intriguée>
- Allez tu vas te mettre la <Pose la main sur le torse de Rhian et le pousse un peu > Et toi ici
- Oui, Madame *dit-il avec un sourire amusé*
- Yuna...tu es un papillon... Et lui... ton nectar... Saute lui dessus... Rhian...tu la soulève...fait la voler...aide la a briser son cocon.
- Je dois lui foncer dessus pour le jeter à l'eau ? hein ?... Rhian eut un rire à l'image
- Oh bon sang on va finir à la flotte...
- Nectar, ça fait telleeemeent douteux!
- C'est possible
- Mais regarde-moi se short moulant... ça en vaut le coup !! crois moi
- Je sais pas si il est assez musclé pour attirer un papillon comme moi...<souriant en coin> montre pour voir ? Rhian contracte ses muscles pour vous.
- T'as vu ça? Pur muscle! *fit-il, surjouant à souhait*
- Bon sang j'ai chaud, d'accord aller je suis motivée...<riant encore et reculera un peu pour l’élan.>


- Allez a trois. 3! <Prend l'appareille et tentera le nombre de prise nécessaire>
- si on fini à la flotte t'as pas de câlin jusuq'à la prochaine rencontre !
- Noooon!
- Ah mais moi je me rince l'œil...hésite pas à tomber
- Oui mais je n'aurai pas de câlin si je tombe *fit-il, faussement plaintif* Je ne peux pas vivre sans câlin moi!
- Bon deux et un et ...<court sur Rhian et bondi comme un papillon qui prendra son envol.> Rhian tâcha de la rattraper... Mais allait-il pouvoir rester ainsi sans tomber en arrière
- *La réponse fut... Non!* <Ploufff>
- Aaah...!*Le cliché fut sans doute pris pile poil avant*
Yunaia ressort et tousse, éclatant de rire, elle reste agrippée au hyur.
- Dit moi qu'elle est bonne ?!!! <Amusée vers la photographe>
- Pas de calin...mais il est magnifique
- Mes cââââliiins *fit-il, plaintif*
- Parfait je le garde

....

Riant toute seule à ses souvenirs en feuilletant le magazine, elle fut interrompu par Mindy entrant dans le bureau, venant reposer une pile de magazine, tout sourire. "j'ai hâte de les vendre et de voir la tête des clients en voyant la gérante comme ça! " <gloussant avant de filer>
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 10:57


La jeune femme put entendre un drôle de bruit provenir de l'extérieur tout d'abord, comme... une conversation vive* Aah non mais je ne sais pas... grimper ça...!
- Mais monte, espèce d'abruti!
- J'es...! Ah!
Yunaia hausse un sourcil vers la fenêtre ouverte.
- *Bruit de végétation maltraitée*
- Oh purée...
Yunaia souffle un rire et croise les bras pivotant, elle attend, amusée.
- Non, Eyl', ne t'avise surtout pas de...Non... N... *Bruit de Bourrasque violente. L'Uldien passa littéralement par la fenêtre ouverte qui s'ouvrit sur son passage brusque*
- <rit une moue suivant venant l'aider ensuite> tu n'as rien ?

Rhian atterrit brutalement à proximité... Sauf qu'il y avait comme... un petit changement... Etait-ce Yunaia ou bien... Oui, Rhian... était plus petit... plus... jeune ?? Ce dernier offrit un sourire solaire à la jeune femme. Oui, il était bien imberbe, plus petit et... adolescent!

- qu'est-ce que ... ? <tique une fois qu'il relève les yeux sur elle> Bon sang mais qu'est-ce qui t'es arrivé !? <Dégluti et lui tend une main pour l'aider à se relever.>

Le Mage eut beaucoup moins de mal à venir de son côté hormis qu'il y avait... un petit changement... de Taille. Eylion était... Oui, Adulte!

- Ah, ah, longue histoire *fit l'Uldien en se relevant avec l'aide de la gérante*
- Qu'est- ce qui c'-.....<cille et se fige fixant le miqo'te ensuite> oh bordel de m...<dégluti, le souffle presque coupé.>


Yunaia a bug, littéralement, sans quitter des yeux le miqo'te.
- Salut, Yun... *fit-il en esquissant un sourire. Sa voix était clairement mature, son visage moins rond, sa corpulence plus prononcée... Il était donc en train d'énoncer ses salutations quand il nota le changement chez la gérante, bugua à son tour, l'œil rond.

Yunaia ne répondra pas, esquissant un sourire léger, sans un mot, surement plusieurs minutes à se regarder dans le blanc des yeux, ou de son œil du moins.
[Rhian] - Tadaaa, un Eyl' Adulte, et un! *fit-il en désignant le Miqo'te à l'aide de ses bras comme un présentateur de Foire*

Pauvre Rhian, elle ne percutera même pas tout de suite à ses mots. du côté du miqo'te, il y avait de la confusion mais aussi... Du Désir, oui, bien perceptible dans l'Azur... Certainement la première fois qu'il la regardait avec une telle intensité. Il sembla d'ailleurs s'en apercevoir car il détourna l'œil comme pour se tirer de son observation* Comment ça se fait que...

- Oui...je...j'allais poser la même question...comment ça se fait que...<soupire douce d'une gorge un peu nouée, elle rougit légèrement au regard du miqo'te>
- ... C'est le p-présent de Solid que m'a accordé...
- Ils ont réussi à me convaincre de signer un de ses contrats *fit-il avec un sourire mi-dépité, mi-amusé*
- Quoi ?! c'est une blague là ?! tu as laissé ton meilleur ami sacrifié son physique pour le tiens ?!
- ... Ce n'est que temporaire... Quelques jours tout au plus... *fit l'Arcaniste en croisant les bras avant de froncer son sourcil visible* Tu pensais vraiment que j'aurai pu faire une telle chose ??
- Non mais je me disais que t'avais peut être pas eu le choix non plus..<soupire soulagée, une moue suivant pour Rhian> Tu...fin' c'est vraiment certain que c'est juste quelques jours ?
- Oui... Solid voulait me prouver sa bonne foi et faire une surprise à Eyl'... Au final, il nous a surpris tous les deux
- mais...comment il a fait ?
- C'était écrit sur le contrat
- ... Heu, je ne l'ai pas lu pour ma part donc...
- Et...avec toute ta méfiance les concernant, tu as accepté de signer ? <cille>
- Il était écrit qu'en échange d'accorder mon Temps pour quelques jours, Solid ne me ferait aucun mal comme à Eyl' et qu'il me rendra un service. Je ne voulais pas au début mais...
- ... Je lui ai rappelé que j'ai été toujours là pour le protéger... Même de mon Ancienne Femme et... Visiblement, ça avait l'air vraiment de tenir Solid à cœur.
- Et je peux bien accorder quelques jours à Eyl' de profiter de ça... Je ne serai pas son meilleur ami sinon et puis... Je profite comme ça d'une seconde Adolescence *dit-il avec un sourire amusé* J'ai hâte d'aller voir mes amies de nuit et voir leurs têtes!




- Donc...<soupire> dans quelque jours tu redeviendras aussi comme avant ? <douce et navrée, presque déçue au final.>
Eylion eut un sourire attristé avant de hocher la tête
- C'est un maigre prix à payer pour découvrir ce que j'ai... toujours souhaité...
- Bien...alors...profitez-en bien, tous les deux avec...fin' comme vous avez envie. <hochant d'un doux bien que mince sourire, filant à la cuisine avant que sa  cuisine ne s'enflamme.> C'est une bonne chose oui..<douce et sincère>
- On va essayer *dit-il avec un sourire discret*
- Essayer?? On va le faire, oui! *dit-il, enthousiaste*
Eylion soupira aux dires de son meilleur ami, ayant du mal à se laisser autant aller que ce dernier
- Ah non, tu ne vas pas encore ronchonner!
Eylion fusilla discrètement de l'œil l'Uldien
Yunaia continue de cuisiner, nettoyer et range sa cuisine préparant un repas pour deux visiblement, restant silencieuse.

- Désolé si ça me la fout mal que Solid soit en train d'endurer la charge de retenir le sort de l'Ecorcheuse
- Hm... Mais... il va bien aller, non?
- En principe, oui... Rhian  soupira avant de s'approcher et d'essayer de faire un câlin au Miqo'te
- <soupire doucement écoutant l'échange>
- Arrête de t'inquiéter, mon rayon de soleil ~!
Eylion le repoussa d'une main, agaçé

- Rhian!
Yunaia repose le tout une fois prêt y recouvrant d'un linge de cuisine.
Rhian se mit à murmurer alors des choses au Miqo'te Eylion écouta, attentif... avant de froncer son sourcil... et de finir par acquiescer.
- Très bien, tu peux te barrer *fit-il en soupirant à nouveau*
Rhian tapa dans le dos avec un sourire radieux
- Tu as intérêt à virer cet air là et de commencer à en profiter ou sinon...
- C'est bon! *pesta l'Arcaniste, contrarié*
- Je vais vous laisser un peu tranquille mais... *Il fit un énorme câlin à la jeune femme*
- <étire un doux sourire, rendant l'étreinte en douceur, faiblement> amuse toi bien gamin…<d'un murmure taquin, la gorge nouée.>
- Evidemment que je compte bien m'amuser, ce n'est pas tous les jours qu'on a de nouveau seize ans! Eylion observait la scène à côté, les bras croisés, l'œil sombre.
- tu t'amusais avant ça mais...j'ai hâte de retrouver mon Rhian infernal et poilu...<souriant en coin, une moue suivant> profites bien.
- S'il y a un problème, je sais qu'Eyl' fera le nécessaire *dit-il avec un clin d'œil* Allez, je file, ne soyez pas sages!
- Oui je sais...et ...merci pour ce que tu as fait pour lui j'aurais fait pareil.
- Tu es sûr que tu ne veux pas de câlin, mon amour? *fit-il, avec un sourire insupportable*
- ... Casse toi
- D'accoord
Rhian partit en riant


- Tu lui en veut hm ? <douce a mi-voix, sans se retourner.>
- Non...
- <hoche doucement>
- Si ça avait été pour toujours, j'en aurai voulu à lui comme à Solid, si l'un et l'autre avaient fait ce Choix mais... ce n'est pas le cas
- Je comprends oui...
- Hm... *Il regarda la jeune femme avant de dévier l'œil*
- J'ai...réussi mon test...le soir ou tu m'as vue près du relais... Je devais me faire passer pour une Princesse orientale...dans un lieu public sans que personne ne me reconnaisse. Eylion revint à elle avant d'avoir un sourire discret
- Réussi, c'est une excellente nouvelle. Ça veut dire qu'on devra fêter ça quand on peut
- <hoche doucement d'un mince sourire s'étirant, fixant les flammes toujours> Oui je suis assez fière de ma prestation. Oui d'ici quelques jours, volontiers. On se fera une virée quelque part et je ferais un repas si tu veux. ... *Il finit par hocher la tête lentement* Hm... ça... ça te va bien... Oui, bon, ce n'est pas crédible du tout, venant de ma part *dit-il avec un sourire désabusé* Tu sais déjà mes préférences.

- Oui...mais...<dégluti reposant les yeux sur lui finalement> quand j'avais prévu ça je ne le savais pas encore, et, je voulais du changement, tout le monde apprécie, néanmoins si...si c'est trop dur pour toi je peux tenter autre chose, roux ou...châtain, ou rouge pourquoi pas, ça irait avec ma nouvelle tenue pour la brigade.

Yunaia garde contenance, tout ce qu'elle peut de toute ses forces, mais on pourrait croire qu'elle est prête à s'effondrer à tout moment, si tout de fois on est attentif et qu'on la connaît bien.

- Tu n'as pas à te justifier auprès de moi, Yunaia. Jamais... Pour moi, ça n'a aucune importance, brune, blonde, rousse, tant que ça te plaît... Bien sûr que je te trouve... *Il prit une inspiration* magnifique mais... Et il faudra que tu me montres cette tenue quand tu le pourras *dit-il, tâchant de garder un ton normal, avenant*

- <hoche doucement déviant le regard> je la porte tous les matins pour mes entrainements, je dois revoir mes mouvements dans la tenue, c'est différent, je dois m'y habituer.
- Différent...?
- hé bien, oui, on ne bouge pas de la même manière en maillot ou tenue de sport légère, avec du cuir et des bottes et tout l'attirail.


Eylion hocha la tête même si elle ne pouvait pas le voir. Il l'observait, semblant comprendre d'où venait le mal qui affectait la jeune femme... Il eut un air inquiet, impacté de la voir ainsi... Puis une once de frustration le prit quand il ferma son œil tout en réfléchissant.

- ... Je... vais retourner au QG *finit-il par dire après un moment*
Yunaia reste silencieuse, dans son mal être oui, cette fois c'est surement bien trop difficile pour elle, hochant finalement.

- Oui, j'attends quelqu'un qui ne devrait plus tarder.
- ... *Il n'avait pas remarqué, au passage, la photo ou bien le magazine, bien trop accaparé par la jeune femme* Yu... *dit-il, porté par son inquiétude, ne supportant pas de la voir ainsi. Il leva une main vers elle avant d'arrêter son propre geste*

- <soupire doucement au geste et à son intonation la gorge nouée, dans un souffle> je ne peux pas Eylion...
- *A voir sa tête, on aurait dit qu'il venait de recevoir un coup*
- Je suis...heureuse pour toi, sincèrement...profites de ses jours-là.

Eylion serra des canines, puis tourna les talons vivement.
- Eylion... <soupire inquiète>
Eylion partit d'un pas rapide et d'un bond tout aussi leste par la fenêtre.

Elle soupira, se laissant retombée sur le divan lourdement.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 11:02


J'kudoi toc a la porte
- C'est...ouvert...<dit-elle dans un souffle court, la gorge encore nouée, elle tente d'essuyer ses larmes sur ses joues et de se ressaisir un minimum.> J'kudoi entre saluant comme a son habitude de manière décontracté
- Bonsoi... *regarde Yuna* Hum ... ça va ?
- Oui je...désolée...<dégluti d'un mince sourire rehaussant les yeux sur lui en se redressant fébrilement.> Oh tu...<tique> tu es très élégant...<douce et sincère, bien qu’un peu embarrassé.>
- Hum ... *réfléchit* quand ça va mal, il faut en parler *acquiesce* Hein ? *regarde sa tenue* Bah c'est juste ma tenue de réunion
- <soupire et acquiesce> c'est hm...compliqué d'en parler...et ça ne changera rien, ça va passer tant fait pas, ça me fait plaisir que tu sois là, je...fin'...si tu préfères changer de soir pour...pas avoir à faire à une pitoyable yunaia parce que je suis...un peu instable là et...hm...<soupire doucement pour reprendre son souffle, elle sert les poings, comme pour se ressaisir, mais...bizarrement c'est la bibliothèque, pleine de livre derrière elle qui commence à vibrer fortement, faisant tomber plus livres au sol, alors qu'elle baisser le regard en fermant ses paupières pour tenter de se calmer.>
J'kudoi pose la main sur l'épaule de Yuna en souriant
- Un brigadier ne laisse jamais quelqu'un sans le sourire, donc t'en fais pas, repose-toi, après tout on est ami, c'est la base de s'entre aider non ?


- <dégluti doucement, elle étire un mince sourire et souffle un peu, hochant alors que la bibliothèque s'arrête progressivement aussi> très...bien oui, je te remercie, je...je suis désolée Kudoi. <douce à mi-voix navrée toujours.>

- *rit* mais pour les crêpes on va reporter oui, si besoin je vais chercher du thé
- Tout est…prêt en fait...<soupire doucement> et j'ai du thé aussi...mais...je ne vais pas avoir le cœur à manger non. J'ai...juste ...envie de démonter pas mal de chose là, je ne dois pas me mettre en colère, il faut vraiment pas.
- Hum dans ce cas *ricane* Prends ceci *il fouille dans ses poches puis sort une simple pierre*
- <hausse un sourcil et récupère la pierre, intriguée> qu'est-ce que c'est ?
- *rit* le seul souvenir que j'ai de Hingashi, me suis dit que ce serai marrant comme cadeau. J'ai toujours l'habitude de prendre une pierre des endroits que je visite
- <cille et souffle un rire finalement, visiblement touchée, observant la pierre, elle hoche doucement, une pierre de chez elle c'est en effet un bon moyen de la calmer un peu.> Merci...je vais...la garder précieusement alors pourquoi pas la faire sertir sur un bracelet.
- Bah la tu en fait ce que tu veux ♪
- Est-ce que...<souffle un peu> j'ai besoin d'air, je mets les crêpes dans un panier et on va faire un tour ? ça m'ouvrira peut-être l'appétit.
- Bah si tu souhaites, après tout, on avait que c'était sympas de discuter entre nous pour mieux se connaître *rit*
- <hoche doucement> alors…on va faire ce qui était prévu oui...


Ils arrivèrent à la plage de brumée peu de temps après, entamant une discussion sur le trajet concernant son duel face à bhald la veille.
Yunaia sort la petite couverture du panier, l'étalant pour qu'ils puissent s'installer.
- Et je ne maîtrise pas les poings de terre, donc j'aurai encaisser tout pareil.

Yunaia sourit doucement, écoutant, son esprit est néanmoins embrumé, mais elle reste attentive, retirant ses sandales avant de s'installer.
- tu ...dois avoir un sacré hématome quelque part ou bien...il n'a pas frapper trop fort ?
- En tout cas il est incroyable *s'étire* va falloir que je m'entraine bien plus *rit* pour le battre sans éther hum, Golyn a soignée, j'ai peu de bleu à part la *lève sa veste montrant au niveau du foie* j'ai cru que j'allais tombé à genoux. Ah! Golyn, c'est une xaela, elle et son ami Arick, sont membre de la brigade.
- hmpf...<sourit doucement navrée en voyant l'impact bien que résorbé> je connais Golyn oui, elle est venue parfois au Tapas. <douce d'un mince sourire mais néanmoins présent.> Et, niveau adversaire c'est bien de tenté un peu tous les gabarits ça te permets de voir ton niveau et d'adapter tes techniques en fonction aussi j'imagine.
- Hé hé, ils sont sympas, j'espère ne pas les décevoir *acquiesce* Oui, c'était le but en allant à la cave.


Yunaia observant la mer, elle dévie le regard sur l'arrivant, se figeant un instant.
- salut..<douce d'un plus mince sourire en coin, se forçant un peu, elle dégluti, merci l'obscurité du soir qui dissimule surement son regard s'humidifiant.>
- Salut Djin *saluant de la main* une crêpe ?
- Salut sal-.. *penche la tête sur le côté, son oreille droite s'agitant légèrement*
- Et oui j'ai une fouine *ricane*
- Mh, non merci, pour la crêpe.
- <hoche pour kudoi, déviant le regard, elle repose rapidement son verre de rhum sur la couverture, bien qu'il soit terminé>
- Sers toi, il y en a assez c'est des crêpes hingashienne..<douce toujours sans rehausser les yeux sur le miqo'te> tu ..te baladais dans le coin ? t'as pris ta soirée ?


- Ouais... C'était assez calme alors... *hausse les épaules* J'voulais prendre l'air avant de rentrer. J'dérange pas au moins mh?
Yunaia évite le regard de son ami, se servant un verre de jus de fruit cette fois.
- Bah non pourquoi *penche la tête sur le côté*
- Non...on…discutait, on a préféré venir ici au lieu de rester à l'appartement. <douce a mi-voix, elle ne ment pas, mais précisera pas pourquoi non plus.> c'est pas un rencart hein. <souriant en coin.>
- Bah je sais pas, je suppose que si vous vous êtes isolés au bout de la plage c'est pas pour vous faire emmerder... *souriant*
- hm...non c'est...juste que pour une fois je voulais l'autre côté que le lieu où je vais d'habitude. <Haussant une épaule dans un soupire>
- *ricane* Ah !!!! mince alors je pensais *sourit* non, on discutait un peu de tout. Et des bêtises que l'on a faites *rit*
- <sourit en coin> surtout lui en fait...
- ça m'étonne pas tien... T'as une tête à en avoir fait masse... *amusé*
- <fixe son verre retirant une gorgée, silencieuse.>
- Bah pas tant que çà Djin se gratte la joue, sentant bien l'ambiance pesante.
- j'ai juste couru à poil sur un champ de bataille en étant ivre
- <souffle un rire, le nez dans son verre.>
- D'ailleurs, parait que les rayons du soleil levant passer entre mes jambes quand je fêter la victoire de la bataille sur une armure magitek
- Ah ouais quand même... *sourit en coin* Et t'as gardé tes bijoux de famille?
- Yep

Yunaia cille à l'image qu'elle voit en tête et secoue ensuite pour chasser le tout, ricanant, un soupire suivant. Plusieurs minutes plus tard, elle fini par reposer la bouteille de rhum, fatiguée, le coeur bien trop lourd pour poursuivre elle s'excusera et leur dira bonne nuit pour rentrer au Tapas, Djin proposera de la raccompagner, puisqu'il rentrait lui aussi.


Djin observe Yu', silencieux.
Yunaia Taami reste silencieuse également.
- je crois que c'est moi qui te raccompagne finalement...
- ça va toi...? - <soupire à son regard elle le dévie sur le point de pivoter> non, mais ça passera...ne me regarde pas comme ça...<une moue suivant la gorge nouée.>

- Tu sais... Que je suis là pour toi au besoin Yu’...
- <hoche et dégluti, elle sert doucement un poing, fermant les yeux pour souffler un peu> Je sais oui mais...je vais m'effondrer si tu continues. <Dans un souffle à nouveau.>
- Tu n'as personne à impressionner Yu’... Moi encore moins... Et te voir comme ça... *souffle doucement du nez*
- <dégluti encore, elle souffle pour se contenir mais c'est peine perdu, serrant son poing encore, c'est, hélas le parasol de Djin qui en fera les frais il viendra léviter brusquement pour se fracasser contre le cerisier, RIP.>
Djin tourne la tête vers le parasol. Puis ramène ses yeux sur Yu' par la suite.
Yunaia elle garde les yeux clos, figée sur place, crispée.

Djin s'avance doucement vers elle et dressera légèrement sa main pour venir capter son menton des doigts, lui tournant doucement le visage vers lui. Yunaia elle ouvrira son regard le posant sur lui, la colère est lisible, mais meurtrie surtout et c'est pas viser contre lui au vue de la douceur qui en émane malgré tout.


Il soufflera doucement du nez, il s'avancera face à elle tout en passant ses bras pour l'enlacer, une main dans son dos, l'autre se posant sur sa nuque pour attirer sa tête contre son épaule.
Leon penche la tête lentement de côté en direction du duo.

Crispée, la jeune femme le laissera faire, le souffle coupé, elle finira par s'agripper à son peignoir et fondra en larme pitoyablement, un sanglot des plus poignant, qui déchire surement l'âme de n'importe qui, la souffrance est palpable et non retenue.

[Léon]- Tout va bien ? *d'un ton plat, la main sur la poignée de son arme malgré tout*
Djin la gardera contre lui, resserrant l'étreinte
Leon cille, avisant à droite, puis à gauche, et... s'éloigna simplement pour leur laisser de l'intimité.
Yunaia sanglotte bien trop pour tiquer au miqo'te, surtout incapable de se reprendre, à croire qu'elle attendait que ça, de pouvoir lâcher la pression, et soit dit en passant le parasol dans le jardin de Djin est écrasé contre l'arbre.
- ça va aller... *lui caressant doucement les cheveux* ça va aller... Je suis là...
- Libère toi... Cris... Pleure... Faut que ça sorte...
- NON ! je...je suis en colère...et j'ai tellement mal...<entre deux sanglots> je...je vais ruiner ton jardin si je me laisse aller.

- Alors laisse toi aller... Mais pas trop... *sur une note humoristique* Viens... On va chez moi...
[Léon]- Si je puis me permettre une suggestion, madame, je veux bien vous servir de défouloir si cela peut vous être utile.
Djin relève les yeux vers Léon et fronce les sourcils.
- C'est vraiment l'idée la plus stupide que j'ai entendue... Et ce n’est vraiment pas le moment-là...
- <cille aux dires qui s'échange et dégluti, elle se détache doucement de Djin> c'est...pas une bonne idée Léon mais...<soupire, elle souffle un peu étirant un doux mais mince sourire en essuyant ses joues, pivotant> merci quand même...je ne voudrais pas vous blesser Léon.
- Je suis résistant. Si cela peut vous aider, je le ferai.
Djin se masse doucement les yeux.
- ...
- Mes excuses si ma suggestion vous a offensé. Là n'était pas mon intention.
- Il résisterais à une haie de rosier qui vole sur sa tronche de plein fouet tu crois ? <souriant en coin plissant les yeux, son regard pétillant, l'effet du rhum n'aidant pas, elle est à bout.>
- *Se contentera d'un simple sourire* Il a mis du temps à pousser, j'aimerai le conserver encore un temps... *fronce le nez*
- hm...<une moue suivant> désolée pour ton...parasol par contre.
- Ce n'est rien.
- Je...je vais aller dormir Léon, mais...merci.
- j’accepte ton invitation parce que...je ...je ne devrais vraiment pas restée seule ce soir, au pire enferme moi, dans un placard. <Grimace dépitée.>
- *hoche la tête* Ça ira, c'est déjà un peu le bordel à l’intérieur... Donc, même si tu défonce des trucs, ça ne se verra pas trop... *amusé* Leon s'incline poliment, sans un mot pour ne pas déranger, et s'éloigna.
- Aller viens... *sourit lui prenant la main en douceur et l'entraine.*

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 11:03


<lp> Eyl' ?....<douce mi-voix choupie et honteuse> c'est yu'.
- *Il mit un certain temps à répondre, sa voix adulte résonnant dans la perle* ... Je t'entends
- <lp> On..on peut se voir ? s'il te plait ?
- *Autre moment de silence, assez long, comme s'il réfléchissait*
- Je...peux passer à la brigade si tu veux, peu importe que Solid soit là ou non, ou on peut se voir ailleurs. <douce toujours, la gorge nouée, elle soupire> j'ai été...nulle...je te demandes pardon...mais je voudrais le faire en face...
- ... Est-ce que tu es sûre que c'est bien raisonnable? *finit-il par dire*
- Oui...c'est, l'amie qui veut venir s'excuser Eyl'…l'autre...partie de moi, est au placard, promis...je...je devais juste...<soupire un peu> je veux t'expliquer en face...même derrière une vitre ou une barrière si tu veux.
- ... Chez moi. Rendez-vous chez moi
- <soupire soulagée> d'accord, j’arrive.



- ...Tu veux quelque chose à boire? *demanda t'il avec un ton placide, détaché. Sans émotion*
- Je te remercie...et..je serais pas longue, si tu veux que je m'en aille après ce que j'ai à dire...un jus de fruit ou de l'eau ça ira. Merci. Ça me fait bizarre de lever les yeux sur toi au lieu de les baisser...<d'un sourire en coin filant.>
Eylion l'observa, sans mot dire. Il avait un visage fermé
- ...
- J'ai paniqué...Eyl', et je n’ai pas été l'amie que tu avais surement besoin, et avec qui tu voulais partager cette bonne nouvelle, j'ai...j'ai dû encaisser deux choc à la suite, celle de voir Rhian comme ça, sans savoir que c'était temporaire...

Eylion la laissa s'expliquer, toujours silencieux.

- et...ensuite toi...je...pouvais pas gérer tout ça, j'aurais...peut être mieux réagis si j'avais eu au moins un appel dans ma linkperle, pour me prévenir un peu, le temps de me faire à l'idée que j'allais te voir comme ça...<soupire d'un mince sourire> c'est...c'était une vrai torture sur l'instant, ajoutant à ça l'angoisse, avant de comprendre, et...te voir souffrir en plus du fait que Solid dois retenir l'écorcheuse, c'était un peu trop pour moi...je suis forte mais j'ai mes limites tu sais...<la gorge nouée d'un doux sourire malgré tout> Mais... mon amitié est plus forte, la preuve en est que je suis là, et j'ai envie de profiter avec toi aussi de ses jours qui te sont offert en tant qu'homme et pas adolescent, je serais pas une amie si j'en étais pas capable.

- Je sais *Il ferma l'œil. Le ton était profond, mesuré. Ce n'était qu'une façade. Oui, là, actuellement, une façade complète. Ça semblait prendre tout ce qu'il avait pour rester "calme"*
- Fin...voilà...<soupire doucement> et pour l'étreinte...refusée, c'était...désolée. <tiquant ensuite rehaussant les yeux sur lui> tu m'en veux à ce point-là ?

- Je ne t'en veux pas *dit-il, gardant l'œil fermé*... *Là encore, il semblait avoir du mal à parler. A conserver son calme apparent*
- Vraiment ? tu...es certain parce que ton corps dit autre chose là...et j’arrive pas à comprendre cette fois.
- ... J'essaye juste d'être. Calme *Et pour le Miqo'te Impulsif et volcanique, c'était sans doute déjà un exploit*
- Mais c'est la Vérité. Je ne t'en veux pas
- <soupire doucement figée et hoche> calme...d'accord tu...fin' t'as envie d'exploser, de me crier dessus, de...t'as toujours pu t'exprimer avec moi, pourquoi tu ne veux pas ? je suis prête à encaisser, j'ai bien démonter ma bibliothèque et le parasol de Djin moi...j'étais tellement en colère...


- ... Je t'aime. Est-ce que j'ai vraiment. Besoin. De développer? Ta souffrance est ma Souffrance. Et. Je ne peux rien faire. D'autre que d'être la putain de Cause de cette Souffrance.

Yunaia cille et étire un sourire, le souffle couper son cœur rate un bon littéralement>
- Je t'aime aussi oui, non ce n’est pas la peine de développer. <Elle s'avancera pour l'enlacer mais cette fois par la taille, dans les bras d'un homme et non pas en prenant l'adolescent dans les siens. Son front reposant contre son torse.>

Eylion se contenait mais il était visiblement à bout, il resserra ses bras mais il ne les serra pas, comme une étreinte en demi-teinte.
- J'ai ...souffert, parce que je ne m'y attendais pas...mais ça va aller maintenant et je suis sincèrement heureuse pour toi Eylion c'est un merveilleux cadeau, tu dois en profiter et faire honneur à Solid et son sacrifice pour ça.

- Je dois faire comme si de rien n'était. Je dois me la fermer. Laisser le Temps faire. Ne pas vous inquiéter, toi et Solid. QU'EST-CE QUE JE PEUX FAIRE D'AUTRE...?!
- <sursaute un peu au ton qui monte et soupire, restant contre lui malgré tout, en rien craintive> On peut rien faire, c'est comme ça, mais...on ne souffre pas au quotidien Eylion, si ? et...en quoi Solid est inquiet ? Je veux dire...à par l'incident de hier, t'as eu à faire qu'à ta meilleure amie, je continue ma vie et je suis bien je t'assure, et on va pouvoir se découvrir autrement, travailler ensemble je vais apprendre avec Empty à manier les dagues, la méditation pour m’aider avec Aezen et du corps corps avec deux amis pour m'entrainer sans oublier les tiens si tu as toujours envie... on a de chouette projet, tu...tu te focalise sur ce qui est le plus dur mais il y a aussi de bonne chose à venir.


Eylion resta silencieux. Il valait mieux car il avait visiblement envie de hurler.
- viens...assied toi...essaie juste de te détendre je dirais plus un mot...<prenant sa main pour le faire asseoir avec elle sur le divan.>
- ...
- Respire doucement...et tente de vider un peu ton esprit...<douce d'un mince sourire navrée> essaie de rassembler ce que tu as envie de dire ou de faire, et balance tout ce que tu veux, je suis prête à encaisser...si ça peu te soulager. Yunaia se taisant, elle fermera les yeux pour attendre, le temps qu'il faudra.
- ... J'ai réussi un duel contre Empty hier. C'était ça ou je foutais le feu à la Coupe
- <sourit en coin> bien joué...ha...<soupire>
- J'ai l'impression d'être Impuissant, de marcher sur de la glace fine et que je vais finir par me péter la gueule à force. J'essaye de parer au mieux mais même ce mieux, j'ai l'impression que ça fout plus de dégâts qu'autre chose. *La Frustration suintait de sa Voix*
Yunaia reste silencieuse les yeux clos, écoutant toujours.
- ... C'est tout ce que j'avais à dire. Je veux votre putain de Bonheur, ni plus, ni moins

- Je ne sais pas pour Solid, mais moi je suis heureuse...c'est parfois difficile mais ça passera avec le temps ou quand je trouverais quelqu'un. J'ai de bons amis, je suis bien entourée, mon travail, mon chien...<sourit doucement ouvrant les yeux sur lui> et surtout je t'ai encore toi, j'ai aucune raison de souffrir, et ça allait même mieux, la preuve j'ai même invité Solid avec toi en tant que couple à ma soirée et je l'ai fait de tout mon cœur et sincèrement Eylion. Pour moi la part des choses est faite, tu es mon ami, et si parfois le reste ressurgi c'est...normal, on efface pas ça du jour au lendemain il faut du temps...néanmoins... <soupire et inspire doucement déviant le regard> si tu veux que je m'en aille ce laps de temps, et que, je mettes en pause la brigade, et mes projets ou ..notre amitié pour...que tu réussisses toi aussi à faire ce qu'il faut, t'as qu'un mot à dire. Parce qu'au final te voir dans cet état...

- ... Sacrifie quoique ce soit et je te jure que je hurlerai vraiment
- Alors...on a pas le choix...on continue comme ça...à moins que...est-ce que...tu n’envisages toujours pas de nous avoir les deux d'une manière différente ? j'veux dire, je sais pas trop si c'est une solution mais c'est celle qu'on a pas essayé.
- Tu ne tiendrais pas une lune
- Je sais mieux que n'importe qui ce que je suis capable d'endurer ou de faire Eylion...<soupire doucement> il n’y a pas une putain de femme sur cette planète qui encaisserais ce que je vis avec toi au quotidien et je suis toujours là.
- ...
- Peut-être que c'est justement ça le problème, Yunaia, tu subis et subis et subis sans rien dire et en souriant. Que ce soit avec Namar ou avec moi, ou même d'autres
- Ne te compares pas avec namar ou ce qu'on a vécu, ça n'a rien à voir ! Je n'étais pas amoureuse, comme je t'aime, notre histoire, notre lien, n'a rien à voir...on a même pas coucher toi et moi, c'est bien plus pur que tout ça. <douce mais ferme>
- ... Il n'empêche que je t'ai fait du mal. Et c'est un fait qu'on ne peut pas nier, ni enlever
- Et je souris pas pour de faux non plus. Oui t'as été maladroit de te pointer avec ton ami comme ça sans me préparer psychologiquement avant, c'est un fait, t'es pas toujours futé dans ce domaine sociale du moins. <souriant en coin> mais là encore je suis là, et je t'en veux pas, et je m'en veux parce que j'ai pas su voir que tu venais en ami pour partager ton rêve...


Eylion hocha la tête faiblement puis il la prit dans ses bras, comme s'il était las de porter tous ces dilemmes, tout ce poids.
- ... N'en parlons plus ... On savait que ce ne serait pas facile...
- <soupire d'aise dans une petite moue, penchée contre lui à l'étreinte> hm...on fait toujours ça de toute manière...<souriant en coin> exact...mais si t'arrêtais de me comparer aux autres femmes ou à penser à ma place ce que je suis capable de faire ou non ou d'endurer ou non, ce serait plus facile.
- ... Même si j'arrêtais, il n'empêche que je te connais, Yunaia et je sais que tu ne serais pas heureuse. Quant à moi, si je prenais en compte mon seul avis... Je ne saurai même pas le donner. Tout ça est tellement... hors de tout ce que je sais et de ce que je connais... Tout ce que je sais, ce sont mes Désirs et ils m'effraient.
- hm..<soupire> penses ce que tu veux me concernant, t'as ton avis bien arrêté. Je sais...et c'est ce qui te consumes, de les retenir.
- Je veux parer au mieux...

- je peux pas te quitter, tu peux pas me quitter, tu peux pas me faire l'amour, et tu peux pas non plus faire certaine chose avec Solid...<grimace roulant des yeux> t'es dans la merde...il y a pas de mieux...c'est comme ça c'est tout. Mais, on t'aime assez lui et moi pour accepter ce que tu voudras, mais t'as pas la force, ou le courage ou...je sais pas pour le faire, et c'est aussi ton droit alors on peu que attendre, et pallier au mieux comme tu dix. <douce et navrée> Si...t'arrivais à comprendre que la seule et UNIQUE chose qui me rend heureuse c'est toi et peu importe comment, physiquement ou peu importe dans quelle situations, t'arriverais peut être à faire un choix, parce que en résumé, moi tout me va, mais tu ne me crois pas.

- ... *Il resserra son étreinte*
- Que je sois ta maitresse ou juste ton amie, ou les deux, ou pas...si je t'ai TOI, ça me va. Point barre...et tu m'écrases. <ricane> - Hrm, désolé... *Il desserra*
- <se blotti quand même, autant en profiter> mince t'es drôlement musclé...<soufflant un rire.> Eylion eut un faible sourire désabusé
- Oui... Ca change...
- <hoche lui souriant en douceur> j'étai sérieuse tu sais...je suis prête à signer un contrat moi aussi si il faut...
- ... C'est pareil pour moi, tant que je vous ai à ma proximité... et que je vous sais heureux...
- Hé bien alors merde arrête de te torturer si parfois l'un ou l'autre on a des réactions humaines, tu vois bien qu'à chaque fois ça fini par passer... on n’est pas malheureux pour autant Eylion...
- ... *Il hocha la tête* Je suis quelqu'un d'entier, Yunaia... Je ne fais pas... Je ne peux pas faire dans la demi-mesure naturellement
- C'est jamais bon, Eylion de vouloir tout ou rien, tu sais...pas tout est blanc ou gris, il y a des nuances, tu dois apprendre à faire avec et d'adapter, ça fait pas de toi quelqu'un qui n'est pas entier. Je suis entière aussi, à ma façon...et je changes et j'évolue constamment...
- Je sais bien... C'est... un de mes défauts... Dur de lutter contre le naturel quand j'ai un coup de sang...
- ça fait de toi un humain...<souriant en coin> musclé...pour aujourd'hui..<dit-elle taquine en pincant son biceps.>
- ...! *Il tilta au pincement* Hrm...



[center]-<lp de yu' à Lihya.> Salut Lili tu es là ?
-<Lp> Oui , Yuna?

-C'est yuna <douce et amusée, mais un peu stressée en fait.>Oh super ! j'ai terriblement besoin de toi et de ton appareil photo, je suis prête à te payer très chère pour les clichés, surtout qu'on a que quelques jours pour les faire....

-Oh...euh dit moi c'est pour quoi ?

-C'est pour un ami, qui a une ...apparence différente...<soupire> long à expliquer bref', il va garder cette apparence d'homme au lieu d'adolescent pour quelques jours, on doit immortaliser ça, on vient de faire les boutiques pour des fringues <ricane>

-Hein? je suis pas certaines de comprendre ...mais euh oui si tu veux, j'ai du temps de libre demain après midi si tu veux

-Euh très bien oui, on prendra ma place pour préparer la soirée je m'en fou ! <riant> t'es la meilleure merci, on te rejoindra ou ?


Après une séance boutiques en ville, le duo reçois l'artiste photographe pour une séance photo sympa, très longue néanmoins puisque Monsieur ronchon n'était pas facile à convaincre sur certain clichés.

Yuna en fera un album souvenir, ravie du moment avec con meilleur ami : https://myalbum.com/album/cPh3lwVGOMe0


Elle piègera son ami dans la douche devant la photographe, profitant d'un moment d’inattention et de mal aise du miqo'te pour ouvrir la douche et le tremper avant de filer en courant, la séance touchant à sa fin, elle l'attendra au petit salon après avoir raccompagner Lihya à la sortie en la remerciant.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 11:03


Yunaia Takami patiente, amusé et ravie de sa connerie, laissant le miqo'te se sécher et se rhabiller, bien qu'elle soit légèrement mouillée aussi, elle sirote un jus de fruit observant la pile de livre dans la pièce. Eylion la fusilla de l'œil à son retour, en mode ronchon, les cheveux encore mouillés
- .... roooh aller je suis sûr que le jeunot enfoui encore en toi à trouver ça amusant !
- Ne crois pas que je l'oublie celle-là *maugréa t'il, sousentendant une vengeance prochaine*
- Hrm... *Il soupira*
- Ah mais venge toi tout ce que tu veux mon cher Eylion, je suis joueuse !! <soufflant un rire.>
- Oh mais je serai inventif, je te rassure...
- C'est ce que je préfère chez toi, ça tombe bien...<souriant en coin en plissant le regard, jouant des sourcils, elle le nargue oui>
Eylion eut un air ensuite plus gêné avant de s'asseoir sur le canapé
- Alors…cette journée n’était pas si mal hm ?
- Hm, ça... me change de mes recherches...
- C'était le but, et puis tu verras, les clichés seront super et tu pourras les garder, on en fera d'autre avec ton...autre toi, j'y tiens aussi. Eylion finit par sortir le collier de sa sacoche, l'avisant un instant, indécis.
- Hm, je ne me suis pas encore... regardé sous cette forme...
- Oh...bah...c'est l'occasion oui, tu appréhende ou tu en as envie ? <douce d'un sourire> je peux rester avec toi...
- Hé bien... Je t'avoue qu'une part de moi est rongée par la Curiosité... L'autre se demande si c'est bien raisonnable...
- En quoi ça ne le serait pas ? <Haussant une épaule>
- Hrm... Je reste... un Homme tout de même... *dit-il, ne voulant pas avancer sa crainte pour sa Virilité*
- <sourit en coin> je ne regarderais pas de toute manière je reste ici sagement pendant que tu regardes, ou bien...tu me demandes un avis ? tu hésites ou tu ...fin', je comprends pas t'attends quelque chose de moi pour t'aider ?
- ... *Il semblait gêné sur le coup*... C'est surtout pour ma Virilité que je crains... *dit-il avec un sourire désabusé en coin* Mais je t'avoue que j'aurai été curieux de voir mon autre Forme... réellement apprêtée et Adulte. Mais je ne peux pas le faire seul... M'apprêter, je veux dire...
- Bah... alors je vais t'aider et puis t'as des fringues à moi plein le sac là en plus <ricane>
- Bon, j'ai promis que j'arrêtais de me prendre la tête... *Un jour, il y arrivera, oui* Je suis en "congé"... On est là pour s'amuser...
- Voilà !


Elle prit le temps donc une fois métamorphoser, de coiffer cette dernières non sans certain échange amusant et surtout ronchon du miqo'te qui pourtant semble avoir apprécié. Elle la vêtira de différente tenue, et la séance maquillage fut plus..laborieuse.


-Oui, j'y venais, je pensais juste à un peu foncer tes cils, brosser les sourcils et un petit rouge à lèvre un peu plus foncé pour mettre en valeur ton teint pâle...<se redressant, elle contourne pour venir cette fois s'agenouiller au sol devant la miqo'te, tiquant, elle rit et viendra tirer un peu la table finalement pour d’installée dessus, se penchant, à bonne hauteur cette fois> alors avec ton unique oeil, regarde le plafond et quand tu sens ma petite brosse sur les cils, tu ferme, et tu ouvres et ainsi de suite, ça va te chatouiller vue que t'es pas habitué. <douce d'un sourire toujours.>

La tête qu'elle tira montrait à quel point elle appréhendait ce mystérieux rituel que les Femmes appelaient maquillage mais... quelque part, elle était trop curieuse de voir comment serait sa version féminine adulte et apprêtée. Elle tâcha de suivre les instructions de son mieux.

- Foncer les cils...A l'entendre, Yunaia venait de parler hingashien.

Elle s'exécuta, tâchant de ne pas trop tilter au contact de la brosse.
- Après ça, il faudrait éviter d'enlever le collier... souligna t'elle avec un sourire nerveux.
-Ou pas...après tout on est là pour rire non, et s'amuser, tu le retire on se marre en voyant Eylion maquillé et je te démaquillerais avec un produit et une crème faite pour..<souriant en coin amusée par l'idée, elle.>
parfait..première étape accomplie...
- Tu ne sais pas combien de barrières de Fierté j'ai abaissé pour ma Curiosité... J'aimerai préserver les pans restants, fit-elle avec un sourire désabusé.
-d'accord, comme tu veux, tu es le patron...<elle range le tout et vient chercher un petit fard à joue rosé mais d'un ton plus mate, pour sa peau halé à elle en fait, venant doucement saupoudrer ses pommettes, harmonieusement> ne bouge p-...<dit-elle alors qu'un petit nuage de poudre passe surement sous le nez du miqo'te, elle écarquille les yeux et grimace aussi navrée qu'amusée déjà prête à se faire éternuée dessus.>

- Ah, ah... La poudre piqua le nez de la Miqo'te qui finit sur un...

- Atchii...! La Honte vint aussitôt maculer son teint pâle, surtout en entendant un éternuement aussi "mignon" sortir... de "lui".

...

-Moooh...<se pince les lèvres rapidement après sa petite extase de mignonnerie et éclate de rire> pardon pardon pardon !! non mais c'était trop...oui bon..attend je fini l'autre joue hein...<hop hop appliquant rapidement avant qu'il ronchonne, elle range tout très rapidement et lèvera les mains en lui souriant mignonnement peste, comme si elle se rendait ! > fini...reste plus que les lèvres.

Elle eut droit à un œil noir, imprégné de Honte et de Gêne. Elle grogna discrètement, renfrognée, sans mot dire.

- ...Eylion !! on doit s'amuser aller plus vite t'apprendra à en rire et à rire de toi même mieux tu te sentiras...<douce d'un sourire navrée néanmoins amusée> bon pour les lèvres...hm..tu les entrouvre juste un peu, je me charge du reste. <récupère le petit baume teinté.>



- Plus facile à dire qu'à faire, maugréa t'elle. Ta corde serait aussi sensible si tu avais passé des années à te faire traiter comme une gamine là où tu es probablement plus âgée que la plupart des gens de ton entour...

Elle soupira. Lâcher prise. Inspiration. ]- Mais tu as raison... On est là pour... se relâcher.

-<étire un doux sourire navrée, un petit soupire suivant, elle remonte une main pour caresser sa joue en douceur> tu as raison aussi, excuse-moi. Elle frissonna, malgré elle, au contact.

- Ce n'est rien... Donc, je dois... entrouvrir les lèvres, c'est ça?

-Oui..<hochant elle retire sa main et viendra appliquer doucement sur les lèvres de la miqo'te, plus sérieuse et attentive, elle se figera un instant, fixant sa tâche, déglutissant légèrement, elle soupire doucement et reprendra rapidement contenance, chassant surement un souvenir de son esprit pour terminer soigneusement> bien c'est...c'est bon tu te pince doucement les lèvres dans un frottement léger pour...pour étaler un peu le tout.< lui souriant en rehaussant les yeux dans son unique œil.>

Elle se laissa faire mais impossible cependant de ne pas noter le regard de Yunaia. Impossible de ne pas se rappeler de cette nuit... Ce fut seulement après un moment de silence qu'elle s'attela à pincer les lèvres pour étaler le reste.

- C'est... bon?
-Oui..<hochant se redressant rapidement pour retourner à son sac et ranger le tout> plus qu'à aller faire peur à ton miroir..<ricane>
- ... C'est si affreux que ça? demanda t'elle, inquiète.
Non mais si je te dis que t'es magnifique tu vas râler donc bon..<souriant en coin.>

Elle eut un léger air gêné.
- Pourquoi je râlerai... maugréa t'elle un peu. Elle se leva ensuite pour aller dans sa chambre, enjambant quelques livres pour pouvoir se trouver face au miroir de son armoire. Et ce fut... le Choc.

Méconnaissable était un mot trop faible. Il lui était impossible de concevoir que la personne dans le miroir était "lui". Son œil partit de haut en bas, de bas en haut. Sa mâchoire s'était décrochée face à la vision. Elle avait l'air typique de l'Homme qui venait de voir passer une beauté dans la rue, l'interrompant dans tout ce qu'il pouvait faire.

-<suivra la miqo'te croisant les bras, elle s’appuie sur le cadrant de la porte, étirant un sourire amusée en voyant sa tronche, bien qu'il en soit faible mais d'une infime tendresse. Restant silencieuse ne voulant pas gâcher l'extase du miqo'te.>
- C'est... moi?
-C'est...la partie femme de toi oui..


La soirée se poursuivi avec l'arrivée d'Empty et un repas que yu' cuisinera pour les trois, bien qu'elle finira par manger uniquement en compagnie du miqo'te dans son apparence de femme. Un démaquillage, une discussion plus tard. Il l'a raccompagna au Tapas pour voir la nouvelle chambre de la gérante avant de repartir au QG sous sa forme d'homme.

Un soupire suivant, la jeune femme s'installa devant sa cheminée, les souvenirs envahissant son esprit, c'était plus fort qu'elle, maquiller les lèvres du miqo'te l'avais plongée dans le passé un bref instant...comment oublier cette nuit là...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 11:04

- Je pense que ce serait discutable si je ne l'étais pas *dit-elle avec un léger sourire à la fois discordant et nerveux* Forcément, je me demande si on ne fait pas une connerie... *Sa main glissa de la joue jusqu'à l'épaule de la jeune femme*

- <hausse l'épaule opposée à celle qu'il parcourt, lui souriant en douceur> Et moi je me dis que la vie est trop courte et difficile pour ne pas tenter une petite folie, je crois en notre amitié Eylion, et en ce lien qu'on a tous deux, si ça marche pas on en rira et voilà, mais rien ne pourrais gâcher ce qu'on a construit avec le temps. On vient tout deux d'un passé qu'on est capable de comprendre, mais...<inquiète>



Kristina l'écouta, l'œil azur étant revenu à elle, l'air toujours hésitant.
- Ne le fais pas si ...si tu fais ça juste pour aider, ou par pitié à cause de ce que je traverse, je refuse, ça…doit être un désire ou un besoin pour toi aussi, ou...<soupire> bref...

Kristina eut un air légèrement blasé à ces mots

- je veux que tu assumes cette proposition faites uniquement si les raisons sont bonnes et pas uniquement pour que j’aille mieux. Tu n’es pas obligé de faire ça...tu sais, je suis bien avec toi, même sans...fin...sans tout ça, je me sens déjà bien mieux depuis que tu es là, ça me suffit.

- Pense un peu à toi *maugréa t'elle* Mais... oui, évidemment que je le fais en partie pour moi pour de multiples raisons...Même si je me doute qu'elles ne sont pas les bonnes quelque part. Et oui, je sais que tu n'as pas forcément besoin de ça pour aller mieux... Pourquoi tu crois que j'hésite autant...?

- <étire un sourire qui s'élargit à ses mots, en partie touchée et amusée> hé bien parce que...hm…justement je pourrais penser que tu te forces uniquement par pitié pour moi ou pour m'aider mais...qu'au final toi tu...en as peut-être pas besoin ou envie, je ne suis pas dans ta tête Eylion...<ricane> et heureusement en un sens.

Kristina fit une expression faussement vexée au dernier propos.

- Non, ce n'est pas de la pitié... Ou peut-être que ça en est...? Je ne sais pas... Mais je sais que ça me fait mal de t'entendre dire de tels mots... que tu penses ne pas pouvoir connaître ou reconnaître la tendresse...<Kristina passa une main sur le contour du visage de la jeune femme avec douceur> Et ce vide ne fait que trop écho au Mien...

Yuna souffle un rire à sa bouille, son regard en reste infiniment tendre, le même regard azur qu'elle porterait sur Eylion s’il avait eu son apparence, puis soupire et se mordille la lèvre, à son geste une petite chair de poule parsème la peau de son visage, elle rougit même.

- Hm, j'ai... *Elle suspendit son geste, hésitante en voyant la réaction*
- Et …ça t'effraie, cet écho ? <D’un murmure elle vient doucement se resserrer contre lui, comme désireuse d'une étreinte peut être, sans le quitter des yeux.>

Eylion hésita à nouveau mais voyant que ce n'était pas forcément une réaction négative, elle passa son bras libre sur le flanc de Yuna jusqu'à poser sa main dans le creux des reins.

- Hm... Effrayer, non... Mais rappeler la Douleur, oui... *dit-elle d'une voix basse*

- <Elle frémit à nouveau au passage de l'étreinte le long de sa peau jusqu'à sa croupe, un rire soufflé ensuite> pardon...j'ai...l'impression que mon corps est à fleur de peau, à peine tu l'effleures...tu…tu es toujours aussi délicat et doux ?

- Sans doute parce que le Manque te tiraille... Et hm, je suppose que ça dépend des fois? *dit-elle avec un sourire à la fois désabusé, gêné et amusé*



- Hm... *Ses joues rosirent malgré elle* Malgré tout, tant qu'on en est aux confidences embarrassantes... Ta remarque m'a fait penser que...
Kristina finit par se détourner. D'accord, "il" était courageux mais il y avait même des limites à son courage.
Yuna sourit en coin, elle reste silencieuse, cette fois ne voulant pas encore interrompre ou autre ce qu'il tente de dire, puis soupire doucement le voyant se défiler encore, sans lui en vouloir pour autant.

-hm. Kristina grommela dans sa "barbe" de son côté. S’enfermant dans son mutisme en se prenant les bras.
- <sourit doucement se plantant à genoux devant lui> Qui est-ce qui disais qu'il fallait qu'on parle le plus possible ? <Taquine, prenant sa main en douceur dans la sienne.>

Kristina grogna quelque peu, finissant néanmoins par rendre le contact, prenant les doigts dans les siens.
Kristina s'octroya un instant de réflexion avant de dire, en soupirant
- C'est juste que je me pose des questions... sur ce que les femmes ressentent depuis que j'ai... cette apparence.
- Je crois savoir que tu plais déjà au moins à une d'entre elles...<souriant en coin.>
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 11:05



La soirée s'annonce bien, Yunaia accueil les arrivants tous à l'heure ou presque, aidé par Djin et Kali.


Pipin le miqo'te était présent, un nouveau potentiel serveur récemment rencontré et que yunaia tente d'aider.


L'arrivée d'Eylion fut remarqué par son apparence adulte dans un premier temps, tout comme sa mâchoire se décrochant à la vue de la jeune femme sur scène. Le retour de K'rayne pour l'occasion fut également une très bonne surprise pour la gérante qui l'avait connu il y a bien longtemps à l'Antique café de La Coupe tout au début de sa carrière.


L'artiste ayant eu un empêchement, Yunaia fut l'artiste surprise de la soirée, au piano, elle jouera plusieurs morceau, surprenant certains, ravissant d'autre, dont le miqo'te ténébreux que beaucoup on même vu sourire aux notes de la jeune femme.


La complicité et l'amitié entre Djin et la gérante fut très remarqué également.


Ainsi qu'une grande complicité avec son équipe et ses employés, Kali, Solid, Daniel, Ed', Mindy...


Un nuage est néanmoins apparût un bref instant durant la soirée, Elyion subissant les remarques déplacées et taquine de Eklahona, elle lui enverra un morceau de sanglier dessus qui décrocha une colère noir au miqo'te, calmé partiellement par la jeune femme, après avoir balancé son assiette sur la Roe à travers la pièces, le Miqo'te quittera la soirée. Eklahona se verra invité poliment et discrètement par Djin à quitté l'établissement également, n'y étant plus la bienvenue à présent. Une déception pour la jeune gérante qui se vit offensée par cette acte, qui plus est d'une soit disant amie, et qui dû poursuivre sans son meilleur ami présent. Elle ne perdra pas pour autant son calme ni son sourire, profitant du reste de la soirée comme Eylion aurait voulu qu'elle le fasse. Les festivités auront repris rapidement, sans aucune gêne de qui que ce soit, étant entouré d'amis et de partenaires, l'ambiance repris son court comme si de rien ne s'était passé.



Puis la gagnante du concours récit de chasse fut la charmant Lizys N'cali ! avec son récit qui eu un franc succès et fous rires, une hilarité dans la salle par sa particularité, sa mignonnerie, gagnant une adorable peluche lapin qui lui arracha des cris de joies tout aussi amusant.

La chasse à la Poule.

Pour dîner'ch je chassais une poule sauvagehaaan. J'étais posée'ch, arc en main prête à décochéehan quand un homme portant un colis'ch passa à toute vitesse sur son chocobohan à travers la forêt'ch.
Un renard qui chassait la même poulehan s'élança à la poursuite de la volaillehaan.

Le chocobo ruahaan et l'homme tomba à terre alors que le renard emportait le colis dans son bec'haan. La poule se mit à détaler devant le renard et l'homme à courir après celui ci pour récupérer son colishan tandis que moihan, je trottais derrière le dernier pour attraper ma poulehaaan.

Nous traversâmes le forêt'ch en courant et en passant dans un petit village, la poule effraya le chat d'une vieille dame qui fumait la pipe, lequel s'enfuit en courant devant la poule que poursuivait le renard que poursuivait le porteur du colis que je poursuivais moi même, moi qui voulais ma poule.

Nous serpentions au travers du dédalehan des maisons'ch du villagehaan, quand un chien fut alerté'ch par la présence du chathaan et le prit en chasse. Le chat courait donc devant le chienhan qui courait devant la poule qui courait devant le renardhaan qui courait devant l'homme au colis'ch qui courrait devant moi quand nous renversâmes un salon de jardin où trônait un dodo rôti que le chien emporta dans sa gueule.

Le villageois se mit alors à courir derrière moi pour reprendre son dodo rôti.   Le chat courait donc devant le chien qui courait devant la poule qui courait devant le renard qui courait devant l'homme au colis qui courrait devant moi qui courait devant le villageois.

Nous parvînmes à un hameau, une fermehaan puis dans un champs à vachehaan où broutait'ch un taureauhaaan. Il chargea et se mit à courir derrière le villageois qui courait derrière moi qui courait derrière l'homme au colis qui courait derrière le renard  qui courrait derrière la poule qui courrait derrière le chien, qui courrait derrière le chat.
Au bout d'un momenthaan le chien lâcha le dodo et mordit les fesses du chat dont la tête heurta un tronc'haan,  le bec de la poule se planta dans la viande juteusehaan, l'homme au colis écrasa la queue du renard qui mordit les fesses de la poule qui s'étouffait'ch dans la volaillehaan, le taureau encorna le villageois que j'esquivais et bouscula l'homme au colis'ch qui tomba sur le renardhaan qui lâcha la poule qui sortit le bec du dodo en criant en faisant peur au chien qui mordait le chat qui feulait de douleur...

alors moihaan, j'suis partie'ch, suis retournée au marchéhaan, et j'ai acheté un dodo rôti'ch et me voilàhaaan


Au terme de la soirée, après jeux, rire, cadeaux et surprise, ce fut au tour de la gérante d'avoir la surprise de Djin et de son équipe...

[Djin] - Yu', remonte sur scène s'il te plait. *sourit en coin*
- hm ?
[Cyngen]- Merci à toi pour cette super soirée Yunaia !
- Hop hop!
- Raaah non quoi encore ? hmpf...
-*Djin fait signe à Ed'* Hé! Fais venir toute l'équipe! C'est le moment!  
Kali dresse une oreille, détournant la tête vers la patronne en relâchant Rubis dans un sourire.
[Kudoi]- Merci yuna c'était chouette
- Mmm ? *Cyngen observe intrigué la scène de fin surprise pour la patronne*

Toute l'équipe du Tapas rejoint les convives, souriants.
- on dirait que mon serveur mijote un truc il me fait peur soudainement...<rougissant sur scène pour le coup.>
Djin sort de la cuisine avec un gros bouquet de rose rouge.
- Djin !! tu sais que ça va se payer ça ?!!
[Cyngen]- Ouiiiiiiii !!! Bravooooooooooooo
[Slaun]  Ooooh?!
[Kali]- Aller chef !
[Djin] - J'encaisse.. *jouant des sourcils avant de se racler la gorge*
- <cille, elle rougit, carrément assortie aux roses en fait.>
- Yu’... De la part de toute l’équipe... *lui souriant tendrement en lui tendant le bouquet* Pour le Tapas, pour la formidable patronne que t'es pour nous... On est tous fier de travailler ici et... On voulait te le montrer... Alors quoi de mieux que cette soirée...

Slaun encourage Djin Sha'kel.
[Cyngen] - POUR LE TAPAS !! HIP HIP HIP !!!!
[slaun]- HOURRAAAA!
[Naya] HOURRRRA!!!!!!!!!!!
[Kali]- HOURRA !
[Judy] Hourraaaaaaaaa !

-<Yunaia récupère le bouquet fébrilement, surprise et émue, vous allez la faire pleurer la patronne, elle hochera doucement pour le miqo'te d'un doux sourire amical et profondément reconnaissante, elle en a fait du chemin pour arriver à ça.> Merci, je serais, vraiment rien sans vous et votre soutien et votre aide, sincèrement, c'est grâce à nous tous avant tout et aux amis fidèles et déjantés, clients et partenaires, c'est vous tous mon moteur, <dit-elle la voix tremblante mais sincère.> bon…tu as droit à un autre bisou, approche, garnement !

[Slaun]- Mooh... *Emue en voyant la scène.*
[Kudoi]- Hum ... amis déjanté c'est nous ?

- *souffle un rire et s'avance , passant un bras autour de la nuque du Yu' pour lui déposer un baiser sur son front*
- <sourit et cille surprise encore d'en recevoir un en fait> hmpf...bon ça va aussi dans ce sens-là j’imagine...<soufflant un rire, les larmes aux yeux.>
- *sourit en coin en la libérant*
- Évidemment que c'est vous ! tuer un ours à main nu c'est pas raisonnable ! <soufflant un rire vers Kudoi>
Kali monte les marches pour ficher une bise sur la joue de Yunaia.

- <allait faire de même et rit doucement lui rendant la bise son gros bouquet en main.> Cette fois donc la soirée est terminée, ou plutôt, elle peut poursuivre librement ! encore merci à tous ! Oh et je voudrais un tonnerre d'applaudissement pour mon personnel s'il vous plait !

La soirée se termina donc dans des rires, félicitation, émotions et applaudissement, après avoir salué, enlacé, distribué des bises aux invités à leur départ, quelques notes laissée dans le livre d’or de la bâtisse, le calme reprendra place dans le tapas, Yuna montant à son appartement avec Djin pour pouvoir enfin prendre le temps de manger tranquillement avec son ami.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 11:08


-Je sais où t'emmener. *hochant la tête*
- Oh parfait alors, je te suis et si ...je ne me sens pas très bien ou autre je te le dirais.
- Nous avons un peu de route. *sourit*
- Ah je prévois donc la journée et un sac à dos ? <amusée, le regard pétillant.> et à mangé ! laisse moi une petite heure ça te va ? - Aucun problème, ça me permet de me préparer et préparer Kyona. Dans ce cas, dans une heure à l'entrée du Tapas?
- <Hoche doucement et grimace> ah mince un chocobo, je vais me préparer psychologiquement pour mes cuisses, j'ai souvenir d'une course qui m'a laissée courbaturée...<riant, se redressant, puis tique et écarquille les yeux> c'est le nom de ton cheval ça non ?
- De mon étalon oui. *d'un air amusé*
- Oh !! bon sang ! tu l'as fait venir en bateau ?!
- *Hoche la tête* Oui. J'ai pris l'initiative à mon retour de l'Orient justement. Il me manquait trop... *souriant doucement*


- Mince alors il faut une tenue aussi sérieuse strict et être aussi armé pour méditer ?
- Non mais, vu que nous sortons en dehors de brumée... Sait-on jamais. *souriant doucement. Il observera Yunaïa de haut en bas*
- Cette tenue de combat te va trés bien. *sourit*


- *L'étalon se trouve sur le chemin, broutant l'herbe sur le bas-côté. Il est noir de jais, quelque pièces d'armure et de tissu typique hingashien orne celui-ci. Aezen vient saisir la bride pour lui relever la tête, flattant son encolure*

- <se pincera les lèvres figées sur place en fixant l'animal...l'émotion dans le regard est plus qu'évident, telle une enfant qui réalise un rêve, déglutissant elle s'avance, peinant à croire encore qu'il est bien réel et bien présent et non pas figé dans un livre.>
- *Il tournera la tête vers Yu', lui faisant signe de venir* Approches.
- J'en…ai le souffle coupé...on dirait presque...que c'est surréaliste, il est énorme et magnifique...<douce d'une petite voix faible et émue toujours>
- Yunaïa, je te présente Kyona... *Le cheval tourne lentement la tête vers Yunaïa.*
- <souffle un rire et hoche doucement souriant vers l'animal> Bonjour Kyona, je suis yunaia...<s'inclinant avec respect devant l'animal> - Carresse lui le museau et souffle doucement dans ses naseaux. *souriant à Yunaïa*
- Hein ? je dois lui souffler dans le nez ? <cille<
- C'est un mâle.. *amusé*
- ...
- *Kyona lâchera un léger hennissement*
- Kyona ça sonne féminin hein...<rit>
- Mh. Pour toi peut-être. *amusé* Mais pour moi, c'est une toute autre signification. Aller, il est temps de monter.
- Hanw pardon mon grand....quelle idée aussi un nom pareil mais oui t'as une allure de vrai mâle comme ton Maître rassure toi..<dit-elle en cajolant l'encolure du cheval plus grand qu'elle>
- Utilise l'étrier et hisse-toi sur la scelle.
- je monte comment ? toi d'abord tu me hisse ? Roh bon sang, ça c'est un défi, un vrai, encore plus que ma soirée princesse…t'as le droit de m'aider hein, au moins je suis certaine que toi tu ne poseras pas tes mains sur mes fesses comme solid <ricane> - Non... Je préfère que tu le fasses par toi-même. Si un jour tu souhaites le chevaucher seule.
- Hein ?! <agrippée elle écarquille les yeux glissant un regard sur lui du coin de l'œil, elle était prête à se hissée, le pied se coinçant dans l'étrier, elle perd l'équilibre tirant sur la pauvre selle< hiiiii. Il s'avancera pour la retenir, amusé, la guidant pour l'installer, sans toucher ses fesses non!
- <rit et soupire soulagée mais tendue, un peu crispée sur ce dernière> bon sang...il est adorable il ne râle même pas à ma maladresse.

- J'ai vu pire pour une première fois. *soufflant un légère rire*
- <rit doucement> ah alors je suis peut-être née pour ça mais hm...tu montes ou alors ?
- *Se hisse sur Kyona, derrière elle, se calant sur la selle également, celle-ci étant assez large pour contenir les deux, bien... Que ce soit un peu serré* Petit cours pratique...? *amusé, il passera ses bras de chaque côté d'elle pour venir saisir la bride*
- <cille et rougit fortement avant de rire> Génial ! je vais adorer la balade ! <Câlinant l'encolure de l'animal>
- Oh non non là je veux juste profiter si tu veux bien, le cours une autre fois, en route, la méditation nous attend.
- Comme tu veux. *Amusé, il donnera un léger coup de talon pour faire avancer l'animal, le guidant sur la route, au pas*
- Alors... *Passe un bras autour des hanches de Yunaïa pour la coller à lui* ça va secouer un peu... Mais tu vas vite prendre le mouvement... C'est comme... Balancer ses hanches d'avant en arrière...
- facile pour une danseuse comme moi...<rit doucement> je suis prête ! <ne semblant pas gênée par la proximité ou sa prise, puisque c'est bien le seule en qui elle a confiance niveau attitude correct à avoir.>
- *Hoche la tête* Yori hayai! *vers le cheval, celui-ci pousse un hennissement avant de partir au galop*


- <se pince les lèvres légèrement amusée, encore toute nerveuse et agitée, elle se craque la nuque, souffle un peu, fermant les yeux, bien qu'elle rit doucement, tentant de reprendre son calme.>
- Bien.. La méditation est un ensemble de technique d'entrainnement mental. On peut l'utiliser pour améliorer sa santé mentale donc mais également ses capacités intellectuelles ainsi que sa santé physique. Nous allons commencer par une technique simple. La base de la méditation. Une première approche pour toi. La méditation se pratique assis ou allongé. Tout dépend de ce que tu préfére et dans la position où tu te sentes le mieux.

- <hoche doucement> allongée je, je vais m'endormir. <d'un murmure souriant finement> assise c'est très bien oui je comprends.
- *Hoche la tête en souriant* Bien.. Première étape. Fermer les yeux.
- C'est fait depuis un moment Monsieur Shinzoka. <soufflant un rire, toujours pas concentrée à cent pour cent.>
- Nous allons travailler ta respiration... Elle doit-être régulière. Inspire profondément.  Et expire jusqu'à détendre tes muscles, sans pour autant forcer.
- hm...ça oui je sais faire....
- <inspire, expire, elle tente de se concentrée, puis se pince les lèvres à la brise qui la décoiffe encore, élargissant un sourire, le vent lui rappelant sans doute sa chevauchée.>
- Concentre toi Yunaïa. *Un sourire perceptible dans sa voix* Inspire... Expiree...
- Hm oui pardon mais...je suis encore sur Kyona dans mon esprit...
- on peut méditer sur un cheval ? <Ouvrant un œil, sourcil haussé avec son adorable bouille de salle gamine indisciplinée.>
- Il faut que tu prennes le temps de maitriser ta respiration, c'est important.
- Bien...<souffle un peu, se craquant la nuque, elle reprend et tentera cette fois de se concentrée comme pour son don. Elle se détend doucement, respirant encore, elle tente de vider son esprit, tiquant à la nature qui l'environne, elle essaie de s'y concentrer un peu puis pouffe de rire finalement et ouvre les yeux> c'est trop difficile...<dérivant les yeux vers le cheval plus loin, comme une gamine.>
- *Sourit doucement* Oui... Je vois ça. Et je comprends. Je pense qu'il faudra éviter les séances de monte avant la méditation.
- Aller... *lui désigne Kyona du menton* Va le voir. Nous tenterons une autre fois dans des circonstances plus adéquates. *sourit* - <rit doucement navrée et soupire> je suis désolée…c'est...fin' tu réalises un de mes rêves d'enfant je peux pas ne pas y penser. Oh vrai ?!
- Alors d'autant plus en profiter.
- <rit se redressant, faut pas lui dire deux fois>
- *Hoche la tête en souriant*
- Super ! <partant en courant vers l’animal. Elle viendra câliner le cheval pendant qu'il broute, elle vient jouer de ses doigts en douceur dans sa crinière, un sourire aux lèvres, découvrant l'écrin et la texture de cette dernière.>


- Mh.. *sourit*
- La musculature est impressionnante...<passant une caresse sur le haut de sa patte avant> et c'est vraiment très doux !
- *Il s'approche du flanc de Kyona, venant commencer à défaire les sangles de son harnachement*
- Oh tu lui enlève tout ? <curieuse, elle sourit toujours et se décale pour ne pas le gêner.>
- Oui... *sourit* Je veux te faire essayer quelque chose. *Il continuera de défaire tout l'attirail, afin qu'au finale, le cheval se retrouve à son état naturel. Il passera sa main sur son flanc une fois fait. Kyona faisant frétiller sa peau, satisfait d'être débarrasser de l'harnachement*
- <ricane> Il est encore plus beau comme ça...mais là je ne vois pas comment je peux monter. <amusée>
- Bien.. *sourit à Yunaïa* Approche.. *joint ses mains vers le bas comme pour le lui faire la courte échelle* Grimpe.
- Oh, bonne idée...<rit et se hissera comme indiqué, sans difficulté, souple et légère, s'installant, le cœur s'emballe, elle frissonne et semble même avoir une chair de poule le long de sa peau.>
- tu viens derrière ?
- Pour l'instant, je te laisse profiter un peu... *sourit doucement* Agrippe sa crinière...
- Han alors je veux un câlin d’abord…<rit doucement amusée, elle s'allonge en avant sur la nuque de l'animal, les bras ballant en caressant son pelage, souriant a Aezen, la tête reposée dans la crinière, à croire qu'elle enlace une peluche.>
- *Sourit doucement, attendrie par la scène*
- C'est...incroyable, j'arrive à sentir son cœur, il bat super fort, ça vibre...<soufflant un rire, émerveillée toujours.>



- *Donne une légère tape sur la croupe de Kyona, celui-ci commence à avancer doucement au pas*
- *Aezen suivra à côté, souriant*
- Woh...<rit doucement et s'agrippe doucement à la crinière se redressant légèrement assise pour se laissée emmener doucement>

- La ..sensation est grisante...presque plus que le sexe au final ! <riant volontiers sans brusquer l'animal ou l'effrayer.>
- C'est une.. comparaison étrange.. *amusé* Pour ma part, j'aurai du mal à me passer des deux.
- Oh je t'assures que ça ne l'est pas tant que ça....<riant doucement amusée> je crois que je vais avoir du mal aussi..mais au moins ...c'est efficace pour me calmer.
- Prête pour une petite balade? *souriant*
- pas tout seule hein...tu...tu montes ?
- *Pose ses mains sur la croupe et le hisse comme à saute moutons, glissant pour rejoindre Yunaïa* Bien sûr... *amusé, il passera un bras autour de sa hanche pour la maintenir alors que l'autre viendra saisir la crinière*

- Alors je suis rassurée et prête ! à toute allure, ça me n’effraie pas je veux essayer sans la selle !
- Comme tu veux, mais je te préviens, ça va être autre chose! *souffle un rire*
- Oh j'ai déjà mal aux fesses mais je mettrais un baume j'ai l'habitude...<riant>
- Yori hayai! *Donnant une légère impulsion de talon sur le flanc, Kyona passera du pas au galop et maintiendra Yunaïa, veillant à ce qu'elle garde l'équilibre*
- Hayaiiiiiiiiiii !! <riant elle tient bien l'équilibre, elle s'éclate et reste confiante surtout aussi bien tenue.>


- *souffle un rire, Kyona accélère encore. Aezen l'a fera dériver en direction d'un petit muret* Prépare toi Yu'! *'un air amusé*
- Oh bon sang !! <Se crispant un peu, elle suit néanmoins la courbure du cheval en voyant l'obstacle arrivée, pas craintive pour autant, impatiente même.>

- *Kyona foncera sur le rocher et, arrivé a deux mètres de celui-ci, il donnera une impulsion pour sauter par-dessus. Aezen veillera particulièrement à ce que Yunaïa reste en place à la réception*

- *Sourit en coin, attendri de la voir ainsi s'amuser et réaliser son rêve*
- Sutoppu! *tirant un peu la crinière, Kyona descellera à l'approche du ravin, pour finir au pas*


- Encore merci Aezen pour cette journée, je vais en rêver des semaines je crois...<douce et amusée> navrée pour la méditation du coup mais...fin' c'est aussi un bon moyen pour moi d'évacuer visiblement.
- *Sourit en coin* Je suis content que tu aies pu avoir autant de plaisir à chevaucher à mes côtés. *sourit* Sache que tu peux le monter quand tu le souhaite. *souriant en coin* Je t'enverrai l'adresse de l'écurie où je vais la placer. Ils devraient bien trouver une placer entre les chocobo... *amusé*
- Oh mais non hein je...je ne suis pas prête seule encore, et puis les balades avec toi c'est sympa aussi ! je suis prête pour les cours d’équitation...<soufflant un rire>
- Oh mais, je serai présent. Même si Kyona est un étalon exceptionnel. Ce serait trop dangereux de te faire monter seule pour le moment. Donc, Tu n'auras qu'à me contacter.
- Mais tu pourras tout de même passer le voir à ta guise. *sourit*
- Très bien tant mieux alors tu m'as fait peur...<soufflant un rire> oui alors ça par contre le câliner ou m'occuper de son box je suis pas contre.

- *Hoche la tête en souriant*
- Je te remercie, je te laisserais m'appeler pour me préciser où il sera placé et j'irais le voir en promenant Bao.
- Très bien. *hoche la tête en souriant*
- Je file, on m'attend, il y a des affamés là-dedans qui veulent les restes de hier soir Oh d'ailleurs j'ai posé pour toi au dortoir aussi, pas de raison que tu n'en profites pas.
- C'est gentil. Merci Yunaïa, je sens que je vais me régaler. *sourit* A bientôt, amuses-toi bien. *sourit*
- C'est certain ! <rit doucement et viendra câliner Kyona encore une dernière fois, à contre cœur> aller, filez ou je vais plus vouloir vous quitter tous les deux. <Gloussant, prenant le pas> a très vite Aezen !


Dernière édition par Admin le Mar 18 Sep - 11:14, édité 1 fois
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 11:13

- <lp> Eyl', je suis à la cuisiiiiine...<chantante.>
- <lp shields> Emptyyyyyy il y a de la bouffe au QG <glousse, extrêmement de bonne humeur> ceux qui ont faim …le Tapas est passé.
- ... Yunaia? fit le Miqo'te surpris. Tu as fini ta séance de méditation?
- euh...on n’a pas fait ça au final <rit doucement> mais oui j'ai terminé je suis au QG cuisine je range tout ça.


Eylion aura donc débarqué à la cuisine après avoir rangé ce qu'il devait ranger
- Sandwich au dodo sur le point d'être prêt Monsieur Grenn ! Joli ton pyjama !


- <hoche d'un doux sourire, mangeant encore, s'accoudant au plan de travail> ça marche...c'est une bonne idée, et nos clichés photos vont pas tarder à arriver aussi tu pourras lui montrer.
- Hm, hm... *fit-il, évasif, avant de prendre le sandwich et de le commencer à le manger* Comment s'est passée ta journée?
- Oh bon sang...je suis...pas encore redescendue...<glousse, vraiment rayonnante, à croire que tous son mal être de ces derniers mois semble s'être évanoui.> C'est incroyable un cheval, c'est énorme, puissant, tendre à la fois, ça va super vite...<glousse, émerveillée> et puis j'ai essayé sans selle aussi, bon pas seule hein mais...<soupire, les mots lui manquent, et croque encore dans son pain.>
- Mais...?
- Et puis il va l'installer dans une écurie pas loin de brumée je pourrais aller le câliner et m'en occuper ou nettoyer son box...et je le monte qu'avec Aezen pour l'instant évidemment...mais je ne suis pas douée pour la méditation...<riant finalement>
- Vous avez quand même essayé?
- Il m’a fait vivre mon rêve et ensuite il veut que je me concentre <pouffe doucement> on a laissé tomber et on a préféré galoper et se balader en noscéa extérieur sans selle. Oui...
- Oh, hm, je ne savais pas que c'était l'un de tes rêves de monter à cheval...?
- mais c'était impossible, j'avais qu'une envie c'était de retourner vers Kyona...alors il m'a laissé faire, on tentera une autre fois mais…en fait je crois que l'équitation me fait le même effet que méditer...
- j'veux dire j'ai..je me suis sentie légère, libre, détendue, le cœur qui battait à tout rompre, je pouvais sentir le siens contre moi quand je m'allonge sur lui et...fin' c'est même mieux que le sexe au final je crois !
- ...
- Oh en fait c'était presque le plus grand je dirais, du moins enfant, mais entretemps j'y pensais plus trop, il y en a hors de Kugane dans les steppes, j'en ai vue dans des bouquins et autre mais ce n’est pas pareil en vrai.

Eylion tâcha de détourner l'œil pour masquer son air renfrogné, la Jalousie le consumant de l'intérieur. Yunaia continue de manger et ira se servir à boire, encore sur son petit nuage, pour une fois elle ne percutera même pas à la bouille du miqo'te.

- ... Tant mieux si... ça s'est bien passé *dit-il, tâchant de garder un ton détaché et calme*
- On verra si je continue la méditation ou pas du coup, le but c'était surtout de trouver une sorte d'échappatoire et je crois que celle-ci me passionne.


- L'équitation, donc?
- Oui ! autant en profiter il le met à ma disposition, je peux aller le voir tous les jours, même sans lui quand je promènerais Bao <souriant en coin sirotant son verre> Tu viendras le voir avec moi ?
- C'est... un geste sympa *dit-il sobrement en hochant la tête et en continuant de manger* ... Si ça ne dérange pas son cavalier - Non, il n’est pas mal occupé dans la région, mais on ira que tous les deux, pourquoi ça le gênerais, il a rien contre toi, lui. <amusée> et oui son geste était sympa, mais il savait pas pour mon rêve c'est ça le plus amusant.

- Il m'a juste dit qu'on allait méditer et qu'il avait sa monture <ricane> j'ai cru que j'allais m'évanouir.
- Bref...alors hm...sinon là tout de suite on fait quoi ?
- Piscine ?!
- Je préférerai toutefois que tu lui demandes la... Non mais tu es sûre que tu as fait seulement de l'équitation? *fit-il, un peu pris au dépourvu par l'énergie débordante de la gérante*
- Évidemment, quoi d'autre ? <cille et éclate de rire, se redressant, elle vient choper sa ceinture qui pendouille à la taille pour le tirer un peu avec elle, juste deux pas> aller, maillot, on va aller gonfler ton égo !
- ...?! Non mais on a l'impression que tu as pris dix potions d'Ether là *fit-il en se faisant traîner, éberlué*




[La miqo'te blonde dans l'eau relève le nez sur les présents, discutant avec son amie, sans trop se soucier de grand-chose.]

- Aller on retire tout ! enfin non pas tout...<riant> Eylion roula l'oeil à nouveau avant de finir par enlever sa coule avec précaution. Il était clair que son corps Adulte n'avait rien de chétif par rapport à sa part Adolescente.
- Je sautes la première dans l'eau j'ai déjà chaud ! <riant en le voyant faire>
- Je ne pensais pas que les chevaux te faisaient cet effet-là *fit-il, à moitié éberlué, ayant du mal à reconnaître Yunaia sur le coup tant elle était dynamique*

[La miqo'te blonde cette fois s'arrête sur le miqo'te et le fixe, tapotant l'épaule de son amie qui ne réagira pas jusqu'à se faire retourner peu discrètement par la demoiselle qui lui indique le miqo'te en gloussant, leur regard est clairement appréciateur et en rien moqueur, elle rougie même.]

- Hé bien faut croire ! je ne savais pas non plus puisque je n'en avais jamais vu ! <rit doucement, son regard quant à elle ne change pas, tendre, amoureux et amusée, elle apprécie la vue mais le désire n'est pas présent pour autant, possiblement trop euphorique encore.>

Eylion finit par remarquer les regards posés sur lui. De quoi l'inciter à rougir très légèrement de gêne, peu à l'aise. Il n'avait clairement pas l'habitude de ce genre de regard, surtout de la part d'inconnus et finit par se glisser dans l'eau lentement.
- t'es pas plus lourd ? <souriant en coin>

- C'est... différent comme tout ce que je fais... C'est plus facile de nager cependant avec... plus de Force *dit-il avec un léger sourire imprégné d'embarras*
- Ah t'as plus de force ? <Plissant le regard, joueuse, ça n'annonce rien de bon> faut en profiter alors ! <elle lui jettera de l'eau à la tronche avant de lui foncer dessus pour tenter de le couler, bondissant ses mains sur sa tête avant de se prendre la flotte à son tour, déstabilisée, elle tente toujours de le couler en riant.>

- Hé...! *Autant dire qu'il était loin d'être le frêle et chétif Adolescent qu'elle connaissait, il n'eut pas trop de mal à renverser les rôles et à se venger en la coulant et en la tourmentant de chatouilles également* Yunaia éclate de rire et blbllblblb se tortillant pour tenter de s'échaper, surprise elle aussi qu'en partie se doutant qu'il y arriverait aisément à présent.

- RAAAAAH TU TRICHES !!! PAS LES CHATOUILLES !!

- Ah, comme ça, on m'inflige une douche surprise et on tente de me couler...! *fit-il dans un air faussement revanchard*

[Les miqo'tes glousse et font de sourire charmeur et des petit youhouuu en agitant la main vers le miq'ote pour dire bonjour sans doute.]

- <rit volonters> je veux que tu me lance !! soulève-moi et balance moi <prenant les mains du miqo'te derrière lui pour les placer sur ses hanches, amusée toujours, elle ignore les glousseuses quant à elle.>
- *Ce dernier ne capta pas de suite, n'ayant pas du tout l'habitude qu'on puisse lui prêter de l'attention. Ce fut seulement quand il relâcha Yunaia qu'il les remarqua, légèrement embarrassé avant de retourner son attention à la jeune femme. Il eut un léger rire à sa demande* C'est bien la première fois que quelqu'un me demande ça de son plein gré...!

- <Rit> profites justement ! aller t'as la force qu'il faut maintenant et j'adorais ça gamine ! je suis légère malgré mes grosses fesses promis ! enfin je crois...<ricane>

Eylion recula donc, de façon à pouvoir prendre appui sur la structure à proximité, guidant Yunaia... et ce fut là qu'il s'exécuta avec une facilité qui le prit au dépourvu lui-même

- <cille, surprise et rit en plein vol, jettée en avant dans un gros BRAFFF ! SPLOUTCH suivant, elle restera sous l'eau en lâchant des bulles, riant surement>
- Hé, n'avale pas la tasse...! *fit-il avec un rire en la voyant autant s'agiter* - <rit sortant, la tignasse sur la tronche> c'était génial !

[Hey, salut vous deux...dites, j'vais faire ma fouineuse mais c'est votre mâle ?! ]

Yunaia repose les yeux sur la miqo'te plus sombre et hausse un sourcil.
- ... *Il regarda la Miqo'te à proximité, avant de soupirer* Non, je suis le mâle de quelqu'un d'autre *dit-il en levant la main*
- <souffle un rire>  voilà....

[Oh dommage, elle est du genre jalouse ? <glousse< on vous a jamais vu dans le coin, c'est quoi votre petit nom ?]
- <ricane elle le laissera se démerder en faisant la planche, amusée.>
- ... *Elles étaient en train de le draguer... sérieusement?* ... Il. Du genre jaloux, je ne sais pas mais il aurait de quoi s'occuper de petites curieuses dans votre genre *fit-il, glacial*

- <se laisse flottée en se guidant un peu derrière le miqo'te concentrer à discuter>
[Il ? oh euh...mince désolée...<rit doucement un peu gênée> d'accord, dommage pour nous, mais amusez-vous bien ! ]
Eylion grommela, se tournant vers Yunaia
- <pouffe doucement une fois dans le dos du miqo'te et s'agrippe à lui en mode Koala !>
- ...!
- ... *Ça tombait bien, il l'emmena loin des deux Miqo'tes qui le défrisaient*



- Evidemment j'ai confiance en toi...c'est même plus facile hors de l'eau, porte moi en princesse, je sais que t'as toujours rêvé d'y arriver !
- ... *Il eut un léger sourire amusé* J'ai déjà eu l'occasion de porter quelqu'un en princesse sous cette Forme et pour des raisons qui pourraient être difficilement devinées
- .... oui mais c'était pas MOI ! <plissant le regard amusée, et faussement vexée>
Eylion s'attela toutefois à la porter, prenant plaisir à pouvoir le faire avec la jeune femme
- aller ensuite je te dis quoi faire pour me jeter le cul en premier dans l'eau !
- Oui, votre Altesse *dit-il avec un léger rire*



- <l'enlace tout sourire> tu te mets bien au bord...ça va je ne suis pas trop lourde ? et ensuite tu balance tes bras, comme pour jeter un sac à pototo. <ricane roulant des yeux.> Merci très cher !
- Non, de manière surprenante, non... Enfin, je veux dire ça dans le sens que... ce n'est pas difficile de te porter
- ...<pouffe doucement> hin hin...on va dire ça...<taquine surtout> aller à trois...
- un ...bouge un peu ton corps pour l'élan si il faut...deux... Eylion la lança avant la fin du décompte. Oui, sournois qu'il était.
- EYLLLLLLL  <sploutch, blblblbl.>

- Je t'avais dit que je me vengerai *dit-il en la rejoignant*
- Bien joué ! tu m 'as eu <cille le voyant carrément rire et élargit un tendre sourire, elle a réussi>
- Han je vois c'était ça ta vengeance ?! <mime d'être presque déçue> j'ai un autre jeu en tête <ricane> tu sais faire la planche ?



- *Il avait bel et bien eu un rire franc* ... Hm, hm... A voir ta mine, ça veut dire que je vais devoir faire mieux que ça, hmm... Heu, oui, pourquoi...?
- Hé bien t'es plus inventif et sournois que ça à mon avis oui...et j'étais que partiellement surprise en fait...
- vas-y essaie et contracte tes muscles on va voir si t'arrive à faire le bateau....



La fin de journée défile, entre jeux, taquinerie, rires bon enfant, détente et discussion en profitant de la piscine et des derniers rayons de soleil.




Elle finira par rentrée après l'avoir raccompagné au QG, elle aura pris le temps de l'apprêter en Kristina pour sa dernière soirée d'adulte prévu avec solid, et ne passera pas par chez elle au retour mais ira toquer chez son ami Djin.



Yunaia toquera à la porte énergiquement, elle tambourine oui, en faisant même un petit rythme musical, il est environ 19h00. Djin vient ouvrir la porte, souriant en voyant Yunaïa.
- Hé! C'est mon toquage ça! *ricane*
- <rit volontiers et s'engouffre, sans demander la permission quitte à lui rentrer dedans> oui bah je te l'ai emprunté !
- Salut. *sourit en coin* Tu vas bien? *pousse la porte du pied pour la refermer*
- <ricane le voyant faire> oh mais mieux que ça encore !!
- Oh? *amusé*
- <sur elle, l'odeur de l'étalon, et je parles du cheval, est perceptible dans un mélange de cuir au vue de sa tenue, elle a les cheveux mouillé et une légère odeur de piscine surement aussi, rayonnante, le regard pétillant et toujours au taquet de sa journée.> Ouais ! et j'ai faim...t'as faim ?...je vais te cuisiner un truc !! <Se tirant à la cuisine en trottinant, bazardant ensuite ses bottes dans un coin rapidement.>

- Tu sens bizarre! *ricane* Où est-ce que t'as trainée? Et c'est quoi cette mine toute réjouit la? Djin pose une main sur le comptoir, s'y appuyant.
- T'as à bouffé dans tes placards...<riant doucement, elle fouille sans gêne oui> j'ai fait ...DU CHEVAL ! et de la piscine ! et comme j'ai vue deux personnes que j’adore dans cette journée grandiose, il m'en manquait une alors me voilà !
- Hanw! *amusé* Ouai j'dois avoir de quoi faire quelque chose! *amusé* Ah ouai.. Du cheval... *se pince les lèvres* Et t'as chevauchée qui mh? *amusé*
- ... Un cheval...avec Aezen, mais lui derrière moi hein va pas t'im-..<tique en fait elle s'enfonce> raaaah mais t'es pas possible !
- *ricane*
- t'es carnivore toi aussi ou pas ?
- Ouai. *souriant à pleine dents* J'mord là où c'est tendre!
- Parfait alors steack, une salade de riz et un flan ça te va ?! <rit doucement> tant que tu ne mord pas la cuistot moi ça me va ! - Bah ouai carrément! *amusé* C'est pas tout les jours qu'on me fais a mangé!



- Du coup on a joué dans l'eau comme des gosses, il s'est fait dragué par des miqo'tes, il m'a lancé, soulevée, coulée....bref un tas de truc qu'il rêvait de faire mais que son corps d'ado l'empêche de faire.
- Non merci ! <ricane> mais c'est très aimable à toi...<surveillant sa cuisson>
- et je l'ai fait rire, mais alors rire aux éclats pour la première fois, et ça, ça c'était le pompom de la journée ! <riant toujours aussi rêveuse>
Djin sourit en coin.
- Hé beh..
- imagine toi, un Eylion qui rit ? il me tuerait de te l'avoir dit, t'es pas au courant hein !
- Je suis muet comme une tombe! *souriant à pleines dents*
- t'es le meilleur !
- Jusqu'à ce que je décide de te faire du chantage... *jouant des sourcils, taquin*
- Et ...voilà, en rentrant j'avais envie de voir ta bouille pour ponctuer cette super journée.
- <cille et hausse un sourcil, souriant en coin> là c'est avec ta vie que tu joues si tu fais ça.

Yunaia prendra le temps d'aller se laver et se changer avant de cuisiner, continuant à lui raconter son incroyable journée.



La soirée se termina comme toujours entre rires, discussions et complicité entre ami, puis Djin eu même le privilège de masser un peu les jambes de la demoiselle, douloureuses après cette équitation et ces jeux aquatiques. Elle rentra chez elle dans la soirée, toujours aussi souriante.[/center]
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 18 Sep - 21:14

-<lp> Bonsoir Eyl'...c'est yu'..<douce, un tendre sourire et navré perceptible.>

- Yunaia?

<lp> euh..oui qui d'autre, t'as une autre yu' dans ton répertoire <soufflant un rire un peu taquine>

- Non, bien sûr que non, dit-il avec un sourire, ayant retrouvé sa voix d'Adolescent. Je suis désolé si je ne t'ai pas contacté plus tôt. Avec l'Affaire Hunter, j'ai dû vagabonder à gauche et à droite... On a pu retrouver le fils d'ailleurs même si je n'ai pas été très utile, au final.

-Ah...tu dis ça comme si je suis sensée savoir ce que c'est, l'affaire hunter...<rit doucement et soupire soulagée de l'entendre à nouveau> je sais bien, t'en fais pas et puis j'ai été pas mal prise aussi ces temps mais...je voulais m'assurer que ton…changement, ou ton retour était pas trop dur pour toi. <tendre à nouveau>

- ... Bien... [ Il prit une courte inspiration. ] - Enfin, ce serait un Mensonge si je disais que tout allait bien mais je savais que c'était temporaire... Pour l'Affaire Hunter, je te raconterai autour d'un dîner si tu veux.

-Oh oui volontiers, bonne idée, mais ça te dis de manger dehors cette fois ? fin' c'est moi qui cuisine mais on pourrait profiter encore de la bonne saison avant l'hiver.

- [ Il marqua un temps de silence avant d'avoir un léger rire. ]  Yunaia, il faut qu'on fasse quelque chose pour notre lien, là... J'étais en train de songer à t'inviter à la Luciole Ambrée.

-Euh...ah ? oui pourquoi pas, il y a une soirée prochainement, pour notre lien ? de quoi tu parles ? <rit doucement, un peu perdue>

- Tu parlais de sortir pour changer pour une fois. Je ne crois pas qu'il y ait de soirée bientôt sauf si je n'en ai pas entendu parler... Hors de question dans tous les cas de figure que tu cuisines, c'est moi qui invite.

-Ah...<pouffe doucement ravie> dit donc j'ai bien fait d'appeler...<ricane> alors dans ce cas dit moi une soirée qui te conviendrais et on se fait ça oui !

- [ Il se mit à réfléchir. ]  Demain soir en principe... S'il n'y a pas de catastrophe ou d'imprévu, sinon après-demain.

-<ricane> demain soir ! je suis partante et je n’ai rien de prévue, et puis pour toi j'aurais tout plaqué de toute manière. <amusée> je me réjouis, et d'ici là...soit sage, ou presque, une bise à qui tu croiseras au QG de ma part.

- Tout plaqué? fit-il, mi-amusé, mi-incrédule. Qu'est-ce que c'est que ces manières, Madame Takami?

-Et dit à Empty que j'attends, que je suis patiente comme il l'a dit...<dit-elle sur un petit ton de salle gamine impatiente en fait.>

Oh hé bien disons que Madame Takami ses temps n'a pas envie de faire des manières et puis son ténébreux est prioritaire, c'est pas nouveau ça...<rit doucement>

- Je transmettrais le message... Et je suis flatté d'autant d'attention, de quoi me ravir de me dire que je me fais des ennemis un peu plus à chacun de mes appels. Tu as besoin de quelque chose sinon...?

-<hausse un sourcil, elle bug un peu amusée dans un temps de silence> euh..non non tout va bien t'en fais pas, mais merci, et toi ?

- Non, je te dis à demain, dit-il avec une once de Tendresse perceptible dans le ton de sa voix.

- A demain Eyl’…<souriante, dans le même ton que le miqo’te avant de couper.>

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Jeu 20 Sep - 10:51



Yunaia Takami ferme la porte derrière elle, pieds nus, pas toute réveillée encore, son petit pull encore débraillée, elle est néanmoins souriante de bonne humeur. Djin Sa'kel boit son café, accoudé au comptoir, un peu dans le gaz.

- Salut Min-...Djin...<ricane, élargissant un sourire> t'es matinale, tout va bien ?

- Ouay! ça va impec’... *se redressant en s'étirant avant de se tourner vers elle* Et toi? Djin s'appuit sur le comptoir, buvant une gorgée de son café.
- hmpf...ça va...je suis en mode peluche...<battant des cils mignonnement amusée, tout choupie.>

- Hanw... Les peluches je les câlines. *sourit en coin*  Djin Sha'el vient enlacer Yunaïa, dans un léger ronronnement sonore.

- <souffle un rire et dodeline ravie> c'est le but !! ravie que t'ai compris...<elle se glisse dans ses bras, l'enlaçant par la taille en le serrant lui comme une peluche en fait, mais ne ronronne pas, elle.>

[Ed' remonte pour, chercher quelque chose surement puis s'arrête voyant les deux, il sourit en coin et repart en douceur, ni vu ni connu.]

Djin laisse échapper un soupir de satisfaction
- Rien de mieux pour commencer la journée.
- Comment on fait pour ronronner ? <elle n'a pas l'air décidée à le lâcher, affalée sur lui presque de tout son poids, le tête sur son torse.>  je suis bien d'accord, fin' si ce serait mieux si on était au lit<pouffe doucement.>
- Mh. Faut faire vibrer tes cordes vocales... *amusé* Mais ce n’est pas facile... Fin, pour moi c'est naturel mais...
- ...
- Ca peut s'arranger ça. *sourit*
- <se détache un peu pour remonter sa bouille> vaux mieux pas alors j'ai de nombreux talent mais pas au niveau des cordes vocales si je chante ou autre tout le monde se tire en courant...<glousse reposant un bec sur sa joue.>

- Naaaannn j'suis sûr que c'est faux. *amusé*

- Désolée de décevoir ton fantasme me concernant mon cher je ne suis pas parfaite...<amusée, elle reste encore un peu dans son étreinte bisounours du matin et le libère finalement en douceur.> tu me fais un café ?


- Mon fanstasme est intacte! *pouffe de rire* Ouai, je te fais ça.  Djin prépare un café, laissant échapper un baillement à s'en décrocher la machoire.

- <ricane> mince je vais jamais réussir à te -...<cille et avise l'entrée par la suite, figée, bouche bée, battant des cils frénétiquement.>

- A me séduire? T'as déjà réussi! Djin pouffe de rire. A me pécho? Aussi! A me tripotter? Quand tu veux!

- ....Djin...j'ai une vision ou tu vois comme moi une sublime créature orientale devant l'entrée ?
- A me.. mh?
- Bonjour
Djin se frotte les yeux un instant et observe la jeune femme, tendant le café à Yu'.
- Bah si j'la vois.. *sourit en coin* Bonjour et Bienvenue au Tapas ta Glace.

- AAAh c'est pas un rêve elle est là ! <sautille sur place comme une gamine et contourne le comptoir en courant, pour venir percuter la demoiselle et la serrer contre elle, sans ménagement, mais sans lui faire mal non plus.>
Djin tord la bouche en coin.


- Je euh... <Elle ne sait pas quoi faire ou quoi dire, surprise>

Yunaia serre Hoshiko comme une peluche contre elle la berçant, la gorge nouée et toute émue, en pls mais debout la câlinant, ça pourrait presque en exciter certain surement.

- Yu'! Je sais que c'est le matin, mais faut pas câliner les clients... *amusé, sur un ton ironique*

- Oh pardon Hoshiko, oui c'est pas très traditionnelle ça mais c'est comme ça ici va falloir t'y fiare, mais..qu'est-ce que tu fais là ?!

- Oh mais... C'est vrai que tu avais changer de couleur de cheveux, voilà pourquoi je t'ai pas reconnus dessuite...

- ça te va vraiment bien ceci dit... Et je suis ici pour toi. - Oh c'est pas une cliente Djin...<soufflant un rire amusée> ah ? tu  m'as ps reconnu, je vais me vexée..<amusée> Je te présentes mon ami et chef de service Djin, Djin, voici ma seule famille, ma meilleure amie d'enfance dont je t'ai parlé au moins un milliard de fois. Hoshiko Hirano.
- Haaaannnw..

- Merci...euh..pour moi ? <cille intriguée> c'est à dire ?

- Enchantée monsieur djin Djin pose ses mains sur le comptoir et saute agilement par dessus en passant ses jambes sur le côté, hop. - Moi de même! *sourit à pleines dents*

- Euh...non Djin si t'as l'intention de lui faire une étreinte, mauvaise idée...<ricane>

- ça se fait pas trop chez nous le contact physique...<sourit navrée mais amusée> je préfères prévenir te connaissant. <malicieuse>
- Une étreinte? *amusé* J'fais pas d'étreinte à la première venu Yunaïa. T'es la seule à en bénéficier voyons!

- <Sourit en coin> oh je sais pas hein avec toi faut s'attendre à tout.
- ça ne se fait absolument pas tu veux dire ? tu as vraiment pris les habitudes d'ici
- Je t'ai parlé de lui aussi dans mes missives. Oui..désolée...
- En bien j'espère! A mon avantage? *amusé*
- Oui, j'ai gardée précieusement tout ton courrier - Mais...tu..oh attend on va monter à la maison pour le café je vais te montrer ou je vis ça te dis ?


- Et voilà, bienvenue chez toi ! tu t'installes avec moi comme à l'époque ou tu...tu préfères une chambre pour toi, on a des pièces vacantes encore.

- Je veux rattraper le temps passer loin de toi en étant là plus présente possible, alors ça ne te dérange pas si je dors ici ?

- Oh non c'est super !! j'en ai marre de dormir seule et oui on a du temps à rattraper, mais faudra me partager avec bao, il dort dans la chambre, je te laisse visiter, je vais cuisiner un petit dej'.

- Tu veut de l'aide ?
- Ah non je t'ai dit visite l'appartement ! je m’occupe de tout !
- laisse-moi le plaisir de cuisiner pour toi à nouveau.
- Je... bon, je visite alors


- Ce sont des jolies photos... Mais je crois que je suis une vielle qui préfère les peinture *étouffe un rire*
- <souffle un rire> je préfère les peintures aussi, mais là c'est plus pratique quand même. <amusée rangeant le tout soigneusement> fin' bref on a pas mal de chose à rattraper, d'ailleurs tu as besoin d'aide pour rapporter tes affaires de limsa ?

- Je les ferait parvenir ici, c'est plus simple non ?
- Oh euh oui, c'est vrai, pardon j'oubli toujours que je suis la seule qui ne soit pas encore riche <ricane> entre toi, Eylion et Aezen...<amusée>
- Djin t'es friqué aussi ou pas toi ? <souriant en coin.>

- J'ai une tête à être friqué? *ricane* Tout mes gils sont parti dans le rachat de la maison j'te signale. *amusé*
- L'argent ne fait pas tout et je dirais même qu'il est rare d'en voir sortir des belles personnes
- Ah alors je me sens moins seule ! C'est vrai Hoshiko, je m'en sors bien sans trop en avoir je me contentes de peu et je ne suis pas malheureuse pour autant, et mes proches riches me gâte bien trop souvent à mon goût...y<souriant en coin>
- Au moins t'en a toi, te plain pas. *ricane*
- J'ai pas fini de te gâter moi
- Hé bien je m'y suis faites alors tu peux y aller j'ai appris à accepter et je tente de gâter vos estomac en retour. <ricane> Hey je ne prends pas soin de toi moi ?
- Heureusement... Pacque je suis une mauvaise cuisinière
- Meuh si.. T'es bien la seul d'ailleurs. *agitant les oreilles en souriant*
- T'as pu me masser les jambes, et tu manges mes petits plats, et t'as des câlins ! c'est un exploit venant de moi. <riant> Ah bon j'aime mieux ça...<ricane> Et pour ta cuisine, tu vas apprendre ici avec moi !
- C'est vrai. *met ses mains derrière sa nuque*, tout fier* J'suis plutôt content à ce niveau-là.
- pour une fois que je vais pouvoir t'apprendre quelque chose !


- Vient alors installons-nous !
- Par où commencer ?
- <sourit tendrement, attentive en sirotant son café qu'elle a pris avec elle.>

- Il y a trois raison qui font que je suis ici. Toi, tu me manque beaucoup, je n'ai plus personne a qui parler chez nous. J'avais besoin de liberté aussi je crois et mon père est très malade, si il lui arrive quelque chose je vais devoir prendre sa place... et ce n'est pas ce que j'ai envie. Alors je suis venue chercher des remèdes que nous ignorons encore.

- Je comprends, hm, j'ai un médecin ici assez compétent mais ça dépend le domaine, et j'ai de nombreux contact et peut être même que la brigade pourrait t'aider, tu ...connais le mal qui ronge ton père ?

- les médecins n'arrivent pas à se mettre d'accord
- Certains disent même que c'est une malédiction
- <hausse un sourcil et grimace, elle soupire> hé bien...tu sais que...fin' la brigade c'est leur domaine, Eylion même pourrait l'analyser pour trouver ce qui se passe si tu veux.
- C'est quoi ses symptômes ?

- Je ne sais pas vraiment, nous ne sommes pas autorisées à le voir directement. De ce que j'ai entendue, il ne mange presque plus et a une respiration très faible, il a des plaques rouges sur tout le corps
- hm, une maladie inconnue là-bas, ou...fin' pourquoi ils pensent à une malédiction ? - J'imagine que c'est le fait qu'ils n'arrivent pas à se mettre en accord ?
- Hm...quoi qu'il en soit-on...pourrait faire un voyage là-bas si besoin, il te suffirais de... d'écrire à ta famille pour dire que tu as trouvé des gens compétents pour venir vérifier, ou ils seront trop méfiant ?

- ils seront certainement méfiant et furieux... Mais ce n’est pas comme si on avait le choix - Mais il vaut mieux que je reste ici quelques temps avant... Leur laisser le temps de digérer ma disparition.

- Hm, j'en parlerais à Eylion dans ce cas ce soir, et vue que ta famille ne me connait pas je peux me faire passer pour son assistante pour qu'il sache comment se comporter auprès de ta famille, il va falloir que tu...lui explique en fait, tu le sauras mieux que moi. On devrait le préparer un peu pour la coutume ou l'attitude à avoir...et t'es la mieux placée pour ça.
- c'est une bonne idée oui - Oui, on a le temps, du moins j’espère pour ton père. <sourit navrée>

- De ce que j'ai entendue, les médecins arrivent à le stabiliser pour le moment, on doit avoir un peu de temps devant nous

- Apres... j'étais en train d'explorée une autre piste... c'est un autre truc que je voulais te raconter. Tu connais l'astromancie ?

- <hoche doucement, restant attentive.> Euh…un peu, je crois, l'étude des astres, et des étoiles je crois c'est...fin' non à vrai dire je ne connais pas très bien, pourquoi ?
- Pas exactement... Enfaite tu sais que Hoshiko c'est un prénom en directe avec les étoiles... Et bien un jour une astromancienne est venue se présentée à mon père pour lui proposer ses services
- Au détour d'un couloir alors qu'elle loger chez nous elle m'a croisée et avec le temps je suis devenue son apprentie, elle a dit que c'était le destin qui nous avez réuni.
- Ah ? <cille un peu, écoutant, curieuse toujours> Mince alors, je comprends mieux ce sentiment que j'avais dans tes lettres, tu te retenais de m'en parler, de peur qu'on lise ce que tu as écrit j'imagine hm ? <douce et navrée.>

- Et bien, oui. Mon apprentissage était un secret. L'astromancie est une puissante magie curatrice qui tire sa force de l'ether des étoiles.
- Je vois... alors tu...n'essaie pas pour soigner ton père du coup ?
- j'veux dire si c'est curatif, fin' t'as peut-être pas encore terminé ta formation si ?
- je n’ai absolument pas fini ma formation... Et l'astromancie est une magie qui tire ces origines de la citée de Sharlayan.

La discussion ce poursuivi, entre échange de connaissance, souvenirs, rire et confidence, jusqu'au départ d'hoshiko pour Limsa. Yunaia allant se préparer pour sa soirée avec Eylion.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Jeu 20 Sep - 11:16


Eylion entra par la fenêtre, comme convenu
- Oh ! super t'es en avance...<rit doucement reposant sa théière, amusée>
- Un Mage n'est jamais en retard *dit-il avec un sourire* Il arrive toujours à point nom...

- Désolée pour, l'imprévu...ne va pas penser que c'est parce que je n’arrive pas à tenir avant ce soir, quoi que...<dodeline malicieuse.>

- ... Eylion buga un instant sur la tenue de la jeune femme
- nommé ? <soufflant un rire, elle s'approche pour venir l'enlacer et lui coller un bec tout doux sur la joue.>

- Si c'est ma tenue qui te fais cette bouille, attend de voir les autres...<soufflant un rire, elle pointe du pouce une valise sur le divan au salon, ouverte avec plein de bordel dedans. >

Eylion s'efforça de hocher la tête et de garder une certaine contenance malgré son teint légèrement rouge

- Elle... te va bien
- Merci ! j'ai...toute ma garde-robe de refaite, mais je ne t'ai pas fait venir pour ça, rassure-toi.
- De refaite...?
- Oh d'ailleurs je vais planquer ça...<referme le tout, amusée> faut pas gâcher la surprise !
- ...?
- J'ai une tenue parfaite pour ce soir d'ailleurs, même si...je fais sobre, parce que bon c'est la luciole ambrée je ne vais pas y aller en tenue de gala non plus. <soufflant un rire, très énergique la demoiselle.>

Yunaia referme la valise avant qu'il ne puisse voir les tenues.


- Oh ... je dérange peut-être ?
- Oh, on est entre nous, c'est surtout pour te faire sorti...
- Oh ! non justement pas !
- Hm, bonjour...
- Bonjour; vous devez être Eylion ?
- Mince je ...suis soudainement émue...<les larmes aux yeux, sans se défaire de son sourire.>
- Je suis, en effet, Eylion... Vous devez être l'amie dont Yuna me parle souvent - <ricane s'installant au bras du miqo'te> tu as vue, il est perspicace hein ?! <amusée>
- Je te présentes en effet mon amie d'enfance, Hoshiko Hirano, arrivée ce matin à limsa, sans me prévenir, la fourbe.  J'ai les deux personnes que j'aime le plus au monde dans la même pièce...<bat des cils, toute émue encore>
- Hrm... *Il tâchait de garder un semblant de contenance de son côté à la proximité de la jeune femme* Enchanté...
- ce n'était plus une surprise si je te l’avais dit
- Oui c'est vrai, mais j'aurai pu être cardiaque...<souriant en coin> Je te sers un rhum ?
- Enchantée également - Inutile de me demander dans mon cas *dit-il à Yunaia avec un sourire discret*
- Je ne vais pas t'accaparer longtemps, mais je voulais que tu sois le premier à la rencontrer, fin' il y a eu Djin ce matin en service avant mais bref...
- Quant à être cardiaque, je suis en bonne voie pour la faire devenir ainsi *dit-il, mi-navré, mi-amusé*
- Et puis je me suis dit que ...si t'avais envie de savoir des choses sur moi dans mon passé, anecdotes ou autre c'est l'occasion. <ricane>
- Oui c'est certain qu'avec lui je suis rodée en fait...<soufflant un rire> je te fais un thé ?
- Tu veux que je raconte toutes les bêtises que tu faisais ?
- Hm... Les plus embarrassantes sont celles qui m'intéressent le plus *dit-il, avec un sourire malicieux pour la jeune femme*
- ... Oh à lui tu peux tout dire, je n'ai aucun secret pour lui...<pouffe doucement> et ça lui donnera des raisons de plus de me taquiner, j'adores quand il le fait. Je ne suis même pas surprise !
- Au moins, j'aurai pu vérifier le côté masochiste de Yuna *dit-il, amusé*
- Oh pour ça ! je lui ai appris à lire et faire du piano... Et quand elle n’écoutait pas je lui tirais les oreilles
- <souffle un rire, roulant des yeux en servant le rhum et en mettant l'eau à chauffer pour le thé.>


- Faut croire qu'elle aime se faire tirer les oreilles de temps en temps
- Oh... C'est donc vous son professeur?
- ...<ricane> pas que les oreilles...
- Professeur c'est un grand mot, je juste porter l'éducation que j'ai eu sur elle
- Vous... vous vous êtes rencontrées comment?

Yunaia repose le tout sur la table et chope le coussin qu'elle déplace entre les deux, pas de jaloux et le choix est trop difficile en fait.

- Et bien... Elle était venue nous voler de la nourriture enfaite
- Oh
- <se pince les lèvres et souffle un rire, pas honteuse pour autant, tout sourire en laissant se faire l'échange.> Voler aux riches pour donner aux pauvres, j'avais que dix ans mais moi ça me semblait logique, ensuite j'ai changé de stratégie pour ne pas faire souffrir d'autre famille, qu'elle soit riche ou non.

- C'est moi qui l'ai découverte... Et je ne sais pas trop, j'ai eu envie de hurler à l'aide sur le moment mais par surprise je suis restée à la regardé longtemps sans bouger d'un pouce.
- c'était surement dû à ma beauté fatale...<hochant vers le miqo'te faussement prétentieuse> déjà à cette époque.

Eylion hocha la tête, faussement dépité, avec un sourire amusé
- Et au final je l'ai laissée s'échappée avec le butin... Et je lui ai demander de revenir... je ne sais pas vraiment pourquoi.
- Voyez le travail qu'elle me fait faire parfois, je suis obligé de maintenir l'ordre sinon le Tapas serait pris d'assaut par des prétendants fous. Bien qu'elle se débrouille très bien avec un tabouret *dit-il, amusé*
- Tu as autant de prétendants que ça ?
- euh...<sourit navrée, haussant une épaule, elle rougit un peu> disons que je plais en plus aux deux genres alors... <rit doucement>
- ... Tant qu'ils ne dépassent pas les bornes...

La discussion se poursuivi entre échange amical, questionnement. Hoshiko faisant connaissance avec l’arcaniste et ses compétences. Le Mage accepta d’aider pour le père de cette dernière. Il prendrait le temps d’apprendre les uses et coutumes de leur terre afin de pouvoir un jour s’y rendre avec Yuna dans le but d’ausculter ce dernier et trouver le mal qui le ronge.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Jeu 20 Sep - 14:02

- va me faire un rafraîchissement avec ces mains-là tiens pour la peine.
- Tu préfère pas rester sur l'idée de la fessée? *ricane*
- ...
- ...
- Salut Eylion! *souriant*
- Non, le granita fera l'affaire <souffle un rire puis cille et avise le miqo'te>
Yunaia se pince les lèvres amusée et navrée à la fois.
- Bonsoir, tu es très élégant, une nouvelle tenue ? Djin finit par délaisser les épaules de Yu'.
- Hrm... *Il tâcha de toussoter* Oui... On a un couturier au QG alors, hm...
Djin pose un pied sur le tabouret et s'accoude sur son genou du bras gauche.
- Hé bien il est talentueux...<souriant en douceur, sincère, puis reviens à Djin> oubli le granita, et le reste aussi, <plissant les yeux dépités>
Djin affiche un sourire colgate.
- Compris!
- ... *De son côté, le Miqo'te avait un air plutôt fermé*
-Bonne soirée Djin, à plus tard ou à demain sans doute. <ricane au sourire et plisse le regard du genre "tu vas me le payer.">
- Passez une bonne soirée!
- Je te suis, je ne suis plus trop certaine de l'adresse.
- S'il vous reste du dessert, pensez à moi! *sur un ton chantonnant*
- *Sans mot dire* ...
- Ou pas !! tu ne mérites pas...<rit doucement prenant le pas.>
Eylion utilisa l'Ethérite, toujours sans un mot


Ils arrivèrent à la Luciole Ambrée peu de temps après un petit échange ou la demoiselle tenta de rassurer un peu le miqo’te ou du moins de se justifier, bien qu’il n’en a aucunement l’envie.

- Oh mince la classe tu as même réservé...<soufflant un rire>
- Evidemment, il vaut mieux être... prévoyant... *Il ne remarqua que tardivement que la robe était fendue sur le côté. Uh oh. Là, la lanterne en face. Oui, meilleure distraction*

- <cille à sa réaction, elle ne percute pas et avise la lanterne ensuite> très jolie décoration de table oui. <Taquine surtout, de bonne humeur, elle> J'imagine que tu t'es assuré de savoir s’ils vendaient des menus à base de viande ? <souriant en coin> certain de ne pas regretter ma cuisine ?

Eylion se mit à toussoter pour cacher sa gêne pendant que la serveuse arrivait pour leur tendre la carte de l'endroit.
- Je, hm... Ça n'a rien de comparable, je le sais, mais au moins, ça te changera un peu Eylion la prit, commençant à la consulter
- Ce changement me plait...<remerciant la serveuse en prenant la carte soigneusement à son tour.> - ça me fait penser sinon...

- Hm ? <Les yeux dans la carte, songeuse et gourmande, appréciant les menus sans doute>
- ... Tu crois que... tu pourrais m'aider à... apprendre la cuisine? *finit-il par demander après une longue hésitation*
- Evidemment, je te l'ai déjà proposé du temps où j'étais avec ...fin' bref ce n’était pas envisageable à l'époque et tu n'avais personne à combler avec de bon petit plat, c'est donc le bon moment, profitons-en oui.

Eylion se mit à rougir légèrement à cette mention, bienheureux de pouvoir se distraire avec le menu. Au retour de la serveuse, il demanda le menu du soir pour lui et un rhum ambré avant de regarder Yunaia pour savoir ce qu'elle allait prendre.

La conversation se disperse sur différent sujet au gré de leur repas, yu’ partageant le fait que ses enfants resté au pays lui manque.


- Pourquoi ne pas les faire déménager ici? - Si jamais le Tapas est trop petit, j'ai ma maison... que personne n'utilise actuellement
- euh...hé bien...<cille son verre aux lèvres avant de le reposer l'observant un instant> je dirais parce qu'il sont cinq, que c'est beaucoup de frais, et puis ça les déracinerais de chez eux, je sais qu'ils sont bien maintenant avec un avenir à construire sur leur terre.

- Hm, oui, le déracinement... *Il hocha la tête alors que la serveuse arriva avec les entrées, les déposant devant eux* Merci *fit-il sobrement avant d'entamer son entrée*

- Merci mademoiselle..<d'un doux sourire charmante toujours> mais, je crois que la vie ici ne serait pas...approprié pour eux, ils sont sur un archipel dans une grande famille de renom, avec un samouraï et une formation, du travail, et une éducation, leur bien être prime sur mon manque affectif. <rit doucement, entamant son plat.> Et puis je compenses un peu avec Lila que je gardes, et parfois Cao minh, et...<sourit en coin> tu gardes un petit se secret avec moi ?

- Si tu veux, on pourra faire quelques expéditions à Shirogane, histoire de me faire découvrir ton chez toi et... que tu ais l'occasion de les revoir. Hm?

- <souffle un rire, touchée et surprise> ils sont à l'extérieur de kugane près de la mer de rubis, mais l'idée me plait bien, pourquoi pas. T’es prêt à voyager en ma compagnie pour aller voir les tigres et les rizières ? on pourrait même aller à namai, mais je vais devoir cacher mon identité pour l'instant.
- En prenant des précautions... Et puis tout semble me pousser en Orient ces derniers temps au niveau des affaires dans lesquelles je suis impliqué... Mais va y, dis déjà ce que tu voulais dire?
- Oh oui tu devais m'en parler justement, je suis curieuse  <amusée> ah oui hm..<se penchant un peu vers lui souriant en coin> Thay va être papa.
- ... L'autre est enceinte? *demanda t'il, perplexe*
- <souffle un rire à "l'autre" et acquiesce revenant à son verre de vin> oui, et d'après le calcul c'est bien celui de thay et pas celui du nunh. <soupire une moue suivant> un vrai petit guerrier pour avoir survécu à ce qu'elle a subi, thay dit que c'est un miracle, elle était même pas sensé pouvoir en avoir.
- Je vais pouvoir pouponner un nouveau né et ça...c'est un vrai défi pour moi..<rit doucement ravie et rêveuse.>
- Grand bien leur fasse *fit-il, assez détaché sur le coup. Oui, l'hostilité vis à vis de Wiloh était toujours là*


Le dialogue laissant place au projet du QG et à l’avenir, la jeune femme s’interrogeant sur certain point.
- Lorsque je commencerais à réellement me débrouiller, j'imagine que c'est toi qui décidera quand je peux venir ou non ? estimant l'étendu du danger potentiel en fonction de mes compétences.
Eylion secoua la tête
- <douce d'un sourire, pour elle ça lui semble normal à vrai dire, en rien un reproche ou une soumission quelconque.> ah non ?
- Ce sera Solid qui en décidera... C'est lui qui est à la tête de la Brigade après tout. Mais avant ça, oui, tu as du chemin à faire.
- Oui mais...et si tu estimes que c'est trop dangereux, ce qui risque d'être souvent le cas, vas-tu te plier à ce qu'il dit quand même ? et devrais-je accepter en dépit du fait que tu serais inquiet ?
- ... *Il marqua un long instant de silence. Il reposa son verre vide dans un "Clinc"* Si ça ne tenait qu'à moi, je vous foutrais, toi et Solid, dans un endroit loin de tout, à l'abri de tout "danger"
- Heureusement, ça ne tient pas qu'à "moi" Quelqu'un qui décide de suivre cette Voie... avec tous les risques que ça implique... *Il souffla longuement* Je n'ai pas mon mot à dire à ce sujet
- C'est vrai, Monsieur parano...<soufflant un rire> néanmoins, en temps voulu, j'aurais tendance à t'écouter toi, ou peut être empty puisqu'il va me former s’il accepte, il saura ce que je suis capable ou non de faire et à quel moment.
- ... Il est clair que je ne te ferai pas de cadeau si tu dois être formée à affronter le genre de chose qu'on affronte *dit-il, la Glace ayant remplacé l'Azur pendant un instant* Si tu dois réellement combattre... Alors je ferai en sorte que personne ne puisse te vaincre

- Mais...Eylion...<se penchant un peu pour venir prendre la main du miqo'te sous la table> je veux tenir ma promesse, et je te promets de ne pas risquer ma vie pour autant, suf pour sauver la tienne ou celle de solid. En fait je suis…un peu perdue à ce niveau-là. <cille ensuite à son regard, et étire un sourire en coin> tu...comment ça ? C'est impossible Eylion d'être invincible à chaque fois, on tombe toujours un jour ou l'autre sur plus for tout plus malin, ou plus compétent, non ?

- ... *Il passa son pouce sur la main qui tenait la sienne* Perdue...? Peut-être mais ça ne m'empêchera pas d'essayer

- <sourit tendrement et acquiesce> j'ignores, à quel point vous êtes soudé dans le QG, je suis partagée entre mon devoir vis à vis du groupe, si je dois agir, sauvé une vie au dépend de la mienne ou laisser en danger mon coéquipier pour préserver ma vie afin que tu ne souffres pas de ma perte, ou que je sois blessée. <Soupire doucement au dilemme.> Mon cœur est partagé en deux... entre le fait que je suis prête à me sacrifier pour l'une de vos vies au besoin, ou...devoir préserver la mienne, pour toi.


L’échange se poursuivi, toujours au gré du repas qui se termine doucement, puis la jeune femme s’interrogea à nouveau quant au refuge mental que lui Miqo’te oui avait proposé il y a quelque temps afin d’en savoir plus sur son passé.

- En général, tu as ce que j'appelle la Lisière, un lieu calme où les Consciences peuvent se retrouver sans mal... Au-delà de la Lisière... C'est s'enfoncer, explorer l'Esprit de quelqu'un et plus on va loin... Plus on risque de faire face aux défenses du Subconscient. Hé bien... Etant donné que ce sort... est un sort de mon unique création... Hrm... Globalement... Il vaut mieux éviter que je me perde... ou que quelqu'un se perde...

- Et malgré notre lien et ce que je ressens pour toi tu crois que c'est possible qu'il y ait des défenses pour t'empêcher de passer ? même si moi je ne le souhaite pas. - C'est possible... Difficile de dire ce que le Subconscient pourrait faire... Il faut savoir que notre Esprit est "bien fait" dans le sens qu'il va résister naturellement à toute forme d'intrusion mais tout dépend des personnes, de leur vécu... En fait... Tout est globalement possible, ce qui fait qu'il est impossible de prédire ce que va donner une expédition de Refuge Mental. Ça peut être aussi bien une partie de plaisir qu'un jeu mortel.

- tu m'avais rassurée, là je ne le suis plus du tout…<soupire> ignorant moi-même mon passé, on pourrait tomber sur de sacrés traumatismes. <soupire>
- tu...tu es certain de vouloir qu'on passe par cette méthode au lieu d'enquêter comme dans gens normaux ? <souriant en coin.>
- Peut-être... Mais ça pourrait aussi apporter des réponses qui seraient impossibles d'obtenir autrement... De grands risques... pour de grands gains... C'est à toi de voir Yunaia.
- Concrètement on est en danger tous les deux ou juste toi ?
- ... Tous les deux *dit-il en soupirant*


Le diner se terminant, il l'emmena à l'extérieur après paiement pour le repas.

- C'est...un enlèvement Monsieur Grenn ?
- Tout à fait. Je commençais à en avoir marre de leurs regards de merlan fris
- <rit doucement> ils nous trouvaient mignon, ou ridicule tu crois ?
- ça ramène des souvenirs, cet endroit *dit-il avec un sourire* Oh... Je pense qu'ils me pensaient taré et ils hésitaient à appeler les autorités *dit-il, narquois*
- <rit doucement, hochant à ses dires glissant un regard sur sa droite vers la petite fleur lumineuse> Oui, je me souviens de cet endroit, je crois que c'est le jour où tu m'as dit que tu étais prêt à brulé vif Namar s’il me faisait du mal.
- ... Il a de la chance d'avoir disparu on ne sait où *dit-il avec un sourire peu amène*

Eylion alla au bord de l'eau avant d'enlever ses bottes pour tremper ses pieds. Une chose que le Miqo'te d'antan n'aurait pas fait facilement de lui-même
- <sourit en coin> j'ai de la chance aussi oui, sans quoi on n’aurait pas tout ce qu'on a tous les deux. <ricane le voyant faire et le suivra pour en faire autant.>
- On dirait que je ne suis pas la seule à avoir quelques changements hm ?
- Hm...? - Hé bien, je te trouve aussi parfois plus audacieux, joueur, souriant, et là tu trempe tes pieds de toi même...on dirait que tu t’épanouis aussi, ça me fait du bien.

Le dialogue se fera, cette fois, autour de leur relation, des prétendants de la jeune femme, de ses craintes et de ses doutes.

- ... Djin, je ne le connais pas assez pour en juger... Tout comme Aezen... *Il marqua ensuite un temps de silence. Son air devint torturé pendant un bref instant... Ce fut le cœur lourd qu'il finit néanmoins par poursuivre* Mais pourquoi... ne rien envisager avec ce dernier s'il... est prêt à t'accepter comme tu es...?

- <soupire doucement observant la cascade> accepter ne veut pas dire qu'on ne souffre pas, et j'ai du mal à croire qu'il soit réellement capable de ne pas souffrir, même si je lui appartiens, il sait que mon cœur est ailleurs, et ...<tique et ferme les yeux, soufflant un rire> oui bon...pour résumé je pense comme toi me concernant il faut croire... tu n'es pas capable de croire que je peux te partager avec solid, et pourtant je le sais au fond de moi, peut être que c'est aussi son cas. <Haussant une épaule, songeuse pour le coup.>

- Je vois... Oui...Trouver quelqu'un qui puisse accepter ce cas de figure est rare... Tu sais, je me suis aussi posé la question. De me mettre à ta place, à celle de Solid... Qu'est-ce que j'en aurai pensé? Est-ce que j'aurai été prêt à accepter que la personne que j'aime puisse en aimer un autre? Non, bien sûr que non...

- Je crois qu'au fond de moi, m'imaginer dans les bras d'un autre, j'aurais l'impression de te trahir <une moue suivant, étirant un doux sourire ensuite.> Je sais mais est-ce une raison pour accepter le premier venu qui peut comprendre, alors que je n'ai pas spécialement d'attirance ou de sentiment à part amical avec ce dernier ?
- ... Pour ma réflexion sinon... Je pense que ça aurait dépendu de la personne en face.

- <songeuse observant l'eau> tu...tu crois que je devrais tenter de...me rapprocher un peu d'Aezen ou de Djin, ne serait-ce que pour voir ce que ça pourrait engendrer ? <douce, presque navré de poser la question> voir si je bloc ou non...?

- Il tiqua un peu, malgré lui, avant de soupirer ... Je ne les connais pas assez pour pouvoir...

-<soupire et frisonne, une petite grimace suivant, amusée et dépitée> non tu vois rien que de tenter de l'envisager ça me glace le sang, et mon coeur menace de s'arrêter, j'y arriverais pas, pas encore du moins.

-.. Je veux... juste que tu sois avec quelqu'un de bien...Je... Il souffla Il faudra que tu me fasses rencontrer Aezen...

-<hausse un sourcils, surprise> tu veux discuter avec lui ou ... ? fin' il te suffit de passer au tapas quand il est au comptoir il a une chambre au dortoir.

- ... S'il est vraiment intéressé... dit-il en plissant l'oeil, presque sur le ton de l'orage.

- Il l'est je crois bien, mais très discret, respectueux, pas intrusif pour autant, mais...oui c'est un homme bien qui plus est il a mes coutumes, ma culture, le seul hic c'est qu'il n'est pas assez, mauvais garçon, pas assez joueur et téméraire, et le pire de tout il n'est pas miqo'te. <souriant en coin> navrée mais je craque sur les miqo'tes. <soufflant un rire.>

- ... Il tâcha de se juguler Il faudra que je vois si, vraiment, c'est quelqu'un de sérieux ou bien un libertin qui mérite que je le foute dehors à grands renforts d'éclairs

- il l'est dans le sens intéressé, pas libertain <ricane> il a eu qu'une seule femme de sa vie, qu'il a aimé jusqu'à sa mort...<soupire>
- Hrm... Je... fais mauvais garçon? fit-il, perplexe
- il avait un lien similaire au notre avec elle, un lien d'âme. Oui..<ricane> ténébreux,c'est pas pour rien.

De retour au Tapas en début de nuit.


Eylion tâcha, au seuil du Tapas, à enlever un peu les herbes collées à ses pieds
- Hoshkio n'est pas encore rentrée visiblement...j'espère qu'elle va bien..je me changes je vais mettre juste un petit haut ouvert dans le dos ça ira ?
- Oui... Et si tu as de l'huile...
Eylion profita que Yunaia se changeait pour s'approcher du bain et... verser dans le nécessaire pour les cheveux une concoction... Sa vengeance... Un mélange alchimique fait par Aether pour colorer temporairement les cheveux en rose, des cheveux qui diffuseraient des bulles.

- tu t'es lavé les mains dans mon bain ? <ricane agitant l'huile> j'ai ce qu'il faut.
- J'ai cru voir une bestiole à l'intérieur... Mais ce n'était rien finalement Eylion enleva ses mitaines, les déposant sur le côté
- Ah ? il y a des lézards à La Coupe parfois mais pas ici, je changerais l'eau demain. <sourit doucement>


Yuna relève sa chevelure qui pour l'instant est encore noir et la décale sur le côté pour dégager son dos. Eylion prit l'huile et commença à en étaler doucement sur le dos de la jeune femme.
Au gré du massage ils poursuivirent encore quelques discussions, avant que le miqo’te ne finisse par la prendre dans ses bras, d’une étreinte réconfortante et tendre alors que cette dernière semble s’assoupir en ce début de nuit bien entamée.

-<sourit en coin> et tu vas me porter jusqu'à mon lit ? <plissant les yeux, malicieuse>
Eylion eut un sourire plus désabusé à cette mention
- Avec les moyens dont je dispose mais oui...
Eylion passa sa main sur le côté de la tête de la jeune femme, dans une caresse se voulant tout aussi simple et réconfortante
- hann j’adore quand tu me fais léviter...<rit doucement et réprime un bâillement, le massage l'ayant détendue plus que prévu, elle viendra se caler contre lui davantage suite à sa caresse, un nouveau frisson parcourant son échine qu'elle réprime au mieux, fermant les yeux.>
- Je crains que tu ne sentes pas cette lévitation ci... *Il la garda contre lui*

Yunaia restera ainsi blottie contre lui, peinant à trouver le sommeil, elle lutait un peu la chipie, un murmure suivant finalement.
- j'ai toujours l'envie que ce genre de soirée ne se termine jamais. <d'un doux sourire en coin bref> bonne nuit Eylion.
Eylion déposa un baiser sur le côté de son front
- Il faut toujours du Repos... Bonne nuit, Yuna
Puis il la porta à l'aide du Vent allié quand il fut sûr qu'elle dormait profondément.


Le lendemain matin, ce fut la surprise général des employés du Tapas, qui sursautèrent à l'entente d'un cris provenant de la chambre de la gérante " EYLIONNNNNN !!!!!" clairement sous le ton de la réprimande comme un cris de vengeance suivi d'un rire. Pourtant, le Miqo'te n'es pas présent, personne ne l'a vue ne serait-ce passé par la fenêtre, du moins pas après son départ tard dans la nuit. C'est alors une Yunaia dépitée et amusée au dernier degré qui rejoindra son équipe, sortant de sa douche, la chevelure mouillée et ROSE, de petites bulles s'échappant de sa chevelure tel des bulles de savon.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Ven 21 Sep - 17:40


- Oh bon sang...<souffle un rire et rougit, pour le coup devant Aezen, bien qu'intriguée par sa réaction à lui.>
- Bonsoir. *souriant* ... *observant Yunaïa, il bug*
- Oh tu as le droit de rire, je t'en prie.
Aezen souffle un rire.
- Et, je crois qu'elle va passer te voir, mais je n’en suis pas certaine. <douce d'un sourire navrée pour naya.>
Yunaia récupère deux cartes sous le comptoir.
- C’est... Très spéciale. *amusé*
- C'est surtout involontaire, une mauvaise farce d'un ami qui a joué avec mon shampoing visiblement.
- Ah... Je me disais aussi. *souriant en coin*

[Non seulement la couleur est des plus amusante, mais des petites bulles semble sortir de temps à autre de la chevelure, bulles de savon illusoire surement.]

- C'est perturbant... *amusé en observant la chevelure* C'est temporaire au moins? *souriant en coin*
- Ehu les bulles c'est...*se pince une lèvre pour pas dire de connerie* Non, définitif, c'est gênant tu trouves ? <souriant en coin, malicieuse> Suis-je moins jolie et attrayante ? <bat des cils, amusée en surjouant la mignonnerie.>
- *souffle un rire* Je pourrai m'y habituer.. avec un peu de temps. *rit doucement* Je te rassure c'est temporaire, un ou deux jours tout au plus, juste assez pour me ridiculiser et faire rire les clients.


- Hrm... Bonsoir *dit-il en refermant derrière lui, faisant l'effort de saluer*
- Bonsoir Eylion. *hochant la tête*
- <souffle un rire> je n'ai pas encore eu le temps d'aller le voir, je vais y faire un saut après avec la balade nocturne de bao. TOI ! < pointant le miqo’te du doigt amusée et dépitée>

Eylion observa Aezen un instant avant d'aller s'asseoir au comptoir et constater les merveilleux effets de sa petite vengeance.

- *Une vision qui lui arracha progressivement un sourire de plus en plus grand*
Aezen prend sa tasse de thé, buvant une gorgée en observant l'échange, amusé.
- <ricane avisant le miqo'te> je penses que pas mal de monde vont peiner à me croire si je dis que c'est de ton fait, on est loin de t'imaginer farceur.
- *souriant, attendrie par la vision de la jeune fille toute excitée à l'idée d'avoir son premier poney* Bien sur que c'est possible. *sourit*
- Il y a beaucoup de chose qu'on ne sait pas sur moi *répliqua t'il, amusé. Il aura jeté ensuite un regard assez particulier à la jeune femme... presque comme s'il notait quelque chose*
- Et..toi tu...tu es certain que tout va bien ?`<taquine, observant le miqo'te.>
- Hm? ... Oui, pourquoi? - Tu es, amusé, souriant, et sympathique en public Eyl'...<pouffe doucement de rire, ne remarquant pas ce qu'il a potentiellement noté chez elle ou autre, après tout il l'a scrute souvent.>
- Parce que tu es là *dit-il en soupirant* Ce n'est pas pour autant que j'estime être plus social que ça... Même si... *Il eut un bref air de réticence absolue* Je peux faire un effort pour tes amis *dit-il en avisant Aezen*
- <cille, elle rougit pour le coup et étire un sourire> mince alors...je ne m'y attendais pas à celle-là ! pour le coup j'ai besoin de sucre ! trop d'émotion en une soirée. <rit doucement et ira se faire un granita cerise, profitant d'avoir le dos tourné pour reprendre contenance.> Aezen hoche la tête en souriant à Eylion.
- <cille encore elle fera buguer la machine qui part en vrille en broyant les glaçons dans un son sonore avant de rire> oups...
- ...? Heu, ça va? *fit-il en remarquant l'accident*
- Oui oui...elle est juste <tapant dessus en grommelant> un peu ...<tapant encore> capricieuse ! Aezen pose ses yeux sur la machine infernale.

La machine s'emballe et tout revient à la normal, elle peut faire son granita, alleluia.
- Tu... as besoin d'un coup de main?
- Non je ne crois pas, je sais dompter mes appareils et je crois que mon granita est prêt !
- *Il eut un air perplexe avant d'avoir un léger sourire désabusé*


- Oh, Hoshiko, bonsoir...<d'un radieux sourire, le regard pétillant à nouveau d'une tendresse presque similaire à celle qu'elle peut porter sur Eylion par moment.>
- Donc, vous... venez aussi de l'Est... *fit-il à Aezen*
- Tu m'explique ce que tu as fait avec tes cheveux ?

Yunaia fait un petit signe à la demoiselle pour qu'elle passe derrière vers elle au comptoir, lui indiquant la porte.

- Ah..oh..<pouffe doucement et se redressera en pointant du pouce comme une gamine Eylion, l'accusant sans remord> c'est sa faute !
- En effet. Enfin, ça remonte à un moment maintenant. Je suis venu en Eorzéa suite à la dissolution de mon clan. J'y retourne de temps en temps, mais je n'y vis plus.
- Monsieur Eylion, qu'avez-vous fait ?
- *Il tourna la tête vers Hoshiko, tâchant d'offrir un sourire même s'il était plus discordant qu'autre chose actuellement* Oui, on va dire un juste retour vis à vis d'une plaisanterie de Yuna.
- Il ment je t'assure que ce n’était pas mérité, je suis une sainte moi, tu sais bien !
- Il ne faut pas jouer avec les cheveux comme ça ! il risque de perdre de leur éclat !
- ...
- Bien sûr, on y croit tous *dit-il, essayant de se montrer amusé*
Aezen avise Hoshiko, un air légèrement intrigué.
- C'est tout ce qui t'inquiètes toi, l'éclat de mes cheveux ? <soufflant un rire, dépitée.>
Eylion termina son verre de rhum
- Oh je dois te présenter une autre personne très importante pour moi, je t'en ai parlé dans mes missives, voici Aezen Shinzoka, il vient de chez nous aussi. Et je te présente donc ma meilleure amie, d'orient, dont je t'ai bien souvent parlé également Hoshiko Hirano.

- J'ai aucun doute que tu aies fait une farce a monsieur Eylion et qu'il se venge me parait le scénario le plus réaliste.
- ...
- Ah, hm, un appel link, je sors pour le prendre... *fit-il le Miqo'te, sortant un brin vite*
- Oui bon j'ai peut-être juste allumé une douche froide quand il était habillé dessous...<dit-elle amusée en sirotant sa boisson, suivant Eylion du regard.>

- Oh... *souriant et poursuit en Hingashien* "Enchanté Hoshiko" *Il viendra faire un salut typiquement orientale*

- C'est le Ronin dont je t'ai parlé qui vit au dortoir pour l'instant, il veille aussi à ma protection, oh et c'est avec lui que j'ai passé une journée à cheval mais ça je n'ai pas eu le temps de te l'écrire, tu es arrivé entre temps !

- Oh excusez-moi…<yu’ mettra sa main sur sa linkperle, répondant à Eylion>  Oui, je sais tu dois surement filer pour une urgence..<souriant en coin, tendre néanmoins>

- Oui... *dit-il, le ton placide* Je, hm... repasserai plus tard si je peux *Il raccrocha par la suite*


Yunaia cille et avise kudoi, son plateau en main, elle se pince les lèvres et semble avoir envie de se planquer sous la table pour le coup.

- Oui c'est une farce, je ne vais pas la garder longtemps. <Amusée et navrée pour le client> J'kudoi observe Yu, la dévisageant
- ...
- ...
- pitié dit quelque chose ou éclate de rire mais ne me fixe pas comme ça...<pouffant doucement>
- Tu aimes tellement les pâtisseries que tu t'en as fait une coiffure ?
- Non ce n'est pas de mon fait très cher, Eylion m'a fait une farce en mettant une...potion je crois, dans mon shampoing.



Yunaia s'installera ensuite près de Hoshiko et Aezen, cette dernière voulant lui tirer les cartes de tarot, l'hingaghienne en étant curieuse.

- <Au bout de quelques secondes elle finit par mélanger le paquets d'un geste vif et sur> Voilà comment je tire les cartes moi... Il y a plusieurs façons de faire. Je vais les répartires sur la table. Vous devez mettre votre main sur la mienne et je vais passer au-dessus de chaque carte. Je sentirais quand c'est la bonne carte.

- Trés bien. *hochant la tête* - <Elle dépose alors délicatement les cartes sur la tables, une par une, apportant un grand soin a toutes. Puis elle tend sa main au-dessus des cartes> Votre main.

Aezen hoche sa tête et vient poser sa main sur celle d'Hoshiko, veillant à mesurer la lourdeur de son bras, il suivra ainsi la direction de celle-ci.

- J'ai le droit de te déconcentre ou de le déconcentrer lui ? <d'un murmure mais audible et taquin vers son amie.>
Hoshiko fait un signe de la tête pour remercier Yunaia sans perdre sa concentration sur son tirage. Lorsque la main du Ronin touchera la sienne elle commencera à faire un premier tour sans prendre de carte.

- Je vous propose de débuter par l'argent ?
- *hoche la tête* Trés bien.
- Oh je précise que je n'ai jamais donné de détails privé te concernant à mon amie dans mes missives Aezen. <douce d'un sourire sincère.>

- *Sourit à Yunaïa* Je ne doute pas de sa bienveillance. *souriant* Ce sera d'autant plus significatif si certaines choses correspondent.

Hoshiko elle déplace de nouveau sa main qui viendra alors tirée soudainement une carte d'un geste vif ,retournant l'impératrice.

Aezen observe la carte avec curiosité, jetant des coups d'œil vers Hoshiko pour tenter de capter si c'est une bonne chose ou non.   Yunaia fait la même chose, haussant un sourcil à la vue de l'impératrice, on sens néanmoins une certain scepticisme chez la jeune femme.

- L'impératrice représente une mère et tu es son enfant. Au niveau de l'argent j'imagine que tu as peut-être un projet sur le début ou en cours de création. Et tu as de la chance, ton projet va porter ses fruits
- Oh petit cachotier, un projet donc ? <soufflant un rire curieuse>
- On dirait... bien? *amusé*
- Ceci dit... Le gain n'est peut-être pas seulement lié à l'argent. Il peut être source de connaissance ou de sentiment.
- ...
- ...
- Euh...c'est à dire ? <cille un instant pour le coup>
- Et bien ce qu'il a entrepris lui donnera satisfaction mais il est possible que plus que l'argent, ce soit autre chose que cette entreprise lui apporte... Une amitié, un amour ou bien des nouvelles connaissances.
Aezen semble perturbé.. Il bug.

- hm..<haussant une épaule, elle sourit en coin, sceptique mais amusée par le jeu de carte.>
- Dans tous les cas vous allez réussir ce que vous entreprenez dans un futur proche.
- <Tique et avise Aezen, se pinçant les lèvres pour ne pas rire> je crois que tu as fait mouche avec ta carte finalement. Oui fin'...il y a tout un tas de...choses aléatoire quand même qui peuvent se produire, ce n’est pas une carte qui va figer le destin <ricane>
- Une autre carte ? sur l'amour peut être ?

Aezen hoche la tête, un peu plus nerveux pour le coup. A croire que cette première car ne le rend pas indifférent.
Hoshiko Elle déplace alors sa main qui ce stoppe un moment entre deux cartes, sa main semble balancer entre les deux durant quelques secondes avant d'en attraper une d'un geste vif
- Le magicien... C'est un artiste, il manie ce qu'il entoure à la perfection... Dans le cas de l'amour... Vos attentes peuvent se réaliser, il tient à vous d'attraper l'invisible pour le rendre visible.
- ...
- ... comment on attrape quelque chose d'invisible ? <pouffant doucement, joueuse, elle prend pas la chose très au sérieux, ou du moins elle fait genre.>
- Peut être une femme qui n'ai pas conscience qu'elle a des sentiments pour vous ? en tout cas une chose est sûre... Avec votre talent vous arriverez à briser le voile de l'invisible.
- ...
Aezen se racle un peu la gorge en relevant les yeux vers Hoshiko, les dérivant légèrement vers Yunaïa, avant de revenir à la précédente, hochant la tête.
- <cille, et rougit, pour le coup, elle se redressant pour fuir au comptoir et se faire un granita, oui bonne idée le granita.> Aezen viendra légèrement rougir en ayant vu Yunaïa rougir... Bien qu'il reprendra le contrôle rapidement, se concentrant de nouveau sur les cartes.
- Pour finir... Je peux vous tirer une carte de l'âme... Pour faire simple c'est ce que l'univers vous adresse comme message.
- Écoutons ce message, dans ce cas. *souriant doucement, l'invitant à poursuivre*

Hoshiko elle effectue de nouveau le tour des cartes avec sa main, mais il ne faut que quelques secondes pour trouver la bonne carte.  Yunaia se réinstalle, silencieuse et plus curieuse, sirotant son granita de temps à autre.
- Le deux de pentacle... il jongle avec les éléments de la vie...

- Un message plein de bon sens. *souriant* Et oui, en effet, j'ai la méditation pour m'échapper. *amusé*
- Voilà ce que les cartes arrivent à voir pour votre futur... mais rien n'est graver dans la roche. Suivez-le conseilles des cartes et vous obtiendrez ce qu'elles vous ont promis.

Après l'échange un peu étrange, yunaia prendra la direction de chez Djin, il est alors environ 23h00.


Yu’ toque doucement à la porte, des fois qu'il serait seul ou endormi.
Djin vient entrouvrir la porte pour observer qui toque, avant de sourire et d'ouvrir la porte en grand. Il une serviette de bain sur l'épaule, le torse encore un peu humide.

- Oh merde!  *Bat des cils*
- Tadam !
Djin explose de rire.
- <souffle un rire en passant la porte.> Oh oui vas-y marre toi...je n’en attendais pas moins de toi, justement et comme j'ignore la durée de ce sort...autant que tu en profites...<bloup, une bubulle au-dessus de sa tête de temps à autre.>
- Tu t'es fait chier dessus par une licorne? *est mort de rire*
Djin referme la porte du pied.
- ... Djin vient prendre une mèche pour l'observer plus en détail.
- Oh bon sang, j'ai entendu de tout mais ça...<éclate de rire, puis le suis du regard, souriant en coin amusée alors qu'il la scrute.>
- attention !! c'est contagieux !
- Même pas peur! *ricane* Sérieux, qu'est-ce qui t'es arrivée?
- ...t'es nul ! <soufflant encore un rire> Eylion...<grimace> il s'est vengé d'un truc, en mettant une lotion dans mon shampoing. <une moue suivant>


- Et beh, il rigole pas niveau vengeance. *ricane* Même moi j'aurai pas osé! quoi que..
- Hé bien disons qu'il a tenté de se venger le jour de la piscine mais c'était pas digne de lui, je l'ai provoqué...et...voilà...<ricane> ça c'est du génie digne d'Eylion oui.

Yunaia tique finalement à la tenue du miqo'te, elle rosit légèrement, assortie à sa chevelure, bien qu'elle garde contenance et sourire.

- T'es toute choupi comme ça.. *viendra lui pinçouiller la joue avec deux doigts* J'ai presque envie de te croquer.
- hm..fin' voilà il est tard je vais pas te déranger plus longtemps je passais jus-....<cille, et rougit d'avantage pour le coup, puis ricane> je suis comestible, mais indigeste mon cher.
- J'ai un bon système digestif! J'veux bien prendre le risque. *amusé* Quitte à en chier les jours à venir, ça en vaudra la souffrance. *souriant à pleine dents*
- <rit doucement, une main sur la porte, à croire qu'elle veut prendre la fuite> hm...ça je veux bien te croire, et c'est presque tentant vue ce que tu portes maiiiis je dois filer, hoshiko m'attend.
- Hanw. *posant sa main sur la porte pour la bloquée*
- <hausse un sourcil> à en chier ? de quoi ? t'as peur de pondre des bonbon rose ou des papillons arc-en-ciel ? <soufflant un rire>
- Sur..? *battant des cils*
- hein ? sur ? de... ?
Djin souffle un rire.
- De vouloir partir? *jouant des sourcils*
- ...<souffle un rire, un peu nerveuse bizarrement et hoche> oui je...c'est tard Djin, je passais juste te faire rire un peu.
- ça marche... *sourit en coin en retirant sa main de la porte* C'est gentil de penser à moi. Note pour moi-même, t'ouvrir torse nue pour te tenter... *plisse les yeux, taquin*
- <marque un temps, d'un petit soupir de soulagement bien qu'elle garde un tendre sourire sur le miqo'te, elle n'était pas pour autant craintive quant au fait qu'il respecterait, et viendra lui reposer un doux baiser sur la joue.>


Djin sourit en coin au baiser.
- <ricane reculant> non c'est...fin' c'est pas ...oui bon si d'accord un peu, mais...<soupire et rougit de plus belle> c'est juste...un peu bizarre et compliqué pour moi depuis ...deux trois jours.
- Ah? *penche la tête sur le côté* Mh. Pas de soucis, je comprends. *hoche la tête*
- Si jamais tu veux en parler, tu sais où j'habite. *sourit en coin* Et j'ai une fenêtre qui n'es jamais verrouillée.
- Oui et...peut-être que...c'est ce que j'ai fait inconsciemment ce soir en fait..<grimace, songeuse pour le coup> mais il se fait tard et puis on aura d'autres occasions.
- ...
- Donc! Tu peux t'y engouffrer quand tu veux! Mais je ne te dis pas laquelle, juste histoire de te voir galérer à faire le tour. *un sourire vicieux aux lèvres*

- ... <rit doucement et roule des yeux, prenant un air de dame outrée< Mon cher, je suis bien trop charmante et élégante pour m'infiltrer par une fenêtre comme une Maitresse voyons ! <dit-elle d'un mouvement de main pour jeter sa chevelure rose en arrière, amusée>

- *ricane* Il n'empêche que, si jamais, t'es au courant. *souriant finement avant de venir déposer un tendre baiser sur la joue de Yu'* Aller, file retrouvée Hoshiko.
- <rit doucement et dodeline après le baisé, ouvrant la porte> c'est noté ! bonne nuiiiit Djin ! <riant, une fois dans le jardin.>
- Bonne nuit Yu'..


Dernière édition par Admin le Ven 21 Sep - 20:22, édité 1 fois
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Ven 21 Sep - 17:55


Djin vire ses pompes.
- Salut toi. *sourit en coin*
- Oh, salut...<cille, ravie mais surprise, puis hausse un sourcil> c'est les reflets de mes cheveux ou...
Djin souffle un rire.
- Nan, ce n’est pas les reflets de tes cheveux. *amusé* C'est pour te soutenir dans cette terrible épreuve capillaire. *lève son pouce, amusé*
- Mince...<une moue suivant navrée et bête surement> Hein ? Ah merde j'ai cru que c'était vraiment contagieux.
Djin ricane.
- ça aurait pu! Mais non!
- tu t'es teins les cheveux en solidarité ? vraiment ?
- Bah ouais, j'me fais pas des mèches roses pour le plaisir... *amusé*
- Je ne sais pas si je dois trouver ça mignon, ou inquiétant...<souriant en coin, elle est visiblement touchée mais embarrassée également.>
- Inquiétant? *penche la tête sur le côté, amusé*
- Oui, je m'inquiète pour tes neurones...<souriant en coin> faut avoir un grain pour faire un truc pareil volontairement. <soufflant un rire.>
- Je pensais que t'étais déjà au fait que j'étais hors norme!
- Oui c'est certain...et j'aime bien ça justement.
- Tu me cherchais ou tu...te baladais simplement ?


- J'me baladais. *sourit en coin*
- <souffle un rire et plisse les yeux> hm…Mindy, à toujours la langue bien trop pendue hm ? elle ne sait pas se taire, et tu sais surement comment la soudoyer.
- Et j'ai vu une boule rose au loin! Et non, je ne parle pas de ton corps... *amusé*
- Une boule ? <cille, surjouant la nana outrée> t'insinue que je suis grosse ?! <pas crédible, faussement vexée>
- Non parce que je te vois venir! Bah voilà tu vois! *ricane* J'commence à te connaître!
- hmpf...ça devient inquiétant aussi, tu es dans ma tête...je suis trop prévisible, mince moi qui voulais rester secrète et mystérieuse à tes yeux <battant des cils, dans une pause dramatique, main sur le coeur.>
- Hof, je suis sûr que tu détiens encore énormément de mystère à découvrir... *se pince les lèvres*


Après le départ de Solid Bride et son passage rapide pour saluer les deux jeunes gens, c’est un petit moment de jeu bon enfants et de bagarre sur la plage qui s’en suivi pour les deux leaders du Tapas. Un moment agréable qui fut rapidement interrompu par un appel Linkperle pour la jeune femme qui marquera une fin tragique à cette après-midi ensoleillée.

- Oh attend...<remonte une main à son oreille> ouiii ?
-…C’est Eylion, Yuna, dit-il avec un ton placide qui n’annonçait rien de bon.

- Eyl'...qu'est-ce qui ce passe ? <douce et soudainement inquiète au ton du miqo'te.>

Djin fronce le nez.. Avant de remettre sa chemise .

- ... Je ne reviendrais plus au Tapas.
- Qu-...pourquoi ? ou es-tu ? <dégluti doucement> Eyl' si tu fais ça pour me mettre en sécurité c'est ...<soupire>


Djin fronce légèrement les sourcils.

- Non, Yuna, c'est pour nous deux que je le fais. J'aurai aimé tenir la promesse que je t'ai faite mais je ne peux pas mentir. Je ne peux plus me mentir à moi-même. J'ai essayé de faire des efforts, j'ai essayé d'être vous, toi comme Solid, mais je ne le suis pas. La Vérité, Yuna... C'est que je ne pourrai jamais sourire à l'homme que tu choisiras.

- <Fronce les sourcils, le souffle coupé> Tu...je ne te crois pas, pourquoi ce revirement, tu…tu es en train de me dire qu'on ne se verras plus du tout ? tu m'abandonnes, je veux dire...et notre amitié, je ne comprends pas, c'est pas...crédible tout ça, tu es dans ton état normal ? je viens au QG on va en parler, je n’arrive pas à croire que tu fasses ça par linkperle en plus. <douce la gorge nouée et morte d'inquiétude> on te force à me le dire c'est ça ?

Yunaia ses jambes semblent lâcher doucement, le souffle court, elle se laisse doucement retombée sur le sable, les larmes aux yeux. Djin ferme doucement les yeux en soufflant doucement du nez.

- Je ne me force pas... Pourquoi ce revirement...? La dernière fois que je suis passé au Tapas, avec Aezen dans le coin, j'ai compris... J'ai compris que j'étais en train de me foutre en l'air et de foutre en l'air le monde à côté de moi. J'ai songé à enlever Djin. Pour le mettre à l'épreuve. J'ai songé à enlever quelqu'un pour toi. Quel genre d'Homme qui fait un Choix irait aussi loin ?!

- Hein ? tu...enlever Djin ? mais...fin' Eylion tu ...<soupire et dégluti encore, puis plus douce étirant un sourire> un homme amoureux Eylion, ferait ce genre de chose, c'est...pas un mal d'y avoir songé mais, tu ne l'as pas fait et puis, même si ça avait été le cas tu ne lui aurait pas fait de mal et c'était pour me protéger, bon d'accord c'est un peu extrême, mais...tu veux renoncer à nous à..tout ce qu'on a, au lieu de tenter de te contrôler et d'apprendre ? Tu…crois que tu vivras mieux sans moi ?

Djin ouvre les yeux, haussant un sourcil.
Yunaia fronce les sourcils et se redressera, prenant le pas rapidement en direction du quartier.

- J'aurai pu le faire, j'étais SUR le point de le faire et même à chaque fois que je viens... L'ambiguïté... Je ne peux même plus me regarder dans le miroir. Solid ne mérite pas ça. Me contrôler n'est PAS le problème mais je ne peux plus vivre cette torture, je ne peux plus vivre dans la culpabilité, je ne peux plus vivre dans la dualité. Je ne pourrai pas vivre en te voyant auprès d'autres hommes mais je ne pourrai pas vivre en te voyant seule. Je ne peux plus vivre l'impuissance, la frustration.
JE NE PEUX PLUS.

- <soupire doucement> Eyl'... <la gorge nouée au possible> pitié, dis-moi ou tu es...on va en discuter, Solid est avec toi ? tu...tu lui en as parlé ? on va trouver un moyen, essaie juste de...te calmer un peu. Je t'en prie.

- Je ne lui en ai pas parlé et je ne lui en parlerai pas. Il mérite la Paix après toutes ces saloperies!
[Autant dire que niveau Calme, c'était loupé dans le cas du Miqo'te.]


- Lui caché n'est pas la solution non plus Eyl', il a le droit de savoir ce que tu vis, ce que tu ressens, il veut ton bonheur et ce n'est pas le cas, et...te priver de moi, ne va pas améliorer les choses non plus, tu le sais, on le sait tous les trois, il a aussi son mot à dire.<douce, une porte se fermant derrière elle> laisse-moi te rejoindre, appelle qu'on en discute ensemble, et...si tu veux vraiment que je sortes de vos vies alors...je le ferais, mais, ne fais pas ça en linkperle, je mérites mieux moi aussi, laisse-moi au moins essayer de te calmer un peu Eyl'.


[ Long instant de silence. ]
- ... Ce soir, chez Moi. Et non, je ne lui en parlerai pas parce que SON bonheur à lui, je m'en soucie.

- Je vois, alors...que le mien, c'est plus facile à lâcher j'imagine <douce, le cœur lourd> ...mais…tu as raison <dégluti> tu as fait ton choix...c'est lui ta priorité maintenant...<le souffle coupé, elle marque un temps d'une douleur surement insoutenable, serrant la mâchoire> je te libères dans ce cas, prend soin de lui, prend soin de toi Eylion.

Djin se masse doucement les yeux, soupirant, il patiente dans le salon de la jeune femme.
Yunaia s’effondre sur son lit, toujours une main sur sa linkperle, le souffle allaitant, le cœur battant, semblant littéralement manqué d'oxygène en fixant le sol.

Djin attendra à la porte de la chambre quant à lui, que la conversation se termine…

- ... Plus facile? Non mais avec moi dans les parages, tu ne le seras jamais. Il faut parfois faire un Choix pour le bien de quelqu'un... Pas ce dont il veut mais ce dont il a besoin. Je veux que tu trouves le Bonheur, je veux que tu trouves quelqu'un... Un quelqu'un que j'aurai envie d'égorger, des soirées en perspective que je pourrirai par mon humeur. Je pourrai ravaler, jouer la comédie, Mentir... Mais est-ce que c'est quelque chose que tu voudrais ou que je pourrai même supporter moi-même?

- Mon bonheur c'est toi...sans toi...je ne vois pas comment continuer...<d'un souffle presque inaudible> si...c'est ce que tu penses être le mieux, alors Adieu, Eylion. <Retirant la linkperle, qu'elle viendra fracasser contre un mur, visiblement au vue du grésillement et de la coupure qui suivra.>

Djin monte sur le lit, se posant aux cotés de Yu'.

Yunaia se laissera retombée sur le lit, le visage enfoui dans le coussin avant de fondre en larmes, quelques hurlements de colère et des sanglots poignant lui déchirant l'âme.

Djin serre doucement les poings et les dents. L'émotion semble apparaître sur son visage, les yeux rougis. Empathique sur la situation... Il viendra poser une main dans le dos de Yu', lui caressant doucement, espérant que ce contacte l'aide un peu, bien que le geste soit dérisoire comparé à la situation...La jeune femme ne réagit pas, elle a certainement bien trop envie de mourir pour ressentir quelconque contact, son corps crispé au possible entre deux sanglots entrecoupés d'une respiration qu'elle peine à maitriser.

Djin remonte sa main sur sa nuque pour lui caresser doucement celle-ci...
- Je suis... Désolé Yu’... *dégluti*

Il est quinze heure lorsqu’elle s’effondrera, apathique dans son lit sous la surveillance et la vigilance de son ami impuissant. Les prochaines heures défileront pour la jeune femme comme hors du temps, morte de l’intérieur, elle refusera de manger.

Djin entreprit de la changée de la lavée, dans un silence de mort malgré toute son affection envers elle, la jeune femme ne semble réagir à aucun acte, à aucun mot, suivant sagement les instructions avant de retourner dans son lit et de s’endormir en cette fin de journée, épuisée et vidée de toutes les larmes de son corps.


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Sam 22 Sep - 0:18


Djin Sha'kel gardera la main de Yu' dans la sienne, lui caressant doucement la paume du pouce, veillant sur son sommeil. Au contact de la main, son sommeil plus léger bien que tourmenté par ses sourcils froncés qui en témoignent, elle fini par bouger en douceur, comme émergeant peu à peu de son sommeil, sentant sans doute une présence près d'elle.

- Eyl' ? <dans un souffle, le regard encore clos> Djin détourne un instant les yeux à son appel avant de les fermer. Puis il reviendra doucement à elle.
- Non…Yu'... C'est Djin... *dans un léger murmure. Sa main viendra lui caresser les cheveux alors qu'il observera son visage endormi d'un air peiné. *

L’hingashienne se crispa légèrement, elle ne semble pas fuir le miqo'te, mais son cœur se serrant, elle pivote sur le flanc opposé et laissera à nouveau le flot de sanglot l’envahir, à croire qu'elle ne pleure, que lorsqu'elle est éveillée. Cette fois plus discrète, presque silencieuse, seul les tressaillements de son corps trahissant son émotion.

Djin fermera doucement les yeux de nouveau avant de les ouvrir sur ses deux paumes de main ouverte. Les refermant doucement avant de serrer les poing en fronçant les sourcils, le sentiment d'impuissance le prenant une nouvelle fois. La jeune femme tentera de reprendre un peu son souffle avant d'essayer de se redresser, fébrilement, passant son regard rougi et gonflé de larmes sur la pièce, comme pour évaluer ou elle se trouve rapidement. Le miqo’te ouvrira de nouveau les yeux en sentant Yu' bouger, son oreille tiquant. Il tournera le regard sur elle, alors qu’elle s'avancera sur le lit à quatre patte jusqu'à se redressée, sans un mot, en direction de la salle de bain, Djin la suivant du regard en silence, surveillant, il aura veillé plus tôt à retirer tout objet susceptible de la tentée dans la dérive.

Penchée en avant, elle viendra plonger ses mains dans l'eau pour se rafraîchir le visage avant de se figer. Le reflet de l'eau dévoilant encore sa chevelure rose lui rappelant à chaque instant la farce de son aimé, le souffle coupé elle viendra frapper dans une bouteille au bord du bassin pour la faire basculer dans le liquide avant de partir en direction de la salle à manger, là, elle attrapa la petite lampe et l'allumera ensuite avant d'aller ouvrir la fenêtre, reposant la lampe sur le rebord en extérieur. Sous le regard et la mine inquiète du miqo’te qui suivait son amie des yeux, silencieux.


Les yeux clos, la jeune femme restera à la fenêtre, mains crispées sur le bord en profitant de la brise, d'une respiration saccadée qu'elle tente d'apaisée, un besoin d'oxygène pour soulager cette sensation d'étouffement intense, sans doute. Son ami quant à lui, non loin se caressera doucement le biceps de la main. Démunie sans son humour. Ne pouvant que subir ce silence insupportable...

Yuna s'installera finalement sur le coussin, fixant l'ouverture de la fenêtre, peu importe la brise fraiche qui s'engouffre de temps à autre avec les rafales maritimes du soir, même le froid ne semble pas l'affectée.

- Il va revenir...<d'un léger hochement, la gorge nouée> il va revenir...<cherchant à s'en convaincre elle-même>

Djin viendra s'asseoir sur le côté, posant un coude sur la table et posant sa tête dans sa paume. Observant lui aussi le ciel à travers la fenêtre ouverte. Il fermera doucement les yeux à ses mots, serrant doucement la mâchoire. Mais il se retiendra de répliquer... Ce n'est pas de ça dont-elle a besoin... Il ouvrira de nouveau les yeux, profitant lui aussi de la brise, il en avait besoin.


Les petites bulles de savon dans la chevelure rosée commenceront à s'estompée alors que certaine mèche en vienne à perdre lentement la couleur laissant place à sa chevelure noire de jais en douceur, progressivement, alors que Djin observera le phénomène du coin de l'œil.

Elle frissonna, du moins une chair de poule qui parsème sa peau en témoignera. La jeune femme restant figée à observer le ciel étoilé au travers de la fenêtre hingashienne ouverte, la pièce se rafraichissant rapidement.


- Yu'… *posant sa main sur son épaule* Viens... On va près de la cheminée... Tu pourras observer de là-bas... Tu vas attraper froid si tu restes ici...
- <soupire à mi-voix la gorge nouée> ça n'a aucune importance, que la maladie m'emporte...

- Ne dis pas ça... *dégluti puis se redressera, cherchant des yeux avant de prendre deux plaides avec lui.

Yunaia reste immobile, observant toujours, elle semble réellement ne plus rien ressentir, ni même une compassion quelconque pour son ami présent en souffrance à la vue de son état. Ce dernier viendra emmitoufler Yu' avec les plaides afin de la mettre au chaud.

- Je sais... Que tu ne vois que du noir devant toi... Mais... avec le temps... J'espère que tu verras les lueurs qui gravites autour de toi... Et qui ne demande qu'à éclairer ta route... *ajustant le plaide suite à sa métaphore, il reste torse nu pour sa part, même sous le froid légèrement mordant. C'est loin d'être sa priorité. *  

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Sam 22 Sep - 1:28




- Je suis rentrée ! il y a quelqu'un ?
Djin referme doucement la porte coulissante.
- Oh, bonsoir monsieur Djin
- Bonsoir Hoshiko.. *la mine basse, les traits tirés*
- Quelque chose ne va pas ?
Yunaia est réveillée dans son lit, le regard dans le vide à fixer les plantes sans doute, apathique et silencieuse enroulée dans un plaide.

- *souffle doucement du nez* Et bien... Un peu plus tôt Eylion a contacté... Yu’... Et... Il a décidé de couper les ponts avec elle…
Djin se masse doucement les yeux.
- Oh...comment va Yunaia ?
- Autant te dire... que le monde s'est écroulé autour d’elle... Elle est... absente... ailleurs... Totalement brisée...Rien n'existe autour d’elle... *souffle doucement du nez et lui présente la chambre de la main* Vois par toi-même... Peut-être... Qu'elle te verra toi...

- Vous semblez fatiguer... Vous vous êtes occupé d'elle ?
- Oui... Et je ne compte pas partir.
- Oui... Je vais essayer de lui parler.
- suis ici... Si jamais...
- Vous devriez au moins vous reposez pour le moment, je suis-là, je veille sur elle
- Ça ira. Mais merci.

Djin s'appuit contre le mur et se laisse glissé le long de celui-ci, observant fixement un point dans le vide.
- Coucou Yunaia... je... tu as envie de me parler ?


Hoshiko enlève ces chaussures pour monter sur le lit, alors que la jeune femme ne réagira pas, juste un souffle court, d'un cœur qui s'emballe à l'entente de son amie, contenant ses larmes, à vrai dire, il ne doit plus lui en rester beaucoup. L’hingashienne assise près de son amie viendra passer doucement une main dans les cheveux de cette dernière comme pour lui signaler continuellement sa présence.

- Je suis la maintenant... Si tu en a envie tu peux me parler ou même lâcher prise et pleurer toutes les larmes de ton corps...

Yunaia pivote le visage contre son coussin et le plaide, elle fondra en larme, encore et toujours, un sanglot poignant une nouvelle fois. La femme bien forte qu'elle a été n'est plus.

Hoshiko Hirano regarde son amie, le cœur serrer, continuant de lui caresser avec une Bienveillance presque maternel.
- J'aurai dû prendre des notes quand c'était toi qui t'occuper de mes chagrins... Tu sais... Peut-être que rien n'est encore jouer. Je lui parlerai.

Yunaia dégluti écoutant, son souffle se figeant un instant, comme un élan d'espoir à ses mots, pour ne reprendre que plus intensément ses sanglots, elle a visiblement abandonné, elle n'y croit peut-être simplement plus.

- Te voir comme ça c'est un déchirement pour moi... Je lui parlerai et je ferais tout pour que ça marche... il faut que je trouve une solution, tu ne mérites pas ça...

Yunaia le souffle coupé une nouvelle fois, elle relève à peine son visage de son coussin pour souffler quelques mots, la gorge nouée.
- Rend moi immortelle...
- P..pardon ? immortelle... Pourquoi ?

La jeune femme sanglota à nouveau, se murant dans le silence, elle n'a visiblement plus de force, son souffle saccadé, elle tente de s'apaisé au mieux, les yeux clos dans un sommeil qui ne tardera pas à l'emporter, épuisée par ses vagues d'émotions incessantes et douloureuses.

- Je... Si c'est ce qu'il faut...je te promets que je trouverai un moyen...


Hoshiko remarque alors que Yunaia s’était endormie et se retira le plus discrètement possible.
- Vous voulez manger ou boire quelque chose monsieur Djin ?
- Ça ira... Je me suis déjà servis. Je lui ai fait à manger... Mais c'était peine perdu. J'ai dû la laver avant de la coucher...  *soupirant*
- Merci de vous occuper d'elle même si... je suis inquiète, je ne l'ai jamais vu comme ça avant.
- C'est mon amie. Elle représente beaucoup à mes yeux. Alors... Inutile de me remercier de quoi que ce soit Hoshiko... Et oui... C'est la première fois pour moi aussi... C’est... *souffle du nez* ... frustrant d'être aussi impuissant face à son état...
- <Elle baisse légèrement la tête, le regard dans le vide> Peut être pas si impuissant... Elle m'a demandé quelque chose...
- Mh?
- Elle veut devenir immortelle.
- ...
- Je...Je lui ai promis que je trouverai une solution... Je ferais tout pour qu'elle soit heureuse...
- Et tu trouves qu’on n’est pas impuissant...? *se masse doucement les yeux* C'est impossible ça Hoshiko... Et d’ailleurs... pourquoi immortelle...? *semble intrigué ramenant ses genoux contre son torse et les enlace de ses bras, en pleine réflexion. *

- Je ne connais pas les détails mais si Eylion a réussi à être éternel... J'imagine qu'il doit y avoir au moins une solution...
Djin tique...
- Eylion est éternel…?
- Oui... Je pense que vous étiez au courant également... J'imagine que c'est pour lui qu'elle veut l'être également.
- ça expliquerait sa demande oui… Mais... Je ne pense pas que ce soit une solution…Je ne vois pas ce que ça changerait au finale. Si ce n'était qu'une question d'éternité... Elle aurait déjà tenté de s'y intéresser... Avant que tout parte en couille.  Ça ressemble plus, à une demande du a son désespoir.
- Peut être rien... mais je ne peux pas juste restée les bras croisés <Elle remonter ses jambes vers son torse pour finir par cacher son visage>


- Elle a toujours tout fait quand j'étais triste... elle n’hésitait pas à se tourner en ridicule ou prendre des risques pour moi...
- Je sais... Mais... Si c'est faire pire que mieux...? *tourne la tête vers Hoshiko* Je veux qu'elle aille mieux... qu'elle sorte de son tourment... Pas qu'elle s'enfonce encore plus dans tout ça...

- Je... <Les larmes commences a lui monter au yeux tandis qu'elle enfonce encore plus sa tête cacher entre ses jambes> C’est peut-être pire... Mais c'est peut-être mieux... je comprends que ce n'est peut-être pas la bonne chose à faire... Mais c'est la chose qu'elle désire... si je dois faire sa pour la revoir sourire...

- Je sais que cette relation avec Eylion est quelque chose de fort pour elle... Bien plus qu'avec n'importe qui... Mais... Faut ouvrir les yeux ... ça a provoqué aussi pas mal de souffrance... Et pour en arriver à cette finalité... Faire quoi Hoshiko...? Trouver le secret de l’immortalité...? *souffle doucement du nez* J'veux pas paraître méchant mais... Fin... On ne parle pas d'une recette de cuisine là…

- Je sais que c'est difficile... peut-être impossible... Mais je suis certaine que c'est possible... j'ai lu dans un livre que l'astromancie a un lien avec la chronomancie... peut-être que...

- Ce qu'elle souhaite n'est pas forcement ce qui est le mieux pour elle... Y a toujours un prix à payer... A croire que je suis le seule à vouloir qu'elle sorte de tout ça, qu'elle ait une vie normale... *se masse doucement les yeux* L’immortalité... Nan mais... C'est dingue Hoshiko… Et quand elle sera immortelle...? Nous on devient quoi...? Un grain de sable dans sa vie...? Voir ses proches, ses amis mourir...?

- Je...je sais bien... mais je suis perdue... Normalement c'est moi qui me retrouve dans le lit à ne plus bouger et pleurer toutes les larmes de mon corps...
- L'immortalité c'est une malédiction... Pas un cadeau...

- J'imagine... Je n'aimerai pas voir mes proches tous mourir... mais si c'est ce qu'elle désire vraiment...
- Alors réfléchis bien avant de décider à tenter des trucs insensés Hoshiko... Car c'est le genre de chose irréversible...Ce qu'elle désire vraiment...? Elle n'est pas en état de penser de manière cohérente. Tu pars à la poursuite d'une chimère pour trois mots échangés dans son tourment... *soupire doucement*

- Oui... Je vais y réfléchir... mais je lui ai déjà promit... et ne peux pas ne pas tenir une promesse c'est une immense source de déshonneur.

Djin lève les yeux au ciel.
- Fais comme tu veux… Mais sache que si tu fais quelque chose de dangereux, qui pourrait mettre la vie de Yunaia en jeu, si tu fais pire que mieux... Tu m'auras sur ta route…

- De toute façon je vais essayer de voir Eylion le plus vite possible.
Djin hoche simplement la tête à ses mots.
- <Elle relève la tête et regarde Djin> J'espère que ce sera le cas...  Cela prouve que vous tenez vraiment à Yunaia et vous avez tout mon respect
- Il se fait tard... Tu devrais dormir à ses côtés... Je vais m'installer à côté de la cheminée.

- Même si nous partageons un objectif commun... On risque de suivre des chemins différents et si c'est le cas... Je veux juste que l'un de nous réussisse.
- Oui je vais faire ça... Si vous avez besoin de quelque chose n'hésitez pas à me réveiller.
- J'essaie de lui rendre la vie meilleure... Pas de la dénaturer...
- Bonne soirée Monsieur Djin...
- Bonne nuit Hoshiko.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Sam 22 Sep - 15:23




Djin prend le plateau composé du petit dejeuner et viendra le poser sur la table, aux côtés de Yu'.

- Je n'ai besoin de personne, encore moins d'amis...<la mâchoire serrée, amer.>
- Si c'est ce que tu penses vraiment... Même si j'en doute... Moi, j'ai besoin de toi...
- Personne n'a besoin de moi, pas même celui qui est sensé m'aimer...vous...vous êtes tous des menteurs, manipulateur, vous ne savez que briser des cœurs, faire des promesses que vous ne tenez pas...<fronçant les sourcils> je n'y crois plus, ni en l'amour, ni en l'amitié à rien...tout...tout ce que je suis, ce que je fais, ou ce que j'ai fait ne sers à rien dans ce monde <à mi-voix la gorge nouée> on ne se fait que, trahir, abandonner continuellement. Alors je ne peux rien faire pour toi. Je suis rien, ni personne, et je ne veux plus rien, ni personne non plus.

Djin détourne doucement les yeux, fixant les flemmes, il prendra une profonde respiration, comme pour s'empêcher de se laisser prendre par l'émotion.

- Tu parles sous la colère... Je ne peux pas croire que tu puisses penser une chose pareil Yu'... Je sais... Que t'as perdue ce qui te tenait le plus à cœur dans ce monde... Et je comprends ta réaction... Tes ressentis... Mais je sais que la Yu' que ma patronne, mon amie, celle que j'aime avec qui je passe mes journées à rigoler... Est encore quelque part... Et tu auras beau dire tout ce que tu veux, je garderai l'espoir de la voir renaître...
- Cette yu' là est morte, faudra t'y faire...<sèche>

Djin se penche pour venir prendre le verre de jus d'orange et lui tend. Ne relevant pas ses propos.
- Tu dois t'alimenter Yu’...
- Je n'ai plus foi en l'humanité ni en rien ni personne...<soupire, la voix raque empreinte de colère en effet et de désespoir.>
- ça non plus ce n'est pas important <fixant les flammes, sans se soucier du plateau> tu devrais t'en aller, tu perds ton temps, je reste ta patronne, et encore si tu veux partir et démissionner je ne t'en voudrais pas.

- L'humanité.. *soupire doucement* Tu t'es rapprocher de choses qui n'ont rien à voir avec l’humanité... Qui n'ont rien de naturel...
- Tu parles sans savoir Djin...tu ferais mieux de te taire.
- Non, je reste. *d'un air catégorique en reposant le verre sur le plateau* Ouais... Sans doute...


Yunaia soupire et se redressera pour sortir de la pièce, qu'il suive ou non, elle s'en fou.
- Tu vas me suivre partout comme ça encore longtemps ?<fronçant les sourcils.>
- Faut croire...
- pourquoi ? t'as peur de quoi hm ? que je me foute en l'air ?
- Non... Je veille sur toi, c'est tout.
- Je ne t'ai rien demandé Djin <sèche> je suis assez grande, j'ai pas besoin d'une nounou !
- Sauf que je suis un putain de connard têtu... Et j'en fais qu'à ma tête.

Yunaia sert les poings et pivote, le souffle légèrement plus court et les larmes aux yeux.
- Il a voulu t'enlever à cause de moi Djin !
Djin s'avance.
- Et il était prêt à te faire du mal ! à cause de moi...<la gorge nouée toujours> C'est ce qui attend les gens autour de moi depuis ma naissance tu comprends ça...je les perds tous, je...je les mets tous en danger...
- Ca j'en ai rien à foutre Yunaia... T'es pas responsable des intentions d'Eylion, t'es pas dans sa tête.
- je les repousses tous... C'est bien ça le souci JE SUIS dans sa tête, à tel point qu'il en devient fou à cause de moi, tu veux le même sort !? <le poussant d'une main sur son torse>

Djin reculera légèrement par son geste puis reviendra.
- Me compare pas Yu'. J'ai rien à voir avec lui ... S'que je sais, c'est que j'te lâcherai pas. Qu'importe ce qui se passe. Tu penses que tu es joué d'avance, que tout est un putain de schémas qui se répète, mais c'est des conneries...

- MENTEUR !! <Les poings serrer encore, le souffle court, le regard larmoyant> vous me dites tous la même chose ! et celui qui était censé ne pas le faire en qui j'avais le plus confiance à fini par me lâcher alors pourquoi je te croirais ! <La mâchoire serrée, alors que le panneau d'affichage non loin semble tanguer doucement malgré l'absence de vent.>

- T'es en droit de la penser... Mais quoi qu'il en soit, c'est moi qui ai le dernier mot sur ce qui a dans ma tête et sur mes intentions... Alors t'auras beau me repousser, t'auras beau m'envoyer chier...
- Dans ma tête tout est clair. Alors si j'le dis, surtout maintenant, avec cette situation, c'est que j'y crois.




- TAIS TOI DJIN !! <Elle viendra frapper son torse de ses poings comme on taperais sur un tambourin, un seul et unique coup, étant pas pour autant violent à l'impact, néanmoins une force éjectera le miqo'te sur le cul à plusieurs mètres, avant qu'elle ne s'effondre en larme au sol, épuisée.> Djin se fera donc projeter plus loin, glissant sur le sol avant de s'arrêter sur le dos. Il grimace doucement en posant sa main sur son torse. Se redressant par la suite pour la rejoindre, s’agenouillant à ses côtés.

Yunaia n'a visiblement plus de force, même ses sanglots s'amenuisent en restant prostrée au sol.
Djin Sha'kel passera ses bras autour d'elle, la hissant contre lui, l'enlaçant. L'une de ses mains se posera sur sa nuque, la laisser pleurer contre son épaule.

Yunaia Takami se laissera faire comme une poupée de chiffon.
Djin l'a laissera évacuer ses larmes... Lui caressant doucement la nuque. Il fixera l'horizon, les nuages, les yeux rougie par l’émotion... Serrant les dents pour garder ses larmes, il doit rester fort.
- <sanglote faiblement, quelques mots à peine audible> Je veux juste...mourir...laissez-moi mourir.
Djin serre un peu plus la mâchoire, inspirant dans un tressaillement de souffle à ses mots, ses yeux s’humidifiant... Mais non... Il ne craquera pas... Il se contient...

Djin tient Yunaïa dans ses bras, celle-ci en larme. Lui, à genoux, fixant l'horizon avec les yeux humides
- Monsieur Djin ! il se passe quoi ?!
- Bonjour Hoshiko..
- Yu'.. Voulait prendre l’air... *Se redresse doucement en la gardant dans ses bras, en princesse* Yunaia ne réagira pas à l'arrivée d'Hoshiko, essoufflée, semi-consciente.
- Mais il est temps de rentrer maintenant...
- Elle ne parle toujours pas ?
- Elle parle... Enfin... Elle exprime toute la noirceur de la situation... Rien... De vraiment plaisant à entendre... Rentrons...
- Oui... je pense que c'est une bonne idée...

Djin gardera la mine basse, les yeux légèrement rougis, bien qu'il n'ai pas craqué, il l'embarquera.
- Merci d'avoir pris soin d'elle ce matin... j'ai essayé de parler à Eylion mais il refuse toute visite...
Yunaia semble dormir, difficile cependant d'en avoir la certitude.


Hoshiko Vien passer une de ses mains dans les cheveux de Yunaia, essayant d'afficher un faible sourire Djin se masse doucement le plexus, légèrement rouge dans cette zone.
- Vous voulez manger ou boire quelque chose monsieur Djin ?
- Ça ira merci... Et Djin suffit... On en est plus à ce stade je pense... Tu peux même me tutoyer...
- Comme vous voulez Djin... Enfin... Eylion est dans cet état aussi visiblement...
- Ça ne m'étonne pas vraiment...
- Pourtant c'est de sa faute si tout est comme ça... <Elle serre ses poings>
- Ouais... Elle s'est fait trahir par la personne en qui elle avait le plus confiance... Comment veux-tu qu'elle puisse imaginer que d'autres soient là pour elle... Elle n'a plus confiance en rien... En personne...
- Mais je suis la moi... et je suis impuissante...
- ça m'effraies. D'imaginer qu'elle puisse changer... Qu'elle ne se remette jamais de cette épreuve...Qu'on perde la Yu' qu'on connait tous…
- même si elle change... elle ne peut pas oublier le passer... quelque part au fond il y a toujours notre Yunaia.
- C'est ce que je crois aussi... Mais... Est-ce qu'elle finira par s'en rendre compte... C'est la grande question que le temps finira par nous dire... *soufflant doucement du nez* Et l'attente va être insupportable...

- ... J'ai l'impression que tout est de ma faute... Tout allez bien pour elle... Je suis revenue et tout ça arrive
- Non, ça n'a rien à voir Hoshiko.. C'est moi le déclencheur... *serrant les poings*
- comment ça Djin ? - *Ferme doucement les yeux, soupirant doucement* Je me suis rapprocher de Yu’... Et Eylion en est devenu fou de jalousie... Il était prêt à m’enlever... Je ne sais pas vraiment pourquoi... Mais... Le fait d'avoir envisager ça... A du faire prendre conscience à Eylion jusqu'où il était prêt à aller pour elle... Me faire du mal... C'est ce qui a dû le pousser à prendre cette décision...

- <soupire, le regard clos, fronçant les sourcils> Il voulait te tester...parce que j'envisageais de me rapprocher de toi moi aussi, ou d'Aezen. <dans un souffle> m'imaginer avec un autre lui était insupportable. Mais...il voulait voir si tu étais digne que je te choisisse.
- Je vois... *gardant les yeux clos, la gorge légèrement nouée*
- Ce n'est pas une raison... on ne peut pas fuir nos relations et balayer quelque chose d'un revers de la main...
- J'aurais...jamais...dû envisager quoi que ce soit...<enfouissant son visage dans le coussin pour sangloter à nouveau.>

Djin serre la mâchoire, ses oreilles se plaquant doucement. Il se contient, silencieux.
- Ce n'est la faute de personne d'autre que d'Eylion ! lui seul a pris cette décision Yunaia... mais si tu veux savoir... Il est aussi brisé que toi actuellement... Solid se sent même de trop...

- <fronce les sourcils> ne le juge pas hoshiko, personne ne peut réaliser et comprendre la portée de la situation et ce qui nous lie...quant à solid, il a été choisi qu'il se contente de faire ce qu'il faut pour que Eylion aille mieux, c'est sa tâche, ce n'est plus la mienne, je suis évincée.

- Je ne le juge pas... Mais je refuse de te voir comme ça... tu as toujours été là pour moi et tu as toujours réussit à me donner de nouveau le sourire... <Elle déglutit> Tu te souviens de ce que tu m’as demandé hier ?
- Cette yunaia est morte...<sèche, serrant la mâchoire> et je me souviens oui, c'est ce que je veux, j'y arriverais avec ou sans votre aide.


Yunaia récupère le pichet d'eau pour se servir un verre.
Djin serre doucement les poings.
- ... Yunaia s'installe en silence devant l'âtre, buvant quelques gorgée d'eau qu'elle peine à avaler.
- Je t'ai promis que tu auras mon aide... Mais je veux être sûr que tu sais tout ce que ça peut signifier...

Djin profitera de se retrouver seul, lâchant prise. Il viendra se mordre la lèvre en silence, les larmes s'échappant de ses yeux. Il se contient, ne laissant échapper aucun son.
Yunaia restera silencieuse, écoutant possiblement son amie.

- Tu réalises que devenir immortel veut dire que tu vas tous nous enterrer ? Djin, Aezen... Moi... Les petits dont tu t’es occuper quand tu étais chez nous...
- Et ce genre de chose ne s'obtient pas sans sacrifier quelque chose...
- Si tu acceptes tout ça... Je trouverai un moyen...
Yunaia ne répondra pas, un simple soupire avant de retourner à son verre.
- J'ai besoin de savoir Yunaia... Accepte tu tout ça ? j'ai déjà commencer à essayer mes recherches... Je ne te dirais pas que cette envie me réjouit... Mais tu as tellement fait pour moi...

- Trouve moi déjà de quoi réussir à dormir, que je récupère un peu, j'ai du travail qui m'attends je ne vais pas restée enfermée ici des semaines. <D’un ton neutre.>
- Je te trouverai quelque chose...Et pardonne moi de n'être pas une assez bonne amie pour combler ton chagrin...

Djin finira par se calmer, respirant profondément alors que ses mains viendront balayer l'humidité de ses joues.
- Je suis habituée...<sifflant entre ses dents> l'amitié ne vaut rien...
- Excuse-moi de ne rien valoir... je t'aide et je rentrerai... Inutile que j'encombre ta vie... <elle rétien tant bien que mal toutes émotions restant la plus neutre et douce possible>

- C'est mieux pour toi, surtout, tu devrais rentrer tout de suite, ici près de moi tu n'auras que misère, déception et douleur, même ta vie risque d'être en danger. Et je ne suis rien ni personne pour y faire quelque chose. <Dit-elle, froidement en posant son verre pour se redresser.>

Yunaia repose les yeux sur Djin un bref instant, elle dégluti, discrètement, pas insensible à l'état du miqo'te bien qu'elle ne démontrera rien en s'allongeant, s'enroulant dans un plaide.

- Je sors... Juste... Tu es la seule personne qui a réussi à apporter du positif dans ma vie... N'oublie jamais ça. < C’est avec des larmes qui coules sur ses joues que Hoshiko sortira sans rien ajouter de plus.>

Djin restera là, les yeux rougies la mine fatiguée, appuyé contre la tête de lit... Les yeux dans le vide. Qui sait ce qui défile dans la tête du miqo’te.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Lun 24 Sep - 9:25



Aezen toque à la porte. La jeune femme est assise, silencieuse, observant les étoiles au travers de la fenêtre ouverte avec la petite lampe, un thé près d'elle sur la table, surement la seule chose ou presque qu'elle daigne avaler.

Djin se redressera alors d'un mur dont il avait pris appui pour se diriger vers la porte avant de l'entrouvrir afin de voir qui se présente. Le laissant entrer.

- Bonsoir Djin.
Yunaia ne réagira pas, ou à peine à l'entente de la voix du hyurghot à l'entrée, récupérant sa tasse pour une gorgée avant de la reposer.

- Salut Aezen... Je serai à côté... *Le miqo'te prendra la direction de la chambre alors qu'Aezen lui, viendra refermer doucement la porte*

Aezen prendra un temps pour observer Yunaïa... Il fermera les yeux en fronçant légèrement les sourcils avant de les ouvrir de nouveau. Se rapprochant de l’hingashienne.

- Bonsoir Yunaïa..
Elle rehaussa les yeux à son approche, le regard en sera plus doux pour l'hingashien, bien que meurtri d'une profonde tristesse, sans un mot, les prunelles humides de la jeune femme trahissant sa souffrance, valant tous les mots qu’elle n’arrive pas à exprimer face à une empathie à son égard.

Aezen viendra alors s'asseoir près de l’hingashienne, posant ses mains sur ses propres genoux.
- Je suis navré Yunaïa... Djin m'a expliqué la situation... *Il fermera les yeux doucement* Je sais que mes mots seront sans aucun doute dérisoires... Comparé à ce que tu dois ressentir...


Yunaia reposera les yeux sur la fenêtre, d'un léger soupire qui en dit long, le laissant s'installer. - Je ne sais pas...comment tu as fait pour survivre à sa perte...<d'un murmure, la gorge nouée>

- Mh.. Je ne m'en suis jamais vraiment remis Yunaïa... La blessure est toujours présente... Et elle le sera à tout jamais... - <Soupire et dégluti> c'est d'autant plus cruel, puisqu'il n'est pas mort, mais toujours là, quelque part, je ne cesse de me dire qu'il finira par passer par cette fenêtre à nouveau.

- Et tu as raison de le croire... J'en ferai autant à ta place... J'aimerais te raconter... Ce qui m'est arrivé à la mort de ma femme... Je ne sais pas si ça t’aidera... Mais... Peut-être que d'entendre une personne ayant traverser les mêmes choses que toi...
La jeune femme haussa un sourcil, silencieuse et attentive elle déviera le regard sur lui, hochant doucement.
Aezen fermera alors les yeux avant de prendre une profonde respiration. Puis il viendra entrouvrir les lèvres afin d'entamer son récit

- C’était... Il y a quatre ans...

- Ma femme était... Mon lien... Ma moitié... Elle et moi... Faisions un tout... Nous partagions tout. Deux âmes en parfaite harmonie... Nous étions à la tête du Clan Shinzoka... J’étais... Le guerrier... Le maître... Elle était... La douceur... La sagesse...
L’hingashienne laissant échapper un soupire, écoutant, elle reporte le regard sur la fenêtre, restant attentive, la gorge nouée le regard s'embrumant.

- Notre vie était... Parfaite... Trop parfaite... Au point où je ne me demandais sans cesse si ce n'était pas un rêve. S'il allait prendre fin un jour... Et à chaque fois que je venais à me le demander... Je voyais son visage s’éclairer de son sourire... Et... Je savais que tout était réelle... *il viendra sourire doucement, gardant les yeux clos* C'était un hiver... Nous étions en quête d'une alliance avec un autre Clan... Un Clan qui nous était hostile à l’origine... Elle avait foi en la possibilité de nouer un contacte, un lien... Pour le bien de nos terres... Nous avions reçu un émissaire de ce clan... Au sein de notre demeure afin de parlementer... Trouver un moyen de s'entendre mutuellement... Mais, ce Clan, contrairement à nous, n’avait jamais eu le désire de faire la paix... Bien au contraire... L'émissaire nous avait apporté un cadeau... Un saké fait par leurs soins. Bien que j'étais réticent à l'idée d'y goûter... Ma femme elle, ne voulait pas offenser nos convives... Je revois encore son sourire pour moi quand elle approcha son verre de ses lèvres. Un sourire, qui se voulait rassurant... Elle connaissait ma manie de me méfier de tout... Il n'a fallu qu'une gorgé...


Yunaia dégluti doucement gardant le regard sur lui, sourcils froncés, compatissante et navrée, le souffle légèrement plus court, sur le point de laisser perles quelques résidus de larmes qui lui reste.

- La personne qui était tout pour moi, était morte... Sous mes yeux. Mon cœur s'est arrêté à ce moment-là... Je n'avais plus de souffle... Tout s'écroulait autour de moi... Je n'entendais plus rien... Ailleurs... Brisé... Anéantis...

La respiration de la jeune femme se faisant plus courte, elle essuie d’un revers de main sa joue humide, rehaussant les yeux sur la fenêtre.

- Ce jour-là... Aezen Shinzoka, Chef du Clan Shinzoka est mort... Je me suis enfermé sur moi-même... J'ai refouler mes sentiments... Je suis devenu hermétique à toute émotion... J’étais... Une coquille vide...

La jeune femme soupira se crispant légèrement, abaissant le regard rougis au gré du récit.
- Aujourd’hui... Je vis avec le poids de mes actes...

A ses derniers mots, une fois le récit terminé, l’hingashienne ramènera ses genoux contre elle, son front déposé sur ces derniers, étouffant comme elle peu ses sanglots, lâchant prise au récit du hyurgoth qui semble lui avoir transpercé le cœur.
Aezen tourne doucement les yeux vers Yunaïa.

- Ecoutes moi... Yunaïa...

Yunaia hochera simplement, le souffle légèrement coupé pour tenter de se calmer, à l'écoute.
- Je sais ce que tu ressens... Je connais le chemin que tu emprunte pour avoir vécu le même... Mais je t'en supplie... Ne fais pas la même erreur que moi... Ne tourne pas le dos à ton entourage... Tu ne t'en rends pas compte de par ton chagrin... Mais, il y a des gens autour de toi qui ont besoin de toi. Et même si tu feins de l'ignorer, eux aussi compte à tes yeux.

La jeune femme hochera faiblement cachant son visage de honte contre ses genoux, recroquevillée sur elle-même. - On dit souvent que le temps peut soigne les mots... Mais c'est faux... Je ne peux pas te dire que tu ne souffriras plus... Ni que ce trou dans ton cœur se refermera... Mais le temps t'aidera à ouvrir les yeux sur ce qui t’entoure... Et tu te rendras compte que tu peux continuer de vivre, d'aimer et de profiter du reste de ta vie.

Le souffle court, la jeune femme ne répondra pas, sans doute que ses mots bien que juste ne semble pas réussir à l'atteindre, sa souffrance étouffant cet once d'espoir qu'il tente de lui donner pour l'avenir.

- Mais ça... Tu es la seule à pouvoir le constater... Et la seule à pouvoir en décider...

Aezen détournera les yeux de Yunaïa pour observer devant lui avant de fermer les yeux de nouveau, faisant silence alors que Yuna calmera peu à peu sa respiration, elle essuiera ses joues à nouveau, relâchant ses jambes, soufflant un simple mais sincère "Merci Aezen", son regard dérivant en direction de la chambre.

- Je ne vais pas t'imposer ma présence... D'autre s'en charge déjà... Sache simplement que je ne suis pas loin. N'hésite pas.
Acquiesce d'un tendre sourire reconnaissante, la gorge bien trop serrée pour ajouter quoi que ce soit.

- Et tu devrais passer voir Kyona... Tu lui manque... *esquissant un léger sourire avant de fermer un instant les yeux. Il prendra par la suite la direction de la porte pour sortir de la chambre*

- <étire un léger et bref sourire en coin dans un soupire à la mention du cheval, hochant.>



Yunaia marquera un temps, juste de quoi se calmer un peu, séchant ses larmes avant de se redressée, allant en direction de la chambre, elle reposera son regard navré et penaud sur le miqo'te. Djin est assis sur le rebord du lit, les coudes sur les genoux, sa tête dans les mains.

La jeune femme soupira doucement et retire ses sandales avant de monter sur le lit s'installant près du miqo'te une main venant caresser doucement l'avant-bras de ce dernier en douceur, sourcils froncé, les larmes aux yeux.

Djin tournera lentement la tête vers la main posée sur son bras... Légèrement surprit. Puis il relèvera la tête vers elle, les yeux rouges et les cernes toujours présentes.

- Je suis désolée...<d'un souffle à peine audible, la gorge nouée, s'essayant à un plus doux sourire filant, elle culpabilise.>
Djin la regarde, ses yeux s'humidifiant légèrement. Il ne répondra pas mais viendras entourer Yu' de ses bras alors que son visage vient s'enfouir sur son épaule. Resserant l'étreinte alors qu'un léger sanglot s'échappe, faisant vibrer son dos, bien qu'il ne craquera pas.

- <soupire doucement, elle dégluti et viendra le tirer contre elle sur le lit pour s'installer dans ses bras, enlaçant le miqo'te à ses épaules, retenant ses sanglots, un murmure étouffé suivant> tu ...as le droit de pleurer, ne te retiens pas je t'en prie, j'ai...été cruelle, pardonne-moi.

- C’est... Pas cher payé pour de nouveau voir un sourire sur tes lèvres... J'veux pas te perdre Yu’... J'veux pas... *dans un murmure, le visage logé dans le cou de la Hyur*
- <soupire doucement> Je suis là...<d'un murmure resserrant l'étreinte sur le miqo'te> au moins pour toi...


Djin relèvera doucement le visage et passera sa manche sur ses yeux pour effacer l'humidité s'y étant installée. Puis il posera sa main sur la joue de la hyur, le caressant du pouce. la fixera de ses yeux fatigués. Il détaillera son visage, cherchant une once de sourire ou d'expression sur celui-ci. Comme s'il cherchait à voir si la Yu' qu'il aime est toujours là, quelque part.

- <étire un léger sourire mais il est bien présent, soutenant son regard du sien, la douleur toujours présente dans son regard, fera néanmoins place à une once de tendresse et de regret, culpabilisant de l'avoir blessé et inquiété sans doute> je...je ne promets pas d'aller mieux rapidement mais...je...<soufflant un peu> je veux bien...essayer de garder une part de mon cœur pour mes amis les plus proches, pardonne-moi si...ma confiance est bancale, j'ai...tellement mal Djin. <Se pinçant les lèvres en fronçant les sourcils, les larmes aux yeux.>

- *Il viendra doucement passer son pouce sous les paupières de la jeune femme, comme pour réceptionner les larmes* Je sais Yu'... Je sais que c'est ta souffrance qui parle... Et je le comprends… *Ses oreilles se plaquant doucement* C'est dur de... Te voir ainsi... Et d'être impuissant… Ne pas pouvoir t'aider... Ne pas pouvoir te réconforter… Je ne peux qu'être spectateur de ton état... Mais... Je t'abandonnerai pas... Jamais...

- <dégluti et se crispera à ses derniers mots, le souffle court, fronçant encore, touchée et blessée à la fois, voir inquiète> Ne me dis...plus jamais ça Djin...il l'a aussi dit et...<la gorge se nouant, elle fermera le regard baisant son visage malgré l'étreinte du miqo'te sur sa joue, son cœur se resserrant à nouveau, elle inspire doucement> il...va revenir...<hochant encore> je...ne peux pas croire, il...il devait juste souffrir et...lui aussi a été impulsif avec la douleur je...je vois pas d'autre explication. Il...renoncerait pas à moi, à nous si facilement ou...alors l'amour n'est-il peut-être pas aussi fort que je le pensais...plus fort que la douleur...me serais-je trompée à ce point-là ?

- Je ne sais pas Yu'… J'aimerai pouvoir te répondre... Mais... *baisse les yeux* je n’en sais rien… Je ne le connais pas comme toi tu le connais... J'le connais que part ce que tu m'as dit de lui... Même si à force j'ai fini par comprendre certaines choses… J'peux pas me mettre à sa place et imaginer ce qu'il reçent... Mais…

- <soupire> c'est...compliqué...<elle le relâchera pour venir se glisser dans ses bras, s'y blottissant, l'écoutant.>
- Je sais qu'il t'aime… *détourne légèrement les yeux* Malgré son choix... ça crève les yeux... Mais ça doit aussi le bouffer... De t'aimer et de ne pas t'avoir... C'est comme… Avoir ce dont on rêve dans ses bras, sans jamais pouvoir l'obtenir... Et voir...

L'attachement que d'autre peuvent avoir envers toi... C'est un truc à rendre fou... Il a fait un choix... Et malgré ça. Il reste égoïste en cherchant à te garder pour lui... Et ça j'le comprend aussi... Il est prisonnier Yu’... Et il ne pourra jamais s'en libérer... Sans prendre des mesures radicales... Quitte à ce que tout vole en éclat... Ce n’est pas supportable... T'as l'impression qu'il t’a trahi... Qu'il t'a abandonné... Mais comment peut-il faire autrement...? est dos au mur...Ajoute à ça le fait que tu l’aimes... Il n'a pas la chance d'être repoussé... Ce serait plus simple si c'était un amour à sens unique... Mais non... Il n'a pas matière à rendre la chose plus supportable de par le refus... Enfin... ça... C’est mon interprétation...

Djin relèvera les yeux vers elle, ses mots lourd d'un sens caché.
Yunaia soupire et dégluti, abaissant le regard aux mots très juste du miqo'te qui a parfaitement résumé le tout, à savoir si le sens caché elle l'a bien compris, difficile à dire, elle est surtout tourmentée, préférant se blottir contre lui dans un souffle court, cherchant à s’apaisée avec sa respiration, fermant les yeux, épuisée par les émotions de la soirée.

Djin la gardera blottie contre lui, sa main caressant doucement son dos. Il déposera un baiser sur son front avant de poser sa joue sur sa tête. La berçant doucement. Puis viendra doucement s'allonger sur le lit, la gardant contre lui, épuisé lui aussi de ses jours où il n'a pas dormi... Profitant de ce moment de répit et de tendresse pour se laisser aller aux bras de Morphée.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Lun 24 Sep - 10:03


L'appartement semble calme, quelques lumières tamisées de ci-de là, y compris dans la chambre de la jeune femme.
Drey, descendra de la fenêtre, puis se redressa doucement, marchant alors à pas de loup, par la tranche de ses pieds pour ne pas faire craquer le parquet.

Yunaia est assise au bord du lit, fixant son armoire, le regard cerné, fatigué, elle semble aussi avoir perdu un peu de poids et est bien pâlotte. Djin est endormi lourdement sur le lit derrière elle en travers, tout habillé.

Drey l'observe longuement avant de laisser sa queue frapper légèrement le sol. Un bruit très discret, mais suffisant vu le silence ambiant. Haussant  un sourcil au sons la jeune femme dériva les yeux en direction de l’entrée de sa chambre, cillant un instant à la vue du miqo'te, elle se redressera faiblement bien que surprise, fronçant les sourcils.

- Drey ? <bassement, avisant Djin avant de sortir de la chambre et de tirer la porte coulissante en douceur derrière elle.>
Drey lève une main en mode "Yo". Sans faire de bruit, voyons le bonhomme à côté entrain de dormir.
- <soupire et se masse l'arête du nez, épuisée> tu...t'infiltres chez les gens maintenant ? <d'un murmure toujours>
- Il faut bien quand il pleut. Mais je ne suis pas là pour ça~ Drey se met tranquillement à ouvrir lentement les placards, discret, fouillant à la recherche de quoi manger. Tu as laissé la fenêtre ouverte. Le vent s'est donc invité.

Solid Bride grimpe discrètement avant de s'écrouler sur le sol et de bousculer la table.
- Par Rhalgr.. *Chuchote*
- <fronce encore le voyant faire et soupire> il y a à manger en bas si tu as faim<chuchotant toujours, puis cille et avise la fenêtre.>
- <Il tourne la tête vers le bordel, les mains dans le placard.>
Drey revient à la cuisine, se penchant pour fouiller en bas.
Solid Bride se redresse et plisse-les yeux ne voyant pas très bien dans le noir.
- C'est toi Yuyu ?
- Non mais...<fronce encore dépitée, les jambes vacillantes un peu, elle semble être clairement mal ou peu nourri, ayant perdu du poids, pâlotte et les yeux gonflé, rougis et cernés.>
- ...
- Mais t'es qui toi ?!
- La patronne. <Il a la tête dans le placard.>
- QUOI ?! Saimei dégluti fixant solid, l'air méfiante, sa respiration plus courte, sans un mot.
- Par contre, ça dort dans la pièce à côté, un peu moins fort. Drey ressort avec un paquet de brioche.
- *Plus bas* J'venais voir comment allez Yuyu, ça fait des jours que je l'ai pas vu !
Yunaia ira s'asseoir près de l'âtre, renfrognée.


- Pas les mêmes cheveux, mais la même odeur.
- C'est sa soeur ?
- Non. C'est elle.
- C'est elle ?
- <Il ouvre le paquet et vient en prendre une, commençant à manger.> Hm hm. <Il lui tend une brioche.>
- Bwah, j'vais prendre du poids si j'mange, donc elle c'est Yuyu ?
- Hm hm. <Il vient la manger, à son aise.>
- Ah mais j'me disais bien aussi, t'as juste les cheveux détachés !

Yuna ne réagira pas, fixant l'âtre, sourcils froncés.
- J'crois qu’elle n’est pas d'humeur.
- Bwah, qu'est-ce qu'il s'est passé, pourtant l'autre j-.. Bah..
- Vous devriez partir...<d'un murmure neutre, distant>
- Bwah on s'inquiète juste !
- ça va aller, j'ai juste...besoin de temps...<bassement toujours, la gorge nouée>
- Hmhm, tu me raconteras après alors.
- <hoche pour Solid, sans rien ajouter.>
Solid Bride gromelle et pivote avant de se diriger par la fenêtre
Drey nom nom nom. La jeune femme soupire et dégluti glissant un regard vers solid et la fenêtre.

- Si tu veux parler oublies pas, tu as ma perle hein.
- <abaissera les yeux ensuite sur les flammes à nouveau, s'appuyant d'une épaule contre le mur, la tête suivant> hm. <hochant simplement.>
Solid Bride passera par la fenêtre d'un soupire, glissant plus bas.


- <Il mange tranquillement, la fixant.>
L’hingashienne ne semble réellement pas se soucier de la présence du miqo'te qui s'empiffre.
- Tu es morte.
- <soupire et dégluti> on peut dire ça.
- Comment ?
- <se crispe un instant> tu ne comprendrais pas...
- Si tu ne le dis pas, effectivement.
- J'ai perdu quelqu'un...j'ai...tout perdu en réalité...<d'un souffle, surement audible pour le miqo'te malgré tout.>
- as perdu qui ?
- Eylion...
- Le mec de la dernière fois ? Il est mort ?
Yu’ ressert la mâchoire et soupire encore.
- Non… Peut-être...en parti, comme moi.
- Ah. Il s'est barré ?
- D'une certaine manière oui <soupire et se redresse un peu déviant le visage verra le miqo'te> qu'est-ce que tu veux Drey ?
- Tu sais ce que je veux. <Il suçote ses doigts.> Il t'a quitté ? Volontairement ?
- Oui. Et non je ne sais toujours pas ce que tu veux...<agacée>
- Et donc, toi. Quand ton mec se barre. Tu deviens un cadavre ambulant ? <Il reprend une brioche.>
- <hausse un sourcil, les fronçant ensuite, elle pivote> c'est plus compliqué que ça, je ne m'attend pas à ce que tu comprennes, et j'en ai rien à foutre de ton avis ou autre. <sèche>
- Pourtant, tout à coup, ça t'intéresse. <Il étire un sourire, mangeant tranquillement avant de se redresser.>
- de quoi ? <le suivant du regard  méfiante.>
- Je n'existais pas à mon arrivé. A présent, tu me vois. <il mange.> Qu'est-ce que t'éprouves là ?
- Ouais tu apparais quand ça t'arranges, quand les gens ont des emmerdes faut croire...<soupirant en le fixant> le reste du temps t'es invisible, pourquoi je devrais me confier à toi ?  j'te dois rien et inversement, on se connait pas, tu perds ton temps tu devrais repartir d'où tu es venu.


- <Il étire un sourire.> Je suis le vent et tu le sais. Le vent apparait et disparait selon es envies... Pourtant, les marins se fient tout de même à lui. <Il achève sa brioche.> Répond plutôt à ma question. Qu'est-ce que tu ressens en ce moment ?
- envie de mourir, et de t'en coller une ou te jeter par la fenêtre.

- <Il étire toujours son sourire.> Alors c'est que t'es bien vivante. <Il lui tend une brioche.>

- Regarde-moi. On se créait et on se détruit grâce aux sentiments. La colère en est un. <Il laisse la brioche tomber sur les jambes de la jeune femme.> Rester ici à attendre la mort, ne fera rien changer. A présent, tu es face aux choix. Soit tu continues à faire l'étoile de mer. Soit tu décides de changer le cours des choses.

- Je peux pas les changer, ça ne dépend pas de moi.
- ça, c'est ce que tu crois. Le monde est fait ainsi. Soit tu décides d'être spectateur. Soit tu agis. Qu'importe la difficulté. J'en ai plus envie... Oh si, tu l'as encore. Mais tu l'étouffes.
- Je vois pas l'intérêt, l'avenir et les projets que j'avais prévu...tout s'est envolé avec lui.
- Et ?
- Et je ne peux pas y arriver seule ! <agacée, montant d'un ton en rehaussant le yeux sur lui.> pas cette fois.<la gorge nouée à nouveau.>
- Si, cette fois, justement. C'est cette fois, que tu dois le faire.
- pourquoi ?


- Car dans ce monde, on meurt seul. Quand tu iras au plus mal, tu auras beau avoir des amis, tu devras remonter seul. C'est ainsi que ça fonctionne. Tout a été détruit avec son départ ? A toi de rebâtir. A toi d'apprendre, à toi de recréer. Ta vie est tienne. Elle n'est pas à louer auprès des autres.

- On...on ne devrait pas mourir seul, ni remonter seul...<d'un souffle à nouveau abaissant le regard> je n'ai jamais été seule.
- Tu es entouré. Y'en a même un qui dort dans ton pieu. Mais ils ne pourront que te soutenir. Qu'être là. Pour remonter, c'est à toi de le faire. Alors agit.

- J'ai besoin de temps et...il va revenir...<dérivant les yeux vers la fenêtre derrière le miqo'te>
- <Il fronce les sourcils.> Il aura beau revenir, ça ne change rien à mes paroles. Tu n'es pas à louer. Ta vie t'appartient. Construit là toi-même en vivant avec tes amis. Pas par tes amis.
- hm...<fronce les sourcils, sans rehausser les yeux pour autant sur le miqo'te, légèrement crispée à nouveau.>
- Mange. Boit. Reconstruit ta vie au lieu de la subir. Tu n'es pas son esclave. Tu es son maitre.

La jeune femme finira par le laisser parler, écoutant, le regard clos, elle se mûre dans le silence, le cœur, l’âme et la gorge nouée jusqu’au départ du miqo’te qui bondira par la fenêtre, cette même fenêtre qu’elle garde ouverte tous les soir dans l’espoir de voir Eylion s’y infiltrer une nouvelle fois.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 25 Sep - 0:16


Yu' n'a une nouvelle fois rien pu avaler ce soir, une soupe tout au plus qu'elle n'a pas terminée, elle semble constamment fatiguée, toujours aussi pâlotte et cernée, le regard n'est plus rougi de larme, elle semble même plus pouvoir en verser. Elle aura délaissé son livre de cuisine sur la table basse, n'ayant pas la foi de le poursuivre, bien qu'elle ait tenté pour voir si cela pouvait lui ouvrir l'appétit, sans succès. Djin quant à lui, aura rejoint la hyur devant la cheminée. Ses mains posées sur ses épaules, il contemplera le foyer en sa compagnie. S'attelant à quelque attention éparses tel que des caresses sur sa nuque, dans ses cheveux ou d'un léger mouvement de massage sur ses épaules.

La fenêtre est ouverte, comme chaque soir, la petite lampe allumée, posée sur le rebord malgré la fraicheur maritime qui envahi la pièce, l'âtre étant suffisant pour réchauffer le duo.

- Tu as pu récupérer un peu ton sommeil ? <bassement sans quitter les flammes du retard, se souciant de l'état du miqo'te.>
- Oui... Ça va mieux physiquement.
- <soupire doucement> physiquement ? c'est...une précision pour dire que mentalement tu ne vas pas mieux ? <Inquiète et navrée, rehaussant les yeux sur lui>
- Pas spécialement... Mais il est vrai que mon morale est couplé au tien en ce moment... donc... Je ne peux pas dire que je vais bien non...
- <soupire doucement> je suis navrée, et puis...tu...fin' tu as peut être envie de rentrer chez toi, tu n'as pas de proche ou des amis qui se demande ou tu es passé ?
- Tu sais bien que je n’ai personne... Mise à part Sam', qui est au fait de la situation...
- <hoche doucement dans un léger soupire, reposant sa tête contre le mur sur le côté>


Eylion entra donc le premier, mettant un pied au sol avant de laisser la place nécessaire à Empty pour le suivre.
Empty suivra sans mal, à son aise. Djin agitera son oreille droite au bruit avant de tourner la tête vers la fenêtre.
- *La mine du Mage était assez horrible à voir, plus livide qu'à l'ordinaire, l'œil cerné*

Yuna dérive les yeux dans un soupire, s'attendant encore à une autre intrusion puis cille bouche bée, figée, elle semble ne pas croire ce qu'elle voit après autant de jour d'attente, le souffle coupé. La jeune femme est livide, cernée et semble avoir perdu du poids.

Djin fronce les sourcils alors que sa mâchoire se serre.
[empty]- Bonsoir ♪ On dirait qu'on débarque au mauvais moment ♪
- Hrm... *La vue de l'état de Yunaia fit également crisper la mâchoire du Miqo'te*
Empty affiche un large sourire.
- <dégluti le premier mot d'empty lui faisant réaliser que c'est bien réelle, sans relever la remarque d'empty pour autant, fixant le miqo'te.>
- Il va falloir qu'on parle *dit-il, l'air sérieux* yunaia soupire et se redresse doucement.
- <hoche, bien qu'elle avise empty intriguée> Encore une fois tu ne souhaitais pas le faire seul avec moi? < à mi-voix, la gorge nouée, le souffle légèrement plus court.> Djin se redressera à sa suite, fixant Eylion, les poings serrés. Il restera silencieux.

- ... On ne va pas faire cette discussion ici mais au QG *dit-il sobrement, semblant parfaitement ignorer la présence de l'infortuné Djin*
- Au QG ? pourquoi ?
- Parce que cette conversation ne concerne que toi, moi et Solid... Empty n'est là que pour l'escorte
- <soupire et hoche docilement> je...je peux me changée ?
- Oui *dit-il, toujours très sobrement*
Empty observe, sans mot dire. Yu’ ira jusqu'à la chambre pour se changée, puis récupère sa linkperle neuve dans le petit panier.
Eylion attendit en croisant les bras, jetant alors un œil à Djin sans mot dire.


Djin restera silencieux également, ses yeux toujours posé sur le ténébreux, la mâchoire serrée. Il semble se contenir.
- <sourit en douceur vers Djin, l'air navrée et tendra la linkperle> synchronise, je t'appelle plus tard.
[Empty]- Une situation plus tendue, je suis curieux de voir !

Eylion restait assez neutre d'expression, la fatigue néanmoins imprimée à même ses traits. Son Azur, en revanche, exprimait sans mal son Brasier interne. Il était, lui aussi, sur la contenance.

Djin hoche doucement la tête, venant décroche sa perle pour venir la synchroniser avec la sienne. Yunaia replace sa linkperle dans son oreille, lui reposant un baisé sur la joue avant de se détacher.
- Fais attention à toi Yu’... *soufflant doucement du nez*
- Je ne risque rien.
- On ne va pas la bouffer *dit-il, sec*
Djin fronce les sourcils vers Eylion.


[Hoshilo entra dans la pièce, face à l’hingashienne.]- Il y a du monde ce soir... <C'est une Hashiko visiblement fatiguée et charger de livre qui rentre>
- Bonsoir Hoshiko je...je dois filer...je vais au QG..<d'un plus mince sourire, déglutissant un instant, le souffle court et toujours aussi fatiguée> Djin ne répliquera cependant pas.

- Tu...veille sur Djin...qu'il mange et qu'il se repose un peu, je vous appel plus tard.
Eylion soutint sans mal le regard de Djin, l'air peu amène, néanmoins silencieux
Yunaia semble mal à l'aise face à son amie avec qui elle n'a pas été des plus tendre ses derniers jours.
- Prend soin de toi alors... <Elle esquisse un sourire> je vais m'occuper de lui
- Je passe par la porte pour ma part, je vous rejoins devant. <pour le duo à droite d'un ton neutre.>


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

le Mar 25 Sep - 0:50


Yu’ entre, suivant le miqo'te et l'entité, haussant un sourcil au changement de décors, restant silencieuse.
Eylion soupira, agacé quand sa perle lui indiqua quelque chose
[solid]- Bien... désolé du retard.
- Il fallait BIEN SUR que ce fichu CERCLE s'amuse à faire des saloperies MAINTENANT, putain de bordel de...!!
Yunaia sursaute légèrement reculera d'un mince sourire filant, lui laissant le passage.
- Plus tard Eylion... Eylion semble craquer nerveusement
- Bref, bonsoir... Eylion se mit une main sur le visage
- <dégluti et se crispe sur place gardant le regard bas.>
- Avec un peu de chance, on est ASSEZ nombreux pour quelqu'un se bouge le cul
[solid]- L'Affaire Hunter, que tu saches, Yunaia, quelqu'un vient d'être enlevé *dit-il entre ses canines*
- Oui... et plus vite on se sera occupé de ce qui nous réunit, plus vite on avancera là-dessus.

Après un laps de temps d’attente, Eylion terminant son appel linkperle, il s’approchera du duo.
Eylion se passa une main devant le visage, à voir son air, le Miqo'te pourrait foutre volontiers le feu au quartier rien qu'à son regard.
Yunaia ne regardera pas Eylion restant prostrée sur son siège, tentant de calmer son rythme cardique et sa respiration.
- J'ai entendu... Pour le coup que tu voulais devenir Immortelle
- <hausse un sourcil et soupire> J'ai délirer dans un moment de souffrance intense, surtout. Bien que sur l'instant j'y ai sérieusement songé oui. <bassement> Eylion prit une lourde inspiration [solid]- Je me disais bien que c'était passager. - Et tu sais le prix à payer pour ce genre de saloperie. Surtout que ça ne changera rien à la situation
- Je sais
- ... *Il se passa à nouveau une main sur le visage, tâchant de juguler sa colère, l'autre main à sa hanche* - Si... tu sors d'ici, est-ce que... j'aurai la garantie que tu ne te foutras pas en l'air?
- J'en sais rien. Tout dépend ce que tu veux dire par foutre en l'air...
- Oh, ça inclue des tas de choses *dit-il en se rapprochant* Pas seulement le coup de l'Immortalité mais je ne vais pas commencer à énoncer des exemples... Tu sais TRES BIEN de quoi je veux parler
Solid est également en appelle linkperle, ne parlant pas trop fort pour ne pas les déranger, surveillant le duo du coin de l'œil.


- Je ne me tuerais pas si c'est ce que tu as besoin de savoir <soupire le suivant du regard>
- Il y a aussi d'autres moyens de se foutre en l'air, la mort n'en est qu'une issue *dit-il, torturé*
- En effet, et comme je l'ai dit je ne connais pas l'avenir, je ne sais même pas quoi faire du mien <dégluti la gorge nouée se redressant> et ça ne te concerne plus ce qu'il adviendra de moi.

- ...<ferma l'œil, il semblait se contenir pour ne pas hurler* C'est vrai *dit-il avec un ton glacial* Dans le principe mais comment tu veux que je lâche facilement les chos... *Il s'arrêta, il devait s'arrêter*
- Tu l'as déjà fait, tu m'as abandonné <fronçant les sourcils sur le même ton, le cœur serré> tu as fait ton choix et tu as emporté avec toi ma vie, mes projets et notre lien, tu devras vivre avec ça et moi je devrais vivre avec ta trahison.
- Et je devais faire quoi, PUTAIN! *dit-il en rouvrant l'œil* Je ne suis pas aussi vertueux que toi et Solid, je devrai faire quoi... ENDURER la vision de toi aux côtés d'un autre? Sourire là où je ne le pourrai pas? Te pourrir l'existence et celle de mon aimé au passage? Maintenir nos rendez-vous qui SONT tout sauf des rendez-vous d'amitié... Tu les vis peut-être en tant que tel, Yunaia, mais ça n'éclipse EN RIEN nos sentiments, bordel!!

- <Soupire> Je ne serais aux côtés de personne, je n'aurais même pas dû y songé, je ne peux pas...<dans un souffle, la gorge nouée en garde son regard humide sur lui> Nos balades ont toujours été amicale sans débordement, à partager ce qu'on aime tous les deux, à discuter, à rire, ses moments de bonheur pour moi surpasse tout le reste, contrairement à toi. Tu ne me pourris pas l'existence, et j'ignorais que notre amitié pourrissait celle de Solid alors qu'on départ il était même prêt à te partager avec moi. Il est conscient de ce qui se passe non ? <Dérivant les yeux sur Solid> je ne te connais pas Solid, j'aurais aimé avoir la chance de le faire, et de savoir comment tu vis les choses, tu n'as même pas pris le temps de venir me voir ou me parler ou tenter de comprendre quoi que ce soit. <En rien agressive, d'un souffle court.>

- Et même s’il accepterait de nous avoir tous les deux chaque fois qu'il te rejoindra, ça ne me gênerais pas et ça non plus vous ne comprenez pas et ne me croyez pas, vous ne me laissez même pas la chance de le prouver.

- C'est à Eylion de voir... comme dit, ma confiance ne t'ai plus acquise. Vous avez tenté de rester proche, je ne m'en suis pas mêlé, Eylion pouvait faire ce qu'il veut...
- Mais le résultat aboutit à cette nouvelle discussion, qui est pire que l'ancienne.
- tu es un homme, je suis une femme, on est différent, on lui donnera des choses différentes dont il a besoin, et qu'on a tous besoin parce qu'on s'aime et on ne peut rien contre ça.
- Et s’il fait un autre choix, me laisseras-tu la chance de regagner ta confiance ou c'est peine perdue ?
- parce que indirectement Solid, c'est toi qui est entrain de l'empêché aussi d'avancé à cause de ton ressenti contre moi.

- De mon côté, je vais essayer de mettre tout le tapis... D'être... le plus clair possible... Pour ma part, ça me culpabilise à chaque fois que j'éprouve du Désir vis à vis de Yuna... ça me tue d'être quelqu'un d'aussi entier, de la voir pleurer sans pouvoir rien faire... Tout en pensant à Solid... Parce que j'essaye, merde, de me mettre à vos places... Je sais que Solid est capable d'aimer plusieurs personnes mais c'est... putainement nouveau pour moi... Pour moi, si je me mettais à sa place, je n'aurai que du mépris pour moi... L'Homme qui est censé avoir fait un Choix et qui, pourtant, persiste dans ses sentiments.
- On peut toujours recoller les morceaux Yunaia, mais les fissures resteront.

- Tu parles comme si j'étais un monstre et que j'avais fait une chose horrible <soupire> je ne comprend ce que j'ai fait de si mal envers toi ou Eylion, Solid.


- As-tu seulement envisagé une amitié avec moi Solid ? <en rien agressive, plus douce et surtout épuisée> ou essayer de me connaître, de comprendre ? pourquoi n'es-tu pas venu non plus ? si c'était important pour Eylion ?

[Solid]- J'ai effectivement préféré t'éviter aussi, pour une autre raison. Laquelle ? autant tout mettre sur la table ce soir si ça doit être la dernière fois qu'on se voit.
- On ne se connait pas très bien, mais de mon point de vue, j'aurai l'impression de remuer le couteau dans la plaie.
- A quel sujet ? tu pensais que si on se liait d'amitié se serait plus difficile encore pour Eylion ? c'est visiblement ce qu'il voulait, ou j'ai encore mal compris ?
- Je parlais pour toi surtout. Eylion se prit la tête entre ses mains.

- Mais...<souffle un rire nerveusement se massant l'arête du nez> bon...je recommences <plus calme, inspirant> Solid, il t'as choisi et je l'ai accepté, un bon nombre de mes actes en témoigne même si vous n'y croyez pas ou ne le voyez pas, je suis sincère heureuse pour vous, je sais ce que tu fais pour lui, je sais qu'il a besoin de toi je sais que tu lui apportes des choses que moi je ne peux pas, et moi je peux lui apporter des choses que tu ne peux pas non plus... ça ne me torture pas de savoir que chaque soir il dort dans tes bras, je l'aime assez pour comprendre ce qu'il ressent ce qu'il veut, mais ce qui me torture c'est de ne pas pouvoir lui donner ce que moi je peux lui donner. Je me doutais que tu ne disais rien Solid, ce n'est pas un reproche envers toi. Mais, il pense ne pas pouvoir nous avoir les deux pour des raisons de principes ou...de vertus, et pourtant il n'arrive pas à vivre sans l'un ni l'autre et préfère tout détruire avec moi. J'ai songée à l'immortalité oui parce que... je me suis toujours demandé si c'est qui avait fait pencher la balance pour ton choix... parce que pour le reste, ce n'est pas cohérent, je n'ai PAS envie d'une vie normale, tu connais mon don, mes projets, les démarches que je faisais...mon inscription au QG ce n'est pas que pour toi Eylion...

- Parce que c'est ce qui se serait passé à terme *dit-il entre ses canines* Oui, il n'y a jamais eu de débordement... Je ne sais pas tes ressentis mais les miens... Les miens, putain, comment tu veux que je ne culpabilise pas à chaque fois que j'éprouve du Désir à ton égard? Et je ne veux pas que tu finisses seule, ton bonheur m'importe mais bien sûr, comme je l'ai dit, je ne suis putainement pas vertueux... Alors pour te laisser une chance de trouver l'Homme de ta putain de vie.

- tu veux me protéger d'un monde sombre dans lequel tu vis et tu m'imposes ton choix sans prendre en compte ce que MOI je veux. Tu culpabilise tout seul de ce que tu éprouves, moi j’accepte ton couple, ta relation avec Solid, et il semble pas opposé à ce que tu ressens non plus pour moi, tu es le seul qui résiste Eylion. Je me trompes ? <avisant solid à nouveau.>

[solid]Je suis capable d'aimer plusieurs personnes en même temps, ça serait égoïste de ma part de le brider dans ce choix-là. Cependant, j'avoue ne pas te faire confiance pour autant.

- Je... *Il souffla, il porta une main entre ses yeux* Si ça n'avait tenu qu'à moi, je n'aurai pas fait de Choix mais c'est mon Désir, mes émotions qui parlent, pas la Raison... Et le Choix a été fait quand tu as exprimé tes convictions... et parce que je ne suis pas seul dans l'équation et tu n'es pas seule dans l'équation mais oui, Solid a exprimé de nombreuses fois son avis sur la question.

- Sur quoi te bases-tu pour ta confiance Solid ? <d'un doux et mince sourire néanmoins sincère> tu ne me connais pas, tu ne sais pas ce qu'on a vécu lui et moi, ni ce que je suis prête à faire pour lui comme pour vous. <dégluti> avec son rejet, je perds une famille.

- Nous avions passé un marché, tous les deux. Nous avons dit que nous respecterons sa décision, quoi qu'il advienne. Ce que tu n'as pas fait, sans doute trop certaine d'être élue.

- Les convictions et les principes changent Eylion tu en es la preuve en aimant un homme, pourquoi n'aurais-je pas le droit de réaliser que ce en quoi je croyais pouvait changer pour l'homme que j'aime ? C'est faux Solid, j'ai respecté <fronçant les sourcils> une autre femme serait partie, aurait chipoté, aurait été intrusive sous l'échec de n'avoir pas été élue, moi je l'ai soutenu, je l'ai aidé à se préparer pour toi j'étais prête à lui apprendre à cuisiner pour toi, je l'ai toujours poussé vers toi comme une amie le ferais, j'ai jamais rien dit de mal sur toi, je dois faire quoi de plus pour montrer que je suis heureuse pour vous, tout ce que je demande c'est de pouvoir rester près de lui comme son amie.


- Oui sauf... que je ne te vois pas comme une amie *dit-il en soupirant* Et je ne veux pas que tu sacrifies la possibilité de trouver quelqu'un
- Et ce n'est pas un mal, puisque ça ne dérange que toi, alors dit-le si c'est toi qui veux être soulagé de ça en m'effaçant de ta vie Eylion mais ne dit pas que c'est pour moi, ma vie ou pour Solid, parce que ce n'est pas le cas. MAIS C'EST TOI QUE JE VEUX ! bordel Eylion arrête de me vouloir avec un autre j'en veux pas ! et si je t'ai pas dans une relation, notre amitié et nos projets et tous ce qu'on a vécu me conviens ! je dois le dire en quelle langue ? Solid n'a pas confiance en moi, pourquoi ? qu'est-ce que j'ai fait de mal au juste ?! J'ai pas fait un pas de travers, si ? J'ai même été prête à travailler et aider et considérer des démons comme ma propre famille !

[solid]- Je t'ai déjà signifié mon manque de confiance à ton égard le soir-même ou Eylion a rendu son verdict, suite à tes réactions.
- et on me jette comme si je n'étais rien...<serrant les points, les larmes aux yeux, elle finit par se rasseoir, les jambes chancelantes.>
- ... *Les traits du Miqo'te se tordirent à cette vue*
- Arrête avec ça, tu t’appuie sur quoi ? juste sur ça ? sur le fait que j'ai changé d'avis en réalisant que mes principes n'était pas plus fort que mon amour pour lui ? ça fait de moi un monstre, une menteuse ? Et tout le reste alors...<le souffle court> ça ne compte pas ? tout ce que j'ai enduré pour lui, je suis là pour lui depuis bien avant toi Solid, on lui apporte ce qu'il a besoin, tous les deux, d'une manière différentes.

Eylion était incapable de parler, trop tiraillé, submergé. La situation était bien trop difficile à gérer pour lui sur le coup.
- Et j'ai compris ça, peut-être un peu tard, surement, mais alors quoi ? je dois juste me la fermé parce que TU n'as pas confiance en moi ? et Lui, il a confiance en moi et ça ne te suffit pas ?

[solid]- Ce que je vois de mon côté, c'est une décision plutôt lourde, qu'on ne prend pas à la légère. Je n'ai jamais sous-estimé le poids que tu as eu pour lui, mais pour moi, la parole, c'est vraiment important. J'aurai aimé pouvoir mentir parfois, ne serait-ce que pour dire "oui, tout va bien", mais je ne peux pas.

- Oui je comprends mais tu n'es qu'en parti humain Solid, on est différent, on résonne différent, on ressent et on vit certaine chose différemment <soupire> et parc que tu ne comprends pas ça, je perds tout ce qui compte le plus pour moi, et ça ne semble même pas t'affecté.
- On fait tous des erreurs, c'est humain, et des décisions lourdes à faire, j'en ai prises plus d'une, mais tout ce que je sais dans mes tripes c'est que je l'aime, je n'aime que lui et je l'ai aimé bien avant ton arrivée.

- ... Humain ou Démon... Est-ce que ça a vraiment une importance vis à vis des Emotions, au final...? *souffla t'il d'une voix sourde* Oui, il n'a jamais sous-estimé ta présence, Yuna... De nombreuses fois, j'en ai eu la preuve...

[solid]- Tu dis que je ne te connais pas, mais tu me juges également sans me connaitre. Encore une fois, je n'ai jamais remis tes sentiments en question. Ni ceux d'Eylion.
- mais mes sentiments ne sont pas suffisant pour que tu aies confiance visiblement.
[solid] Dans ce cas, il faut faire confiance à l'Ecorcheuse parce qu'elle aime Eylion ?
- ... C'est plus compliqué que ça... Plus que de la confiance, vous deux, vous ne vous connaissez ni l'un, ni l'autre. Moi, je vous connais en revanche. Je suis même au beau milieu de tout ça
- Alors il est ou le problème au juste, je ne comprends pas ?

[solid]- L'important Eylion, ça a toujours été ton bonheur.
- Je suis l'unique Responsable, d'accord?! *dit-il en se levant, prenant un souffle*
- Oui, et..tu t'y refuses parce que tu te mets à notre place pour rien, c'est contre ta nature, comme tu pensais que e fait d'aimer un homme l'était, et pourtant tu y es arrivé.
[solid]- Encore une fois, ce n'est pas ce que je pense de toi, Yunaia... *commençant à perdre patience*
- Solid et moi on ne souffre pas, de te partager, tant que tu n'accepteras pas ça, on pourra rien faire ou rien tenté et je pourrais pas non plus racheter une confiance envers Solid. Alors je ne comprends pas ton ressenti envers moi...désolée...<d'un mince sourire abaissant le regard.< Solid hausse les épaules devant vous.
- Qu'importe...
- <soupire et dégluti> ça m'importe à moi si...je dois savoir comment faire pour que tout ailles mieux ou si on doit ou non devenir ami, ne serait-ce que pour Eylion.

- *Le Miqo'te se sentait clairement dans la même position merdique que lors du Choix, si ce n'était plus... Pire encore, les circonstances actuelles ne l'aidaient pas à y voir clair ou ce qui était le plus raisonnable ou viable à faire en l'état*
[solid]- Dans l'immédiat, je ferai mieux de ne pas me prononcer.

Yunaia hoche, d'un nouveau soupire le regard bas, elle tentera de se relevée faiblement, d'un appui contre le mur.
- Est-ce que ..je peux rentrer chez moi maintenant ? <A mi-voix, sans détourner les yeux des marches>
- En l'état, moi, ce que je vois, c'est un Conflit

- Il n'est pas de mon fait je n'ai pas demandé tout ça moi. J'ai toujours pensé faire au mieux et j'ai tout encaissé et tout accepté, de tout mon cœur, même vis à vis de Solid.
- Rien ne ressortira de bon ce soir... ... Yuna... Je... ne veux pas t'abandonner, ça, c'est un fait... Mais... le souci, vis à vis de moi, c'est que... si toi, tu peux passer de l'Amour à l'Amitié... Moi, ce n'est pas la même chose... Et je ne voudrais pas non plus blesser Solid par un Amour parallèle au sien, même s'il dit que mon Bonheur lui importe, je ne veux pas d'un Bonheur au détriment de ceux que j'aime...

- Il n'a pas dit être malheureux si tu le faisais si ? faudrait savoir, il peut aimer plusieurs personnes lui, donc il te comprend non ?
- ... Peut-être mais mettons que Solid me dise qu'il aime quelqu'un un jour... Je sais que, pour ma part, ça dépendrait beaucoup de la personne en face pour que je puisse l'accepter...

- ...
- Et là actuellement, ce que je vois, c'est de la méfiance et du conflit, des visions nocives de part et d'autre
- Bien donc le soucis étant que c'est moi, mais que si il donne son accord pour une autre un jour tout ira bien..<soupire> et ce qu'il ressent contre moi n'est même pas justifié correctement puisqu'il ne se base sur rien, vue qu'il ne me connait pas et qu'il ne m'a laissé aucune chance. en gros, je lui reviens pas, donc je suis évincée d'office. Nocives ? <souffle un rire nerveuse> je suis nocives contre lui ? Eylion mais...je n’ai jamais rien fait ou rien dit contre lui.

- ... Tu n'aides absolument pas, Yuna, là, actuellement... Et s'il te plaît, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit *dit-il en soufflant* Je parle de "Visions nocives", vi-sions [solid]- Bien, peu importe ce que je dis, au final.
- <soupire restant silencieuse avisant les marches à nouveau>
- Vous entendez que ce que vous voulez entendre. Je cesse de participer à cette conversation qui ne donnera rien.
- Je ne comprends pas, en quoi ma vision ou ms actions ont été nocives contre tout ça ou contre lui. Non j'essaie de comprendre...
[Solid] ... *ne peut plus parler*
- ... Ecoute... Va... te reposer, Yuna... Nous sommes tous... exténués... Et, hm... Il vient de donner sa parole...
- de donner sa parole ?
- Hé bien, sa nature fait que... quand il donne sa parole, il ne peut faire autrement que de la suivre... S'il dit qu'il donne sa parole pour aller chercher un objet à tel lieu, il sera tenu de le faire, qu'importe les circonstances. Il ne peut pas mentir non plus
- Oui et ? <cille un instant>
- Ce qui fait que quand il disait qu'il était prêt à rabibocher les choses mais que les fissures resteraient... Il disait la Vérité
- <soupire hochant doucement> on peut vivre avec des fissures, je le fais toujours, et je le ferais si nécessaire moi aussi. Bonne nuit à vous deux...
- ...
- ... Je passerai... et tenterai de trouver une solution pour notre... Amitié *dit-il en soufflant* C'est... La seule chose que je peux promettre
- Ne me fais plus de promesses pour l'instant Eylion...<la gorge nouée> tu sais où me trouver.


Contenu sponsorisé

Re: Chapitre 3 : Un changement de cape

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum