Partagez
Aller en bas
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:27


- Youhooooou!
Djin fait de grand signe alors qu'il est à quatre mètres.
- <Lili S'avance, l'appareil en main, observant Yuna avec un large sourire>
- He bien il y en a qui son motivé, tu as même l'air détendu...<soufflant un rire> bonsoir vous deux.
- Salut salut. *souriant à pleines dents*
- Joli chapeau. <ricane>
- Bonsoir Yuna
- Mais carrément! *amusé* Et toi, ça va? Merci. *amusé* Mais je ne rivalise pas avec le tien!
- Un peu nerveuse mais ça va, et visiblement nous sommes les premiers arrivés.
- Vous êtes trop mignon tous les deux comme ça, allez on se colle pour la photo souvenir
- Espérons qu'il ne s'envole pas ou ne tombe pas dans la bouffe <ricane.>
- Merci à vous deux
- Merci à toi...tu vas faire la journaliste qui couvre l'évènement ce soir ?
- De manière officieuse
- Officieuse, oh oui donc pas mandaté par l'organisateur tu veux dire ?
-c’est ça…


Le moment fut interrompu, peu à peu les participants, visiteurs et les membres du jury, arrivant un à un sur le lieu, échangeant politesse, sourire, dans une ambiance relativement détendue et bon enfant.

Solid prendra alors la parole pour accueillir le monde présent et démarrer la soirée.

- Bonsoir, et bienvenue pour cette première ordalie organisée par la Bridage Rouge du Red Bastard, merci de votre présence ! Les ordalies sont un moyen pour nos participants de se surpasser. Celle d’aujourd’hui est dédiée aux artisans, plus précisément, aux cuisiniers !

Il est d’ailleurs temps de révéler à nos trois équipes le défi qui les attendent pour ce soir. Vous allez devoir cuisiner un plat......en utilisant tout ce que vous pouvez trouver dans la Basse-Noscea !

Les ustensiles, matériel et éclats vous sont fournis. Les habitants de la région sont au courant pour ce défi, n’hésitez pas à les solliciter pour obtenir leurs produits.

Faites-leur honneur ! Pour tout le reste, il ne tient qu’à vous d’exploiter les ressources de la région. Faites vibrer nos papilles avec les produits locaux !

Vous disposez de 90 minutes à partir de maintenant pour sortir un plat ! Que l’ordalie des saveurs…commence !


Les membres du Jury, du moins une partie déjà présente veilleront au bon déroulement de la chasse aux ingrédients, les trois équipes, rouge, bleu et jaune s’organisant pour courir chercher ce qu’il faut, durant le temps imparti.

Le tout fut amusant, bien plus pour Yunaia qui pouvait restée à l’intérieur après une première petite chasse, ayant récupérer les premiers ingrédients, elle viendra se mettre au travail en cuisine sous l’œil vigilant de Solid et Eylion non loin. Djin quant à lui, le pauvre, continuera de courir en noscéa pour trouver ce qui manque.


Les autres membres du jury viendront ensuite s’installer à l’intérieur, d’autres invités venant encourager les participants. Alors que les concurants entament la dernière ligne droite, la préparation des plats, sous l’œil attentif de la salle qui s’est rapidement remplie.



Puis une fois le temps de préparation terminé, tous les participants serviront leur plat, passant devant le jury un par un.

[Le ragout de mouton est élégamment présenté dans des plats creux, un pour chaque jury. Une petite décoration d’une tige de ciboulette sur le côté de cette dernière. Rien ne dépasse ou ne déborde, aucune tâche sur le rebord des plats. La viande se mariant à la perfection avec les légumes et leur touche colorées alors que le tout baigne dans une sauce au vin crémeuse et onctueuse. L’assaisonnement est bien dosé, sel et paprika s’unissant à la saveur du vin rouge qui relève le goût de la viande à chaque bouchée prise. Viande, qui, quant à elle, fondra sur la langue, dans une cuisson parfaite et maitrisée, laissant la saveur se faire apprécier par les plus carnivores gourmand.]

- *se racle la gorge* Nous allons commencer la dégustation des plats ! Nous commençons avec l'équipe bleue !

[Yuen]- Hiiii ! c'est nous ! *s'accroche au bras d'Aldualim*

- La note sera sur 25, le total sera sur 100 ! C'est parti !



Yunaia rendra le clin d'œil et le sourire à Djin près d’elle                                                                                                                                observant le jury qui évalue, elle ne semble pas spécialement nerveuse, rayonnante, elle s'est amusée c'est le plus important. Les notes sont élevées pour certain, les Jury sont strict mais juste, l’équipe de yunaia passera en dernier et la tension monte un peu, bien qu’elle garde son sourire, observant le tout auprès de Djin et de sa compagne Lili.


- Et enfin... passons à l'équipe rouge !

Tseren observe le ragout, humant les effluves.
Wolkan récupère l'assiette et réprime un rire en entendant Tomoe, cependant, il peut ENFIN avoir une assiette pour lui seul, et il ne manque pas de commencer à manger avec un certain appétit... déconcertant, il a l'air de manger vite, et pas en petite quantité.
Eylion se jeta, couvert en avant... Hors de question de manquer le ragoût!
Tseren finira par goûter le ragout, les yeux fermés, cherchant à savourer au mieux.
Wolkan mangera même la tige de ciboulette décorative, rien n'est épargné.

- Des cèpes... ou les avez-vous trouvés ? *vers Djin et Yunaia*

Yunaia se retient de préciser a Eylion qu'il y a assez dans la marmite pour les plus gourmand par la suite, l'avantage d'un ragout.

- Dans les environs! Y avait une zone boisée! J'ai cherché un peu et j'en ai dégoté aux pieds des arbres!
- *Autant dire qu'il sembla conquis par la viande et les champignons... Se bataillant cette fois avec Wolkan pour le reste, qu'importe si la scène en devenait ridicule et que son statut d'Arcaniste Fier soit mis à mal...! *
- Eh bien... ce fut une bonne utilisation ! Bien bien... merci beaucoup pour votre participation ! Il va être temps de passer au verdict ! Chaque juge va donner ses notes pour chaque équipe !

Ils commenceront par l’équipe bleu, donnant leurs avis, positif comme négatif, puis la note.


Ils suivirent avec l’équipe jaune, de la même manière, dégustation, avis positifs comme négatifs, puis la note.


[Eylion]- Le ragoût de l'Equipe Rouge était surprenant par la tendresse de sa viande et la richesse de sa sauce, les champignons apportant un corps boisé et les légumes une touche de légéreté... Le vin était inattendu mais pas désagréable, un goût surprenant qui me fait fortement hésiter avec l'Equipe Bleue... Ce sont bien deux plats sur lesquels j'aurai du mal à trancher... Mais je retirerai néanmoins des points pour le manque d'originalité de la présentation... 20 pour moi. Il offrit un sourire semi-navré à Yunaia... Il avait bien prévenu de sa sévérité.


Yunaia ne semble pas lui en vouloir, ravie qu'il reste Fidel à lui-même.

[Wolkan] - L'équipe rouge... je n'ai pas été déçu par le fait qu'on ait eu droit à une assiette chacun, le gain de temps vous a permis de préparer de quoi se nourrir comme il faut, et c'est un point que j'ai apprécié, en tant que jury et en tant que morphale. *Amusé sur la dernière remarque. * Cependant, je rejoins l'avis d'Eylion sur la présentation, et la présence de vin dans le plat m'a également dérangé. En revanche, la cuisson était parfaitement réussie et la viande était très agréable en bouche, tout comme les accompagnements, pour moi, ça sera un 20 !

[Tomoe]- L'équipe rouge. Le mouton. La PIRE des viandes ! Aaargh, quelle infamie ! Ce goût est si ... Camouflez autant que vous le voulez sous la sauce et les légumes, ça n'y changera jamais rien. Mais ... je respecte l'utilisation du vin rouge. Et c'est bien la seule chose que je respecterai dans ce plat. Je vous donne un 12, ne me remerciez pas.

[Tseren.]- Et enfin les rouges... Un puissant ragout, surtout avec la viande de mouton, dont l'odeur peut être incommodante, mais qui a su être maitrisé. L'apport de la ciboulette et des champignons était très agréable, l'ajout du vin ne m'a pas spécialement dérangé, il a renforcé le gout de la viande à mon sens. Tout ceci donne pour moi la note de 22 !


- Tu fuis ta compagne Djin, t'as peur ? <sourit en coin>
- Nan, je me prépare à poser... *pouffe de rire*
- On aurait dû apporter des glaces pour le dessert supplémentaire <soufflant un rire.>

-Nous avons 68 pour les jaunes, 73 pour les bleus, et... 74 pour les Rouges !


A poser ? <haussant un sourcil> pourquoi ?
[Djin]- Yeeeaahh!!!
- Brrravo !
Tseren applaudit.
Eylion esquissa un sourire
[Aldualim]- Félicitation *souriant*  

Yunaia écarquille les yeux, elle se fige, visiblement elle ne s'y attendait pas du tout.
[Tomoe] Bravo, vous étiez les moins mauvais !
Yunaia devient aussi rouge que sa tenue soufflant un rire.
[Djin]- Merci merci..! *souriant à pleines dents*
- Félicitation a toutes les équipes pour ce beau duel !
- Merci, oui...<rit doucement se pinçant les lèvres.>
- ....Oh..Euh... Bravo , oui... !

Yunaia vient coller un gros bec sur la joue de Djin, tout sourire, il le mérite le pauvre.
- Héhé. *souriant à pleine dents* T'as gérée Yu'! Moi j'ai fait de courir mais toi!
- Tu vois t'as bien fait de courir partout <ricane>
- T'as fait tout le taff!
- Je n’y serais pas arrivée sans ta course à pied.

L’échange se poursuivi y compris avec des concurrents, venant sympathiquement féliciter la demoiselle et le miqo’te, puis yunaia prendra le pas pour sortir un peu, la chaleur, les émotions, la foule…. Elle souffla un peu une fois en extérieur, suivie de près par Djin, elle tapote ses propres joues rougies par les émotions mais gardera un sourire ravie aux lèvres. Puis le duo rouge sera rapidement rejoint par Eylion, désireux de féliciter la jeune femme.


- Félicitations, Yunaia *dit-il avec un léger sourire* Djin tourne la tête sur le côté.
- Merci, les autres plats étaient ravissant, je ne m'attendais pas à ce résultat <soufflant un rire> Tu veux que je tentes de te mettre un peu de ragout de côté pour toi et la brigade ou du moins solid, si il en reste assez. <amusée>
- Oh bonsoir Bhald...<se redressant d'un sourire un peu fatiguée>
- Toujours autant la classe avec tes lunettes. *souriant en coin*

L’arrivée d’amis et habitués du Tapas, fit plaisir au duo, qui reprenait un peu leur esprit après ce concours relativement éprouvant malgré tout.

- Pour le ragoût, oui, bien sûr... Tu oses me poser la question *dit-il avec un sourire, répondant un peu tardivement à la jeune femme*
- Je vais y aller avant qu'ils ne mangent le tout dans ce cas...<rit doucement> Et pour la décoration tu avais tout à fait raison, j'admets que je n'y ai pas songé avec ce plat...<sourit en coin.> mais je saurais pour la prochaine fois.. je pourrais couper la viande en petit cœur <ricane>

Eylion la regarda, surprise à cette mention avant de secouer la tête, mi-amusé, mi-dépité
- Tu n'oserais pas... Bien que ça serait drôle de voir la tête de certains à la Brigade
- <rit doucement à son air.> Hé bien je relèves le défi, prochain plat que je vous enverrais, il y aura une surprise du genre. <malicieuse.>
- ... Une surprise...?
- Oui, des formes étranges dans la nourriture...<dit-elle mystérieusement en plissant le regard, amusée.>
-Forme... étrange... J'appréhende...

En fin de soirée, une fois tout le monde parti, ou du moins en majorité, Yuna prendra le temps d’échanger avec Wolkan en extérieur.


- je commençais à avoir la migraine en intérieur. <souriant document> et non, j'étais surtout là pour m'amuser à vrai dire, donc peu importe le résultat, aucune raison de stresser.
- Alors c'est la foule qui vous donnait la migraine ?
- Un peu oui c'était bruyant sur la fin, beaucoup de curieux sont arrivés, au départ nous étions pratiquement qu'entre nous alors c'était plus détendu. Et je vous remercie pour votre avis et jugement quant au plat. Je note que vous avez même manger la décoration. <souriant en coin.>

- Il y avait de la décoration ? *Se gratte la tête.*
- La tige que vous avalé qui décorait le tour du plat. <rit doucement>
- J'ai toujours eu pour habitude de manger ce qu'on me proposait, et ma nature fait que j'ai moins de mal à profiter... des aromates.
- <hoche doucement, d'un doux sourire restant> et vous dans ce cas, depuis la dernière fois et votre souci régler, tout se passe bien ? pensez-vous revenir manger au Tapas une fois ou deux ?

Un échange amical sous le ton des confidences quant à leur situation relationnelle actuelle se poursuivi encore plusieurs longues minutes, leur vision de la vie ou des romances, un échange intéressant avant de finalement se séparer. Laissant le Lupin avec une amie hyurghot elle ira saluer Solid et Eylion sans s’attarder pour autant, avant de retourner au Tapas ravie de sa petite victoire.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:31


Kali passe la porte, la laissant se refermer derrière elle.
- Bonjourrr ♪ Yunaia referme doucement son livre, souriant à l'arrivante.
- Bonjour Kali, comment allez-vous ?<se redressant, gardant le bouquin avec elle.>
- ça va, merrrci de demander
- <souffle un rire> ce n'est pas qu'une politesse ou demande d'usage, je suis sincère, je me préoccupe de mes futurs employés.
- Venez on va monter au bureau. <l'invitant à suivre d'un sourire et un geste de main>
Kali balance tranquillement la queue dans son dos et opina.


Kali file s'asseoir, tachant de reprendre une expression sérieuse.
Observant brièvement les lieux du coin de l'oeil sans tourner la tête, avant de revenir à son interlocutrice.
- <étire un sourire en coin à son expression presque forcée et plisse les yeux> détendez-vous, restez-vous même, je suis juste Yunaia, on va papoter un peu.
- Nerveuse ?
- : *opine légèrement, souriante, perdant de son accent* Un peu.
- C'est la première fois que vous passez un petite entretiens d'embauche ?
- Pas vraiment, mais on peut dire que ça fait longtemps.
- <douce et souriante, détendue, bien qu'elle garde ses prunelles bleutées sur la miqo'te, sans lui mettre la pression pour autant, mais elle l'observe un peu oui, la sonde même.>
- <hoche doucement> Donc, on va commencer tout simplement par votre expérience, et antécédent, si vous avez eu des soucis ou autre avec les clients, si il y a des choses que vous aimez particulièrement faire pour aider, d'autres que vous n'aimez pas du tout.


Kali a des cicatrices tout juste devinables dépassant de sous sa chemise. Et semble dégager de l'éther quasi en continu, en légère quantité. Tout ce qui est détectable sans magie. Yunaia l'aura noté mais pour l'instant elle ne relève pas, cherchant surtout à détendre un peu la demoiselle.
L’entretien se poursuivi en échange, explication, questions-réponses, sourire dans une ambiance plus détendue. Au final elle descendirent pour prendre une glace à emporter, en guise de bienvenue pour la jeune femme.

- Merci Mindy...<souriante, la voyant préparer la dite glace.>
- Vous vivez dans le coin au fait ? je veux dire pour les trajets ça ira ?
- Pas vrrraiment, mais on est en train de déménager dans les environs.
- <hoche d'un sourire> parfait, c'est pratique, Djin à acheter la maison juste en dessous, c'est notre voisin. <ricane amusée> pratique. [Mindy sourit à la miqo'te et glisse la glace à emporter sur le comptoir.]
- Je me contenterai d'un apparrrtement ♪
- C'est bien aussi, on offre des pièces ici encore libres au besoin n'hésitez pas, c'est pour les employés surtout. Kali récupère la glace et gratifia Mindy d'un clin d’œil en récupérant sa glace.
- Merrrci ma belle ♪
[Mindy glousse mignonnement et rougit retournant à ses tâches.]

- Prrratique en effet
- Bien dans ce cas, à bientôt Kali, une bonne journée à vous. Profitez du beau temps avant que l'hiver ne revienne. <une moue suivant, elle aime pas ça.>
- Vous aussi, vous en faites pas le frrroid a tendance à me fuir ♪ Merrrci encore pour la glace ♪ *levant celle-ci à hauteur de ses yeux brièvement* Dès que j'aurai fini mes préparatifs je vous ferai signe.
- <souffle un rire> je vous en prie, un plaisir <hochant> j'attends de vos nouvelles dans ce cas oui.

Kali gratifia Yunaia d'un dernier clin d'œil, et en fin un autre vers Mindy en filant un petit coup de langue à sa glace, avant de se diriger vers la sortie.
- À la prrrochaine ♪
- A bientôt oui !

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:32


- Salut salut!
- Oh salut <cille, le nez dans ses papiers, étirant un sourire> tu vas bien ?
- La forme ouais, et toi? *sourit en coin*
- Je fais aller on va dire...<sourit doucement> installe toi, devant moi oui, c'est une convocation professionnelle. <souriant en coin>
- Ah. Je le savais... Tu as trouvé un Miqo'te plus mignon pour me remplacer... Je redoutais ce jour! *amusé*
- <sourit en coin et plisse les yeux> rien que l'idée de ne plus voir ta bouille me brise le cœur, donc non. En réalité, c'est même tout l'inverse.
- Oh?
- <souffle un rire à son jeu de sourcils et roule des yeux> Je viens d'engager, trois serveuses, dont deux à l'essai. Wiloh, qui n'est pas à l'essai car je la connais bien.
- Wiloh, la copine du doc'?
- Lounéa, mais ça tu le sais déjà et dernièrement, pas plus tard qu'il y a une heure.
Kali, une miqo'te rousse, qui commence la semaine prochaine.
- Oui
- C'était déjà ma collègue à l'antique et c'est une amie, je la connais bien, elle travaille bien mais elle ne serait pas assez stable et qualifié pour avoir un poste à responsabilité pour autant.
- stable? *amusé* Parce que je suis stable moi? *ironique, dans un rire*
- Et donc il me faut...un chef de service, qui gère tout ce petit monde, qu'elle ait un supérieur, autre que moi, pour coordonner le tout, veiller au grain et surtout lors des futurs évènements. Hé bien, jusqu'ici oui, tu m'as jamais lâché, tu participes même aux activités hors du tapas <ricane>

- Mh… *se masse le menton* Donc, tu me propose de devenir chef de salle? Si je comprends bien?
- C'est ça, tu peux y réfléchir. Et évidemment, le salaire double, puisque la responsabilité aussi.
- Oh, pas besoin de réfléchir. *amusé* J'accepte. *clin d'œil*
- Vraiment ? certain de ne pas le regretter plus tard ? <ricane, bien que ravie et agréablement surprise.>
- Pouvoir donner des ordres a des serveuses sexy… *roulant des sourcils dans un ton ironique*. Et puis, je me plais bien au Tapas, j'ai toute les raisons de rester.
- T'es infernal...<riant, elle roule des yeux> parfait ! je te fais donc ton contrat dès ce soir et à partir de demain tu es chef en bas.
- J'habite à côté, y a la plage, y a mes amis. *clin d'œil* Victoire! *fait le V de la victoire avec ses doigts, souriant à pleines dents*
- J'admets que tu es un petit chanceux et je le suis aussi de t'avoir <douce et sincère, elle semble pas forcément parler uniquement du boulot> ça me fait plaisir de te voir bien moins tourmenté et plus détendu dans ta vie privée aussi.
- Ah ça. C'est parce que j'ai ma petite miqo'te qui s'occupe bien de moi. *hochant la tête en souriant*
- <ricane> ça aide oui je veux bien te croire. Bien, alors c'est réglé, je te remercie d'être passé aussi vite, et je te fou dehors parce que j'ai pas mal de paperasse à terminer et le contrat du Kyogen à lire et signer.


- Ca marche.. Ah et... *sort le magazine qui était planqué à sa ceinture à l'arrière. Ille déposera sur le bureau de Yunaia* Si t'as envie de te rincer l'œil... Mrh... *taquin*
- ... <souffle un rire et récupère le magazine> t'es une enfoiré, je vais avoir du mal à me concen-....oh mais c'est thiev'...raaah j'avais dit pas d'image peu vêtu de mes clients c'est gênant ! <rougit et referme le tout rapidement.> Je me vengerais Djin ! file tout de suite ! - On voit juste ses p'tites fesses rooooh! *ricane* A plus tard!
- <ricane et sourit en coin> je préfères les miqo'tes !
- Page une et trois ! <sortant en riant.>

Yunaia hausse un sourcil, elle marque un temps et une fois la porte fermé, elle lorgnera les dites pages, souriant en coin avant de glousser.
...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:32
















Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:33


Leon passe la porte, balayant discrètement la pièce du regard, le visage fermé.
- Bonjour, bienvenue au Tapas. <d'un doux sourire, se redressant ensuite, déposant son livre de cuisine sur la table.>
Leon cille brièvement et s'inclina respectueusement.
- Bonjour.
- Vous désirez la carte Monsieur ? <l'invitant d'un mouvement de main à s'installer.>
- Non, je vous remercie.
- <hausse un sourcil, le voyant s'incliner encore une fois, elle étire un sourire, appréciant de revoir ce geste venant de ses contrées.>
- C'est mon employeur qui m'envoie.
- Oh ? hé bien, que puis-je faire pour vous dans ce cas ? Je suis la gérante Yunaia Takami. <hoche doucement, souriante et attentive.>
- C'est un honneur de vous rencontrer, madame. Le nom d'Aoi Haru vous dit-il quelque chose ?
- <souffle un rire> eh bien, je vous remercie, le plaisir est partagé. Mais Demoiselle Takami ou Yunaia suffira. <Plissant les yeux, d'une pointe de malice> Oh oui, elle devait m'envoyer quelqu'un en effet, pour assurer la sécurité au besoin, surtout lors de nos soirées, ou lorsqu'on a beaucoup de monde.


Leon opine brièvement du chef.
- <reste silencieuse, étirant une sourire en gardant ses prunelles bleutées sur le miqo'te, patiente et à l'écoute surement.>
Leon semble rester silencieux lui aussi. En attente probablement.
- <rit doucement brisant le silence> vous ne souhaitez rien boire pour qu'on discute un peu ? j'ai un rendez-vous sous peu, on peut fixer peut-être un entretien si vous le souhaitez. Je voudrais juste connaitre un peu vos compétences et ce que vous pouvez nous proposer.
- Non, merci. Je vais avoir une mission à accomplir sous peu. Je suis épéiste. Que désirez-vous savoir exactement ?

- <hoche doucement, une petite moue suivant bien qu'elle reste douce et courtoise> Je souhaiterais juste savoir si vous, vous sentez capable, ou si le poste de videur au besoin, ou de surveillance durant nos soirées, serait un poste qui vous conviendrais. A la demande, prévenu à l'avance ou à votre convenance si vous avez des soirées libres que vous souhaitez les passer ici pour l'ambiance et garder un œil sur les clients, vous serez payé à l'heure.

- Je vais là où on a besoin de moi. Si mes compétences peuvent vous être utile, je les mettrai à votre service contre rémunération.
- Eh bien, dans ce cas on a besoin de vous, mes deux videurs sont partis pour des raisons privés les concernant. <soupire doucement, puis décroche doucement sa linkperle> pouvons-nous rester en contact ainsi ?
- Ou bien peut être un lieu où je pourrais vous écrire également ? <lui cédant la linkperle>

Yunaia a toujours son petit accents hingashien qu'il reconnaitra surement, malgré qu'elle maitrise la langue Eorzéenne.

- Je me déplace souvent, les contacts par perle sont préférables.
Leon vint décrocher l'une de ses boucle d'oreille, et la posa sur le comptoir. Suivant les instructions qu'on lui avait répétées, il tourna le cristal d'un quart de tour pour les faire s’harmoniser.

Yunaia étire un doux sourire, hochant, elle récupère ensuite sa perle pour la remettre en place, gardant sa mire sur le miqo'te, qu'elle observe un peu oui, sans s'en cacher pour autant.

- Il serait préférable que vous me préveniez à l'avance si vous avez besoin de mes services, que je puisse prendre mes dispositions. Je n'utilise pas la magie. Leon dispose lui d'un léger accent domien, bien qu'il se soit beaucoup entraîné à le perdre.
- Je vous remercies, oui bien évidemment, pour les soirées organisées ce sera à l'avance, Monsieur Blade, et je vous contacterais prochainement, mais vous pouvez également venir à tout moment, j'informerais mes employés de notre accord.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:35


Yunaia à le nez dans une foule de papier et de plan, gribouillant de temps à autre, concentrée, ne remarquant pas l'intrusion du miqo'te.
- Hrm... Tu t'es décidée à te lancer dans l'invocation...? *demanda t'il en s'approchant tout en regardant les alentours plutôt vide*
- <cille et sursaute faisant un raté sur sa feuille avant de souffler un rire et de couler un regard accusateur mais tendre sur le miqo'te.> l'invocation ? j'aimerais bien, même si je peux t'invoquer à tout moment déjà. <taquine> Eylion eut un léger sourire amusé au raté
- Hé bien, apparemment oui puisque me voilà... Je, hm... ne te dérange pas trop?
- Tu ne me déranges jamais, je me suis remise à l'organisation de la futur soirée. <douce d'un sourire> et j'ai fermé ce soir parce que je songeais à dessiner un peu et à noter la nouvelle décoration qu'on mettra en place, j'avais besoin de la salle et du calme. D'ailleurs, l'invitation...te sera envoyée pour toi et Solid...<fouillant ses papiers, sortant cette dernière pour la lui tendre.>


Le duo montera à la glacerie, yunaia prenant le temps d'aller se changer pendant que le miqo'te servira deux rhum. A son retour, elle fera deux glaces chocolat gourmande avant de s'installer. Yuna prendra le temps de raconter au miqo'te tout ce qu'il a raté ces derniers jours, de ses rencontres, à ses recrutements, jusqu'à ce que...


- Bref et sinon...<baissant la tête sur sa glace qu'elle déguste encore> j'ai décidée de me lancer finalement, je vais poser pour un magazine. <rehaussant juste les yeux pour voir sa réaction.>
- ... *Il eut un air surpris* Poser... pour un magazine?
- En..duo..avec un ami..<se pince les lèvres> oui, en maillot, ou tenue élégante, quelque chose qui me reflète et quelque chose de sympa pour cet ami et moi, ce sera comme un petit album souvenir mais publié, et puis ça fera une pub pour le tapas. C'est la compagne de Djin la photographe. Oh attend je vais te monter le premier qu'elle a sorti...

Son œil devint rond comme un hibou... Visiblement, il avait bug au terme de maillot.
Yunaia récupère le magazine qu'elle a planqué dans son meuble à registres.
- <lui glisse le mag sur le comptoir près de lui, souriant en coin amusée> J'ai demandé à Rhian, il est ravi. Eylion prit le magazine... et bugua encore
- Je lui ai acheté plein de tenue, je dois le voir demain soir pour les essayages, je sens qu'on va s'amuser. <ricane>
- ...
- ...
- Rhi... Eylion plaqua un peu soudainement le magazine entre ses mains, le froissant... Comme un réflexe de choc.
- <souffle un rire> hé bien oui, qui de plus adéquate pour se pavaner devant ses dames que lui, il est ravi.
- ...! Erh... Pardon... Je... *Il déplia le magazine qui ressemblait maintenant à un accordéon froissé*
- tu..<soupire reposant sa glace à sa réaction> ça t’ennuie ?
- Je ne voulais pas le froisser, c'est juste que... *Il prit une inspiration* Je te rachèterai un exemplaire, je suis... désolé...
- Il va venir t'en parler j'imagine <douce se voulant rassurante> c'est juste un projet entre ami, pour s'amuser un peu, je...je t'aurais bien proposé, parce que...j'aurais adoré poser avec toi et faire cette journée de cliché mais...fin'...vue la situation et...c'est pas vraiment le genre de chose que tu ferais, de te pavaner n'est-ce pas ? <inquiète>
- Hm, non, erh... *amorça t'il avant de soupirer. Son Principe. Son PRINCIPE* Enfin, si mais... pas quelque chose de vraiment grave.

- *Il bugua à nouveau... Mais qu'est-ce qui pouvait bien passer dans l'esprit de l'Arcaniste? Certainement une foule de choses à voir sa tête... Puis son rougissement quand il la baissa. Il la secoua par la suite, comme une réponse* Non, c'est... sûr...

- Je ne comprends pas ? <penchant doucement> tu aurais aimé que je te le proposes  ? ce n'est pas...un peu déplacé ? vis à vis de solide je veux dire, bien que ce soit juste entre ami, ça reste des clichés pour un magazine d'été et hm...<sourit navrée> si tu veux je peux annuler, ou alors demander une autre session, juste toi et moi dans un cadre différent, vêtu, mais pour avoir aussi de jolie image, on pourrait lui proposer le thème de l'amitié un jour et là tu serais mon premier choix évidemment.


Eylion baissa la tête, tellement heureux que la télépathie n'était pas une chose qui existait, bras au comptoir. Il se redressa ensuite après ce bref moment d'embarras.

- <délaisse sa glace qui fondra doucement sur le comptoir, gardant les yeux sur lui, une moue suivant, toute aussi embarrassée voire peinée de l'avoir possiblement blessé, ne pouvant, en effet pas deviné ce qui se trame dans son esprit.> Parle-moi Eylion <douce la gorge un peu nouée> qu'est-ce qui ne va pas ?

- Alors, pour être plus... précis... Tu me demandais si ça me gênait... Oui, quelque part... MAIS ce n'est pas une gêne grave et jamais je ne t'interdirai ce genre de choses... Enfin, tant que... ça reste... décent... Enfin... *Il s'emmêla les pinceaux pendant un instant* Quand je te disais que ce n'était pas grave, c'était par rapport à ça et... Oui, m'exhiber... Pour ce qu'il y a à exhiber, ce n'est pas... mon truc, en plus de la situation, oui, avec Solid. Même si une séance de souvenirs, ça me plairait, oui...

- <hoche doucement d'un mince sourire navrée> Rhian n'est pas idiot tu sais, à part lui et toi je n'ai personne d'autre à qui demander une telle chose sans que ça puisse paraitre ambigüe possiblement, bien que ce ne soit que des clichés entre ami <soupire> il sait la situation, il ne me fera jamais d'avance ou autre, il a bien trop peur de ta foudre. <souriant en coin> mais...c'est mon ami, une amitié différente de la nôtre néanmoins, il m'apporte un réconfort, une affection que je ne peux plus avoir avec toi. <douce et sincère toujours> par respect pour solid, alors, fin', c'est ton meilleur ami je peux comprendre si ça ne te convient pas alors je garderais une distance, comme avant.  Et puis ça ne risque rien avec Rhian, il est pas du genre à tomber amoureux <ricane> et moi pas du genre à coucher ou à être volage, on est pas compatible à ce niveau-là mais pour le reste on s'entend bien. C’est tout.

- ... Ma foudre? *fit-il, perplexe* Je sais sinon très bien que Rhian ne ferait jamais rien... Enfin, au moins, il est récupérable sur le fait que quand une femme lui dit non, il sait que c'est non... *Il soupira* Et... Pour le reste, tu n'as... pas de comptes à me rendre...
- <lui montre doucement le magazine froissé, souriant en douceur> la preuve que si, ou alors j'ai mal compris ce qui t'as poussé à le massacrer comme ça.

- Tu voulais dire quoi par... réconfort...? *dit-il, sans en rajouter*
- Des étreintes, des rires, un peu de tendresse parfois, sans jamais dépasser les limites, tu sais comme il est tactile et moi aussi. Mais purement amical. Des choses que je n'oserais plus tenter avec toi ou demander quand j'aurais besoin d'avoir un gros câlin, lui il est là. C'est tout.

- *Il soupira* Je ne suis peut-être pas tactile... Mais si tu as besoin de, hm, câlin *dit-il, ayant du mal visiblement avec le terme, comme si ça jurait avec sa Fierté* Je n'ai pas d'inconvénient avec ça... Comme tu le dis si bien, ça reste dans le domaine de l'amical... Mais oui, il y a certaines choses que je ne me permettrais plus.

- Je voudrais la liste...<sourit doucement, gardant sa mire sur lui> que je saches ce que je peux avoir ou non. Parce que ton étreinte la nuit me manque parfois aussi. <soupire> et quant aux câlins, pour l'instant je ne peux pas. <douce et navrée>

- ... *Il eut un sourire désabusé* Réajuster tes mèches ou prendre ta main quand ce n'est pas nécessaire. Quant à dormir ensemble... Ça, je l'ignore, je serai tenté de dire que ça pourrait être un geste amical mais ça pourrait aussi ne pas en être un donc...... *Il hocha la tête* Mais pour les câlins, c'est quelque chose que je peux faire... Même si je peux comprendre que tu ne le peux pas...


- Eylion est-ce que...tu te forces à rester ? parce que...si pour te soulager de tout ça, ou du moins d'une partie, je dois m'effacer, je t'aime assez pour le faire aussi. Peut-être que se serait douloureux au début et finalement tu te sentirais mieux sans moi.

- ... *Il secoua la tête. Il prit la main de la jeune femme avant de poser l'autre dessus* Je ne me force pas... Je ne te cacherai pas quand j'en souffre mais j'y vois là la punition juste pour ce que j'ai pu faire... Mais je ne souffre pas de te voir, non. Juste... *Il soupira* De ces moments qu'on n'aura plus ou qu'on n'aura jamais. Je sais que je serai Jaloux, Possessif... *Il souffla un rire désabusé* Si tu savais comme j'ai défendu ton ragoût, quitte à montrer les crocs vis à vis d'une pauvre hère qui voulait juste manger... Et tout ça aussi parce que je voulais un moment avec Solid, qui n'avait pas pu profiter du concours... C'est complètement stupide mais... C'est mon Epreuve, ma Leçon face à ces défauts. A l'inverse, si ça devait devenir trop dur pour toi... Je serai prêt, oui, à prendre davantage de distance si nécessaire.

- <souffle un rire à la mention du ragoût, caressant sa main de son pouce alors qu'elle rehaussa les yeux sur lui dans le même temps, attentive à ses mots, visiblement touchée. Elle fini par étirer son sourire toujours aussi tendre> Je ne souffre pas autant que toi, je commence à me faire à l'idée qu'on aura plus certain moment ou pas le chance d'en découvrir d'autre, mais, je chéri ceux qu'on a plus que tout et je m'en conterais, quitte à finir vieille fille avec mon chien. <ricane  doucement> je t'ai promis d'essayer d'être heureuse et de peut-être me laisser à rencontrer quelqu'un, un jour, mais ce n'est pas prêt d'arriver et même lorsque ce sera le cas tu seras toujours là, il devra faire avec mon cœur tranché en deux aussi. <souriant faiblement, bien que cruellement sincère.> Alors si t'as besoin de moi je ne partirais pas, et tu n'as pas à le faire non plus, j'aime ce qu'on a su garder. Mais si les choses venaient à changer un jour, je serais là, je ne t'attends pas, même si ça peut donner cet impression, c'est juste...que pour moi, c'est toi...et personne d'autre, du moins pour l'instant.

- Pitié, ne me parle pas de finir vieille fille *dit-il, avec un sourire navré* Hm... Le pauvre... Il faudrait qu'il ait le Cœur et l'estomac bien accroché *dit-il, ne pouvant s'empêcher d'avoir un rire discret vis à vis de toutes les épreuves de l'éventuel infortuné*
- <souffle un rire>moui, ou alors comprendre que finalement on peut peut-être aimer deux personne à la fois, peut être que moi-même je finirais à ce moment-là, par comprendre que je peux aimer un homme sans pour autant renier ce que je ressens toujours pour toi. <Haussant une épaule>
- Au moins, tu seras certaine que celui qui te désire est à fond vis à vis de toi pour pouvoir supporter l'idée d'un Cœur tranché en deux et d'avoir un Mage sur le dos, à s'assurer que ce n'est pas un enfoiré profiteur... A demi perçu de Jalousie mal placée
- <rit doucement hochant> comme je l'ai dit, je doute que ce type soit déjà né. Bon...et si on finissais sur des notes plus joyeuses ? <souriant en coin> piano et chants ?
- Piano, chants...



- Hé bien, je pourrai commencer déjà, peut-être, par la chanson que j'avais faite au camp?
- <hoche, ouvrant le clavecin soigneusement toujours dans le même rituel respectueux> commence et je suivrais comme la dernière fois.

Eylion prit une inspiration et commença à donner la mélodie, la mesure, le rythme, sans les paroles, s'aidant de ces indications comme un échauffement... Une fois ça de fait, il entama les paroles, sa voix claire colportant cette fois des notes d'Espoir, si peu habituelles dans ce qu'il chantait d'ordinaire, ayant sans doute choisi ce Chant là pour parvenir à son objectif de ralliement pour les réfugiés.


Yunaia cille une instant, surprise et se pince les lèvres, attentive, entamant les premières notes par la suite après avoir capter les mesures, un frisson parcourant sa peau à la voix du miqo'te comme toujours, elle reste malgré tout concentrée.

Eylion prit son Temps pour terminer le chant petit à petit, reprenant ensuite son souffle.

- Elle est magnifique, elle a surement dû enflammé certain coeur pour retrouver espoir. <douce d'un sourire terminant les notes en reposant les yeux sur lui>
- *Il esquissa un faible sourire désabusé* Je ne sais pas trop... J'espère avoir pu donner un coup de main mais pour le reste...
- Est-ce que...tu voudrais qu'on tente de les aider un peu, avec de la nourriture par exemple ?
- Hm, seulement si ça ne met pas l'établissement sur la paille... Ce dont ils ont besoin, surtout, c'est de pouvoir retrouver un peu de sécurité, de confiance, de pouvoir s'organiser... Il ne faut pas non plus que tu t'écroules...
- c'est une façon de me dire que j'ai une mine affreuse et que j'ai l'air exténuée ?
- ... Je n'osais presque pas te le dire *dit-il, taquin* Enfin, plaisanterie à part, tu as l'air fatiguée, oui

- <étire un sourire en coin> oui mais je suis toujours belle, sinon je n’aurais pas autant de clients et de clientes qui le relève <ricane, taquine en lui donnant un petit coup d'épaule avant de revenir au clavecin> Bao compense la nuit mais oui je dors pas très bien ces temps, ça passera. Aller hm...chantez Monsieur Grenn, les touches me démanges.

Après quelques autres morceaux de musique et échange, le duo prendra la route pour un petit entrainement sur la plage...

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:37


- tu veux que je fasse léviter du sable ? <ricane>
- Non, des cailloux *dit-il en pointant derrière lui avec le pouce*

Yunaia retire ses sandales, c'est plus fort qu'elle, elle doit tremper les pieds.
- Oh...hm...
Lui, comme d'habitude, n'est absolument pas vêtu pour la plage. Ça va être fun, le moment où il devra enlever ses chaussures pour en enlever tout le sable.
- bien...est-ce que...tu crois que je dois me concentrer sur un truc en particulier ? à ton avis ça marche comment ?
Yunaia se penche un peu et ramène un petit tas de gravier et de caillou sur le rocher pour les rassemble.
- Hm... Il faut faire plusieurs essais... et, au pire, je suis là *dit-il en tapotant son grimoire*
- Bon je vais...commencer par celle que je n'aime pas, je voudrais pas que ce soit mon inspiration <grimace une moue suivant>la colère...<glisse un regard sur lui souriant en coin> tu saurais me mettre en colère ?
- Erh, je crois qu'il existe au moins un milliard de raisons pour que ma simple présence puisse t'inspirer de la colère...?
- je n'en ai pas quand je te regarde Eylion. <douce, intriguée par sa remarque> je devais en avoir ?
- ... *Il soupira* Tu es trop gentille pour ton propre bien, Yunaia... Sinon, je peux peut-être rappeler l'existence de l'autre enfoiré... Même si ça me déplaît...


- <soupire réfléchissant, elle étire un sourire et tend sa main au-dessus des rocher, elle y avait déjà songé visiblement fronçant les sourcils en fermant le regard, elle se concentre dans une respiration montante légèrement, ses paupières se mouvant au souvenir> continue...oui...parle de ce que toi tu ressens pour lui s'il te plait.

- ... Par Azeyma... J'en aurai des romans... *fit-il, fronçant du nez* Par où commencer... Je dirai déjà qu'il a profité de toi... Au lieu de te courtiser de manière romantique, il y est allé de la manière forte, sans se soucier de savoir si tu étais prête ou pas...

Yunaia dégluti doucement, écoutant, sa main frémi légèrement dans un petit tremblement, bien que rien ne se passe pour autant.
- Continue...
- Une fois qu'il avait son emprise sur toi, qu'il t'a bien embobinée... Ah oui, il avait une histoire, un passé difficile mais est-ce une excuse pour tout? Pour la Jalousie Excessive... Ces heures, ces soirées, ces menaces, t'isoler de tous ceux à qui tu tenais et qui tenaient à toi, à contrôler jusqu'à tes tenues. A ce que tu pouvais oui ou non faire... Aucune douceur, aucune tendresse... A t'accoler cette Image de séductrice, à jouer sur tes Désirs jusqu'à ce que tu penses que c'est, au final, tout ce que tu es, un Objet.

La jeune femme fronce d'avantage, le cœur se resserrant son souffle se faisant plus court, les pierres bougeant légèrement, bien qu'elle en ait pas conscience, à savoir si c'est de son fait ou la brise maritime c'est encore difficile bien que l'une d'elle viendra se lever d'un coup pour percuter la roche plus loin à la mention du miqo'te concernant son image, "un objet."

- <hausse un sourcil au petit sons de l'impact, elle n'a rien vu et ouvre un œil, haletante > ... ?
- *Il regarda la manœuvre, notant ce fait, très attentif. Il pointa la pierre qui était maintenant plus loin*
- On dirait que la colère marche bien... En même temps, c'est une émotion agressive, forte.


La jeune femme passera par une petite série d’émotions, elle tentera, la joie, se souvenant des moments les plus amusant avec son ami Eylion, ou le panel de tronche qu’il tire lorsqu’il est désabusé ou grognon. Puis le chagrin ou la tristesse, néanmoins, elle bloqua clairement cette émotion-là, ne souhaitant surement pas revivre les évènements récents et douloureux, l’essaie sera donc un échec ne pouvant pas être mené jusqu’au bout. La peur, aucun succès, elle n’a jamais réellement eu peur de quoi que ce soit, ni aucun traumatisme. Puis songeuse, elle fini par soupire et s’arrêter, hésitante en fixant le petit tas de gravier.

-… Yunaia ?...
-Je veux...pas essayer...l'amour. < la gorge nouée, d'un mince sourire suivant.>
Eylion prit une inspiration, baissant la tête
- ... Nous... savons au moins que les émotions... fortes ont un impact sur ton don...


Yunaia détourne les yeux sur le miqo’te, puis retourne vers le petit tas de pierre, l'empilant doucement à nouveau pour rassembler le tout, le vent semble pas affecter leur mouvement dans le creux de la roche.

- hm..je vais me contenter de travailler celle de la colère alors. <soupire doucement>
- Essaye de voir si tu peux te concentrer sur la pierre à proprement parler... Sans émotion... Juste du contrôle pur.
- en la regardant simplement et en pensant que j'ai envie de la bouger tu veux dire ?
Eylion hocha la tête



- Essaye de la visualiser dans ton Esprit. De te figurer son poids, son mouvement, l'endroit où tu souhaites l'amener
- <hoche doucement et revient lever une main à plat au-dessus du petit tas, elle fixera alors la plus grosse d'entre elle, écoutant le miqo'te.>

Yunaia concentrée, mais sceptique, elle image donc, visualise, calcule le poids approximatif de la pierre, penchant un peu la tête pour visualiser ce qu'elle souhaite en faire, à savoir la faire léviter jusqu'au creux de sa main en dessous, et POUF, la pierre monte subitement pour s'y coller, la jeune femme écarquillant les yeux, figée.

- ...! Je crois qu'on tient quelque chose...
- <fermant la main sur la pierre qu'elle ramène pour la regarder avant d'étirer un sourire vers le miqo'te, ravie.> c'était même plus précis qu'avec la colère je me trompe ?
- On dirait bien que la colère ne sera pas nécessaire si tu arrives à faire comme ça *dit-il en hochant la tête* Non, j'ai bien vu qu'il y avait clairement un contrôle. Ça ne va pas être évident car il va falloir divers types d'essais... Le poids, forme des objets... La vitesse, la distance
- c'est flippant...<soupire inquiète, un frisson parcourant son échine, à croire qu'elle a peur d'elle-même. <Puis sourit en coin> ça tombe bien j'ai un arcaniste calé en calcul pour m'aider à ce niveau-là.
- Tu plaisantes? Tu as la capacité de pouvoir peut-être envoyer valser ceux qui pourraient poser problème *dit-il avec un sourire amusé* Des gars qui posent problème au Tapas? Hop, par la porte. Besoin d'un thé et tu n'as pas envie de bouger de ton divan?
- <souffle un rire> toi y compris, je me souviens de ma lévitation tête en bas mon cher, je t'avais dit que je me vengerais un jour. <ricane, lui tendant la pierre> garde là pour moi en souvenir, quand je douterais de moi, montre la moi, tu veux bien ?
Eylion prit la pierre, ronchonnant un peu
- Oui c'est vrai que niveau flemmardise je vais engraissée assise à rien faire si j'y arrives. Quoi pourquoi tu ronchonne encore ?
- Tu es encore loin de faire léviter des personnes
Eylion la taquina ensuite sur son flanc
- Oui mais ma vengeance est un plat qui se mange froid Monsieur Grenn. <rit doucement se tortillant légèrement à la taquinerie> Oh...<fixe le miqo'te songeuse un instant>
- C'est sûr qu'il te faudra te bouger niveau entraînement et hm, tu es encore loin d'avoir la maîtrise pour me faire léviter pour le moment. Hm?
- On pourrait faire un combo sympa à deux...imagine toi qui trace des calculs ou des trajectoires et moi qui balance, tu pourrais aider ma précision.
- Hm, c'est possible... Même si en plein combat... Bon, les calculs, c'est faisable mais... Ce n’est quand même pas très simple. De toutes façons, avec ce genre de don, tu pourras être aussi bien offensive que défensive... Mais le combat de groupe, c'est un autre genre d'entraînement.
- On s'entrainera, ça vaut le coup d'essayer, mais d'ici là j'ai du boulot...<soupire doucement amusée>


- Oui je vais rentrer aussi, je suis épuisée, peut être que je vais réussir à dormir après tout ça. Et hm…pour demain, Rhian, je…dois lui dire quelque chose ?
- ... Que s'il pose ses paluches là où il ne faut pas, je les lui arracherai *dit-il, l'air... Etait-il vraiment sérieux ou pas? Difficile à dire*
- ...
Eylion soupira par la suite, se passant une main dans sa propre chevelure.
- <se pince les lèvres et hoche doucement, étirant un sourire filant> ce sera transmis, mais il le sait déjà. Et hm...bonne nuit Eylion, merci pour la soirée, je vais marcher un peu avec Bao.
- Oublie, c'est exactement le genre de "crise" que je vais devoir apprendre à éviter.
- <sourit en coin compatissante et s'avance, venant lui reposer un bec sur la joue> file, grognon, bonne nuit, et je te raconterais à quel point il était ridicule dans les fringues que j'ai choisi. <soufflant un rire> oui parce que je me suis lâchée un peu sur certaine pour le faire marrer.
- ...? *Il lui lança un œil interrogateur* Hm... Je verrai bien *dit-il en soupirant*
- Je passe à la brigade bientôt pour Empty, on s'y croisera surement.
- Bonne nuit, Yunaia *dit-il en lui posant une main sur le bras brièvement avant de partir* Bonne chance pour ton test *Il lui accorda un sourire*
- Merci !
- Bravo pour le tient encore une fois.
- Enfin, non... Pas besoin de chance... Je dirai plutôt du courage *dit-il, plus loin, en hochant la tête*On fêtera la réussite des deux à la fin du tien...! - <rit doucement le suivant du regard encore un instant.> Il y a intéret oui !
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:37


- *Il toqua à la porte de l'appartement de la jeune femme*
- C'est ouvert, entre !
- Yu'! *dit-il en entrant, levant la main pour la saluer, avec un ton des plus enthousiastes et son sourire solaire aux lèvres*

[Bao aboie doucement vers la porte puis s'arrêtera en remuant de la queue devant le Hyur, sans pour autant s'approcher, restant protecteur vers la jeune femme bien qu'il soit encore une boule de poil.]

- Salut ! Rhian...<amusée par la salutation, haussant un sourcil> j'espère que tu as faim <d'un mouvement de main pour désigner la table avant de lui suivre du regard.>
- Hé Bao...! *fit-il à l'intention du chiot avant de faire un gros câlin affectueux à la jeune femme*

[La table est dressée pour deux, les mets y sont présents, repas hingashien, soupe, légume viande, riz, friture et boissons aux choix.]

- Et comment va sa maîtresse? Je ne la savais pas télépathe d'ailleurs, je n'ai pas beaucoup mangé ce soir Yunaia souffle un rire rendant l'étreinte toute aussi affectueuse dans un petit soupire soufflé, à croire que ça lui fait du bien.
- Elle va pas trop mal... je dirais, il y a du mieux, j'ai passé une bonne soirée hier et j'ai fait léviter un cailloux. <dit-elle, souriant en coin en observant sa réaction.>

- Léviter un caillou? *fit-il, surpris, en la relâchant légèrement, même s'il garda les mains sur le côté de ses bras*
- <hoche> oui, il semblerait que je sois doté d'un don, spécial. <haussant une épaule> je vais te raconter mais d'abord, installe-toi et sert toi à boire, j'arrives.
Rhian hocha la tête avant d'aller s'installer, intrigué.


Le diner se déroula dans une ambiance détendue, bon enfant et à la fois, parfois un peu sensible pour yunaia, le sujet étant toujours le même, Eylion. Le hyur cherchant à savoir comment se porte la demoiselle, son ressenti, ne comprenant pas réellement la situation encore, l'échange se fait simplement et tout amitié.

- Je ne te pensais pas aussi mordue *dit-il avec un sourire* Mais du coup, hm, c'est aimer d'une manière différente... Ça peut être une forme de polyamour mais ça peut aussi ne pas en être selon ta définition... Mais tu es courtisée en tout cas, peut-être pas un prétendant constant encore mais...!

Yunaia reprend doucement son plat de temps à autre au fil de la discussion.
- Il faut dire qu'on essaye de foutre des étiquettes sur des choses qui sont difficilement... quantifiables
- <souffle un rire et hausse une épaule> franchement, même si il venait à me courtiser ça me passerais au-dessus, du moins pour l'instant, comme tu l'as si bien dit on ignore l'avenir, et oui je suis mordue, je n'ai jamais été amoureuse avant, je n'ai jamais ressenti cette alchimie, cette connexion, on est différent et à la fois similaire, on pourrait communiquer et se comprendre qu'avec des regards, on ne trouve pas ça partout.
- Tu ..n'as pas envie de connaître cette sensation ? <penchant la tête d'un sourire>

- *Il eut un sourire à la fois attendri mais aussi navré quand elle décrivit ses ressentis. Puis il secoua sa main libre* Ah ça, non *dit-il, directement* Bon, Eyl' m'a prouvé plus d'une fois qu'on ne contrôlait pas ce truc tout comme mes parents mais, pour ma part, je suis très bien comme je suis. J'ai tous les avantages de l'affection, du charnel SANS les inconvénients et les prises de tête
- défini prise de tête et inconvénients ?

- ... J'ai juste besoin de donner l'exemple de la vie amoureuse d'Eyl'...
- Oui mais Eyl' est hors norme, que ce soit sa personnalité complexe, don vécu, son parcours, ce n'est pas comparable avec la tienne. <douce d'un sourire> tu ne peux pas rester sur ta crainte à cause de ce que tu vois chez les autre, à quelque part tu ne vis pas réellement ta vie, tu n'apprends pas, tu te confortes dans ce que tu as et tu rates la plus belle chose qui soit. A mon sens. Après ce n'est pas un besoin que tu ressens, tant mieux au moins tu ne souffres pas d'un manque mais...

- Ce n'est pas un besoin, en effet mais... Je pense, quelque part... Que je suis amoureux, oui...
- dans une relation amoureuse aimante et sincère, il y a pas de prise de tête mais du dialogue, des compromis, et c'est surement différent au lit aussi. amoureux de la vie que tu mènes ? <sourit doucement>

- De toutes les Femmes...! *dit-il avec un sourire* Bah, jamais je ne pourrai emprisonner une Femme... Pour moi, une Femme libre, épanouie, il n'y a rien de plus beau...! Celle qui te sourit un matin, en enfilant son châle sur ses épaules délicates, qui s'est découverte un peu plus elle-même cette nuit-là. Celle que tu sais que tu ne reverras pas mais à laquelle tu as laissé un beau souvenir, un rêve auquel elle pourra repenser dans ses moments de tristesse *dit-il, lyrique à souhait en levant une main* Ou encore celle, pétillante, qui reviendra pour t'emporter à nouveau dans des ébats passionnés avant que la suivante lune ne laisse place à une autre... Chacune papillon libre, chacune de leur propre Beauté...!
- Mince, ça donne presque envie, je vais virer de bord si tu continues arrête !

S'en suivi la fameuse séance d'essayage des tenues qu'elle a prévu pour son ami, en vue de la futur journée de pose photo pour le futur magazine d'Heleh.




Yunaia s'installe sur le divan, elle ne regardera pas, jouant avec le chien, lui grattouillant le ventre alors qu'il laisse pendre sa langue comme hier soir avec le miqo'te.
- <se pince les lèvres et retient un rire, le jaugeant un peu> élégant, coincé du cul mais élégant.
Rhian mima une parodie de révérence avec un geste double de la main, dans une caricature parfaite.
- par contre ta coupe de cheveux avec cette tenue…<soufflant un rire>
- Mademoiselle, voyons...! Je ne vous permets pas! *fit-il avec un ton ridicule de noble outré*
- d'ailleurs tu n’as jamais songé à te laisser pousser les cheveux se serait vraiment plus, ton genre, je dirais, tu fais un peu trop sage. <taquine, elle le cherche ouais.>
- Je vous ferai dire que c'est le der-nier cri à Ishgard, parfaitement...!
- oui c'est certain, les gens cris surement à votre passage Monsieur, ils partent en courant aussi ?!


- Oh bon sang il l'a fait !
- Bon et là, c'est mieux...? *dit-il avec le sourire de l'irrécupérable* Tu ne vas pas me dire de l'enlever quand même!
Yunaia éclate de rire et tombe à la renverse, sur le dos, hilarde.
- Quoi, tu ne vois pas mon charme sau-vage? *fit-il en se passant la main dans sa propre chevelure*
- <rit de plus belle, elle peut pas se redressée, Bao couinant un peu se demandant surement ce qui lui prend> non je...tu...
oh bon sang je vais mourir !!!
Yunaia souffle un peu et fini par se rassoir, gloussant encore en essuyant une larme au coin de l'oeil, l'avisant à nouveau avant de rire encore.

- Ah mince... J'espère que je ne vais pas être arrêté par le Maelström pour avoir étouffé par caleçon léopard indirect la gérante du Tapas...! Quoique, ça ferait un titre original de couverture...
- t'es pas assez poilu pour être sauvage mais je veux des images souvenir avec cette tenue ! c'est certain tu vas rameuter pas mal de conquêtes, pour celle qui aime le côté "animal".
- Ah mais pour certaines, elles aiment ça, oui *dit-il avec un rire avant de repartir se changer*
Yunaia rit de plus belle, tiquant à ses dires, imaginant les gros titres.


- Oh !
- Un style plus épéiste...!
- J'aime beaucoup, là ! tu es dans ton élément séducteur, aventureux à la fois, manque plus que les cheveux mi-long avec des mèches rebelles et elles vont toutes tombées, encore plus je veux dire. <ricane>
Rhian Vance gonfla de la poitrine, sur jouant un peu sur une pose d'homme assuré, main sur la hanche, l'autre poing fermé sur le torse.


- Ah oui !!
- Celui-là?
- ça j'aime bien, pieds nus, détendu, avec charme c'est sympa !
- J'ai droit à mes récompenses *dit-il en ouvrant les bras, avec des yeux de chiot battu*
- Oui ! c'est mérité...<ricane et se laisse glissée pour ensuite passer au-dessus de sa cuisse et s'installer dans ses bras, sans gêne et amusée, lui collant un bec sur la joue> certains ensembles te plaisent au moins ?
Rhian sembla tout content, absolument pas gêné par la présence de la jeune femme dans ses bras
- Oui...! Merci, Yu'! *dit-il en lui collant un bec à la joue*
- <souffle un rire et dodeline ravie avant de se faire sauter dessus par Bao qui s'incruste entre eux sur le ventre de la jeune femme en mode "elle est à moi.">
- Ah il est jaloux je crois...
- Oh là, vaillant guerrier, je ne compte pas faire de mal à ta maîtresse *dit-il en s'apprêtant à caresser le chiot qui grogna légèrement, mode "Je ne pactise pas avec l'ennemi, moi"* Ouh, je vois ça. Il a chopé ça d'Eyl'? *dit-il en soufflant de rire*

- Surement oui..<rit doucement> il fait ça parfois avec d'autre mâle, mais jamais avec Eyl' <haussant une épaule amusée, lui souriant néanmoins navrée pour la suite, elle rit volontiers et prendra le chien se penchant un peu en équilibre, comptant sur le fait que le hyur la tiendra, pour reposer le chiot à terre, un couinement suivant il ira dans son panier, boudeur.> normalement il s'incruste pas, je...tentais de le dresser pour ça mais...ça a perdu son sens.
- Perdu son sens?
- Oui...<douce d'un plus mince sourire> j'essayais de lui apprendre de ne pas, venir avec moi au lit quand Eylion restait, ou si j'avais la petite que je garde parfois, la fille d'un ami. Mais...puisque je suis seule toutes les nuits, je dors avec lui, il dort contre moi et du coup il devient un peu plus possessif je dirais.
- Oh... Ça va, ce n'est pas trop difficile? Je suis désolé, je passerai bien plus souvent mais... *Il eut un sourire navré*
- ça va oui et t'en fais pas non...c'est...mieux pas..<lui rendant le même sourire, comprenant> et puis c'est un privilège que je ne donne qu'à Eylion, et tant que je saurais pas si il compte revenir certaine nuit ou pas malgré sa situation amoureuse avec Solid, je n'ai aucune raison de vouloir de quelqu'un d'autre en compagnie, du moins dans mon lit, mais ici je suis bien aussi. <dit-elle en tanguant un peu contre lui, d'un sourire suivant.> Rhian lui fit un gros câlin
- Je comprends tout à fait *dit-il avec un sourire* Je t'avoue que je me pose des tas de questions vis à vis de ce Solid. Il est comment? Yunaia soupire d'aise dans un léger frisson à l'étreinte. Elle a beau dominé son esprit, son corps réagit instinctivement à la chaleur du hyur qui lui fait défaut bien trop souvent.

- Je sais pas trop...<soupire doucement> il a l'air amoureux, il aide Eylioin, il l'a soutenu et d'après Eyl' fin' si il tombe amoureux c'est pas pour rien, et je n'étais pas là pour connaître leur histoire, il ne m'en a pas parlé mais...
- Mais...?
- ça reste un démon alors, parfois ça m'est arrivé de me dire que peut-être il a joué là-dessus, ou qu'il a des méthodes ou des talents qui ont peut-être confondu Eylion et ses ressenti ou sentiments <soupire> je sais pas, je veux pas en dire du mal parce que je ne le connais pas et je vois Eylion heureux, hier il était souriant, avec de l'humour, et pour moi c'est ce qui compte.
- *Il eut un air inquiet* Oui, c'est ce qui m'inquiète un peu d'ailleurs... Il a été avec une Sorcière alors... enchaîner sur un Démon... Je ne te cache pas que je suis inquiet pour lui...


- Je sais..<soupire> j'ai pensé la même chose, je...je trouves ça injuste en un sens, c'est comme si il s'interdisait de trouver ou d'avoir quelque chose de mieux, de plus simple, de plus saint, il aurait eu un semblant de vie normal avec moi et aucun risque du genre, mais là...<grimace la gorge légèrement nouée, elle baissera honteusement le regard> j'ai envie de travailler eux, de les aider parce que... j'ai compris ce que les shields et Eylion affrontent et j'ai un don, je veux me rendre utile mais... je te caches pas que, c'est aussi pour rester près de lui, veiller et m'assurer qu'il risque rien, et je suis d'autant plus déterminée à entrer dans leur groupe depuis qu'il l'a choisi, je le laisserais pas se faire avoir encore une fois. J'espère juste que ce n'est pas ça mais pour le savoir je dois avoir un pied dedans.

- *Il hocha faiblement la tête* Je ne connais pas vraiment les détails, j'ai juste vu Eyl'... déboussolé par le fait d'être capable de pouvoir aimer un homme... Enfin, moi, je m'en fous globalement, j'ai des tas d'amis de tous les horizons et j'ai toujours respecté ce qu'ils étaient et pouvaient être mais... On parle d'un Démon là, pas d'un voisin de palier... Et maintenant que tu dis ça, j'ai peur que tu sois entraînée dans des problèmes.

- Oui fin' ce sont de gentil démon, du moins ils ont des valeurs, ils aident et combattent les plus mauvaise, je connais pas bien leur histoire mais je comptes bien le découvrir et puis on peut pas nier qu'il fait du bien à Eylion et qui l'a aidé, alors...et puis c'est Eylion, je crois qu'il a toujours un penchant pour les choses étranges, il est curieux, et avec lui il peut découvrir plus de chose qu'avec moi, ou du moins différemment, des choses qui l'intéresse plus qu'une simple gérante blondinette qui a un don de faire voler les choses. <ricane d'un soupire suivant sans rehausser les yeux.> Je crois qu'en un sens je suis pas assez attrayante à ce niveau-là pour son esprit, complexe et curieux. Je m'en fiches des problèmes, tant que je suis avec lui je les surmonterais, pour lui ou avec lui, et puis j'en ai à léger moi aussi justement, et ils peuvent m'aider.

- *Il pinça le nez de cette dernière entre son index et son majeur* Oh là, là, Docteur Mamour à la rescousse pour te redonner un peu d'Amour...! Ne dis pas que tu n'es pas attrayante, tu ferais fondre les glaces d'Ishgard rien que par ta présence, j'en suis sûr! Je ne sais pas vraiment ce qu'Eyl' trouve à ce Solid... Mais oui, c'est vrai qu'il a l'air toujours attiré par les choses étranges... A moins que ce ne soit les choses étranges qui soient attirées par lui? *Il dodelina un peu de la tête, perplexe* Je verrai bien si je me fais bouffer sur place ou non mais je te rassure... Tu n'es absolument pas normale *dit-il*
- <souffle un rire au pincement, lui souriant ensuite, visiblement touché à ce compliment moins séducteur et sincère> Les glaces oui, mais pas son cœur, du moins pas entièrement. <haussant une épaule> Il aime ce qui est sombre et moi je suis un soleil.
- Oui c'est les choses étranges qui lui tombent dessus aussi et il veut me préserver de ça je pense aussi. <Tiquant ensuite> je ne suis pas normale ?


- Eh bien, ça tombe bien que le soleil soit toujours là quelque part pour lui... Et ouais, il est un peu surprotecteur mais... Sans ça, je ne serai sans doute plus ici pour le dire donc je ne vais pas m'en plaindre *Il posa le bout de son index sur le bout du nez de Yunaia* Je vais t'apprendre un truc: la normalité, ça n'existe pas. On est tous tordus et uniques à notre façon... Et ça me fait penser que tu me parlais de faire léviter de caillou et maintenant un don.
- <étire un sourire en coin, hochant, elle vient lui reposer un bec sur la joue à nouveau en douceur cette fois, reconnaissante, une délicate façon de le remercier pour son écoute et ses compliments sans doute> oui je vais te montrer...<souriant en coin, elle tentera de se dégager doucement pour se redresser.> Yunaia récupère une pièce, un gils tout simplement.

Rhian regarda la pièce, intrigué. Il aura été tout content, juste avant, d'avoir eu son bec
- donne-moi ta main, ouverte paume en l'air et tendu s'il te plait.
Rhian s'exécuta, de plus en plus intrigué

Yunaia repose la pièce au creux de sa main, puis inspire doucement, elle se faire craquer légèrement la nuque dans un petit mouvement d'épaule pour se détendre, le regard mi-clos avant de réellement fixer la monnaie. Concentrée et silencieuse, elle laisse les crépitements de l'âtre l'aider à se détendre davantage, puis le souffle légèrement plus court, elle froncera les sourcils, d'un geste se voulant possiblement un ordre silencieux sur l'objet, celui-ci se mouvant légèrement contre la peau du hyur jusqu'à finalement se soulevé relativement facilement pour tournoyer un peu sur lui-même au-dessus de la paume.

- Menphina! *souffla t'il, éberlué*Tu as un don pour la Magie? Yunaia sourit en coin et récupère la pièce, reposant les yeux sur son ami.
- Non...je n'ai qu'à y penser et l'ordonner et ça se produit.
- Comment ça?
- Je ne sais pas justement...<soupire doucement, et viendra se glisser dans ses bras> je vais, te conter mon histoire si tu veux bien, du moins ce que j'ai appris dernièrement, après avoir fait un rêve, j'ai reçu une toile d’une amie, de mon village natal, je l'ignorais encore jusqu'à ce que la nuit même des souvenirs me reviennent.
- De ton village natal...

Yunaia elle débutera donc par le récit du rêve, précisant les personnages impliqués, les noms, d'où le nom de Bao pour le chien, elle lui parlera alors des garlemaldais, de leurs expériences sur sa mère et peut être sur elle ou à sa naissance, du fait qu'elle était unique et que sa famille voulait la protéger en l'emmenant a Kugane dans une famille adoptive, de là elle aura perdu son don, ou du moins il se sera éteint, vivant alors normalement sans se douter de ce qu'elle a un jour été.

Rhian souffla, étonné, à la fin du récit qu'il aura suivi avec attention - Et après, tu dis que tu es ordinaire...! *Il poqua le bout du nez de la jeune femme*

- Namai, pour le village oui. <sourit doucement observant sa réaction> tu ...tu vois je suis peut-être un peu un monstre moi aussi au final.
- pas si normale hein ?
- Un Monstre? Ouh, Docteur Mamour le retour, si tu dois être un Monstre, ce serait un Monstre de Beauté...!
- <souffle un rire et roule des yeux> docteur mamour, pitié dit moi que personne ne t'appelle réellement comme ça hm ?


- Oh, tu l'as convaincu de chanter? *dit-il en riant à son tour* Sacré exploit
- <sourit en coin> il l'a fait tout seul, un soir ou on a eu une soirée un peu merdique, il a voulu rattraper le coup et...on a dansé au milieu du tapas aussi, cette nuit est gravée, j'ai vue un Eylion que surement personne d'autre, ou très peu ont vu, je crois que c'est...à cette soirée que mon cœur à éclater pour de bon. <soupire doucement la gorge légèrement nouée en haussant une épaule> et j'ai même ma propre chanson figure toi. Rien que pour moi. On joue ensemble, je l'accompagne au piano parfois.

- Chanter ET danser ?? C'est bon, je suis convaincu, ton don, c'est de faire des miracles *dit-il avec un autre rire*
- <cille et rit volontiers> peut être, qui sait. <amusée pour le coup reposant la tête contre lui pour s'y blottir dans un petit bâillement réprimé.>

Rhian remarqua alors le bâillement, ayant évité de faire appesantir la jeune femme sur son chagrin. Il la souleva alors en mode princesse.
- Ah, je l'ai vu celui-ci! Ça veut dire que c'est l'heure du dodo, ça!
- <rit doucement, une moue suivant s'agrippant à son cou se laissant portée en princesse sans broncher> moui...je suis fatiguée mais je n’ai pas très envie que la soirée se termine. <reposant un baiser sur sa joue, il en avait demandé trois.>


Rhian est tout content d'avoir ses becs avant de la transporter jusqu'à son lit.
- Oui mais faut être raisonnable aussi...!
Yunaia gromelle durant le trajet, son visage enfoui dans son cou.
Rhian tâcha de dégager avec le pied les vêtements éparpillés ci et là avant de la déposer dans le lit.
- je serais réveillée dans deux heures de toute manière, je me ferais mon petit thé sommeil, j’irais jouer du piano en attendant de tomber de fatigue pour m'écrouler quelque part dans l'appartement un peu avant le lever du jour.
- Je vais plier tout ça dans un coin et revenir en matinée pour les chercher avec un sac, ça te va?
- hm hm...<hochant, déjà semi endormie, un sourire aux lèvres, elle soufflera tendrement et reconnaissante un "merci joli cœur" taquine au surnom pour le tombeur. >
- Bonne nuit, Yu'! *Il la borda, ramenant les couvertures sur elle, comprenant qu'elle se reposait juste un peu et qu'elle se changerait plus tard. Il lui fit un bec sur le front avant de s'éclipser*
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:38


Yunaia pousse la grande porte après avoir tenté de toquer, si tout de fois c'est ouvert, sinon elle attendra devant. Empty est en train de regarder un parchemin, se retournant en entendant la porte s'ouvrir.

- Tiens donc... regardez qui voilà...
- Bonjour !!! <observant autour> EMP-...ah..<soufflant un rire, tout sourire> salut !
- Si tu cherches Eylion, il n'est pas ici.
- Comment vas-tu depuis l'aut-....<ricane> c'est toi que je viens voir.
- ça va... et moi ? Qu'est-ce qui t'arrive ? Tu as de la fièvre ?
- Surement <soufflant un rire> Je viens demander une date pour mon test, puisque je t'ai choisi je m'attendais à recevoir une convocation, même si je me doute que ça ne t'enchante pas, du coup Eyl' m'a dit qu'il fallait que je vienne tanner un peu pour l'avoir. Et comme je me suis entrainée ici ce matin, et que j'avais envie d'aller nager, je me suis dit, autant passer.
- Eh bien, tu m'as l'air prête alors !
- <hausse un sourcil> Tu en doutais ? <Soupire> tu pensais que j'allais me dégonfler et être ravie de ne pas être convoquée ?
- Bah, tu m'as déjà choisi, de base, je me doutais bien que tu ne t'arrêterais pas là !
- Dans ce cas...
- <étire un sourire en coin> raaah aller admet-le, t'es carrément flatté hm ?
- Je n'irai pas jusque-là. On dirait que tu es certaine de ton succès, là tout de suite...
- Non, je n’ai pas la prétention de me dire que je vais y arriver, je suis pas idiote <sourit doucement sincère> je ferais de mon mieux et on verra, et si c'est pas le moment je retenterais dans plusieurs mois. <Haussant une épaule>
- Parfait, tu es prête alors ?
- <Sourit en coin> ouais, je te connais un peu, je me doutais que tu ne fixerais pas de date et que tu m'embarquerais, du coup je suis venue en tenue au cas où et j'ai du change s’il faut...<tapotant son sac sur le dos.>
- Dans ce cas, voici ton épreuve...


La consigne une fois donnée, Yunaia, souriante et amusée, quittera le QG peu de temps après avoir salué Empty d’un « Bonne journée Sire Empty... » Visiblement radieuse et ravie de son épreuve future, elle prendra la route en direction du tapas, passant plusieurs appels en chemin avant de s’arrêter un peu avant d’arriver et de prendre le temps pour un dernier appel.

<lp > -Eyl' ? bonjour <douce d'un sourire amusée perceptible, un petit soupire suivant dépitée sans doute.>
- Yunaia?
- Oui oui c'est moi ! hm...tu vas bien ? je ne te dérange pas ? <tiquant dans un rire> oui non c'est vrai je te déranges jamais.
- En effet - dit-il avec un sourire - Je vais bien et toi?

-Oui ça va je...<glousse un peu> bon alors je vais te demander un truc que je n'aurais jamais fait avant, tu me connais, ça va te surprendre, et t'inquiéter, donc je commencerais part te dire, que tout va bien, rien de grave promis, mais j'ai pas le droit d'en dire plus, tu dois me promettre d'accepter ou de refuser ma demande sans poser de question. hm ?

[Moment de silence] ... Hm, si tu me connais, quand j'entends un truc comme ça, tu ne peux pas me demander de ne PAS me poser des questions - fit-il, inquiet -

-<inquiète à son tour> il en va de ...comment dire, n'en pose pas ou ça va tout gâcher c'est vraiment important <douce et navrée> promis, tu sauras tout en temps voulu, tu vas même surement en rire et être surpris, mais je peux vraiment rien dire, même à toi. <tendre et presque suppliante, bien qu'un sourire persiste>

[Autre, long, moment de silence. ]... Je veux bien te faire confiance - dit-il, néanmoins inquiet et ça s'entendait - Qu'est-ce que je dois refuser ou accepter...?

-J'ai besoin d'une certaine somme d'argent, pour des achats, et ce n’est pas donné, mais, je te promets de tout remboursé dès que j'aurais revendu ce que je vais acheter, parce qu'en fait j'en ai besoin qu'une fois. Tu sais que je ne demanderais pas une chose pareille si c'était pas vraiment important. <douce toujours, puis silencieuse à nouveau, navrée de lui causer du soucis surement, on sent la once de culpabilité bien qu'elle ne semble pas mentir pour autant.>



- Oh... Hm, en effet, ça me surprend mais... Effectivement, ce n'est pas le genre de chose que tu as besoin de justifier - dit-il doucement, avec un sourire - Pas besoin de me rembourser non plus, je dépense rarement pour autre chose que mes livres ou mes recherches.

-Ta-ta-ta tu me connais je vais te rembourser, bon sauf si j'ai envie d'y garder finalement...<glousse> mais ça m'étonnerais, merci ! tu me sauves parce que...fin...tu verras, je te laisse j'ai une montagne de chose à préparer et à faire et ...<ricane> je t’embrasse, j'ai hâte de te revoir ! <Elle est aussi excitée qu'une puce oui>

- Hm, tu m'intrigues vraiment pour le coup mais... Attends, avant de raccrocher... Je me demandais... Est-ce que tu as dit quelque chose à Rhian...?

-Hm ? euh un tas de chose, on a mangé ensemble l'autre soir, pourquoi ? dans quel domaine ?

- Il est venu au QG aujourd'hui, pour voir Solid et... ... [Il soupira.] Visiblement, il n'avait qu'une envie: me tirer hors du QG. Il me pense sous l'emprise d'un sort... ou d'un contrat et il t'a cité.

<un léger silence suivant, puis un soupire> Il était déjà déterminé à venir pour rencontrer Solid, il est inquiet, je lui ai donné mon avis, en majorité positif, mais au final je le connais pas plus que ça non plus, je pouvais pas le rassurer pour autant alors je l'ai encourager oui, à venir le voir de lui même. <douce et navrée> mais, tu sais Eylion, c'est une entité et c'est normal que des gens comme moi au début, et Rhian à présent s'inquiète, ça lui passera quand il verra que tu es toi-même et heureux. Tu peux pas lui en vouloir, il....il était là, il connaît ton passé et te voir passer d'une sorcière a un démon, ça lui fiche la trouille.

- J'ai bien vu... Il est déterminé à trouver un lanceur de sorts pour "vérifier" - dit-il, agacé - Je sais bien ce que Solid est... Mais vous oubliez trop souvent qu'il n'est plus entièrement possédé par sa nature également. [ Il marqua un instant de silence. Un soupir se fit entendre ] Oui, je sais aussi... Il était là depuis le début... A cette époque aussi, il était inquiet et... Je l'ai souvent rembarré... Mais il ne voit pas que Solid ne lui ferait jamais de mal. Il ne t'en a jamais fait non plus... Mon ancienne Femme... C'est triste à dire mais elle avait déjà menacé Rhian... Quant à ta présence, si tu avais été là, je n'ose même pas imaginer ce qu'elle aurait pu dire ou faire. [ Une pause. ] Je ne sais pas comment je pourrai le convaincre, lui parler...



La hyuroise prendra le temps de s’installer sur le muret afin d’écouter, d’échanger encore quelques mots avec son ami. Le sentant désireux de se confier, elle tentera de la rassurer du mieux possible. Attentive et à l’écoute. Elle finira par terminer l'appel un bon quart d'heure après.

-<sourit en coin> mon test est prévu pour dans deux semaines, j'ai le temps, et tout ira bien je le sais déjà. <ricane> oh et hm...pour Rhian, laisse-le faire son test à la con. Il sera rassuré, il verra que Solid coopère et tu seras tranquille. Ça m'a fait du bien de t'entendre aussi.

- [ Il hésita un instant. ] ... Oui... Hm... Tu passes quand tu veux et je te remettrai la somme dont tu as besoin - dit-il, tâchant de démontrer le ton le plus détaché possible même si une once de Tendresse y transparut -

-<étire un sourire à l’once de tendresse qu'elle percevra> ne me dis pas ça je vais passer tout de suite juste pour te voir et te faire un câlin, vue ta mine avec toute cette histoire. <soupire amusée> merci, je passerais sous peu, je suis débordée mais tu sais ou me trouver et ma fenêtre est toujours ouverte. Bonne journée mon grincheux ! <dit-elle sur un ton hingashien prononcé, sur joué et faussement nobliotte.>

-[Il eut un léger rire. Il semblait hésiter à dire quelque chose avant de mesurer à nouveau son propos.] Ça me ferait plaisir de te voir, oui. Tu pourras me trouver au QG et... sinon, si tu vois ta fenêtre ouverte, tu pourras sans doute t'attendre à une embuscade.

<Rit volontiers> ça marche, à tout bientôt, je t'embrasses, je suis en retard...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:39


- Bonjour, Yunaia. < lui sourit doucement >
- Oh bonjour Aelius <d'un charmant sourire ravie, elle semble surveiller son chiot mais aussi une petite miqo'te brune mignonne en robe, d'environ 20 mois qui trotine dans le jardin avec le chiot et ses jouets.>

- Whaa ! Adorable la petite, tu fais gardiennage ?
- Oui, je suis souvent nounou pour ma serveuse, et là en l'occurrence pour mon ami médecin...<d'un plus mince sourire, peinée> sa femme a été enlevée il est sur sa trace avec une équipe <soupire> je prends soin de la petite en attendant. Elle s'appelle Lila.

[Le chiot vient faire la fête à la miqo'te et du coup Lila ouvre ses grand yeux miel sur Aelius lui souriant, en allant se cacher derrière yunaia.]

Yunaia étire un sourire en coin à la petite qui se cache, douce toujours passant une main derrière elle pour la câliner.
- Dit bonjour Lila, c'est Aelius.
- Oh ... Je vois ... < elle ferme les yeux un instant, puis reprend un air joyeux, elle s'approche de quelques pas, puis posant les mains sur ses genoux, dis alors > Moi, c'est Aelius, mais tu peux m'appeler Ael.

[ Lila : Lius ?! <hochant elle agite une main mignonnement et retourne à ses jouets, assez distraite, s'approchant pas trop de l'inconnue.]

- <ricane> tu vas bien ? tu veux que je demande à Mindy d'apporter quelque chose pour toi ? La capture d'écran a été enregistrée.
- Je vais bien, non, c'est bon, je voulais voir si je pouvais, discuter, simplement, avec toi.
- Installe toi alors, avec plaisir <tapotant près d'elle>

[Lila fouille dans le panier, parce que c'est un panier à jouets en fait pour l'occasion et continue de jouer avec le chiot, sous l'œil attentif de la hyur.]

- C'est un super établissement, surtout avec tous ces gens, ça en fait du monde. D'ailleurs, il y a plétore de commerce de détente, mais le tapas est le seul vivant.

- <rit doucement> plétore ? <penche la tête amusée> un terme pour dire quoi au juste ? Et oui on est relativement présent à tout heure et même très tard, et l'ambiance est convivale, surtout des amis et habitués qui passent. Je te remercie pour ton compliment, preuve que je fais bien mon travail. <ricane>

Aelius Rem-katze hoche la tête, lentement, comme si le remerciement était dégusté, avec tout le mérite qui convient, puis elle reprend la discussion, s'expliquant.

- J'aime beaucoup venir, c'est agréable et j'aime faire des rencontres, c'est là que j'apprends plus, qu'il y a des choses à comprendre, des amitiés à faire et des glaces à manger. J'ai pris un kilo d'ailleurs ... Trop de glace ~


La conversation entre fille se poursuivra encore un bon moment avant d’être interrompue brièvement par l’arrive de Ramja sur les hauteurs, possiblement présent depuis un moment, observant les jeunes femmes à distance.

Yunaia l’invitant à approcher un peu elle lui servira même à manger les Tapas qu’il aime tant, puis ils seront rejoins par Ti’any et un ami xaela, récemment débarquer, parlant partiellement la langue.


L'après midi se passe relativement bien, détente, discussions au soleil, profitant de la journée en bonne compagnie, la gérante appréciant être entourés d'amis et de clients fort sympathiques. Djin rejoindra le petit groupe pour s'installer et discuter, dégustant des granita glacé, pour finalement décider d'aller se détendre et se rafraichir dans le bassin.


[Djin]- Tu sais ce que je mijote? *amusé* Tien donc.. Glissant sa main à la surface de l'eau, l'air de rien*
- <ricane, elle de devancera d'un mouvement rapide de sa main pour lui balancer la flotte à la gueule sans ménagement.>
[Aelius]… !!! La guerre a commencé !
- Han! *se protège au mieux* Prends ça! Yunaia réhitère rapidement sur la miqo'te et PLAF
[Aelius]- ...
- <éclate de rire, elle s'y attendait souffle sur sa bouille mouillée remontant ses lunettes sur la tête>Je vais me venger, tu sais ça hm ?
Aelius vient lancer également de l'eau sur Djin, solidarité féminine !
Djin pouffe de rire, passant sa main sur son visage.
[Djin]- Hahein? *amusé* J'attends de voir ça ti.. *se prend l'eau a la gueule*
- Oh !! ouais recommencer je lui chope les pied <se penche et tente de tirer Djin par un pied pour le faire couler.>
- Hmpf!


Le jeu et la journée se poursuivi, autour de la table et d'une glace, d'échange amicaux, de discussion, de conseils et de rires.

Jusqu'à ce que....


<lp> - Ici Eylion, quelqu'un m'entend...?
- Oui ? <d'un ton légèrement surprise et inquiète> C'est yu' je t'entends oui ?
[Empty] -Oui ?
- ... J'ai... un problème *dit-il en soupirant*
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:40

- hm...je suis pas surprise, rien de grave ? de quoi as-tu besoin ?
- ... Je suis... à Kugane
- Quoi ?!! <cille>
- [Empty] ...et donc ?
- Non mais...comment tu as fait ?
- Solid est avec moi et... Bien, il ne se réveille pas pour le moment... Ne me demandez pas comment j'ai fait, je n'en sais rien...! J'étais, erh... à Dravania avec lui, j'ai... chuté et...
- il est inconscient ? <fronce les sourcils, inquiète< vous chutez et tombez a Kugane, mais...<bug cerveau> tu es ou exactement ?
- [Empty] ...et le prix de la catastrophe ambulante revient à...
- Empty...tu n'aides pas là !<agacée>
- Je ne connais pas du tout les lieux, merde...! Je ne sais pas, je suis devant un gros bâtiment avec beaucoup de circulation, façon grosse tour
- [Empty] Et je suis sensé faire quoi au juste ?!
- Je ne vais pas trimbaler Solid à moi seul et... Tu es le mieux placé pour savoir quoi faire pour son état...!
- <Soupire> tu vois la mer ? il y a un port quelque part près de toi ?
- Oui... Je vois la mer de là où je suis. On était dans des égouts à notre réveil.
- J'ai un appartement à shirogane. Empty, va les chercher aide le et prenez le transport en bateau pour shirogane, le port est facile à trouver.
- Ils, erh, acceptent les gils ici...?
- [Empty] *soupirant une fois encore* Que veux-tu que je fasse ? Il est en manque d'ether ? Si non, faut juste attendre. Il y a des égouts dans la ville, on s'était mis là-bas une fois.
- Oui les gils sont acceptés !
- On va pas les envoyer dans un égout ! j'ai ce qu'il faut, Empty s'il te plait aide juste au transport dans une navette pour le quartier résidentiel je vous attends sur le quai.
- *Il soupira* ... Je ne sais pas ce qu'il a, je lui ai donné de l'Ether et ça lui a fait du bien visiblement mais... Je ne sais pas ce qui lui est arrivé
- Oui bon ça va hein je me changes et j'arrives, emmène le a shirogane Eylion !



Curious continue de porter l'autre comme un sac à patate, qui dort à poing fermé.
- Yo ! Eylion eut un sourire imprégné de son inquiétude, quoique soulagé de ne pas naviguer à l'aveugle et de voir la jeune femme.
- Bonsoir...<soupire d'un mince sourire navrée et fatiguée>
- Désolé pour le dérangement...
- Venez...c'est dans l'immeuble plus loin.

Curious dévisagea Yunaia de la tête au pied, d’un certain sourire au visage.
- Arrête, c'est rien...on commence à être rodé
- J'suis Curious, et toi ma belle ? Eylion haussa un sourcil au "Ma belle"
- ... Je vous donne mon nom si vous ne m'appeler plus de la sorte...<soupire>
- Rooooh, ça va....
- Yunaia Takami...
- Hrm...
- Entendu ma mignonne !

- Installez-le sur un des lits.
- Attention à comment vous vous adressez à elle *maugréa t'il*
- J'ai quelque contact pour des médecins ici si il faut.
- ...jaloux ?
- ... *Il le fusilla brièvement de l'œil* ... Je n'aime pas également qu'on manque de respect à mes amis... Et je doute sinon qu'un médecin conventionnel puisse l'aider.
Yunaia hoche doucement, fatiguée par le trajet, un peu fébrile elle ira à la cuisine.
- Bah... la dernière fois qu'il était dans cet état, il a fini par se réveiller tout seul.
- Vous pensez...?


Eylion Grenn porta une main alors à son oeil droit... dont la joue devait être encore marquée des restes d'une larme de sang... Une trace séchée qu'il put sentir sous ses doigts.

- ...! La douleur... Oui, je me souviens... Il fallait que cette salope se manifeste...! *dit-il entre ses canines, furieux*
- Elle...elle est revenue ?
- Euh... Eylion, c'est ça ? reste pas collé devant, ça sert à rien là.
- <foulard en main, écoutant le tout inquiète sans savoir si elle doit lui donner en fait.> Laissez-le, ça sert à rien mais ça aide. <d'un mince sourire.>
- ... Oui, j'étais au bord et... j'ai eu comme une douleur violente... J'ai chuté, Solid est allé à ma suite Et après... le Noir
- Elle a tenté de te tuer ?
- Okay, j'ai pigé !
- il se passait quoi pour qu'elle se manifeste encore ?
- Non, j'ai généralement mal quand elle se manifeste... Je n'ai jamais compris la logique derrière ses manifestations, ça a l'air plus ou moins aléatoire même si parfois, elle peut visiblement m'atteindre quand je suis émotionnellement affecté
- <se pince les lèvres et dégluti> il a ..fait quelque chose durant sa chute pour amortir je penses, et te récupérer.
- Il a ouvert une faille.
- Une faille...?
- J'viens de comprendre.
- Ah...et c'est...dangeureux ? j'veux dire il va récupérer hm ?
- Ouais. Il y est resté trop longtemps, mais c'est juste du repos qu'il lui faut.


Yunaia retournera ensuite se faire un thé, attendant le livreur pour le repas. Eylion prendra le temps de faire un bain alors que Curious profitera pour faire plus ample connaissance avec hyuroise qui semble peu amène avec ce dernier.

- Gérante au Tapas, à brumée et vous ?
- Membre de la Brigade Rouge, et le plus fort de la bande, qui plus est !
- <sourit en coin> Le plus fort est en train de prendre un bain, et vous êtes aussi le plus modeste hm ?
- La modestie, c'est pas pour moi non !
- Je s'rai curieux d'aller le voir dans son bain, pas vous ?
- <soupire> hm...<lui apportant le thé par la suite rehaussant les yeux sur lui>
- je vous le déconseille... surtout quand je tiens une tasse chaude juste à bonne hauteur de vos attributs.
- On pourrait aussi en profiter ! ...ah, vous tenez un bon argument, là ! <riant>

- Gérante au Tapas donc...
- Oui, une glacerie qui fait restaurant également. <récupérant la tasse.>
- Ma foi, vous devez avoir de quoi réchauffer les clients !
- c'est à dire ?
- Ah... j'ai peur de me prendre une douche brulante, on va éviter... *amusé*
- c'est mieux oui..<soufflant par les narine un bref instant.>
- Z'êtes pas très marrante vous...
- Je le suis, parfois, tout dépend avec qui et du moment, la situation actuelle ne m'amuse pas, en effet.
- A cause moi ou d'autre chose ?

Yunaia Takami reste courtoise bien qu'un peu revêche ouais, la douceur présente, c'est inné, puis viens retirer une gorgée de sa tasse avec prudence.

- ... Un peu des deux je dirais, mon meilleur ami ne va pas bien, notre ami commun non plus et vous avez des manières qui ne m'impressionne pas et qui m'agace. Je suis serveuse, et j'en ai mangé des lourdaud, ça va j'ai donné.
- Je sais, on me le dit souvent ! Mais bon, si je peux pas vous avoir dans mon lit, j'm'arrête !
- C'est une évidence je crois...<fronçant les sourcils en glissant un regard peu amène sur l'homme.>
- Bah, tant pis... Ceci dit, tirer la gueule ne changera rien, hein. Yunaia retire une autre gorgée de son thé également un petit soupire suivant.
- Je ne tire pas la gueule, je suis inquiète, et j'ai de la conversation, si vous pensez pouvoir en avoir autre que le sexe ou la drague.
- Merde, mon champ est grave restreint d'un coup...
- <étire un sourire en coin gardant sa mire sur lui> quelle surprise...
- Mais j'déconne, je sais parler d'autre chose aussi !

La "discussion" fut interrompue par le retour d'Eylion sortant du bain, Solid toujours inconscient ils prendront le temps de manger, puis Curious quittera les lieux un instant pour organiser le rapatriement de l'entité sonné. A son retour, le trio s'organise pour quitter les lieux. Yunaia trop fatiguée et faible par son voyage soudain à l'autre bout du continent, décidera de restée jusqu'au lendemain, refusant l'utilisation d'une fiole que thay lui avait fourni au cas ou.


- Hm... *Il hésita ensuite, laisser Solid entre les mains d'un type envers qui il n'avait pas confiance ou laisser Yunaia seule à Shirogane...*
- Allez la blonde, je file ! A une prochaine peut-être !
- Bonne soirée, merci de votre aide. <hochant simplement, courtoise.>
- ... *Il s'approcha de Yunaia*
- Prend soin de lui, ça ira mieux là bas.
- Héhé ! *finit par sortir avec le gros bourricot en essayant quand même de pas tout déglinguer sur son passage*
- Je vais m'assurer que Solid soit bien rentré à bon port mais... Tu ne sors pas de l'appartement sans raison
- <hausse un sourcil> de quoi as-tu peur ?
- *Il le disait vraiment sur le ton du type inquiet à mort*
- Je ne sais pas, encore au Tapas, tu es bien entourée mais ici...
- Je suis chez moi ici tu sais, et puis je vais lire un peu et dormir, demain je rentre au plus tôt.
- Bref... Tu ne sors pas sans raison, d'accord...?! Et s'il y a quoique ce soit, tu m'APPELLES!
- Je barricade ma porte, promis..<soufflant un rire.>
Eylion grommela en sortant
- Oui Monsieur Grenn !

Soupire doucement se redressant pour verrouiller la porte, ce n’est pas ce soir qu'elle ira à la soirée conte, décidemment il est surement écrit quelque part qu'elle n'a pas le droit d'y assister une seule soirée entière sans qu'il y ait une emmerde.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:40


Yunaia enfreindra sa promesse à Eylion dans la soirée, elle a faim, les placards sont vides et se décide à descendre juste dans le petit marché du quartier. Elle sourit faiblement, fatiguée envers la vendeuse, parlant hingashien, tenant son panier plein d'emplette nutritionnelle, et fait un arrêt bonus shopping vers l’étale de bijoux, tant qu’à faire.

Amahiro est adossé à des caisses près du quai qui donne une ouverture sur la plage. Il a les yeux fermés, l'air méditatif, comme... en attente. Une attente de plusieurs heures. Si Yunaia prend le temps de faire ses courses, elle pourra remarquer que l'homme n'a pas bougé depuis tout ce temps. Une vraie statue de cire.

-Vous avez des gardiens durant soirée maintenant ? <Désignant du pouce l'individu derrière, discrètement.>
- Marchande: Hm, non, mademoiselle mais il est là depuis ce matin...Je me demande ce qu'il peut bien faire là, je ne l'ai jamais vu dans les environs
- depuis ce matin ? ....<glisse un regard> vous n'avez pas été voir si tout allait bien, il a prit une pause, manger quelque chose au moins ?
- Il a l'air... dangereux
Empty fiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiixe Yunaia, s’étant glissé dans son dos.
- Yo. Mon oncle est chez toi, c'est ça ?
-Empty ?! Oh je vois...<soupire doucement> il t'a envoyé pour s'assurer que je ne sortais pas hm ?
- Hein ?
- Non..ils sont rentré au QG...
- ...
-<soupire et pivote d'un mince sourire pour la marchande, navrée>
- Putain, quand ils veulent pour la communication...
- Non je ne vais rien prendre <dit-elle lorgnant sur un collier qu'elle délaisse finalement.> Et bien tu n'as plus qu'à rentrer...bonne nuit Empty...
- Comment ça pas sortir d'ailleurs ? T'es punie ?
- Non je ne suis pas punie, Eylion est...parano tu sais bien mais je suis chez moi ici et je ne risques rien....je suis sortie faire des courses pour mon petit déjeuner de demain et je rentrais en Ethérite à ce moment là.
- Parano.. genre il y a des assassins de partout. Tiens, regarde, le mec là-bas, tu crois qu'il est un spécialiste pour tuer les gens ?
- Les samouraï veillent un peu partout aussi...
- ...*Il était toujours dans la même posture, les yeux fermés, les bras croisés*
- <hausse un sourcil> surement vue sa dégaine, mais tant qu'il ne fait rien...<haussant une épaule> la marchande vient de me dire qu'il est planté là depuis ce matin.
- J'ai dit ça pour plaisanter, c'est le premier mec que j'ai vu ici, c'est tout. Il n'y a pas des dangers à tous les virages... juste autour d'Eylion, c'est tout.
- Je sais ça...<soupire> Il t'intrigue ?
- ...un peu.
- Et pourquoi tu es là au juste ? tu te souciais pas d-....

Soupire, suivant Empty qui s’approche alors de l’autre xaela étrange.


- Psst.
- ... *Aucune réaction*
- Il est..mort debout du crois ?
- ...
- ...*Toujours aucune réaction ou réponse*

Empty fit légèrement entrechoquer ses deux lames, provoquant un tintement métallique bien distinct.
- *Il entrouvrit les yeux en entendant ça, révélant son regard d'un blanc limpide*
- mais..tu fais quoi là ?!
- Un test.
- *Il tourna la tête vers Empty, se mettant... à le fixer. Aucune émotion, les traits impassibles*
- On aborde pas les gens en sortant des armes ici...<soupire>
- Bon, ben alors montre-moi. Fait donc.
- Mo-..moi ? mais...écoute il a l'air d'aller bien finalement...je vais pas aborder un xaela que je connais pas... Empty la pousse un peu vers le xaela.
- *Il continuait de fixer Empty, le suivant du regard, sans un mot*
- Empty...tu fais vraiment chi...<se fait poussée douce et avise ensuite l'autre xaela, étirant un sourire courtois et navrée après avoir juré un peu en hingashien discrètement.>

- Bonsoir ? Je...navrée de vous déranger vous méditiez peut-être mais, on m'a dit que vous étiez là depuis ce matin sans bouger alors, on...voulait s'assurer que vous alliez bien.
- Tu sais que l'hingashien, c'est dépassé, hein ? Il n'y a plus que les vieux de la vieille qui parle comme ça...
- Hé bien moi j'aime le faire le peu de temps que je peux passer ici, mêle-toi de tes affaires.
- *Il baissa alors les yeux vers elle... se mettant à la fixer. Il lui répondit après un instant de silence. Sa voix était dénuée de tout sentiment* J'attends mon Maître
- Ton maître ?
- bon là c'est flippant...<elle tentera de se placer derrière Empty, ce qui en soit est ridicule en fait, il l'a jetterais en pâture de toute manière.>
- ... *Il tourna son attention vers Empty après avoir suivi le trajet de la jeune femme du regard* Mon Maître. Elrad Valdis.
- T'es sûr qu'il t'a pas abandonné comme un chien pendant les vacances ?
- Une Lame ne bouge pas de là où son Maître l'a déposé *répondit-il, sans aucune once d'émotion, avec un sérieux absolu*
- Empty..? <bassement> dit-moi que c'est un vrai xaela et pas autre chose hm ?
- *aussi bas* J'ai peur que toi aussi, tu sois un aimant à emmerde en vrai.
- ...c'est toi qui m’a pousser vers lui j'ai rien fait moi..
- *Il se mit alors à fixer Yunaia... comme s'il l'observait* ...
- ...Elrad Valdis...C'est pas d'ici.
- Il vous connaît *dit-il, sobrement vers la jeune femme*
- Moi ?
- Dis, si tu meurs, tu me lègue le Tapas ?
- ... Vous êtes celle qui accompagne le Mage *dit-il, toujours avec ce manque total d'émotion dans le ton de sa voix, presque avec un pragmatisme absolu*
- Tu ne me laisserais pas mourir, tu signerais ta perte et tu le sais...
- Je peux toujours maquiller ça comme un accident...



- Eylion ? <cille encore>
- Oui.
- AH ! La source de tous les mots ! Eylion !
- ne le sous-estime pas, il retournerait la planète entière pour savoir la vérité.
- ...
- Mais, c'est donc..un hasard ou...vous êtes posté là à cause de moi ?
- Une autre Affaire amène mon Maître en ces Lieux. Si j'étais vous, je ne resterai pas là.
- ...
- ...<soupire> pas là..ou ça ? j'allais rentrer chez moi de toute manière.
- *Il resta silencieux, continuant de la regarder fixement*
- Vous non plus ne devriez pas rester ici alors.
- Je suis sa Lame. Il est ma Volonté.
- <avise empty, blasée> ouais voilà, donc bon.
- Le Mage ne l'intéresse pas. Pour le moment.
- Très bien je rentre chez m-....
- ...et dire que je me plains de mon sort...
- pour le moment ?
- Quoi ?
- ...
- comment ça l'intéresse pas ?
- Il ne l'intéresse pas *dit-il comme si c'était une réponse ou un fait*
- vous avez dit pour le moment....<sourcils froncés>
- Votre Maître est un ami d'Eylion ?
- Oui. Non *dit-il, coup sur coup, très mécaniquement*
- Votre nom c'est quoi ?
- Merde, on dirait Silver, mais avec l'intérêt des livres en moins.
- encore ce silver, je ne le connais pas...
- Bon, allez... trêve de politesse.
- Je veux son nom...
- Amahiro Shinjima. Avec les kanjis pour Ciel, Grand, Terre et Démon *répondit-il sobrement. C'était clairement un nom Hingashien, aucun rapport avec les steppes*
- génial...je me tires...<soupire et pivote>
- Pour ce qui est du démon...Tu le caches mal.
- ça va hein j'ai donné ! <peste et jure dans les deux langues remontant la ruelle.>
- *Il tourna son regard vers Empty, aucune émotion perceptible*


De retour à l'appartement, elle avale une fiole de Thay, bien décidée à rejoindre Eylion, inquiète quant a cet énergumène et d'autant plus à ses dires, empilant ses affaires dans sa valise à peine défaite.

Yunaia sursaute et avise Empty.
- merde arrête de faire ça....
- Tu quittes cet endroit sur le champ.
- d'ailleurs, tu peux te pointer n'importe où, n'importe quand et sans passer par les portes ou... ? Hein ? C'était prévu oui…je range et je prends mes affaires, pourquoi ?
- Tu m'as entendu. Tu es une "cible potentielle" selon lui. Alors fatigue ou pas fatigue, tu viens.
- une cible pourquoi ?
- J'ai préféré venir te chercher plutôt que de trop parler avec. Mais si tu veux, je retourne philosopher avec lui.
- Et ça va t'excite pas je prends mon sac, je vais finir par croire que t'es inquiet pour moi <ricane>
- J'ai trop peur de te perdre, oui. Ça signifierai que je raterai ma chance d'affronter ce type.
- <ricane> on va dire ça, je sais très bien que tu m'aimes bien dans le fond....
- Mais oui mais oui...
Empty lui agrippe le poignée, et se téléporte au QG.
- <souffle un rire et s’accroche au pan de sa robe> on y va...Monsieur j'ai pas de cœur...


- Tiens, il est là, ton aimant à ennui. Eylion était à demi affalé contre le mur, à côté d'un cercueil imposant, à l'aspect plutôt lugubre
- Yunaia...? Empty...?
-Désolée...je suis sortie de l'appartement finalement...
- ...
[curious]- Eh bien, on peut plus se passer de moi ?
Eylion se releva aussitôt en prenant appui contre le mur derrière lui
- <repose son sac et s'installe au sol, elle en peu plus de sa journée, bien que son Ether semble allez mieux.> on m'a forcé à rentrer...
- Qu'est-ce qu'il s'est passé? *fit-il en fronçant des sourcils, n'ayant toujours pas de cache-oeil*
- Elrad.
- ...
- Amarijo...je crois euhhh...j'sais plus..<soupire> j'étais fatiguée avant la potion.
- Comment ça, Elrad... Qu'est-ce qu'il t'a fait?!
- rien pour l'instant....
Eylion était soudainement dans une crise de semi-panique
- j'ai rien Eylion...
[Curious]- Qu'est-ce qui s'est encore passé ?
- Tu es sûre? *dit-il en lui prenant les bras, presque à lui faire mal tout en la regardant sous toutes les coutures*
- Mais je flippe parce qu'il a dit...que pour l'instant son Maître s'intéresse pas à toi..alors... j'allais prendre une potion pour rentrer te prévenir et savoir qui sont ses ...bref...et Empty en a rajouté une couche en disant que j'étais une cible. et il m'a ramené.
- ... Tu as croisé Amahiro...? Est-ce qu'Elrad était dans les environs? *demanda-t-il avec un ton dur, précipité*
- <grimace à l'emprise le laissant faire, et sourit en coin> Eyl' je n'ai rien, mais je veux bien savoir de qui il s'agit là.
[empty]- Ce type, Amahiro... avait l'air balèze...
- Il allait arriver et Amahiro m'a conseillé de partir.

- Amahiro... faisait partie de l'Enclave pour laquelle j'ai travaillé, fut un temps... Je ne suis arrivé que sur la fin mais... Il y avait des choses qui se passaient à l'Enclave, des choses louches et... il y a eu une énorme trahison
- Hm... ça sent bon les ennuis tout ça.
- Une partie des fondateurs a cherché à se confronter à l'un de leurs pairs qui enseignait des valeurs contraires à leurs principes à ses élèves. Et ce dernier... Les voyant isolés... a tenté de tous les tuer sauf que l'un des fondateurs a réussi à s'enfuir et à prévenir le reste de l'Enclave
- Mais pourquoi tu es toujours dans des situations improbables ?
- Une bataille s'en est suivi et il s'est avéré qu'il y avait un paquet de traîtres au sein de l'organisation. Va savoir, je... Moi, je ne faisais partie que de leurs derniers membres...
- Et bien on dirait qu'il t'as pas oublié et il savait qui j'étais... <une moue suivant.>


- Et ce Amahiro... Il était parmi les membres, l'un des meilleurs épéistes... Et celui qui se trouvait parmi les traîtres, à... *Il frissonna* Ce type n'a jamais été net - On dirait une machine...<soupire>
[Empty]-Tout l'entourage de notre miqo'te porte-poisse mondial est donc potentiellement en danger.
- Il a tué une bonne partie des gens de l'Enclave... On a "gagné" de justesse ou plutôt... On a réussi à suffisamment les repousser pour ne pas être tous tués mais l'Enclave ne s'est jamais relevée.
- Tu vas vraiment rentrer, là ?
- Oui pourquoi ?
- Moui même si elle me rend toujours... mal à l'aise. Et non, tu ne rentres pas
- ...
- Tu restes ici ce soir *dit-il, ferme*
[Empty]- Clairement.
- mais..hmpf...<soupire> bien. Mais il a dit pas pour le moment, je risque rien je vais pas restée enfermée à attendre un psychopathe et m'arrêter de vivre. Empty n'a qu'à venir avec moi ?
- Je m'en fous, pour ce soir, je t'enlève et t'enferme
- Il dort sur mon divan, il a tellement envie de pouvoir buter ce type et de me prendre pour appât <souriant en coin et souffle un rire> dit comme ça je vais pas refuser.
- ...non, tu restes là.... Deux contre un. M'oblige pas à appeler Shadow.
- hein ? mais c'est qui lui encore ? non mais il y a combien de personne ici ou de shields au juste ?
- Il y en a 84.
- ...
- Hrm... Je suppose que tu pourras dormir dans la chambre, ce soir... Je pense que Solid ne m'en voudra pas, vu les circonstances.
- va falloir songer à une maison plus grande hein..<souriant finement>
- Non, je déconnais. 122. On est même pas une vingtaine. Pour de vrai.
- Oui en même temps c'est logique des milliers d'années à vous reproduire ou...fin' bref je veux pas savoir...
- ... Yunaia! *dit-il, éberlué* Je n'avais pas envie d'avoir ce genre d'image, merci
[Empty]- Il y a cinq Shield.
- Quoi ? ça ne fait pas de petit démon ou de bébé moitié-moitié ? désolée... <pouffe doucement>
Eylion continua de grimacer
- Et montre-moi ma chambre oui s'il te plait puisqu'on me séquestre.
Eylion soupira avant d'ouvrir la marche.

Une fois sa chambre découverte, Eylion l'emmena faire une visite guidée dans la bâtisse, puis dans le jardin. Il s’installèrent discuter un peu, pour finalement retourner dormir dans la chambre du Maître, Yunaia seule, Eylion prenant le divan.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:41


Yunaia bouquine tranquillement sur son tabouret au comptoir, la soirée est calme pour l'instant et les effluves du buffet et des fritures en cuisine en bas, remonte légèrement jusqu'à la glacerie, se mêlant à celle bien plus sucrées et fraiches du lieu.

- Bonsoir
- Bonsoir, bienvenue au Tapas...<d'un doux sourire, elle glisse le livre sous le comptoir avant de se redressée.>
- j'ai déjà entendu parler de cet établissement par Slaun
- Oh, je vois oui..<soufflant un rire> ce sont nos partenaires en effet et une amie.
- je viens d'arriver dans la région
- Dans ce cas bienvenue à vous dans la région.<étirant un doux sourire en coin> vous souhaitez la carte Monsieur ?...<cherchant à savoir son nom surement.>
- Kiaran Stonge
- Enchantée Monsieur Stonge...<d'un geste de main, elle l'invitera à s'installer s’il le souhaite, attendant sa réponse quant à la carte.> Kiaran s'assoit sur un des tabouret au comptoir.

L’échange fut bref au vue du calme et de discrétion de l’homme qui parcourra la carte un long moment. Puis ce fut l’arrivée surprise de Rhian, la jeune femme ravie de le voir il s’installa pour passer commande après un câlin quémandé par cette dernière pour le saluer. Les discussions se poursuivant.

- En parlant d'Eyl'... Est-ce que tu connaîtrais un lanceur de sorts parmi tes clients ou amis?
- Euh..mise à part lui, non mais je peux trouver <souriant en coin, elle s'agenouille sur son tabouret pour s'accouder un peu au comptoir.>
- Pourquoi ?
- Je te prendrais, sinon, une limonade fraise *Il rendit la carte et hocha la tête* Je compte vérifier si ce... ... Solid lui a lancé un sort ou pas - Oh..c'est donc ça...<sourit doucement l'air navrée, se redressant pour faire la boisson> je vais voir qui je peux trouver dans mes clients ou contact de confiance. Eylion est-il d'accord avec cette démarche ? <douce toujours préparant la limonade.>
- Merci, Yu'! *fit-il, soulagé* ... Heu, plus ou moins...

Yunaia glisse un regard a Kiaran qui ne semble pas l'avoir lâché des yeux depuis son arrivé, restant relativement neutre et discrète.

- <repose la boisson, une petite moue suivant> Me demandes-tu de t'aider contre son gré ? Vous affichez un sourire navré face à Rhian Vance.
- Ce n'est pas contre son gré, il sait, il est au courant...! *Il soupira* Il n'est juste pas très chaud mais j'en ai marre d'être sur le bas-côté pendant qu'il est peut-être en train de foutre sa vie une nouvelle fois en l'air!

Rhian encadra la boisson fraîche entre ses mains
- désolée d'avoir autant mis de temps à choisir, je vous prendrai un Thé glacé, sirop jus de pêche *remet la carte sur le comptoir*
- Je comprends, je lui dirais dans ce cas que je vais t'aider à trouver quelqu'un de confiance. Ce n'est rien comme j'ai dit vous aviez tout le temps...<amusée> un thé glacé à la pêche, très bien. <Rangeant la carte ensuite.>



- Franchement, si je m'écoutais, j'engagerai plutôt quelqu'un pour le tirer de là...
- Ce n'est pas la peine tant que tu n'es pas certain Rhian <soupire doucement> il semble aller bien malgré tout, je n'ai rien noté d'affolant ou d'étrange, fin'...si on veut, puisqu'il est constemment entouré de choses mystiques. <soufflant un rire>

- ... Oui, enfin... Trop à mon goût...
- Désolé de mon impolitesse mais j'ai un peu prés suivi votre conversation, que ce passe-t-il ?
- Oh, heu... Juste, heu... Disons que mon meilleur ami a une tendance à se mettre facilement dans les ennuis et... récemment, je pense qu'il est sous l'emprise de quelqu'un de manière artificielle. Alors je compte bien engager un lanceur de sorts pour tirer les choses au clair

Yunaia termine la préparation les laissant discuter un peu, restant songeuse et silencieuse.
Rhian commença à boire sa limonade de son côté
- Je vois, je peux essayer de voir dans mes contacts qui pourrai vous être utile
- C'est vrai? *dit-il, surpris*
- oui je ferai mon maximum
- Je vous remercie Monsieur Stonge, comme quoi les personnes peu bavardes peuvent être altruiste tout de même. <soufflant un rire> - Merci! *dit-il, radieux* En fait, moi, c'est Rhian Vance *Il tendit la main vers l'homme*
- Moi Kiaran Stonge *tendit la main pour serrer la main de l’homme* Rhian Vance la serra chaleureusement.


Rhian étant reparti pour laisser Yuna travailler, elle servira les clients, s'installant même en extérieur avec eux durant un moment avant de rappeler Rhian, désireuse de passer le reste de la soirée avec lui et de ne pas devoir attendre la fermeture pour lui jouer du piano. Néanmoins le programme changera légèrement en cours de route. Il viendra la chercher, une balade et dégustation de glace sur la plage est en prévision.


- Douce soirée à vous deux ~ <elle sourit avant de soupirer légèrement> Il y a longtemps que j'ai pas été en rencard moi...
[Drey]- Que les vents te soient favorable Blondie.
Yunaia s'en fou des regards aussi visiblement, toujours détendue et souriante.
Rhian eut un léger rire aux propos de Madison
[Oriko]- Bonne soirée! *entre deux bouchées*
- Je vous en donne un quand vous voulez, belle demoiselle...! *dit-il avec un sourire amusé*
- Oh ce n'est pas un rencart, une sortie entre ami, malgré les apparences, Rhian est tactile c'est tout. <amusée>
[Drey]-La patronne est la maitresse de la folie. Il lui faut un arlequin.
- Voilà pourquoi ce n'est pas un rencart, pour lui toutes les femmes sont des merveilles. Et moi je ne veux qu'un homme qui ne puisses voir que moi !
- Un ..erlquin?
-Il acquiesce gravement.>
- *Il leva son index libre* Tout à fait
- Exactement Koko.
- Madison, ou Mad <elle sourit en coin> Je suis du même avis, mademoiselle.
- ..mais c'est quoi...? - Un homme aux mille visages.
- Ah raté, elle ne partage pas non plus..<ricane navrée pour son ami>
- Oh, bah, tant pis... *dit-il, n'ayant pas l'air non plus de souffrir de la fin du monde suite au dire de Madison*
- ..mais..on peut pas avoir mille visage..*se touchant le visage*
- Toi non. Lui oui.
- Profitez bien de votre soirée entre amis en tout cas.
- Aller, avance le tombeur ! <ricane le poussant un peu, prête à le suivre.>
- ..comment il peut...?
Oriko semble interloquée devant Drey Var'emris.
- Bon, du coup, je me rattrape avec le soleil de Brumée! *dit-il avec un sourire et un clin d'œil* Bonne soirée à vous aussi !! *ajouta t'il chaleureusement*


Arrivé sur la plage ils partageront quelques mots, discussion et rire, avant de fuir devant la petite invasion de crabes qui se réfugieront sur le rocher non loin.

- C'est le genre de phrase qu'on peut facilement placer pour séduire une femme, même si le pan "glace" est plutôt remplacée par "un verre de vin"
- <soufflant un rire amusée en dégustant sa glace, rehaussant les yeux sur les feux de temps à autre.>
- Oh...il n'y a que toi pour penser à une chose pareil, mais en effet je suis surement...rouillée, enfin...non à vrai dire je suis novice <soupire amusée et dépitée>
- Arrête de dire vieille solitaire...! Tu es belle, magnifique, su-blime!
- je plains celui qui tentera, s’il s'y prend comme toi, je vais rater toutes ses approches, le pauvre. <ricanant>
- Oh tu sais qu'on m'a donné passé la trentaine il y a peu !
- Alors là, tu me vexes...!
- j'ai failli me vexé, c'est surement l'effet, indisponible et le chiot qui me suis partout. <Dépitée.> je te vexe ? pourquoi donc ?
- De me faire dire que mes approches pourraient passer inaperçues...!
- mais...
- Et pour le côté indisponible, peut-être que tu devrais te montrer, je ne sais pas... plus avenante? Tu pourrais faire tomber n'importe qui, si tu le voulais
- elles le sont pour moi, à cause de moi grand bêta <souriant en coin> une autre capitulerait. Et c'est d'ailleurs bien souvent le cas. Oui mais je ne le souhaite pas <haussant une épaule> et le seul que j'ai voulu...il n'est pas tombé entièrement. <ricane, fatalité.>


Ils prirent la fuite en direction du ponton pour profiter d'une nage, d'un jeu et d'une balade sous marine parmi les poissons colorés.


ils discuteront de la brigade entre autre, tout deux inquiet avant d'aller s'installer sur le transat.


Leur inquiétude montant toujours d'avantage au fil des échanges partagé, idées, à la limite du complot au final, souhaitant tout deux aider Eylion et mettre certaine chose au clair. Pour finalement arriver à une conclusion et une décision, un plan, une stratégie, un quitte ou double.

- Il a toujours été attiré par les femmes
- ça n'a pas de sens... sauf si on se souvient que Solid est un démon
- Je crois que c'est à cause de kristina...
- Kristina...?
- <cille et percute écarquillant les yeux> Oh mais c'est peut-être ça !
- Quoi? Qu'est-ce que tu veux dire?

- Il m'a parlé d'un contrat et Solid me l'a montré... Mais ce que disait le contrat, c'était du charabia pur... Je crois que c'était...
- Les hormones ou je ne sais pas...<ricane d'un mince sourire> un truc qui fait qu'il a été attiré du coup.
- "En échange de la malédiction qui a transformé l'état d'Eylion, je m'engage à lui... donner l'état d'une pierre..." *Il avait du mal à reconstituer le propos exact*
- ... d'une pierre ?
- Tu crois qu'il est influencé par... ça du coup? Ce collier...?
- Un contrat ? mais..tu veux dire qu'il a fait une sorte de pacte avec Solid pour qu'il l'aide avec le médaillon ? Non mais quel genre d'amis propose son aide avec des clauses...<agacée pour le coup>
- Oui, il y avait une histoire de pierre, ça, j'en suis sûr...!
- Oui c'est la pierre que Eylion porte comme collier je penses, mais j'ignores ce qu'il y a mis je sais juste que ça peut le faire changer d'apparence.
- Et j'ai tenu le contrat entre mes mains... C'était bizarre d'ailleurs, le contrat était à demi déchiré. J'ai hésité à le déchirer entièrement d'ailleurs mais... Avec des démons dans le coin...
- <soupire inquiète et contrariée> il ne m'a rien dit de tout ça...


Rhian la prit dans ses bras, profitant de l'étreinte réconfortante, l'air accablé.
- Je ne suis pas un combattant... C'est souvent Eyl' qui m'a protégé... Même de sa propre Femme à l'époque...
- Et malgré tout ce qui se passait, j'ai été incapable... de faire quoique ce soit, par peur...
- Alors on va le faire...ensemble, tant pis, peu importe ce qui ce passera, on moins on aura essayé, il est intelligent et si on a raison il sera reconnaissant, dans le cas contraire...il devra nous pardonner ou nous abandonner pour rester avec eux et là on pourra plus rien pour lui. Rhian Vnce soupira en hochant la tête
- Et c'est moi qui te protégeras !

- ... Il t'aime... Au moins tu as cette assurance... Moi, je suis... quoi? Juste le meilleur ami...
- Ne dit pas ça Rhian...<douce d'un sourire sincère, remontant da main d'une caresse sur sa joue> tu es comme un frère pour lui, crois-moi il est torturé en ce moment, il a peur de perdre ton amitié il me l'a dit il y a deux jours...qu'il sentait perdre son ami et ça le blesse énormément.
Rhian hocha la tête, toujours accablé

- On le fera... On creusera le fond de toute cette affaire - <hoche doucement d'un faible sourire se blottissant contre lui d'un soupire> il y a tellement de chose que je regrette, je suis las d'être trop gentille et naïve parfois.
- Que tu regrettes...?
- Oui des réactions que j'aurais dû avoir, j'aurais dû m'imposer <une moue suivant> mais j'ai...tellement peur de le perdre que je suis figée, peur de le contrarié ou de le décevoir mais...si j'avais sur pour se contrat ou ...si j'avais été plus curieuse et indiscrète...
- Tu ne pouvais pas savoir...

- Je sais, on ne pouvait pas ni l'un ni l'autre puisqu'il ne s'est pas confié entièrement, c'est aussi ça qui est étrange... il a accepté ce contrat c'est qu'il devrait pas être si terrible, il n’est pas idiot, ou alors il a pas vu certaines clauses, peut-être la partie déchirée. Mais...Rhian, sous l'emprise ou non, c'est quand même Soli qu'il a choisi...je veux dire...il l'aurait pas fait si il était pas tombé amoureux c'est vrai mais qu'il tombe amoureux à cause d'un contrat ou d'un sort d'accord, mais qu'il le choisisse lui, ça ...solid pouvait pas prévoir il y avait une chance sur deux.

- Non mais... On parle quand même d'un démon... Enfin, moi, je trouve ça bizarre... Si encore, Solid avait été un homme normal, je me serai dit que c'est une... Comment dire ça... révélation sur la sexualité d'Eyl'... Tu sais, quand je ne savais pas ça vis à vis de Solid, j'ai traîné Eyl' à la plage pour en avoir le cœur net.

- est en partie normal, ils ont leur part d'humanité encore, en fait la femme de leur ancien maitre avait commencé un processus pour les rendre humains mais il a échoué qu'en partie, Eylion s'appuie là-dessus. Rhian eut un air surpris à ce qu'elle disait avant de poursuivre ce qu'il disait

- Il ne m'en a pas parlé... Mais sinon, oui, je lui ai demandé de regarder les hommes et les femmes et de me dire ce qu'il ressentait en les voyant. Il a trouvé certaines femmes "jolies mais sans plus" et certains hommes "regardables mais sans plus" et c'est là que j'ai cru piger que l'apparence n'avait pas de réelle importance pour Eyl'... D'ailleurs, tu ne le sais pas mais il a quand même une préférence, le bougre... et ce sont les brunes. Mais ça, c'était avant de comprendre ce qu'était Solid.


Rhian la raccompagnera à son appartement, en chemin ils tomberont sur un shields plutôt..particulier et maladroit, Rhian le reconnaissant il s’engouffrera inquiet dans l'appartement avec yunaia trainée par le bras. Il finira par dormir sur le divan cette nuit là.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:42


Djin Sha'kel sirote son granita dans un bruit de fond de verre. Eylion Grenn entra à l'intérieur, jetant un oeil aux alentours
- <cille et rougit encore, riant ensuite> garde les pour toi ! <étirant un plus doux sourire navré> je doute que ce jours arrive Djin, je t'assures, je suis trop-...<tique et avise Eylion, ravie mais surprise.>
- Hrm... Bonjour *fit-il, de manière plus générale, avec une réticence certaine*
- On verra bien. *souriant à pleines dents*
- Salut ...<souriant en coin en douceur, se redressant>
- Salut.
- ... *Il haussa un sourcil* Il y a un problème? Yunaia se pencher et chope la bouteille de rhum planquée pour servir un verre.
- Un problème, non pourquoi ?
- Un problème? *sourit en coin* Bah non y a pas de problème. Y a un problème Yu'? *amusé*
- Hrm... Merci *fit-il en la voyant servir son poison de prédilection*
- <souffle un rire et hausse une épaule, elle rougit encore> aucun non, on me fait juste des éloges, comme toujours <glissant le verre au miqo'te, amusée>
- Des éloges...? *Il prit le verre et une première gorgée, perplexe*
- Ah ça.. C'est le lot de bien des femmes... *soupirant doucement* Et des miqo'te... *pouffe de rire*
- Des compliments, en règle général, que ce soit...<tique et avise Djin, le fourbe qui balance, puis soupire s'installant.> oui aussi. Eylion sembla confus aux propos de Djin, ne voyant pas ce qu'il voulait dire
- D'accord, j'ai loupé le début du chapitre, en somme
- Un peu oui <sourit doucement> Tout va bien de ton côté ? Yunaia cille un instant, elle étire un sourire et se redressera pour contourner le comptoir.
- ... Tout va bien *dit-il sobrement tout en continuant son verre, avec un air plutôt... détaché*
- Une nouvelle tenue ?


L'échange ce poursuivra entre amis, le temps que Djin finisse par prendre sa pause, Yunaia invitant Eylion à monter chez elle. Elle compte préparer des crêpes hingashiennes, pour son futur rendez-vous avec Kudoi, bien longtemps qu'elle n'en a pas fait. Évidemment, le miqo'te gourmand de ratera pas l'occasion de déguster encore une fois, les recettes de son amie.

Yunaia termine la crêpe à la viande pour la dernière, se doutant bien que celle-ci il n'en laissera pas une miette.
Yunaia alignant donc les trois plats à déguster sur le comptoir avant de s'installer à nouveau.

- Ça me fait penser... Après manger, tu voudras essayer... le Refuge Mental pour ton passé?
- pas pour l'instant non...<sourit doucement navrée> rien ne presse, j'ai besoin de temps.
- ... Tu sais, je peux m'orienter sur l'exploration uniquement de tes anciens souvenirs et pour le reste... *Il prit une inspiration* Je sais ce qu'il en est, Yunaia...
- Rien de ce que je pourrai voire pourrait me surprendre, même si je venais à croiser des souvenirs par incident
- <soupire doucement hochant> je n'en doutes pas et j'ai confiance en toi, le souci n'est pas tant ce que tu pourrais voir, mais je ne suis pas prête à en apprendre davantage...
- j'essaie déjà de me faire à l'idée de mon don et de l'entrainer.
- De toutes façons, techniquement, le Refuge Mental n'affiche pas les souvenirs à proprement parler... C'est plus une... représentation métaphorique des choses... Certaines scènes peuvent être bien présentes mais... C'est comme explorer un Rêve en fait.
- hm...<acquiesce> très bien, on le fera mais pas ce soir alors, j'ai juste envie de profiter de toi un peu et de discuter, et te voir engloutir le reste pour me donner ton avis. Eylion commença donc à goûter chaque crêpe.


- Hmm... Tu me diras si la soirée s'est bien passée *fit-il, détaché*
- tu ne viens pas ? <une moue suivant.>
- ... La soirée avec Kudoi, pas celle avec la chasse *précisa t'il, le ton très légèrement sec, presque imperceptible*
- Oh pardon...<souffle un rire, hochant> aucune raison que ça ne se passe mal, mais oui, je te raconterais si mes crêpes ont eu du succès.
- Je pense qu'elles en auront... *Les plats étaient presque terminés d'ailleurs*
- J'avais l'intention de venir te voir sous peu, ça me fait toujours plaisir quand tu débarque à l'improviste. <Amusée observant les plat se vider.>
- J'ai besoin de savoir quelque chose Eylion...je suis un peu inquiète, ou plutôt intriguée.
- ... Dès que j'ai l'occasion, je passe, tu le sais bien *dit-il avec un léger sourire désabusé avant d'entamer son rhum entre deux bouchées* Hm?
- <acquiesce suivant ses gestes du regard, cherchant un peu ses mots, appréhendant surement le futur échange.>
Eylion haussa son sourcil visible, la laissant chercher ses mots, perplexe
- Avant que Solide ne fasse le sort sur ta pierre pour dévier ta malédiction, est-ce qu'il...t'as fait signer un contrat, un pacte ou quelque chose ? je ne suis pas certaine de me souvenir si tu m'en as parlé.

- *Une de ses oreilles se dressa à cette mention* Hrm... C'est... un contrat qui a permis de transférer les effets de cette fichue potion dans la pierre
- pourquoi faire ? j'veux dire, en quoi un contrat était-il utile ? <curieuse> il ne pouvait pas le faire sans ça ?
- *Il soupira* Il y avait une malédiction contenue dans la potion... Aether et lui ont découvert que la clé de celle-ci était... un baiser d'Amour réciproque...
Eylion eut un rire acide à cette mention
Yunaia hausse un sourcil, écoutant attentivement.
- A partir de là, on avait le Choix d'attendre que je finisse par trouver... Ce qui, à cette période, n'était pas gagné... Ou bien d'y aller avec force... et pour Solid, ça passe par les contrats.

Yunaia écoute toujours, sans l'interrompre et sans le quitter des yeux.
- ... Quand il m'a trouvé, j'ai fait bien attention à ce qui était écrit... Il a utilisé des propos volontairement... comment dire... Des mots capables de m'éviter de payer un prix lourd. En résumé, de "sacrifier" l'état pur de la pierre en échange de la malédiction... La pierre a été créée par Light spécialement à cet effet. Et ça lui a demandé un sacré paquet d'énergie d'ailleurs... Même si je t'avoue... J'ai bien eu peur de m'être fait avoir... Ou de me faire piéger... J'ai lu et relu sans cesse le contrat avant de le signer... et quand je l'avais signé, j'étais toujours une Femme... Jusqu'à ce que Solid m'explique ce qu'il en était et qu'il fallait que je lâche la pierre.
- ...


Eylion soupira
- ... Le contrat a failli être détruit quand j'ai eu mon... premier baiser avec Solid
- hm...donc pas de baiser, cette pierre à juste aborder la chose si on peut dire ? <tiquant> comment ça détruit ? tout seul ? Ce baiser était le jour même de ce contrat ou tu veux dire, par la suite ?
- Oui, à cette période-là, j'étais encore dans ma Tour *dit-il en hochant la tête* Le baiser est venu bien plus tard... Alors que j'étais durant les tourments du Choix à faire
- Et quel rapport avec le contrat alors ? <haussant un sourcil>
- ... "Un baiser d'Amour réciproque"... Selon les termes de la malédiction... Je ne devrais plus être sous son emprise... Hors, la malédiction a été liée à un contrat. On ignore si c'est sa volonté à lui, à Solid, ou le fait qu'il y a un lien qui empêche la destruction complète dudit contrat mais...La pierre fonctionne toujours même si le contrat est presque déchiré en deux. Ce qui signifie que, globalement... Si le contrat venait à être détruit... Kristina n'existerait plus, la pierre devenant inactive.

- C'est Solid qui t'as embrassé ? <douce d'un fin sourire filant.>
Eylion hocha faiblement la tête

- ... Peu après que j'étais en pleine hésitation de me... *Il mima, à l'aide du pouce, le geste d'une lame en travers de la gorge*
- Je me doutes bien, tu ne l'aurais pas fait de toi même sinon j'aurais eu cette chance aussi durant ton hésitation, mais j'ai préféré ne pas faire le premier pas, par respect. <soupire au geste, hochant, puis se redressant ensuite pour débarrasser> si c'est ce qu'il a trouvé pour que tu ne le fasses pas, tant mieux. Tu souhaites donc garder kristina finalement ? <douce toujours curieuse> sinon tu aurais brûlé le contrat j'imagine.

- ... Le résultat aurait été le même... mais je doute que ça aurait changé grand chose *dit-il sobrement*
- hm... <soupire> Eylion grimaça à cette mention
- je te pensais plus...malin, curieux que ça Eylion. <une moue suivant>
- ...? Comment ça?

- un contrat, donné par un semi démon que tu ne connaissais finalement pas tant que ça, une pierre créer par un des siens, un baiser d'amour à donner pour briser le sort, tu signes, il t'embrasse peu de temps après et tu tombes amoureux d'un homme alors que tu as toujours aimé que les femmes, tout ça...est étrange et tu ne cherches pas plus loin, convaincu que tu es simplement amoureux. <douce dans un soupire inquiet> je trouves ça...un peu trop bizarre, si j'avais été à ta place tu retournerais Eorzéa pour savoir ce qu'il en est. Et puis... ajoute à ça cet appel linkperle que j'ai eu ce soir-là avec lui, et dont je me suis souvenu dernièrement, ça m'inquiète.

- ...!
Eylion sembla heurté par les mots de Yunaia, presque comme si elle l'avait frappé physiquement à voir sa tête.

- Le soir ou tu es parti, après ta dispute, le soir ou il t'a trouvé, il m'a éloigné de toi volontairement...refusant que je l'aide et que je viennes te chercher... il était mesquin dans son ton et il m'a dit...que si je venais, ma présence allait tout faire rater et te faire possiblement changer d'avis sur ce qu'il avait l'intention de faire. <soupire d'un doux et mince sourire navrée> j'ai eu peur sur l'instant, après son rire flipant en coupant la linkperle... et j'étais impuissante, je savais pas quoi faire ni ou te trouver...j'étais liée sans pouvoir intervenir. <la gorge nouée> toi tu...tu aurais retourné toute la ville, moi je suis restée comme une idiote à espérer qu'il t'aiderai, et aujourd'hui j'ai peur d'avoir pas su faire ce qu'il fallait, avec cette histoire de contrat.

- ... Parce... qu'il y avait un risque que tu me... dissuades de... Ce qui m'aurait condamné à poursuivre en tant que Kristina... *Il ferma l'œil* Je connais Solid, je connais Light, jamais ils ne m'auraient fait une chose pareille.


- Oui, donc quoi qu'il en soit j'ai été manipulée et évincée, parce que si je t'avais dissuadée, il n’aurait pas eu ce qu'il voulait, je suis en droit de possiblement penser ça non ? tu les connais depuis combien de temps Eylion ?
- ...
Eylion tapa du poing sur le comptoir
- <douce toujours> j'essaie juste de comprendre et de m'assurer qu'il n'y a rien d'étrange et que tu n'es pas en danger, tu le ferais pour moi, tu le sais.
- Je ne suis pas le genre d'imbécile benêt à me jeter tête bêche dans... Bordel, si Solid me voulait pour mon Corps, ça ferait une putain d'éternité qu'il me l'aurait pris!

- il ne te veut pas pour ton corps, non je pense qu'il est réellement amoureux lui. <douce d'un mince sourire> Eylion souffla
- Mais avant tout ça, tu as donné ta confiance aux shields à cause de quoi ? j'veux dire, ils ont fait leur preuve avant ? pour que tu sois à les défendre ainsi sans être objectifs. Réfléchi Eylion à tout ça, mets-toi à ma place ou à celle de Rhian qui sachons d'où tu reviens, si tu étais à notre place tu serais en train de chercher à t'assurer que tout va bien non ?

- ... Il y a des choses qui ne trompent pas... Des mots, des expressions, des actes... *Il ferma l'oeil douloureusement* Je t'entends, Yunaia, je t'entends... Mes... sentiments pour Solid ont commencé bien avant cette histoire de contrat... Alors même qu'il me considérait simplement comme l'un de ses nouveaux Fils.
- <hoche doucement terminant de ranger sa vaisselle en l'écoutant.>
- Il ne peut pas mentir... Et ce, de par sa nature. Chacune de ses paroles est un engagement... S'il promet d'aller chercher, je ne sais pas... une marchandise à Shirogane à pied, il est TENU de le faire. C'est d'ailleurs... *Il soupira* Un truc auquel j'essaye de m'habituer pour éviter des situations à la con.

- Bien...je te remercies, je comprends mieux, je suis en partie rassurée et je crois que tu devrais aller rassurer Rhian et lui expliquer tout ça. <sourit doucement> il a besoin de savoir et de comprendre aussi.
Eylion soupira
- C'est ce que je me suis efforcé de faire... Mais lui ne voit que le mot "Démon"
- <soupire> j'ai déjà tenté de lui expliquer un peu leur nature pour le rassurer, mais ça reste en parti des démon oui et il est inquiet, il sait pas si tu as creusé un peu plus ou non comme tu le ferais normalement, j'veux dire, comment sais-tu qu'il ne peut pas mentir et qu'il est tenu de faire ce qu'il dit ? tu en as une preuve quelque chose ? <douce lui souriant en douceur> Eylion, ne voit pas en moi une femme amoureuse et jalouse qui cherche la petite bête, juste une amie qui tente de comprendre de se rassurer et de t'aider à penser à toutes les éventualités, parce que...je suis bien placée pour savoir que quand on aime ou qu'on pense aimer, peu importe la raison, on est pas objectif et on ne creuse plus assez. Ne m'en veux pas d'essayer de prendre soin de toi aussi. <une moue suivant tentant de prendre simplement sa main dans la sienne.>

- ... Je sais très bien que tu t'inquiètes réellement pour moi, sentiments ou non... *dit-il en baissant les oreilles. Sa main trembla quand elle la prit et il baissa l'œil à ce contact* J'en ai eu des preuves, oui... ça n'explique pas tout, en effet... Et... *Il eut un rire amer discret* J'ai eu cette discussion de Confiance avec Solid, il y a très peu de temps de ça... Comme il le dit lui-même... Il ne veut pas me servir de belles paroles... En fin de compte, la Confiance est quelque chose qui se construit avec le Temps. Il n'y a aucune assurance... Quant au contrat... Il aurait pu... Mais il a préféré arrêter, insupporté à l'idée que je puisse... faire ça pour lui faire plaisir... Alors que je remettais en cause ma propre... Virilité... *Il soupira* Je lui ai dit que tout me paraissait trop parfait... Qu'il accepte que je puisse t'aimer en même temps que lui, tous mes doutes, mes réticences, mes... refus... Il veut mon bonheur au point de tout... Etre... un pilier, solide... un bouclier, comme son nom l'indique... Tu ne peux pas savoir à quel point je l'engueule à ce niveau d'ailleurs... Mais face à ces preuves... Comment douter...?

- <hoche doucement d'un doux sourire sincère s'étirant> d'accord, j'imagine qu'il n'y a que l'avenir qui nous le dira, je peux pas faire grand-chose de toute manière si ce n'est resté près de toi au besoin, et souhaitez que tu sois heureux et qu'il soit sincère. Quant à Rhian, je vais tenter de le raisonner un peu aussi pour qu'il se calme, on se voit un peu plus souvent ces temps, ça nous fait du bien et il a peur de te perdre tu sais, il pense qu'il n'est pas aussi important à tes yeux

- ... C'est bien ce que je disais...
- que moi et Solid. <une moue suivant> essaie...de le rassurer un peu, et laisse le faire sa crise, essaie de..comprendre ses craintes aussi.

- ... C'est un abruti. Je le laisserai trouver son lanceur de sorts... Mais si ce dernier est un danger pour la Brigade, je n'hésiterai pas à flanquer ledit lanceur hors du QG à grand renforts d'éclairs et de bourrasques

- <soupire> un abruti qui a toujours été là pour toi aussi, il se sent coupable de n'avoir rien fait avec ton exe femme, il veut pas commettre la même erreur. Tu arrives à le comprendre au fond de toi, si tu dépasses un peu ta colère non ?
Eylion grimaça, tiraillé à cette mention
- <hoche doucement souriant en coin> oui laisse le faire pour qu'il soit rassurer.
- Je sais bien...


Eylion hocha la tête. Il posa les genoux à terre et le front contre la main de la jeune femme. Plus un mot, pas d'autre geste, rien - Tu devrais...rentrer, aller le câliner, te détendre un peu et profiter des bons moment qui vous sont offert. Le reste tu verras bien avec le temps, laisse-toi vivre un peu et profiter de cette chance. <douce d'un sourire à son geste, la gorge nouée, autant dire que malgré qu'elle soit sincère et qu'elle l'aime à en crever, ses mots ne sont pas facile à prononcer. Elle viendra câliner sa main se penchant un peu pour reposer son front contre sa chevelure sombre.>
- ... Tu ne devrais pas dire ça...
- pourquoi ?
Eylion souffla
- c'est ce que tu as besoin, tu as fait ton choix tu dois le vivre pleinement, ne serait-ce que pour le fait que je puisses te voir heureux et non pas torturer.
- ... Tu... as maintenant les réponses à tes questions... J'espère que ça t'a rassuré un tant soit peu

- Oui, je suis rassurée, en espérant que je ne me trompe pas et toi non plus et puis je comptes bien rester près de toi, y compris dans la brigade et peu importe ce qui ce passera, que ce soit assister à votre mariage un jour <souriant en coin> ou à une complication parce qu'on s'est fait avoir, je saurais faire face et être près de toi pour t'aider.

Eylion resta silencieux Yunaia se redressera en douceur, restant assise le gardant contre elle, sa main dans la sienne sans un mot à son tour.

- ... *Il fut incapable de dire ou de bouger pendant un long moment avant de finalement se redresser, l'air placide. Il posa une main sur le dessus de celle de Yunaia* Tout ira bien
- <hoche doucement rehaussant les yeux sur lui, d'un tendre sourire, la gorge bien trop nouée pour réussir à répondre, se voulant confiante malgré tout.>
- Tout ira bien *réitéra t'il, sobrement*
- Tu ...mérites d'être heureux oui.<d'un murmure> tout ira bien.


Eylion releva l'oeil vers elle
- Tu le mérites aussi
- <étire un mince sourire, hochant bien que son air en soit résigné.>
- Tu. le. Mérites *dit-il, plus ferme, lui prenant la joue*
- Oui, mais c'est à moi de décidé si je le souhaite ou non, à personne d'autre. <d'un murmure navré, frottant doucement sa joue contre sa main.>
- ... Moi, je le souhaite

- <sourit en coin> tu sais bien que j'ai le don de tombée amoureuse des hommes qu'il ne faut pas ou qui ne me convient pas...et je te remercie de me le souhaiter, mais tu ne peux pas dicter mon cœur, il en fait qu'à sa tête le bougre et je n'ai pas envie de le contredire je suis trop docile, celui qui voudra le prendre devra s'armer de patience, détermination et briser pas mal de chose. Ce n’est pas gagné. <ricane>

- ... Je sais très bien ce que ça fait... quand le Cœur n'écoute plus la Raison... *dit-il avec un sourire blessé* Mais au moins... Le prochain, je suis sûr que ce sera quelqu'un de bien
- Quelqu'un qui aura la patience... Le courage... et l'Amour nécessaire car le reste ne fera que passer de manière superficielle
- <acquiesce doucement, remontant une main à son tour pour caresser sa joue et ajuster sa mèche rebelle.>

Peu de temps après, encore quelques échanges moins douloureux, plus amicaux...


- Aller oust, avant qu'il débarque...<soufflant un rire> j'ai du boulot.
Eylion eut un sourire avant de la relâcher et de s'éclipser
Yunaia rendra le sourire le suivant du regard.
- tellement rare de te voir passer par la porte...<aura-t-elle dit amusée une fois dans le couloir.>
- ... *Il revint sur ses pas*
- t'as oublié quoi ?
- ... Excellente remarque *fit-il, faussement nonchalant avant de lui offrir le sourire typique de la Malice*
- ...<rit> bonne nuit !
Eylion passa donc par la fenêtre mais juste avant, la main sur le rebord, il lui lança…
- Tu ne le vois pas mais... Je te fais un clin d'œil *lança t-il avec un léger rire avant de disparaître dans la nuit*
- <rit roulant des yeux, un éclat qui s'entendra surement jusqu’en bas.>
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:43


- Yu'...!
- Rhi'...!
- Je passais dans le coin alors je me suis dit que...

Yunaia rendra l'étreinte d'un bras, l'autre main prise par sa boisson et souffle un rire.
- J'aime bien quand tu te dis que...<amusée> navrée pour le rendez-vous décalé à dans quelques jours, j'en ai profité pour faire des réunions avec nos fournisseurs du coup, je viens d'en sortir. Tu vas bien ?
- Ce n'est rien, on va y arriver *dit-il avec un sourire* Je vais bien et toi?
- <rit doucement, hochant, bien qu’un faible sourire suivant> je vais bien oui...j'ai...eu la visite d'Eylion hier soir et j'espérais te voir pour en parler.

- je vais tenter de te rassurer au mieux dans ce cas, j'a pu en savoir plus hier soir...
- Ah?
- Il m'a expliqué pour son contrat... et il était tombé sous le charme de Solid avant ça, je ne penses pas que ce soit lié à un sort ou autre <soupire>
- Avant ça... ... Je ne sais pas si c'est rassurant ou non
- le contrat était surtout pour transférer la malédiction dans la pierre, une pierre que Light avait fait exprès, et s’il était partiellement déchiré c'est parce qu'il a failli être détruit la première fois que
- Eylion allait...en finir...sur le point de se foutre en l'air et solid l'a embrassé...mais...
- La première fois qu'ils se sont embrassés? *dit-il, perplexe, ne semblant pas voir le rapport*
- <sourit doucement et soupire> pour ne rien oublier...<fouillant dans un pan de sa robe> j'ai tout noté dès qu'il est parti, tout ce qu'il m'a expliqué en détail, son ressenti, les raisons qui font qu'il a confiance et ...je crois qu'on s'inquiète pour rien...Solid est vraiment amoureux et ça s'est construit entre eux avant cette histoire de malédiction ou de contrat.

Yunaia lui tendra le parchemin enroulé.
Rhian Vace prit le parchemin et commença à le lire.


- ...
... *Il lut donc longuement le texte avant de finir par soupirer. Il retendit le parchemin à la jeune femme* ... Il ne semble pas lui être arrivé... de mauvaises choses pour le moment.

- Non, au contraire même...<récupérant le parchemin dans un soupire> je vais garder se document précieusement on ne sait jamais, je veux qu'il puisse relire un jour ce qu'on a échangé...et puis... Rhian...on peu pas le forcer contre son gré...on doit respecter son choix, il sait qu'on est inquiet, il comprend, il sait que tu t'en veux, il le comprend aussi, à partir de là... on peut pas aller contre lui au risque de le perdre, on doit le soutenir, même si on pense pas comme lui. Et si ça part en vrille on sera là pour l'aider au bon moment, ou au contraire, on ira à son mariage avec solid qui sait..<ricanant>

- Je ne compte pas aller contre lui *fit l'Uldien, accablé* Je veux juste lui éviter... ce qu'il a subi avec Nitrischa... D'accord, ce Solid n'en a pas profité jusqu'à maintenant mais... Je resterai là à veiller et je ferai la vérification... S'il n'y a vraiment rien, je respecterai son Choix.


La longue discussion aura raison de la bonne humeur de la jeune femme.


- ... *Il alla pour la porter dans ses bras comme une princesse*
- <cille et souffle un rire s'agrippant à son cou> qu'est-ce que tu fais ?
- Te changer les idées! Allez, il y en a marre de s'appesantir sur tout ça. Comme tu l'as dit, on n'a qu'une vie, il faut en profiter!

- <ricane, suivant du regard la direction> et heu...tu comptes m'emmener ou au juste ? et je croyais que c'était toi qui avait des nuages devant ton sourire solaire. <souriant en coin.>

- Oui, hé bien, visiblement, je ne suis pas le seul alors il faut dissiper tout ça! A la plage!
- <souffle un rire> j'suis pas trop lourde ? on m'a dit que j'avais un sacré cul hier...<rit doucement>
- ça va, ça va. Ah, ça, je suis bien d'accord mais dans le bon sens! *dit-il en riant*
- <souffle un rire> je suis aussi ton fantasme ? tu imagines mes courbes sous mes tenues toi aussi ? <souriant en coin.>
- Hé, je suis correct moi... je mate discré-te-ment! Bon, je t'invite sinon à prendre ton souffle *dit-il sans la relâcher, avec un graaaand sourire*


- bah mon ami aussi c'est discret parce qu'il m'a lâché ça hier sans que je puisses voir la chose venir. <amusée, elle tique >hein ? mais...j'ai encore ma jupe ! Rhian se mit à rire avant de courir soudainement... Oui, oui, avec les vêtements! et fit un grand saut sur la fin avant d'atterrir dans l'eau. PLOUF!

- aaaaaah Rhian !!!! <Éclatant de rire durant la course avant de "plouf" se débattant pour remonter, elle galère, la jupe c'est tellement pas pratique.>
- Ouaah, elle est bien fraîche!
- raaaah oui mais....<se tortille et galère à mort pour retirer sa jupe comme elle peut, coulant parfois, riant, elle tousse aussi buvant la tasse de temps à autre.> Rhian l'aida un peu pour ne pas qu'elle boit trop la tasse, lui-même alourdi par sa propre tenue

- MES SANDALES !! <rit, dépitée battant des jambes.>
- Ah bah voilà, c'est ça de ne pas être préparée! *dit-il, gonflé à souhait*
- un cinglé ! <amusée malgré tout.>
- Oui mais le meilleur *dit-il avec un rire, index en l'air*
- tes bottes en cuir....tu vas couler...<riant doucement, elle tente de le tenir après avoir mis sa jupe sur sa tête, tenant ses sandales dans une main, elle à l'air très ridicule oui, mais pour le sourire, c'est réussi.>

- je gagnes donc une glace, dans ma propre glacerie ou tout est gratuit pour moi hm ? Rhian aura un sourire de l'irrécupérable, mains sur les hanches

- Bon, bon, on peut remplacer par un verre à la Luciole à la rigueur!
- <hausse un sourcil et sourit en coin> tu m'invites à sortir pour boire un verre ? vraiment ?
- *Il leva un index* Entre amis, promis, parole de liber... Ouais, non, ça ne fait pas crédible *dit-il avec un rire*
- ....
- Bon, sérieusement, oui, entre amis. Je ne ferai jamais ça à Eyl', ni à toi *dit-il en poquant le nez de Yunaia*
- D'accord alors, c'est pas un rencart mais un rendez-vous pour un verre entre ami... J'allais te demander un dîner moi...mais un verre ça me va...<ricanant au pock, haussant une épaule>
- Alors va pour un dîner! Ils doivent bien avoir de bonnes spécialités, là-bas. Ça fêtera le futur magazine, au passage.
- va pour ça, et le prochain tu me le cuisinera toi...<malicieuse, plissant les yeux, joueuse dans un air de défis.> Aussi oui !
- Ouaah... T'as le sens du risque, toi!


- Je suis curieuse <rit doucement déviant le regard sur la plage, elle tique amusée> oh super on a fait les zouaves devant mon serveur qui se prélasse.
- Oh...
-On va le saluer ? je vais devoir rentrer sous peu de toute manière...il sera content de voir Docteur mamour...et je vais chercher nos affaires qui flottes. <ricane>

Après un échange sympathique avec son ami serveur, elle finira par laisser les deux hommes sur la plage pour retourner au travail, à nouveau de bien meilleure humeur.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:43

Yunaia est assise sur son petit tabouret, derrière le comptoir livre en main, son petit chiot dans son panier endormi. A cette heure ci- mise à part quelques enfants qui sortent avec des glaces en souriant ravi, le Tapas est relativement calme.
La haute silhouette sombre de Velren passa alors le seuil de la porte du Tapas, le grincement discret de celle-ci annonçant son arrivée. La femme portait une tunique noire fendue sur le côté sur un pantalon et des bottes hautes assorties. Ses bras étaient couverts par des gants tout aussi hauts. L'étrange bijou serpentin qui emprisonnait sa longue chevelure suivit son mouvement.

Elle s'approcha ensuite du comptoir, offrant à Yunaia un mince sourire cordial.
- Salutations, hm... Dame Yunaia si je ne me trompe pas? fit-elle de sa voix perpétuellement calme et posée.
Rehaussant les yeux dans un sourire qui s'étira au moment de l'ouverture de la porte, prête à accueillir un client, elle se figea un instant, suivant du regard la femme en sa démarche d'une prestance certaine, elle ne mettra pas bien longtemps à la reconnaître, déposant son livre alors que son regard pétillera d'une lueur amicale à son tour.

-Oh, Dame Velren, bonjour, oui c'est bien moi yunaia...<soufflant un rire, délaissant son livre pour se redressée> Je suis surprise et ravie de vous revoir, bienvenue au Tapas.

Elle hocha la tête avec une certaine élégance tout en joignant les mains devant elle.
- Je vous remercie et je suis fort aise de voir que vous vous souvenez de moi.
Elle désigna ensuite brièvement l'un des tabourets.
- Puis-je?
-Oui bien sûr installez-vous..<soufflant un rire, elle lui glissera la carte, souriante toujours, encore réellement surprise> comment vous oublier après tout vous étiez l'une de mes premières clientes à l'antique, et j'appréciais chacune de vos visites, qu'elles en soient brève ou non, nous avons échanger certaine conversations qui m'ont beaucoup plu, et puis...après tout nous avons un ami en commun également. <amusée>

Elle eut un discret air surpris tout en prenant la carte avant d'esquisser de nouveau un sourire cordial.
- Je me souviens, certes, bien que j'ignorai avoir été parmi vos premiers clients. J'en suis honorée, d'autant si vous avez pu passer un moment agréable. Comment allez-vous depuis?

<rit doucement et s'installe, attendant sa commande, lui laissant le temps> eh bien, beaucoup de changement, de serveuse à cheffe de salle me voilà gérante d'ici depuis peu. Je vis juste au-dessus et je m'y sens bien, nous organisons des soirées, je fais d'agréable rencontre, j'ai eu des phases difficiles, comme un peu tout le monde mais je me relève toujours plus forte et déterminée. <étirant un sourire en coin filant> et oui, à cette époque je venais d'arriver en Eorzéa, depuis Kugane.
La femme scruta la carte un instant avant de la rendre.

- Un thé aux épices, je vous prie, fit-elle sans se départir de son sourire. Voilà un parcours remarquable et je vous souhaite de poursuivre sur cette voie. Je regrette de donner mes félicitations avec du retard.

-<sourit en douceur, hochant, elle se redressera alors pour pivoter en direction de la kitchenette, venant préparer le thé, l'eau déjà chauffée au préalable, elle souffle un rire> mais non, pourquoi regretter ? comme on dit vaut mieux tard que jamais, et puis les regrets ne servent à rien Dame Velren, on ne progresse pas en regrettant.

-<Elle viendra reposer ensuite la tasse> ne sortez pas votre bourse, c'est pour moi ça me fait plaisir <d'un radieux sourire dévoilant légèrement ses fossettes que peu a la chance de voir, elle viendra se rasseoir face à la cliente par la suite.>

- Hm... Certes, s'appesantir ne sert pas à grand-chose bien que le regret ait l'utilité de nous pointer les Leçons à apprendre. Je ne puis accepter sinon, fit-elle, courtoise avant de poser une main sur le haut de son torse et de rajouter. Bien que le geste me fasse plaisir.

-<incline du chef, souriante, elle n'insistera pas, trop respectueuse envers la femme pour s'imposer> vous avez raison également, on apprend de ses erreurs si on émet un regret. Je vous remercie pour vos félicitations, ça me touche beaucoup, peu savent le chemin que j'ai dû parcourir pour arriver ici. Êtes-vous dans la région un temps, ou est-ce un simple passage curieux dans l'établissement ? <Curieuse et amusée sans la quitter des yeux.>
Elle chercha un sucrier du regard avant de répondre.

- J'admets voyager ci et là. Etant de passage, j'ai entendu parler de cet établissement donc je pourrai dire un peu des deux. Pour le reste, hormis le bref résumé que vous m'avez narré, je crains faire partie de ceux qui ne peuvent se rendre compte de ce que vous avez traversé.

-<acquiesce, souriante, elle semble surtout fixée la femme, d'une certaine admiration, une pointe d'interrogation dans le regard, songeuse avant de finalement tiquer au fait qu'elle semble chercher quelque chose> il vous faut quelque chose Madame ?

- Un sucrier, fit-elle avec un sourire discret d'excuse. En auriez-vous un?
-Oh bon sang oui bien sûr...<rit volontiers, bien que navrée à son tour, bondissant de son tabouret pour aller le chercher> ça alors, je n'y pense pas toujours, rarement à vrai dire, à croire que tous mes clients le prennent sans sucre leur thé <amusée le déposant avec soin, une petite cuillère accompagnant, elle se réinstalle et s'accoude un peu sans gêner la cliente>

Elle hocha la tête avec une certaine élégance avant de s'atteler à sucrer avec outrance son thé... A se demander si son thé n'était pas constitué maintenant à moitié de sucre.

- Je vous remercie, fit-elle avec un sourire cordial. On dit, hormis cela, que l'ignorance n'est pas un crime hormis le fait de ne pas chercher à y pallier. Comment en êtes-vous arrivée ici?

-<cille la voyant faire et se pince les lèvres, fidèle à elle-même malgré l'attitude de la femme, elle ricane un peu> j'ai presque envie de dire, pourquoi ne pas verser le thé dans le bol ? <soufflant un rire, puis plus sérieuse ensuite> et vous avez raison, pour l'ignorance, je devrais le mettre sur mon panneau d'affiche, au vue de certain énergumènes qui passent ici. <amusée> hé hm..j'ai quitté mon ancien emploi pour un voyage chez moi en Hingashi, une affaire de famille, et ne sachant pas si j'allais pouvoir revenir j'ai dû démissionner, finalement je...suis revenue, en partie pour revoir Eylion, il avait besoin de moi, mais je n'ai pas eu le courage d'y retourner et mon ami C'thay, médecin ici, a proposé ce poste aux fondateur, ils me l'ont accordés sans broncher. <souriant en coin tendrement, d'une certaine fierté perceptible.>

- Je n'ignore pas avoir des goûts particuliers, répondit-elle avec un sourire paisible alors qu'elle s'employait à mélanger le tout. Un voyage en Hingashi?

-Oui, je...ma meilleure amie d'enfance avait, semblait-il des informations quant à ma vrai famille et mes origines, mais...seule et...fin' je n'ai pas pu poursuivre la piste, et…disons que Eylion ici était plus important, j'aurais pu creuser un peu, je crois que possiblement j'ai eu peur aussi, d'apprendre des choses sur mon passé, alors j'ai profité de l'occasion pour rentrer plus tôt. <souriant en coin finement, toujours aussi honnête.>

Elle lui offrit un mince sourire navré.
- Dois-je comprendre que vous ne savez rien de vos origines?
-Non, enfin' à présent j'ai une piste on va dire, et on m'aide à en savoir plus mais, je prends mon temps, il y a.…d'autre priorité. <étirant un doux sourire bref>
Elle déposa la cuillère dans un tintement et prit la tasse, le dos droit, avant de souffler sur le dessus. Elle en prit ensuite une gorgée réduite pour éviter de se brûler.
- Comme...? demanda t'elle en relevant son regard clair vers la jeune femme.

-Comme ? <cille un instant suivant chaque geste du regard, n'ayant pas compris sa demande, puis finalement >oh mh...j'ai fait un rêve ou un songe, peut-être parce qu'il s'est avérer que c'était réel, un souvenir. Un village, Namai, je viens de là il semblerait. <d'un doux sourire, elle se redressera néanmoins un peu embarrassée pour aller se faire un granita cerise.>
- ... Était-ce un souvenir heureux...? demanda t'elle en buvant de temps à autre son thé, son regard passant de sa boisson à Yunaia par moments.

-Hé bien, oui et non, j'y ai vue des visages familiers, des gens qui ont tentés de me protéger, j'ai aussi compris pourquoi j'avais été placée en famille dès mes quatre ans à Kugane, et d'ailleurs mon chien s'appelle Bao, c'était le nom enfin, une partie du nom à mon grand-père. <souriant en douceur.>

- Pourriez-vous développer...? Enfin, dites-moi si je suis trop indiscrète.
-hé bien je...j'imagine que je peux avoir confiance en vous, c'est indiscret oui, mais c'est surtout...le lieu qui me dérange un peu <bassement sur la fin, un peu gênée> et à vrai dire je préfères taire la suite pour l'instant parce que je n'ai pas pu en savoir davantage, je préfères attendre un peu. <sourit doucement navrée.>
Elle hocha la tête avec un mince sourire d'excuse.

- Je souhaite simplement comprendre ce qui vous effraie. Je suppose que cela doit être important pour ne pas développer davantage en ces lieux.

-<hoche doucement, d'un doux et mince sourire> oui c'est...assez important en effet, et j'ai encore du mal à me confier, très peu savent de quoi il s'agit, mais Eylion prend soin de moi et il m'y aidera, on a déjà quelques projets en cours.
- Hm, il ne s'agit donc pas uniquement de simples réticences, fit-elle en avisant un peu la jeune femme. Des projets, vous dites? Il est vrai que je n'ai guère eu le temps de croiser ce dernier même s'il m'avait paru... quelque peu troublé la dernière fois que j'ai pu le voir. J'espère que ce ne sont pas des ennuis graves.

-Il est mieux placé que moi pour vous en parler sur ce qui le concerne, et quant à moi, grave, non je ne crois pas, à vrai dire je ne sais pas encore. <soupire d'un mince sourire navrée à nouveau> et ce ne sont pas que des réticences non. <sirotant son granita.>

Elle esquissa un sourire discret tout en hochant la tête, reposant la tasse vide. La cuillère avait été posée de manière impeccable sur le côté de la petite assiette.

- Certes, et je n'ignore pas que si cela l'était réellement... Je le saurai. Donc, en ce qui vous concerne, si je vous suis bien jusqu'ici... Bien que vous ayez une fort bonne position, quelques troubles vous guettent malgré tout?

-Hé bien je ne connais personne qui ai une vie impeccable sans quelques trouble oui..<soufflant un rire> mais, je les affrontes comme je peux et je suis bien entourée. Ça ne m'accable pas au point de ne plus avoir envie d'avancer, j'y prend...comme un moteur même, je dirais.

- Un moteur...?
-Je me sers de ça pour avancer <hochant doucement> je suis du genre ...déterminée, un peu bornée aussi, et plus on m'attaque ou on m'accable plus j'ai envie d'en sortir la tête haute. <haussant une épaule.>

- Voilà une philosophie des plus honorables, fit-elle avec un sourire discret d'appréciation. Et vous me semblez bien entourée également. Je suis d'autant plus rassurée de voir que, depuis le Temps, vous fassiez partie de l'entourage de notre ami commun. Les affres de la solitude sont des choses que je ne souhaiterai à personne.

<Acquiesce doucement, lui rendant un même sourire discret mais délicat> il est bien entouré aussi, hm...néanmoins, j'ai...fin' vous connaissez Rhian ? il cherche un lanceur de sort digne de confiance, vous n'en auriez pas sous la main par hasard ?

- Je l'ai croisé à quelques reprises par le passé, en effet. Tout dépend quel type de lanceur de sort il recherche.
-hm...un lanceur capable de discerner une malédiction, envoutement, quelque chose comme ça <soupire> en fait j'en sais rien précisément, ni les termes. <d'un sourire navrée, songeuse par la suite.>

Elle composa un air légèrement surpris.
- Souffre t'il d'un mal quelconque?
-Bah c'est qu'il aimerai savoir justement, s'assurer qu'il soit pas sous l'influence de quelqu'un. <soupire>
- Hm, il m'est possible de discerner ce genre de choses mais quant à les traiter, je crains qu'Eylion ne soit le plus à même pour régler ce genre de cas.
-<hoche doucement sirotant son granita, songeuse> j'en parlerais a Rhian, je vais déjà voir si de son côté il a trouvé quelqu'un, mais je vous remercie et vous tiendrai au courant. <d'un sourire amical, rehaussant les yeux sur elle.>

La conversation sera alors interrompu par l’arrivé du miquo’te….
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:44


Eylion entra à ce moment-là de la discussion. Il se figea, quelque peu surpris de trouver Velren là. Celle-ci tourna la tête vers Eylion, le saluant d'un hochement de tête courtois.

- <sa paille entre les lèvres, elle cille un instant à la porte s'ouvrant, dévoilant l'arrivée du miqo'te, un doux sourire s'étirant> Bonjour Eylion.
- Hrm... Bonjour, Anrad *fit-il, dubitatif. Un véritable échange de regards se fit entre les deux, tel un dialogue silencieux durant lequel l'œil du Miqo'te était plissé*
- Salutations, Eylion. Je vois que vous semblez bien vous porter *fit-elle avec un mince sourire*


Yunaia se redressera pour aller chercher le fameux poison du miqo'te, servant un verre en les laissant dans leur duel de regard.
Eylion Genn hocha la tête, sur la réserve avant de tourner l'œil vers Yunaia après cet échange "particulier" lui offrant un sourire.
- Bonjour, Yunaia... Hm... Si ça ne dérange personne, aujourd'hui, j'ai décidé de faire un enlèvement. Je t'invite à reposer la bouteille parce que... En fait, je ne te laisse pas le choix.
- Je te l'ai dit, tu m'enlèves quand tu-...ah ? <soufflant un rire, elle repose la bouteille> maintenant donc ?
- *Velren sembla surprise par les propos du Miqo'te, les regardant tour à tour*
- Maintenant *fit-il avec un sourire assuré avant de tourner l'œil vers Velren* Désolé, Anrad
- *La femme hocha la tête avec élégance* Faites, je vous prie.
- Merci Madame <d'un sourire ravie et amusée par la situation, bien qu'intriguée> Est-ce que...je dois me changer ?
- Non. Quand je dis maintenant, c'est maintenant *dit-il, faisant le tour du comptoir pour la saisir par le poignet et... Oui, littéralement l'emporter sans lui laisser le temps*
- Au revoiiiir dam-...<sortant>
- *Sous les yeux un peu éberlués de Velren qui n'eut pas le temps de dire quoique ce soit*
- Il y a une urgence ? ...<inquiète finalement.>

Eylion ne répondit pas, l'emportant tout simplement
- Accroche toi bien
Eylion activa l'éthérite avec un sourire empreint de mystère.
- <cille et l'enlace, s'accrochant donc...>



[center]

Ils arrivèrent en pleine effervescence. Les rues étaient bondées de monde. De multiples stands avaient envahis les environs et une musique festive se mêlait au brouhaha des passants. Festive? Ils étaient bien en plein festival. Shirogane fêtait aussi bien la Commémoration que la fin de l'été. Le Miqo'te, sans attendre, tira la jeune femme par le poignet pour se frayer un chemin jusqu'à une boutique de vêtements de façon à ce qu'ils puissent acheter le nécessaire pour se fondre dans la foule et s'accorder à l'ambiance générale.  

- Oh bon sang ! <Éclate de rire, le regard pétillant, elle bronche pas se faisant trainée ou bon lui semble en observant les festivités tout autour d'eux, même la fatigue du trajet n'a aucune conséquence tant la demoiselle semble sur un petit nuage.>

Il ressortit de la boutique avec une tenue plus appropriée pour les lieux, un suikan noir avec les geitas et le bas assorti.
- Hrm... *Il semblait avoir du mal avec les geitas d'ailleurs*
- <souffle un rire lui souriant visiblement émue, et amusée> tu es très...élégant comme ça, mais...qu'est-ce qui t'as pris ? je croyais que tu ne voulais plus venir ici ?

- Quand j'ai... appris la nouvelle, je me suis dit que ça pourrait te plaire *dit-il en ajustant son haut, peu habitué* Il y a moins de risques dans une foule et puis... Je suis là. Tu ne vas pas rester non plus cloîtrée au Tapas
- <hoche riant, elle lui chope à son tour le poignet et l'emmène dans la foule en direction de la grande ruelle> Super !! viens je dois aller chercher quelque chose !

Les multiples opportunités du festival leur étaient maintenant ouverts. Plusieurs stands étaient disponibles. L'un proposait un jeu d'adresse pour tenter d'attraper des poissons rouges ou rares à l'aide de filets fragiles. Un autre était un stand de tir d'arme à feu pour obtenir des prix divers. Un stand original proposait pour le même prix la possibilité d'avoir un ticket pour un plat totalement aléatoire. Une femme déguisée en geisha ensanglantée vantait les mérites de sa hantée. Un fier combattant torse nu défiait quiconque voulait bien l'affronter. Un spectacle de danse mettait en scène deux jumelles aux tenues chatoyantes.

- ...<rit elle ne ratera rien des stands> tu participes si on fait des jeux ou tu me regardes faire ?
- *Il soupira* Comme... tu le sens...?
- Bonjour...je reviens pour le collier...finalement...<soufflant un rire>
- ...?

Yunaia profita du fait qu’ils soient enfin à shirogane pour récupérer une commande visiblement avant de choisir en premier lieu le stand de tir, suivant le miqo’te.

- J'ai toujours voulu essayer de tirer sur quelque chose sans que ce soit dangereux ou violent !
- Va pour le Stand de Tir alors!
- La...maison hanté on oubli par contre...<grimace, souriant en coin.> <tapote des mains ravies, le suivant.>
Yunaia est retournée à l'adolescence subitement.
- ... Je te rassure, de mon côté, il n'y a aucun souci... J'ai vérifié *dit-il avec un sourire en coin* Pour la maison hantée.

Le stand de Shateki proposait plusieurs cibles à abattre pour gagner assez de points et obtenir ainsi divers prix. Les cibles étaient des cibles rondes, peintes en rouge, de tailles différentes. Les plus petites rapportaient le plus de points. Les points pouvaient, ainsi, aller de 1 à 4 d'un seul tir. Le fusil avait droit à 3 essais avant de comptabiliser la somme totale des cibles touchées. Il était possible de recommencer pour avoir un nouveau résultat mais il fallait repayer pour une nouvelle chance.

- Ah ? <Soudainement partante au final>
- Evidemment, je n'allais pas te proposer un tel festival sans m'assurer que rien ne pourrait gâcher les choses

Il y avait beaucoup de babioles peu coûteuses et peu remarquables. Seuls quatre lots se démarquaient: une petite peluche de Kojin pour 3 points. Pour 4 points, il était possible d'obtenir un sachet rouge, brodé main, avec le symbole de la chance brodé en doré dessus qui contenait une amulette porte-bonheur. Pour 6 points, un collier coûteux était disponible, un pendentif délicat formait avec ses branches argentés une fleur de lotus qui laissait voir à l'intérieur une pierre d'Ether. Pour 7 points, le grand prix était deux tickets pour un restaurant traditionnel de luxe avec spectacle.
Les trois premiers essaie furent catastrophique, Yuna n’ayant jamais tenu un fusil.

-Aaah, ça nous fait un lot à 2 points. Est-ce que vous voulez en réclamer un ou retenter votre chance?

- Tu veux que j'essaye ou tu veux recommencer?
- Je retentes...mais c'est moi qui paie <ricane glissant un regard sur le miqo’te pour reposer les pièces ensuite.> Oh mais tu vas essayer aussi je veux te voir tirer. <ricane>


Elle remportera l’un des deux lots qu’elle visait, ravie de porter le collier, elle laissera le miqo’te essayer, après deux essaie aussi, il repartira avec l’amulette porte bonheur.

-On peu y revenir plus tard <rit doucement> et puis un porte-bonheur c'est pas si mal avec ta poisse légendaire.
- *Il prit l'amulette, dépité* Oui, c'est vrai. Tu aimerais faire quoi ensuite?
- Aller je suis tentée par la maison hantée, elle est où ?



Une geisha aux joues ensanglantées de larmes de sang invitait les passants à entrer dans son auberge hantée d'une voix presque éthérée.

- Entrez, entrez... Profitez des bienfaits de notre Ryokan. Sources chaudes... Plats et divertissements... A la fin de votre séjour, je vous garantis que vous ne voudrez plus jamais en... ReSsoRtiR...



-....
- t'es certain que...?
- Mais oui *dit-il en soupirant* En plus, ce n'est pas le même contexte... Je te l'ai dit, ça ira pour moi... Moins sûr pour toi *dit-il avec un sourire amusé*
- <ricane et hoche, elle relève le défi sans souci> allons-y, je vais te surprendre !

Ils se dirigèrent donc vers l'auberge, la Geisha les suivant du regard avec un sourire... démoniaque. En passant le seuil de l'entrée, ils arrivent dans un hall décrépi, sombre et lugubre. Il y a un espace pour laisser les chaussures comme dans toutes les maisons traditionnelles hingashiennes. Vous remarquez qu'il y en a beaucoup délaissées dans le meuble. Certaines chaussures ont l'air si anciennes qu'elles sont couvertes de toiles d'araignées. La seule case libre semble être faite pour les nouveaux visiteurs, aucune... poussière contrairement aux autres comme si elle les appelait.

- ....on doit vraiment retirer nos chaussures ? <grimace, avisant ses petits petons, mi-amusée, mi- inquiète.>
- Tu veux laisser tes chaussures là? *demanda t'il avec un sourire* Je crois que c'est à notre choix
- Non je les garde alors, si je dois fuir comme une vierge effarouchée je veux pouvoir courir <soufflant un rire>
- Alors avançons *fit-il en se mettant en route avec un petit sourire provocateur*


Un long couloir lugubre fait suite à l'entrée. Il est impossible d'en voir le bout tellement il est sombre. Plus ils avancent, plus l'entrée disparait dans les ténèbres. A part leurs souffles communs et le grincement de leur pas sur le parquet vieilli, il n'y a aucun son.

Eylion avait vue juste, malgré qu'elle soit curieuse et amusée, elle agrippera sa main comme une gamine en suivant d'un pas lent le long couloir. Il aura un sourire amusé à ce point.

-Tu es sûre que ça va aller...? *fit-il, taquin alors que ses pas résonnaient sur le parquet grinçant*
- bah oui, t'es là de toute manière non ? <fit-elle faussement détendue bien qu'un peu crispée sur sa main, sans réellement en avoir conscience> c'est qu'un jeu ¨! <dit-elle pour se convaincre surement, sans se défaire de son sourire.>

Ce fut alors qu'un long gémissement lugubre se mit à retentir dans le couloir interminable. En regardant en arrière, ils peuvent s'apercevoir que quelque chose semble s'approcher à toute vitesse, prenant tout l'espace du couloir. Cette chose est si lourde que tout se met à trembler autour d'eux. Alors que ça se rapproche, ils peuvent voir qu'il s'agit d'un raz de marée de corps amoncelés, des mains, des pieds et des bouches déformées entremêlés dans un miasme de chair... et cette vague putride fonce tout droit sur eux!

Yuna jetant un coup d'œil derrière elle, elle relâche sa main et se figea en venant cacher ses yeux dans un couinement surpris, elle rit en partie, mais niveau réflexe de survie c'est zéro, elle ne bougera pas.

- *Lui fut plus réactif, lui prenant le poignet pour l'inciter à courir pendant que la chose immonde gagnait du terrain sur eux* Allez, ce n'est pas le moment de rester figée...!
- Ah merde !! <riant elle court avec lui dans le long couloir interminable, haletante regardant autour d'elle pour tenter de trouver une échappatoire.>

-"AAaah... SaU... Raahh...!" *Les multiples voix hantées s'échappaient du monstre qui les suivait inexorablement*


Après un temps à courir de la sorte, ils arrivèrent au bout du couloir, devant une sorte d'ascenseur à l'ancienne à levier.
- Là! - Raaah mais lâche nous !!!! saleté !!! <Se prenant au jeu entre inquiétude et amusement.>
- Je crois qu'il t'aime bien! *fit-il, hilare*
- tire tiiiiire sur le levier !! <aidant le miqo'te, vue sa force ...il vaut mieux.>
-J'ai du succès partout c'est pas nouveau !! <riant tout autant.>

En activant le levier, des cloisons traditionnelles se mirent à fermer l'ascenseur lentement... très lentement alors que la vague se rapprochait de plus en plus. BLAM! A la dernière minute, les portes se refermèrent dessus, quelques gouttes de sang éclaboussant leurs visages communs.

- *Les oreilles du Miqo'te tiltèrent à l'éclaboussure* Erk...

Dos au mur de l'ascenseur, essoufflée, elle ricane et tente de reprendre son souffle un soupir de soulagement en lui souriant.
- Alors, on fanfaronne toujours? *fit-il en essuyant le sang du dos de la main, avec un sourire amusé*
L'ascenseur se mit à descendre plus bas... toujours plus bas... Dans les entrailles du Ryokan.
Quelques gémissements de damnés pouvaient se faire entendre par moments, lugubres.

- Oui oui ça va je gères mais...en fait je pensais à une illusion j'ai pas pensé courir je me suis dit que ça allais juste nous passer par-dessus...<.ricane blasée> je vais être plus réactive Monsieur Grenn promis !
- *Il eut un léger rire* Je ne sais pas qui voudrait se faire passer dessus par...
- ...*Il toussota, gêné*
- <hausse une épaule, soufflant un rire.>
- Oui, non, oublie, quand on parle trop vite... *dit-il, dépité*

L'ascenseur s'ouvrit enfin sur une immense caverne naturelle. Des chandelles flottantes éclairaient les lieux ci et là, n'offrant que le juste de luminosité pour voir où marcher. De multiples bassins jalonnaient les lieux sauf que ce n'étaient pas des sources chaudes d'eau... mais de sang. Plus loin, au centre, une femme vêtue d'un kimono traditionnel semblait s'y baigner, leur faisant dos. Elle tenait un crâne entre ses mains.

- Ils ont déserté mon Ryokan...Si célèbre, si fameux, tout ça pour le nouveau, plus loin sur la route... Alors j'ai trouvé un moyen de retenir les visiteurs... Ils verront alors qui est la meilleure auberge...


-<grimace> c'est le Tapas, la meilleure piaule de toute manière. <dit-elle amusée faussement moqueuse et provocatrice.>
Quand ils s'approchèrent, elle tourna alors la tête vers eux, révélant les traits de ce qui aurait pu être une très belle femme... Si ce n'était les bords de sa bouche horriblement tranchés*

- Venez... Venez vous baigner... Restez avec nous... Pour l'EtErNitE...


- ... Non merci, je suis déjà mon propre Cauchemar éternel...
- Non merci ! Il regarda Yunaia, avec un léger rire à leurs mots simultanés.
Elle pouffa de rire à la réponse similaire du miqo’te.

Plus loin, ils peuvent voir l'entrée d'un autre ascenseur à levier... Peut-être la sortie? La femme, quant à elle, les regardait avec insistance sans bouger de son bassin.

- Restez... Restez avec nous...


- NON !!! ON A DIT ! <Elle court direct vers l'ascenseur, du moins elle tentera, se doutant que le miqo'te va suivre.> Il la suivit donc sous le regard de la femme qui se leva lentement de son bassiin.

- NooOoonn, ressteeeezz! *fit-elle dans un cri déchirant, hystérique*


Les cloisons de l'ascenseur se refermèrent quand ils activèrent le levier à l'intérieur et l'ascenseur monta pour s'ouvrir... sur les rues de Shirogane. Une voix lointaine, lugubre s'exprima*


- MerCiii pour votre vissiitee... N'hésitez pas à reveeniiir...



Une fois à la sortie après un échange amusant et ravi, ils optèrent pour un jeu plus détendu et, la chasse aux poissons.
Le stand de Kingyo Sukui était constitué d'un grand bassin rectangulaire dans lequel nageaient des poissons de toutes les couleurs et formes. Pour un modeste prix, le gérant du stand confiait 5 épuisettes très fines en papier et un bol d'eau. Le but consistait à tenter de faire glisser le poisson sur l'épuisette fragile sans que le centre ne se brise, puis de le mettre dans le bol d'eau. Il était possible de conserver ou de relâcher le poisson ainsi capturé.

- C'est un jeu d'adresse, tu penses pouvoir y arriver? *fit-il avec un petit ton défiant*
- Je suis adroite mais avec mon propre corps, alors là...aucune idée...<souriant en coin> on verra bien. et toi ?
- Jamais essayé mais je suis confiant dans ma vitesse... *fit-il, fier* Je te laisse commencer...!


Et ce fut une première réussite pour la jeune femme !
La gérante vint le prendre pour le mettre dans un sachet d'eau qui pourra être transporté par la suite.
Il fit son premier essai de son côté, tâchant de jouer de vitesse et de légèreté dans son geste. Le filet, là, par contre, se brisa, arrachant un juron au Miqo'te*

- A toi *dit-il en soupirant*
- plus de délicatesse Eyl' comme avec une femme...<soufflant un rire, elle hoche et se penche encore, concentrée avec la même méthode douce.>
-Tu sais à quel point je suis doué avec les femmes, parfois... *maugréa t'il un peu.
- ...<rit doucement> tu l'étais avec moi <amusée une moue suivant voyant le filet se briser aussi> bon alors, pas trop doux non plus visiblement. Il se mit à rougir légèrement à cette mention, tâchant de ne pas s'attarder sur sa gêne avec son suivant essai.
- <se pince les lèvres le voyant rougir et rit doucement observant son geste.>

Eylion parvint à capturer un poisson rouge de la même espèce!
- Ah bah, tiens, voilà le second camarade *dit-il en le confiant à la gérante*
-Super ! <agite encore une main pour la vendeuse.>
- On peut être voir si on peut attraper un poisson rare, sauf si tu veux essayer autre chose? La gérante s'approcha, à l'écoute, plus discrète que les autres meneurs de stand.
- Oh non je suis bien contente avec ces deux là ! et ça m'a détendue.

Ils décidèrent alors de rejoindre une grande place, attiré par la musique et la petite foule.



Deux sœurs jumelles aux chignons noirs serrés dansaient non loin, vêtues de tenues chatoyantes assorties. L'une, d'un rose pâle proche des cerisiers, se mariait avec la couleur pêche de sa consœur. Leurs mouvements lestes et leurs manches longues achevaient de donner un effet hypnotique. D'une agilité sans pareille, elles tournoyaient, virevoltaient, se croisaient, se séparaient, leurs mains se joignant et s'éloignant au rythme des notes. La foule semblait comme béate devant leur performance fluide et inédite.

Elles enchaînaient acrobaties sur acrobaties, entraînant parfois, ci et là, quelques passants étonnés pour les rendre à la foule...! Yunaia fut happée par la sœur à la tenue rose pâle.
- ...!
- Oh !! <Éclate de rire, joueuse, et pas inquiète, puis-ce qu'une fois happée, elle viendra se calée à leur danse, observant, riant de temps à autre, au départ un peu maladroite, mais c'est indéniable, elle a le rythme dans la peau et cette danse traditionnelle lui semble aisée.

Le Miqo'te ne pouvait que profiter du spectacle, un sourire aux lèvres, bras croisés alors que la foule acclamait les danseuses dont celle improvisée, fleur azur d'été au milieu de deux couleurs de printemps.

La jeune femme s'amuse, c'est certain, le sourire du miqo'te semblant lui donner des ailes, elle s'unira à la danse entre ses deux jeunes femmes, les pans de sa robe se mouvant à chaque mouvement de jambes élégant et souple qu'elle entreprendra en cette danse orientale qui s’apparenta, à certain moment, à des gestes de combat martiaux qu'elle maitrise moyennement mais qui restera néanmoins fort agréable à regarder.

Les deux danseuses prirent plaisir à se joindre à leur nouvelle camarade, tournoyant autour d'elle avec une synchronicité parfaite. Elles finirent enfin par la rendre, à terme, à la foule, dans des frôlements de tissus. Une fois Yunaia rendue, elles purent s'incliner pour saluer la foule extatique.

Essoufflée, elle finira donc par rejoindre le miqo'te, soufflant sur un mèche blonde rebelle.> bon sang, ça faisait longtemps...

- On ne l'aurait pas dit *dit-il avec un sourire appréciateur*
- Merci ! <rit doucement le voyant applaudir s'inclinant dignement comme il se doit devant ce dernier, les gens dans la foule, elle s'en contre fou, elle n'a pas dansé pour eux.>
- Je suis pleine de surprise mon cher !
- Je vois ça... et du coup, ça t'a fait un échauffement par-fait *fit-il avec un sourire faussement angélique*
- Mon amie d'enfance venait sur les toits avec moi, quand elle faisait sa rebelle et puis elle a bénéficier de genre d'enseignement elle, alors elle m'en a fait profiter comme tout le reste et puis, dans les rues, j'ai eu de nombreuses années à observer lors des festivités. <tique et roule des yeux> hmpf...bien allons y... je vais t'épater encore une fois tu verras !
-Hm-hm...! On verra si l'entraînement est rentré *fit-il, taquin en ouvrant la marche*



Le combat de rue se déroulait non loin, à proximité de l'eau. Un combattant au crâne rasé, une vraie montagne de muscles torse nu, se tenait au centre d'un cercle formé avec de la craie*

- QUI veut m'affronter? QUI aura le courage de remporter MON prix?


- ...
- t'es..certain de vouloir me voir affronter ça ?
- Elle...! *dit-il en la pointant* Si tu te souviens de mes conseils, ça devrait aller *dit-il, confiant*

Le combattant se mit à rire Elle? Vous êtes sûr qu'il n'y a pas erreur sur la personne?


- <sourit en coin, hochant> bon très bien...<soupire et se penche pour retirer ses sandales avant de rejoindre le type "montagne au crâne chauve.">

La foule semblait un peu incrédule en voyant la frêle femme se présenter alors que le colosse la surplombait de toute sa taille.

- Tu peux encore changer d'avis, fillette


- <s'étire un peu souriant toute mimi vers le type, elle lui fait du charme oui, des fois que ça le déconcentre ou qu'il ait pitié d'elle. Quelques étirements que le miqo'te lui aura appris.> Tout va bien pour moi Monsieur.

- Me demander, à moi, de frapper une frêle femme *dit-il en soupirant*


- Alors, on se dégonfle? *lança le Miqo'te*
- ...!


- <étire un sourire en coin, elle prend une petite distance sautillant sur place, elle mettra en avant sa jambe et jouera sur la souplesse, la rapidité et l'esquive surtout, prête au départ et ricane avisant rapidement le miqo'te bien que concentrée.>

-*Le combattant soupira à nouveau* Je vais te mettre hors du cercle, rapidement et sans heurt, fillette... Si tu arrives à rester, je dois expliquer les règles: mains nues, pas de magie, trois touches sauf si on met l'adversaire hors du cercle. Est-ce que ça t'convient?


- Oui Monsieur ! je suis prête, tu causes beaucoup trop, cherche pas à gagner du temps aller ! <Souriante, amusée, elle est toujours dans l'esprit du jeu mais la compétition est bien là, elle prend une posture charmante et lui fera un petit signe de main pour l'inviter à s'approcher, joueuse.>

- *Le colosse roula alors des épaules* Tu l'auras cherché, fillette... Alors, viens porter le premier coup, montre-moi ce que tu vaux...!


Yunaia roule des yeux, elle n'attaque pas mais s'amusera avec rapidité à tourner autour de lui, prête à esquiver, cherchant à le déstabiliser, elle mêle, des pas de danse dans ses mouvements, l'obligeant à le faire tourner sur lui-même pour la suivre du regard, très chiante la petite mouche, pour l'instant elle tentera aucun coup.

Agacé par la manœuvre, il la suivit avant de taper un pied lourd par terre pour se mettre en posture et de tenter d'avancer sa grosse main pour la frapper de plein fouet avec la paume. Le mouvement de jambe du type la met en garde, d'autant plus à l'affût se doutant d'un coup qui suivra, elle arrivera à esquiver d'un pas chasser et d'un bon la paume de la main, tentant de frapper sur cette dernière dans le même temps lorsqu'elle verra qu'elle n'est pas touchée.

Elle parvint à effleurer cette dernière alors que la montagne bougeait. Juste assez pour être considérée comme une touche même si l'impact ne fut pas d'une grande puissance. Le combattant fut surpris par la vivacité de Yunaia.

- On dirait que je t'ai sous-estimé malgré ta petite taille...


- <ricane et continue de bouger, elle tente de maitriser sa respiration pour ne pas s'essouffler et reste attentive à  ne pas sortir du cercle.>
- Alors, c'est tout ce que tu vas tenter de faire ?

- *Il gonfla des muscles* A MOI! *Il fit alors une charge de l'épaule pour tenter de la pousser*


Elle fut touchée par l'impact, se sentant poussée en arrière, ses pieds quittant le sol... Mais elle pouvait encore agir avant de sortir du cercle! L'épaule du colosse était contre elle.
- hmpf...

Encaissant l'impact, elle grommelle et s'agrippe au type d'une poussée de se jambes, elle tentera un croche pied en essayant de passer derrière lui, ses jambes, crochetant la sienne quitte à tomber dans le cercle, mais clairement dans le but de le faire basculer lui à l'extérieur.

La manœuvre fut réussie avec brio. Le colosse trébucha et il parvint, à grande peine, à se rattraper sur ses mains... qui se trouvaient à l'intérieur du cercle...! Il se redressa, sur ses gardes, éberlué d'avoir pu être mis à terre aussi facilement! Il tâcha de s'éloigner de Yunaia, le temps de retrouver sa contenance, sa mine patibulaire affichant une grimace.

- Deux touches, DEUX! Alors, c'est qui la fillette maintenant? *s'exclama Eylion de son côté avec son acide habituel*
- La ferme...! Je... n'étais pas vraiment échauffé jusqu'à maintenant, ni sérieux...

- <se redressa bien rapidement en le voyant prêt à reprendre, un rire aux dires du miqo'te, elle se repositionne vers le centre, essoufflée, mais concentrée sans lâcher le type du regard, toujours légèrement sautillante et en mouvement.>
Le combattant poussa un cri martial et il chargea pour... à la dernière minute, lancer son pied vers Yunaia dans un coup plus violent que les précédents, rendu furieux par la vivacité inattendue de son adversaire.

Toujours en mouvement sur place, voyant la charge, elle attendra le mouvement de pied qui vise son buste pour se laissée glissée au sol, penchée en arrière dans une posture qui ressemble à un mouvement de danse à nouveau, totalement improvisée, elle semble réellement mêler le combat à ce qu'elle connait bien mieux, la danse, esquivant la jambe, elle tentera de toucher celle au sol du colosse durant sa chute, moins violente que lui, après tout il faut juste le toucher.
Il parvint à voir le coup au dernier instant, faisant un saut en arrière assez impressionnant pour sa taille. Il avait visiblement une certaine vivacité vu la vitesse à laquelle il changea de posture. Il repartit d'ailleurs tout aussi vite pour tenter un coup de pied retourné vers le côté du bras droit de Yunaia.

La charge était prévisible, une fois sur pied, elle bougera rapidement son buste pour esquiver le coup et fera un saut en direction du type pour lui coller sa paume sur la joue PAF un bon tarte final tenter pour la troisième touche.

Il parvint à lui attraper le poignet au passage avant de l'envoyer voler au loin. ll lui fallait maintenant réagir dans les airs.
- Yunaia!

Elle tentera surtout se réceptionnée au mieux, ce n’est pas sa première chute après tout, mais tant pis si elle sort du cercle, c'est une poupée de chiffon jusqu'à qu'elle contracte se muscles pour essayer d'amortir sa chute. Elle y parviendra sans mal bien que ses pieds étaient à la limite du cercle... Elle pouvait maintenant contre-attaquer.

Dans un râle, décoiffée et sa robe tâchée, il y a de quoi mettre en colère une femme, elle se redressera rapidement en fixant le type plus loin, restant donc dans le cercle, haletante, elle charge à son tour, une fois à proximité, elle sautera mimant de vouloir le frapper à l'épaule puis fléchi les jambes une fois les pieds au sol, tentant de toucher sa rotule d'un coup de sa paume. Elle y parviendra, déstabilisant le colosse qui était déjà trop assuré de sa victoire. Quelques pas en arrière et... alors qu'il allait répliquer avec un coup, la foule s'exclama* "Il est hors du cercle!"


- *Le Miqo'te tilta des oreilles à ce constat, se levant pour acclamer son amie*
- Hmpf....<se laissera tomber sur le cul finalement, étirant un sourire fatiguée en essayant de reprendre son souffle.>
Le colosse regarda ses pieds, blêmissant à ce constat.
- Pas mal pour une "fillette", hm? *fit-il en narguant le colosse avec un sourire*
- Désolée mon gros, mais beau combat...<d'un souffle, souriant en coin avant de lever les yeux sur le miqo'te qui approcha.> Eylion lui tendit la main pour l'aider à se relever
- Mon mentor est-il fier de moi ? <Prenant sa main pour se redressée>
-Aaarrhh! Oui, bien joué! *fit-il, un peu dépité* Vous avez gagné mon prix... 2000 gils *Il alla chercher une bourse qu'il vint confier à la jeune femme*
- Merci...<rit doucement venant frotter sa tenue ensuite de la poussière, elle en a partout faut dire au vue de sa chute et sa jolie coiffure on en parle même pas. Récupère la bourse souriant en coin, puis s'incline à l'oriental face à son adversaire> - Il y a encore des progrès à faire... *dit-il, avec un petit air infernal* mais ce n'est pas mal.


Le Miqo'te se ramena avec du maïs grillé et un sachet de bonbons traditionnels*
- Oh super t'a pensé aux sucreries !
- J'ai utilisé le stand de tickets aléatoires... Je suis tombé sur ça. Tu veux quoi? Le sachet ou le maïs?
- On partage, comme ça tu peux goûter un peu de tout aussi. <d'un doux sourire> j'ai pris le temps de nager un peu, tu devrais y aller, elle est chaude ici.

- Vu que les feux d'artifice vont commencer, je vais éviter *dit-il avec un sourire amusé. Il plaça le paquet de bonbons entre eux et confia le maïs à Yunaia pour qu'elle commence à l'entamer*
- <hoche amusée et viendra grignoter son maïs, tout sourire en observant la vue, elle est réellement sereine.>
- Ah et... *Il tira deux tickets de son haut qu'il confia à la jeune femme* J'ai négocié avec celui qui tient le stand de tir... Tu pourras y aller avec qui tu veux
- Hein ?!
- C'est ta journée *dit-il avec un sourire*
- mais...<rit doucement observant les taquets> non je...fin' pourquoi tu n'y vas pas avec Solid, c'est une bonne occasion.
- J'ai d'autres choses de prévu pour lui. Mais là aujourd'hui, cette journée est à toi
- Très bien..<hochera d'un doux sourire visiblement touchée, ne voulant pas l'offusquer, elle prendra les tiquets, curieuse en les lisant.>
- Merci Eylion...je n'ai pas...profiter comme ça depuis longtemps..<douce d'un petit soupire d'aise suivant, restant toujours souriante.>

Il s'agissait de réservations pour un restaurant traditionnel de luxe avec spectacle de geishas à la clé, et bien les geishas de la tradition, celles qui suivent un rythme de vie strict pour divertir des invités de marque normalement, pas la fausse idée colportée par certaines périodes sombres.

- Et nos virées entre ami me manquaient...<souriant en coin, puis plisse les yeux > tu as vue Rhian depuis hier ?
- *Il secoua la tête* Pas depuis sa crise au QG, non...Et tant mieux si tu te sens bien *dit-il avec un sourire*
- <étire un sourire en coin, semblant ravie et acquiesce, retournant à son maïs après avoir remis sa robe pour ranger ses taquets.>

Eylion les konpeitos de son côté
- scronch scronch - Pas... mauvais Les feux d'artifice ne tardèrent pas à pointer leurs branches colorées dans le ciel nocturne, illuminant les alentours de vert, de bleu, de doré. Autant de fleurs de toutes formes, même des feux plus fantasques comme des fleurs de lotus ou encore des dragons.

- Je préfères les manger en dernier parce que quand je commences je peux plus m'arrêter...<amusée, elle aura grignoter un peu moins de la moitié du maïs grillé pour lui donner le reste.>

Yunaia élargit un sourire à la vue des feux, un petit soupire d'aise suivant, ça aussi ça lui manquait visiblement. Il prit donc la moitié du maïs, grignotant en regardant les diverses formes dans le ciel alors que les musiques du festival étaient audibles non loin tout comme la foule, bien que le brouhaha était plus discret, sans doute parce que les gens prenaient le temps d'admirer les feux d'artifice. Quelques "ooh", "aah" pouvaient se distinguer au loin.

- On fera un petit écart à Kugane avant de rentrer si tu veux bien..<d'un sourire observant les feux toujours>
- Tu as besoin de quelque chose...?
- Non, pas moi, mais la bourse gagnée au combat servira à une famille, ou certains des miens grandissent encore. Je vais leur faire porter par quelqu'un de confiance.
- *Il hocha la tête avec un sourire*... C'est vrai que ça faisait longtemps qu'on n'était pas sorti ainsi
- Ils se trouvent sur un petit archipel, ils ont une formation, une famille, et un ami à moi samouraï veille sur eux depuis que je suis partie en Eorzéa, mais je continue à leur envoyer des gils dès que je peux. Oui..<sourit doucement>je suis contente qu'on puisse le faire à nouveau.
- Ils ont de la chance que tu veilles sur eux... *dit-il avec un sourire* Eylion termina son maïs, lui laissant le reste des friandises alors que les feux d'artifice se taisaient doucement.
- C'était ma condition, quand ce samouraï a voulu m'aider et me permettre de partir d'ici. Je ne l'aurais pas fait les sachant sans rien et sans moi.
- Oui... Hé bien, ça fera une bonne note sur cette journée


Yunaia se redressera un peu en picorant dans les bonbons à son tour, puis viendra fouiller le pan de sa robe pour en sortir l'écrain, la glissant entre elle et le miqo'te.

- En effet, et ça c'est pour toi. <souriant en coin>
- *Il regarda l'écrin, surpris*... Qu'est-ce que c'est?
- Hé bien ouvre le et tu verras...<soufflant un rire> je l'ai vue le soir ou j'ai rencontré Ama, puis je suis revenue une seconde fois pour...un détail, et je devais revenir le chercher. <souriant finement.>
- *Il prit l'écrin et l'ouvrit, intrigué*


Le pendentif descendant au bout d’un collier de perles noires se trouve dans une forme hexagonale parfaitement équilibrée. Fait entièrement de noir, le centre représente un symbole d’équilibre des contrées d’Othard, les contours de ces derniers s’élevant par quelques symboles de cette même langue entre quelques décorations aussi simples que suffisantes par leurs traits en reliefs. Le symbole du Ying et du Yang, l'ombre et la lumière, deux opposés tout de fois inséparable.

- *Il regarda le pendentif, surpris... et visiblement, il ne connaissait pas vraiment les symboliques de l'Orient à voir l'air qu'il tira... Le genre d'air du type en train d'essayer de décrypter ce qu'il voyait*

- On dit qu'une part d'ombre vit dans la lumière et inversement, c'est un symbole d'union opposé, amical évidemment, et j'ai fait gravé nos noms, les petits dessins autour <ricane doucement> T'es le ténébreux et je suis le soleil, je trouvais ça...logique. <soufflant un rire, taquine surtout.>

- *Il hocha la tête, touché au geste* Je le garderai précieusement *Bien qu'il roula l'œil au suivant propos* J'ai du mal à me voir "ténébreux" mais bon... A croire que ça va rester, ça.* Il l'enfila, cachant le talisman dans son haut*

- <hoche doucement d'un sourire> Si c'est déplacé je m'en excuses, mais pour moi c'est un symbole d'amitié très fort et ça représente bien ce qu'on est, t'es pas forcé de le porter, j’espère que Solid comprendra ce geste sans le prendre mal.

- Si on commence à réfléchir à chacun de nos faits et gestes, on n'en terminera jamais... J'ai décidé d'arrêter de me tourmenter avec ça... Solid sait, il est au courant et vous savez tous les deux que j'ai fait un Choix.

- parfait dans ce cas voilà qui va soulager tout le monde...<souriante, elle revient aux feux pour en profiter. >
- Mais ce n'est pas pour autant que j'ai envie de renoncer à ce qu'on a.

- Je suis rassurée dans ce cas, je n’ai pas l'intention d'y renoncer non plus...<dit-elle en gobant un bonbon, le défiant du regard> mange ou je vais les finir !
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:49


Djin Sha'kel se contente de fixer la chose, surtout quand elle tente de briser la barrière magique, refermant son emprise sur son flingue.

[Shoebill]- Une chose et sur Eylion sois c'est un esprit qui possède en corps sois de la nécromancie.
- Hm... D'accord... Et vous m'entendez? *demanda t'il, s'adressant à la prisonnière*
[Drey ]Comme dans le livre le retour de la momie d'Ishgard ?
- à peu prés.
Kodomo est livide, un visage fixe avec des yeux vitreux aux cercles lumineux, écarquillés, comme si son expression était figée dans le temps, comme si une scène ne s'était jamais terminée
- Un démon...ah...
Eylion attendit de voir si elle répondait à sa question avant toute chose
Omo pose ses yeux sur Eylion
- Elle est...pas tout à fait là je crois <soupire> je ne sais même pas pourquoi elle est entrée ici, pourquoi c'est toujours sur ma tronche les trucs bizarres...<glissant un regard sur Eylion à croire que ça leur colle à la peau.>
- Mais pour plus d'information Eylion je pense qu'elle a été tué par garlemalde. Elle m’a dit que je possédais la même technologie que celle qui l'on tuée.
- ... Je préférais mon idée de retour de la momie ishgardaise.
- ..rien que ça
- ...<Yunaia glissera un regard blasé sur Drey, bien qu'elle se retienne de rire en fait.>
[Eylion]- Hm, elle a l'air de me noter, c'est déjà ça... *Il s'avança jusqu'à la lisière de la bulle d'Ether, sans la toucher bien évidemment*
- Dites. Elle est piégée là, on est d'accord ?
[Maddie]- Ne met pas Ishgard dans tes histoires loufoques, Drey.



Yunaia Takami fera un signe de main aux autres pour qu'il baisse d'un ton, laissant Eylion gérer la crise.
- Oui, allons-y, c'est mieux. Visiblement, le miqo'te semble gérer la situation tout seul...comme un grand.
- Et sinon, cornu femelle de type sombre, comment tu t'appelles ? Tu habites dans l'coin ?
- Hm *Il suivit le regard d'Omo pour voir qui elle regardait de la sorte*
- Ouais...bizarre quand même
- On m'appelle shoe par ici. Et je ne viens pas d'ici.
- Salut Shoe's, tu viens d'où avec ton œil fort étrange ?
- Laissez-moi sortir!
- Drey si tu veux draguer tu sors...!
- Je viens de là ou on a besoin de moi.
- On a mieux à faire là.
- Vous la connaissez? Hm, je ne pense pas qu'elle m'entend même si elle semble... savoir dans quelle situation elle est...
- Je ne drague pas, j'demande ! J'attends mon verre ! Et ta situation elle est entre de bonne main ! Qu'est-ce que tu veux que la momie fasse bloquée ?
- Laissée la sortir si la situation dégénère nous sommes là.
- Il va falloir la neutraliser et l'amener à un endroit plus... adéquat pour interrogation avant que ça ne dégénère *dit-il en ouvrant son grimoire*
-tu peux l'attendre longtemps ton verre, je suis sensée fermer dans un cas pareil et protéger mes clients alors si vous ne la fermez pas je mets tout le monde dehors ! <sèche, elle gronde même.>


Djin pointe son flingue vers la chose, viens que la bulle soit encore présente. Prévention.
- Volontier Eyl', trop de monde, je veux pas devoir gérer ça ou que mes clients soient blessés.
- Mais où est le maelstrom quand on a besoin d'lui~ ?
- Vous allez payer pour nous avoir tué! Vous nous avez tous tué! Traîtres! Monstres!
- ...ils mangent des donuts..
- Blue tu t'occupes de la porte ?
- Je suis désolé, mademoiselle inconnue mais... avant toute chose, je vais devoir endormir votre conscience... En espérant que je réussisse
- Je ne m'occupe de rien du tout, laissons les faires.
- ..j'ai envie de donuts maintenant
- Comme tu veux.
- On a une brigade qui travaille avec eux justement Eylion les représente ! <À Drey toujours.>
- J'suis pas sûr qu'ils en font ici, Koko. Une milice ? Woh. T'as gagné du galon blondi.
- ... Eylion se concentra, les pages de son grimoire virevoltant pour s'arrêter au sort dont il avait besoin. Les symboles de la page visible s'illuminèrent avant qu'il ne lança le sortilège de sa main libre vers Omo.

Samgaa soupire et retourne poser sa hache et se remettre au comptoir, le miqo'te à gérer et il y a assez de monde de toute manière. Eylion tâcha de la rattraper avec un sort aérien, ne s'amusant pas à la porter lui-même vu la force de mouche qu'il avait.

- Djin tu peux l'aider à la transporter jusqu'au QG ?
[Aoi]-Yuna ! Tout va bien ?
- Ouais.. *vient rengainer son flingue*
- Bien, hm... Oui, je ne dirai pas non à éviter d'avoir à me concentrer tout le trajet...
- Tout va bien Aoi, Merci Eylion l'amène à la brigade ils sont spécialisé dans le domaine ils ont ce qu'il faut.


Une fois Eylion et Djin sur le départ avec l'entité, Yunaia fera une fournée de crêpes gratuites pour les clients durant toute la soirée, afin de dédommager pour le désagrément.


Que ce soit en extérieur comme en intérieur, le Tapas était très actif ce soir là. Samga, Kali, aidant yu' à la gestion et au service des clients. Yu' en cuisine avec Ed' pour la création des crêpes.


Elle sera ravie de revoir Bhald, de retour au Tapas, durant la soirée un peu mouvementé, un visage amical n'est jamais de refus, qui plus est avec sa fatigue dû à sa journée à shirogane avec Eylion.


Une fois le calme plus ou moins de retour, les clients servi et ravi d'avoir des crêpes au rhum gratuites, elle prendra le temps de se reposer, bien qu'il soit tard dans la nuit, et profitera d'un autre visage amical, Kudoi, en visite également près des cuisines pour lui tenir compagnie, avant qu'elle ne décide finalement d'aller se couchée.

Elle ne fermera pas l'oeil de la nuit pourtant, sans nouvelle d'Eylion ni de Djin, c'est une yunaia épuisée qui sera surement aperçue sur la plage de brumée au matin pour ses "entrainements" qu'elle passera allongée au soleil avec son chien.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:50
Petit retour dans le passé, il y a de cela plus d'une semaine...


Aezen se présentera à la porte, dressant sa main pour venir toquer. Saimei terminant de placer l'eau à chauffer sur le feu, elle viendra ouvrir, elle-même la porte, observant l'homme imposant, elle ne semble pas surprise, devinant rapidement de qui il s'agit avant de s'incliner. Elle parlera en hingashien, d'une voix douce et posée, soignée et distinguée.

- Bienvenue Shinzoka-san je présumes ? <l'invitant à entrer ensuite.>

Aezen répondra en hingashien également, celui-ci s'inclinant comme il se doit avant de franchir le seuil.
- Princesse Kgyoku.
- Je vous remercies de votre réponse si rapide, la date de la soirée approche à grand pas. <Courtoise, elle ne sourit pratiquement pas mais sa douceur suffit amplement à se sentir bien et à l'aise en sa présence. Elle referma la porte ensuite.> Désirez-vous un thé  ?
- Je vous en prie. *dit-il en hochant la tête* Volontiers.
- Prenez place, et détendez-vous un peu, je ne suis pas le genre de princesse qui fait dans l'extrême des convenances, du moins pas en privé. <d'un sourire filant et bref, retournant au service à thé.> Une saveur en particulier ? <Désignant la boîte à thé variés.>


- Mh. Je m'en suis rendu compte à l'instant ou aucun samouraï et aucun domestique ne se trouve en ces lieux. C'est assez surprenant, sans doute même imprudent pour une princesse. Mh. Vert je vous prie.

- Disons que je possède une autre protection, plus...invisible. <Servant les tasses soigneusement> et au grand regret de ma famille, je suis en effet, un peu rebelle, j'exiges surtout une protection imposante lors de certain déplacement, chez moi, je préfère faire les choses moi-même, mais rassurez-vous je ne suis pas seule pour autant. De plus notre amie commune et la famille qui la soutient, s'est portée garante vous concernant, je suis donc en confiance.

Saimei tendra soigneusement la tasse à thé vert, gardant ses prunelles bleutées sur lui, sans tenter de le dissimuler.
- *Hochera doucement la tête* Je tâcherai de ne pas entacher la confiance qu'on me porte dans ce cas. *souriant doucement* Merci.
- Je n'en doutes pas...<hochant doucement à son tour, allant chercher sa propre tasse à thé.> Vous ne souhaitez pas vous installer ?
- Après-vous.
- <incline du chef et prendra le pas, elle en attendait pas moins, et il marque un point.>

Saimei s'installe, dans une posture droite et digne tenant sa tasse à thé, sa posture n'a rien à voir avec celle de Yunaia, elle a même peaufiné ce détaille.

- Parlez-moi un peu de vous, je vous prie.


Aezen observe la princesse, quelque chose l'intrigue, mais quoi? C'est une bonne question. Il restera songeur un instant avant de poser ses yeux sur la princesse.  Saimei notera le regard du hyurgoth, et retournera à sa tasse de thé pour une petite gorgée, attentive et à l'écoute.

- Vous parlez de moi? Eh bien, il n'y a pas grand-chose à savoir, Princesse. Je suis un Ronin. Un Samouraï sans maître. Mais je suppose que notre amie commune vous a déjà mis au fait de cela. J'ai quitté l'Orient pour rejoindre Eorzéa il y a un temps déjà, en quête de voyage, de découverte.

- <Acquiesce doucement, retournant à son thé, elle marque un temps avant de reposer les yeux sur lui> avez-vous déjà été au service de quelqu'un pour sa protection ?

- Plus d'une fois oui. Que ce soit ici, ou en Eorzéa. J'en ai fait mon métier.
- <acquiesce dignement à nouveau, le scrutant un peu> Je sens de l'interrogation dans votre regard, parlez librement. <Douce toujours.>
- Bien que je ne sache pas quoi. Il se dégage quelque chose de vous qui m'intrigue. *dit-il d'un air perplexe* Mais je vous le ferai savoir quand j'aurai mis le doigt dessus. *affichant un bref sourire* Si vous souhaitez que je vous protège en Eorzéa, il va falloir m'en dire plus sur vous. Ou du moins, les potentiels menacent pouvant planer autour de vous.

- <Acquiesce encore, simplement avant de retirer une nouvelle gorgée, poursuivant ensuite> Il y a de nombreuses choses qui intrigue les gens sur mon chemin, que ce soit la couleur de mes yeux, ou ma douceur, un tempérament digne d'une princesse dans une once de simplicité peu commune pour mon rang. <étirant un bref sourire, ça semble l'amusée> Quant à mes ennemis, il n'y a personne en particulier, aucune menace réelle, ou pour une raison précise, si ce n'est peut-être vis à vis de ma famille ou de mon père mais nous relativement apprécié, de par l'aide que nous fournissons envers certain village dans la région de Doma. Néanmoins je doute que vous puissiez trouver des personnes capables de nous mentionner, nous avons une méthode discrète, et parfois nous empruntons d'autre nom. Mon rang de princesse n'est pas connu de tous non plus, ce qui en soit me permets de ne pas être une cible constamment.

- *Hoche doucement la tête* Votre présence en Eorzéa pour votre soirée est à teneur diplomatique ou purement personnelle?

- J'y viens. <douce d'un sourire bref et discret> quant à la soirée en Eorzéa, j'ignores encore si je vais devoir m'y rendre, ou si il s'agira d'une soirée à Shirogane, je suis en voyage pour certaine négociations, et j'ai besoin d'un divertissement, j'ai donc pris la décision de m'octroyer une soirée pour faire des rencontres, autre que diplomatique. Ma famille est réticente à cette idée...
- C'est compréhensible.

- ce qui me pousse justement à privilégier une soirée ailleurs, dans une contrée inconnue. Je vous l'ai dit, je suis relativement rebelle, mais je comprendrais si vous ne souhaitez pas m'aider dans ses démarches ou assurer ma protection alors qu'il est clairement évident que je ne joue pas de prudence excessive.

- Vous avez l'avantage d'être une parfaite inconnue en Eorzéa. Ce qui est un bon point pour votre sécurité. La question est de savoir si vous y allez en tant que princesse ou en tant que voyageuse. Il est aisé de vous protéger si vous vous faite passer pour quelqu'un que vous n'êtes pas. En revanche, si vous souhaitez vous affirmer en tant que Princesse Hingashienne. Il faudra être bien plus prudente sur vos mots et sur les personnes que vous souhaitez rencontrer. Je peux vous protéger physiquement, mais les mots Eorzéen sont bien plus dur à entendre. Surtout auprès. IL faudra vous armer de patience. Bien que vous ne semblez pas en être démunie.

- <Acquiesce doucement> j'en ai conscience et ça ne m'effraie pas, je ne compte pas me présenter autrement qu'en tant que princesse Kgyoku Saimei, cela m'amuse de voir certaine réaction, et ils comprendront très rapidement que je ne fais pas pour autant des rondes jambes malgré mon rang. Que ce soit ici ou là-bas, peu m'importe je cherche simplement à discuter, apprendre des autres, je m’adapte facilement aux personnes face à moi. <étire un bref sourire à nouveau le dissimulant dans une gorgée de thé> Je suis patiente en effet, et j'ai appris en partie la langue Eorzéenne avec un bon professeur, je saurais me faire comprendre et inversement.


- Si c'est ce que vous recherchez au travers de cette expérience alors oui, je pense que vous ne serez pas déçue. Je vous protégerai donc. En revanche, je me donne le droit de vous donner des ordres que vous accepterez à la lettre si j'estime qu'une situation est à risque.

- <Hoche doucement> Je suis rebelle, pas idiote, je vous écouterais, vous avez ma parole.
- *Hoche la tête puis viendra boire une gorgée de sa tasse de thé. * Quand comptez-vous vous rendre en Eorzéa?

- Vous recevrez donc une convocation sous peu avec la date précise, une escorte veillera sur moi si c'est en Eorzéa, avant de se retirer avant votre arrivée, je tiens tout de même à rester discrète. S’il s'agit d 'une soirée ici, vous n'aurez qu'à venir me chercher au bas de l'immeuble, tout simplement, nous ferons le trajet à deux.

- Très bien.
- Avez-vous d'autre demande, ou questions ? désirez-vous négocier le prix de votre escorte, je peux transmettre à notre comptable pour avoir la somme le soir même.

- vous laisse estimer de mon travail. Vous jugerez du prix qui vous semble approprié une fois celui-ci effectué.
- <Acquiesce sobrement, elle n'a aucun jeu de sourcil ou autre mimique de son faciès pouvant la trahir, restant relativement détendue dans son rôle> Entendu, dans ce cas je crois que nous avons clarifier l'essentiel. Vivez-vous dans la région ?

- Je vis là où on a besoin de moi. *souriant doucement* Je n'ai pas d'attache particulière si c'est votre question. Comme je vous l'ai dit, je suis un voyageur. Je vis là où je m'arrête.
- <Acquiesce à nouveau d'un mince sourire filant avant de terminer sa tasse de thé> En voilà une vie intéressante, vous êtes bien chanceux Aezen-san.

- C'est une vie comme beaucoup d'autres. Je ne m'estime pas chanceux. Je récolte ce que je sème. *souriant doucement en terminant sa tasse de thé* Ce qui n'est pas toujours plaisant. Sur ce, si vous n'avez pas d'autres question à mon encontre, je vais prendre congé.
- <Hoche doucement, se redressant ensuite pour le raccompagner, sans exiger quoi que ce soit d'autre.> Je vous remercie Aezen-san.
- J'attendrais donc votre convocation. *il viendra s'incliner*
- Au plaisir de vous revoir prochainement. <La mine un peu fatiguée, elle reste courtoise et douce, s'inclinant ensuite.>
- Princesse Kgyoku. Ce fut un honneur de faire votre rencontre. Et ce sera un privilège d'assurer votre protection. Portez-vous bien, jusqu'à notre prochaine rencontre.

Étire un léger sourire discret, reconnaissante en inclinant du chef, le laissant quitter la pièce en refermant derrière lui soigneusement, un long soupire suivant, soulagée, elle retirera sa coiffe relâchant en dessous sa tignasse blonde puis retournera à la salle de bain pour se laver. Elle se reposera jusqu’au lendemain afin de pouvoir reprendre l’Ethérite et rentrer au Tapas. Fatiguée.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 10:53


La jeune femme au teint légèrement halé transparait dans son allure des plus soignée aux milles richesses autant que par sa prestance venue d’ailleurs. Le visage de cette beauté exotique se peint d’un blanc des plus voyant par les contours de sa chevelure aux tresses d’un noir de jais. Lors de ses déplacements, tant de son parlé, l’accent oriental prononcé, se manifeste dans une posture élégante des plus soignée.

C'est sous cette apparence, que Yunaia entrera dans le Relais des quatre tour, escortée de son ami Aezen, qui, pense-t-elle, ne se doutes de rien quant à sa réelle identité.

Elle se mêlera à la foule, parlera avec de nombreuse personne qu'elle connait, client du Tapas, ami, connaissance, sans jamais trahir qui elle est.


Elle profitera du spectacle,s'émerveillant devant la coutume et les danses qu'elle s'amusait à jouer, se voulant curieuse et intriguée.


Elle fut également invitée à boire un verre de vin, avec Demoiselle Vii qu'elle a déjà croisée au Tapas, et ce fut un amusement intérieur de la voir se douter de rien alors qu'elle semble venir plus d'une fois errer à la glacerie, surtout pour critiquer ou taquiner les personnes présentes.


L'intervention au fil de la discussin, de Empty, pour simplement prononcé les mots suivant auprès de la princesse "Bievenue dans la Brigade Rouge", mis un terme à son défi, néanmoins elle continuera jusqu'au bout, joueuse et amusée, sous le regard intrigué alentours malgré tout.

Jusqu'à ce que...



- Bonsoir.
- Que puis-je faire pour vous Monsieur ? <d'un accents prononcé, douce et intriguée par le "Oh" sans doute.>

Akira Kurusu est un homme à l'allure athlétique, au visage dur et sévère, l'air impérieux. Ses gestes sont précis et mesurés. Sa voix calme.

- Pardonnez, mademoiselle, mais vous ne semblez pas appartenir à la foule ambiante. La curiosité serait-elle la cause ? Akira s'avance, puis s'arrête, à cinq pas de la jeune femme.
- <étire un sourire, jaugeant l'homme un instant> Princesse Saimei Kgyoku, en effet, comme…hm...<cherchant ses mots> comme l'a mentionné une femme, je sors ...du lot ? semblerait-il. <D’une pointe d'amusement, un sourire bref filant.>

- Enchanté, Kgyoku hime. Je suis Akira Kurusu, seigneur du clan du Lotus Blanc. Ce relai fait partie de mes possessions. Puis-je prendre un peu de votre temps ?

Saimei dévie le regard à peine sur le xaela et reviens porter son attention sur le hyur.

- Avec plaisir, il me sera plus facile de vous dire qui je suis dans ce cas. <d'un sourire à nouveau néanmoins l'accents semble avoir disparu, elle reste douce et courtoise et s'inclinera avec d'autant plus de respect vis à vis de l'homme à la mention de son titre.>
- Je ne vous ferais pas l'affront de devoir rester debout. Veuillez me suivre, je vous prie.
- Après vous, princesse.

Saimei s'installe soigneusement d'un doux sourire toujours, inclinant humblement, bien que possiblement mal à l'aise.
- Est-ce la première fois que vous vous aventurez en terre occidentales ?

- Je crains que ce soit moi qui vous fasse affront, si je ne dis pas rapidement qui je suis réellement Akira-san <douce et navrée, respectueuse toujours.> Aezen restera silencieux, observant les environs.

Saimei elle semble parler l'éorzéen à la perfection, bien que son accent hingashien soit bien présent mais léger, elle soupire doucement retirant sa coiffe soigneusement.


Akira écoute paisiblement.
- Je me nomme Yunaia Takami, mon Seigneur, je suis gérante au Tapas de brumée, et sous une tout autre apparence.
- Je suis bien hingashienne, j'ai grandi à Kugane, et je viens du village de Namai, du moins il semblerait. <d'un doux bien que mince sourire, gardant les convenances>

- La raison de mon identité ce soir, est dû à une épreuve qui m'a été donnée afin d'intégrer une brigade. Mon défi étant de me faire passer pour une princesse orientale, sans que personne ne puisse me reconnaître. <se taisant finalement gardant sa mire sur le Seigneur, bien qu'elle baissera les yeux ensuite.>
- Curieux. Mais vous avez rempli le rôle.
- En effet mon Seigneur, et je l'aurais brisé pour vous dire la vérité si je n'avais pas encore réussi mon épreuve.
- Vous m'accordez bien trop d'importance.
- J'ai du respect pour les miens, d'autant plus avec votre rang, le fait de vivre ici et d'avoir grandi dans les rues de Kugane ne retire pas le respect que je vous dois.
- Mais votre honnêteté vous honore, mademoiselle. Saimei Kgoku incline humblement du chef à nouveau d'un doux sourire filant, légèrement plus détendue à la compréhension du Seigneur.

- Votre maintient était comme il se fallait. Vous ferez illusion sans soucis. De quel genre de brigade s'agit-il, pour vous mettre à l'épreuve de cette manière ?
- <esquisse un sourire> j'ai étudier durant deux semaines dernièrement pour peaufiner mais j'ai eu la chance à vrai dire, de grandir avec une amie noble à Kugane, qui m’a appris beaucoup de chose, ma victoire de ce soir lui revient en grande partie.

- La Brigade Rouge mon Seigneur, située à La Coupe, en lien avec les grandes compagnies, nous traitons surtout les cas, disons, hors normes, étrange bien que nous soyons aussi mandaté pour des enlèvements ou au besoin. -Oh. Intéressant. Ils souhaitaient donc observer votre capacité à infiltrer un milieu.

- Comme je l'ai dit, je ne suis que gérante d'une glacerie, mais je m'entraine chaque matin sur la plage de brumée, j'ai également des cours au maniement des dagues et la brigade va me former davantage. En effet mon Seigneur. <souriant en coin, non sans un certain amusement> - J'entends, j'entends. Et votre garde du corps, qui est-ce ?
- disons que j'ai...certaine capacité moi aussi.

- Il semble prendre son rôle très à coeur.
- Aezen Shinzoka, un ami que j'ai...dû tromper aussi <soupire navrée, ne s'osant même pas à rehausser les yeux sur lui> j'ai dû tromper bon nombre de personne qui me connaissent j'espère avoir leur indulgence.
- Il fait illusion de même. Bien que cependant, ce test que l'on vous a donné ne fonctionnerait que le temps d'une soirée.
- Oh non lui c'est...réellement son métier Sire, et j'ai toute confiance en lui, il était parfait pour m'escorter.

- *Affiche un fin sourire à la remarque, inclinant la tête en guise de remerciement vers Akira*
- En effet, je serais à nouveau simplement la petite gérante du Tapas dès demain mais brune au lieu de blonde, du moins le temps de pouvoir faire le nécessaire. <soufflant un rire.>

- Ce genre d'informations se vérifient.
- Pardon, mon Seigneur, je n'ai pas saisie, quelle information ?
- Si la princesse Saimei Kgyoku existait réellement. Plus qu'une apparence et une attitude, il vous faut une histoire, capable de combler les recherches de vos interlocuteurs. Tout du moins, que cela suffise le temps de votre mission.

- Hé bien, disons que je l'ai manipulé habilement, puisque c'est yunaia takami une bonne amie à lui qui lui a présenter son amie d'enfance, puis un rendez-vous avec moi-même, sa confiance envers moi et mes dires lui a suffi <soupire doucement> mais...en réalité je crois qu'il l'a su dès le départ et qu'il n'a rien dit. <souriant en coin> pour me couvrir. Pour l'histoire Sire, il m'a suffi de me faire passer pour une princesse rebelle, hors norme, plus détendue, une princesse des cœurs, ce qui a amusé mon entourage et les gens à cette soirée sans qu'ils ne cherchent à en savoir davantage.

- Je vous souhaite que toutes vos cibles soient aussi négligentes, à l'avenir.
- <acquiesce, bien que navrée, d'un mince sourire filant à nouveau> Je suis navrée de ne pas assouvir votre curiosité quant à la princesse, au final, mais je vous remercie de votre compréhension.

- Vous aurez au moins eu le mérite de me divertir. Ce qui n'est pas chose aisée.
- Dois-je me retirer mon Seigneur ? <Cille et souffle un rire se pinçant les lèvres> j'en suis ravie dans ce cas, et l'honneur fut pour moi.
- Je vous souhaite une bonne soirée, Kgyoku hime.
- Douce soirée à vous également sire.
Saimei Kgyoku récupère sa coiffe et le laissera prendre le pas en premier.


Sur le chemin du retour, toujours escortée par Aezen, elle croisa le miqo'te ténébreux qui semblait courir à toute vitesse, sans la reconnaâitre forcément.

- tu serais..en droit de m'en vouloir..<soupire une moue suivant, glissant un regard sur Aezen> Je te demandes pardon. <puis tiquant à la vue du miqo'te> EYLION ?
- ...
- Qu'est-ce que tu fais ?
Saimei c'est bien la voix de yunaia...
Eylion regarda l'inconnue, un peu interloqué
- Yunaia...?
- Oh merde, oui pardon je suis yu' <rit doucement et soupire> j'ai....réussi mon test.<amusée remettant sa coiffe.>
- Erh, désolé, mais j'ai une urgence. Affaire surnaturelle en cours, il faut que je file...!
- Bonsoir Light. <lui rendant son sourire.>Oh..bien oui file !
- Et bravo !
- Je te demanderai des explications plus tard...! *dit-il en levant la main et en se remettant à courir*
- <soupire> décidément..


- Si, tu veux m'insulter fait le, si tu veux partir en courant et me planter avec mes bijoux hors de prix tu peux aussi. <douce, la gorge nouée, elle s'en veut clairement.>
Aezen hausse un sourcil.
- Ne dis pas de bétise.. J'ai su après notre premier rendez-vous. Du moin, je m'en suis douté. Mais j'ai fini par tiqué en te revoyant, ce soir.
- <cille> vraiment ? mais...pourquoi tu n'as rien dit ? tu ne m'en veux vraiment pas ? <prenant la main de son ami soigneusement dans les siennes sans le quitter des yeux.>

- Si tu as agi ainsi, c'est que tu avais une bonne raison. Alors certes oui, c'est peut-être assez maladroit de ta part de m'avoir utilisé mais.. Je ne t'en veux pas pour autant. *hoche la tête* Tu as eu ce que tu voulais, la Brigade rouge. *souriant doucement*
- <étire un sourire en coin> j'ai peut-être échoué finalement si tu m'as dévoilé presque dès le départ, je vais devoir le dire à Empty, mais peu importe je ferais un autre test si c'est le cas, tant que je ne perds pas ta confiance et ton amitié ça me conviens. Mais...comment as-tu su ?

- Je t'ai côtoyé un temps Yunaia. Et... J'ai des sentiments pour toi. *hoche la tête* Tu auras beau te cacher derrière du maquillage, il y a des choses que tu ne pourras cacher à mes yeux.
- ... oh...je vois..<rougit légèrement et baissera les yeux, merci la peinture.> Je suis navrée, et je n'avais pas pensé à ce détail...en effet. J'ai..sali ton nom devant ce Seigneur, ça non plus c'était pas prévu. <dégluti doucement>


- Tu as tes priorités Yunaïa... Et je ne vais pas t'en vouloir pour ça... Mais…Tu devrais tout de même te poser la question de savoir si au finale, sachant que je pouvais trés mal le prendre et te tourner le dos, la brigade aurait-elle été une raison suffisante pour perdre cette amitié...? *souriant doucement*

-Ce n'est pas...uniquement pour la brigade Aezen c'est...plus compliqué que ça, et c'est pour Eylion. <une moue navrée> alors je sais que tu comprendras mais, laisse-moi t'inviter chez moi pour un thé le temps que je me débarbouille et on en discutera, je te dirais tout, je te dois bien ça. *Hoche la tête* Très bien. Je viendrai. Tu as les moyens de me contacter après tout.

- Non mais...enfin oui c'est tard là pardon...<soupire> je t'appel demain alors, sans faute. Mais hm...vue ce que je porte, tu...m'escortes quand même ? Ce sont de vrai bijoux couteux en fait, Eylion m'a avancé les gils <ricane> sans rien savoir. Je devais être crédible même dans les détails.

- Je vais même y ajouter une touche d'intimidation pour que tu rentres sans soucis. *venant mettre son masque dans un amusement*
- <rit doucement, hochant en caressant sa main avant de la relâchée> Merci Aezen, je t'en dois une, je saurais m’en souvenir.
- Après vous, princesse. *désignant la route*


De retour chez elle, fatiguée, ravie et à la fois culpabilisante, elle fera sa toilette bien que sa couleur d'or en sa chevelure ne sera pas remis à jour tout de suite, elle viendra activer sa linkperle, sa sincérité étant toujours primordial pour elle malgré ce qu'elle a dû faire ce soir pour réussir sa mission.

-<lp> Empty ? <douce d'un soupire> j'ai échoué finalement...
- Pourquoi ?

-Il semblerait que Aezen s'en est douté à notre premier entretiens, puis à mon arrivée avant la soirée, mais qu'il n'a rien dit, pensant que j'avais une bonne raison de le manipuler, il a joué le jeu jusqu'au bout. Il...<soupire la gorge nouée> il a des sentiments pour moi, c'est mon regard et mon grain de beauté sous le maquillage qui m’a trahi.

-Ah... dommage que j'ai déjà remis le formulaire alors...

...<Souffle un rire et soupire soulagée> Merci Empty...<douce et sincère>

- Mais ne t'en fait pas, je peux faire demi-tour pour aller le retirer ! <on peut deviner son sourire>

<rit doucement> j'ai aucun regret, je me suis amusée, j'ai été honnête et même si tu le faisais je ne t'en voudrais pas.

- Bah... on apprend de ses erreurs, et tu as joué le jeu alors... j'ai la flemme ce soir.

-<ricane> très bien, et passe me voir au Tapas quand tu voudras, je te cuisinerais quelque chose de ton choix, chez moi ou en bas, comme tu voudras. <souriante et sincère toujours.>

- Attention, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd...

-<souffle un rire> bonne nuit empty <d'un doux sourire>

[Il coupera la perle sans un mot de plus]



Elle prendra le temps de se reposer, Bao venant câliner sa Maitresse de retour. Un livre et une cheminée allumée pour terminer cette incroyable soirée.
Contenu sponsorisé

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum