Partagez
Aller en bas
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:33


Yunaia repose le tout sur la table, de façon à voir l'entrée du jardin au besoin.

- Donc dans la même journée je perds une serveuse et gagne un serveur, vous vous êtes consulté ? <Souriant en coin.>
- *Rit doucement* Même pas! Faut croire qu'il y a du bon même dans les mauvais moments. *souriant* Mais ça reste dommage, je l'aimais bien moi.

- Elle reviendra au moins comme cliente je pense, quand la gérance changera, elle a un passif avec l'un des trois fondateurs. <Grimace navrée> bien donc Djin, as-tu une expérience dans le domaine du service ou tu es entièrement novice ?
- Mh... Ça m'est déjà arrivé de vendre des friandises et autre gourmandise sur les plages de Noscea! Mais jamais dans un établissement non.
- Bon alors j'imagines que tu as déjà les arguments, le bagou et le sourire commercial pour réussir à vendre...<ricane, notant rapidement quelques lignes> on va te former dans ce cas, enfin je, vais te former surtout, peut être Cirina également. Elle ne parle pas bien notre langue mais elle est là depuis le début elle commence à être rodée.

- D'accord! *sourit*
- pour commencer on t'apprendra à te servir des machines et de la caisse, si tu n'es pas à l'aise avec la création de certaine coupe sur la carte, tu demandes à Ed' en bas, il fait la glace et tu sers le client. Djin hoche vivement la tête, tout sourire.

- Tu es payé 70 gils l'heure, 80 en soirée et 100 si tu es là durant les prochaine soirée évènement qu'on organisera. Tes horaires sont libres, pas imposés, tu es là t'es payé, si tu ne viens pas tu ne l’es pas. Les pourboires sont pour ta poches, on ne les prend pas. Durant tes pauses, repas ou autre, tu peux consommer gratuitement, tu ne payes que si tu viens en tant que client dans ton temps libre.

Djin hochera doucement la tête à chaque explication, attentif.
- Et hm...je crois que j'ai tout dis, ah non tu peux louer une pièce pour toi, en faire une chambre ou un appartement, si tu ne peux pas encore, on a un dortoir pour les clients mais on peut dépanner nos employés, ou encore, on a un appartement à loué celui de la gérante qui est partie tu peux t'y installer temporairement le temps d'avoir un coin à toi si tu n'as rien, ou si tu vis trop loin de ton boulot, c'est pas obligatoire, je te propose juste si ça peu dépanner.

- Et je crois que c'est tout, je t’écoute si tu as des questions.

- ça tombe bien, je n’ai pas vraiment d'attache. *souriant* Mais si faut louer bah tu peux retirer le loyer de mes payes!
- Sinon mh… *prend un temps de réflexion* Je n'ai pas de question, du moins pas qui me viennent en tête, ça viendra surement plus tard quand je serai dans le bain. *sourit*

- Il faut que tu fasses un calcul alors, ta paye varie selon tes heures, l'appartement est à 400 gils le mois, à toi de voir les heures qu'il te faut, si je vois que c'est bon je retirerais de tes horaires inscrits.
- <hoche lui souriant> tu veux commencer quand ?
- Maintenant! je n’ai rien à faire et puis j'ai hâte de commencer! *souffle un rire*


Elle fera une visite guidée des pièces, dortoir, cabinet médical, du moins salle d'attente, l'aidant également à s'installer dans son appartement en location.


Par la suite, elle lui montrera le fonctionnement des machines, explication basique sur le service en salle, la caisse, puis organisera, pour s'amuser un peu en cette journée plus calme, un jeu de rôle ou la blondinette jouera la cliente, observant l'attitude et les gestes du nouveau serveur. Conquise, Yuna semble ravie de sa nouvelle recrue.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:33


-Bonjour ?
[Empty]- Ouais, salut, ça va, la vie est belle ?
- Pas belle pour tous visiblement mais ça va ouais, et toi ?
-Vous auriez pu toquer non ?
- *avisant le miqo'te* Bah...c'est pas elle Yunaia ?
-C'est moi oui, et ?
Empty Shield semble avoir ignoré la première remarque.
- Ah, parfait. Vous avez fini avec elle ?
- Si, c'est elle qui fait la cuisine ! Fini ? J'allais bouffer alors... *Avise Yunaia, pour savoir ce qu'il en est.*
-Tu restes...<douce mais ferme vers tibarn en fixant le xaela, méfiante et peu rassurée>
- Bon, j'espère que votre emploi du temps est dégagé, la miss. Je vous emprunte un petit moment.
- qu'est-ce que je peux faire pour vous ? Pardon ? <cille>
Empty Shield soupire et roule des yeux.
-Je crrrois qu'il parle de te kidnapper mais en douceur, ça va nan ?
-Vous voulez pas juste me suivre ? On doit aller à la plage. S'il le matou veut venir, il peut.
-Tibarn, je ne t'appelle pas la chose bleu moi !
- Bah voyons, je connais pas votre nom et vous pensez que je vais suivre quelqu'un avec votre allure qui entre chez moi sans toquer ?
-Je m'appelle Empty, maintenant que t'a mon nom, on peut y aller ? Je peux aussi te porter comme un sac à patate, mais ça fera désordre, surtout si tu gigotes.
-<fronce les sourcils et se dirigera direct derrière Tibarn> rien à foutre que j'ai votre nom ou pas je vous suivrais pas avant d'en savoir plus.


Avec l'aide de Tibarn après un petit affrontement verbal, Yunaia n'est finalement pas emmenée par le xaela, ce dernier finira par partir, Tibarn restant un instant avec yuna pour la rassurer.


- Qu’est-ce qu’il me veut Solid’ pour m’envoyer son fils ? Tu...crois que c'est en rapport avec Eylion ?
-Je ne sais pas, je ne savais même pas que quelqu'un venait te voir !
- Moi non plus, je ne suis pas terrifiée pour rien...<roulant de yeux, elle les abaisse ensuite, navrée voir honteuse> désolée pour...ça Tibarn, merci pour ton aide.

Tibarn sourit et viendra poser une main sur son épaule, se voulant rassurant.
- Si t'as un problème, tu me prrréviens et j'arrive.
- <hoche et soupire, sans rehausser les yeux sur lui> très bien.
- Mais essaie d'avoir plus confiance en toi dans ces situations, ça coupera l'envie aux autres de te traiter comme il l'a fait.
- Je ne sais pas faire d'accord !! c'est comme ça !! <peste-t-elle en filant vers la chambre la gorge nouée> bonne journée Tibarn.

Yuna' à présent seule dans son appartement, se remet de ses émotions avant d'entendre toquer à la porte, elle indiquera d'entrer. Cette fois-ci un Raen rouge entrera timidement dans la pièce.


-B-bonjour... je suis désolé... J'ai appris que mon frère avait manqué de...délicatesse...
Yunaia à le souffle court, le cœur qui bat à tout rompre et les larmes aux yeux, figée sur place.
- ...
- Ohlala, vous avez l'air dans tous vos états, d-désolé !
- mais vous me voulez quoi à la fin ?!!
- Eh bien... mon père, monsieur Shield, m'a demandé de vous entrainer à la magie.
Yunaia Takami une main dans le dos elle ouvre discrètement un tiroir du meuble sans le quitter des yeux.
- J-je me suis dit que ce serait plus facile à la plage, près de la nature, mais si j'avais su qu'Empty serait aussi rude, je serai venu moi-même !
-Solid ? ..m'entrainer ? mais..je n'ai pas de magie...je veux apprendre à me défendre, pas faire mumuse avec des grimoires ou je sais quoi, j'aime pas ça.
- Oui, mais il faut commencer par le début. Il faut apprendre à faire la pâte à gâteau... avant de faire le gâteau ?
- On vous a dit que j'étais cuistot à vous non ?
- C'est super !
- Est-ce que...est-ce que c'est Eylion derrière tout ça ? j'veux dire...pour m'aider à m'entrainer ou à me défendre ou…c'est juste une lubie à votre père de me l'imposer comme ça ?

Le Raen réussi à convaincre la blondinette sous certaine condition qu'elle imposera, et lui donnera rendez-vous pour le soir même.




- Tant mieux...<le suivant bien qu'intriguée> on va discuter à la plage donc ? vous avez envie de nager ?
- Euh...s-si, mais... nous devons voir pour votre entrainement, n-non ?
- Non...<sourit en coin> on doit voir pour mieux se connaitre dans un premier temps, c'était le marché...

Yunaia continue de siroter son granita en l'observant. -O-oh, désolé... Mais je ne suis pas certain d'être vraiment intéressant.

- C'était pourtant très clair, on fait connaissance quelque fois on regarde si je vous fais confiance, si on arrive à s'entendre et ensuite j’accepte votre aide avec votre frère en espérant que vous serez là pour m'aider s’il va trop loin et qu'il se comporte encore comme un con. <soupire une moue suivant, elle étire un sourire malgré tout, navrée de sa franchise.> Je vous trouve déjà plus gentil et mieux élevé que lui, c'est deux bon points..<souriant en coin.>
-I-il n'aime pas prendre de gant et aime aller directement à son but, mais je peux le comprendre et je ne lui en veux pas en vrai.
- Mais ce n'est pas le but de cette conversation.
- Oui bah ce n’est pas vous qui avez failli vous faire enlever de force <grimace sirotant sa boisson> pourquoi êtes-vous si différent l'un de l'autre ?
- Disons... que mon père m'a donné terriblement d'attention et m'a chéri comme son plus précieux trésor... ce n'est pas mal en soi, mais... E-Empty n'a pas eu la même chance que moi.
- hm…ça ne me regarde surement pas votre vie privé familial désolée, parlez-moi de vous dans ce cas.
- Vous êtes un vrai raen ? j'veux dire, c'est votre vraie apparence ? <Penchant la tête, curieuse>
- Non, je pense que vous êtes déjà au courant.
- Hé bien qu'en partie, vous êtes donc un hyurgoth en dessous aussi ? comme Solid ? je n’ai toujours pas compris pourquoi vous vous changez <soupire une moue suivant>
- Hm... En fait... v-vous n'êtes pas au courant... *un peu moins rassuré*
- Je sais que solid fait des trucs bizarres, qu'il a aidé mon ami avec une potion et une malédiction en la détournant, je sais que vous n'avez pas vos vraies apparences mais j'ignores pourquoi et ce que vous êtes vraiment. Et ça ne m'aide pas à vous faire confiance pour la suite <douce d'un sourire navrée> normal non ?


Empty apparaitra lors de la discussion, Yuna' se braquant plus fortement, elle arrivera à avoir le fin mot de l'histoire cette fois, et déclinera l'offre de manière plus virulente, sans négociation possible, retournant, contrariée et agacée au Tapas pour prendre du service un petit bout de soirée encore.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:34

C'est sur un toit qu'Eylion rejoindra la blondinette en cette douce soirée estivale, désireux de prendre des nouvelles, ayant appris sa petite mésaventure avec les frères Shield la veille. Ils échangèrent sourires, discussion plus sérieuse, mise au point et toujours cette complicité tendre et sans tabou, pouvant parler, à cœur ouvert sans jamais que la situation ne dégénère. Une sensation nouvelle pour Yunaia, qui retrouve le plaisir de converser sainement malgré les difficultés ou les désaccords éventuels, leur lien en reste indemne.

Eylion su la rassurer, proposant son aide pour des entrainements aux dagues qu'elle pourrait avoir auprès de lui. Regards échangés, mains frôlées d'un simple contact, puis un rendez-vous fixé dans deux jours pour le Kyogen, elle le suivra ensuite du regard lorsqu'il s'éloignera dans la pénombre du quartier de brumée.


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:34


Une journée ensoleillée pour la demoiselle qui se prélasse au soleil, avant l'arrivée de Tibarn, d'une bataille d'eau et d'une cliente qui finira par s'installer avec eux dans le jardin.



- [Tibarn] A Ul'dah il fait chaud tous le temps, sauf la nuit !
- Oui mais en cette saison plus encore non ?
- Non, il n'y a pas vrrraiment de saisons au Thanalan.
- Hm...j'ai bien fait de venir ici, même si la pluie soudaine est parfois peu pratique...<ricane> au moins ça raffraichi. Vous avez été au concert au Relais hier soir ?
-[Marion] Heu non, le Relais, à Kugane?
- Si tu n'aimes pas le chaud et le froid comme le jour et la nuit... *puis fait non de la tête.* J'étais trop crevé après ma journée à escorter un convoi jusqu'à la baie des vèpres !
- J'aime le chaud, mais pas trop non plus...<étirant un sourire> non la nouvelle auberge ouverte ici depuis hm…deux jours je crois, l'Antique à fermer et ont ouvert le Relais des quatre tours. je n’ai pas eu le temps d'y passer je devais garder la fille d'un ami, mais j'ai hâte de la prochaine soirée, ça donne un peu de divertissement dans le coin. Et les clients qui ont eu chaud ce sont pointé chez nous après <ricane> ça aide les affaires.

-[Marion] Ah bah je n'étais pas au courant... Faut que je trouve comment me renseigner pour ces évènements.
- Généralement ce sont des affiches un peu partout...<d'un sourire toujours> mais je n’admets ne pas avoir vue celle-ci non plus, c'est justement un client sortant de là-bas qui m'en as parlé.
- Je l'ai appris en rentrrrant car j'ai croisé des types qui en sortaient mais sinon, je ne l'aurais pas su non plus.
- A dire ça, je vais finir par penser que tu vis dans une grotte !
- Hmm non
- <souffle un rire> la même pensée m'a traversée l'esprit.
- Bah non, je vis à Brumée, enfin si on peut appeler ça vivre
- Un appartement dans le coin ?
- Je suis juste souvent de sortie. Un laboratoire, qui est en construction. Je manque de matériel, donc pour l'instant c'est un peu vide, alors j'en profite pour y vivre
- Oh...Intéressant ça, tu comptes ouvrir quelque chose dans la région aussi ? ou c'est plus un laboratoire privé ?
- Si tu as besoin d'une chambre confortable on a un dortoir avec chambre qui se ferme à clé, n'hésite pas <d'un doux sourire toujours.>
- Non je pense l'ouvrir au publique, du moins ceux qui veulent en savoir plus sur la magie, l'éther, s'entrainer à utiliser leur magie dans des conditions optimales et sans risque
- Tu ne perrrd pas le Nord toi hein ! *Amusé. *
- Ça ira t’en fais pas, je ferme mon labo quand j'y dors et dans le pire des cas je demande à Shuri de m'héberger
- Moi ? comment ça ?
- Rien, rien... *d'un sourire en coin, amusé encore. *
- <ricane > ne me cherche pas Tibarn ou je vais chercher une carafe. Donc…un lieu pour...la magie...<intriguée voir songeuse> il y a des cours, quelque chose comme ça ?
- Vas-y, essaie ?
- <rit doucement> on a une cliente, attend qu'elle s'en aille...<plissant le regard, faussement menaçante.>
- Heu je n'ai pas encore prévu ça, il faut que je vois déjà avec le mobilier que je pourrais avoir. Mais si j'en dispense ce ne sera pas des classes, plutôt des cours particuliers. L'endroit n'est pas très grand.



La journée se poursuivra a Lavandière pour Tibarn et Yunaia, baignade pour se détendre au vue de la chaleur en cette saison, rire et complicité au rendez-vous.



- Alorrrs, on a peur de l'eau froide ?
- Bouge surtout pas !

Tibarn leva un sourcil et sera sur ses gardes, voyant qu'elle saute par-dessus, il ricanera et sera intérieurement soulagé de ne pas s'être reçu une Hyuroise sauvage sur la tête.

- Non je n'ai pas peur ! <Riant en ressortant, elle aura frôlé son oreille d'un pied cela dit.>

Tibarn se bloque ensuite quelques longues secondes... puis il viendra essayer de lui chatouiller le pied, après avoir ricané.
- Je crois que je vais venir ici plus souvent...c'est carrément plus frais...<souffle un rire et tortille des orteils, chatouillée mais résistante ou alors il s'y prend mal, ou encore ce n’est pas le bon endroit sensible.> Tu crois que le courant peu nous emmener loin si on se laisse dériver ?
- Ouais, vers le bord. *Amusé, il plisse les yeux et tente de venir pincer à l'arrière du genou, voir si elle craint. *

Yuna cille et éclate de rire, dans un couinement mignon, frémissant presque, elle se redresse rapidement.

- Non pas ça !! <ricane et roule des yeux> je ne t'ai pas encore chatouillé moi...<plissant le regard, faussement menaçante, elle pédale des pieds et agite les doigts vers sa proie.>
- Nan, mais tu sais que je ne vois pas grand-chose la nuit, alors... *Il ne bouge pas, amusé par l'attitude de la Hyuroise, venant même faire la planche. *
- il fait jour tibarn c'est la fin de journée hein ...<amusée elle lorgne ses pieds et au lieu de chatouiller, elle lui chope le gros orteil, qu'elle tortille un peu comme un joystick.>
- *Il rit mais ça ne semble pas être suite au contact, mais plutôt à la surprise en l'observant, manquant de perdre l’équilibre. * Tu fais quoi ?!
- je joue...<prenant le second ensuite elle pousse pour le faire flotter et mimant de naviguer en s'aider des deux orteils comme une télécommande, se retenant de rire.>

Tibarn la laissera faire, souriant en avançant selon la direction qu'elle lui fait prendre, à l'aide de ses bras.


Une bonne heure ou deux plus tard…ils décideront de quitter le lieu pour visiter un peu le coin avant de rentrer au Tapas.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:35


Yunaia Takami pousse la porte devant tibarn pour enter, son panier en main, sa tenue et sa tignasse mouillée, une baignade faite il y a peu sans doute, passant un regard ravie mais curieux sur la pièce.
ibarn arrive en maillot, avec ses affaires dans les bras, encore trempé.

- En tous cas, il y a des fleurrrs de partout ! *à Yunaia.*
- Ouiii c'est joli, et c'est le but Tibarn, une herboristerie <ricane>
- Je vais aller voir s’ils n'ont pas de quoi se sécher ici, mais on dirait qu'il y a personne.
- Tu peux tendre ton oreille, tu entends quelqu'un ou autre ? Tibarn viendra appuyer sur la sonnette présente au comptoir.
- tu vas pas fouiller quand même !
[Momoko] - Oui oui pardon
- Je fais sonner, ça va, je ne suis pas débile... *Lève un sourcil.*
- Bonjour Demoiselle...<d'un sourire amusée la voyant se hisser sur le marche pieds.>
- Bienvenue à la libellule de cristal que puis-je pour vous ?
- Salut ! Dis, tu n'aurais pas une serviette ? J'ai oublié la mienne et je ne veux pas remettre mes vêtements comme ça !
- Personne à moitié nu. Avec un s'il te plait j'irais en chercher une
- S'il te plait ?
- Bien j'y vais
- Merci !


Yunaia se pince les lèvres pour ne pas rire fixant le miqo'te l'ai compatissante.
- Les gens ont un don pour faire chier sur des détails... *Totalement dans la mauvaise foi. *
- tu l'avais dit en douceur mais pour certain ça ne suffit pas.
- Désolée on nageait dans le coin, on m'avait dit que c'était fermé mais j'étais curieuse. Je suis Yuna je travaille au Tapas ta glace de brumée et voici un ami, Tibarn, videur également dans notre établissement.
- ce n’est rien ne vous en faites pas.
- Mais surrrtout, je suis soldat chez les immortels, le Tapas c'est surtout quand j'ai le temps ! *Pour ajouter du détail.*
- <reste douce et courtoise comme toujours> je vais lui donner sa serviette, encore merci.

Ils prirent le temps de visiter, et de consommer un moelleux au chocolat géant et délicieux. Yuna conquise par la carte, la largesse de choix au niveau des produits et promettra de revenir voir la gérante pour étudier de plus près certains produits.



Arrivée chez elle, Yuna' remonte une main à sa linkperle, reposant son panier de pique-nique à la cuisine, ce dernier contenant encore un mouelleux au chocolat délaissé par Tibarn et la fin du sien, elle étire un sourire amusée.


- Eylionnnnn <souriante et malicieuse> ça te dis un mouelleux au chocolat vraiment, vraiment énorme....

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:36

[Maguelone ]- Pour ma part je fais justement une pause dans mes voyages pour profiter des villes. Et si vous aimez les contes, j'organise une petite soirée, prochainement. Je peux vous laisser une affiche.
Yuna range les cartes écoutant la cliente toujours.
- Ah c'est original, j'entends souvent l'inverse. Oh...alors là oui volontiers, vous voulez que j'en laisse sur le comptoir pour vous faire connaître un peu?

- Pourquoi pas. C'est très aimable a vous.
- Super, je vais afficher ça dans ce cas...Merci…<récupérant l'affiche pour la regarder dans un premier temps, Observe encore un peu et étire un sourire curieuse> le lieu n'est pas mentionné ?
- *étire finement le sien* Mais bien sûr qu'il est mentionné, il suffit juste de le trouver.
- <souffle un rire et affiche une moue dubitative en observant la carte> c'est un lieu sur le bout de carte dessiné ?
- Tout à fait. *amusée* Si vous voulez un petit indice... *se penche vers la jeune femme avec un air de complice* C'est quelque part en Noscea.
[Solide Bride]- C'de la bagarre ?
- Les gens doivent le chercher sur place et espérer tomber sur le lieu ? <Semble amusé par l'idée>
- Des contes, très cher.
-D'ailleurs…est-ce que vous faites des représentations musicales, publique Mademoiselle ? Oh alors vous êtes bien tombé, les tapas sont faits pour ça à la base...<ricane>
- Pas au sens propre du terme jusque-là. Disons que j'aime parfois offrir quelques musiques en échange d'un repas ou d'une chambre, ou simplement pour animer une soirée un peu triste. *sourit*
- Ça marche ?

[Maguelone]- On m'avait proposé d'animer les soirées d'un restaurant il y a quelques semaines, mais il semble que le projet ait été abandonné.
- Parce que quand j'demande une chambre en échange de mes poings moi ça ne marche jamais.
Ce n'est pas vraiment la même démarche. Encore que vous pourriez proposer d'assurer la sécurité une soirée en échange d'une couchette.
- Une couchette ? Quand j'couche ce n’est pas qu'un peu hein.
- Intéressant <dodeline> Nous allons commencer à organiser des soirées privées, souvent à base de jeu et de dégustation, en petit comité, entre dix et quinze personne, sous inscription, on n'a pas assez de place pour laisser entrer tout le monde comme à l'Antique, mais on va faire une liste des participants, pour ne pas reprendre à chaque fois les mêmes personnes, que tout le monde puisse profiter de la soirée, je ne serais pas contre d'un peu de musique d'une charmante artiste pour animer un peu durant la soirée.
- <ricane> j'ai déjà deux vigile pour la sécurité <souriant en coin>
- Et bien ma foi, pourquoi pas. Il faudra me prévenir à l'avance, je suis parfois sur les routes.
- Ouais, mais tu me n’as pas moi.
- Mais si tu veux rendre service un soir contre une chambre ou un repas, moi je suis partante, si tu promets de viré dehors et de ne pas cogner direct mes clients. <Hoche d'un sourire pour mag'> on échange nos linkperles ?
[Solid]- Vendu ! Genre cogner direct pour lui remettre les idées en place, j'évite ?


Maguelone opine, récupérant délicatement sa perle pour la tendre vers la jeune femme.
- Oui tu évites, on les met dehors si vraiment ils ne se calment pas, mais on évite de cogner.
Yunaia synchronise avec la jeune femme, ravie, et ira faire de même avec Solid du coup.
- D'accord ! De toute façon ils vont pas faire les malins avec moi.
- Merci.
-Merci bien je vous tiens au courant c'est pas encore mis en place. Et pareil pour toi dans ce cas <tendant sa linkperle.> Solid récupère sa perle et la lui tend.

Maguelone remet sa perle en place, dans une élégante boucle d'oreille dorée qui semble avoir été faite pour ça.
- Vous pouvez compter sur mon luth et moi-même. *incline le buste avec grâce*

Après le départ de la cliente, Solid tente de trouver une solution pour un hébergement ce soir, en pleine négociation avec Yunaia, elle même un peu amusée et compatissante à la situation précaire de la Hyurgoth.



- Mais j'arrive toujours à m'débrouiller. J'ai une belle gueule ! Ça aide des fois ! Bwahahahah !
- <sourit en coin> bon alors on va faire un truc...tu peux scouater une chambre quand t'as besoin, faut juste prévenir un peu avant quand tu viens, et déduis la nuit de ton salaire quand tu aides aux futurs soirées à venir. <ricane> j'admets que t'es jolie sans ton armure.
- Ouais mais ma beauté ça m'sauvera pas contre une épée, mais ça m'fera passer des nuits torrides.
- <souffle un rire et grimace< veinarde....
- Quoi, va pas faire genre que tu ne trouves pas.
- je n’ai rien depuis un petit moment maintenant et j'ai jamais été seule de toute ma vie, je me fais chier dans mon lit <ricane> Hé bien disons que ... ma dernière relation est terminée depuis peu et qu'elle était...compliqué...<sourit faiblement> depuis je...disons que les hommes, je me méfies, j'ai un groupe d'amis ça pali un peu niveau affectif mais pas de relation pour autant et je ne veux pas...de coup d'un soir non plus. <haussant une épaule.>

- Ah, donc... Tu as peur des hommes maintenant ?
- On...peu dire ça oui.
- Et j'doute que tu sois attirée par les femmes.
- Mais je vais pas virer vers les femmes pour autant ! <Souffle un rire> en effet, non ça ne me dit rien non plus.
- Donc... Il faut que tu trouves un homme... Oh je sais ! J'te trouve un homme, tu m'paies la chambre pour ce soir.
- Mais...<rit et roule des yeux> non merci Solid, encore moins un inconnu que tu vas trouver je ne sais pas où et hm...disons que je suis plus ou moins déjà liée, de cœur à quelqu'un, et à part lui je veux personne d'autre.
- J'aurai tenté au moins. Faut que j'trouve des gils alors. *Sirote son granita* OH ! OOOH ! Laisse-moi d'viner. C'est l'miqo'te là ? Celui d'la plage d'laut' jour.
- <rit doucement> trouve les gils, ou rend moi service aux soirées et tu peux prendre une chambre certaine nuit au besoin. Tibarn ? <ricane> non c'est ..un très bon ami, du moins il le devient mais on est juste ami, il fait partie du petit groupe avec qui je suis, et je ne te dirais pas de qui il s'agit de toute manière. <Souriant finement, plissant les yeux.>
- Allez dis ! J'te l'piquerai pas. Ça s'voit qu'j'aime les femmes.
- Euh non ça ne se voit pas...mais maintenant je le sais...<ricane> et je ne te dirais pas, c'est...déjà assez compliqué comme ça. <Soupire une moue suivant> aller bois ton granita et va chercher des gils. <Souriant en coin, taquine.>


- Sous-entendu. "Casse-toi j'ai envie d'me reposer" !
Solid fini son granita et le pose sur le comptoir.
Empty entre dans la bâtiment.
- Par Rhalgr, c'quoi ce truc ?!
- <rit> je dois monter oui j'ai des course à faire mais je-....
[Empty]- Un granita, et vous l'avez fini d'ailleurs......et bonjour.
- J'parle de toi.
- <soupire et avise l'arrivant> Bonjour Empty...décidemment. <un peu blasée faut le dire> qu'est-ce que je peux faire pour toi cette fois ?
- On dirait qu't'apportes la nuit avec toi sans déconner.
Empty se contente de lâcher un soupir.
- Mais oui, j'apporte la nuit éternelle sur ce monde, ça me parait évident...
Yunaia avise solid à sa remarque, elle ne croit pas si bien dire.
- Enfin... Solid Bride se gratte l'oreille de son petit doigt.
- Yunaia... il y a quoi comme facilité de paiement ici ?
- Comment ça ? facilité de paiement ?
- Trop tard ! J'ai déjà pris le poste de sécurité pour la facilité de paiement. Toi aussi t'es ruinée ?
- Disons simplement que je n'ai pas d'argent sur moi, pour le moment.
- Ouais t'es ruinée quoi.
- T'es sérieux là ?
- ...mais j'ai vraiment la dalle.
- Tu viens demander un boulot ?
- Euh...non... un repas surtout.
- Que tu paies avec quoi ? t'as ce qu'il faut ?
- Et non, pas ruiné ! Mais je n'ai pas accès à mes économies, là tout de suite !
- Oh mince alors…Empty serait-il puni ?
- Puni ? T'es un gosse ?
- C-cesse ça tout de suite ! N-non !
[Solid]- Ah si, si si.
- <soupire> bon, tu as combien sur toi ? rien du tout ?
- J'ai quatre gils à lui avancer si jamais ! Mais faudra qu'tu m'rembourses ou qu'tu bosses pour moi.
Empty semble gêné, mais préférera mourir plutôt que de l'avouer.
- Quatre gils ? On a quoi avec ça ?
- Un granita à l'orange !
Yuna]- Bon je vais voir ce qui reste du buffet que Ed' à commencer à remballer, mais je te jures...c'est bien parce qu'on a un ami en commun...
- T'as d'la chance toi.
- Oh... je vais peut-être pouvoir manger à l'oeil ! Je suis en partie dans la mouise par sa faute, alors bon !
- Ouais bah t'as d'la chance c'bien c'que je dis. J'essaye de gratter un endroit une dormir pour ce soir.. Mais rien à faire.
Yunaia récupère un plat et vient prendre un peu de tout, niveau friture et apéritif qui traine sur le buffet.
- J'ai trouvé un arbre sympa dehors... mais je l'utilise déjà.
- Dors chez moi Solid si tu veux, de la compagnie c'est pas plus mal...<tend le plat a Empty>
Empty récupère le plat, mais semble bugger quand il parle de dormir ici.
- ...hein ?
- ça d'range pas t'es sûre ?
-Je parlais à la dame, pas à toi... Bon appétit, installe-toi...
- Plus c'est grand, plus c'est dans la dèche j'ai l'impression.
- Non, je te l'ai dit j'ai du mal avec la solitude en ce moment...<soupire>
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:37


Yunaia reçois la visite de son ami Rhian, une aide inestimable pour l'organisation de sa première soirée prochainement. Idées, rires, discussions, un moment agréable comme toujours, Yu' appréciant ses moments en compagnie de son confident.




Eylion viendra peu de temps après, Yu' se réjouissant de pouvoir lui faire part des projets à venir, de sa promotion en tant que gérante. Un moment d'échange à nouveau entre ami.


- Ah, je vois... Hrm... ... Je tâcherai de ne pas trop grogner alors *grommela t'il*

Eylion se tourna de façon à pouvoir regarder la jeune femme, bras sur le dossier même s'il n'arrivait pas à la regarder directement.
- Dommage...<étirant un sourire en coin, rehaussant les yeux sur lui en terminant sa sucrerie.>
- Dommage? Tu veux que je grogne? *fit-il avec un demi-sourire perplexe*
- veux que tu restes toi-même, oui, même si tu dois être grincheux lors de mes soirées, peu importe les gens feront avec ou s'en iront...je n'ai..<soupire d'un doux sourire bien que faible> je n'ai pas envie de changer ce que tu es Eylion, et je ne veux pas te voir, devoir te forcer pour être quelqu'un d'autre. Même si l'intention est mignonne, je t'en remercie.
- Je ne compte pas jouer la comédie si tu t'inquiètes mais tu sais comment je peux être parfois *dit-il en haussant l'épaule opposée à celle du bras sur le dossier*
- Si tu veux mettre à l'aise ta chanteuse, c'est clair que je ne serai pas celui qui l'y aidera - J'ai confiance en toi...tu ne feras rient, qui pourrait m'humilier ou autre, je le sais.

Yuna récupère un éclair au chocolat qu'elle glisse dans une serviette. L’agitant la pâtisserie, devant le miqo’te, un sourire en coin joueuse.

- Erh, oui mais bon... Ça dépendra des autres, je dirai... Si quelqu'un pousse le bouchon, il ne faudra pas s'étonner que je pousse une gueu...
-Je parlerais de toi et de ton caractère à Ti'any et de ne pas en tenir rigueur.
Eylion suivit la pâtisserie de l'œil
-Je le ferais avant toi, je suis la patronne, je serais attentive, tu n'es pas le seul à roder autour de moi avec un œil protecteur tu sais.

Eylion se renfrogna un peu quand il comprit la manœuvre de la jeune femme. Yunaia remonte la pâtisserie qu'elle fait naviguer jusqu'à son propre visage pour l'inciter à la regarder.

Eylion ne put s'empêcher de suivre le mouvement. Toujours avec un air renfrogné du style "Je ne marcherai pas dans la manœuvre...! »

Yuna souffle un rire et mime de mordre dedans au lieu de la lui donner, sans le quitter des yeux, toujours aussi malicieuse en battant des cils.
Eylion, l'air renfrogné se renforça même s'il ne put s'empêcher, bien malgré lui, de virer pivoine progressivement, ce qui donnait un tableau assez particulier.
- <s'arrête lui souriant en douceur avant de la lui tendre finalement, elle capitule> je dois vraiment en arriver là pour que tu daignes me regarder un peu ?

Son teint avait viré à un rouge assez proche de celui de Light ou de Solid. Il tâcha malgré tout de maintenir le regard.
- Q-quoi? Je... Hrm, ne détournais pas l'œil tant que ça *dit-il, tenté visiblement de le dévier*
- Si...tu me fuis Eylion et...ça me donne le goût un peu amer d'être en train de perdre mon ami. <Sourit doucement bien que faiblement et repose la pâtisserie sur le bureau devant lui.> aller vient, Monsieur tomate, on va chez moi j'ai des restes de repas à te donner, et je dois me préparer pour la soirée plus tard.

Yuna range les affiches dans le tiroir une nouvelle fois, les empilant soigneusement, elle relèvera pas son geste des mains pour ne pas en rajouter, préférant passer à autre chose pour son bien à lui.
- Je n-ne te fuis pas...!


Après une explication à deux, à cœur ouvert mais toujours empli de cette tendresse et complicité réciproque.
Yuna le guidera jusqu’à chez elle, le faisant patienter au salon le temps qu’elle puisse ce changée pour leur soirée au Kyogen.




Après un temps de jeu bon enfant et de bagarre d'eau, de rire et de magie volante en patientant sur Tibarn. Les deux amis prendront la route ensemble sans leur ami, ce dernier annulant pour des raisons professionnel.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:37



Arrivé sur place, Yuna toujours amusée par leur début de soirée, semble impatiente de commencer la partie, et ce malgré la réserve un peu grincheuse du miqo'te toujours fidèle à lui-même.



L’accueil est toujours aussi agréable et sympathique, Yuna ravie de revoir Slaun. Après quelques explication quant à la partie du jeu, le duo fini par entrer dans la première pièce. Eylion toujours aussi sérieux, se mettra dans le bain très rapidement, ultra concentré malgré les taquineries de la blondinette toujours au taquet.




Un petit contre temps, viendra "gâcher" l'ambiance de la partie, Eylion replonger dans son passé, Yu' devant prendre les choses en mains pour l'aider à se ressaisir, la petite aventure tournant au cauchemar pour le miqo'te le temps de quelques minutes avant de reprendre le jeu ensemble, les émotions en vraque.


- Est-ce que je lis bien? J'ai un doute pour le dernier...
- Je crois que c'est le genre de truc que tu risques d'avoir ça.... Yunaia sursaute encore mais pose la main sur le mur cette fois, fixant Eylion en écarquillant les yeux avant de rire. Eylion sursauta à nouveau.

Là, par contre, Eylion riait beaucoup, beaucoup, beaucoup moins s'était même figé sur le coup. Son œil fixait un point invisible devant lui, clairement ailleurs.

- Oh merde...<inquiète, elle tique à son tour et vient doucement prendre sa main> Eylion...regarde-moi...<douce à mi-voix, plus sérieuse aussi.>
- ... *Le souffle du Miqo'te semblait s'être accéléré sur le coup, c'est à peine s'il parvint à tourner l'œil vers elle. En fait, il amorça seulement un semblant de mouvement, sans parvenir à le finir*
- Eyl'...<douce toujours lui souriant, elle vient tourner lentement son visage d'une main sur sa joue pour l'amener en sa direction.> ça va aller…on est dans un jeu, d'accord ...

La Peur dansait quelque part dans l'œil de celui-ci. Il peinait à s'ancrer à nouveau dans le Présent.
- On n'est pas... *amorça t'il difficilement* dans le Manoir... *Il semblait tenter de se convaincre plus qu'autre chose* ça va aller... *dit-il, difficilement, prenant clairement sur lui. Il prit la main de Yunaia, la serrant comme pour démontrer qu'il était de nouveau là*
- <soupire soulagée et sourit navrée vers Eylion> Merci...voilà...ça va aller on finit ça et on sort ou tu veux...qu'on sorte ? <Gardant la montre avec elle>
- Je... *Il faillit déglutir* ça va aller, juste... un petit contretemps... Désolé...
- <hoche doucement, retirant sa main de sa joue d'une caresse> alors on continue...non t'excuses pas bon sang je...si j'avais su...<soupire, elle culpabilise.> on s'en fou du temps…<souriant en coin>
Quand il vit l'air de la jeune femme, il prit davantage sur lui, tâchant de lui offrir un sourire.


La fin de partie fut très compliqué pour le duo un peu chamboulé, ne réussissant finalement pas la dernière partie, ben que la dernière pièce soit ouverte, c'est plongé dans le noir que le couple restera à attendre les artistes. Après quelques échanges courtois et amicaux, ils seront mené à l'extérieur avec un prochain rendez-vous en prévision. Eylion et Yu' seront ravi de revenir avec Tibarn pour le laisser galérer avec les énigmes.



Une fois à l'extérieur Yu' plutôt silencieuse au vue de l'état grincheux du miqo'te prendra le temps de s'arrêter pour s'excuser, proposant également une balade au frais à la plage du secteur.



- Bon sang, l'air frais.... Un tour à la plage au frais pour...nous reposer un peu des émotions ça te dis ? <soupire et s'approche doucement tirant un peu d'une main sur son manteau> je suis...vraiment navrée Eylion je pouvais pas savoir que c'était...à ce point-là, l'ambiance.
- Hrm... *Il hésita quelque peu, toujours de mauvaise humeur* Ça va, j'ai survécu comme tu le vois *dit-il, gêné, embarrassé et contrarié à la fois*
- Je vais...évité ce genre de soirée alors...promis je ne t'inviterais plus. <Soupire doucement d'un doux sourire restant, honteuse autant que lui en fait> je voulais...simplement qu'on s'amuse un peu et te changer les idées pour...fin' tout ce qui t'es arrivé ces derniers temps, j'ai vraiment foiré mon coup.
- Arrête de faire cet air-là *maugréa t'il* Tu... *Il sembla vouloir dire quelque chose avant de s'interrompre, frustré, davantage contrarié*
- quoi ? je quoi ? <Haussant un sourcil reposant les yeux sur lui, elle soupire doucement> je...peux pas faire un autre air Eylion c'est comme si je te demandais d'arrêter de ronchonner ou d'avoir ton air blasé. <souriant en coin finalement.>
- ...
- On s'installe un peu à la page ou...t'as peut-être juste envie de te tirer pour te calmer un peu je comprendrais.
- Je peux survivre à un passage à la plage *dit-il, tentant de réprimer sa frustration globale*
- Très bien...ça nous fera du bien...j'en ai besoin aussi. <Soupire doucement restant douce et souriante malgré sa culpabilité.>
- J'ai hâte de voir ce qu'ils organisent mercredi..


Un échange de discussion au calme sur la plage qui sera finalement très vite chamboulé par l'intrusion d'un certain Empty, toujours capable de retrouver la blondinette ou qu'elle soit...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:38



- Bon, écoutez, je ne comprends rien à toute cette histoire alors... Empty, est-ce qu'il serait possible d'éclairer ma lanterne avec votre version des faits?
- Tu veux t'excuser pour récupérer ses faveurs et pas par sincérité... tu t'excuses en disant "j'ai raison il a tort" tu ne le fais pas en admettant que tu n'as pas été correct, alors je ne peux pas accepter, et dire ensuite à ton oncle que c'est régler si ce n'est pas le cas, voilà la raison pour laquelle je refuse.
- Que ce soit bien clair Je pense toujours que tu as tort, et si tu penses vraiment que j'ai tort, prouve-le moi, et montre-moi que tu n'es pas un mouton, et vient me cogner, si t'as pas la trouille.
- <souffle un rire, nerveux plutôt qu'autre chose> même si je le voulais je ne pourrais pas le faire, je saurais même pas m'y prendre...et j'aime pas ça ! Je ne vais pas frapper sans raison, je ne suis pas une combattante, je veux juste pouvoir me défendre en cas de besoin.
- La manière dont j'ai traité Yunaia n'a pas plus à mon oncle, je suis sensé m'excuser.


[Eylion] - Ce premier point est clair... et comment l'avez-vous traité?
Eylion se leva pour se planter devant le concerné.
[Empty]- Comme maintenant, sans gant. Que vois-je ? Le chevalier servant se dresse face au terrible dragon ?
[Yuna]- N'en rajoutes pas Empty, c'est une très, très mauvaise idée...
- Non, juste quelqu'un qui cherche à putainement comprendre ce qui se passe *dit-il avec un rictus* En attendant, ça ne me répond pas... A savoir, comment l'avez-vous traité?
- Sans gant, je lui ai dit qu'elle ne m'avait pas surpris par son comportement.

Yunaia laissera Empty répondre retournant à son trempage de pied dans les vagues.
- Vague, développez le coup du comportement
Empty roulera des yeux, accompagné d'un merveilleux soupir.
- Oui raconte lui le passage ou tu m'as empoigné avec Tibarn ...<roulant des yeux, agacée>
- Que comme prévu, elle ne méritait pas l'attention qu'on lui portait... oh, c'est vrai que j'ai cherché à l'embarquer avec Tibarn... mais bordel, en porter deux à le fois, c'est trop lourd !
- D'accord et pourquoi vous lui avez balancé ça? *Son ton était net, précis, sans aucune subtilité*
Yunaia hausse un sourcil en direction du miqo'te, se taisant, curieuse de voir ou il veut en venir.
- Parce que sitôt qu'elle a su, pouf ! Elle a abandonné l'idée de s'entrainer et à filé se cacher dans son précieux château culinaire. Eylion observa tout d'abord l'expression d'Empty avant de lancer une quelconque remarque.

La discussion entre les deux mâles continuant plusieurs minutes encore avant qu’Eylion ne tente une autre méthode, faisant l’intermédiaire afin que les deux puissent tenter de se comprendre.


- D'accord, bon... Je commence à comprendre ce qu'il se passe alors je vais tenter d'expliquer ça de manière claire, d'accord?
Eylion se tourna vers Yunaia
- Imagine que tu as un frère, un cousin... Bref, un membre de ta famille proche, très sensible, qui vient de se faire rejeter par un inconnu pour ce qu'il est et non pas pour qui il est. Tu le prendrais comment...?
Yunaia repose les yeux sur le miqo'te sourcils froncé d'inquiétude et lassitude, fatiguée et visiblement blessée.
- <soupire> tu fais fausse route Eylion..<douce d'un sourire navrée> tu n'étais pas là, il n'avais pas de pitié pour son frère et ne voulais pas le défendre non plus, au contraire c'est moi qui ai dû défendre Light, il s'est moquer de lui et l'a enfoncé encore plus .
- YUNAIA !
- Je n'étais pas là, c'est vrai et je... *Il sursauta au cri derrière lui*
Eylion regarda derrière lui pour observer la réaction d'Empty
[Empty]- J'en ai assez de tourner autour du pot ! Tu peux parler de gentillesse et de tout ce que tu veux, mais ce n’est pas avec des plumes que tu pourras te défendre !

Yunaia sursaute et fronce les sourcils sur Empty, elle se contracte, le souffle presque coupé avant qu'il ne s'accélère finalement fixant le Xaela. Elle dévie le regard, bien joué, elle restera muette fixant l'horizon préférant ignorer le gueulard.

[Empty]- Si quelqu'un veut te faire du mal, il y arrivera sans soucis, alors montre-moi que tu sais mieux faire qu'aboyer !
- Honnêtement, je ne pense pas faire fausse route... Parce que tu vois, j'aurai réagi de la même façon... Enfin, ajoute des paroles acérées et moins d'enlèvement mais globalement, ce serait ça. Et pour un connard sans cœur, je le trouve bien investi à te faire réagir.

Yunaia ne répondra ni à l'un, ni à l'autre, les larmes aux yeux, elle reste prostrée en suivant les vagues d'un regard baissé.
Eylion soupira, allant s'asseoir aux côtés de la jeune femme pour passer un bras dans son dos, une main sur l'épaule de l'autre côté, sans mot dire.

- Eylion, si tu la réconforte, on n’avancera pas !
- Ouai bah, taper sur quelqu'un déjà à terre, c'est pas mon truc, tu vois? *maugréa t'il* Alors laisse lui le temps de souffler et de réfléchir déjà, c'est pas mal à encaisser.

Yunaia laissera faire Eylion, son corps semble crispé bien que ce soit légèrement plus détendu au contact apporté, elle dégluti, sans un mot.

- Oui, bien sûr... le jour où elle aura un vrai agresseur, il va lui laisser le temps de réfléchir, de penser à quoi faire, à pourquoi la vie et le vent, et même lui laisser le temps d'aller prendre un café !
- Tu peux être le meilleur combattant du monde, si une saloperie te tombe dessus, tu peux très bien y rester... Alors si on commence avec des si et des peut-être, on peut refaire le monde. Ah ça, ce serait cool mais non, les choses, ça ne marche pas comme ça *pesta t'il*

Yuna se fige à nouveau, cette fois c'est un peu trop pour elle, elle tentera de se défaire de l'étreinte pour se relever, fébrile et clairement sur le point de partir en sanglot.

- Un problème à la fois et le problème n'est pas le refus de Yunaia *Il raffermit son étreinte, bien décidé à ne pas la laisser fuir*
- Niveau saloperie, ça va faire une semaine qu'elle m'a dans les pattes, je pense qu'elle est déjà gâtée !
Eylion la colla contre lui-même si la jeune femme, s'il était sérieux, pourrait sans doute se dégager vu le peu de forces de l'Arcaniste.
- Laisse...Eylion...il a raison...il ignore juste que j'ai déjà eu...mon lot d'agression justement...<la gorge serrée> il juge et parle sans savoir...

Yunaia elle ne forcera pas pour fuir, ne souhaitant pas le repousser qui plus est une certaine sécurité lui fait pas de mal là.



- <soupire> ce n’est pas la bonne méthode c'est tout, je compte bien me réveiller un jour et ne plus me laisser faire...et te faire du mal ou sortir de mes gons ce n'est pas dans ma nature, je suis pas comme ça c'est tout, j'ai une culture différente, et je fonctionne autrement. <A mi-voix toujours, fatiguée la gorge nouée d'une émotion certaine mais elle a une certaine maitrise pour ne pas éclater, assez impressionnante oui.> Eylion tapota le dos de Yunaia, comme s'il essayait de l'encourager à quelque chose.
- Oh, je m'y prend mal...
- Oui...
[Eylion]- Et si au lieu de braquer, tu essayais plutôt, toi aussi, une autre approche?
- Bien, passons a une autre méthode alors. Le sac à puce, debout.

Yuna dérive les yeux sur le miqo'te à son tapotement, qu'elle ne saisit pas puis avise  Empty au loin, inquiète.
- Fais pas ça...
Eylion la relâcha doucement pour se dresser devant elle
- Pourquoi je ne le ferai pas ?
[Eylion] - Et si toi aussi, tu arrêtais un peu de te braquer? Parce que, franchement, ça ne fait rien avancer *dit-il, blasé*
- Eylion..non..<tirant sur sa chemise pour le retenir.> t'es un appât...<inquiète pour le coup, oui ça l'a fait réagir c'est certain.>
- Quoi? Parce que tu penses que j'ai la trouille...? *Il soupira* S'il faut en arriver à faire des conneries... Je suis prêt mais... Au moins, j'aurai tenté jusqu'au bout
- Braquer ? Je suis en pleine forme ! Allez, amènes-toi le sac à puce, voyons un peu ce que tu vaux au combat !
- Arh, arh, arh... Ouai, ça va vacheeemeent résoudre les choses *fit-il avec son cynisme habituel, rictus à l'appui*
- je vois pas l'intérêt de faire ça...c'est ridicule un duel contre lui...ça ne mènera à rien du tout...
- Désolé, je ne m'appelle pas Solid, enfin la Hyurgoth ou Roe ou je ne sais pas, le truc en armure suspect.
- Si tu ne vois pas l'intérêt, moi je le vois.
- ça ne va pas la forcer à se joindre à la bataille sauf à se prendre un mauvais coup *dit-il, l'air blasé*
- Même si tu es vraiment en danger ?
- tu ne le mettrais pas en danger réellement, ton oncle va pas aimer du tout Empty...
- Arrête de chercher des excuses toi !
[Eylion]- Déjà il faudrait que tu réussisses à le faire et j'ai des crocs à revendre *dit-il avec un rictus* Ensuite, mettons que tu réussisses... Je peux te prédire ce qui va se passer... Dès que tu porteras un coup dangereux, elle va s'interposer, se prendre le coup et finir à terre. Tu n'auras rien prouvé, ni réussi
- J'ai déjà défi la théorie plusieurs fois, et la pratique a quelques victoires à son actif !  
- C'est bon t'as gagné !! arrête...<s'avance finalement dans l'intention d'aller s'interposer> tu as tes excuses accepter, voilà, j'irais dire à ton oncle que c'est réglé. Satisfait !
- NON !
Eylion la tira en arrière, ferme, quitte d'ailleurs à lui faire mal
- Et toi laisse-là !
- ALORS TU VEUX QUOI ?!!
- COGNE-MOI MAINTNANT !
Empty cherche à s'en approcher un maximum !


- Je ne la laisserai pas* dit-il, l'œil blasé, s'interposant toujours* Tu cherches à prouver quoi... Empty, au fond?
Yunaia se fige à son approche, difficile de l'imaginer pouvoir cogner dans son état.
- Tss... Empty finit par se poser, lassé.
- Ce n’est pourtant pas compliqué... Yunaia... prouve-moi que j'ai tort... Eylion tiendra toujours le poignet de la jeune femme, le contact était loin d'être tendre
- Tort sur quoi?
- J'compte pas te cogner, alors vas-y ! Souviens-toi de ton désir de me voir souffrir ! Souviens-toi comme je te casse les coquilles ! Tort sur le fait qu'elle en vaut la peine !
- Et en quoi elle vaudrait la peine, selon toi?!

Yunaia n'est pas gênée par la douleur au poignet pour l'instant, son sang n'a fait qu'un tour, elle tente de maitriser sa respiration surtout.
Le sang commençait clairement à monter au Miqo'te remonté.
- Mais lâche-là toi !
- <serre la mâcheoir> je ...n'ai pas..besoin de toi !
- Je fais ce que je veux et en attendant, tu ne me réponds pas! Qu'est-ce que tu essayes de couvrir, hein?
- Elle va pouvoir me cogner, quoi de mieux ? Laisse-là faire un putain d'instant !
- Et ça servira à quoi, bordel?!
- Mais je ne suis pas le putain de sujet de ce soir !
- SI, tu n’hésite pas de détourner le sujet sur les AUTRES
- Yunaia ! Vas-y, défoule-toi sur moi !
- Mais tu vas finir par la boucler le sac-à-puce ?
- Manque de bol, je suis une grande gueule obstinée et tant que je n'aurai pas MES putains de réponses, je te lâcherai pas
-JE N'Y ARRIVERAIS PAS ! je ne t’aime pas !! j'ai pas confiance en toi, je ne te connais pas, pourquoi je laisserais sortir ce qu'il y a de pire en moi devant toi ! <Rageuse serrant les poings.>
- PARCE QUE JE SUIS UN AGRESSEUR, ALORS DEFEND TOI !
- Et n'en rajoute pas, Yunaia! *éclata le Miqo'te*


Yunaia se contracte à nouveau, figée sur place surtout à la réaction du miqo'te et se tait fixant Empty toujours, haletante.
- Et toi arrête de la protéger à ce point ! Ce serait déjà finit si t'arrêtait de la brider !
- Qu'est-ce qui motivent tes putains d'actions, Empty?! EN quoi ça te concerne le sort de Yunaia, hein?!

Yunaia tique et avise le miqo'te du coin de l'œil, elle percute finalement puis revient à empty, haussant un sourcil.
- Je t'expliquerai plus tard, mais c'est vraiment pas le moment ! Bon alors, Yunaia, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?
- Aah, on avance. D'un putain de maigre pas mais on avance... Je m'en fous du bon moment ou non J'ai choisi CELUI-CI

Yunaia ne répondra pas, déterminée et bornée, elle peut passer la nuit sur la plage si il faut, fixant Empty.
- Putain, dans la famille des têtus, on est un bon brelan tous les trois, mais c'est sérieusement pas le moment. Mais soit...
Empty sort ses dagues.


- Désolé mais je suis l'As dans le tas *dit-il avec une grimace qui pourrait ressembler à un rictus* Tu m'attaques, je ferai en sorte que Yuna soit hors de portée d'ici. Si je dois te pourrir l'existence pour avoir mes réponses, je n'ai aucun problème avec ça.
- Faut que tu compliques la situation. Niveau coiffure, c'est sûr que tu es l'as de pique.
- Tu as encore rien vu alors on peut passer la nuit à s'en balancer ou faire quelque chose de concret
- Assez bavardé, ramène-toi. 5...
Eylion chuchota à Yunaia
- 4...
« Je veux que tu dégages d'ici s'il attaque et si tu n'es pas hors de là, je n'hésiterai pas à te foutre un coup de Vent... Ce qui me laisserait vulnérable alors tu as le choix entre me faciliter la vie ou me la pourrir… »

Yunaia hoche docilement pour Eylion sans hésitation, ses bottes dans le sable, elle pivote et partira en courant à toute vitesse.
Eylion dégaina son livre, laissant les pages obéir à sa Volonté et virevolter jusqu'à celle qui l'intéressait.

Yuna prendra la fuite dans le quartier, mais contourna la plage, hors de question de laisser Eylion en mauvaise posture, elle se hissera sur la falaise au dessus des deux hommes, observant en contre bas le duel sur le point de se produire. Étonnement rien ne se passa finalement, les deux prirent de longues, très longues minutes à discuter, des minutes interminables pour la hyuroise en attente d'un dénouement sur les hauteurs jusqu'à ce que...




Se redressant sur le muret subitement, Yuna inquiète, elle a rien comprit et observe encore s'assurant que le miqo'te est pas "trop" en mauvaise posture, néanmoins elle regarde autour cherchant surement un garde à prévenir au besoin. Empty semblant tenir ce dernier par le cou alors que le miqo’te mord son bras comme un acharné.

-Yunaia !? Qu'est-ce que tu attends ? Tu ne tiens pas à lui ?
-<Court en direction de la plage> LACHE-LE !!! <Essoufflée restant à distance pour ne pas se mettre en danger pour autant> IL T'A LAISSER FAIRE, IL SE FERAIS PAS AVOIR COMME CA !
- Repose moi de suite... ou je te jure que... Je vais vérifier si ton anatomie tient bien les coups de pied! *Il gigote de son côté et il gigote bien, vif, le Miqo'te!*
- Continue comme ça et je t'assure que c'est toi que je vais séduire !
- EMPTY LACHE LE CA SERT A RIEN !!! <Inquiète mais en effet son sang bouillonne.>
- COMBIEN DE TEMPS PEUT VIVRE UN MIQO'TE SANS AIR ?
[Eylion]- C'est quoi cette MENACE?!
- Mais Chuuuut bordel !
Eylion semble surtout beugler et tenter de se débattre. La scène devait être assez ridicule à voir en fait.
- Vous êtes ridicule !!! c'est une mise en scène j'y crois pas un instant ! <maiiis elle s'avance quand même inquiète pour voir l'état du miqo'te.>
- *semble raffermir un peu plus sa prise, le miqo'te ne touche presque plus terre* UNE MISE EN SCENE ?!
- Hgn... *Il semble quelque peu hésiter... Coup de pied, pas de coup de pied?* C... Con...! *balbutia t'il en se débattant*
- Je pensais que tu tenais un peu plus à lui... dommage...Tu ne viens même pas lui dire adieu ?

- Raaaah BORDEL TU M'EMMEDES !! <Elle fonce en direction du xaela, mais sur le trajet, non loin elle se jette au sol, dans une trainée se laissant glisser jambes raidies en avant pour venir percuter violemment les genoux de Empty dans le but de le faire dégager au sol, Eylion avec s’il faut, l'attaque est maitrisée, ce n’est surement pas la première fois qu'elle l'a faite.>
Empty ne cherche pas à esquiver, lâchant immédiatement le miqo'te après le choc. La douleur l'empêche heureusement de léger un immense sourire qui crierait "ENFIIIIN" paraitre sur son visage. Après quoi, il se laissa tomber par terre, tenant son genou.
Eylion tomba... sur ses fesses de son côté, toussotant quelque peu
- H-ha...b-bordel...
- ... T'es vraiment con, tu sais *dit-il en regardant Empty, blasé*

Yunaia reste essoufflée sur sable, le cœur battant à tout rompre, elle s'en contre fou de Empty et pose les yeux rapidement sur Eylion après l'impact. Eylion Grenn se frotta le fessier malmené après avoir dégagé son col pour reprendre sa respiration.

Yuna soupire les larmes aux yeux, sans un mot et se redresse pour aller chercher ses chaussures, les jambes bien rougies parce que bon le sable ça brûle la peau quand on surf dessus.
Eylion secoua la tête, dépité
[Empty]-...félicitation, Yunaia...
- va te faire foutre !
[Eylion]- Et voilà, ça commence...
Empty cherche à se relever, boitillant.

Yunaia se tire sans un mot, sans un regard sur le duo...

De retour au Tapas en pleine nuit, deux clients présents dans le jardin malgré la fermeture, elle se verra très embarrassée, les saluant malgré tout avant d'entrer et de se séquestrer elle même dans sa chambre, la fenêtre de la salle à mangée toujours ouverte, le passage favoris du miqo'te pour se faufiler chez elle au besoin.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:41



Eylion entra donc par la fenêtre, tâchant de se faire discret. Il regarda les alentours, prudent en refermant derrière lui. Ses antiques réflexes de Voleur prenaient le pas alors qu'il se mettait en quête de la jeune femme.

Yunaia allongée, le visage enfoui dans son coussin, la chevelure mouillée puisqu'elle a pris le temps d'une douche, le haut de ses cuisses arrière sont toujours légèrement rougies, un crème médical reposer non loin, la jeune femme sanglote, cette fois elle se contient plus, se pensant seule surtout.

Eylion soupira puis retira ses chaussures avant de prendre place à ses côtés, sans mot dire. La jeune femme se crispant un instant, le souffle coupé, cessant ses couinements, elle remonte une main pour soulever le coussin et se planquer honteusement en dessous. Eylion prit une inspiration avant de tenter de prendre le coussin en question.

- hmpf...<grommelle le laissant faire, pivotant sur le ventre pour lever un œil humide et rougit sur le miqo'te.>
Eylion le posa plus loin, derrière lui
- Comment te sens-tu? *demanda-t-il, enfin, sobrement*
- Trahie...ridicule...manipulée...<soupire d'un murmure saccadé encore sous l'émotion.>
- C'est un petit peu... vague *fit l'Arcaniste, toujours avec un ton sobre, composé*
- C'était un test hm ? et...tu y as participé ? ou...t'as-t-il vraiment pris par surprise ? <Soupire encore bien qu'elle garde les yeux ouverts sur lui au travers de ses mèches blondes.>

- Je n'ai pas accepté si c'est ce que tu veux savoir... Mais oui, j'aurai pu lui en foutre dans le ventre quand il m'a soulevé mais j'ai hésité... Le frapper n'était pas la chose que je voulais. Il ne serrait pas réellement.
-Une partie de toi voulais savoir si j'y arriverais hm ? <Soupire et se redresse pour s'assoir, essuyant son visage, elle remonte ses mains pour se recoiffer, sans poser les yeux sur lui cette fois.>
- Non car je n'ai aucun doute à ce sujet. Si c'est important et que c'est pour un de tes proches, je sais que tu aurais réagi... Je sais que ça n'a absolument rien changé vis à vis des "connards dominants" C'est ce que j'ai essayé de lui expliquer mais il n'a rien voulu entendre.



Yuna hoche simplement à ses dires et dégluti, ajustant son yukata, le regard bas.
- Malheureusement, je ne suis pas le mieux placé pour t'aider à ce niveau, je le sais...
- ça va aller... Il a eu ce qu'il voulait, j'imagines qu'il va me laisser tranquille maintenant...
- *Il haussa les épaules* C'est tout ce que je peux espérer
- Je ferais mes entrainements comme convenu avec toi, je finirais bien par...m'y remettre.
Eylion resta silencieux, déviant l'œil.
- Je t'ai...pas tout dis Eylion...<soupire doucement dérivant les yeux sur lui.>
Eylion revint à elle, lui lançant un regard interrogateur.
- ...?
- J'ai...quelques bases, je devais…dans la rue tu te doutes bien, j'avais des enfants à protéger...mais...je m'arrangeais toujours pour n'avoir pas à le faire, trouvant d'autre solution et porte de sortir ou la fuite.

Eylion la laissa développer, son azur posé sur elle.
- La seule fois où j'ai ...voulu résister et intervenir, un jeune garçon en a payé le prix...depuis ce jour-là je me suis jurée de ne plus utiliser la violence pour résoudre un désaccord. J'ai conscience que je ne peux plus raisonner comme ça, j'avais…un ami, plus âgé que moi qui m'appelais "petite guerrière" parce que selon lui j'étais douée, agile, rapide ...il voyait un potentiel chez moi que je refusais d'accepter, et…c'est toujours le cas aujourd'hui. Empty a au moins réussi à faire ça, me faire réaliser que ce potentiel est encore là...mais je ne sais pas quoi en faire.

- Il n'y a jamais de réponse "fixe" pour une situation donnée, tu sais. Des fois, la violence est un mal nécessaire. C'est, des fois, la seule chose qui permet de protéger ce à quoi on tient. Après, tout est une question de choix... Certains préfèrent une vie paisible, loin des conflits. D'autres assument le choix de prendre les armes. Pour ma part, j'ai toujours été un adepte d'apprendre au moins le nécessaire pour se débrouiller seul. Je sais que tu as du potentiel, je l'ai toujours... su même si je ne te l'ai pas forcément dit. Mais tout le potentiel du monde ne t'aidera pas si ton mental ne suit pas...

- Il y a du travail alors niveau mental…<grommelle et soupire> si je voulais une petite vie paisible, je crois pas que je serais un leader à chaque fois que j'entreprends quelque chose tu ne crois pas ? j'ai juste...l'impression de fuir ce que je suis, et ...j'avais confiance en moi un temps, avant qu’il ne bousille tout à ce niveau-là...Prendre en charge des enfants, pour les nourrir et les protéger, c'est pas le choix d'une fille qui veut rester tranquille dans son coin non ?

- Je dis bien que c'est le choix de certains. Pas tous. Pour te dire la Vérité, je ne crains pas grand-chose en ce qui te concerne à part... De te savoir pétrifiée face à un dominant manipulateur potentiellement plaisant qui s'imposerait à toi, en exploitant ton Manque et tes Failles. Et que tu te retrouves, au final, dans la même situation... Brisant le peu que tu essayes de reconstruire - ça, ça n'arriveras plus, je le sais <sourit en douceur>

- ... Comment le sais-tu...?
- Ce ne sera plus jamais cette situation, pour ça il faudrait que ce soit possible qu'un mâle me plaise un minimum, manipulateur ou non, et c'est plus possible. Je le sais c'est tout...<soupire doucement dérivant les yeux sur le coussin qu'elle remet en place.>

- Si j'ai bien appris une chose, c'est que la Vie n'en a rien à foutre de ce qui peut être possible ou non...
- Ce n’est pas la première fois que la vie me fait des coup foireux Eylion je le sais bien, mais là c'est…une question de choix, tout comme j'avais le choix à ma première fois, de me laisser faire ou non, mais oui il me plaisait, oui j'étais terrifiée et instable, manipulable, mais...je n'avais personne dans ma vie à cette époque-là, et là je préfèrerais encore me débattre quitte à dérouiller si on m'agresse en tentant de répondre plutôt que capituler et trahir mes sentiments pour toi.

Yunaia garde les yeux sur lui, sourcil froncés et déterminée.
Eylion cligna de l'œil, surpris et le détourna par la suite.
- ...
- Donc non, ça n'arriveras plus, ce cas de figure là ça ne risque pas, c'est tout.
- Hm...


Yunaia soupire et se redressera, partant en direction de la cuisine.
Eylion la suivit du regard, puis croisa ses bras sur le comptoir, observant ce qu'elle faisait.

Yunaia met l'eau à cuir pour un thé, attrapant la boite ensuite pour fouiller et préparer une infusion calmante.
- Je resterai ici cette nuit *dit-il sobrement*
- <hausse un sourcil, elle marque un temps puis continue sa préparation> Merci...

Eylion resta silencieux par la suite, semblant se contenter d'observer les gestes de la jeune femme.
- Tes affaires pour le divan sont toujours dans l'armoire à l'écart, je ne voulais pas donner les même à Solid la hyurghot qui a squatter chez moi l'autre soir.
- Squatter...?
- Elle a dormi ici une nuit oui, elle n'avait pas de quoi payer une chambre et ..ça me faisait plaisir d'avoir quelqu'un dans le coin alors je l'ai aidée.
- Je dormirai avec toi *fit-il, toujours avec le même ton sobre*

Yunaia prépare un rhum pour le miqo'te, allant lui déposer le verre ensuite, restant face à lui, elle cille à ses mots étirant finalement un doux sourire, visiblement surprise mais touchée, hochant.

- Certain.. ? <douce et un peu inquiète>
Eylion prit son poison de prédilection, en prenant une première gorgée courte.
- ... Inquiète de quelque chose? *ne put-il s'empêcher de lancer avec l'un de ses sourires insupportables dont il avait le secret*
- <souffle un rire finalement voyant ce sourire qui ne l'a laisse jamais indifférente> juste...inquiète que tu le fasses peut-être un peu à contre cœur, juste pour que je me sentes bien.
- Je ne me force jamais, que tu le saches... Si quelque chose me déplaît, je suis du genre à le dire... ou à le beugler, au choix.
Eylion continua de boire son verre de rhum, très composé.

Yuna sourit doucement hochant elle garde sa mire sur lui, silencieuse aussi avant d'être rappelé à l'ordre par l'eau qui enfume un peu la pièce.

- Qu'est-ce que Empty a dit...après mon départ ?
Eylion la suivit de l'œil.
- Qu'il s'en foutait si ça faisait en sorte que tu le haïsses. Je lui ai dit qu'il était con…


Allongés ils discutèrent encore un peu, avant de s’assoupir l'un contre l'autre.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:42


Yunaia resta enfermée toute la journée soit dans son appartement, soit au bureau de l'administration, après le départ d'Eylion et leur petit déjeuner, elle prit le temps de lire, de réfléchir, de se remettre de ses émotions malgré que la soirée auprès de son ami ait réussi à calmer et tranquilliser son état, elle ne peux s'empêcher de revivre cette scène sur la plage contre Empty, encore et encore, analysant chaque fait, chaque mot et chaque geste.



Elle finira par descendre en début de soirée, assistant à une représentation de Ti'any assise au comptoir. Cette dernière tentant d'affronter sa timidité chaque jour davantage.



L'arrivée d'Eylion fut une bonne surprise pour la hyuroise, retrouvant le sourire bien plus rapidement lorsqu'il est présent, elle prendra le temps de manger et de lire un peu avant que l'interruption d'Empty ne lui coupe presque l'appétit. Néanmoins, ce sont des excuses sincère qui furent données cette fois. Empty semblant dans ses petits souliers, bizarrement la jeune femme ne se méfia pas de son attitude et accepta ses excuses. Eylion en revanche, surement moins dupe, prendra le pas pour le sous sol, suivant le xaela jusqu'au buffet pour échanger quelques mots, le ton finira par monter, le miqo'te perdant patiente avant de sortir dans le jardin avec ce dernier, sans un mot. Yuna suivant le tout du regard sans comprendre, elle restera assise à parcourir son livre, restant attentive envers les clients présent.


[Yuna]- Pas encore, mais j'y travail...<pour Kudoi, lisant encore.> Et non je ne t'affronterais pas Kudoi..<souriant en coin>
J'kudoi saute sur sa chaise, regardant Yuna
Yunaia hausse un sourcil le voyant changer de posture sur le tabouret, reposant les yeux sur le miqo'te.
- hm ?
- Mais tu ne peux pas me dire au moins qu'elle style tu utilises ?
- Le style "faut pas toucher à un de mes proches". <Plissant le regard, amusée sur le miqo'te.>
- Un style de projection comme le jiujutsu ? qui utilise le poids et la force de l'adversaire comme l'aïkido ? Bhaldwyn se marre.
[Djin]- Le pire de tous!
- Faut pas toucher à un proche *penche la tête sur le côté* En gros quand vous êtes énervée vous êtes comme un guerrier qui relâche la bête ? *regarde Djin* Djin ? si elle a un bête intérieur parait qu'il faut utiliser de l'herbe à chat, faut en préparer un tonneau en cas de tempête de niveau 8.

- <soupire> on va dire ça...il faut vraiment me pousser à bout, ce que je n’apprécie pas, mais je n'ai que des bases, je ne suis pas combattante, je ne maitrise pas bien ma magie non plus, parce que vous aviez vue juste j'ai une certaine magie mais je la laisse endormie. Quant à…mes futurs entrainements, on va m'enseigner le maniement des dagues. <souffle un rire> de l'herbe à chat ? vraiment ?
[Djin]- T'inquiète! Je gère! Vous n'avez rien à craindre!
- Je ne suis pas miqo'te moi..
- Si elle se transforme je sais quoi faire!
[Kudoi]- Pour les miqo'te c'est une légende *sourit* Et tu fais quoi pour la calmé ?
- Bah c'est un secret... Si j'le dit, elle pourra me contrer tu vois!
- Bonne question...que fais-tu pour me calmer Djin ? <souriant en coin finement>
- C'est genre une botte secrète! Transmise de génération en génération! [Yuna]- <ricane et roule des yeux> n'importe quoi... J'kudoi joue clairement la comédie cherchant plus à faire rire et à détendre l'atmosphère.
Yunaia retourna à sa lecture.
Bhaldwyn semble s'amusé de la scène.
Djin pouffe de rire.

[J’kudoi]- Je vois, écris-le sur un papier alors ! *bas* On sait jamais si tu n'es pas là *acquiesce*
- <Chacun sa méthode comme on dit *ricane*>
- J'peux pas! Ma famille est la dernière descendante des grand KalmYuna!

Yuna sourit en coin amusée et dépitée par les deux miqo'te, lisant tranquillement toujours.
- Elle a pour vocation de canaliser les Yuyu'! C'est un cercle fermé!
- Je vois dans ce cas on compte sur toi au grand prêtre Kalmyuna.
- Et puis t'as pas les cheveux blanc, j'peux pas! Bhaldwyn les laisse dans leur délire.
Yunaia hausse un sourcil et avise Djin, plissant le regard dans un sourire qui en dit long, il va morfler le pauvre.
- Et t'as pas de pantacourt non plus... *secoue la tête*
- çà c'est parce que je suis jeune
- Hé! j'suis pas vieux! *ricane*
- Et pantacourt çà fait trop ... touriste garlemaldais surtout si tu portes des tongues avec ... des .... Chaussettes ...


Eylion Grenn ouvrit la porte avec la subtilité d'un ouragan... et il la referma derrière lui dans un claquement tout aussi sonore.

Yunaia est planquée derrière son bouquin qu'elle lit encore, sourire en coin amusée par les trois idiots au comptoir, puis avise l'arrivant à son tour au claquement de porte, haussant un sourcil.

[Djin.]- Hé doucement avec la porte!
Yuna reste sans un mot, avisant le miqo'te planté devant elle, les regards suffisent amplement entre eux.
[Eylion]- Je vais aller voir Light *fit Eylion alors que ce dernier exsudait littéralement de rage à en juger son attitude et expression* Je voulais te prévenir avant d'y aller *dit-il, abrupt*
[Kudoi]- *bas vers les deux compère* Light
Bhaldwyn se relève doucement
- <Tu devrais te calmer avant petit >
- bien...<douce d'un mince sourire s'étirant, inquiète> j'imagine que...je n'ai pas besoin de venir ? <Soupire doucement> mais...si tu le souhaites je peux.
Eylion n'aura pas pu lire ce que disait Bhaldwyn, lui faisant dos.
- Bhald' tout va bien n'intervient pas...<sourit doucement>
Djin s'accoude au comptoir, fronçant les sourcils, mais restera silencieux.
Bhaldwyn hoche la tête et se réinstalle.
- Ce n'est pas contre moi qu'il est remonté, c'est mon meilleur ami. <Se voulant rassurante pour les présents.>
[Eylion]- Non, ça ira *dit-il, son ton toujours aussi tranchant* Et je t'invite à...
- <Je l'avait compris mais sous la colère on peut faire bien des bêtise >
Eylion tâcha de se reprendre même si c'était difficile.
- à ?
- Oh et merde, voilà, tu es prévenue... Je reviendrais te voir plus tard *dit-il en tournant les talons, s'apprêtant à aller vers la sortie d'un pas rapide*
Djin suit Eylion des yeux.
- Eyl'...<repose son livre et le suivra dehors.>
-à quoi.. ? <soupire doucement le suivant> tu...ne termine presque jamais ce genre de phrase t'en as conscience ? <douce> ça ne me rassure pas, je dois m'attendre à quelque chose ?
- Il n'y a rien à s'y attendre, c'est entre moi et Empty *siffla t'il entre ses canines tout en poursuivant sa route, ne s'arrêtant pas*

Yunaia dégluti et le suivra du regard restant sur place, pas du genre à insister.
Eylion poursuivit donc sa route, poings fermés, d'un pas rapide, sans un œil pour ses alentours.
Yuna retournera à l’intérieur peu de temps après.
Djin suit Yu' des yeux.
[J’kudoi]- *marmonne* Nyssa n'est pas le près elle je suis le plus discret *se frotte les cheveux* Bah au pire, je le suis et je peux agir si ça s'enflamme, mais après je ne suis pas non plus mandaté pour çà ... Ouais mais au moins ça peut permettre de rassurer.

Yuna soupire et retourne à son livre sans un mot, le visage clairement moins serein bien qu'elle se domine, toujours relativement calme et élégante quoi qu'il arrive.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:42


Empty Shield a les yeux fermés, il chantonne, et danse.
- Qu'est-ce qui s’est passé hier soir ? au Tapas ! <Fronçant les sourcils, elle n’y va pas, par quatre chemin.> t'es parti sans manger en plus...et Eylion est revenu furax...<s'en contre fou qu'il soit entrain de chanter ou de danser visiblement.>
- QU-QU'EST CE QUE TU FAIS ICI ?
- Je nage, c'est tôt le matin, je le fais toujours, mais là n'est pas la question... -nos points de vue sont différents, voilà tout...et si tu pouvais oublier ce que tu as vu, ça m'arrangerait.
- Et arrête de bafouiller ...j'y crois plus à ton petit air innocent, ça c'est Light, pas toi. Tu joues à quoi ? je dois prendre en compte tes excuses ou pas ?
- J'oubli si je veux Empty, dit moi pourquoi tu as mis Eylion en colère hier soir...je n'ai pas encore la version du reste la soirée foireuse qu'il a passé surement part ta faute ou celle de Light.
- J'ai failli m'écorcher la langue la première fois que je l'ai dit, je ne le redirai pas. Pour la soirée, j'en sais rien, j'y étais pas.
- Je m'en fou que tu le dises ou non, dit moi simplement ce qui a mis Eylion en colère hier soir. Ça ne va pas te tuer non plus si ? Non mais c'est toi qui est sorti avec Eylion, et c'est sur toi qu'il pestait près du buffet... pourquoi ?
- Ah, le pourquoi... tu es sûr de savoir ce que je voulais faire ?
- Oui !
- Certaine ?
- Ne me fais pas répéter non plus j'ai l'air d'avoir envie de changer d'avis ?
- Eh bien... *regarde ailleurs* je ne dis pas que c'est une invitation... mais je dois accompagner Light à Costa del Sol aujourd'hui. Donc...
- ... Donc quoi ? il y a quoi à Costa ?

- Si quelqu'un te posait problème là-bas, j'aurai pu veiller au grain…Et une sorte de fête pour l'Eté.
- Tu te fou de moi ? tu veux faire office de garde du corps envers moi maintenant ? c'est quoi que tu ne comprends pas dans, "je ne veux rien à voir à faire avec toi ?" <gronde, excédé> Et quoi ? Eylion s'est mis dans un état pareil juste parce que tu voulais que j'y ailles avec toi ? <sourit en coin> j'y crois pas... Pourquoi il est venu me dire qu'il allait voir Light, quel rapport ?
- ...mais pourquoi tu poses autant de question ? J'ai déjà oublié la première !
- Parce que je n'aime pas le ton qu'a employé Eylion envers moi et l'état de nerfs dans lequel il est parti ...<soupire et se masse l'arête du nez> et pourquoi t'es si...moue et gentil tout d'un coup hein ?

- Oh, je pensais que tu préférais qu'on soit plus "gentil", mais si tu préfères que je te fasse tourner en bourrique, je suis ton homme ! - ...c'est suspect...<soupire> si t'es vraiment sincèrement gentil, alors prouve-le, crache le morceau... - dit moi pourquoi t'as mis en colère Eylion hier soir, et ne me dis pas que c'est en lien avec la soirée plage, c'est des conneries. <soufflant un peu, elle tente de se calmer au mieux, plus douce.>
- ...bon...si je te le dis et que tu dois cogner quelque chose, pas mon genou cette fois, d'accord ?
- je ne frappes jamais, je te l'ai dit, j'ai aucune raison de le faire là.
- Oui, "là". Mais bon... du coup...


Yunaia patiente, le fixant toujours de ses yeux azur.
- J'ai demandé à Eylion de m'aider pour mon plan, il a bien voulu se faire étrangler. Je voulais vraiment que tu trouves en toi la force de pouvoir influer sur les choses. Mais si ça échouer, je devais l'aider pour son plan à lui, à savoir... *regarde à nouveau ailleurs*...te draguer...

Yunaia éclate littéralement de rire, impossible de réprimer son hilarité.
- C'est une blague ?
- J'ai l'air d’un clown ?
- Son plan c'est que toi…tu me dragues ? <riant encore, elle peine à se calmer.> Non mais...c'est...ridicule, Eylion ferait jamais un truc pareil...pourquoi il ferait ça ? <ricane réellement amusée>
- C'était la première fois que j'essayais, et ce n’était vraiment pas ma tasse de thé.
- Et quoi t'allais m'inviter à la soirée de Costa du coup ? dans quel but ?
Yunaia percute finalement et cille, perdant littéralement son sourire, elle dégluti même.
- Eh bien, pour suivre le plan d'Eylion... mais il m'a dit par la suite qu'il n'y pensait pas vraiment.
- Attend...tu as dit quoi ? Il a accepté pour la prise à la gorge en échange que tu acceptes son plan drague à la con ?
- Non ! SI mon plan échouait, si mon idée de te montrer que tu pouvais lutter par toi-même échouait, ALORS je l'aiderai pour son plan. Mais hier soir il m'a demandé d'arrêter, et après on s'est chamaillé comme des gamins.
- Pourquoi ? t'avais qu'à arrêter, c'est pas comme si l'idée de me draguer te pla.irais..tu peux pas me sentir..<soupire et roule des yeux> c'est des conneries tout ça...vous me rendez dingue...<pivote retournant à ses affaires.>

Yunaia range ses affaires dans son sac de plage, visiblement en colère, déçue et possiblement blessée.
- Tu pourras dire à Eylion que je n'ai pas besoin d'être draguée, si il veut me tester c'est inutile, il sait très bien pour qui mon cœur penche.<sèche> - Bah, il m'a demandé d'arrêter justement. Par contre, je sais pas si t'as remarqué, mais on est beaucoup à vouloir t'aider, on sait juste plus par quel moyen s'y prendre. - Si...il y a bien une personne que je n’imaginais pas, me mentir ou jouer ce genre de connerie c'est lui...<la gorge nouée, ses mouvement son brusque remettant le tout dans le panier.>

Yunaia repose les yeux sur lui, le regard humide, se sentant clairement trahie et en colère.
- Pour aider quelqu'un, faut parfois être prêt à faire beaucoup de chose. Même à avoir le mauvais rôle.
- Il va m'aider, il m'aide déjà, il n’a pas besoin de faire ce genre de plan foireux, j'ai dit que j'allais m'y remettre d'accord, je vais apprendre à me battre et à me défendre, si j'ai arrêté de le faire j'ai mes raisons, et depuis hier matin il le sait. Me forcer la main avec ce genre d'idée débile de gamin ne m'aide pas DU TOUT ! Et puis…putain ça sert à quoi cette histoire de drague, je ne vois pas le rapport là !
- qu'est-ce qui cherchait à faire au juste ?
- Justement, il m'a demandé d'arrêter !
- Tu vas me faire croire que tu ne sais pas hm ? m'aider mon cul, vous me dites toujours que la moitié des choses...

Yunaia réfléchi un instant, elle cogite dur en fixant le sable, puis finalement percute à son tour en étirant un sourire.
- <souffle un rire> oh le con...mais le con...<se masse la tempe, amusée finalement> une dernière chose...pourquoi il est parti voir Light ? un rapport avec tout ça ?
- Tu sais, si j'avais voulu ne pas t'aider, je me serais même pas manifesté près de toi en fait.
- Oui bah ton aide je l'a veux pas, c'est pourtant claire, et tes excuses sont acceptée, j'appellerais Solid pour lui dire.
- ...je n'étais pas puni en vrai. Quand à Light, il est fragile comme tout, pas comme moi, il voulait aller voir comment il se porte, j'imagine.
- Tu fais chier Empty à changer de version toutes les cinq minutes....
- Merci du compliment.
- et je suis pas convaincue, Eylion était trop en colère, soit c'est autre chose que cette histoire de drague, soit...<tique et hausse un sourcil> Soit tu l'as mis en colère parce que t'as refusé d'arrêté et que t'as réellement envie de me courtiser...et du coup t'es un rival...<plissant les yeux> c'est ça ?

Empty haussa les épaules en guise de réponse.
- c'est marrant comme t'es carrément moins sûr de toi sur le sujet hm ? tu te dégonfle Eympty ?
- Ecoute... j'ai voulu t'aider, Eylion pensait que je pourrais t'aider ainsi, mais finalement non. Mais j'ai une bonne nouvelle pour toi, je pense avoir fait le maximum, donc tu ne vas plus me voir tourner autour de toi pour toi. Satisfaite ?
- Parfait !! la meilleure nouvelle du jour !! bon vent ! Yunaia enfile sa robe blanche de plage, tout en remontant les marches, tenant son sac d'une main.


[Aezen]- Bonjour Yunaia.
- Aezen ? <douce bien que visiblement remontée à bloc, elle s'éforce de sourire, amicale malgré tout> oui euhm..bonjour.
- Mh.. A chaque fois que je te vois, je lis cette peine sur ton visage. *soufflant doucement du nez*
- J'ai...une vie mouvementée en ce moment mais je gères. <Soupire> disons que je me concentre sur les bonnes choses un maximum parce qu'il y en a. Et toi comment vas-tu ?
- Cela n'empêche pas de m'inquiéter pour toi. Je vais bien. *hochant doucement la tête* Les jours passent et se ressemble.
- t'as de la chance cette tranquillité inchangée je connais pas ces temps. <ricane puis soupire> et ne t'inquiète pas, j'ai toujours eu une vie...agitée, je m'en sors toujours. <Plus douce d'un sourire> et...cette fois ça vaut la peine, des...amis tentent de m'aider maladroitement mais...en un sens ça marche alors...j'encaisse.

- Je vois.. Peut-être devraient-ils changer de méthode alors… Jouer sur les sentiments et la peine de ses amis, même pour une tâche qui leur semble noble, est un jeu dangereux.. Ton entourage va finir par s’inquiéter. C'est déjà mon cas.
- <soupire> Ce n'est pas un jeu, et mon ami m'aide parce qu'il pense comme toi justement...c'est juste d'autre...intervenant indésirable, mais c'est terminé, j'aurais plus à faire à eux normalement. Et mon entourage, je n’ai pas grand monde Aezen, et je m’occupe de moi toute seule depuis toujours ça ne changera pas...j’apprécie ton…avis et sollicitude mais tu n’as pas toutes les cartes en main pour comprendre.
- Mh. *hoche doucement la tête* Bien. Ça me rassure en un sens. Mais j'attends de voir ta mine dans les prochains jours pour m'en assurer. *souriant en coin* Tu as raison. Je ne me base que sur ce que tu laisses entrevoir.
- <étire un sourire en coin> j'ai...passé une bonne nuit il y a deux jours et en bonne compagnie.<ricane> ça devrait suffire pour savoir que j'ai aussi de bonne chose. Je file, j'ai du travail, bonne journée. <Douce toujours>
- Je suis content pour toi.



De retour chez elle, Yunaia remonte sa main à sa linkperle.
-Light ? Bonjour c'est Yunaia, je ne dérange pas ? <douce bien qu'un peu inquiète>
-Hmm ? Oh... bonsoir Yunaia...euh non...bonjour...? Q-que puis-je faire pour vous ? se réveille
-Navrée..je vous réveil mais..<soupire> je reviens de la plage, c'est encore un peu tôt oui désolée...est-ce que..vous avez des nouvelles d'Eylion ? il n'est pas rentré la nuit dernière, il m'a dit venir vous voir.
-Oui, en effet... il avait beaucoup de travail, et je crois qu'il continue de travailler encore à cette heure-ci. Il a pris de quoi garder la forme, mais... il va bien, rassurez-vous <d’une voix pâteuse mais souriant.>
-<soupire soulagée> bien...d'accord, merci Light et hm...<marquant un temps hésitant> bonne journée, prenez soin de vous.
-Merci, également !
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:43


Kristina posa son front contre le comptoir, dépitée.
- <soupire le voyant faire plus douce et sérieuse, moins taquine> Eylion ? tu as demandé à Empty de me courtiser et de m'inviter à la soirée de Costa ?

Eylion dressa l’oreille à cette mention et finit par se redresser lentement, soupirant il retire son collier, brisant l’illusion de « kristina » de la tenue par la même occasion.

- Chose que tu lui as demandé d'arrêter le soir ou tu es parti en furi, pour je ne sais qu'elle raison, surement lui as-tu demandé de stopper après que j'ai mentionné mes sentiments la veille, hm ?

Eylion soupira en terminant de retirer le collier
- Tu cherchais à savoir quelque chose en particulier ? <douce d'un minima sourire gardant les yeux sur lui>
- ... *Il hésita un instant avant de finalement prendre la parole* Je lui ai plutôt exposé un plan sur lequel je réfléchissais depuis quelques temps sans forcément m'être décidé sur ce dernier... Ce con d'Empty l'a pris au pied et à la lettre.
- <soupire doucement une légère déception lisible dans son regard, elle s'en cache pas, cherchant à comprendre> un plan ?
- ... Je me disais que si tu revivais une situation similaire à Namar... D'avoir quelqu'un qui cherche à te séduire... avant de tenter de pousser... le bouchon seul à seule... Peut-être que tu arriverais à trouver la force de le repousser, de remporter cette victoire. Que tu saches, ce n'était qu'une réflexion. Pas quelque chose sur lequel j'étais décidé et je l'ai dit pourtant à Empty. Donc oui, j'étais furieux de voir qu'il tentait le coup... Même de façon ridicule mais ce n'est pas pour ça que j'ai envie de le foutre en l'air *dit-il entre ses canines*
- <hoche doucement> engage un salaud pour tenter dans ce cas mais...<soupire d'un sourire en coin se penchant un peu> j'ai déjà eu le cas...d'une certaine manière Eylion, premièrement Aezen avec ses avances courtoises et invitations, que j'ai repoussé, puis Drey, ce miqo'te blanc et cinglé, qui...m'a fait flipper sur la plage un jour, sans agressivité ni rien mais il tentait de m'aider, me faire réaliser certaines choses, et je me suis sentie comme une proie...mais...j'ai résister aussi.


- Hrm...*Il sembla mitigé* Sinon, comme je te l'ai dit, ce n'était qu'une réflexion, pas quelque chose sur lequel j'étais... décidé... Empty n'a pas refusé, au contraire... Non, j'ai juste... Yunaia reste silencieuse, cette fois, attendant la fin de phrase, les yeux rivés sur lui, intriguée voir inquiète.
- Je lui ai juste dit d'arrêter de dire des conneries à notre... sujet... mais comme je dis toujours la Vérité, je n'ai pas pu dire qu'il n'y avait rien eu non plus... et il s'est fiché de ça. Sans connaître les raisons derrière ou les circonstances *siffla t'il entre ses canines serrant les poings*

- Rien eu...<hoche doucement dérivant les yeux> hé bien j'irais le rassurer pour lui dire qu'il n'y a rien si tu veux. Yunaia retire une autre gorgée de son rhum.
- Plus de…cachoterie et de plan dans mon dos Eylion...hm ? <douce à mi-voix> j'aime pas...la sensation de trahison que j'ai ressenti, venant de toi, ça...m'a percer le cœur, littéralement. sais c'est...qu'une idée que t'avais en tête et ce con l'a fait...mais...
- Il n'y a pas à le rassurer de quoique ce soit...! Bordel, tu ne peux pas comprendre... *dit-il, furieux, sur les nerfs*
- Tes idées du genre, parle-moi...normalement on se dit tout non ? ou...est-ce que ça aussi c'était avant ? Alors explique moi. T'es un mystère complexe à toi tout seul Eylion et bien que je connaisse presque tout de toi et ton passé, il y a des...attitudes en ce moment que je ne comprends pas.

- Ecoute, je n'étais même pas sûr de cette pensée-là... J'essayais de convaincre ce con que ce n'était pas la bonne solution de faire ce qu'il a fait et je n'ai jamais dit que ce que je lui ai exposé était la bonne non plus.

Eylion se tourna vers elle, toujours sur les nerfs mais son attention néanmoins captée par ce que disait la jeune femme.

- <hoche doucement d'un mince sourire> j'ai compris ça oui...un mal entendu. Ça arrive.
Yunaia repose son rhum après l'avoir terminé d'une traite.
- Des... attitudes...?
- Oui mais…c'est surement tous ces mystères qui planent autour de toi ou...je n’en sais rien, oubli ça...ça ne me regardes pas, j'ai eu la réponse que je voulais.

Eylion croisa les bras sur le comptoir, y prenant appui, son oeil azur sur la jeune femme, l'air tout d'abord placide avant qu'il ne dévia son regard sur le comptoir, ses traits se faisant plus torturés comme s'il laissait remonter à la surface ses ressentis.

- Ecoute, je sais bien que c'était... une connerie ce qu'on a fait... Que ce n'est pas quelque chose qui peut t'aider... Mais je n'ai pas pu t'entendre... t'entendre dire tout ça... A ton propos... Mais on en a déjà parlé maintes et maintes fois... Pour ce qu'il s'est passé avec Empty, c'est peut-être une pensée qui m'a effleuré mais je ne comptais pas forcément aller au bout de celle-ci, surtout avec... l'entraînement et ce que tu m'as dit. Mais oui... J'ai peur de te savoir à nouveau entre les griffes... d'un Namar... ou pire...Ça n'a rien à voir avec... Hilde... Elle m'a peut-être marquée à sa façon, sans doute... mais non... Hilde, c'est Hilde... Toi, c'est... toi... Ça n'a rien à voir. Je ne me permettrais jamais de comparer deux personnes que je connais... C'est... complètement stupide.

- ça n'arrivera pas...je suis prudente, souvent même enfermée ici Eylion ou pas loin, rarement seule, et surtout je sais les sentir de loin ces cons maintenant. <Souriant en coin, reposant son menton sur l'épaule du miqo'te> Et je ne serais pas une proie toute ma vie Eylion, je te le promets...je suis déjà dans un processus. <Hochant à ses dires ensuite> tant mieux dans ce cas je suis rassurée.


- ... Ma venue, en femme, c'était... pour deux raisons en plus de celles que j'ai donné... Je voulais voir ta réaction... et te remettre quelque chose... en me sentant plus à l'aise sous cette forme pour le faire...
- <hoche et se détache finalement reculant un peu, attentive> pourquoi ma réaction a-t-elle de l'importance, je suis toujours ravie de te voir Eylion peu importe l'apparence. Ta robe t’allait bien en plus.
- ... *Il dévia davantage l'oeil*... Déjà *Il pointa sa sacoche sans la regarder* Ce que je souhaite te remettre est à l'intérieur.
- Arrête de me fuir...<soupire une moue suivant> regarde-moi. <Tiquant elle glisse un regard sur la sacoche.>
- Laisse-moi au moins cet instant de fuite... *dit-il, presque comme une demande aux allures de supplication discrète*
-Attend tu voulais me remettre quelque chose en étant Kristina pour être plus à l'aise ? <se pince les lèvres et hoche navrée> pardon...je...je dois ouvrir la sacoche ?
Eylion hocha de nouveau la tête, celle-ci toujours détournée.
- Il y a le collier mais c'est juste à côté...

Yunaia acquiesce alors, récupérant la sacoche pour l'ouvrir soigneusement, intriguée.

A l’intérieur il y a une sorte de triangle aux bords très arrondis comme si ça avait pu être une boule, la forme est enveloppée par un mouchoir beige. En récupérant le mouchoir Yuna découvrira à l’intérieur un morceau de gâteau, un peu séché car le Miqo’te n’a pas pensé à l’envelopper dans un mouchoir humide.

- <Etire un sourire et souffle un rire, visiblement ravie, voir même touché, oui ça peu paraître ridicule, puis rehausse les yeux sur lui> tu...m'as apporté une part de gâteau que tu as cuisiné ? Eylion hocha la tête, cramoisi de son côté
- ... Me demande pas comment c'est arrivé...
- <ricane doucement, hochant> promis non je ne me manderais rien, mais...je te remercie je suis...touchée, je veux bien croire que c'est...un effort pour toi et une expérience surement un peu bizarre. <Sortant doucement le gâteau du mouchoir> tu…veux mon avis culinaire aussi ou je dois...me taire ?
- ... Hrm... C-comme tu le sens
- Faut aimer le sucre et le beurre et hm...je dirais qu'il faudrait le tremper dans un café, un peu sec, mais mangeable, je suis impressionnée, et tu ne me l'aurais jamais donné si tu n'avais pas mangé toi-même avant n'est-ce pas ?
- J'ai goûté, oui... Je t'épargne mon essai d'avant... *dit-il, dépité*
- Si tu veux apprendre à cuisiner Eylion, je suis là tu sais...même si ce genre de surprise me ferais plaisir en fait. <ricane mettant l'eau à chauffer pour le café, reposant le bout de gâteau ensuite sur le plan de travail>
- ... C'était juste une... circonstance pour me permettre de savoir ce qui clochait avec un sort, oui, c'est vraiment bizarre et non, je ne sais pas pourquoi la cuisine spécifiquement...
- Tu…as des envies de cuisine ? c'est lié à Kristina ou c'est...un pari perdu ? un défi ? une lubie ? Ah... <souffle un rire> t'as un sort qui cloche ?
- Je n'aurai... jamais le Temps de me mettre à la cuisine... Trop de recherches à faire et ce n'est pas ma tasse de thé.


Eylion soupira en s'asseyant avant de prendre une gorgée de son poison de prédilection.
- Disons que je travaille sur une affaire concernant une bombe magique contenue dans une antique boîte mhachoise.

Eylion expliqua enfin ses projets et ce qui lui prend tant de temps au GQ et dans ses livres, yuna découvrant un peu l’envers du décor, semblant même intriguée et intéressée.

- Je veux bien vous apporter une aide au besoin, je peux pas me battre mais je suis futée pour un tas d'autre chose, je suis agile, discrète, je sais me faufiler, interroger, faire du charme, fouiller des documents, enquêter...si tu veux de mon aide évidemment, à moins que tu sois trop inquiet de m'y mêler et que tu refuses que je sois en danger même à ce niveau là.
Eylion la regarda, un brin surpris
- Et oui même ça veut dire travailler avec les shields <levant les yeux, souriant en coin> pourquoi pas.
- ... Heu... mais tu sais, c'est... dangereux...
- Il suffit de me confier de petites choses dans un premier temps, en parallèle à nos entrainements.
Eylion sembla mitigé sur le coup tout en observant Yunaia, incertain
- Eylion, j'ai grandit dans la rue, le danger je connais, ne mélange pas tout, j'ai peur des hommes qui en veulent à mon corps ou pour une relation, je n'ai pas peur du danger pour autant. Aller fouiner quelque part, parler à des gens, faire des recherches dans des bouquins je sais faire hein, je ne risque rien.
- Hrm... *L'incertitude se changea en inquiétude* S'il... t'arrivait quelque chose...
- Espionner à distance quelqu'un ou quelque chose depuis les toits ou autre la nuit je peux le faire aussi, tu crois qu'on s'organisait comment avec les gamins pour faire un coup hm ? j'allais pas toujours seule chercher à manger.
- Bien..comme tu veux..garde moi précieusement dans un tour moi aussi. <soupire doucement.>
- Je ne veux pas te garder... au sein d'une tour...
Eylion baissa la tête, tiraillé, semblant lutter contre quelque chose.
-... Parce que je n'ai pas envie qui t'arrive quoique ce soit *admit-il faiblement* mais je ne veux pas non plus t'enfermer... ou manquer de confiance en toi... Je sais que ce n'est... pas un bien... et je l'ai déjà fait par le Passé... Je ne veux pas le reproduire alors...
- hm..< elle soupire ensuite détournant les yeux.>
- Nous allons bientôt entamer ton entraînement, dès que j'ai terminé ce sur quoi je travaille.


-tu fais quelque chose ce soir alors ou pas ?
- A part mes recherches... Pourquoi?
- Il y a une soirée compte à trouver en nocséa <souriant en coin> une cliente à laisser l'affiche ici sur le comptoir, et m'a invité à m'y rendre, c'est notre futur barde aussi si on fait de soirées, une Elézenne.

Le lieu est ..énigmatique...on devra suivre des indices pour trouver le lieu pour la soirée. Je me suis dit que ça te plairais.

- Une soirée, hm... *Il roula de l’œil à l'annonce des énigmes, ne s'étant pas remis de sa "défaite" au Kyogen*
- ça reste en pleine nature et moi n’y connais rien, et les bestioles...bref...je préfère te demander à toi en premier sinon je prendrais un autre compagnon de route pour être en sécurité.
- Évidemment que je viens *fit-il tout en réfléchissant, il revint ensuite à elle* Oh, hm, je pourrai louer un chocobo si tu veux.
- <grimace un instant et étire un sourire en coin, malicieuse le fixant cette fois.> Pour le chocobo, le massage des jambes est-il intégrer cette fois aussi ?

- ...? *Il remarqua son expression, perplexe* Hm, si c'est le chocobo qui t'inquiète... Je pourrai te prendre un coussin rembo... Hrm... *Il se mit à rougir légèrement malgré lui* Si, hrm, besoin...
- Oh oui je sais déjà que ça va être même vital ! <hochant gravement puis tique et grommelle à son tour> tu m'as prise pour une grand-mère, tu vas voir ou je vais te le carrer ton coussin rembourré si tu t'amènes avec.

Eylion eut un léger rire amusé, même si toujours légèrement gêné.

- Je pense simplement à votre fessier fort délicat...!
- Gaffe toi en plus j'en ai sous la main pas loin..<souriant en coin, pointant du pouce vers le divan.>
Eylion leva les mains en signe de reddition, avec l'air le plus angélique qu'il pouvait avoir.

- Mon fessier ira très bien, il est pas si délicat j'ai un rembourrage naturel.<lui tirant la langue> sinon c'est pas les jambes que j'aurais mentionné pour le massage. <élargissant un sourire de garce, l'observant rougir encore surement.>
- *Son teint rouge se renforça à la dernière mention, chose qu'il tenta d'exorciser par un...* Oh, je ne doute pas, Dame Tapas *fit-il, taquin à souhait*
- Raah tu triches !! Hein !! roh alors là tu vas te le prendre le coussin....<fonce en direction du divan> j'en manges pas tant que ça ! et ta bouille d'ange là ne vas pas vous sauver Monsieur Grenn !
Eylion se cacha derrière le mur du lit aussitôt Yunaia récupère le gros coussin rond qu'elle tiendra devant elle comme un bouclier, souriant en coin.


- Eylion...j'ai dressé le chocobo en peluche pour mordre fait gaffe !
- Grâce, Dame, grâce, je ne pensais pas à mal...! Et quant au chocobo, son frère aîné m'aime bien, il m'offrira alors l'asile de la couette
- c'est fourbe ça...de mentionner mon lit ...<ricane et se tait en filant à la cuisine discrètement, à pas chassé> Eylion dressa une oreille, confus
- ... En quoi? Eylion tenta de jeter un œil discret pour voir où elle était Yunaia monte doucement son coussin avec elle et se déplace furtivement sur les meubles jusqu'au bord, de là elle s'agripe à l'étagère d'une main, collée contre le mur, sa seconde main avec le coussin, elle tentera de venir lui taper sur la tête par le dessus, paf sur le crâne.

- ...! *Il put voir le coup venir, PAF. Un grognement lui répondit* Alors là... *Il tenta de la désarmer, revanchard, en tirant sur le coussin*
- Hé bien je vais forcément lui dire d'accepter l'asile si tu demandes ma couette. <souriant en coin amusée, avant de rire à sa réaction, dans un petit cris, accrochée pour ne pas tomber, elle lâchera prise seulement au moment où il y mettra vraiment de la force.>

- *La réplique eut le don de le déstabiliser, celui-ci devenant cramoisi* Yunaia...! *fit-il, relâchant le coussin*

Ils se donnèrent rendez-vous pour le soir, la soirée conte s'annonçaient être une agréable soirée, calme cette fois-ci, la jeune femme souhaitant qu'il se détende un peu.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:44



Yunaia prendra le temps d'informer les employés et de donner des directives durant son absence. Ce soir, elle se rend à la soirée contes qui se trouve en Noscéa extérieur, Eylion sur le pont de venir la chercher, elle invitera Djin à se joindre à eux là bas, ce dernier semblant surtout préoccupé et indécis.



- Tu sais que..j'ai failli mettre le même  haut, je viens de m'acheter une tenue nommée "spéciale gérance" <ricane> je viens de voir que ça ressemble à ce que tu portes.
- Ah bon...? *fit-il, surpris*
- Oui..c'est mignon une femme avec une cravate aussi non ?
- Il n'y en a pas beaucoup qui en porte donc... A voir *dit-il avant de regarder la tenue de cette dernière, s'attardant sur l'ouverture et la jupe un instant avant de dévier l'œil et de toussoter*
- Hrm... J'ai laissé le chocobo aux portes de Brumée... Le faire monter les escaliers, je ne me voyais pas trop faire ça.
- Bien alors en route...<souriant en coin au regard, elle ne les rate jamais, mais ne les relèvera pas non plus.>


Eylion arriva doc à proximité à dos de chocobo en compagnie de Yunaia.

- Mince pas mal de monde..<sourit en coin se tortillant un peu, mal au derrière surement, vue le trajet.>
- Ce... monde... *grimaça l'Arcaniste à l'approche* Hrm, après vous *fit-il à Yunaia dans un ton théatral*
- <rit doucement surprise et se laisse glissée soupplement au sol.>

Eylion descendit à son tour, tenant la bride du chocobo... Même s'il en tomba plus qu'il n'en descendit de manière élégante.

- Oh bonsoir Solid <souriante, de bonne humeur, même ravie de le voir en fait> vous allez bien ?
- Il semblerait oui. Bonjour à vous deux !

Une fois installé, retrouvant Solid, Djin et Wolkan, le duo restera en partie attentif à la conteuse. Le monde sur place et l'ambiance est des plus chaleureuse et sympathique, pas trop d'agitation et la jeune barde prendra enfin la parole.




Eh bien bonsoir à tous, je suis heureuse de voir ce beau monde! Vous ne vous êtes pas perdu pour venir jusqu'ici. Pour me présenter bien rapidement, je suis Maguelone Mandechemin, troubadour voyageuse et conteuse. Et c'est bien pour cela que je vous ai invité ce soir ici, pour cette première soirée des Contes Voyageurs.


Mon idée est très simple, réunir au gré du monde quelques aventuriers qui oseront suivre une modeste carte placardée aux murs pour venir partager une soirée. Mais l'idée n'est pas seulement de vous inviter à m'écouter. Au contraire, j'ose espérer que parmi vous, certains ont des histoires au fond du sac et voudront bien les partager avec nous. *souriante, toujours*


Evidemment pour le bien-être des conteurs, je vous demanderai de ne pas troubler les contes par des bavardages trop hauts. Vos voisines et voisins seront surement fort aise de s'entendre chuchoter des mots doux a l'oreilles. *étirant un sourire amusé* Et donc pour ce soir je vais ouvrir la soirée en vous offrant une première histoire, tirée de ma mère, qui elle-même la tenait de sa mère, et ainsi de suite. Du moins, c'est ce qu'il parait !



Yunaia semble captivée, bien que parlant bassement de temps à autre, elle reste comme une gamine, des étoiles dans les yeux.

Eylion revint au spectacle, quelque peu distrait, trop occupé sur l'instant à surveiller ses alentours, vigilant. Lui, par contre, semblait plus terre-à-terre par rapport à Yunaia, les bras croisés, l'air plus placide.


Néanmoins, l'attention de Wolkan sera souvent détourné à l'arrière du petit groupe vers les rochers, il mentionnera la présence d'une femme dans l'ombre, n'étant pas certain et pas rassuré. Le groupe ne fera rien dans un premier temps.Puis Wolkan sera le premier à partir pour tenter de la trouver et de lui parler. Eylion suivi, puis Solid. Yuna profitant encore un peu de la soirée, c'est lorsqu'elle verra au loin sur le chemin, Solid sortir son arme, qu'elle ce décidera à aller voir de quoi il en retourne.


Eylion semblait, de son côté, tiraillé entre sa Conscience et ce qui l'envoûtait
[Wolkan]- Je ne sais pas, mais je voudrais que quelqu'un tire Eylion en arrière.
- Je... Gh... *Il porta une main à son front* dois y aller... Non... Oui... Merde...
[Uzumaki] - Tu vas déjà me quitter, Eylion?
Eylion tenta de s'avancer vers la femme
- ...!
Wolkan le retient par l'épaule.
- Attention !
[Eylion]- Il faut... que j'en sache plus...! Je dois... non... Erh... la suivre? Savoir ou... amuser... *Il semblait complètement confus*
- Oui, il semble finalement qu'il y ait un problème Eklahona.
[Yunaia] - EYLION !!!! <ferme, soufflant du nez le voyant s'avancer>

Solid n'aura aucun mal à maîtriser le Miqo'te même s'il tentait vaguement de se débattre.
- Ne l'approchez pas. On ne sait pas ce que c'est, mais Eylion est comme envoutée ! Wolkan, vas-y !
[yuna]- Mais assomez-là putain !
- Tenez-le assez pour qu'il ne parte pas.
- On eu pas...couper ce truc en s'en prenant à elle ?
[Eylion]- ... Et la Folie chevauchait la Nuit des Démons sur le torrent rapide des Illusions... Elle dansait, Nuit Profonde aux allures de Stupre, toi qui fais honneur à la Lune tout en la détruisant, pièces morcelées d'une Santé désormais éteintes...
- On ne peut pas attaquer quelqu'un parce qu'on pense des choses.
- Génial…fallait que ça tombe sur lui...
Eklahona prend donc la relève et prendre fermement Eylion par les bras, mettant ceux-ci dans son dos.
- Je le tiens, c'est bon.
- *Il murmurait rapidement, l'œil sur un point invisible au sol. La Roegadyn n'eut aucun mal à le maîtriser vu le gabarit frêle du Miqo'te*
- Non, pas du tout ! Restez éloigné, on ne sait pas à qui ou à quoi on a affaire !
- On a affaire à une entité... particulière, c'est ce que je pensais. <Wolkan sortant une fiole à faire humer au miqo’te pour l’endormir.>
[Adam]- Une entité ?
- Vous ne devriez pas restez ici monsieur, c'est risqué.
Eylion Grenn tomba dans le sommeil après avoir respiré le contenu de la fiole de Wolkan.
[Adam]- C'est dans mon domaine, je peux surement vous aider.
Eylion n'était plus qu'une poupée de chiffon dans la poigne de la Roegadyn.
[Djin]- T'as besoin d'un coup de main Yu'?
[Eklahona] - Je le dépose sur le côté et tu gardes ton homme?
- Non..fin..j'en sais rien..<soupire inquiète pointant Eylion endormi et maintenant par Eklahona.> un truc l'a ...envouthé.. ...
Eklahona lu tends le bout de ceinture qui est relié aux mains attachées d'Eylion.
- C'est pas mon homme...mais oui ... Solid à l'air tendu, il y a un souci, ça se voit sur son visage.
- C'est à en devenir vu comment vous êtes ensemble. Bref.
- <roule des yeux et grommelle, tenant le miqo'te contre elle, elle se pose on sol avec lui.>
[Djin]- Attend Yu’... On l'éloigne de la...
- Oui. *Wolkan tourne la tête vers la roche.* Son odeur s'arrête par là.
[yuna]- Ils font chier avec leur préjugé à la con, on peut pas juste être ami non, mixte c'est forcément un couple...<peste, agacée et morte d'inquiétude, tenant le miqo'te contre elle toujours.>

Yuna attendra à l’écart le réveil d’Eylion, à l’abris près d’un buisson au bas du sentier.


Autant dire qu'au réveil le miqo'te fut...

- Eylion... ? - Ils l'ont attrapé, essayons d'amener Eylion près d'elle pour qu'elle retire ce qu'elle a fait.
- ... Qu'est-ce que... je fous là...?
- Ah bah...
- Il a l'air d'être lui-même là.... Tu...te sens comment ?
Yunaia l'aidera à s'asseoir, détachant ses mains, délaissant la ceinture d’Eklha dans le buisson.
- ... Aussi bien que si on m'avait drogué...
- C'est un peu le cas...envouthé en fait..<grommelle> et wolkan t'as endormi pour te préserver.
- Elle est où, l'autre...? *fit-il, ayant à moitié compris ce qui se disait*
- Env... Putain, je vais lui...
- Oui tu...divaguais des trucs étranges...<l'aidant>
- Je vais lui faire la peau...!
- Je crois qu'il y a assez de monde sur elle là...
- Je m'en fous, j'ai PRIORITE, PUTAIN! DEGAGEZ!

Après de longue discussion, agression verbales, tension dans un groupe qui prenait de l’ampleur à fur et à mesure que des passants venu pour les contes,s'arrête afin d'observer la scène. Le petit groupe du QG d'Eylion partiront donc en direction de l'Ethérite, emmenant la "jeune femme" avec eux, contre son gré. Yuna' étonnement suivra Eylion et les autres cette fois, peu importe ce qui l'attend, elle souhaite visiblement plus restée en retrait, surement au désespoir du miqo'te qui affichera un sourire désabusé en la voyant prendre le pas avec eux.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:47


Yunaia suit sagement, toujours relativement à cran puis hausse un sourcil, curieuse observant autour une fois à l’intérieur du fameux QG.


L'interrogatoire se faisait difficilement, confusions, cris, tout a été tenté pour voir si l'entité se manifesterait à nouveau, mais la jeune raenne avait l'air à nouveau tout à fait normal et personne n'arrivait à comprendre.



Une technologie encore inconnue fut utilisée par Solid, le but étant de "scanner" la demoiselle, pour discerner une entité ou autre anomalie, le résultat étant négatif, il était donc encore plus difficile de la retenir contre son gré pour en apprendre davantage. S'amusant à narguer Eylion entre autre, la jeune femme ne semblait en rien vouloir collaborer.


Perdant patiente, évidemment, Eylion emmena la raenne sous le nez des présents, n'ayant pas eu le temps de l'en empêcher, et s'enferma dans la cuisine du QG avec cette dernière. Le groupe impuissant à l'arrière s'assurant de temps à autre qu'il était toujours là, qu'il allait bien, c'est au bout de très longue minute, que yunaia communiquant avec lui, se rendit compte de la torture et d'une souffrance. Wolkan n'ésita pas à défoncer la porte, lui même sous l'emprise d'une force relativement intriguante en plus de son apparence "féline" c'est néanmoins un acte qui aura pour cause de mettre brièvement K.O. l'Arcaniste qui se trouvait derrière.


Le miqo'te furieux reprendra rapidement ses esprits et sortira de la cuisine, direction le jardin en extérieur, interdisant à quiconque de le suivre. Yuna comprendra qu'en partie que l'état de son ami, n'était pas anodin, elle était pourtant bien loin de savoir ce que cette entité avait bien pu lui faire subir dans cette pièce. Elle obéissa au "NON !" catégorique du miqo'te quand elle demanda à le suivre et fera rempart de son petit corps chétif pour empêcher les autres de passer et...fut alors embarquée par Wolkan bien décidé à suivre l'Arcaniste. Son attitude semblable à un chien fou et joueur.

Wolkan hume l'air, mais s'arrête vite.
- POSE MOI !
Wolkan remue de la queue, ayant trouvé ce qu'il cherche.
- QUAND J'AI DIS QUE JE VOULAIS UN CHIEN C’ÉTAIT PAS CE GENRE LA !! <pédalant des pieds.>
Wolkan dépose enfin Yunaia, mais il hume l'air, encore, son comportement est totalement différent, bien plus animal.


Eylion était prostré, les bras se serrant Yunaia tape sur torse une fois au sol, haletante, elle lui ne fait pas mal cela dit mais elle a eu la trouille.
Wolkan penche la tête de côté, sans comprendre, alors il vient tapoter sa tête en retour.
- ...
Eylion glissa une main à sa sacoche, en sortant le collier pour le regarder, tiraillé, alors que Wolkan opine et se tourne, observant les alentours, bien plus en alerte. La jeune femme viendra se laisser glisser contre le mur, sans un mot, puis suivra du regard Eylion, qui serra la main sur son collier avant de partir brusquement et sortir du jardin.


Mais ce n’est pas sans compter sur Wolkan, toujours dans sa petite folie animalière, ce dernier emmènera Eylion dans le quartier, pour venir chercher, ENCORE UNE FOIS, yunaia contre son gré et l’emmener avec lui également, la déposant face à….Kristina..

Wolkan a l'air très fier de lui pour le coup, comme s'il venait de réussi un marathon canin.
Kristina s'apprêtait donc à se remettre en route quand Wolkan amena Yunaia.
Yunaia relâche wokan épuisée, elle sourit plus du tout, et ne sait même pas ce qu'elle fou là.
Wolkan avise Eylion et penche la tête de côté, venant la renifler sans aucun respect de l'espace intime.
- ...??? *L'arrivée de Yuna lui arracha une première expression de "Dafuq" qui se renforça à l'approche de Wolkan*
...?!
- Eylion. *Sourit et remue de la queue, encore.*
- Wolkan arrête va plus loin s'il te plait..<douce bien que ferme> Kristina cligna de l'oeil, semblant saisir ENFIN que l'odorat de Wolkan n'était pas là que pour faire décoration
- Je..suis désolée Eylion je..je veux bien te laisser seul mais..fin'...<gênée> il arrête pas de revenir me chercher...<blasée>
- Qu'est-ce... qui lui arrive au juste?
- Loin d'elle ? *A Kristina, comprenant de travers, peut-être.*
- J'en sais rien...
- Peut-être un état... de régression...? Merde, c'est déjà beau qu'il ne soit pas... agressif...
- Non il se comporte comme un chien géant mi-homme, mi-animal.
- ... *Elle soupira* On ne peut pas... le laisser comme ça
- Je ne sais pas comment il redevient lui-même...il y a un truc qui a dû déclencher ça c'est...quand il a
- Wolkan... Vous m'entendez...?
- C'est pas le plus urgent tu...<soupire> tu devrais prendre soin de toi là...
Wolkan vient renifler Yuna comme il l'ai fait pour Kristina, puis tourne la tête vers elle.

Après un échange, houleux entre Kristina et Yunaia, après la tentative d'enlèvement de Wolkan sur une passante, pour jouer avec. Yunaia finira par avoir les nerfs qui lâche, bien qu'elle ait attendu le départ de son ami pour se faire, au grand damne des voisins de l'immeuble du quartier, elle prendra la direction de l'Ethérite le plus proche.


- WOLKAN !! REVIENS ! RETOUR ! AUX PIEDS PUTAIN J'SAIS PAS RAMENE TOI !
[Yoyoyon Kukuyon] -Il est tard là, y' en a qui essaient de dormir ! Pas moi en tout cas !
- JE VOUS EMMERDES VOUS ! OU QUE VOUS SOYEZ !
- A portée de votre ouïe, visiblement !
[Atsuko]- Et il s'agirait peut-être de baisser d'un ton, nous avons réveillé tout le voisinage.
- Ouais je m'en fou, je rentre .... OUAIS BAH C'EST PAS MA SOIREE !!!
Wolkan suivant docilement la hyuroise en folie jusqu’à l’éthérite.
- Tu es fâchée ?
- Non tu crois ?! <tique et s'arrête>
- Pourquoi ?
- Tu...c'est bon t'es revenu là ?
[Yoyoyon]- Y'en aura d'autres ! Carpez dix M, comme on dit !
- Pas totalement... ça risque de durer toute la soirée.
- RAAAAH MAIS RETOURNE TE COUCHER !! <Fulmine, épuisée.> Hm..désolée..<soupire> pour tout ça... qu'est-ce que tu fais ?
- Je peux rester avec toi ?
- ... Oui..au Tapas, en route.


Yunaia referme derrière eux, le Tapas est visiblement fermé depuis quelques heures.
- tu veux boire quelque chose, manger ?
- De l'eau, je veux bien. Yunaia marque un temps observa sa vaisselle, réflexe, un bol pour chien ou un verre ? puis récupère un grand verre et le rempli d'eau fraiche, retirant les glaçons, sait-on jamais.
- Merci. *Récupère le verre et le vide d'une traite, il avaiot soif après avoir mangé.*

Yunaia récupère les plaids et coussin ranger soigneusement allant déposer le tout sur le divan.
- tu..fin voilà c'est pour toi, dors ou tu veux...
- Désolé pour ce qu'il s'est passé.
- tu n'y est pour rien...
Wolkan hume partout, une fois qu'elle ne regarde plus, puis regarde Yunaia revenir.
Yunaia met l'eau à chauffer et prépare son thé calmant, double, que dis-je quadruple dose ce soir.
- tu peux humer le lieu, te caches pas, ça ne me gêne pas...<douce toujours> peu...importe ce que tu es...au point où j'en suis en bizarrerie depuis que...bref...
- J'ai du mal à me contrôler, le sort de Light a fonctionné, mais pas sur tous les aspects.
- Ce n'est rien, comme j'ai dis ça ne me gêne pas.
- Eylion n'est pas venu ?
- comment ça pas venu ?
Yunaia prépare sa tasse ses gestes sont lent, songeuse et rétamée, demain c'est journée congé.
- Avec toi, tu avais l'air en colère.
Wolkan saute dans l'eau, si le bain est rempli, mais sans en mettre partout.
- pourquoi il viendrait ? il a ..mieux à faire ..il était pas en état de rester proche de moi...
Wolkan ressort de l'eau, il a moins chaud, mais il met de l'eau de partout désormais...
- <souffle un rire, dépitée et amusée, frustrée, bref un peu tout à la fois>
Yunaia récupère la serviette de bain.
- tiens.. prochaine fois retire tes fringues... ça..évite d'en mettre partout.

Wolkan commence à se dévêtir à ses propos, trouvant que c'est une bonne idée MAIS, il gardera son caleçon.

Yunaia ne regardera pas de toute manière et s'intalle sur son lit avec sa tasse de thé, retirant une gorgée, elle fermera les yeux, tentant de canalyser sa respiration, cogitant pas mal sur les évènements de la soirée, tentant de rassembler ses esprits, ça fait beaucoup pour la petite gérante, toujours hors de ce genre de phénomènes étranges.

- Ça va mieux ? *Il garde la serviette sur sa tête, ce qui lui donne un air plus sympathique. *
- <Dégluti la gorge nouée, la fontaine risque de se déclencher sous peu mais elle garde contenance> je ferais aller, comme toujours.
Wolkan grimace et, n'ayant plus de notion de pudeur, il tentera de venir l'étreindre, comme il l'a fait pour Eylion.
- Tu...es-tu dangere-...<cille et se contracte elle aussi, le souffle coupé, puis soupire sans broncher, la gorge se nouant encore il va la faire chialer le con> c'est...ça va Wolkan, merci. <d'un murmure léger.>
- Tu allais dire quoi ?
- Je..hm..rien..<sourit doucement> une question stupide, j'ai ma réponse je crois...
- Tu peux la poser. *Il sourit, plus dans l'affection, continuant de tapoter le haut de son dos.*
- Je me demandais si…d'une quelconque manière tu étais dangereux ? j'veux dire..peut-être quand on te mets hors de toi ou...qu'on t'attaque ou te blesses uniquement ? - Et hm...tu es quoi, au juste ?

- Je peux l'être, mais je ne peux pas l'expliquer ce soir, j'ai du mal à trop réfléchir.
- Hm...et demain tu seras toi-même et tu ne voudras surement rien me dire <soupire pivotant un peu pour reposer sa tasse au sol près du lit> va te reposer...je te ferais un petit dej' costaud demain matin.

Yunaia se détache en douceur du Wolkan et s'allonge, fermant les yeux dans une respiration courte.

Wolkan opine et laisse Yunaia, allant se coucher au pied du lit, et non là-bas, enfin, sauf si elle le chasse.
La jeune femme sera trop épuisée par sa foutue soirée pour le chasser ou même se rendre de compte de son déplacement, elle est déjà assoupie.


Le lendemain matin, Yunaia prépara un copieux petit dej' et elle eut l'occasion, finalement, d'en apprendre plus sur Wolkan, redevenu à nouveau lui même. Une discussion plaisante, amicale qui lui fit du bien au moral, avant qu'elle ne le laisse repartir. Elle prendra ses affaires dans un sac à dos, de quoi faire une marche, un maillot de bain et quittera brumée, pour sortir de la ville dans la matinée, sans donner de direction ou autre quant au lieu qu'elle compte rejoindre, néanmoins les employés sauront qu'elle rentrera le soir pour un entretien avec les patrons du Kyogen, mais qu'elle compte repartir son sac sur le dos par la suite pour une nuit à la belle étoile, seule...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:48


- Installez-vous je vous en pries, thé, boissons fraiches et pâtisserie à disposition.
[Cyngen]- Sublime !
- Merci, j'ai superviser les travaux, je suis assez fière oui...<soufflant un rire>
[Slaun]- Oh le magnifique poisson!
- Choisissez un siège aucun n'est réservé spécialement pour la patronne du lieu. <Ricane>

Après un moment de discussion amical, de récit de la soirée foireuse à Yuna en très gros résumé et d’échanges courtois, ils entamèrent le vif du sujet, la raison même de l’entretien.

- Installez-vous je vous en pries, thé, boissons fraiches et pâtisserie à disposition.
Cyngen]- Sublime !
- Merci, j'ai superviser les travaux, je suis assez fière oui...<soufflant un rire>
[Slaun]- Oh le magnifique poisson!
- Choisissez un siège aucun n'est réservé spécialement pour la patronne du lieu. <Ricane>

Après un moment de discussion amical, de récit de la soirée foireuse à Yuna en très gros résumé et d’échanges courtois, ils entamèrent le vif du sujet, la raison même de l’entretien.

- Oh mince alors, courage à vous, mais quoi qu'il en soit votre projet est très apprécié, j'en entends du bien partout et j'en fais autant d'ailleurs ! j'allais vous contacter pour une proposition moi aussi. <amusée>

- Ah oui ? Une proposition ?
- Que nous proposez-vous?
- Hé bien, j'organise la soirée dont vous avez dû recevoir l'invitation d'ailleurs <souriant en coin> mais il y en aura d'autre, et généralement j'aimerais faire des soirées à thème oui mais aussi culinaire et des concours à partir de jeux attractifs pour divertir les gens, toujours en petit comité sous inscription. C'est mieux pour lier des amitiés ou faire des rencontres, et pourquoi ne pas proposer parfois, un gain, dans votre établissement, le gagnant aurait une soirée chez vous, pour une pièce, pour le jeu ou autre, que nous payons nous évidemment.

- Nous sommes tout à fait d'accord. Un petit comité c'est gage de qualité selon nous!
- ça me permettrais de vous faire connaître un peu autrement qu'avec vos affiches sur mon mur.
- Qu'aimeriez-vous en échange de cette publicité?
- <hoche souriante> ça évite les troubles fêtes aussi oui, plus facile à gérer mais surtout le tapas en bas, comptes environ 15 places tout au plus. Hé bien franchement je n'avais rien prévu en échange...<soufflant un rire> Pour moi c'est surtout une façon d'amuser les gens, votre établissement est super et je ne vois pas trop comment vous pourriez en faire autant pour moi à vrai dire on est dans deux domaines différents.


[Slaun] - Ce que nous pouvons proposer, ce sont des invitations privées et VIP pour votre établissement. Ainsi vous et vos employés pourrez profiter de nos événements de façon privilégiée. Vous serez prévenus avant tout le monde d'une date, vos places seront gratuites. Nos places ont été réservées très rapidement pour la séance de Mercredi soir, je n'ai pas pu lui envoyer d'invitation.

- Oh mince...<ricane> hm…c'est intéressant oui mais j'ai peur que vous ne fassiez plus pour nous qu’inversement au final, je ne vais pas organiser toujours les mêmes gains à mes soirées pour autant, alors...pourquoi pas faire cette offre en échange, lorsque l'occasion se présente ? Vendredi le gagnant du concours, si ce n'est pas vous évidemment pourrait avoir des places gratuites, si c'est vous qui gagnez, je vous ferais une surprise moi-même.<souriant en coin>

[Cyngen]- Nous acceptons de faire cela pour vous, si en tant que partenaire, vous faites des réductions à nos membres sur les glaces ! *souriant comme un enfant*
- Oh oui !! marché conclu !! <rit doucement> voilà, là c'est équitable !
- Vos stocks vont couler avec nos morfales...
[Slaun] - Du coup résumons... Le Tapas s'engage à faire de la publicité pour nous, à promouvoir nos événements. A réduire le cout sur les glaces de nos membres contre, des invitations VIP aux événements pour le personnel et la promotion de votre établissement?

- Très bien, vous serez de toute manière invités aux prochaines soirée, mais par tour en fait pour que tout le monde puisse venir, le souci étant toujours les places, pour vendredi je n'ai pas tout le monde qui sera présent ce qui fait qu'on a encore des places pour les vôtres avec plaisir, suffit de me dire à combien vous allez arriver.

- Pensez-vous qu'on peut, occasionnellement, faire appel à vos services pour la fourniture de glace et peut-être même le service pour de rare occasion, dans notre établissement ?

- <cille un instant et se retient de rire, ravie mais surprise> Oui donc, je vais en effet appeler nos fournisseurs pour augmenter les stocks. <Riant finalement.> Avec plaisir, j'ai assez de serveur qui peuvent même s'en charger durant vos soirées.
- Je pense par exemple à notre inauguration, nous avions sous-traité les petits fours et boissons, car ce n'est pas notre domaine... mais nos sous-traitant on fait faillite pour manque de stock de chocolat chaud... *rigole*
- ...vraiment ? <Une moue suivant, intriguée> mais...je ne comprends pas, tous leurs comptes et leur gestion tenait sur la vente de chocolat chaud ? <Amusée malgré tout.>
[Cyngen]- Mais ils sont tombés sur moi... Chez vous... c'est la qualité de vos glaces ! Votre serveuse... euh... euh... celle avec le fort accent des steppes... Et bien elle me... Pardon, elle ne nous pensait pas capable de manger une boule de chacun de vos parfums.... Et bien il fallut moins de temps que pour le dire !

- <souffle un rire> Elle m'en a parlé oui, Cirina vous aime bien ! elle a juste du mal à se faire des amis et les xaela lui manquent, elle est entourée de raen ou de miqo'te la pauvre <amusée> mais c'est donc noté, bouchée double, voir triple pour la création des glaces, et cirina en fait des allégée on a deux clients qui ne veulent pas grossir, don un top model Elézen <ricane>

- Question fâcheuse ? qui-est-ce qui s'y colle pour la rédaction du contrat ? <Souriant en coin>
- On a un comptable pour le faire, mais malheureusement il est en vacance pour le moment... Mais si ça peut attendre ! Je suis sûr qu'il sera ravi de faire de la paperasse ! *sourire vicieux sur sa face*
[Slaun]- Ah je sens que cette collaboration va bien fonctionner! < Frappe dans ses mains toute enjouée, heureuse.>


[Cyngen] – Chérie, penses-tu qu'on pourrait stocker genre deux-trois parfum dans notre chambre froide ? Comme ça on pourrait par exemple ajouter une boule de glace vanille au chocolat chaud de Magreth...

Yuna étire un sourire en coin et se prépare à noter une commande du coup.
- Après notre représentation de Mercredi, sinon on va te retrouver en train de rouler au lieu d'accueillir nos invités!
- Non mais je pensais, pour nos petits en-cas... Se faire livrer régulièrement 2-3 saveurs. Et quand nous désirons manger une vraie glace, nous viendrions au TAPASTAGLACE.
- J'ai un petit faible pour votre parfum oréo ou caramel soja personnellement.
- Ah oui hein, si je vois plus vos bouilles le marché ne tiens plus ! <souriant en coin faussement boudeuse.>
[Cyngen] -C'est pour ça que je ne veux pas prendre trop de saveurs directement... ça pousserai nos membres à ne plus bouger de leur siège...
[slaun]- Les feignasses... Prenons des saveurs classiques alors.
- <ricane>vous voulez changer de temps à autre ou ce sera toujours celle-ci, parce que si ils sont gavé des même saveurs ils seront bien forcé de venir ici. <amusée>
- Les mêmes *fait un clin d'œil*, par exemple vanille pour aller avec du chocolat chaud, chocolat pour aller avec les cafés et caramel pour aller avec nos petits gâteaux...
- Il faudrait mettre en évidence votre carte des classes sur nos frigos. Ainsi nos membres pourront aller découvrir les autres parfums ici. Une carte de vos produits pour les faire venir ici. Pour ce qu'on aura du frigo, vu que ce sera user que de nos membres et quelques rare fois de gens venant pour une réunion entre nos murs, nous ferons nous-même la promotion dans le style "vous avez aimé la glace vanille ? Elle vient de chez TAPAS !" ect...


- <rit doucement> ça me va donc ! <notant à nouveau, amusée> vous avez dit tout à l'heure vanille, chocolat, caramel ?
- Parfaitement !
- Parfait, on n'a plus qu'à sceller ça avec une poignée de main, si on a fait le tour..<leur souriant à tout deux, carrément de meilleure humeur qu'à leur arrivée.>
[Cyngen]- Je dirais même une petite bise ! Enfin si je peux me permettre...
- <souffle un rire et dodeline> bon si madame est d'accord, je ne suis pas contre mais sachez Monsieur Arauco que c'est un privilège je suis...relativement retissant au contact physique avec les hommes. <Tique et souffle un rire> oui non pas…de cette façon-là, j'aime les hommes hein mais...<rit> je m’enfonces. <pivote sur slaun dépitée> il fait souvent ça ?
- Il aime beaucoup taquiner nos amis.
- <ricane> vous êtes infernal...<elle et rouge pivoine voui voui.> Je vois...je saurais me venger un jour dans ce cas.
- Et je suis honoré d'un tel privilège !
- Bien dans ce cas, si nous avons terminé, je vais devoir filer, je m'isole un jour ou deux après...ma soirée d'hier j'en ai besoin. La cascade des idiots vous connaissez ? <ricane>
[Cyngen]- Euh... c'est là-bas que je suis né il me semble....
- Un endroit magnifique, j'y suis allée avec un ami, il faut juste ne pas effrayer les coeurls <ricane puis éclate de rire> voyons, vous n'avez rien un idiot, vous avez négocier comme un chef Monsieur Arauco <amusée>
- J'aime bien faire l'idiot !
- Une immense cascade en noscéa centrale avec une source, la végétation, je vais dormir là-bas je pense.
- Qui sait faire l'idiot cache un gros intellect dit-on.
- C'est un atout de faire l'idiot, les gens ne se méfient pas...<souriant en coin> tout comme pour les petites gérantes naïves, ou serveuse. [Cyngen]- *pouffe de rire* Ce n'est pas l'intellect qui est gros....
Slaun se prend la tête à deux mains devant son mari.
[yunaia]- Oh bon sang ! <cille et rougit encore, elle se redresse en riant> je ne veux pas savoir !!! <filant vers son bureau> intenable ! <riant encore.>
- Nous y allons?
- je vous raccompagne, merci à vous, je suis ravie de ce partenariat.
- Pareillement! Yunaia ouvrira les portes pour eux.
- Merci oui, ce fut un fort agréable moment !
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:49


Yuna, pour se remettre de ses émotions, décide de partir seule, elle fera un détour à l'herboristerie, ne pouvant jamais s'empêcher de travailler même lors de ses virées ou de ses congés.


-[momoko]-bonjour bienvenue à la libellule de cristal
- [Maloys]-Bonjour et Bienvenue à la Libellule de Cristal !
- Bonjour merci bien, ravie de vous revoir Mesdemoiselles, je viens dépenser un peu <souriant en coin>
- alors faut voir avec mamalys
- Mamalys ?
- Tout dépend de ce qu'elle cherche à acheter, Momoko !
- C'est le surnom qu'elle me donne, mais je suis Maloys. *Sourit, amusée*
- Hé bien j'ai craqué sur une de vos peluches panda en tricot je crois ou crochet, un ami à moi à une petite fille <soufflant un rire> Les bijoux on en parle même pas ils m'ont fait rêvé le premier jour mais je ne succomberais pas encore. <ricane>
- les chats c'est mieux en peluche.
- Oui mais je suis hingashienne, c'est pour la petite symbolique. <ricanant>
- Je vais vous prendre la peluche panda alors ! *Va la récupérer sur le présentoir*
- Merci bien...<d'un doux sourire toujours.> J'ai cru comprendre que vous vendiez aussi des plantes et épices c'est bien ça ? Est-ce possible de regarder ou d'avoir une liste s'il vous plait ?
- il y a beaucoup de choix Maloys pose la peluche sur le comptoir.
- C'est encore mieux si le choix est varié...vous êtes la gérante n'est-ce pas ? <pour Maloys d'un sourire ensuite.>
- Vous souhaitez un type de plantes en particulier ? Oui.
Chu'luun entre donc dans le bâtiment, mouillé par la pluie.


- Bonjour et Bienvenue !
- Hé bien à vrai dire j'aurais carrément un petit partenariat à vous proposer, je suis la gérante du Tapas à Brumée, et nous fournir chez vous en épices serait un choix intéressant.
- bienvenue a la libellule - Oh...bonjour <d'un sourire courtois par-dessus son épaule sur l'arrivant.>
- Bonjour à toutes. Mademoiselle Yunaia. Décidément, je vous croise dès que je viens dans un secteur résidentiel.
- Oh mince Chu ? Je ne t'ai pas reconnu désolée ...<amusée mais ravie de le revoir>
- Vous avez quelque peu changé. Vous avez changé de coupe de cheveux.
- Un peu oui c'est le cas de le dire un peu beaucoup même <souriant en coin> une longue histoire. Pardon demoiselle <amusée toujours>
- Pas de soucis !
- Donc pour les épices je serais intéressée à me fournir chez vous pour ma glacerie et bar et tapas.
- <étire un sourire en coin et se décale avec sa liste faite pour laisser la place a Chu' et à la carte.>
Chu'luun jette un œil à la carte.
- Ça vous change, cette façon de vous habiller et vous coiffer. <Dit-il sans quitter la carte des yeux>
- J'ai terminé j'ai fait ma liste <souriant, elle tique et avise chu' par la suite>
- Bien !
- Hé bien disons que ma vie à pas mal changé aussi, j'imagine que c'est dans la logique que mon apparence suive un peu. Je dois le prendre comme un compliment ou... ? <souriant finement>
- Nous pouvons toutefois établir un rendez-vous pour discuter de cette proposition de partenariat, qu'en dites-vous ?
- Volontier, dites-moi ce qui vous conviendrais, la semaine prochaine si possible je suis chargée cette semaine et là je m'exile seule en pleine nature jusqu'à demain…<soufflant un rire.>
- <Chu’luun pose son doigt sur la carte, comme pour souligner ce qu'il a trouvé, puis répond à Yuna, toujours en gardant sa concentration sur la liste, comme s'il faisait les deux à la fois> Disons que ça donne un air moins sage. Plus affirmé. Non sans déplaire.
- Mardi ou jeudi prochain, ça irait ? Sinon, j'ai le vendredi et le week-end !
[Momoko]- vous la draguez ? je crois que je me mêle de ce qui ne me regarde pas
- Mardi oui c'est parfait, une heure précise ? <soufle un rire> je suis moins sage, plus affirmé en effet, du moins toujours avec dignité, mais disons que je me suis réveillée oui.
- Haaan, Momoko !
- Non, je constate.
- bah je demandais
- Quand j'ouvrirais, entre 16h et 20h ?
- c'est pas discret alors
- Toi alors ! *Ricane*
- En quoi devrais-je être discret ?
- j'ai rien fait de mal
- Je serais là à 16h00 dans ce cas..<souriant en coin amusée par l'échange.>
- Que ce soit un compliment ou non, le constater n'est en rien une drague. Et ça peut même lui faire plaisir qu'on le remarque.
- Parfait, je note ça dans mon agenda.
- En effet, ça m'a fait plaisir, peu importe l'intention. <soufflant un rire.> Je fais de même Demoiselle, hm...rappelez-moi votre nom je vous pries. <Prête à noter.>
- est important de noter les changements des uns et des autres. Ça prouve que l'on s'intéresse à ceux qui nous entourent.
[momokko]- bah heureusement que c'est que des changement sympas. Parce que si c'était un bouton en plein milieu du front
- Et bien je lui aurais fait part que je l'avais remarqué.
- Si c'était le cas, j'aurais déjà vendu de la crème pour soigner ça.
- <rit doucement observant momoko> vous avez une sacrée collaboratrice Demoiselle, vous ne devez pas vous ennuyer.


- Qu'est-ce que tu deviens depuis le temps ?
- Une tradition des steppes. <Répondant ensuite à Yuna> J'ai quitté l'équipage. Je suis maintenant dans une maison à Lavandière.
- Ooh, intéressant, je ne suis jamais partie là-bas ! *Apporte un sachet de thé*
- Et je propose mes services pour gagner mon argent.
- <hoche d'un doux sourire, à ce niveau-là elle n'a pas changée> Je suis ravie de voir que tu es...disons plus au calme, posé, ça ne va pas t'ennuyer un peu à la longue ?

Après un échange courtois, de quelques mots pour prendre des nouvelles, Yuna, ravie d'avoir revue une vieille connaissance, prendra la sortir, son petit paquet de pâtisserie gourmande en main, sa peluche et son sac de voyage sur le dos. Direction Noscéa, la cascade des idiots.


Elle profitera du lieu seule, à se baigner, profiter du soleil, prudente quant aux alentours, elle passera du temps à lire, à réfléchir à se détendre, couper de tout et de tous.


Le soir elle fera un feu, sortira ses réserves pour mangée, s'assurant que les créatures sont toujours plus loin, pas entièrement sereine, elle a néanmoins pris le risque de cette retraite seule, pas très prudent, certes mais la jeune hyuroise semble vouloir de plus en plus sortir de sa zone de confort.




Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:50

Yunaia de retour de son petit périple en solitaire, elle profitera que les travaux dans le jardin soit terminé, pour profiter du bassin, se rafraichir un peu en lisant un livre en cette dernière journée de congé. L'arrivée d'une cliente l'en sortira.


- Bonjour Mademoiselle, on est ouvert si vous hésitez mais je ne suis pas en service, mes employés sont à l'intérieur.
- Euh, bonjour, oui... Il n'y avait pas une table encore hier soir à cet endroit précis ?
Yunaia cille un instant, surprise, mais étire un sourire en coin, voyant Eylion débarquer derrière la cliente.
- Elle sont de l'autre côté les tables derrière vous..proche de l'entrée. <soufflant un rire>
- ... Wolkan remarque la Hyuroise juste devant et semble fortement hésiter à prendre la fuite.
- Ah, je vois !..
Eylion sembla "reconnaître" à voir son air la jeune femme. Il jeta un œil alors à Wolkan
- Je suis navré pour ce qu'il s'est passé l'autre soir. *Mal à l'aise.*
-Oh, hm...
-Pourquoi quand j'arrive, il n'y a personne, et quand je me retourne, j'ai un loubard et une bestiole poilue derrière moi en train de m'épier ?!
- Un... *Il eut un air interloqué*
Yunaia Takami se pince les lèvres et range son livre, amusée en voyant wolkan, bien que compatissante.
-Quel est cette nouvelle forme de complot ?
- Un loubard ?
-Expliquez-vous, bon sang !
- Un loubard, parfaitement ! Atsuko Kagari montre Eylion Grenn du doigt.
Yunaia Takami hausse un sourcil sortant pour aller chercher son peignoir, une petite grimace boudeuse au terme "loubard" employé pour Eylion.
- Mon nom est Wolkan, et non bestiole poilue.
- Erh, alors là, moi, je vous laisse vous expliquer. Je ne parle pas aux midinettes qui parlent sans réfléchir *fit l'Arcaniste avec une grimace*
Eylion Grenn abandonna donc le pauvre Wolkan à son sort
Yunaia étire un sourire en coin, enfilant son peignoir, puis son short, se rhabillant assez à la hâte faut dire.
[Atsuko]... Je vous remets, vous. Vous êtes... Le kidnappeur !
-Vous comprendrez la raison de mes excuses. *Puis continue d'une voix bien plus calme comparé à l'autre soir.* Je ne vous ai pas kidnappé, vous êtes libre actuellement.
- Le Wolkidnappeur, même.
[Eylion]- Hrm... *Il se passa une main sur la nuque, quelque peu gêné en avisant Yunaia... Il regarda ensuite derrière lui, presque comme s'il faisait un lien avec ce qu'avait vécu Wolkan*
Yunaia récupère son sac au sol.
[Eylion]-Ecoutez, je connais Wolkan et ce n'est pas un kidnappeur *finit-il par lâcher, en grommelant sur la fin*


- Bonjour Eylion..<douce d'un sourire, elle prend le pas en direction des tables.
- Bonjour, Yunaia... *fit-il à son passage*
- Mais... C'est une prise sandwich !..
- En effet mademoiselle c'est un ami à nous, de confiance et vous risquez de le croiser souvent ici.
Wolkan fait signe à Eylion que ça va aller, souhaitant régler ça lui-même visiblement.
Eylion lança un regard type "Tu vas avoir du boulot avec celle-ci", l'air à la fois agacé et... quelque part compatissant.

- Vous êtes bien plus... énergique qu'à notre première rencontre.
Yunaia étire un doux sourire navrée à la réaction de la demoiselle.
Wolkan hausse les épaules, comme s'il était habitué, résigné ou bien simplement naïf.
- Vous ne risquez rien, et votre commande est offerte par la maison, comme convenu.
- Hm, Yunaia... Tu penses qu'on pourrait parler dans un endroit plus... Hrm, tranquille...?
- Si tout de fois vous acceptez d'arranger les choses et de rester avec mes amis, sans quoi, autant chercher un autre endroit pour vous restaurer. <Courtoise mais direct oui.>
- La plage dans ce cas, aucune envie de m'enfermer. Je te suis.
Eylion laissa déjà l'échange se finir
Yunaia ouvre la porte du tapas et sourit vers Mindy.
- D'accord, je t'attends alors
- Mindy, une cliente dehors et Wolkan, sert les à mes frais s'il te plait. Je vais faire un tour.


- C'est une part de moi, je ne peux pas le nier, je n'étais pas sous une quelconque influence extérieur alors ça me semble normal d'essayer de réparer les dégâts que j'ai pu causer.
- Mes employés se chargent de vous, profitez-en pour discuter un peu.
- Oui, enfin, ça aurait pu être plus grave *fit-il avec un maigre sourire*
- C'est normal et courtois de ta part Wolkan j'apprécies néanmoins...<souriant en coin> si tu pouvais éviter de venir avec ce que tu portes sur ta bouille, qui effraie mes clients se serait bien.
- Hé, s'il a envie de le porter... *fit-il à Yunaia*
- ça je ne peux pas accepter, du moins pas à l'intérieur <douce et navrée> c'est une règle de l'établissement pour des raisons de sécurité, n'importe qui pourrait venir masquer pour braquer la caisse ou autre, donc on préfère voir les visages.
- Je vais finir par penser que ça n'aide pas plus que de rester à découvert.
- Merci Wolkan..<un petit clin d'oeil amical suivant> si je te l'accorde à toi je vais devoir le faire avec tous et pas tous sont bien intentionnés.
- Le genre de règle qui m'a posé pas mal de problèmes durant une certaine période... Même si j'en comprends les raisons *maugréa t-il un peu*
- Bien j'ai une réunion, dans deux heures...<pour Eylion> je te suis en attendant, et tu peux y assister si tu restes ou non, comme tu veux.
- Une réunion...?
- C'est compréhensible, ça reste un établissement public et me plier aux règles ne me pose pas de problème.
- Hé bien on a eu le cas d'une femme défigurée, j'ai accepté dans ce cas de figure, on fait des exceptions au besoin, tu me connais non.
- Pour la soirée de vendredi, une réunion avec mes employés, ce sera très rapide.
- Hm... Dans ce cas, si ma présence ne dérange pas...
- C'est une part de moi, je ne peux pas le nier, je n'étais pas sous une quelconque influence extérieur alors ça me semble normal d'essayer de réparer les dégâts que j'ai pu causer.
- Mes employés se chargent de vous, profitez-en pour discuter un peu.
- Oui, enfin, ça aurait pu être plus grave *fit-il avec un maigre sourire*
- C'est normal et courtois de ta part Wolkan j'apprécies néanmoins...<souriant en coin> si tu pouvais éviter de venir avec ce que tu portes sur ta bouille, qui effraie mes clients se serait bien.
- Hé, s'il a envie de le porter... *fit-il à Yunaia*
- ça je ne peux pas accepter, du moins pas à l'intérieur <douce et navrée> c'est une règle de l'établissement pour des raisons de sécurité, n'importe qui pourrait venir masquer pour braquer la caisse ou autre, donc on préfère voir les visages.
- Je vais finir par penser que ça n'aide pas plus que de rester à découvert.
- Merci Wolkan..<un petit clin d'oeil amical suivant> si je te l'accorde à toi je vais devoir le faire avec tous et pas tous sont bien intentionnés.
- Le genre de règle qui m'a posé pas mal de problèmes durant une certaine période... Même si j'en comprends les raisons *maugréa t-il un peu*
- Bien j'ai une réunion, dans deux heures...<pour Eylion> je te suis en attendant, et tu peux y assister si tu restes ou non, comme tu veux.
- Une réunion...?
- C'est compréhensible, ça reste un établissement public et me plier aux règles ne me pose pas de problème.
- Hé bien on a eu le cas d'une femme défigurée, j'ai accepté dans ce cas de figure, on fait des exceptions au besoin, tu me connais non.
- Pour la soirée de vendredi, une réunion avec mes employés, ce sera très rapide.
- Hm... Dans ce cas, si ma présence ne dérange pas...

Yunaia et Eylion prendra le pas, silencieusement, jusqu'à la plage.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:50



Yunaia dépose le tout, sort sa serviette et la dépose soigneusement, s'y installant, laissant une partie pour le miqo'te, près d'elle, si il le souhaite.
Eylion semble avoir une belle cerne sous son œil visible
- Encore une nuit difficile ? <glissant un regard furtif sur le miqo'te.>
- ... *Il resta longuement silencieux* J'ai psychoté toute la nuit, on va dire
- Hm..j'ai peu dormi aussi.
Eylion lui jeta rapidement un œil avant de le détourner
- ... Pourquoi?
- J'étais en pleine nature, seule, pour la première fois dans la région, autant dire que ..j'avais aucune idée sur l'identité des animaux qui hurlait autour, mais c'était...intéressant.
Eylion la regarda, surpris.
- Ca ne va pas...?! Et s'il était arrivé quelque chose? *réagit-il immédiatement*
- J'avais une arme, de quoi faire fuir les prédateurs les plus gros, j'ai fait un feu, et j'ai ma linkperle au besoin. <haussant une épaule> je connaissais le lieu, la cascade des idiots, Tibarn m'y a emmené alors je savais ou je mettais les pieds. Les coeurls étaient plus loin et calme et m'ont déjà vue passé dans le coin, je sais me faire discrète. Et puis..<soupire> j'en avais besoin c'est tout.
Eylion cligna de l'œil, à la fois incrédule et inquiet
- Qu'est-ce... Est-ce qu'il s'est passé quelque chose depuis la soirée avec le succube... ou bien...
- Non, en dehors de ce qui m'arrive en votre compagnie, moi il ne m'arrive jamais grand-chose..<étirant un fin sourire en coin, elle semble pas s'en plaindre et ce n'est pas un reproche non plus.>
-  C'est réglé d’ailleurs ? Eylion détourna l'œil
- D'après Solid... Une bande de mages s'en occupe actuellement... Je suis désolé, Yunaia... *dit-il, plus faiblement*
-Et ton envie de la tue-....Je le suis aussi.
- Toujours intacte *dit-il froidement* Je... J'étais à cran... mais ce n'était pas une excuse pour te balancer... tout ce que j'ai pu te balancer *dit-il avec une voix sourde*
- Une excuse non mais c'était compréhensible et encore, je suis celle à qui tu as parlé le plus calmement <souriant en coin> tu sais très bien que je ne t'en veux jamais pour ce genre de comportement, je sais qui tu es.
-  Ce... n'était pas "moi" *dit-il, culpabilisant*



-Quelqu'un m'a dit il y a peu, que j'étais un danger pour toi, et il a raison, en un sens. <soupire doucement, un sourire en coin.>
- *Il lui jeta un œil interrogateur, où dansaient encore la Honte et la Culpabilité*
- Je crois, peut-être, un peu trop en toi, et j'ai surtout trop de respect...à tel point que je ne me mettrais jamais sur ton chemin quand tu fais quelque chose, même de démesuré ou inconscient, quitte à ce que cela te mène à la mort. <Dégluti doucement à cette idée> parce que... Je sais ce que tu as endurer, je sais que quand tu décides de faire quelque chose, tu sais ce que tu fais, tu t'en crois capable et bien souvent tu l'es alors, t'en empêcher ou te faire le moral n'aidera pas à ce que tu accomplisses ta tâche correctement. Je préfères, intervenir que si c'est vital si ...vraiment tu es sur le point d'échouer, mais je te laisserais toujours faire ce que tu veux faire, et en ce cas, d'après cette personne, je suis dangereuse, parce que je ne te protèges pas assez.
- Qui t'a dit ça...? *demanda t-il d'une voix sourde, sans doute vidé d'avoir confié ce qu'il avait ressenti vis à vis du passage avec la succube*
- Wolkan, quand il était lui-même au matin...parce que…oui il a dormi avec moi cette nuit-là...<soufflant un rire.> et ont pu discuter un peu au petit dej'.
Eylion la regarda, perplexe à cette mention
- hm ? <Étire un sourire en coin à sa bouille> au pied de mon lit, comme un bon toutou.
- Hrm... *Il dévia l'œil, quelque peu honteux, comme si, assez clairement, il avait pensé à autre chose*
- <se penche un peu, amusée par la frimousse du miqo'te, elle ne le prendra pas mal et pousse son épaule de la sienne lui souriant> je ne dors qu'avec toi, nigaud.
- Il ne me connaît pas, en effet... Tout comme Solid... J'ai déjà choisi ma Voie et les risques qui vont avec. Si je dois en crever alors j'en créverai mais pas avant d'avoir tout essayé. Je ne vois pas à quoi ça sert de se terrer et de ne rien fout...
- <soupire et hoche, souriant en coin> je sais..
- Hrm... On... s'était déjà arrangé à ce niveau, on... Ca ne me regarde pas ce que tu fais ou souhaite faire même si... *Il prit une inspiration* Je t'ai entendu pour tes sentiments
- Je sais...<fixant droit devant elle>
- ... Pourquoi tu es partie seule, comme ça?
- Honnêtement j'en sais rien, besoin d'air, de repousser un peu mes limites, mes craintes, jamais j'aurais osé faire ça avant, comme, jamais je n'aurais osé vous suivre au QG, mais...<serre doucement la mâchoire> l'idée même que cette femme s'en prenne encore à toi et que je ne sois pas là...je sais pas, ça bouillonnait, c'était hors de question de ne pas m'en mêler. Et puis..de retour au Tapas, j'ai eu besoin de faire le point, sur certaine chose, les mots de Wolkan aussi m'ont fait réfléchir alors j'ai voulu sortir un peu de tout ça.

Eylion ne put s'empêcher, malgré lui, d'avoir un léger rire qui s'accentua, nourri par la fatigue et ses nerfs
- D-Désolé... Je sais, ça n'a rien de drôle... J'ai juste eu... l'image qu'à la place de Wolkan... Toi en train de défoncer la porte *dit-il, ayant du mal à s'arrêter de rire*
- <étire un bref sourire intriguée, reposant les yeux sur lui> franchement je l'aurais fait si je n'avais pas un homme bête sous la main. Et puis..je m'en suis pas prise à elle parce qu'il y avait trop de témoin, je suis gérante du Tapas, ma réputation comptes voyons. <souriant en coin, faussement prétentieuse.>
- Si j'avais su... J'aurai pu répliquer à Solid que je ne courrais vraiment aucun risque avec une furie guerrière à proximité *dit-il, entre deux rires qui essayaient de se calmer*
- L'avantage c'est que tu aurais moins fini en crêpe si ça avait été moi. <soufflant un rire.>
- ... Je... ne voulais pas vous inquiéter... et j'étais confiant... Bon, en moi quelque part et j'avais besoin de me prouver que ma Volonté n'était pas... aussi faible que ça... Mais je savais que vous étiez dans le coin
- <hoche d'un doux sourire toujours> je sais tout ça, d'où le fait que ça ne servait à rien de t'en empêcher, tu maitrisais la chose, les autres, te connaissent bien, mais possiblement pas autant que moi à ce niveau-là, ou du moins ne le comprennent pas.
- Hrm... *Il avisa Yunaia en silence par la suite, plus sérieux*
- Ah quoi tu penses ? <douce d'un sourire en coin, curieuse après ce long silence.>
- ... A pas mal de choses *répondit-il avec un sourire désabusé en revenant à elle, quelque peu tiraillé* Mais, hm... *Il se releva*

- Oh non pitié Eylion pas encore un bout de gâteau sec ! <soufflant un rire, taquine.>
Eylion la fusilla faussement de l'oeil
- <pouffe doucement en voyant sa tronche> désolée..non mais il était très bon en plus, c’était mesquin pardon. <battant des cils mignonnement.>
- J'ai du mal à te croire *fit-il, l'air "vexé"*

Eylion se rassit, toujours en lui tendant le paquet qui avait l'air assez gros et lourd paquet qui était un simple tissu recouvrant plusieurs objets apparemment. En déballant, elle put voir en premier lieu deux dagues d'une excellente facture, aux formes élégantes dans leurs fourreaux de cuir noir. Celles-ci étaient très légères tout en ayant l'air solides, une petite fortune avait dû être investie pour les obtenir. A côté, deux poignards d'entraînement en bois étaient disposés.



- <Cille et élargit un sourire, elle en a presque le souffle coupé et les larmes aux yeux, mais yu' restera toujours digne quoi qu'il arrive, gardant contenance en admirant les créations.> t'es complètement fou...c'est...fin elles sont magnifiques Eylion. tu as fait une folie <fronce les sourcils, tata yuna' gronde malgré qu'elle soit touchée>
- Je ne vois pas de quoi tu parles *fit-il, l'air détaché*
- deux couteaux de cuisine me suffisait pour les entrainements tu sais..<ricane doucement, menteuse pour le coup.>
- Trop dangereux *Il tapota l'un des poignards en bois* C'est pour ça qu'ils sont là
- Hin hin...je sais reconnaitre des armes de bonne facture quand même tu sais. On s'entrainera avec les poignards et quand je serais redoutable j'aurais les dagues ?
- Et pour te défendre, il vaut mieux avoir de bonnes armes... On évite, en général, en entraînement, d'utiliser de vraies armes sauf si on est vraiment synchro
- Enfin, même si... C'est vrai, quand j'y pense, je m'en fous si tu me blesses... J'ai ma "condition" qui me permet de guérir plus rapidement que la moyenne... et sans séquelles...
- <ricane> évites de me dire ça ou de me contrarier je risque d'en profiter...<plissant les yeux faussement menaçants et surtout pas crédible du tout, puis se penchera pour reposer une baiser sur sa joue, sans s'attarder un bec aussi simple qu'il en est amical et mignon.> Merci...je ne m'attendais pas à ça, à se point-là.
- Hrm...<il se passa une main sur la nuque, quelque peu gêné, à moins qu'il ne soit perturbé? Difficile à dire avec ce dernier.>

Yunaia replie soigneusement le tout, recouvrant du tissu pour y glisser ensuite au fond de son sac de plage, un soupire suivant en avisant la mer à nouveau, bien plus souriante et détendue qu'en arrivant. Yunaia pivotera ensuite sur le sable et s'allonge, soulevant d'une main le bras d'Eylion, elle repose sa tête sur sa cuisse pour regarder le ciel et la bouille du miqo'te de temps à autre au-dessus, sourire aux lèvres, elle prend ses aises.



Eylion regarda la jeune femme, se figeant, ses oreilles se dressant même, il déglutit quelque peu, tâchant de garder son calme, son zen. Il ferma l'œil, souffla, inspira avant de poser une main légèrement tremblante sur le côté de la chevelure blonde.
- ... En moyen de défense... Vu mon gabarit, plus on évite les... blessures et mieux c'est... La vitesse et la perception sont importantes... Vitesse pour esquiver... Perception pour voir les coups venir Ca pourrait te... convenir...
- Parfait...mais je veux plus encore...à terme je veux dire.
- Plus...?
- Je veux plus que les bases Eylion, je veux pouvoir botter le cul du prochain succube ou autre qui s'en prendrais à nous...<souriant en coin, ouvrant un œil sur lui> il est temps que je laisse sortir la petite guerrière tu ne crois pas ?
- *Il gardait l'oeil fermé, tâchant de garder son sang-froid et calme. Il esquissa un faible sourire* Je ne suis pas... un grand guerrier martial... Tout ce que je peux t'apprendre, c'est ce que j'ai pu glaner quand j'étais dans les rues puis auprès de certains membres de la bande à Alev... Mais s'il y a une chose que je sais, c'est qu'importe la taille ou la corpulence de ton adversaire, il y a toujours des points faibles à exploiter... Par exemple, les yeux
- Je prendrais ça pour commencer, ensuite je verrais avec les Shields ou prendrait un autre mentor dans le domaine que j'aurais choisi. <Déterminé, visiblement elle a cogité durant ses deux jours d'exile, puis observe le miqo'te, écoutant silencieuse un petit soupire suivant, elle finira par hocher à ses dires et se redressant allant pour s'assoir, ne souhaitant surement pas le torturer à son tour.>

Ils passèrent la dernière heure à se détendre et discuter encore, avant de retourner au Tapas pour le rendez-vous réunion de Yunaia avec ses employés.[/center]
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:53

- Bonjour <d'un sourire tenant la porte pour Eylion derrière elle.>
[Djin]- Salut Yu', salut l'ténébreux! *souriant*
Eylion rentra, se contentant de jeter un oeil à l'intérieur avant de plisser celui-ci à la mention de "ténébreux"
- Bonsoir *vers Yunaia *
- Pourquoi j'ai l'impression que ça va rester...?
- Yunaia Takami, gérante, je peux vous renseigner ?
[Aoi ]- se fige un instant en la fixant, l'espace de quelques secondes, puis cligna des yeux.
- Eh bien... à vrai dire je suis venue pour faire une proposition à votre établissement.
Eylion observa Aoi qu'il sembla vaguement reconnaître de son côté en croisant les bras
- Dans la même veine qu'un partenariat à dire vrai.
- je reviens de la plage, navrée pour l'accoutrement si c'est ce qui cause votre surprise <amusée> j'ai un rendez-vous avec mes employés dans quinze minutes...Djin, les autres sont arrivés ? Solid, tibarn ? Ti'any et Nash ?
- Ti' est en haut. Les autres j'les ai pas croisés.


Eylion Grenn suivit en silence, refermant la porte derrière lui
Aoi Haru opine poliment et alla donc s'asseoir.
Yunaia récupère de quoi noter, reposant les yeux sur la miqo'te par la suite.
Aoi Haru avise discrètement Eylion Grenn du regard, surprise, puis se reconcentra sur ce qui l'amenait ici du fait du temps limité.
Eylion prit appui sur le bureau à proximité, surveillant l'échange avec un œil vigilant, sans aucun scrupule.
- L'objet de ma venue concerne le RI-A, acronyme de Réseau d'Information d'Aventure.
- <hoche, attentive, bien qu'intriguée, la laissant développer, notant.>
- Il s'agit d'une société informative concernant les déplacements, contacts et lieux utiles aux aventuriers mais également aux non-initiés. Comme le temps vous est compté, je vais faire bref. Le RI-A dispose d'un registre dans lequel sont inscrits des lieux et contacts pour les aventuriers. Je suis venue vous proposer d'y inscrire votre établissement si cela vous intéresse. Je ne demande rien en retour, si ce n'est peut-être que vous mentionnez notre nom si quelqu'un recherche une information que nous pouvons donner. Voyez ça comme une publicité à double-facettes.

L'entretien dura une quinzaine de minutes tout au plus, un échange courtois, une mise au point et Aoi prendra congé en attendant des nouvelles de la gérante qui donnera son accord ou non sous peu en la recontactant.Yunaia restant un laps de temps avec Eylion en attendant l’arrivée des autres.


- Tu m'as trouvée...trop pompeuse en gérante ? <Sourit doucement inquiète.>
- Non, ferme mais c'est ce qu'il faut *fit-il sobrement*
- Je ne sais pas, j'ai été peut-être trop...franche ? <Haussant une épaule> ou méfiante ou impressionnante j'en sais rien tu en dis quoi ? Bon alors tout va bien, et tu en penses quoi de sa proposition ?
- Mieux vaut une bonne franchise et éviter les problèmes plus tard parce que tu n'auras pas affirmé tes besoins, selon mon avis. *Il haussa les épaules* La proposition a l'air... correcte et équitable. Beaucoup ne savent pas où il faut aller pour avoir tel ou tel service
- <hoche doucement lui souriant> c'est ce que je pense aussi. Je vais voir avec Daevios dans ce cas, je l'appellerais ce soir, l'idée me plait assez si c'est sécurisé.


- Me déconcentrée avant un entretien, tu n'as honte de rien, hm ?
- Hrm, je suis plutôt du genre mesquin quand je le veux bien, tu ne le savais pas? *fit-il, faussement nonchalant*
- Je le découvres de plus en plus ...ça me plait bien mais...t'as une rivale de taille mon cher...<se penchant, elle soutient son regard dans un petit duel.>
- <Djin entre dans le bureau.> Fhhh..
- Hrm, ce n'est pas un coussin qui te sauvera la prochaine fois pourtant...
[Djin]- Bon, Ti' arrive. Et Nash aussi.
Eylion était en plein duel de regard avec Yunaia, sourire malicieux aux lèvres. Sourire qui disparut à l'arrivée du Miqo'te.
- Trop tard, je l'ai vu.. *souriant finement à Eylion*
Eylion resta silencieux, ayant retrouvé son air fermé
- <se pince les lèvres et rit doucement avisant Djin> Bien alors...ce sera rapide, déjà, tout le monde va bien ? Ti'any observe la table, si quelque chose à manger se présente à ses yeux
- Ouai ça va! Le Tapas n'a pas flambé donc j'en déduis qu'on a géré. *amusé*
[Ti’any]- Fatiguée... mais oui...ça va <Sourit a Yuna puis avise Nash>
[Nash]- Fatigué aussi mais on va bien merci et toi t'as l'air plus souriante aussi, mais t'as chaud, ou alors c'est le miqo'te au bureau qui t'as faite rougir <ricane>
- ...
- <sourit en coin> tu n'aura pas la réponse à ça Nash...bien donc...pour la soirée privée, vous pouvez toujours être présent ? aucun changement ?

La réunion dura une bonne heure pour la mise en place, l'organisation et les échanges ou confidence quant à la grossesse de la petite serveuse, cette dernière recevant des félicitations bien évidemment.



Eylion se leva quand Djin sortit
- Hm, je devrai venir aussi "habillé"...?
- <soupir doucement, légèrement tendue, elle peaufine ses notes craquant un peu sa nuque, elle garde contenance mais tout ça semble la rendre nerveuse.> Non je n'ai rien imposé aux invités, c'était pour les employés. <douce d'un sourire s'étirant légèrement concentrée.>

Eylion l'observa un temps, puis il alla derrière elle pour glisser ses pouces sur la nuque. Il amorça un lent mouvement de haut en bas, en roulant les pouces de manière imperceptible au passage.

Yunaia cille un instant, elle se fige dans un petit raté avec son crayon, soufflant un rire avant de reprendre, un léger soupire d'aise suivant, elle se détend doucement.

- ça va aller, tu vas gérer...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:53


La journée bien chargée pour la demoiselle se poursuivi avec la soirée au Théâtre-Cirque du Kyogen en compagnie de son fidèle ami comme toujours, croisant les doigts pour que la soirée ne soit pas une catastrophe, c'est la troisième tentative du duo après tout ne dit-on pas "jamais deux sans trois" ?



- quatre minutes... Ce n’est pas si dramatique...<soufflant un rire>
- C'est ce qu'on appelle un retard *ronchonna t-il, jamais content*
[Cyngen]- Bien le bonsoir ! Bienvenue au théâtre du Kyogen !
- Pardon Sire Grenn, ça ne se reproduira plus..<papillonne des cils, se retenant de rire>
- Bonsoir Cyngen, un plaisir de vous revoir, une bise ce soir aussi ? <Étirant un sourire en coin, taquine>
- *sourit en coin* Deux fois plutôt qu'une !
- <souffle un rire> dites-moi, sommes-nous en retard ? <S’approche pour une bise courtoise et amical sur la joue du hyur.>
Eylion patienta de son côté, l'œil blasé
- Pas du tout ! Je n'ai pas besoin de vérifier si vous avez vos invitations. Vous pouvez entrer. Mais nos agents de sécurité, eux les vérifierons ! Yunaia, la bise ressemblait plus à une petite puce qui bec son tonton plutôt qu'autre chose, bien que la petite puce soit canon, certes.
- Très bien…merci...
Cyngen sourit au deux personnes
Eylion hocha la tête, pas très bavard de son côté
- Tu vois, on est à l'heure, même lorsque ce n'est plus l'heure. Vous faites un clin d'œil à Eylion Grenn.
Eylion Grenn roula l'oeil
[Cyngen]- Une bonne soirée à vous !
- Merci...



- Monsieur...après vous !
- ... *Il plissa l'oeil* Normalement, c'est l'inverse
- Oui mais tu ne le feras pas donc bon..<ricane doucement de bonne humeur.>
- *Il grommela, tâchant de s'imposer pour prendre possession de la poignée* Ne me fais pas regretter de ne pas avoir donné l'invitation à ma sœur, juste pour voir ta tête *dit-il avec un sourire en coin*
- <hausse un sourcil et pouffe de rire le laissant faire> Eylion, c'est moi qu'ils ont invités aussi. <amusée, passant la porte.>
- Je sais... Mais n'oublie pas l'invitation est envoyée au nom de Grenn, ce qui fait que j'ai le choix de venir... ou bien ma sœur *dit-il, amusé*
- tu n'aurais pas osé ..<ricane>


Slaun a l'allure fière dans son petit costume, elle est souriante, et regarde tout le monde avec curiosité et bienveillance.
- ... C'est toi qui a voulu essayer le noir *souligna t'il avec un sourire en coin*
- ça mincis les courbes que tu as nommé "tapas" ....


Ils patientèrent pas bien longtemps dans la petite pièce avant d'être guidés et installer avec tout le monde dans la grande salle de spectacle. L'ambiance est joviale, agréable. Yunaia rayonnante, curieuse et impatiente, Eylion...hé bien fidèle à lui même...






Yuna perdit légèrement son sourire, l'angoisse la submergea quand elle fut désignée et choisie dans le publique avant le début de la représentation, se retrouvant donc non plus spectatrice mais actrice. Joueuse, elle était nerveuse mais en un sens ravie de pouvoir finalement participer directement sur scène, après tout, n'est-elle pas dans une période de sa vie relativement étonnante ? faite de changements, de découvertes, d'aventures et d'expériences ?



Dans le coulisses, Yunaia faisant certaine rencontre agréable et amusante, bien que chaque participant choisi dans le publique semble tout aussi nerveux qu'elle. Après tout personne ne sait de quoi il s'agit réellement.



Les décors, la présentation, l'élégance des artistes, tout y était, ou presque pour faire rêver la demoiselle et son ami le ronchon, qui lui d’ailleurs restait relativement impassible, mais attentif.




Son passage sur scène fut finalement très amusant, au gré des claquements de fouet et des rires, la jeune femme c'était prise au jeu, néanmoins il était tard, elle avait été sélectionnée sur la fin, et tout le spectacle avant son arrivée sur scène fut des plus surprenant, inquiétant, angoissant, émouvant, un flot d'émotions que contenait son ami Eylion avec rage, n'adhérant pas à certaines contraintes, et situations, au vue de son passé comme toujours, le Miqo'te avait néanmoins tenu bon jusqu'au bout, pour elle.



Ils quittèrent tout deux le Kyogen avant le dernier numéro, Yunaia s'assurant qu'ils pouvaient d’éclipsé discrètement après un appel amical et embarrassé auprès de Cyngen en linkperle, s'excusant pour elle et son ami.


- Putain, ENFIN! Plus jamais, plus JAMAIS! *Il laissa hurler toute sa rage et colère*
- <sursaute légèrement et se crispe prenant le pas en baissant les yeux, sans un mot.>
Eylion regarda Yunaia, pouvant enfin respirer et se recentrer un peu il accéléra le pas pour lui prendre le poignet.
- On va au Tapas et on ravage tes stocks de glace. Sur mon compte *dit-il, ferme*
- <pouffe doucement et aquiesce> Bien, c'est une bonne idée oui.
- Autant rattraper cette soirée pourrie par quelque chose de valable
Eylion la guida jusqu'à l'éthérite.
- <rit doucement et soupire> le tapas est normalement fermé ou le sera sous peu, mais tu as de la chance, t'as la gérante dans ta poche.
- Et j'en abuse *dit-il avec un sourire encore crispé*

....
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:55


Yunaia aura déverrouiller la porte parce qu'en effet tout était fermé, les clients connaissant les horaires, il est rare que le Tapas soit ouvert après Minuit.
- Hm, où c'est la lumière...?
- Voyons ce qui reste...<sourit en coin> je rallume un peu c'est derrière.
- Je laisse une faible densité ça évitera les curieux aux fenêtres. <ricane> alors ? tu veux quoi ?
- ... Chocolat, vanille, il en reste?
- Oui...<vérifiant les frigos> je te fais une spécialité à ma façon ? tu aimes quoi comme assortiments ?
- Je te fais confiance et heu... en assortiments...
- <sourit et tente de retirer ses gants en armature et aux petites babioles élégante qui tintent.
- Pourquoi pas de la chantilly
Yunaia fouille un peu partout, cherchant les coupes glacées, les petites cuillères et les assortiments congelés.

- Et je te fais le spectacle, à ma manière... *dit-il avec un sourire en coin* Profite en car ce n'est pas quelque chose que je fais tous les jours.
- coulis de chocolat et fruit rouges ? <Cille un instant> le spectacle ?
- Coulis de chocolat... Hé, je me sens un peu... responsable... On était censé passer un bon moment et on a eu la galerie des horreurs...
Yunaia reprend sa préparation, intriguée, elle pouffe doucement.
- Alors je me rattrape comme je peux
- Les non-amants maudits...<souriant en coin>
- Hm? *Il ne semblait pas comprendre*
- On est les non-amants maudits <soufflant un rire> troisième soirée, troisième échec, et à chaque fois c'est mon invitation, je dois avoir la poisse. Mais, étonnement, malgré tout je me suis amusée et je raffole de nos soirées, elles sont toujours palpitantes.
- ... Tu es sûre que c'est toi qui porte la poisse? *fit-il quand elle souligna les divers échecs avec un sourire désabusé* J'ai plutôt l'impression que ça vient de moi Raison de plus pour que je rattrape ça... *Il fit mine de toussoter* Voyons... *Il se mit à réfléchir*

- Chanson classique, chanson romantique, chanson dynamique, je te laisse choisir
- Alors disons qu'on fait la paire ? <souriant finement glissant un regard joueur et tendre sur le miqo'te par dessus son épaule.> Hein ? tu...veux que j'ailles enclencher l'orchestrions ?
Yunaia manque de lâcher sa cuillère à glace pour le coup.
- Hmm, ça pourrait être utile même si j'ai l'habitude de chanter sans *dit-il avec un sourire mi-amusé, mi-désabusé* Et hrm, c'est pour rattraper tout ça... *fit-il, plus embarrassé sur le coup*
- tu vas...<Elargit un sourire et dodeline retournant à sa glace> tu sais déjà ce que je vais demander. C'est toi l'artiste, tu choisi...
- Non, ma chère, pour ce soir, c'est le public qui choisit
- Bien dans ce cas, par curiosité je demanderais du romantique, après tout est-ce qu'un ténébreux en serait capable ? <souriant finement, taquine.>
Eylion soupira, grommelant quelque peu
Yunaia termine soigneusement ses deux coupes de glaces, ajoutant les petits copeaux de chocolat pour le final et le biscuit.
- Hey grommelle pas, fallait pas me laisser choisir...<ricane> J'apportes la glace avant ou après, je ne voudrais pas te déranger dans ton inspiration.
- Evidemment que j'en connais quelques-unes, juste... Ce n'est pas vraiment mon registre vu ce que tu sais à ce niveau *bougonna t'il* Mais le public est le public. Après, profite de la tienne. Comme on dit, après l'effort, le réconfort

Yunaia hoche et repose celle d'Eylion au frais, allant s'asseoir avec la sienne.
- ... Tu veux l'orchestrion avec?
- Non ta voix suffit...j'aime celle de Kristina, j'aimerais aussi la tienne.
- Tu... m'as entendu...? *fit-il, surpris*
- Si tu veux changer de registre fait <sourit doucement> chante ce que tu as envie, je me doutes que tu n'as pas chanté romantiquement à quelqu'un bien souvent. Et oui je t'ai entendu j'étais dans le jardin, tu étais sur le muret. J'ai même ouvert la fenêtre pour t'entendre en servant les clients.

Eylion sembla quelque peu embarrassé sur le coup.
- Et j'ai eu des frissons partout...<plissant les yeux, amusée>
- Non, ça ira... Après tout, ce n'est qu'une... Hrm, chanson...Mais pour la confidence... Oui, je n'en ai jamais chanté... Pas même à mon ancienne Femme... *dit-il avec un sourire désabusé*
Yunaia cille un instant, cuillère en bouche et se fige à sa confidence, elle rougit, même.
- hm.. ? Si tu essaie de m'émouvoir avant de chanter c'est réussi...<d'un souffle, souriant en coin tendrement, visiblement touchée>
- Il faut dire qu'à part un tango enflammé en haut d'une ruine, c'était assez difficile d'avoir... envie de créer du romantisme plus... Tendre? Elle n'inspirait pas tellement la douceur... Bref, bon, j'espère ne pas trop me ridiculiser avec ça...
-<hoche doucement, silencieuse savourant un peu sa glace bien qu'attentive>


Eylion semblait quelque peu embarrassé mais il tâcha de se vider l'esprit pour ne se concentrer que sur le Chant. Il prit la mesure de son propre souffle et sa voix claire sortit, ajustant les notes et les paroles dont il n'avait guère l'habitude.

Yunaia repose sa petite cuillère, le souffle presque coupé, elle étire un doux sourire gardant les yeux sur lui, le souffle s'accélérant doucement, subjuguée, la totalité du reste de la soirée semble s'évanouir au gré des notes soufflées par le miqo'te.

Eylion se donnait sans mal, une fois que le Chant était lancé, entièrement consacré à donner sa mesure, y ajoutant la force de son brasier interne.

Alors que les vocalises du jeune homme s’évadaient dans la glacerie, le regard rivé, pétillant sur ce dernier, la jeune femme laissa ses souvenirs la submergées. Du jour où il entra dans l’Antique, la mine renfrogner comme à son habitude, son grimoire à la ceinture il avait grommeler un « bonjour » en observant la nouvelle blondinette derrière le comptoir, de son unique œil au sourcil haussé.  De cet instant, leurs premières confidences dans le jardin de l’Antique un jour suivant, puis un autre, de leurs petites balades dans le quartier à partager leur vécu et leur point commun quant à leur passé. De ses visites surprises à l’appartement, à son faufilage par la fenêtre lorsqu’il arrivait, encore une fois, dans une situation délicate ou dangereuse, l’expression de son visage le caractérisant et qui annonce qu’il est encore en galère.

Chaque mimique du jeune homme qui se tenait devant elle à présent, empli de son émotion en maitrisant l’art de la chanson, étaient différentes de ce Miqo’te sombre et torturé qu’elle avait rencontré ce premier jour.

Les images défilent et s’enchainent, les rires, les sourires désabusés. Son air menaçant et ronchon face à Namar. Le souvenir de cette journée ou il apprit son secret, son dilemme, de la colère qui naissait dans son regard surprotecteur lorsqu’il le reposait, et le repose toujours sur elle quand il est inquiet.

Ces adieux qu’ils s’étaient fait à la hâte au départ de la jeune femme pour sa terre natale. Le souffle court, elle l’observait encore se libérer en cette mélodie qui raisonnent.

Une fois la chanson terminée, il reprit son souffle. Après s'être oublié durant le Chant, il dévia l'œil, quelque peu gêné sous le regard de la jeune femme alors qu’elle se contenta de soutenir en douceur son regard sans un mot, souriante, ayant délaisser sa glace.

- Hrm... *Lui était gêné. Il tâcha de combattre ce fait en revenant à elle* Si tu veux, j'en ai quelques-unes en réserve.
- Tu peux continuer tout ce que tu veux, je me n’en lasserais pas. <retournant à sa glace soigneusement pour l'aider à se concentrer à nouveau et retirer un peu de son embarras.>  

Eylion se mit à rougir légèrement malgré lui puis toussota pour se redonner une contenance.


Il enchaîna, transformant le rythme qui se fit plus endiablé. Cette fois, ce n'était plus une danse tranquille qu'il évoquait mais bel et bien l'enflamment d'une piste. Il se laissait entraîner par les notes et l'instant même si c'était difficile pour lui alors que la jeune femme souffla un rire scrutant le miqo'te, appréciant cette facette bizarrement plus "lumineuse" qu'il arrive à transmettre.

Elle fini par reposer sa glace, elle est musicienne après tout, puis pivotera sur le tabouret du comptoir pour venir faire de petites percutions en rythme sur le bois, se dandinent un peu en gardant les yeux sur lui, rayonnante et amusée, profitant de chaque moment de joie qu'il lui offre en cet instant volé.

Eylion enchainera sur une autre chanson tout aussi dynamique, la dernière de la soirée et de cet étrange concert improvisé, souriant d'ailleurs dans son trip.


Il avait d'ailleurs les gestes de bras pour accompagner ses paroles décalées. Il savait, mine de rien, se donner en spectacle, le bougre! Yuna cille et éclate de rire, elle s'amuse c'est certain, elle suit le miqo'te, le rythme dans le sang et dans la peau, son piano doit surement lui manquer, riant aussi épatée qu'impressionnée par l'allure déjanté et souriant de son ami.

Eylion enchaina avec d’autre parole, infatigable, il est parti on ne l’arrêtera plus puis entraîna d'ailleurs la demoiselle pour une danse endiablée sur la fin, la tirant sur la piste improvisée du Tapas. La jeune femme pouvait découvrir, en effet, qu'il savait danser, fruit de longs entraînements pénibles qui étaient restés gravés dans ses pas.



Yunaia écarquille les yeux, elle éclate de rire encore à le voir l’attirée sur la « piste » alors qu’il enchaine avec un nouvel air, mais suivra sans mal la danse du miqo'te qu'il impose, elle est visiblement à l'aise et sait s'y prendre, toute en classe et en déhanché à la fois, elle n'est pas novice non plus l'artiste-pianiste.

Eylion la faisait tourner sur elle-même, la ramenant dans quelques pas décalés et rythmés au fil de ses paroles, la hyuroise laissant échapper des rires contenus, suivant toujours se laissant guidée dans sa folie, gardant sa mire dans l'œil unique du miqo'te autant qu'elle peut, les pans de sa robe volant au gré des mouvements qui s'unissent aux siens.

Eylion parvenait à chanter et à danser sans mal. Une illusion qui dénotait des heures de Chant et d'entraînement dans l'autre domaine, même si son souffle était audible à certains moments. Il termina, plutôt fatigué sur une dernière note.

Yuna haletante tout autant, elle rit doucement, reprenant son souffle, figée au milieu de la glacerie, un sourire en coin tendre en restant.

- Vous êtes plus surprenant que ce que j'avais imaginé Monsieur Grenn.
- J'espère... Ha... que ça rattrape un peu... les déboires... des autres soirées... Hé... Qu'est-ce que tu crois...? *fit-il avec un semi-sourire vantard*
- On a eu des déboires dans les autres soirée ? <Haussant un sourcil, amusée, puis ricane à son air> Je te remercie...je me sens, davantage privilégiée, je ne pensais pas ça possible. Après l'effort le réconfort, tu veux à boire avec ta glace ?
- Hrm, j'espère que tu sais que le silence est de mise *fit-il avec un sourire amusé* Vu que je suis visiblement le grand "ténébreux" *reprit-il avec un sarcasme de dérision*
- <souffle un rire> Je n'ai jamais rien dit à qui que ce soit jusqu'ici, pourquoi le ferais-je ? <douce d'un sourire> j'aime avoir ce genre de secret, c'est rien qu'à nous.
- Hrm, bien, Madame Takami. Alors... Où se trouve donc cette glace? *fit-il, amusé*
- <cille et rougit au "Madame Takami" elle s'est déconnectée un instant, puis tique. > hm ? oh oui la glace...tu veux boire quelque chose avec ?
- ... Tu sais ce que j'aime boire *dit-il, sans se départir de son sourire*
- ...<rit doucement et s'accroupi pour fouiller le placard secret de Madame takami, sortant le rhum pour servir un verre, double, récupérant ensuite la glace de Monsieur dans le frigo.>
- Merci *fit-il, l’œil azur anticipant sa glace avec déjà un air plus enfantin à cette perspective plutôt qu'à celle du cirque*

Yunaia repose le tout lui souriant en douceur, encore légèrement rougit par la danse et le reste...puis récupère sa glace, la poursuivant, un sourire en coin.

- *Autant dire qu'il resta fidèle à lui-même en entamant sa glace, un vrai morfale*
- Mon piano me manque...<une moue suivant> tu as ravivé en moi mon art assoupi.
- C'est presque trop beau pour être vrai, je m'attends à ce qu'on se fasse attaquer par des abominations à tout instant
- Hm?
- <souffle un rire> presque trop beau ?
- Tu connais ma poisse légendaire à ce niveau... Je crois que j'ai la Paix et paf... Je me retrouve en Femme du jour au lendemain ou à subir l'influence d’une succube, si tu vois ce que je veux dire. Pour le piano sinon... Qu'est-ce qui t'empêcherait de reprendre?
- <souffle un rire> on est enfermé dans notre bulle sucré, ici on ne risque rien. <douce d'un sourire en coin> ce qui m'empêche ? le fait de ne pas avoir de piano ? <amusée>
- ... Hm... Tu n'avais qu'à me le dire *fit-il, malicieux* L'argent n'est pas un souci pour moi
- ...
- Quoi...?
- Ne t’avise pas de faire ça...<soufflant un rire> et puis...je ne saurais pas ou le mettre. <grimace songeuse quand même dérivant les yeux vers le sous sol.>
- ... Le sous-sol du Tapas serait idéal pour ça, non? Eylion aura, bien sûr, suivi le regard de la jeune femme
- Et trop tard *dit-il avec un sourire*
- Justement j'essaie de visualiser la place <rit doucement posant sa glace terminée pour se rendre au sous-sol.>


- Hé bien...  A croire qu'elle n'attend que ça...<ricane avisant l'espace vide vers les affiches. > tu en dis quoi ?
- Oui, ça pourrait faire l'affaire *Niom niom niom* Tu devras me payer en concerts privés après ça *dit-il avec un sourire*
- <ricane> j'acceptes ton cadeau à une seule condition...<plissant le regard sur le morfale ténébreux sexy.> Eylion haussa son unique sourcil visible.
- Je joue et tu chantes avec moi quand nous sommes seul.
- Hrm... *Il eut l'air un peu embarrassé sur le coup* ... Seulement quand on est seuls alors *maugréa t'il entre deux Niom*
- Evidemment...<dodeline ravie et remonte, l'invitant à suivre>
Yunaia débarrasse le comptoir de sa glace.
- *Niom niom niom*
Yunaia se prépare un thé froid à la pêche.
- Hrm... *Il se mit à réfléchir* Tu me croirais si je te disais que je suis en train de gérer un cas de possession avec un trouple gay...?
- ... Un quoi ? <Cille soufflant un rire son verre en main.>


La discussion se poursuivi jusqu’à tard dans la nuit, Eylion appréciant visiblement de plus en plus confier ses missions et ses projets ou expériences avec la jeune femme toujours captivées, intriguée et envieuse d’en apprendre davantage sur cette facette mystérieuse et étrange qui fait partie de la vie de son ami.



Ils finiront par monter se reposer, le "ténébreux" restant près d'elle cette nuit encore...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:57


L'arrivée du miqo'te avant les invités eu pour cause de rassurer et de tranquilisé la gérante un peu nerveuse à l'idée de monter sur scène pour son discours.



Soulagement qui fut accentué par l'arrivée d'un visage amical et souriant.



Un petite échange amical et rassurant de la gérante avec son ami avant de monter sur scène.



Là elle y fera sa petite prestation avec pus d'aisance et d'amusement avant de redescendre rougie par les applaudissements. Laissant la place à la charmante Ti'any, pour le début du petit concert-diner.

La soirée et le repas ainsi que les jeux interactif se passeront très bien, amusement, sourire et musique au rendez-vous, Yunaia profitant, et appréciant même de voir Eylion sembler profiter un peu aussi, surtout des plats, le goinfre.



La soirée se poursuivra ensuite à l'extérieur, tous les clients étant encore présent et motivé pour le final, chants, dansent, dessert, surprises et remise des prix pour le concours du "Repas Mystère."



La petite gérante sera alors surprise, elle aussi, très surprise même, par l'invitation à danser du miqo'te dit "le ténébreux" qui pour elle fera un effort publique en lui tendant sa main. Chose qu'elle ne refusera évidemment pas, bien qu'elle soit rougissante, elle en était que plus éblouissante et rayonnante en cette fin de soirée festive.




En fin de soirée, la jeune femme rejoindra alors Eylion à son appartement, épuisée mais comblée et satisfaite de la première soirée plutôt bien réussie.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:58



Eylion Grenn était en train de manger quelques friandises devant le feu qu'il avait allumé. Pas un énorme feu, juste de quoi s'éclairer un peu.

- tu t’empiffres encore ? il était pas bon le couscous. <souriant en coin> j'ai pourtant mi de l'agneau rien que pour toi.
- Je n'ai laissé aucun reste mais... Hm, pas étonnant qu'il soit aussi délicieux si c'est toi qui l'a fait
Yunaia retire ses bottines dans un soupire d'aise, épuisée mais rêveuse.
- Alors, Madame Takami, comment avez-vous trouvé cette soirée?
- <souffle un rire> et non, c'est cirina, Ed' et Daevios j'ai juste demander à ajouter la viande sinon il n'y aurait eu que les saucisses. Je crois que c'est une réussite. <soufflant un rire toute fière bien qu'elle galère à retirer son chapeau et la broche qui la maintient> mais la prochaine attendra c'est…énormément de travail.
- Tu m'étonnes mais comme je l'ai dit, tu as géré *dit-il avec un sourire* Par contre, hrm... C'est une impression ou ta chanteuse s'est improvisée entremetteuse ce soir?
- <soupire et grimace, elle rougit un peu> il faut croire oui...j'irais lui en parler demain, je ne suis pas complice si c'est ce qui...t'intrigues. <douce et gênée, retirant doucement son corset.>
- Je... *Il détourna l'œil vu qu'il la regardait quand elle commença à enlever son corset* Je ne pourrai jamais penser que tu puisses... fomenter quoique ce soit, ne t'inquiète pas. Je sais que ce n'est pas ton genre.
Yunaia récupère son petit short pour la nuit puis tique et se ravise, prenant son pantalon, tant pis pour la chaleur.
- <sourit doucement> alors je suis rassurée, mais quoi qu'il en soit je lui en parlerait pour qu'elle cesse, on ne force pas les gens ainsi. <soupire> même si...j'y ai gagné la danse dont j'avais secrètement envie. <ricane>
- ... Si Elkahona ne t'avait pas emporté en premier, je l'aurai fait...
- Vraiment ? <souffle un rire et s'installe avec la boisson> Tu m'avais dit JAMAIS en publique..<ricanant>
- ... Il faut bien que quelqu'un mette l'ambiance *dit-il, embarassé* Et... Je sais que tu aimes bien danser, peut-être pas pour la valse, j'admets...
- C'est vrai mais il y avait assez de femme et d'amie avec qui j'aurai pu, et j'aurais refusé toute danse proposée par les hommes.
- Mais... Je sais que je peux être... trop coincé des fois *dit-il, déviant l'oeil*


- Tu n'es pas coincé...<douce d'un sourire sirotant son verre> tu as tes raisons.
- Je suis privilégié alors...? Enfin, quoique... Maintenant que je suis une abomination mi-homme, mi-femme *dit-il avec un sourire de dérision en coin* Je peux peut-être compter comme une femme...?
- Non pour moi tu n'es pas une femme, même si j'aime bien ma copine Kristina aussi..<rit doucement, plissant son petit regard fatigué mais pétillant> privilégié oui comme toujours et abomination, non plus, du moins pas à mes yeux.
Yunaia sourit en coin et se penche un peu cherchant son regard du sien.
Eylion enleva ses chaussures pour se mettre sur le coussin à côté, l'œil rivé au sol.
- ... D'autres n'auraient pas le même avis... Eylion prit une inspiration avant de se forcer à revenir vers elle et à sourire.
- Enfin, pour le moment, c'est vrai que ce n'est pas la question. Et le collier est là bien où il est. En tout cas, je suis heureux que tout se soit bien passé.
- <sourit doucement, hochant> les avis des autres on s'en contre fou non ? depuis quand tu fais attention aux imbéciles ? - Merci, c'est en partie grace à toi j'étais très nerveuse mais, tu sais m'encourager et me valoriser, ça m'a aidé.
- Hrm... Rarement mais... *Il tâcha de garder un ton léger* J'ai juste une passe de crise identitaire, voilà tout. Quand je te voyais sur scène, on n'aurait pas dit - Tu crois que je ne le sais pas ? j'essaie de t'aider au mieux dans cette phase mais je tâtonnes par moment. <soufflant un rire léger.> Disons que ce qui est difficile c'est toujours avant de se lancer, une fois que c'est fait, c'est naturel, ça vient tout seul, je dois avoir ça dans le sang. <ricane> je pensais pas pouvoir monter sur ses marches, quand on dit que le premier pas est le plus difficile c'est pas des conneries crois moi.
- Hrm... Je ne veux... pas t'inquiéter non plus alors... Pour le moment, profitons plutôt des retombées de cette bonne soirée... Le reste, c'est à moi de le gérer *dit-il avec un sourire* Hé, qui sait... Peut-être que le théâtre ne serait pas hors de question pour toi?
- <cille et rit doucement> Non merci, puisque tu ne veux pas y mettre les pieds. Et j'ai bien assez à faire ici par contre organiser une soirée ou je serais au piano ça ...ça me plairait bien.
- Hrm, il n'y a pas que le Kyogen... *grommela t'il* Mais oui, je n'ai pas supporté le mauvais goût des tomates... Heureusement que personne dans le public y a songé. Ah, le piano... Il devrait être livré d'ici quelques jours en fait
- Oh ?! vraiment ? <Un large sourire s'étirant si tout de fois c'est encore possible, elle peine à le retirer quoi qu'il en soit.> Merci, j’ai hâte ! Je l'inaugurerais avec toi, en tête à tête !

Eylion eut un sourire, un de ces rares sourires francs qui lui donnait une expression normale... Non même chaleureuse. Le genre de sourire que quelqu'un a quand ça lui fait plaisir de faire plaisir à un proche.

Yunaia souffle un rire elle profitera du sourire offert mais dérivera les yeux sur son verre au sol pour en retirer une gorgée, elle rougit légèrement, elle a surement chaud, foutu cheminée.
- Je vais devoir alors réfléchir à ce qui peut être chanté avec un piano.
- Bonne idée..<sourit en coin> on peut même voir ça ensemble directement, pour s'accorder.
Eylion retira sa veste de son côté, restant en chemise-cravate


- J'ai une question ..<souriant en coin>
Eylion hocha la tête avant de lui lancer un œil interrogateur
- ...?
- Quelle était ta phrase inscrite pour le jeu ? <penchant la tête curieuse>
- Je te l'avais murmuré *dit-il avec un sourire désabusé* C'était: "En matière d'amour physique, les textiles gênent plus que les principes."
- Je ne sais pas qui l'a écrite mais je le retiens pour ce coup-ci
- <ricane et plisse les yeux> non Eylion, celle que toi tu as écrite ? je me suis demandé si tu avais été vache, avec des termes d'arcanistes ou autre en fait.
- Oh, hm...
- ... qu'est-ce qu'il y a ? tu ne t'en souviens pas ? avais-tu déjà trop bu de rhum ? <taquine>
- Je... n'étais pas très inspiré... C'est, erh... celle qu'Eklahona a réussi à placer. Je tiens très bien le rhum, que tu saches *fit-il, quelque peu fier* - je suis sensé savoir ? <souffle un rire> elle était à l'autre bout de la salle, mais...tu m'intrigue de plus en plus, pourquoi tu ne veux pas me le dire ? Eylion soupira.
Fichu Principe de Vérité
- <ricane> hin hin, comme hier soir ? Oh et ne changes pas de sujet ! <amusée le pointant du doigt faussement menaçante>
- "La gérante est de toute beauté ce soir"
- Tu voulais savoir, tu sais *grommela t'il*
- <se pince les lèvre et ..abaisse son doigt…finalement> oui heureusement que c'était anonyme. <ricane plissant les yeux elle taquine mais semble visiblement touchée>
- Tant mieux pour l'auteur de ma phrase... *maugréa t'il légèrement*
- <étire un doux sourire à nouveau> Merci...pour le compliment, double compliment, je suis gâtée ce soir, des danses, des compliments...<rit doucement sirotant son verre à nouveau.>
- ... C'est ta soirée, je peux bien faire un effort... Même si je n'ai pas dérogé à mon Principe de Vérité
- J'apprécie, je suis…surprise et touchée et à la fois embarrassée Eylion...<douce et plus sérieuse> tu sais bien que je fais avec ce que tu es et ce que tu me donnes, l'effort est...touchant, si tout de fois ce n'est pas trop contraignant parce que si, c'est pour te sentir mal par la suite finalement ça annule clairement l'effet.

-*Il sembla embarrassé à son tour comme nourri par celui de Yunaia* Hrm, non, je ne me force pas et je me fiche bien de ce qu'ils pensent tous... Ce qui est entre nous est entre nous, qu'importe si ça ne répond pas à du conventionnel au niveau amitié.
- <rit doucement et hoche, touchée en gardant sa mire sur lui tendrement> rien est conventionnel autour de toi. <d'une pointe de taquinerie.> mais j'aime ça.

- J'ai juste... ... paniqué après ce qu'on a fait mais c'est moi qui ai choisi de le faire et... j'assume... Difficilement mais j'assume
- Hrm, pour le coup du cirque de Kyogen, c'est presque un bon résumé de ce que je suis *dit-il en hochant la tête avec un sourire désabusé* Je suis surpris que tu ne sois pas déjà partie, tes jambes à ton cou
- <soupire doucement elle hoche et repose les yeux sur le fond de son verre> a ce propos je...je crois que j'ai des excuses à faire moi aussi. <douce à mi-voix> je ne regrettes pas et j'assume tout autant mais…j'aurais dû refuser.
- ... Tu n'as pas d'excuse à faire... Je n'aurai jamais dû faire cette proposition, sachant en plus ton état de... Manque... Moi bon, on était... deux états instables...
- Je n'ai aucune envie de prendre mes jambes à mon cou, Eylion malgré..tout ce qui m'est arrivé, et malgré toute cette situation t'est ce que j'ai de plus cher et de plus précieux.
- Oui fin'...j'aurai dû, en tant qu'amie t'empêcher de faire quelque chose à l'encontre de tes principes, j'ai été..tellement surprise, en fait...au départ j'ai cru à un jeu une plaisanterie mais après le baiser..<grimace soufflant un rire> comment je pouvais dire non pour le reste, c'était pas humain de réussir à faire ça. <ricanant bien qu'elle avise toujours son verre.>
- Tu ne pouvais... pas réellement le savoir à ce moment-là... Je ne t'ai réellement expliqué les choses qu'après-coup... Ce n'est pas un pan que j'aime... exposer...
- c'est vrai...<sourit doucement se servant un autre verre>
- Mais quelque part, j'ai eu l'impression... que ce que j'ai fait... C'est comme si je n'y croyais plus... à l'Absolu... qu'au final, je ne valais pas moins que le moindre... type instable... transformé du jour au lendemain...
- ... Mais d'autre part, je sais que je l'ai fait pour toi... Aussi présomptueux et con et déplacé que ça puisse l'être... Je crois que c'est ma seule consolation...

Yunaia étire un faible sourire et hochera sans rien ajouter, se contenant, elle lui sert un verre d'eau si nécesaire.
- Hm, en tout cas... Merci d'être là...
Eylion semblait essayer de positiver à sa manière, ne voulant en aucun cas en rajouter même si c'était clairement maladroit de sa part.
Yunaia ne semble pas surprise ni lui en vouloir hochant.
- Merci à toi...je crois qu'on tient pas trop mal la route comme ça à deux <soufflant un rire>
- *Il hocha la tête avec un faible sourire*... Il y aurait quelque chose qui te ferait plaisir?
- <repose son verre et hausse un sourcil reposant les yeux sur lui> comment ça ? Je crois que je peux dire être pratiquement comblée en tout point, surtout ce soir <riant doucement>
- Hé bien, je n'ai pas envie de finir sur une note lourde ou dramatique... Alors... Dis moi s'il y a quelque chose qui pourrait rajouter un point parfait à cette soirée *dit-il avec un sourire*
- <sourit en coin> hm..j'ai bien une idée. <plissant son regard pétillant> qu'on aille s'allongé, j'aimerais...t'entendre chanter la première chanson de l'autre soir à la glacerie.

- ... *Il se mit à réfléchir pour se rappeler laquelle c'était* Hm, terminer le chant par le chant?
- <souffle un rire> oui mais celui-là est rien qu'à moi, je fais mon égoïste.
- *Il eut un mince sourire* Très bien, d'humeur à la romance ce soir à ce que je vois
- <souffle un rire> tu plaisantes, c'est surtout pour m'aider à m'endormir j'ai les nerfs en vrac <rit doucement faussement détachée>
- Hm, hm, je crains que je n'ai mis à jour votre côté fleur bleue, Madame Takami *dit-il avec un sourire en coin* Eylion déposa ses mitaines sur l'accoudoir du divan.
- <rosit légèrement et se pince les lèvres > oui bah ...te moques pas hm ? je ne savais pas moi-même que c'était le cas. <pivote amusée >
- Ah, pour une fois que c'est moi qui arrache ces joues rouges *dit-il, savourant sa "victoire"*


Yunaia se glisse dans les draps lui laissant sa place habituelle.
Eylion se détourna quelque peu pour pouvoir enlever son pantalon, le délaissant sur le côté du lit pour ne rester qu'en caleçon.
- <planque son visage dans le coussin et glousse, puis grommelle> je vois pas de quoi tu parles...<d'une voix étouffée>

Eylion enleva sa cravate pour la délaisser sur le tas, conservant juste sa chemise. Il s'attela à éviter d'empiéter sur la jeune femme pour pouvoir passer de l'autre côté.

Yunaia sourit en coin le sentant s'installer et ouvre un œil sur le miqo'te. Eylion ramena la couverture sur l'épaule de Yunaia, laissant sa main là avant de prendre une inspiration, fermant l'œil pour se concentrer.
Yunaia se tortillera comme toujours, jusqu'à venir contre lui, mais pas trop, histoire qu'il ne soit pas déconcentré, fermant les yeux, attentive.


Sa voix claire prit ensuite la suite, les accents sensuels prenant le pas, nourris par le brasier interne du Miqo'te qui se donnait entièrement au Chant, jusqu'à devenir poignants à certains endroits des paroles.

Yuna soupire doucement, un sourire aux lèvres léger mais présent alors qu'elle s'assoupi doucement, d'une respiration plus courte, son corps réagissant malgré la somnolence, d'un frisson parcourant son échine dans une légère chair de poule.

La Chanson retranscrivait le Désir assoiffé, la Fièvre d'une Passion sans cesse nourrie par le Manque. Un lit où l'Amante était absente et il ne cessait de désirer les moments où ils se retrouvaient pour une Union charnelle intense, le laissant à chaque fois un peu plus ivre. La Chanson laissait supposer que l'Amante ne partageait pas les mêmes sentiments que le chanteur, souhaitant sans doute une relation purement charnelle, sans sentiment là où il la désirait davantage, jusqu'aux abords de la Folie. Il a toutes les raisons d'abandonner cet Amour sans lendemain et pourtant son Cœur n'en fait qu'à sa tête, le plongeant dans les tourments de ses Vœux la concernant. Il sait que les contes de fées modernes ne se terminent pas bien et pourtant, il ne peut s'empêcher de continuer.


Yunaia finira par s'endormir avant la fin de ses dernières vocalises, son sourire se dissipant, sereine et épuisée de sa journée, une main agrippée à sa chemise en douceur, comme toujours avant qu'elle finisse par le lâcher durant la nuit.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:59


Eylion Grenn s'infiltra par la fenêtre comme à son "habitude", jetant un oeil à l'intérieur, les pieds sur le rebord. Il finit par entrer avec prudence à l'intérieur, refermant la fenêtre derrière lui.

Les gazouillis d'une gamine qui joue dans l'eau raisonne dans la pièce, yuna riant de temps à autre en la poussant un peu dans une sorte de flotteur, se penchant par moment pour la pousser en gloussant pour la faire rire, gaga la blonde oui.
- Erh...
- [Miqo !! <la gamine sourit largement et pointe le miqo'te derrière yuna', elle l'a vue, elle.]
Yunaia hausse un sourcil et avise ce qu'indique la petite, non sans un petit sursaut et un rire soufflé en voyant le miqo'te et sa mine.
Eylion regarda l'enfant comme si elle était une chose venue d'ailleurs.
- Oh salut !
- Erh, salut...
Eylion n'osa pas s'approcher sur le coup
- Je te présentes Lila, Thay et Wiloh me l'ont laissé pour deux trois heures.
- Ah? Ils... ont déjà une gamine...? - <sourit en coin voyant son air et se penche encore poussant le flotteur, la faisant rire encore alors qu'elle tend les bras vers Eylion, et oui, Lila semble aimer les figure masculine surtout.>
Eylion est sur la réserve, peut-être un peu craintif en fait
- Non c'est..<soupire> la fille d'un ami à Thay...un ami qui n'est plus, Thay a été la chercher en la sauvant d'une embuscade, son père à pas survécu.
- Oh, hm... *Il baissa des oreilles à cette mention, vivant par empathie ce que Yunaia venait d'exposer*
- Je... vois... Je... ne devrai peut-être pas vous déranger alors... Je venais te chercher, à la base, pour l'entraînement
- Ah non ! t'en va pas...<ricane et tire la petite vers elle pour la sortir du bain, l'emmenant vers une serviette ou elle viendra l'enroulée> tu fuis ? <taquine> tu ne déranges pas tu le sais très bien.
- ... Fuir, moi? *dit-il avec un petit sourire nerveux*
- On devait se voir pour l'entrainement et j'ai oublié `? <tiquant>
- Non, non, c'est... moi qui n'ai pas prévenu... Je pensais, hm... te "kidnapper"
- hin hin..<hochant gardant la petite contre elle, cette dernière suce son pouce puis pouf, elle vient agiter des deux queue de miqo'te sous le nez d'Eylion.>
Eylion regarda les deux queues, éberlué, surpris.
- Erh... Elle... a deux queues?
- J'aime bien quand c'est toi qui me kidnappe.<ricane elle glisse un regard tendre sur sa tenue, appréciant> et j'aime bien ta tenue pour l'occasion aussi.

- Oh euh oui...on sait pas trop pourquoi Thay dit que c'est…la raison pourquoi il doit la protéger, peut être <soupire> des types la cherche. Donc on a changé son nom, elle s'appel M'yia normalement.

[La petite rend le sourire tendre a yuna lorsque la hyur pose les yeux sur elle et tente de tirer sur sa tresse pour jouer de sa main libre, l'autre suçotant toujours son pouce.]

- M'yia... *Il était maintenant intrigué. Ca y est, son côté Arcaniste venait de se réveiller*
- <hoche lui souriant> Il fait beau dehors ? je pensais aller un peu plus loin dans le quartier dans l'herbe avec les fleurs pour la faire jouer un peu.
- Tu penses que je pourrai faire une analyse magique...?
- ... Sur la petite ?
- Ca ne lui ferait rien... Le sort n'affecte que ma vue
- Tu sais que j'ai confiance en toi et j'en doutes pas mais ce n'est pas ma fille Eylion elle est sous la responsabilité de Thay si je lui dis que tu l'as scanné pas dit qu'il apprécie. Et puis... ce serait l'occasion d'aller lui parler hm ? à Thay je veux dire. <plissant les yeux, malicieuse.>
- ... *Il plissa de l'oeil* Hrm... Pas faux pour la permission mais hm...
- Tu veux que je lui dise quoi, au juste "Hey, j'ai remarqué que ta fille avait deux queues? Ça te dérange si je la scanne alors qu'on ne se connaît même pas? Génial, merci!"
- <roule des yeux souriant en coin> bien j'irais lui demander et tu reviendra la prochaine fois que je la garde si il est d'accord, pour l'analyser.
- Ce serait préférable, oui *maugréa t'il*

Yunaia repose la petite sur le lit près de ses vêtements, l'allongeant elle tente de la séchée alors que Lila bouge, rit et se tortille, peste, la blondinette semble galérer à le tenir, riant elle-même.

Eylion regarda le duo en restant à une distance prudente comme si l'enfant était une bombe.
- Mais..t'as fini arrête ! non pas...pas le pieds dans la manche...là...dans le la jupe..<rit et souffle> bon sang c'est sportif....
Un mélange de curiosité et d'appréhension qui pouvait se lire sur les traits du Miqo'te.
[Lila pivote sur le dos, toute nue et s'agrippe au draps pour tenter de filer à quatre patte, elle a environ 20 mois et elle est agile.]

Eylion resta silencieux, tout à son observation attentive et prudente.
- Raah j'aurais jamais dû lui faire le bain..<se vautre sur le ventre pour attraper les pieds de la petite> si tu te moques toi derrière...je me vengerais <amusée, elle chope la petite et réussi enfin à la maintenir, elle se traine jusqu'au chocobo peluche qu'elle lui tendra, sauvée, elle peut la rhabillée, elle est captivée.>
- Eyl' ? <tiquant au silence bien que la scène soit amusante elle passe un regard sur lui> ça va pas ?
- Je... Hm, non, non, je ne me moque pas... *fit-il, trop captivé également pour songer à taquiner la jeune femme*
- <hoche intriguée et revient à la petite lui souriant elle la chatouille doucement et fait des prout sous les pieds de cette dernière avant de la relevée, un soupir de soulagement> voilà...
[Lila une fois debout sert la peluche et fonce en courant sur la jambe du miqo'te pour un câlin s'y agrippant d'un bras.]
- ...!! - <souffle un rire>

Eylion écarta un peu les bras sous l'effet de la surprise. Il se pétrifia avant de lancer un regard paniqué à Yunaia en mode "Je fais quoi? Qu'est-ce que je dois faire?!"
- Thay dit qu'elle est...rapidement proche des mâles, sa mère était peu présente, elle était avec son père, puis avec thay surtout et...du coup. <sourit doucement puis cille au regard> c'est juste un bébé Eylion..<douce et amusée> je sais pas t'as qu'à lui faire une gratouille sur la tête ou les oreilles ?
- *Il la regarda brièvement en mode "Tu es folle!" presque comme si elle lui demandait d'affronter un colosse. Il regarda la petite, l'air maladroit, incertain* Je... n'ai pas l'habitude des enfants...

[Lila suce son pouce les yeux kawaii rivé sur Eylion souriante tenant toujours d'une main son pantalon, à croire qu'elle attend un truc sagement.]
- <rit doucement et se redresse venant chercher la petite qui se laisse faire, l'emmenant à la cuisine>

Eylion suivit le duo, le cœur battant.


Yunaia tient la petite sur sa hanche gauche, d'un bras, sa seconde main libre préparant un thé, elle est habituée, elle visiblement.
- tu veux un rhum ? <douce d'un sourire vers le miqo'te paniqué.>
Eylion paraissait d'autant plus craintif même s'il ne quittait pas de l'œil la petite, dans un mélange étrange de fascination et de peur.
- Hrm, en présence d'un enfant, vaut mieux pas
- Tu, hm... On voit que tu n'as pas trop de mal avec...
- Un verre, ce n'est rien, je n'ai pas dis de te prendre une cuite..<soufflant un rire> comme tu veux. T'as l'air d'en avoir besoin c'est tout. <haussant son épaule, ce qui fait rire la petite un peu secouée et yuna tique, recommençant deux trois fois dans des vocalises gaga por la faire marrer.>
Eylion regarda, fasciné, la scène
- Certain des enfants avec moi était des tout jeune oui. Les petits frères ou soeurs des ados qui m'accompagnaient.
Eylion détourna l'oeil, quelque peu gêné.
- Je n'ai jamais eu vraiment affaire à des enfants... Ceux de ma bande avaient le même âge que moi ou dans les environs...

Yunaia prépare un biberon et oui elle gère tout à une main sans mal, la petite tenant toujours la peluche contre elle collée en mode câlin à la blondinette, elle jettera un œil sur le miqo'te lui souriant, toujours son pouce en main.

- Mais on n'était pas aussi... jeunes...
- Oooh je vois c'est donc pour ça que tu l'as regarde comme une bête curieuse ?
- Hm...
- Pourtant quand on y réfléchi...<sourit en coin et donne le biberon de lait à la petite allant s'assoir près du miqo'te avec elle sur ses genoux, elle traitera le biberon dans un bruit sonore en fixant Eylion, elle aussi fascinée, surement par le truc étrange qu'il porte sur un oeil.>

Eylion n'osa pas les regarder directement en premier lieu, gêné avant de leur jeter un œil prudent...
- Quand on y réfléchi...<poursuivant d'un doux sourire alors qu'elle bouge doucement pour bercer la petite qui prend son goûter, puisqu'il est passé 16h00.> elle est un peu comme toi ...unique, étrange, bizarre ? <Penchant la tête taquine.>
- *Il dressa une oreille, un brin perplexe avant de regarder les deux queues de l'enfant* Hormis ce point... Elle a l'air... tout ce qu'il y a de plus... normal... mais oui... Eylion semblait définitivement fasciné par l'enfant même s'il n'osait pas esquisser un geste.
- On ne le sait pas encore ça, son père a dit à Thay "elle est particulière" mais on sait pas trop si c'est la queue ou autre chose, après tout pourquoi des sales types la voudraient sinon ? je veux dire...à part pour la mettre dans un cirque <soupire> Thay pense qu'il y a autre chose.
- Hé bien, hrm... Tu me diras s'il a besoin d'un... coup de main pour en savoir plus mais tu sais... pour vendre un enfant, il n'y a pas parfois besoin de beaucoup de raisons.
- Et ça fait quand même un point avec toi, elle aussi on la regarde bizarre. <sourit doucement> en fait elle s'entendrait surement bien avec Wolkan..<ricane avisant la petite> hein ma puce, tu veux voir un homme loup ? <d'une voix chouki et gaga encore> tout mignon et tout bizarre comme toi.
- C'est... une bonne chose qu'elle ait été récupérée. S'il est calme, ça pourrait être une bonne rencontre, qui sait... Mais ça, à voir avec Thay
- <hoche pour Eylion amusée par sa propre connerie gaga et hoche> oui sauf que...qui tu sais <pour ne pas mentionné le papa de la petite> est mort sur place, presque sous les yeux de thay. <soupire> Evidemment je lui en parlerais avant <sourit doucement>
- Je sais ce que c'est de vivre une Perte...
[Lila fini son biberon et le tend a Eyion "tein!" ]
- Mais comme je l'ai dit, heureusement qu'elle a été récup... Heu...
- <rit doucement> prend le, tu ne risques rien.


Eylion prit, avec une extrême prudence, le biberon vide.
[Lila, profitera de sa main libre pour caresser celle d'Eylion au passage, curieuse lâchant un petit "dada".]

- <sourit en coin> ça veut dire câlin pour elle.
- ...! Dada...? *Il paraissait à la fois ému, craintif, bref tout un panel d'émotions qui n'était pas habituellement visible sur les traits de l'Arcaniste* Yunaia repose la petite debout au sol.

[Lila ira avec sa peluche jusqu'à le cheminée éteinte et verouillée d'une grille par sécurité, un tas de jouet au sol, elle ira s'amuser un peu seule, habituée à l'appartement visiblement.]

Eylion regarda la petite s'éloigner, la gorge nouée. Il se passa une main sur sa nuque, tâchant de juguler son émotion.
Yunaia suit la petite du regard souriant tendrement, puis revient d'un doux sourire vers le miqo'te tendant sa main pour venir prendre la sienne.
- Tu as envie d'en parler ?
- Hm... *Il tendit le biberon vide de l'autre* De...?
- tu peux le poser sur le comptoir, merci <souriant en coin avisant le biberon sans relâcher la main du miqo'te.> Hé bien je suis intriguée de voir autant d'émotion chez toi, que tu peine à dissimuler. <douce d'un sourire glissant un regard vers la petite de temps à autre.>
- ... Ah, hm... Ca se voit à ce point...? *fit-il avec un sourire désabusé*


[Lila à jeter ses jouets sur le divan et semble avoir réussi à se hisser dessus, elle rit toute seule en observant le "couple" plus loin, jouant à cachecache derrière les coussins.]

- Si je ne te connaissais pas aussi bien peut être que ça pourrait passer inaperçu <ricane et fait un coucou à la petite, jouant le jeu.>
Eylion ne paraissait pas insensible aux multiples bouilles adorables de l'enfant. Il finit par imiter Yunaia, faisant un petit geste de main maladroit.
- ... C'est juste que... Il est possible que je ne puisse jamais avoir d'enfants...
- parce que tu es bloqué dans ce corps remis à zéro à chaque fois ? tu as fait des analyses pour vérifier ça ? <sourit doucement, compatissante mais pas affectée pour autant.>
- ... Comment tu veux que je fasse une quelconque analyse? *fit-il avec un sourire désabusé* Après, je n'ai jamais su... Avec mon ancienne Femme... *Il soupira, préférant ne pas s'attarder* Il est possible qu'elle comme moi ayons été le "problème" vu ce qu'elle avait subi.

[Lila rit doucement toute contente du petit "coucou" du miqo'te, retournant à ses jouets.]
- Mais oui, ça peut paraître stupide mais... J'ai, hm, toujours voulu... *Il ne put continuer, trop gêné*
- Hm...<dévie les yeux sur la petite> c'est facile pour l'analyse, thay pourrait surement. Quant au fait que tu ai toujours voulu être père...j'imagine donc que pour toi voir un enfant est une nouvelle source de torture émotionnelle ?
- Pas... Hm, réellement... Hé, à t'entendre, on croirait que je suis torturé en permanence *fit-il, vexé* Juste, une source... d'émotion, oui... Manque d'habitude sans doute mais comment tu veux rester indifférent face à... A... ça? *Il montra Lila en train de jouer*
- <étire un doux sourire, attendrie et ravie, encore une facette de lui qu'elle ne connaissait pas.> Il y a tout un tas d'enfant en bas âge sans famille qui n'attend que d'avoir les bras d'un miqo'te grincheux tu sais. l'adoption est une solution si tu ne peux pas en faire toi-même, mais encore une fois rien ne nous dit que ce soit pas le cas.


- Mais oui, forcément, je suis... envieux quand je vois un enfant, voilà tout...
- Donc je ne cherche pas trop loin à mon avis..j'ai raison t'en as juste pas conscience Eylion, on envie souvent ce qu'on pense ne pas pouvoir avoir. - Regarde moi faire...

Yunaia avise Lila sur le divan qui mord un jouet et qui descend en voyant les deux miqo'te elle semble ravie mais carrément hésitante sur son choix.

Eylion la regarda faire, l'air le plus maladroit et le moins assuré du monde... Ah ça, pour affronter des démons, des mages et autres aberrations, il n'y avait aucun problème... mais face à un enfant, voilà l'Arcaniste réduit à un Miqo'te craintif.

Yunaia sort un petit jouet de sa poche et l'agite pour l'appâter, technique fourbe oui. Ce qui fonctionna rapidement, la petite trotine et avec aisance de miqo'te agile, elle grimpe sur les jambes de yuna, en sa posture, elle s'assied sur le ventre de la demoiselle agitant les oreilles et la queue avant de prendre le jouet pour le mettre en bouche. Yu'n’a plus qu'à la caressée doucement dans le dos, jouer avec ses petons, elle s'execute pour que Eylion observe.

- Et voilà...
- Hrm... *Il semblait complètement admiratif de l'assurance de Yunaia sur le coup*

Eylion n'osait toutefois pas encore bouger Yunaia retire le jouet doucement la petite baisse les oreilles sans pleurer mais intriguée et suivra le geste de yuna, cette dernière tendra le jouet à Eylion, d'un doux sourire. Eylion finit par prendre le jouet avec prudence.

- <observe la petite amusée> tu vas le chercher Lila ? prend le jouet <lui indiquant d'une main, elle abaisse les jambes pour que la petite puisse se laissée glissée, ce qu'elle fera rapidement pour trottiner jusqu'à Eylion, elle reste debout un temps, puis se hissera sur sa cuisse à califourchon, se tenant d'une main à son tissu au torse, la seconde essaiera de lui chiper le jouet, souriante toujours.>

Eylion hésita un instant puis d'une main, il l'aida à se hisser, lui confiant le jouet de l'autre. Il fit en sorte de la maintenir pour qu'elle ne tombe pas, presque comme Yunaia l'avait souligné, presque comme s'il considérait l'enfant comme du cristal précieux.

[Lila sourit et se dandine un peu elle fait "adada" sur sa cuisse sautillant sur les fesses tout en mâchouillant le jouet, leur souriant à tour de rôle, elle est relativement calme et joueuse, une enfant agréable visiblement, une chance.]

- Tu t'en sors très bien, et ça te va très bien aussi <sourit doucement, observant les deux d'une infime tendresse, possiblement envieuse à son tour, elle marque un temps songeur avant de dévier les yeux sur le tas de jouet plus loin.>

Eylion eut du mal à ne pas sourire, attendri. On pouvait distinguer ce micro instant de lutte durant lequel l'Arcaniste s'efforçait de ne pas se montrer émotif mais... en vain. Il sembla quelque peu se détendre quand il vit que Lila semblait parfaitement à l'aise, avec une facilité qui étonna ce dernier. Il se risqua alors à gratouiller à un endroit sensible de l'oreille, à la lisière de la chevelure, sachant très bien où attaquer pour que ce soit agréable, suivant ainsi le conseil de la jeune femme.

[Lila sautille toujours puis s'arrête et rit doucement à la gratouille elle apprécie puis viendra se frotter le bout du nez, les oreilles basses elle vient se blottir contre le miqo'te, entre le bain, le jeu et les rires elle a un petit coup de fatigue. Un léger ronronnement, ses deux queues s'entortillant entre elles alors qu'elle tente carrément de grimper un peu sur le l'épaule du miqo'te pour reposer sa tête.]



Yunaia observe le manège des deux en silence et du coin de l'œil avant de suivre Lila du regard à son mouvement. Eylion parut un peu surpris avant de l'aider à se caler contre lui, dans une position confortable pour s'endormir. Il semblait instinctivement comprendre les gestes à faire malgré ses insécurités.

Eylion se mit ensuite à chantonner ce qui devait être une berceuse, tâchant de moduler sa voix pour qu'elle soit basse et modérée. Eylion ne connaissait pas réellement de berceuse donc il n'y avait pas de paroles réellement compréhensibles, juste une improvisation totale sur le coup.
Yunaia cille un instant et étire un sourire se pinçant les lèvres, ne détachant pas son regard des deux puis du miqo'te qui meumeumeu une berçeuse. Lila quant à elle agite les oreilles dans un petit frisson et fermera les yeux, l'heure de la sieste surement, elle se laissera bercée dans ce petit ronron, apaisée et sereine malgré que ce soit un inconnu.

Eylion termina quand il sentit qu'elle était dans un sommeil profond, ne pouvant s'empêcher de sourire malgré lui.
- <murmure tendrement amusée> Il te suffit de te fier à ton instinct, on dit que pas tout le monde en est doté, mais ..chez toi ça ne fait aucun doute, première étreinte et tu as su quoi faire sans que je n'ai à le dire, le reste laisse faire, à cet âge elle commence à se faire comprendre clairement.

Eylion dressa une oreille, perplexe puis gêné, peut-être sur un coup de timidité inattendu.
- Oui, je... Hm... Elle sait déjà marcher et un peu parler donc, hm... *bafouillait-il, presque*
- Oui, plus jeune c'est encore plus flippant et là je dois dire qu'à part la théorie, même moi je serais un peu dépassée. <bassement toujours> tu veux aller l'allongé sur le lit ?thay va pas tarder à la récupérer, on peut aller à l'entrainement si tu veux.
- Ca ne risque rien de la laisser sans surveillance...?
- Non elle dort et le lit n'est pas haut, ça ne risque ri-...<tique et sourit en coin puis plus sérieuse> oui non en fait tu as raison tu ferais mieux de la garder avec toi encore un peu, elle est mieux là. <file se faire son thé, ravie d'avoir une nounou pour le relais.> Tu veux quelque chose tant qu'à faire ? <sourit doucement parlant d'autant plus en douceur et discrète.>
- Hm... *Il parut embêté même si la réalité était bien différente, l'Arcaniste trop ému sur le coup même s'il était trop fier pour le montrer ou l'admettre. Il baissa d'un ton à son tour* Ça ira...
- La prochaine fois, je préviendrais pour l'entraînement. Ça... me fait penser... Je risque d'être absent sous peu. Yunaia retire une gorgée de son thé lui souriant et hoche, gardant les yeux sur lui, attendant, ou non une suite, peut-être.
- ... Vu que tu connais maintenant Wolkan, ce sera plus facile pour en parler... Mais disons que moi et Solid... Shield *précisa t'il en pensant à la Roegadyn sur le coup* On va l'aider à calmer son pan "bestial" Et pour ça, on va devoir aller l'affronter
- mais...tu veux dire qu'il aurait une ..partie de lui plus agressive que le toutou qui a dormi au pied de mon lit ? au point où il faudrait l'affronter ?


- Attend mais..pourquoi l'affronter au juste ?
- ... Hé bien, il nous a confié qu'il avait les choses sous contrôle la plupart du temps... Mais récemment, il a de plus en plus de mal à se contenir... On l'aurait aperçu dans la forêt de Sombrelinceul, en train de errer sous une forme plus... Enfin, si tu te souviens de ce que Tibarn avait dit... Hé bien, c'est lui dont il s'agissait
- Pour le moment, il n'y a eu de réel... problème mais...
- ...
- Et selon Wolkan lui-même, il sent qu'il va avoir besoin de lâcher toute sa part bestiale une fois pour pouvoir mieux la juguler par la suite
- hm..<soupire une moue suivant, visiblement elle l'aime bien le wolkan et sirote son thé lorgnant sur la petite endormie de temps à autre, l'écoutant.>
- On ne sait pas du tout ce qui va se passer, c'est très possible qu'on ait à l'affronter
- Il se transforme carrément donc...<inquiète> et comment vous comptez, l'énerver pour qu'il se change en cette créature ?
- Tout ce qu'on peut faire, c'est superviser ce moment et s'assurer qu'il ne s'échappe pas
- Tu veux dire qu'il peut le faire sous commande aussi ?
- Alors là... Aucune idée... Peut-être qu'il lui suffit de se lâcher tout simplement mais je suppose qu'il nous en dira plus le moment venu
- hm..<hoche doucement d'un doux bien que mince sourire> ce n'est pas très rassurant mais si tu n'es pas seul contre lui ça devrait aller, d'ailleurs, surement même seul, je ne te cache pas que ça m'angoisse un peu, bizarrement...te voir affronter des entités qui est ton domaine, me fais moin peur qu'une créature bestial.
- Je ne serai pas seul, en effet *dit-il avec un sourire se voulant rassurant* Et puis, tant qu'il... *Il s'interrompit* Hm, bref, il n'y a pas à s'inquiéter *dit-il en tâchant de reprendre un air rassurant* Eylion caressait entretemps doucement le côté de la tête de l'enfant
- tant qu'il quoi ?
- J'allais dire une connerie *dit-il avec un sourire mi-gêné, mi-amusé*
- <soupire> cette manie de ne pas finir tes phrases...<gromelle une moue suivant.> hé bien dit...<haussant un épaule, souriant en coin.>
- ... Hrm, j'allais dire "Tant qu'il ne me tranche pas la tête, tout ira bien"...
- ...

La conversation se faisant jusqu’au terme de la journée, Thay contactant yunaia pour lui dire qu’il serait disponible au cabinet pour récupérer Lila. La demoiselle sera donc accompagnée du miqo’te à sa demande, s’y rendant peu de temps après.


Spoiler:
Suite du passage au cabinet, lisible sur la chronique de Thay : https://forum.ffxiv-rp.fr/viewtopic.php?f=29&t=1319&start=50
Contenu sponsorisé

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum