Partagez
Aller en bas
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 1:37

Installée chez elle a Shirogane, la blondinette termine de ranger la cuisine et relève sa main à son oreille, hésitante un instant, songeuse, elle résiste pas finalement, le manque étant bien trop grand.



<lp> Eylion bonjour tu es là ? <Douce bien que d'une petite voix, la réception est pas super bonne non plus, des grésillements de temps à autre.>

L'appel fut décroché mais il n'y eut pas de réponse étrangement... Un silence... Une respiration peut-être? Difficile à dire avec les grésillements.

-<soupire doucement, pas certaine> Eylion c'est…Yuna...<ne semblant pas en grande forme, pestant et jurant doucement sur sa foutue perle à distance> tu m'entends ?

Un gémissement camouflé, quasi inaudible, se fit entendre de l'autre côté. Puis une toute petite voix lui répondit. C'était extrêmement difficile à entendre, "Eylion" s'employant à déformer sa voix actuelle autant que possible et à murmurer.

- Je... Oui? J'ai du mal a.… t'entendre...
-hm...tu as l'air bizarre, tu n'as rien ? <Inquiète la gorge d'avantage nouée> je t'entends mal mais...j'avais besoin d'une voix amicale ici, je...je songe à revenir, ça ne se passe pas comme prévu.
- Je... [Un vague "Merde" se fit sur le côté. ] Je suis malade... C'est, hrm... pour ça que ma voix est bizarre et que je ne peux pas... parler fort... [ fit-il, mal à l'aise avant de demander, plus inquiet. ] Qu'est-ce... qu'il se passe?

-<souffle doucement> malade ? hm...quelqu'un prend soin de toi au moins ? t'as été voir thay...<grommelle et peste en Hinghashienne> je ne suis même pas là pour tes plats. J'ai cette sensation de revenir à zéro, d'avoir...à nouveau tout perdu, et l'enquête au final ne donne rien, et...Namar est parti...<déglutissant>

- ... Parti, comment ça, parti?! [ Sa voix s'éleva un bref instant, faisant paraître des accents bien différents de sa voix masculine. Une inspiration courte, paniquée se fit entendre par la suite avant qu'il ne reprenne à voix basse. ] Je, hrm... Je voulais dire... Parti...?

-<hausse un sourcil et dodeline> t'es certain que...tout va bien mise à part ta...maladie ? <Douce et inquiète bien qu'intriguée> oui parti...c'est fini. C'est…surement mieux ainsi, fin je crois. <Soupire encore> je prends l'Ethérite bientôt, dès demain si j'ai fini ici, une dernière piste à vérifier. Tu as besoin de moi apparemment, je te connais, tu es trop bizarre, tu ne me dis pas tout. Et comme j'hésitais, je te remercie je suis décidée, je vais rentrer.

- O-oui, je vais b-bien, je t'assure, Yunaia... [ fit-il, crispé. ] Comment ça, fini...? Que s'est-il passé avec cet... [ Il tâcha de ne pas s'emporter même si ça se voyait qu'il était sur les nerfs. ]

- Ce n'est pas important Eylion...<un sourire perceptible> t'en fais pas je vais bien, je...suis libre en un sens, dans tous les sens du terme à vrai dire. Mais ce point de départ me fait peur et...je sais pas où le redémarrer, ici ou rentrer, tenter de retrouver une partie de ma vie, je n’ose même pas retourner à l'antique, il va me falloir un nouveau travail.

- C'est...! [ Il s'étrangla quand il dut s'arrêter dans son élan, ayant du mal à juguler son coup de sang. Un objet fut certainement envoyé à l'autre bout de la pièce sous le coup de la frustration. ] ...!! [ Une reprise de souffle. ] C'est... important...! [ reprit-il de sa voix inaudible, sourde. ] Ne fais pas comme si tout allait bien... alors que ce n'est... pas le cas...!

- <Dégluti, elle se crispe à son tour, le souffle presque plus court, aussi surprise que possiblement inquiète sous l'effet de colère du miqo'te...un moment de silence suivant, mêlé aux grésillements> Il n'a rien fait de mal, j'ai stoppé...j'ai abandonné. <D’une voix faible, honteuse surement> et non je ne vais pas bien mais...te voir dans cet état ne m'aide pas, je te rappel demain, dès que je suis en Eorzéa, je veux te voir. <Douce mais ferme> ne te mets pas dans cet état à cause de ça mon ami. <Un petit sourire perceptible à nouveau restant calme et affectueuse malgré la furie à l'autre bout de la ligne Ethérique.>

- Rien fait de... [La linkperle fut couverte un instant mais ce qui devait être un hurlement ou une rivière de jurons pouvait être vaguement deviné.] Rien... fait de mal... Arrête de dire... des conneries... Il a failli... te tromper... Il t'a isolé... Il t'a abandonné... Bordel... si je le vois... J'en fais...!! [ Il tâcha de se reprendre mais ça se voyait qu'il avait un mal fou. ] Si je suis... dans cet état, c'est au moins... Si tu ne te mets... pas en colère alors... que tu as toutes les raisons... de l'être... Je le serai pour deux...! Bordel...!

- Mais...<sourit en douceur un petit soupire navrer suivant> Eylion, je comprends, et…j'ai compris tout ça, justement, ne devrais-tu pas te réjouir de ce pas difficile que je viens de faire ? Et je doute que tu mettes la main dessus, ne te met pas en colère, tu vas te retrouver ridé plus vite que prévu. <ricanant, en douceur toujours.>
- Même si je le voulais, je ne le pourrai pas... Merde... Comment tu veux que je me réjouisse qu'il t'arrive... une saloperie pareille...?

- Et bien, un mal pour un bien ? je vais me relever Eylion, je le fais toujours tu sais bien, j'ai connu bien pire mais…perdre un premier amour, aussi malsain était-il, n'est pas facile oui, je suis touchée de ta réaction bien que virulente, je l’ai compris mais je ne vais pas me morfondre pour autant, je suis plus forte que ça.

[Instant de silence, courte respiration saccadée puis silence plus consistant. ]
- Je sais... Je ne sais que trop bien ce que c'est... [dit-il douloureusement.]

- <soupire doucement>Je sais, je suis désolée de te rappeler ses souvenirs. Je vais te laisser Eylion je te rappel demain, une fois arrivée, j'irais voir Thay, il devrait pouvoir me dépanner le temps de trouver quelque chose. Il a stocké mes meubles. Tu…ça va aller ? <Inquiète et navrée> j'ai l'impression d'avoir fait pire que mieux en t'appelant, je m'en veux, je suis navrée.
- Arrête de t'excuser... [ fit-il, agacé. ] Arrête de te soucier plus des autres que de toi-même. Occupe-toi de toi déjà... Par contre...[Il marqua un temps de silence. ]

- On ne... pourra pas se voir... pas avant... un moment... [dit-il, presque douloureusement.]
-<marque un temps de silence et dégluti doucement à ses dires, le souffle presque coupé pour la seconde partie> Je comprends...<d'une déception dissimulée sans insister.> dans ce cas...prend soin de toi également Eylion.

- Je suis... extrêmement contagieux... Je suis désolé mais... J'ai une cousine... [Il marqua un instant de silence. ] - Kris... Kristina... [ dit-il entre ses canines, difficilement. ] Elle pourra... t'aider... Elle habite... pour le moment... au QG de la Brigade Rouge... Promet moi... d'aller la voir...

-<le grésillement perdure dans un petit moment de silence, songeuse et perplexe> Kristina...hm...d'accord <soupire> si tu y tiens j'irais mais c'est d'un ami que j'ai besoin, ta contagion je m'en contre fou Eylion.
[ Long instant de silence. Inspiration difficile. ]

- Tu... pourras m'appeler... [ dit-il, le ton tendu, torturé... Etait-ce une once de désespoir dans le ton de sa voix? ]
-<soupire et dégluti doucement> Eylion ?...<douce et inquiète> tu n'es pas en train de me mentir pour une raison encore surement ridicule hm ? tu sembles souffrir et j'ai du mal à discerner si c'est le fait de tes mots ou de ta...maladie.
Quoi qu'il en soit je…j'irais la voir dès demain si tout va bien. Je te laisse te reposer. <un sourire perceptible.>

[Un temps interminable de silence s'ensuivit. Elle ne put entendre qu'une respiration saccadée... jusqu'à, finalement,  entendre un long gémissement. Le gémissement d'un... Non, d'une suppliciée. ]

- Yunaia, je ne peux pas... [ reprit-"elle" à voix haute, laissant suinter toute la mesure de son dilemme. De sa honte. ]
-Bon sang ! <Jure en hingashien à son tour, le sang faisant qu'un tour> qui t'as fait ça ? qu'est-ce qui...bon très bien je prends l'Ethérite ce soir...<puis marque un temps et on peut l'entendre pouffer de rire un peu dans le fond> Eylion....tu ne veux vraiment pas me voir parce que...fin...ça m'est égal à quoi tu ressembles, ou...alors t'as que la voix peut être ou tout le reste ?

- Je ne peux pas... [gémit-elle, la honte la consumant "entière". ] Je ne peux pas te laisser me voir comme ça...
[ Elle ne répondit pas aux autres questions, toujours dans son dilemme, déchirée entre son rôle en tant qu'"ami" et sa honte.]


-<soupire et marque un temps s'installant, on peut entendre dans le grésillement un semblant de vague non loin qui percutent le sable.> Pourquoi...je...je ne comprends pas. <Douce la gorge nouée, visiblement tout aussi déchirée qu' "elle" de le sentir dans un tel dilemme> On est ami ou on ne l'est pas...non ? <D’un minima sourire> est-ce que...les amis ne sont pas fait pour ce genre de situation justement. ? <Elle marque un temps puis reprend> mais...moi je suis la tienne alors...si c'est trop difficile pour toi et ton égo, ou ta fierté de mâle, et crois-moi à ce niveau-là je m'y connais. <Grimace> j’accepte, je respect, tu...n'auras qu'à me prévenir et je viendrais.

[Long instant de silence. ]
- Je survivrai... J'y survivrai... [amorça t'elle, presque comme une litanie, comme si elle essayait de se convaincre.] Laisse... Laisse-moi juste un peu de temps...

[La douleur était clairement audible dans le ton de sa voix. Ah, pour être atteinte, sa fierté l'était. Dans sa chair, dans le plus profond de son âme, dans ses os.]

-Je le fais toujours Eylion ça aussi tu le sais...<d'un doux murmure grésillant> prend soin de toi, je rentre et je te dirais ou je me trouve une fois arrivée.

- Oui... [ dit-"elle" d'une voix faible, agonisante. ] Je... je te tiens aussi...Au courant...
[Elle laissa Yunaia raccrocher par la suite, tête baissée.]



Dernière édition par Admin le Mar 18 Sep - 11:00, édité 1 fois
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:53


-<Linkperle> Thay ? c'est Yuna...tu es là ?
- Salut Yu' <doux d'un sourire> oui, tu vas bien, t'es bien arrivée ?
- Oui ça va, je suis de mauvaise humeur, fatiguée, nauséeuse, mais..ça va.
- Ah oui normal avec un trajet d'aussi loin en Ethérite...<grimace, il aime pas ça le doc'> Ecoute, va au Tapas, j'ai mon cabinet, j'ai prévenu M'idinette de ton arrivée, installe toi dans l'appartement d'Aly et Assan, ils sont en voyage. Brumée secteur neuf, parcelle vingt-sept. Repose toi, on verra demain pour les meubles que je t'ai garder dans l'entrepôt.

- <soupire soulagée> d'accord, encore merci Thay, désolée pour tout ça...et je trouverais rapidement un boulot et un lieu pour remettre mes meubles t'en fais pas. <douce et navrée.>
- <ricane> t'en fais pas pour ça non plus, t'as surement déjà un boulot sous la main tu verras...aller à demain je passerais te voir..

Yuna arrivera avec sa valide au Tapas peu de temps après, reconnaissant Naya qu'elle saluera brièvement, fatiguée et un peu amer, la hyur semble bien moins sociable et joviale qu'avant, le cœur lourd. Un miqo'te présent un peu taré et le lourdeau Keitaro avec ses propos de drageur n'arrangera pas son cas, du moins pas au début...


[Drey] - Boit fils indigne !
[Keitaro]-C'est quoi ? <Prend le verre et inspecte vaguement le contenu>
- Tu n'auras pas deux chance !

Naya observe les deux mâles, observant le combat de coq amusée.
Yunaia sourit en coin discrètement, aspirant sa granita dans un bruit sonore.

- Allez, soit un Homme !
- Couleur morve ton truc ... <renifle> Y a pas de saké dedans ?!
- De quoi ?
- Tu veux m'empoisonner avoue ! Vile faquin !
- Je saque qui j'veux !
[Naya] - Du saké de l'alcool de riz
- c'est trop bon.
[Drey] - L'alcool c'est pour les tatas. J'l'ai déjà dis !
[Naya] - et désolée on m'a piquée ma flasque


Yuna souffle un rire finalement et se masse la tempe encore, glissant un regard sur les deux numéros à côté.

[Naya] - alors je suis une Tata *pouffe de rire* et j'assume
[Drey] - ça ralenti les réflexes voir fait perdre le contrôle, c'est d'la merde !
[Keitaro] - Nan c'est marrant on vomit sur ses meilleurs amis, on se fait ramener dans des états lamentables et on touche les seins des femelles Miqo'te ! <Un clin d’œil pour Naya suivant.>

- J'vais t'appeler Tatie Keke.
- Moi j'vais t'appeler l'aristochat ...
[Naya] - tu risquerais de te faire mal mon grand *pouffe de rire à nouveau*
- Drey. Juste Drey. L'unique, le magnifique, l'exceptionnel.

Keitaro fini par gouter le truc vert en froid ... Qui est donc ... De l'eau froide avec du citron vert.
- Moi c'est le grand, le beau, l'unique, le seul et heureusement, Keitaro ! Et c'est pas si dégueu ton truc ...


L’échange durera un bon moment, Yunaia relativement silencieuse puis se retrouvera seule avec le miqo’te timbré non loin. Elle commande alors un thé froid pêche. Le miqo’te réagissant à la commande dans son coin.

Yuna dérive le regard sur le miqo’te nacré
- Quoi encore ? <Étirant un fin sourire en coin, discret.>
- Boit des choses bonnes pour la santé !
- En quoi ça ne l'est pas ? <Cille un peu> du thé et un fruit.
- Un fruit ? .... UN...FRUIT ?! C'est une pêche madame ! UNE. PÊCHE.
- ... <ricane et soupire, fatiguée> et ce n'est pas un fruit, une pêche ?
- Je pose des pêches tous les jours madame ! Ça n'a rien de bon pour la santé ! <Il secoue la tête.> Les pêches, c'est le mal ! C'est mou, c'est juteux, ça n’a pas de gout !
- <étire un sourire en coin au défi qui se profile> vraiment ? <Récupère son verre et glisse des gils pour la midinette se redressant, elle délaisse ses affaires près du comptoir.>
- Tu sais ce qui aiment les pêches ? L'empire. <Il acquiesce gravement. Il grogne dans son banana split.>
- Je m'en contre fou de l'empire...ça ne va pas m'empêcher d'apprécier, je suis cuisinière aussi en plus d'être serveuse, certain dessert à la pêche te ferais pâlir de plaisir.
- Que nennie, femme de l'obscurantisme ! Le citron ou rien !
- <roule des yeux et souffle un rire> tu peux arrêter ça c'est bon on est que les ...deux...trois fin bref.
- citron, je connais pas mal de recette aussi, mais faut les mériter.
- Bon, parfois.. <Il se penche, posant une main sur sa bouche pour le cercle intime.> J'le trompe avec la poire... <Il acquiesce.> Le citron, ça s'mérite.
- Je suis certaine de réussir à te faire apprécier la pêche.

Yunaia retire une gorgée de son verre, le narguant clairement, s'humectant les lèvres ensuite.
- Je ne mangerai jamais ça enfant du démon !
- <souffle un rire> mais t'es sérieux ? qui t'as dit que c'était le fruit de l'empire, c'est une invention foireuse à toi ça. <Plissant le regard.>
- Mensonge et calomnie ! C'est une info' sûre !
- Bien, j'en veux la preuve.... si c'est vrai je ne cuisinerais plus jamais rien à base de pêche. <souriant en coin>
- Tu n'as qu'à te documenter !
- <hoche et soupire se redressant> comme tu voudras, tu es moins amusant pour le coup, je vais aller dormir. <souriant en coin.>
- Comment elle fuit ! <Il se redresse, passant son doigt sur le chocolat de sa banana split, passant sa main dans son dos.> Hep'.

Yunaia Takami repose son verre, soufflant un rire, et récupère son petit sac qu'elle glisse en bandoulière avant de prendre la clé et son paquetage au sol.

- hm ?
- Par la justice divine, je t'accuse d'hérésie ! Puisses tu trouver la rédemption avec le saint chocolat ! <Il tente de lever rapidement sa main, voulant lui mettre le chocolat fondu sur le nez.>
- <Ne réagira pas, elle cille puis louche sur son nez, un léger rire suivant> t'es complètement barge.<venant retirer la sucrerie de son indexe pour le gouter ensuite> c'est mieux que la pêche, je te l'accorde, merci pour la rédemption très cher.
- Mais de rien <Il agite son doigt comme une épée avant de le suçoter.> Toujours un plaisir de rendre justice.
- hm...<étire un sourire furtif et glisse son sac sur le dos> bonne nuit Drey, merci pour…bref, bonne nuit. <Plus douce, reconnaissante, allez savoir pourquoi.> Qui sait, si tu repasses je serais surement derrière le comptoir pour te servir ton citron glacé.
-Bonne nuit Blondie, un plaisir de te revoir~
- hm..<hochant légèrement, elle prend le pas.>
- Si tu m'souris et que tu mets du citron, j't'épouse !
- Bonne nuit midinette <montant à l'étage, riant dans le couloir en entendant le miqo’te.>
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:54


Une visite amicale mais surprenante au tapas, Yunaia accueillant une miqo'te, les retrouvailles étaient particulière, une étreinte en plein milieu de la glacerie sous les yeux d'un client avant de céder la place à Cirina te de filer à l'étage avec la miqo'te.


Les deux amies s'installèrent sur un divan dans l'appartement d'Aly, loué par Yuna temporairement afin de partager un moment de discussion.

Dans la soirée elle descendront pour prendre des plats au buffet durant le service de Cirina, pour finalement remonter et partager un repas entre amie, confidences, partagent, encouragement, toutes les deux partageant leurs inquiétudes, leurs mésaventures, se soutenant mutuellement.


- Différente, dans quel sens...? *s'enquit-elle en poursuivant son plat de manière plus modérée* Le coup du tabouret?
- Agressive, sur la défensive, méfiante, amer...<une moue suivant baissant le regard sur son plat> las... Et en même temps je suis...enfin libre et cette sensation me fait vraiment flipper...
- Hm... *Elle eut un faible sourire désabusé* Tu te souviens de quand on s'est rencontré...?
- Comment je pourrais oublier ça <souriant en coin> mais de quoi parles tu précisément ?
- Tu te souviens de... comment j'étais? *poursuivit-elle avec la même expression*
- Oui...mais...je ne crois pas réussir un jour à être à ce point-là Eylion c'est...fin...<soupire> à vrai dire c'est ce qui me fait peur, je veux pas en arriver là, mais je me sens tendue... dès qu'un mâle approche ou dit un truc de travers ou est trop...lourdeau ou dominant.
- C'est normal. Après ce que tu as vécu... Ça laisse une blessure et tu as peur de baisser à nouveau tes gardes, de te retrouver avec un nouveau Namar et de revivre la même expérience.

Kristina restera la nuit sur le divan, et possiblement les jours suivant, dans le but d'aider Yunaia discrètement au tapas sans pour autant se mêler aux gens ou au clients, souvent en cuisine, ou pour débarrasser et nettoyer les tables.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:55


- Et je n'ai rien contre le fait de rester proche de toi non plus...fin' je crois...<haussant une épaule> je suis juste méfiante et parano oubli ça. <Soupire>
- Il a fait quelque chose qu'il ne fallait pas ?
- C'est compliqué...on va dire ça oui...<dégluti doucement> mais je sors de situation catastrophe constamment, c'est toute l'histoire de ma vie, je me relève toujours, je ne serais pas cheffe de service ici sachant d'où je viens si j'étais pas une battante, j'arriverais à surpasser ça aussi avec du temps.

Yunaia Takami s'accroupie et récupère une casserole déversant ensuite les légumes en morceau à l'intérieur.

- Je suis désolé. *Tourne un peu le regard. * Je suis bagarreur mais si ça peut te rassurer, je ne frappe pas sans raison, et sûrement pas dans un endroit comme ici, et en plus t'es l'amie de mon ami.
- <sourit en coin> bon à savoir... mais je n'étais pas une femme battue pour autant. Encore les coups…ce serait même plus simple, c'est franc, direct sans détour...la manipulation et l'emprisonnement psychologique c'est bien pire et destructeur.
- Il faut crrroire qu'on a tous eu un passé chiant et qu'on s'en est sorti comme on pouvait. *Ricane et bois d'autres gorgées. *
- Exact... <glisse un regard sur lui, allumant le feu pour la cuisson> pour ta lecture, tu n’as jamais envisagé d'apprendre ?
- Quelqu'un m'a proposé de m'apprendre, mais elle est occupée parfois et je ne me vois pas m'imposer, déjà qu'elle m'a aidé à ne pas dormir dehorrrs...
- <hoche> j'ai du temps-moi si tu as envie et que tu repasses dans le coin, je peux t'aider. Je n’ai pas une vie super chargée...boulot, dodo...<ricane>
- Je veux bien, mais t'es sûre que ça ne va pas te mettre la pression à chaque fois ? Tu n'es pas obligée.

Yunaia Takami sort le paquet de viande qu'elle déballe soigneusement et commence à trancher de fine lamelle de chair, ses gestes sont précis, expert telle un cuistot.

- Avant je n'aurais jamais pu proposer une aide comme ça encore moins à un mâle sans me prendre la foudre, j'ai même dû...annuler des cours de piano avec un ami <soupire> j'ai plus cette contrainte, ça m'aidera, t'as qu'à voir ça comme une thérapie, je t'aide et tu m'aide d'une certaine façon.
- Si ça ne te dérange vraiment pas, je veux bien. *Sourit un peu. * Je n'ai jamais aidé quelqu'un comme ça, alors il ne faut pas hésiter à me dire si je suis trop chiant ou si je dis des trucs qui ne faut pas.

-Bien j'irais acheter ce qu'il faut dans ce cas. T'es curieux et sans gêne, il te manque un peu de courtoisie et de savoir-vivre mais tu n’es pas un monstre et tu t'imposes pas, tu fais l'effort, tu sais aussi admettre tes tords et tu t'excuses s’il faut, ce sont des qualités rares chez un mâle, j'apprécies ça. Je suis serveuse depuis des mois, j'ai appris un peu déchiffrer les gens en les observant <ricane> du moins en partie ou en surface dans un premier temps, ça ne me gêne pas de creuser un peu plus avec toi, après tout tu dois valoir le coup si même Eylion t'apprécies. <Souriant finement.>

J'linh Tia rit un peu plus franchement, puis semble réfléchir.
- Disons que je lui ai déjà sauvé la mise quand on était des gamins, puis je l'ai revu il y a une ou deux lunes, quand je bossais à la Luciole Ambrée. Mais vu qu'ils ont trouvé d'autre gens, je n'ai pas été rrrecontacté depuis.
- Tu bosses dans quel domaine ? t'as perdu ton boulot du coup ? <Haussant un sourcil.>

Yunaia glisse la viande à cuir avec les légumes et assaisonne le tout.
- On me demandait de surveiller, en dehors du combat, je ne sais pas faire grrand chose, mais comme tout le monde sait se battre, même là ce n'est pas forcément simple.
- On a qu'un vigile ici, c'est compliqué pour faire un tournus, si t'as besoin d'un travail dit le, je t’engage...c'est moi qui me charges du recrutement pour les gérants, deux d'entre eux sont en voyage, le dernier passe de temps à autre mais c'est moi qui gère.

- Ce n'est pas que j'ai perdu le boulot, c'est qu'ils contactent quand ils ont besoin, mais vu que je ne sais pas lire, le temps que je trouve quelqu'un pour m'aider, un autre a déjà répondu qu'il était libre !
- Je comprends, alors disons que si tu viens aider ici, t'es payé à l'heure où tu te pointes, tes horaires sont libres, on est ouvert tous les jours donc on n’a pas besoin de t'appeler au besoin, le besoin et là à toute heure. 50 gils l’heure...<touillant sa soupe qui chauffe, les effluves s'éparpillant dans la pièce peu à peu.> 50 de plus pour prise de risque dans une situation tu dois intervenir et que tu maitrise ce qui se passe.

- Je viendrrrais alors si ça peut aider, mais peut-être pas tous les jours, je suis quelqu'un qui aime bouger, du genre sportif alors il y a des moments où je vais aller m'entrainer pour me garder en pleine forme, c'est un des rares trucs que j'ai hérité de ma race je crois. *Ricane, puis opine ensuite, s'étant amusé à faire un peu l'idiot en sprintant sur place lorsqu'il a expliqué qu'il aimait bouger.*

- <rit doucement, hochant> comme j'ai dit c'est toi qui décides tu viens quand tu veux t'es payé à l'heure ou t'es en service, je te n’impose rien. Ton nom c'est Tibarn...c'est ça ? <Note donc lui souriant> je te ferais un petit contrat, tu signeras de ton nom et pas d'une croix, je t'apprendrais à l'écrire.
- Tibarn, c'est le nom qu'on m'a donné quand je combattais au colisée à Ul'dah.

L'échange des deux se poursuivra amicalement au salon, patientant sagement sur la cuisson de la soupe mais également le réveil de Kristina de son petit coup de chaleur.


- Tu as eu un passé vraiment difficile, en plus de ce qu'il s'est passé avec l'autre ?
- Oui...J'ai grandi dans les rues de Kugane, dès mes 11 ans, jusqu'à il y a environ un an. <Sourit doucement ça semble ne pas être un sujet difficile pour elle celui-là.>

- Et c'est comment là-bas ? Je ne connais pas du tout, je n'ai jamais été en Orient.
- <sourit doucement> mise à part ma situation, le pays lui-même est magnifique, la ville également, les paysages...n'ont rien de comparable à ici, l'architecture non plus. La mentalité est très différente également... les Hingashiens on a un grand respect d'autrui, des traditions des disciplines, bon il y a des cas et des cons partout hein...<souriant en coin> c'est réellement une culture différente. Je me suis rapidement attachée à plusieurs gamins des rues, des victimes de la guerre entre autre, réfugié en ville mais sans parents, dès mon adolescence je suis devenue une mère pour eux, je me...chargeais de voler à manger pour les nourrir.

- Et tu préfères la culture d'ici, toi ?
- Non...<ricane> fin...disons que c'est différent, il y a des choses qui me plait ici, moins de contrainte plus de liberté d'expression, moins de codes, bien que ça engendre du coup parfois un vrai foutoir et un irrespect totale des gens malheureusement.

- Je connais ça, sur Ul'dah, c'était un peu la même, je ne vais pas entrer dans les détails, mais c'est tout autant la merde quand t'es pas née du bon côté de la cité.

- <hoche doucement> j'ai cru comprendre oui...
- Et les autres de la rue t'ont suivi ici ?
-Non, il y a un an un peu moins même, j'ai été rattrapée dans ma fuite par un samouraï de Kugane, j'avais volé un paquet de riz pour les enfants avec mes acolytes...


Leur discussion et confidences du passé s’échangera encore une bonne heure avant l’arrivée de Solid, un « ami » d’Eylion dans la confidence, ce dernier rapportant une chaussure de la demoiselle.

La situation fut de plus en plus compliquée lorsqu’au réveil de Kristina, cette dernière ayant parlé durant son sommeil, Tibarn devenant suspicieux sur l’identité de la fameuse « cousine » de son ami d’enfance. Fini par reconnaître son ami sous son apparence voluptueuse.

Une bonne discussion suivant, le groupe finira par s’installer à table pour manger ensemble, discussions à nouveau, rires, insultes et grommellement animèrent cette soirée des plus étrange et agitée.



Le calme de la soirée revenu, les deux amies prirent le temps de rire à nouveau de discuter avant que Yunaia sombre, épuisée par sa sa journée bien chargée.


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:55

Yunaia se rendra en cette matinée ensoleillée, au cœur de la cité maritime pour faire quelques emplettes. De quoi cuisiner de bon petit plat pour elle et Kristina entre autre...

Elle prendra le temps également d'acheter le nécessaire d'écriture pour ses futurs cours avec Tibarn.

De retour au Tapas, Kristina aidera Yunaia durant l'après midi à ranger les cartons dans son nouvel appartement, l'aidant à l'aménagement également.
Échange de confidences à nouveau, conseils et tendresse en cette fin de journée plutôt particulière pour les deux amis.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:56


Kristina pivota vers Frederick, l'œil revolver.
- Toi, moi, elle, à l'intérieur *dit-elle en pointant du pouce la porte*

Frederick haussera un sourcil, ouvrant la bouche comme pour protester mais ... Disons que vu le regard lancé en sa direction, celui-ci fût prit d'un frisson presque familier. C'était probablement son inconscient, ou son instinct de survie qui guida ces pas dans la vaste maison.

Yuna tient toujours la porte de la sultane ouverte. Une fois à l’intérieur, Frederick posera les mains sur le canapé, glissant celles-ci sur le bois.

Kristina alla directement se servir un verre de rhum. Sa colère était perceptible à des mètres à la ronde. Kristina but la moitié de son verre d'un coup, dans une attitude bien masculine avant de le plaquer avec un bruit à la fois sourd et sonore sur la table.

- Peut-être que si ça me regarde... C'est parce que JE SUIS L’INTÉRESSÉ *vociféra t'elle*

Eylion ayant dévoiler son identité à Fred, l’échange devient que plus houleux entre les deux amis, sous le regard inquiet mais silencieux de Yuna qui reste à l’écart les observant, assistant pour la première fois à un Eylion des plus colérique et agressif. Néanmoins elle ne semble pas effrayée pour autant, le regard humide, la situation déchirante et son empathie n’aidant pas, elle garde contenance les laissant s’arranger entre eux jusqu’à ce que…


Frederick semblera réfléchir avant de simplement de déboucher la potion, et d'avaler une longue gorgée de celle-ci, laissant tout fois un fonds dans celle-ci.

-...
-...
- Hm ... ça a le goût de thé à la rose ...
- FRED!
- Eylion ?
- Mais, mais... *Elle le regarda, bouche bée* Frederick agitera la potion, du moins le reste.
- Bon sang il a pas fait ça ...si ? <Yuna figée sur son divan en fixant la scène>
- Voilà ... Comme ça, tu ne seras plus seul ...
- Il l'a fait, il l'a fait...! *dit-elle d'une voix tremblante, au bord de l'hystérie* IL N'Y A PAS D'ANTIDOTE!
- Merde...<souffle un rire se pinçant les lèvres, elle cille plusieurs fois> si ..ça c'est pas de l'amitié...c'est...ou alors de la folie..<grommelle> tu te sens comment ?
- Dans peu de temps, il va pas du tout se sentir bien, c'est comme si tu cramais vif et qu'on t'explosais les os et les muscles à coup de marteau...
- Hé bien ... Trouve en un ? Je pense que cela pourrait te motiver ... Et pour vous répondre Yunaia ... Pas grands chose niveau changement ... Hum ... Tout un programme ...
- J'ai souffert le putain de martyr... C'est le corps entier qui est changé... et tu le sens passer le changement.
- Dans ce cas, nous verrons bien ...
- Va t'allonger immédiatement!
- ... Du calme du calme je ne ressens ri... Ho ...-Un long gargouillement se fera entendre-
- Erh... J'hésiterai presque à appeler le doc sur le coup... Même s'il n'y pourra rien... Merde... T'es con! *dit-elle nerveusement*
- Ha ... T'as rajouté du Rhum là-dedans ?

Frederick passera sa main sur son ventre.
- On devrait...je peux chercher thay si tu veux...si ça se complique pour lui, réanimation ou autre tu sais faire ?
- NON *Elle se masqua le visage d'une main*... J'espère que ça n'en viendra pas à ça... Je ne suis pas franchement enthousiaste à l'idée que quelqu'un... Et Solid? Si, Solid! Il s'y connaît!
- Erf ... Je ... Je n'ai aucun regret !-Dans un douloureux sourire-
- Je vais l'appeler, il s'y connaît en alchimie *dit-elle nerveusement*
- <soupire> oui fin...là c'est quand même une vie en jeu Eylion...<douce, grommelant inquiète en fixant Fred.>
- Crétin!
- Il faut l'allonger ? on ne peut pas...le mettre dans un bain froid ou autre ça peut aider peut-être engourdir la douleur à venir...
- Je te laisse l'aider, j'appelle Solid...!

Kristina porta une main à sa linkperle, affolée.

- Hey ! Du calme vous deux ... Par contre ... Je ne serais pas contre ... Un verre d'eau ...

Yunaia attrape une carafe, file derrière et rempli le verre pour revenir rapidement avec.
- l'aider à quoi t'es marrant...<grimace> assied toi Fred.

- Arf ...
- <lui tend le verre> oh merde...Fred retire ton armure....
Frederick défera son épée, la posant sur le rebord du canapé.
- je veux dire...elle n’ira pas avec ton nouveau corps....
- ...
- ça peut…être pire ...
- Je nagerais un peu dedans mais ...
Yunaia tique à sa tronche se tourne.
- *Il y eut un véritable torrent de paroles de la part d'une Kristina affolée avec des mots à peine compréhensibles même si certains ressortaient comme "... Fred!", "... potion!", "... crétin!"*
- RETIRE LA PUTAIN !!! on ne sait pas ce que tu vas devenir !
- HEy ! Du calme je ... Je ... Je crois que j'ai besoin de ...
- Non, je... *Elle tenta de se reprendre de son mieux* ... Il... I-il... IL A BU LA POTION! Il FAUT QUE TU VIENNES!
Yunaia tentait de garder son calme....
- Ho ... Ho bon sang !-
-<se masse l'arête du nez et glisse un regard par-dessus son épaule, elle dégluti> tu.,. devrais la retirer...fait pas ton prude on sait jamais si t'es plus...massif ou autre hein. On ne sait pas ce que la potion va assimiler a "mignon" pour toi...
- ... En fait ... Je ... J'aimerais utiliser les toilettes ...

Quelques longues minutes plus tard.....


Kristina regarda, bouche bée, la métamorphose Fred portera son armure de sa main, laissant tomber celle-ci au sol.
- Hmpf ... Je ne crains que Yuna voyait juste ... L'armure ne me va plus ...
- ESPECE DE... RAH... *explosa la Miqo'te*
- Tu devrais...
Fred regardera autour d'elle, avant de faire un pas en arrière, haussant un sourcil vers Kristina.
- ... ?
- Tu fais quoi si on est COINCE comme ça pour toute la vie ?!

Yuna étire un sourire en coin, elle se retient de rire bien que compatissante et navrée, sursautant à l'Eylion qui fulmine encore.

- Hum... comment dire... Pourrais-tu regarder tes pieds ?
- ...!
- ... Mes pieds ? *A la remarque de Solid, son œil se baissa jusqu'à...*
- ... Fred baissera les yeux avant d'évidemment constater le soudain changement.
- ça va hein, commence pas, elle n’a pas une poitrine aussi grosse ! <Yuna plisse le regard, blasée, sur Solid.
- Hmm ... Le changement est ... Impressionnant ...
- *Œil qui s'attarda un peu trop avant qu'elle ne fasse* ... Putain et elle en a une plus grosse que moi...!
- ... Fred posera ces mains sur sa poitrine, soupesant celle-ci sans réelle gêne.
- Hum ... Il faut dire que ... Mon gilet me compresse le torse ...
Kristina se plaqua une main au visage face à la scène.


- Il ne reste plus qu'à transformer Yuna a ce rythme...
- ARRETE DE TE LES TRIPOTER!
Solid tente d'apaiser Kristina.
- Tout doux, tout doux...
- Hm ? - Ghhh... *Oui, elle fulminait bien sur place*

Fred relâchera donc son emprise, avant de soupirer.
- Laisse-moi en dehors de ça tu veux...<Yuna grommelle en direction de Solid, encore.>
- On va essayer...
- Vous êtes tous perturbé et instable avec tout ça je suis la seule qui reste...<ricane>
- Tuez-moi... et tuez-le au passage... *gémit-elle dans sa main* Fred regardera les trois personnes présente, avant de finalement remarquer Solid'.
- ... Je ne crains ne pas vous connaitre...
- Rassure moi c'est parce qu’elle ne le connait pas avec cette apparence ou elle est amnésique....
- Oh, ma personne n'est pas le plus urgent... en tout cas, vous le prenez nettement mieux, vous !
- Elle ne le connait pas sous cette apparence... Et voilà que je dis déjà "Elle"...! <Maugréât-elle.>
- ...bon, on ne va pas rester planté dans cette chambre, allons au moins nous poser.
- ... Oui! Hors de ma chambre! *dit-elle, honteuse*

Kristina s'employa à pousser "Gaëlle", jetant un œil au passage aux livres qui dépassaient sous le lit.

Le dialogue se poursuivra une bonne heure dans la pièce d'à côté, établissant un semblant de plan et d'organisation pour l'enquête et les étapes suivantes.

Puis Yunaia emmènera Fred' jusqu'à chez elle, prenant ses mensurations, pour pouvoir aller lui acheter des vêtements adéquates au vue de ses nouvelles formes actuelles.

Un échange se faisant alors que Yuna prend le temps dores et déjà d'éplucher quelques livres qu'elle possède, en quête de quelque chose qui pourrait les aider dans leur situation foireuse.



- Hmmm ... Que pense-tu d'Eylion ?
- <hausse un sourcil parcourant un premier livre s'installant au sol> Eylion en femme ou LE Eylion. <Amusée>
- LE Eylion.
- Hé bien sans doute la même chose que toi, je te l'ai dit c'est mon unique ami, je lui confierais ma vie et je lui donnerais la mienne s’il faut.
- Humm ... Il me semblait avoir entendu que tu le trouvais mignon, me trompe-je ?

- C'est encore faible comme mot mais ce n’est pas tant...physiquement <soupire> je sais pas il dégage quelque chose de plaisant, rassurant, qui apaise, oui je sais <ricane> même avec son caractère, il a ...un bon fond, une beauté d'âme différente malgré ses souffrances, j’arrive à.…être connecté à ce qu'il ressent depuis le premier jour, et encore plus depuis que j'ai traversé des choses similaires à lui ces...derniers temps avec mon ex. <la gorge un peu nouée> alors...ça créer on va dire une sorte de...connexion un lien particulier, un peu comme si j'étais réellement la seule à le comprendre et inversement. <Elle repose le livre et attrape un autre traitant de magies cette fois, elle grimace.> je n’ai pas ce qu'il faut ici je devrais aller voir à l'autre bibliothèque géante d'Uldah.

- ... Une description, semblant plus ardente qu'une simple amitié ...

- Je crois qu'il y a…différent degré d'amitié, ou d'amour, des sentiments peuvent être fort et un lien peut être créer de manière particulière sans pour autant que ça ne débouche en une romance, tu ne crois pas ?

- Je suis le premier à dire que l'on aime nos amis comme nos compagnons, nous nous imposons simplement nos tabous. Concernant Eylion ... J'avoue que j'espère le jour où il pourra trouver quelqu'un qui lui conviendra ...

- <soupire> j’espère aussi, même si c'est pas gagné...<soufflant un rire> son...vécu est tellement ...<grimace une moue suivant> je crois qu'une femme ne peux pas comprendre si elle ne le vit pas, on peut aimer Eylion, c'est facile malgré tout de l'aimer, mais le comprendre, le soutenir, faire abstraction de ses...pulsions colérique ou autre parfois...<ricane> ça...il faut avoir les épaules pour ça, et les femmes ici sont...trop...

- ... Ephémère ?

- Superficielle, demandeuse, égoïste...<soupire> chacune cherchant soit l'amour véritable mais sans s'investir de trop, soit une relation volage...soit encore, recevoir plus qu'elles ne donnent... aussi oui…malheureusement.

- Et vous ? pourriez-vous le supporter ?

- <étire un sourire en coin> je le fais déjà tu ne crois pas ?...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:57



Allongé sur son lit en cette fin journée, la mine songeuse et contrariée, d’un cœur lourd, la jeune hyuroise s’est isolée après sa balade matinale à la plage. Les mots, les gestes, les regards du miqo’te nacré semble se bousculer dans son esprit, elle se remémore ses instants de discussion, le visage enfoui dans son coussin pour réprimer certain sanglots.




- Le chat sans âme ? <Cille> Kristina fait sa vie aussi tu sais on n’est pas en couple ni attachée l'une à l'autre.
- Sait-on jamais ! <Il étire un sourire alors qu'il dépose soigneusement ses armes.> Avec vous, hein ! Et le roux.
- Tibarn est l'ami d'un ami, et je l'ai engagé au Tapas pour la sécurité, je le connais à peine. Et je ne suis pas du genre à être attirée par les femmes. <Soupire> oui ça existe encore figure toi...
- Et t'engage des gens que tu connais à peine ? <Amusé, il défait son haut.>
- C'est l'ami d'un ami en qui j'ai toute confiance alors oui...et si je lui tend pas la main qui le fera ? <Soupire> j'aurais aimé qu'on le fasse pour moi un temps, j'ai dû me démerder sans.

- <hausse un sourcil et ricane> tu...vas aller nager habillé ?
- La naïveté te dévorera un jour Blondie. <Il sourit, amusé, posant ses pieds dans l'eau, jugeant avant de s'approcher.>
- Et toi tu es trop présomptueux...tu parles sans savoir...je suis loin d'être naïve tu sais pas d'où je viens.
- Et je ne le saurais sans doute jamais. <Amusé.> Mais tu veux une nouvelle, Blondie ? On juge l'homme qui se trouve face à soi non pas pour ce qu'il est, mais pour ses actes.

- Je préfères ne pas juger du tout...et ce que je vois là en face de moi ne m'aide pas à savoir à qui j'ai à faire pour autant. Et inversement, donc tu n'as aucune raison de me qualifier de naïve, tu ne me connais pas.
- <Il conserve son sourire en coin.> C'est pour ça que tu es naïve, Blondie !
- <hausse un sourcil> Comment ça ? tu vas me dire que tu me suis, que tu sais tout de moi, que tu t'es renseigné...t'essaie de me foutre la trouille ?
- <Il souffle un rire puis secoue la tête.> Va falloir voir plus loin et plus grand, Blondie !
- <soupire et roule des yeux> tu me fatigue avec tes énigmes et ton blabla, parle franchement ou tais-toi.
- Penser qu'on peut se permettre de ne juger personne, c'est naïf, Blondie. C'est joli, mais c'est fatal. En faisant ça, tu te mets à découvert et ça permet à des gens comme ton charmant ex de te bouffer toute cru.

- <fronce les sourcils et dégluti à la mention de son ex, gardant le regard sur le miqo'te> Je ne juges personne, je suis comme ça, tu y crois ou pas, naïve ou pas je m'en fou, chacun fait sa vie, ses choix...je suis personne pour dire quoi que ce soit... tu vas pas me dire qui je suis aussi, je t'ai jugé toi ? tu es bizarre, décalé et très chiant <souriant en coin> mais je ne viens pas te faire une thérapie pour savoir ce qui fait que tu es si spécial et étrange, non ? toi tu te permets de le faire avec une inconnue, pourquoi ?

- <Il claque des dents, amusé, s'approchant doucement.> Je ne dis pas qui tu es. Je ne dis pas que ce que tu es, est mal. <Il s'arrête, la fixant de ses iris fauves.> Je dis que ta façon de penser est naïve et pour un prédateur, tu t'offres en proie. Je juge, car je suis un prédateur. Mais je ne compte pas te dévorer, simplement te prévenir et t'informer. A toi de faire ce que tu veux avec ça~

- <Se contracte et se fige à son approche, une proie c'est le bon mot oui, elle fronce les sourcils son souffle légèrement saccadé> bien...si tu le dis mais recule...t'es pas obligé de venir si près pour me parler. <sèche>

- Oh mais si. Si si si, il le faut. Tu ne connais que ça. L'oppression. L'oppression et la traque. C'est ainsi qu'il t'a éduqué et c'est ainsi que tu as appris. Tu veux y échapper ? Libère-toi, toi-même.

- <souffle par les narines, le souffle court> t'es…pas obligé de faire ça et j'ai aucune envie de te frapper pour ...me libérer comme tu dis...<néanmoins elle recule elle-même dans l'eau restant sur les fesses, dans le but de se redressée une fois plus loin.>


- <Il sourit en la regardant faire.> Fuir ne fonctionne qu'un temps, Blondie. Tu le sais, c'est inscrit dans tes veines.
- hm...alors quoi je dois te sauter à la gorge si tu tentes quelque chose ?
- <Il souffle un rire.> Me sauter dessus ne m'ferait que plaisir, ma grande. Non. Je parle... <Il se lève lentement.> Tu vies dans la crainte, tu souris, tu cherches à trouver la normalité. Mais quand tu ressens ce regard, cette approche, ça renait dans ton échine, hein ? Cette angoisse, cette peur. Elles ne partent jamais très loin.
- Et... ? je ne vois pas ce que je peux y faire pour l'instant...<recule d'un pas encore une fois, la gorge nouée sans le quitter des yeux.>
- <Son sourire s'étire alors qu'il fait un nouveau pas.> Affronter. Tu as des dents, fait en des crocs. Tu as des doigts, fais-en des griffes. Tu as un cœur, fais-en ton bastion. Tu dois apprendre à reconnaitre ta peur et à l'accepter, non la laisser te dominer. Sinon, tu ne seras qu'un mouton de plus, face aux loups.

- Je sais tout ça...j'y travailles...et je…suis bien entourée pour y arriver, mais ça prend du temps.
- <Il secoue la tête.> Non. Tes amis s'occupent de te foutre de la pommade sur tes petits bobos et te dire que ça va passer. Mais le monde ne fonctionne pas comme ça. Le monde est froid, dur et injuste. Il faut l'accepter, vivre avec et ensuite, tu peux bâtir quelque chose de beau dans cet univers.
- <fronce encore> arrête...tu sais rien d'eux non plus tu te permets encore d'ouvrir ta gueule et de juger, t'ignores ce qu'il fait pour moi. Vas te faire foutre Drey....t'as en partie raison mais là tu vas trop loin...je te permets pas de penser que mes amis ne font "que" me passer la pommade, tu sais rien d'eux non plus ni ce qui ils ont traversés et comment ils ont réussi à avancer.

- <Il étire un peu plus son sourire, penchant la tête sur le côté.> Oh ? Ont-ils tués ton mâle ? T'ont-ils mis une claque pour t'ouvrir les yeux ?
- Hein ?!! mais bien sûr que non .... mais non... de quoi tu parles ?!
- Alors oui, ils ne font que passer derrière pour réparer les p'tits bobos de Blondie. <Il vient tapoter l'épaule de la jeune femme de son index.> J'ai vu ta peur, je vois ton angoisse. Mais où est ta rage ? Ta colère ? Ta frustration ? Tout ce que tu as subit, toutes ces humiliations. Où as-tu caché tout ça ?

Yunaia frappera sa main d'un réflexe pour le repousser au moment du contact sur son épaule.

- ça bouillonne mais je veux pas y laisser sortir n'importe comment, je suis pas comme ça...c'est pas dans ma nature, je refuse d'accepter qu'il ait fait de moi un animal ou une colérique, ou hystérique paranoïaque... oui j'ai peur, j'ai plus confiance aux homme et leur pulsion de merde et je m'en veux pour un tas de chose, mais je tente de canaliser et là tu m'aides pas !

- Alors tu préfères être la proie qui se fera bouffer quelques mois plus tard. <Il agite doucement sa main.> quand on subit une attaque, Blondie, on retient de celle-ci. On ne cherche pas à limiter la casse. La casse est déjà faite. On apprend et on se forge.

- Je la retient, je suis plus méfiante ...et j'essaie de me forger, encore une fois tu juges sans savoir putain ! <Monte d'un ton> je viens de revenir ...je viens de le perdre tu comprends ça...tu crois que c'est facile quand on a une addiction et une passion avec quelqu'un, sous son emprise et qu'on ne l'a plus du jour au lendemain ?! Je suis paumée oui, et fragile, une proie je le sais très bien !! mais je ne vais pas restée comme ça, j'ai besoin de temps et on m'aide, t'as pas à faire ton sauveur !

- <Il ricane.> Hep, Blondie. Ta un crabe, sur le pied.
- hm ? <Cille et baisse le regard sur son pied, bêtement oui.>

Drey en profite pour lui mettre une pichenette sur le front.

Yunaia grimace et secoue le pied doucement pour dégager plus loin, elle ne panique pas pour autant, c'est pas une nunuche, puis grommelle à la pichenette, rehaussant les yeux sur lui.
- tu fais vraiment chier....

- <Il sourit à nouveau.> C'est pour ça qu'on m'aime, Blondie. Tes amis sont naïfs, tu l'es aussi. J'accepte ta pensée, tu crains la mienne. Mais même si tu me détestes, mes mots t'auront fait réfléchir et obligatoirement, ils auront une influence sur toi.

- Mouais...t'as qu'à te conforter dans cette idée si ça te fais plaisir...<soupire et prend le pas en direction de ses affaires sur la plage.>
- <Il secoue la tête.> Ça te fait peur ?
- Non et je te l'ai dit, tu as raison et je sais déjà tout ça, mais pour la partie qui concerne mes proches, t'as pas à l'ouvrir, tu sais rien du tout. <Récupérant ses affaires.>

- Je ne sais rien. Mais je vois.
Drey commence à remettre son haut, tranquillement.
- <ricane se rhabillant en pivotant> tu ne vois rien du tout...et c'est toi le naïf si tu penses qu'on peut se baser sur ce qu'on voit.
- On juge par les actes, Blondie. Les actes. <Il agite ses pieds pour remettre ses bottes par la suite.

- Oui et t'as vue quoi justement, c'est ridicule, on s'est croisé trois fois...<roulant des yeux> et tu ne sais même pas de qui je parles non plus, alors t'as vue quoi hm ?


- <Il remet doucement ses gants.> Je trouve que pour t'avoir vu "trois fois", j'ai vu déjà beaucoup de choses. Ne penses-tu pas ? Je te laisse y réfléchir.

- Sur moi oui et encore une fois je ne le nie pas, mais ne mêle pas mes proches à ça ...les concernant ou ce qu'ils font ou ne font pas pour moi t'as pas ton mot à dire tu en sais rien tu ne les connais même pas.

Yuna est visiblement bien plus hargneuse quand il s'agit de son entourage que pour elle-même.
- <Il sourit une énième fois.> Ne te dévoile pas aussi facilement. Tu m'offres trop de failles, Blondie. Ce n'est pas la bonne chose.
- j'ai dit quoi encore ?
- <souffle par les narines, silencieuse en le suivant du regard, TRES contrariée pour le coup.> J'essaie justement...et tu n’as pas à te fatiguer avec moi, je vois pas ce que ça te rapportes...
- Pas grand-chose. Mais tu m'plais bien, Blondie. Et si j'peux pas t'avoir dans mon lit, aucun d'mon genre t'auras dans le sien. C'est pour ça que je t’apprends à faire attention et à voir.
- <cille et hausse un sourcil> quel rapport avec le lit ou la baise ? <Ricane finalement> quoi t'as peur que je finisse vieille fille ?
- Nan, ça, vu ta tronche, j'y crois pas trop. Mais juste, si je ne peux pas t'avoir, aucun prédateur ne t'aura. Disons... Que c'est une question territoriale. Et puis, malgré ta naïveté, j't'apprécie, tu m'fais mes citronnades.
- .... T'es pas un prédateur Drey...pas comme tu crois j'en ai eu un <soupire> si tu l'étais tu en aurais déjà profité tu as eu l'occasion, ici dans l'eau, l'autre soir dans la ruelle...<fronçant les sourcils> et oui, les hommes comme mon ex je les approches pas, et si je te considérais comme ça je serais pas là à te parler...



Se rasseyant sur le lit, elle restera encore de longue minutes à réfléchir...avant le retour de Kristina sous peu.
"il avait raison cet imbécile...j'ai du mal à songée à autre chose qu'à ses paroles aussi cruelle que réaliste."
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:58

[Saphir]- Oh ça oui... Plus libre, moins
- Oh...bonjour Tibarn...<élargit un sourire, visiblement très agréablement surprise.>
- Hein ?
- Hein ?
[Tseren]-Salut ! Et a priori, je dirais non.
[Aezen] -Mh? *tournant la tête vers le miqo'te*
- comment ça ?
- Elle ne bouge pas, et reste comme ça.
- Laissez, je vais aller voir.

J'linh Tia se met droit comme un piquet et ne fait plus rien.
Aezen fronce les sourcils.
Saphir prend sa glace et part.
- C'est quoi ces conneries..
[tibarn]- Voilà, elle fait ça.
- Tu vas bien ?

Douce d’un sourire pour le miqo’te, yuna semble surtout ravie de le voir, y portant plus d’intérêt qu’à la soit disant cliente plantée devant inerte.

- J'ai essayé de lui parler et d'agiter la main devant sa tête mais... rien. Et ouais ça va, et vous ? *Avise les trois présents. *
- Bonjour. *inclinant la tête*

[Saphir]-Comment il s'est payé notre tête !
Saphir bouscule un peu Tibarn, glace en mains.
- Elle n'était pas là ?
- Je vais bien aussi merci...<elle est en effet bien plus...pétillante et souriante que les premiers jours de sa rencontre.>
- Eh ! *Il viendra essayer de la pousser en retour. *
- Nah. *secoue la tête, cuillère à la bouche*
- Ou alors, elle a filé très vite !
- T'as l'air en forme, il s'est passé un trrruc ? <tibarn a yunaia.> Elle s'est peut-être foutu de ma gueule aussi... *grommèle*
- hem…non non...<Yuna rougit légèrement et pivote> je te sers quelque chose ?
- Peut-être, qui sait ?
- On aura essayé !
- Je veux bien ! Mais pas de gros dessert cette fois, je vais prendre un truc plus petit !
- C'est l'heure du déjeuner, autant attaquer un tapas, non ?
- on a le buffet en bas vue l'heure les cuisines sont ouvertes vous pouvez tous en profiter ou sinon un dessert oui, léger donc ?
- Un quoi ?
- Un tapas. Je ne sais pas ce que c'est, mais j'ai hâte de découvrir !
- Un buffet ? *Un peu perdu.*

Saphir écoute principalement. Elle ne se mêle pas trop, c'est le meilleur moyen de s'informer.

- Un menu Tapas en bas ou bien le buffet à gogo moyennant un prix fixe, boisson y compris.
- Yosh ! C'est décidé ! Tous en bas !
- D'ailleurs y'a quoi en bas...
- Je vais prendre ça alors, j'ai faim.
- Oui on est pas qu'une glacerie <ricane> tu ne sens pas l'odeur des fritures maritime qui remonte des cuisines. <Amusée> Je vous invite à descendre Ed' est en cuisine il sert le buffet, j’arrive tout de suite.
- Ok !
- Attendez moi !
Aezen sourit en coin.
- Aezen ? tu vas rester ici tout seul ? <Amusée>
Aezen boit une gorgée de sa tasse.
[Saphir en bas] -Ah oui, ça fait tout de suite plus...restaurant.
- Ça donne tout de suite faim tout ça !


Une fois le groupe en bas pour déguster le buffet, Yunaia rejoins ces derniers échangeant donc rires et discussions.


- On fait comme ça alors, on n’est pas à quelques jours prêts <sourit doucement> j'ai fait le contrat également pour ton poste ici, tu pourras le prendre dès qu'il sera signer et venir à tes horaires libres comme tu veux. <D’un sourire pour Tibarn.>
- T'as l'air presque plus impatiente que moi !
Tibarn ricane et viendra s'arrêter de manger pour boire quelques gorgées de Sangria.

- Oui...c'est vrai...<rougit doucement pour le coup> disons que...avant je ne pouvais pas faire ce genre de chose, aider que ce soit un mâle ou non d'ailleurs, même Fred j'ai…dû revenir sur ma parole quant aux cours de piano qu'il voulait <soupire> mais je compte bien me rattraper maintenant.
- Ça fait du bien d'être libre, hein ?
- Oui...et...je suis ravie de ta rencontre, de celle de Fred également, dans un cadre plus amical, puisqu'on est tous lié à.…un ami commun, ça me fait du bien de retrouver un semblant de famille au final.

Tseren continue de tester les plats, il semble apprécier mais il a également l'air concentré sur son repas.
- Quant a...Solid...<soupire> je sais pas trop qui il est ni comment le cerner je suis méfiante encore je crois même pas qu'il est réellement un ami d'Eylion si ?
- Il me fait rire même s’il est trop rouge, mais j'attends un peu de voir ce qu'il veut avant de m'en faire un avis.
- Il a souvent la mention du fric dans la bouche ça me rend dingue, sans compter ses...regards ou sous-entendu comme je t'ai dit, je ne sais jamais s’il est lubrique ou si c'est pour plaisanter. <Une moue suivant>
[Tseren]- Solid ? Tu veux un rendez-vous avec lui ?
- Oh bah d'ailleurs c'est...un hyurgoth plutôt mignon finalement <ricane>
- Oh... c'est pour plaisanter ça.
- Hein ? un rendez-...tu le connais ?
- C'est lui qui m'a parlé de cet endroit, oui.
- hm...ça m'apprendra à parler en publique. <Soufflant un rire, pas gênée pour autant, elle est franche même face aux gens de toute manière>
- Dans ce cas... Je veux bien en savoir plus sur le personnage...<souriant en coin, plissant le regard.> On doit se méfier ?
- Ahah... il n'y a pas de mal. Je suis arrivé il y a moins d'une semaine, et il fait des plaisanteries douteuses, mais de là à se méfier, je ne pense pas.

- Mouais donc tu ne le connais pas plus que nous au final...c'est juste que vue ...ce que j'ai vécu j'ai du mal avec son humour et Kristina aussi, une amie à moi. <Haussant une épaule.>

La journée ce poursuivi en partie dans l'appartement de yunaia avec ses amis, Tibarn et Kristina, thé et discussions au frais avant de repartir pour la plage et profiter un peu entre ami.



Elle devra néanmoins mettre fin à ce moment, ayant oublié une réunion de travail avec le patron, elle filera rapidement pour ne revenir que le soir.


Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:59
Yuna, installée sur le lit, elle joue avec le petit Cao Minh contre elle, pouponnant, néanmoins songeuse, elle revit encore et encore cette scène si embarrassante et charmante à la fois, s'étant déroulée quelques heures plus tôt dans la glacerie.



Yuanaia a peine de retour chez elle en début de soirée, Cao Minh dans les bras et un sac avec ses affaires, elle avise Aether et Kristina chez elle, intriguée et amusée, les saluant, elle n'aura pas le temps d'échanger quelques mots que Midinette fera sonner sa linkperle lui annonçant qu'un client semble vouloir lui parler assez rapidement. Aezen l'attend en bas. La jeune Hyur s'excusera auprès des deux jeunes femmes chez elle et retournera au Tapas, néanmoins suivie par ses deux dernières petites curieuses.

[Aezen] Bonsoir. *souriant* Mh. Vous sortez? *souriant en observant Yuna de haut en bas*
[Kristina] ...? Il y a un souci? *maugréa la Miqo'te*
- Non je suis venue vous voir...on m'a dit que vous vouliez me parler, je suis de garde pour le petit Cao Minh ce soir <ricane> Oui midinette était un peu…fin j'ai cru comprendre peut-être à tort, il y a un souci ?
[Aezen] - Aucun soucis. *souriant* Mais si vous êtes de garde, mon projet tombe à l'eau. *amusé* Je voulais vous proposer de m'accompagner au Concert de la luciole ambrée. *souriant en coin*

Kristina plissa de l'œil.
- ...Oh euh...<Yuna rosit un peu et bat des cils>
[Aether]- Ooooh, que c'est mignooon ♥️
- Je...c'est gentil et hm...j'aurais été ravie, vraiment mais je garde le petit pour que Cirina puisse y aller justement.
[Kristina] - Elle est effectivement de garde *dit-elle, mitigée, sur la réserve*
Aezen sourit en coin à la remarque d'Aether.

[Aether]- Laissez, tatie Aether va s'en occuper de ce petit monstre adorable !
[Aezen]- Je comprends. *hoche simplement la tête*

Yunaia est flattée mais très gênée au vue des deux demoiselles qui assistent à une scène dont elle n’a clairement pas l'habitude.
Kristina regarda un instant Yunaia, semblant un instant perdue, hésitante.

- Hein ? oh non je...je peux pas sa mère est une Iriq qui ne l'a jamais laissé c'est la première fois ce soir elle a confiance en moi et personne d'autre mais c'est gentil.

[kristina avise yuna] - Tu... le connais bien?
- qui donc ? Kristina pointa Aezen du doigt.
- Oh bien sûr, enfin...connaître c'est un grand mot mais il a une chambre ici et il vient tous les jours c'est un bon client que j’apprécie oui, je ne risque rien si c'est ta demande. <Souriant en coin amusée>

Kristina baissa la tête, mitigée un instant
[Aezen]- Enfin... Ce n'est rien. *souriant*
- Du coup je...suis vraiment navrée Aezen mais je vous remercie de l'invitation.
[Kristina]- S'il... y a besoin... Je peux... m'occuper de lui...
- Je vais donc vous souhaitez une agréable soirée mesdemoiselles.
- Une prochaine fois peut être, ce n’est pas les soirées qui manquent <rit doucement.>
Aezen hoche la tête en souriant à Yunaia.
- Sans aucun doute.
- Une bonne soirée à vous aussi, vous viendrez me raconter ?
[Aezen]- Si j'y vais, oui. *sourit*
-Vous allez, vous en priver parce que je ne viens pas ?
- C'est devenu moins attrayant. *fronce le nez, amusé* Mais j'y passerai sans doute. *hoche la tête* Sur ce, Profitez- bien de la soirée ! ♪ A bientôt.
- A bientôt Aezen dans ce cas oui. Hmpf...<Yunaia rouge pivoine, pivote pour filer à l'étage, sans un mot.>



La jeune femme remettra Cao Minh à sa mère et son compagnon ces derniers de retour assez tardivement, puis ira s'installer sur le divan, elle bouquinera, attendant le retour de Kristina qui semble s'être volatilisée après l'arrivée d'Aezen. La hyuroise inquiète, ne trouvera pas le sommeil avant des heures et finira par s'endormir avec son livre devant l'âtre éteins.

..
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 8:59


<LP Fred malgré l'heure matinale.> Bonjour Fred, je...te réveil pas ? C'est Yuna. <d'une petite voix fatiguée>

[Fred mettra du temps à répondre, mais lorsqu'elle le fera, elle pourra entendre une voix soufflant avec Force]
- Ha .... Ha ... Yuna ? Non tout ... [expire] tout va ... Bien ... que puis-je pour vous ? [Accompagné de ces mots, elle pourra entendre les bruits de pas cadencé de la "Femme"]

<lp> Eh bien, savoir comment tu vas dans un premier temps <douce d'un ton navré toujours> ça ne doit pas être facile pour toi en ce moment. <Soupire doucement>

[La femme continuera de souffler] Pff ... pfff ... J'avoue avoir ... été dans meilleur situation ... Mais ... Pfff ... C'est un fardeau dont le poids est justifié... Haaa... Je vais bien .... Hormis les ... étranges regards ...

<lp> hm..<marque un temps inquiète> tu as l'air...pas super en forme là, t'es certain que ça va ? je peux passer te voir dans la journée ou ce soir si tu veux, si t'as besoin de quelque chose n'hésites pas. <sourit doucement>

<lp> Et...Eylion n'est pas rentré ce soir...<soupire> et personne encore ce matin, j'ai passé une nuit très courte, je suis inquiète. <une moue suivant>
[Toujours en soufflant] Hmpf ... Non je ... Je cours ... Je m'entraîne .... Haaa ... mais je vais ... faire une petite pause et ...Comment ça il n'est pas revenu ?

<lp> Ah..<rit doucement> je suis rassurée alors, je nages à brumée le matin moi, on peut courir un peu ensemble des fois si t'as envie et hum..<soupire embarrassée> en fait hier soir, c'était très embarrassant, un ami enfin…client habitué on va dire, un hyurgoth, m'a fait descendre de chez moi par le biais de ma collègue je pensais qu'il y avait un problème alors forcément…Eylion m'a suivi, et puis en fait Aezen, cet homme voulait m'inviter à la soirée à lavandière, il y avait une autre cliente présente j'étais…flattée mais gênée j'ai pas...l'habitude de ce genre d'invitation et…j'ai dû refuser vue que je gardais le bébé de Cirina justement pour qu'elle puisse aller à cette soirée <soupire> fin quoi qu'il en soit, Eylion et parti suite à ça sans un mot...<une moue suivant> et n'est pas rentré, ni appelé.

-Hmmm ... Eylion habite chez toi ? Pourquoi ne rentre-t-il pas chez lui ?

-Oh euh…oui il reste chez moi depuis plusieurs jours, hé bien au départ c'est parce que personne n'était au courant, et tu l'avais mis dehors de chez lui.<ricane> et puis…je crois qu'il a besoin de compagnie aussi, fin peut être que c'est plus le cas maintenant <soupire> hm…oui tu as raison il est peut être simplement rentré chez lui finalement.

-Je ne fais que soulever une ... question ... Haaa ... Hmpf... Il a visiblement la salle manie de ne jamais prévenir... Enfin, tu as essayé de le joindre ?

-Je n'oses pas, je…fin il me doit rien tu sais, Eylion est...il est comme ça, il va et vient, il donne des comptes à personne et j'ai aucune raison de lui en demander, j'espères juste qu'il va bien, ça ne me gêne pas qu'il prévienne pas. Mais...tu vois je...j'aurais surement accepté l'invitation d'Aezen dans d'autre circonstance, parce que même si je suis méfiante ces temps avec les hommes, je sais que lui, il vient d'hingashi, il est éduqué, courtois, correct...je ne risques rien, j'envisage rien non plus je suis…fin j'ai aucune envie d'une relation mais une sortie avec un ami pourquoi pas, et je me dis que…peut-être Eylion l'a mal pris que je sois prête à sortir comme ça, après tout il me voyait tellement réticente, il est peut être inquiet pour moi, j'ai peur de l'avoir déçu ou inquiété. <Soupire>

[Fred coupera un peu la parole, et prendra le ton d'une voix étonnement douce] Du calme ... Du calme ... prends le temps de respirer doucement, et compte jusqu'à cinq. Allez !

-<Souffle un rire et se pince les lèvres, elle prend une inspiration pour se calmer un peu> hm…pardon oui je…m'emballe et je t’ennuie avec mes états d'âme, à la base j'appelais pour toi en plus. <Ricane> bref...merci Fred pour...ton écoute. Et hm...t'as un moment aujourd'hui qu'on discute un peu face à face cette fois ?

- [Un sourire ce perceptible dans sa voix] Je t'en prie, et oui j'ai du temps à t'offrir. Tout fois, ne t'en veux pas de me parler, je pense que si tu le fais c'est car tu ressens l'envie de te confier à une personne de confiance, et cette personne est compliquée à trouver dans ton entourage désormais restreint.

-<étire un doux sourire, perceptible aussi, elle marque un temps de silence mignonnement gênée peut-être> ou-oui...j'ai confiance en toi et je suis…fin...vous devenez ce qui ressemble le plus pour moi à une famille maintenant, toi, Eylion, Tibarn...<rit doucement> et je ne pensais pas avoir besoin de me confier c'est...sorti tout seul. <Amusée> bon alors hm...j'attends de tes nouvelles, appel moi quand t'as un moment je passerais te voir, ou...passe au tapas c'est égal.

-Hmmm, très bien, je te rejoindrai au tapas et ... Ha ! maintenant que je te tiens, je voulais savoir : Tu recherches toujours du monde à engager ?

-Euh oui bien sûr, que ce soit pour la sécurité ou le service on recrute en effet, tu as quelqu'un qui cherche un travail ? <Douce et curieuse.>

-hé bien... elle ne cherche pas vraiment de travail je pense, mais l'idée de travailler dans un endroit disons... "Sociable" avec une patronne respectable et intéressé pourrait être une bonne idée.

-Très bien, dans ce cas envoie moi cette personne, ou emmène là pour me la présenter, on fera un petit entretien rapide atour d'un thé ou un café chez moi...<douce et souriante> si je peux aider, c'est avec plaisir...

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:03

- Je pense que tu gagnes haut la main si nous devons comparer nos ébats amoureux. *sourire taquin*
- <cille et hausse un sourcil, plus sérieuse> comment ça ?
- Je n'ai eu qu'une seule compagne jusqu'à la rencontre d'Aenor. Et je n'ai été fidèle qu'à elle.
- Alors on a ce point en commun...je n'ai eu que Namar, personne d'autre ni avant, ni après.
-*sourit en coin* Comme quoi...
- ça n'explique pas que tu aies pu penser de moi que ce n'était pas le cas, à quoi fais-tu références ?
- Mh. Ton charisme. *hochant la tête* Tu as ce petit quelque chose qui attire. J'en ai déduit à tort que ce petit quelque chose aurait attiré plus d'hommes qu'il semblerait.

- <cille et...rosit légèrement pour le coup, elle hoche et dévie le regard> le seul que j'ai attiré à vue cette mignonnerie que tu mentionne, faisant de moi une proie, et j'ai été traquée et piégée. Je n'ai jamais été courtisée ou autre ni chez moi a Kugane dans les rues ou je vivais en tant que sans abris, ni à mon arrivé ici, puisqu'il m'a attrapé très rapidement.

- Tu es une femme pleine de complexité. *souriant en coin*
- <souffle un rire et hausse une épaule> surement oui, la peur et les traumatismes nous rendent compliqué, craintif, ou radical sur certaine chose j'imagines.

- *hoche la tête* ça ne nous rend pas inintéressant pour autant. *souriant en coin*
- hm...ça dépend si on aime les prises de tête et les complications ou non, ou si on a les épaules pour les supporter et les affronter. Je suis attachée à mon meilleur ami, on a un lien relativement unique, il a vécu des choses similaires aux miennes on se comprend et bon dieu que c'est dur d'être son ami parfois <rit doucement> mais on s'accroche quand on aime la personne. Je me suis accrochée à Namar malgré ses maltraitances psychologiques je pensais pouvoir le sauver, l'aider, j'ai réussi en partie ... mais au dépend de ma propre personnalité, je ne ferais pas la même erreur.

- C'est une bonne chose. *hochant la tête*
- Navrée pour ...la séance mélo du coup...<rit doucement> mais... autant être franche tout de suite, ne sachant pas...la raison de ton invitation hier soir, et même si tu serais du genre à me plaire, physiquement tant que par ton attitude rassurante et correct, je suis clairement pas prête, faire confiance à un homme je peux pas et me lier à lui non plus.

-Ne t'en fais pas. Je souhaite te connaître. Autant via les bonnes choses et les mauvaises choses. C'est ce qui fait ta personnalité après tout.
-ça je peux faire, et des virées entre ami aussi, avec plaisir même.

- *Hoche la tête* Je comprends. Mon intention n'était pas de t'embarrasser. Ou que tu t'imagines des intentions précipitées envers toi. Quoi qu'il en soit. Sache que tu n'as pas à t'imaginer quoi que ce soit sur mes intentions envers toi. J'ai tendance à penser que si les choses doivent se faire, elles se feront naturellement. *hochant la tête* Forcer le destin n'apporte jamais rien de bon.

- <Acquiesce lui souriant à nouveau> je le pense aussi, bien que le naturel chez moi pour l'instant est trop méfiant pour se laisser couler.

Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:04

Après le départ d'Eylion de l'appartement, yunaia, songeuse rejoins le comptoir du Tapas, la fenêtre ouverte au vue de la chaleur pesante en cette soirée, elle s'arrête un instant au sons de la voix qui s'élève dans la brise maritime du quartier. Reconnaissant celle de son ami, malgré la différence en tonalité, la jeune femme ne résistera pas à sortir dans le jardin. Un regard se reposant sur le miqo'te non loin.

Elle étire un sourire, s'installant, son peton viendra donner la mesure sur le gazon, ses prunelles bleutées reposées sur le feu qui se réanime doucement, bercé par la brise, elle suivra alors les flammes dansantes au gré des vocalises de l'arcaniste.


[/center]
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:06

Endormie, la jeune femme délaissera son carnet près d'elle au sol. Quelques lignes inscrites en cette nuit, comme les vers d'une douce mélodie, qu'elle chantonnerai sans parole avant de s’assoupir.


Je sais qu'il y a quelque chose derrière ton sourire
J'en ai l'idée de par le regard que tu portes, ouais.
Tu t'es construit un amour mais cet amour s'écroule
Ton petit coin de paradis devient sombre

Écoute ton cœur, quand il t'appelle
Écoute ton cœur, il n'y a rien d'autre que tu puisses faire
Je ne sais pas où tu vas et je ne sais pas pourquoi
Mais écoute ton cœur avant de lui dire adieu

Parfois tu te demandes si cette bataille en vaut le coup
Les moments les plus précieux sont tous emportés par la marée
Ils sont effacés et plus rien n'est comme il apparaît
Ce sentiment d'appartenir à tes rêves

Et il y a des voix qui veulent se faire entendre
Il y a tant à dire mais tu ne trouves pas les mots
Ce parfum de magie, la beauté
C'était quand l'amour était plus impétueux que le vent
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:07


Rhian franchit le seuil de la porte, cherchant du regard celle qu'il cherchait - hmpff....<la porte s'ouvrant, elle tique mais ne se tourne pas, elle galère avec la machine à piler les glaçon, tirant dessus> j'arrives...tout...de ...suite...

Rhian regarda Yuna tout d'abord l'air très sérieux avant de virer à l'air larmoyant et sur exagéré d'un chiot battu.
- Yu... YUnaaaaiiiaaaa!

Yunaia se fige penchée en avant la machine dans les bras, coincée par...un truc visiblement et manque de la faire tomber au moment du "cris" puisque cette dernière fini par détacher, elle éclate de rire.

- Rhian aide moi au lieu de me faire peur !! <Reconnaissant la voix> - ...!! J'arrive, j'accours! *lança-t-il avant de partir d'un pas vaillant la rejoindre derrière le comptoir*
- Merciii...juste...prend là pour la poser sur le comptoir s'il te plait...

Rhian déposa donc la machine sur le comptoir, comme demandé.
- Je crois qu'un glaçon a pété la lame ou s'est coincé dessous. <ricane et soupire, soulagée du poids>
Rhian regarda un peu l'intérieur, curieux, essayant de voir s'il pouvait aider à résoudre le problème.
- Merci...je suis contente de te voir…c'est...une bonne surprise, tu vas bien ?

Le mécanisme est surtout bloqué par un gros pépin de pomme glissé à l'intérieur, empêchant les lames de tourner pour piler la glace.

Rhian prit une inspiration. Il tâcha d'ajuster le levier et de le maintenir, de façon à éviter que les lames ne le coupent quand il va essayer de retirer le pépin. Une fois ça de fait, il tenta de retirer celui-ci de l'autre main.

- fait gaffe, je m'en voudrais que tu perdes un doigt, tes maitresses vont me tomber dessus...<se pinçant les lèvres, taquine pour ne pas rire.>

Rhian grimaça en retirant sa main, s'étant effectivement coupé. Pas très profondément mais visiblement assez pour que ça pisse le sang, il porta la plaie, sur le côté de sa main, à ses lèvres pour juguler le flot.

- Y'a un chépin... *dit-il, la plaie à ses lèvres*
- Raaah mais ....<rit navrée et pivote pour se pencher et choper le kit de soin dans le meuble> attend bouge pas..... Un quoi ? <S’avance avec le kit de soin et cille le voyant reculer.> hm ?


Rhian retira le côté de sa main pour pouvoir parler plus librement.

- Un pépin *dit-il avec un sourire chaleureux comme s'il n'avait aucune blessure* mais si ça me vaut d'être soigné par une aussi sublime créature, je ne regrette pas d'avoir tenté l'épreuve!
- Oui un doigt tranché c'est un pépin c'est certain..<repose le kit sortant une compresse et attrape sa main en douceur mais empressée pour entourer le doigt avec le pansement> appui dessus pour arrêter la petite hémorragie.>

Rhian Vance suivit les instructions, conservant son sourire aux lèvres.
- <souffle un rire et relève les yeux sur lui, blasée> Ne me dis pas que t'as fait exprès hm ? <plissant les yeux d'un regard accusateur.>
- Non, je voulais dire qu'il y a un pépin qui coince les lames à l'intérieur *dit-il, le regard pétillant et le sourire amusé* Jamais! Mais je n'aurai jamais pu te laisser en détresse de la sorte sans risquer ma vie!
- ...oh..<rit doucement et roule des yeux, elle lui colle une bise sur la joue et retourne ranger son kit> merciiii, tu es mon sauveur du jour !


Rhian semble tout content de la bise avant de s'approcher et d'entraîner la jeune femme dans une étreinte des plus chaleureuses.

- un pépin ? <grimace> c'est pour piler la glace, pourquoi un pépin dedans ?
- Je suis trop content que tu sois rentrée!

Yunaia se fige et souffle un rire, elle rougit fortement pour le coup, toute raidie mais touchée, elle n'est clairement pas habituée à ce genre d'étreinte chaleureuse, du moins pas d'un adulte, encore moins d'un homme.

- Oh euh...merci...je suis contente d'être rentrée aussi..<d'une petite voix gênée, elle glisse un regard en coin sur lui, d'un charmant sourire filant, figée dans ses mouvements.>

Lui semble tout heureux, pas prêt à la relâcher de suite. C'est clair qu'il est tout l'inverse d'Eylion, ses bras ayant une large ampleur.

- <reste contre lui gênée mais finalement un câlin ça fait toujours du bien, surtout en ce moment, elle lui sourit mignonnement rougissante> tu hm...tu vas me tire comme ça longtemps ? parce que...si un client entre...<amusée>

- Alors comment ça va? *demanda-t-il avec un ton solaire* Je pensais que tu allais rester plus longtemps en Hingashi.

- Mais ça fait depuis tellement longtemps que je ne t'ai pas vuuu *fit-il avec un air de chiot abandonné*
- Je pensais aussi mais finalement c'était...une mauvaise piste <soupire> et hm...mon amie a eu des ennuis à cause de moi j'ai dû régler certaine chose et fuir à nouveau en prenant le bateau plus tôt, mais, ça c'est surtout à cause d'E...du boulot qu'on m'a trouvé ici.

Yunaia dissimule quelque chose comme elle peut oui, s'en voulant à mort de mentir, en partie à son ami, ne sachant pas ce qu'il sait ou non.

- Une mauvaise piste? Des ennuis? *Il consentit à la relâcher doucement, gardant une main sur l'épaule de la jeune femme*
- <souffle un rire> hm...bon d'accord alors une petite minute hm ? <tapote son torse d'une main comme à un gosse, amusée et dépitée.>

Rhian semble super content d'avoir droit à des câlins ou à un contact.
- Mon amie pensait avoir trouver la trace de ma famille biologique oui...<sourit doucement, faiblement même et pivote une fois relâchée> tu veux boire ou manger quelque chose ? <Cherchant la carte>
- Je ne dirai pas non, il fait chaauuuud...! Il y a du jus de fruit quelque part? C'est dommage pour ta famille biologique *dit-il en hochant la tête, l'air compatissant*

- Non mais tu plaisantes !! du jus de fruit ?! t'es dans une glacerie on a mieux que ça pour se rafraîchir, pour un jus de fruit va à l'antique ! <ricane, faussement outrée et lui tend la carte après une petite tape avec sur sa tête.> Et oust passe de l'autre côté...aussi...s'il te plait..<rit doucement.>


Le duo d'ami finira par monter à l'appartement de la jeune femme pour discuter tranquillement, partageant, confidences, souvenir, rire et même une once de tendresse amical, d'une étreinte que la demoiselle de refusera pas au beau brun.



Rhian décide alors d'emmener Yu' en Lavandière pour une balade. Pieds dans l'eau, le soleil fini par se coucher en cette douce soirée d'été.



Leur moments se terminera à la glacerie autour d'une glace, puis autour d'un thé chaud devant la cheminée chez la hyuroise. Rires, complicité et confidences au programme encore, rattrapant le temps perdu avant que le hyur ne finisse par quitter les lieux.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:09


Après le départ des employés, prévenu par Ed', Yuna déverrouille le restaurant et sort, cherchant du regard. - Bonsoir Ekla'...<douce d'un sourire amical>

Yunaia Takami est pieds nus, en tenue légère du soir, pas en service du coup, elle sort de son appartement à l'étage de la glacerie surement.

- Bonsoir. Désolée de déranger à une heure si tardive...
- Tu vas bien ? Oh c'est rien un ami à moi vient de partir et je suis pas une couche tôt <soufflant un rire.>
- Bien et vous?
- tu veux monter boire quelque chose chez moi on sera plus tranqui pour discuter. Oh mince on se vouvoie ? <rit doucement à nouveau> pardon...
- Avec plaisir. Ah heum, pardon, réflexe de vouvoyer...
- A force de voir les clients souvent je fini par ne plus savoir qui je tutoie ou pas. C’est rien, viens...il fait humide et frais là je suis pieds nus <ricane.>

Yunaia lui tiens la porte d’entrée, puis verrouillera derrière Ekla' vue qu'ils sont fermés.
- Fred' va bien ?

Yunaia sert le verre et lui tend, souriante toujours puis dépose la carafe au sol après s'être servie et s'installe à son tour.

- Mis à part le fait que je doive lui filer mes soutiens gorges... Je dirais que ça va...

Eklahona prendra le verre en lui gratifiant un sourire avant de boire une gorgée.

- <souffle un rire> oui...c'est...hm…particulier d'ailleurs j'ai un sac à te donner avec des vêtements et sous-vêtements que j'ai été chercher, j'avais pris ses mensurations.
- Oh c'est gentil, je le lui déposerais sur son lit du coup.
- Je te remercies <retirant une gorgée de son verre> alors il m'a dit que ...cherchais du travail ?
- Eh bien, pas vraiment en soi, mais avoir un travail ne me ferait pas de mal donc il m'a proposé... Après je ne sais pas si je suis réellement qualifiée pour ce genre de travail, peut-être en tant que videuse comme il me l'a dit...

-Oui, pour l'instant on a un xaela mais il cumule les petits boulots et c'est temporaire, pour aider le temps de trouver du monde, et Tibarn, un miqo'te engagé qui commence bientôt, ils se chargent de la sécurité, je ne suis pas contre d'une troisième personne <sourit doucement> je n’ai pas grand-chose d'autre à proposer sauf si tu sais cuisiner, ou faire le service simple comme dresser les tables ou installer les clients à une table le temps que je vienne prendre la commande par exemple. Pour les serveuses on est trois, Cirina, Ti'any et moi.

- Vu la tête que tire Fred' quand il mange mes plats... on va éviter bien que j'essaie de m'améliorer... Je ne sais pas pour le cas de serveuse, peut-être que... Ma condition... je suis assez grande et parfois je fais peur aux arrivants puis Fred' a dit qu'il faudrait que je soigne du coup ma tenue pour cela...

-On s'en fou...<soufflant un rire> ici tu restes toi-même, tu portes ce que tu veux tant que ce n'est pas provoquant ou indécent il y aucun souci. <Rit doucement> on oubli la bouffe alors, il faut que tu sois à l'aise et que le boulot te plaises c'est l'essentiel, un employé contraint n'est pas un bon élément. <Sourit doucement>

- Dans ce cas, plutôt serveuse à muscle aux besoins?



Les deux jeunes femmes échangeront encore plusieurs minutes pour faire connaissance, échange de sourire amical et courtoisie sincère, avant que Yunaia ne finisse par la raccompagnée hors du Tapas, allant pour fermer derrière elle la grande porte de la glacerie.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:09


- Je tiens à toi, Yunaia, c'est un fait et je te fais confiance... Ca me fait étrange d'admettre ça vis à vis d'une femme mais c'est le cas.
- C'est réciproques, et on le sait tous les deux ça, ce qu'on ne sait pas, c'est pourquoi...<soufflant un rire.> pourquoi moi.
- Hm...?
- Même ton entourage ne comprend pas..<ricane>
- Comment ça...?
- Fred' Tibarn...Rhian, ils sont tous conscient que tu...es différent avec moi, et personne ne peut l'expliquer, j'ai rien fait de spécial pourtant <amusée, glissant un regard sur lui du coin de l'œil> c'est comme ça c'est tout, c'est ce que je réponds, ça s'est imposé à nous dès les premiers jours. Une...connexion qui s'est faites, unique irrationnelle sachant ton passé, et que je te rende la pareil, au vue de mon passé et des évènements récent, l'est tout autant. Mais j'aimes ça.

- Je... ne saurai pas l'expliquer non plus...
- on doit juste...trouver la raison, décider quoi faire de ce...lien unique, de la meilleure façon pour nous préserver et préserver ce lien sans rien gâcher, sans chercher à comprendre pourquoi c'est là.
- Je suis trop impulsif pour réfléchir à comment je réagis avec telle ou telle personne... Si je sens bien celle-ci, ça se voit tout de suite... De même pour l'inverse...
- Tu serais hyur ou moi miqo'te je me demanderais si on n’aurait pas un lien familial. <ricane>
- Ça existe peut-être des liens spirituels... *dit-elle avec un sourire désabusé*
- <tique et rit doucement> un lien spirituel ? tu crois ? <Détournant le regard sur lui>
- Qu'est-ce que j'en sais? *dit-elle en haussant les épaules* Il y a parfois tellement de trucs inexplicables...


Kristina chercha la main de la jeune femme pour la prendre.
Yunaia Takami sourit doucement et viendra joindre sa main à la sienne, la seconde derrière sa tête, fixant le plafond.

- Je m'en fou, peu importe ce que c'est, ça me plait, je me sens bien, ça ne me...torture pas moi. <Douce a mi-voix sincère.>
- Je crois que le fait de trop cogiter... est et sera toujours mon tourment récurrent...
- Au moins tu le fais...je crois qu'on limite les dégâts, c'est un peu contradictoire en un sens, tu es impulsif mais tu prends le temps de cogiter quand même pour...gérer les situations, tu ne laisses jamais réellement les choses foutrent le camp pour autant.
- Donc...
- Hrm...
- là on va faire la même chose, attendre, régler tes ennuis, profiter entre..."copine" <souriant en coin taquine> discuter, se détendre, et je ne parle pas de câlin hm ? sauf si t'as envie ou besoin, et pour le reste...on verra bien plus tard, les choses une fois dans l'ordre à nouveau. Si tu arrives à te dires qu'il n'y a aucune pression de ma part ou autre Eylion tu te tourmentera moins.
- ça me la foutrait vraiment mal de... Je ne sais pas... te faire du mal ou autre... *admit-elle*
- C'est pas le cas, ni maintenant, ni ce qui arrivera ensuite...<sourit doucement et pivote sur le flanc, mais cette fois elle viendra, sans demander son avis s'allongée près de lui reposant sa tête contre son "torse" voluptueux.> Toi et moi...on peu plus ce passé l'un de l'autre…<ricane amusée> c'est comme ça, j'ai lutté contre mon « Tiran » pour toi, et toi tu es resté malgré ce que tu savais, c'est juste... une épreuve de plus, on y arrivera aussi, moi j'y crois, si je...je dois bien croire en quelque chose ou en quelqu'un dans ce foutu monde merdique et cruel, c'est bien en toi et en cette amitié. <Haussant une petite épaule, se taisant finalement dans un soupire.>

Kristina détourna l’œil quand elle sentit la "pression" contre son bras, tâchant de rester zen de son côté. Autant dire que c'était mal fichu la capacité de détente chez la Miqo'te.

- M-malgré... *toussotement* ce que je sais...?
- Hé bien, Namar était...ce qu'il était tu aurais pu m'abandonner, renoncer à notre amitié, pour ne pas me créer d'ennui, ou tu aurais pu t'en mêler en me mettant en danger, toi y compris,  mais tu n'as rien fait, tu es...juste resté là, à l'écoute au besoin. C'est ce que je fais là pour toi.

- T'abandonner...? Ça ne va pas à la tête? *maugréa t'elle, l'œil revenant à la jeune femme, contrariée* Comme je l'ai déjà dit, vous êtes tous fichus, si j'en vois un partir, je le courserai jusqu'au bout de la terre s'il le faut
- <se pince les lèvres cillant le regard dans son unique œil avant de pouffer de rire en cachant sa bouille dans le pull du miqo'te.>
- Hé, je suis sérieux là...! *ronchonna t'elle*
- <glousse encore plus et remonte doucement venant lui coller un bec sur la joue> je sais...et on ferait tous la même chose pour toi, Monsieur grincheux. C'est...ce qui me plait dans ce petit groupe que ta mésaventure m'a amené à connaître j'ai...la sensation à nouveau d'avoir un semblant de famille. Merci...Eylion <plus douce lui souriant>

Kristina se mit à rougir légèrement
- Hrm, bah, hrm... *Elle balbutia un instant, embarrassée* Si vous vous... entendez bien... les uns, les autres... Hrm... tant mieux... *maugréa t'elle, avec l'air typique de quelqu'un qui essayait de se montrer détaché tout en échouant lamentablement à le faire*

- Je crois que c'est en bonne voix avec Fred', je sais que c'est le cas avec Tibarn, et...Ekla' a été engagée hier et je l'aime bien <souriant en coin> et je crois qu'elle aime bien Fred' aussi...<ricane malicieuse, elle finit par se détacher un peu le voyant gêné.> Par contre...solid...<soupire et grimace> à voir avec le temps je dirais, je ne sais même pas qui il est ni ce qu'il fou là à vrai dire.

- Hrm... J'ai cru le remarquer aussi... pour la Roe et Fred... Je ne sais pas, je ne la connais pas assez... Je l'ai croisé, tout au plus, une fois pour me faire chier sur le fait que j'essayais de faire boire Fred *ronchonna t'elle* ça a fini en concours de boissons, ce n'était pas du rhum, j'ai perdu *ajouta t'elle avec le ton typique du mauvais perdant*

- Quant à Solid... C'est... particulier... Je ne peux pas trop en parler car j'ai promis de garder ça pour moi mais... Je sens qu'il est de confiance... En tout cas, il m'a beaucoup aidé alors que... rien ne l'obligeait à le faire.


Yunaia rit doucement plissant les yeux.
Kristina eut un air vexé au rire de la jeune femme. Oui, clairement, mauvais perdant.

- Moui...fin il mentionne pas mal l'argent Eylion...<soupire> si...son aide était sans intérêt derrière il ne le mentionnerais pas si ?
- Il ne m'a pas réclamé d'argent, je pense qu'il plaisantait quand il t'en parlait... Franchement, il n'est pas dans le besoin, je peux en témoigner. Par contre, c'est clair qu'il a de ces remarques, parfois *dit-elle en ronchonnant, roulant l'œil, gênée*

- Oui on...m'a conseillé d'aller lui en parler parce que...j'ai du mal avec ce genre de sous-entendu à double sens c'est parfois tellement subtil que tu fini par te demander si c'est toi qui a l'esprit mal tourné ou s’il a glissé quelque chose dans ses mots volontairement. <grimace, boudeuse, levant les yeux sur la fenêtre ensoleillée> on a trainé au lit longtemps..<ricane.>

- Je suis bien au lit... ...
- On reste là alors ? j'irais travailler ce soir, on se fait un méga petit dej' à deux dans le lit, tant pis pour les miettes <ricane>

Kristina tenta de ne pas montrer son air d'anticipation à l'idée d'un petit déjeuner préparé par Yunaia.
- <ricane, je connais cette bouille> je vais faire ça...<se redressant, elle ira enfiler un petit haut plus décent.>

- Mais sinon, c'est mieux qu'avant avec Solid... Enfin, du moins, il ne me fait plus de compliments étranges... C'est déjà ça... *bougonna t'elle*
- Peut-être qu'il réalise un peu qui tu es, l'influence que tu as sur nous tous, le fait qu'on soit...tous aussi dévoué et loyal envers toi en amitié, et ce que tu fais pour nous et ce que tu es avec nous, si c'est le cas, il est moins bête que ce que je pensais. <Ricane>

- Qui... je suis? Ce que je fais? *Elle se mit en position assise, perplexe*
- Tu es...un ami fidèle et loyal, tu gueules mais tu aides et tu écoutes aussi, tu mets des coups de pieds au cul à tes amis au besoin, pour leur bien...<souriant en coin>

Kristina eut un air quelque peu embarrassé au descriptif
- et on fait pareil pour toi s’il faut. <Amusée> enfin eux, moi j'ai une autre méthode, je préfère...te câliner aussi. <Soufflant un rire dans la cuisine.> - Hrm, mais... quel rapport avec l'aspect... "réalisation"?

- Hé bien d'un point de vue extérieur comme Solid qui débarque dans…notre petit groupe récemment formé par la force des choses, j’imagine qu'il doit avoir finalement une certaine admiration pour cette petite boule de nerf que tu es, en tant qu'ami avec tes proches, peut-être qu'il en a pas <soupire> ou qu'il en a besoin auss-….raaah non bon sang ça y est...je suis en train de compatir pour ce bougre. <grommelle.>
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:11


Ekla’ surprend déjà la demoiselle avec ses inventions de glace farfelue et amusante. Yunaia prenant le temps en cette soirée de lui apprendre les bases du service, elle sera fortement amusée et ravie, voir même soulagée d’avoir une aide supplémentaire.

Yunaia récupère une coupe, celle pour la passion chocolat, elle ouvre les frigos et prend la grosse cuillère ronde pour venir créer trois grosses boules chocolat. Eklahona observe Yunaia faire attentivement avant de tenter de s'en faire une pour elle, bien moins esthétique mais mieux fourni a cause de sa poigne vis à vis de la cuillère à glace.

- Enfin vu la mienne... <Elle semble réfléchir en voyant ses grosses boules puis joue un peu avec la cuillère pour leur donnée une forme un peu approximative de tête de koala, venant par la suite prendre deux biscuit pour former les oreilles et trois rolambaie, une pour la truffe et deux pour les yeux, c'est vraiment approximatif mais c'est un peu mignon> Tadah! Bon on dirait qu'il s'est pris une porte... Maiiiis... On dirait un peu un koala...

- Oh j'adores l'idée !!! mais c'est trop mignon on ose pas y toucher...<une moue suivant.>
- Pour les enfants se serait marrant et plus attractif non?


Le trio fini par sortir pour profiter de la soirée, chacun avec sa glace, ils seront rejoint par une nouvelle cliente du nom de Golyn Orben, peu de temps après.

- Bonsoir demoiselle, bienvenue au Tapas...<d'un sourire>
- Bonsoir, merci !
- Je vous en pries installez-vous, dehors ou dedans mais nous on est dehors et à l'intérieur c'est un peu vide pour l'instant <ricane> joignez-vous à nous, je vous apporte une carte ?
- Oh, hum oui d'accord ! Merci ! *Sourit, sa queue s'agitant fluidement dans le vent*
- La femme à la table est notre serveuse gros bras, pour la sécurité également, elle veille sur vous en gros, n'ayez pas peur.
- C'est moi! <Ekla lève une main pour saluer.
- Et Monsieur Aezen est un client habitué qui loge au dortoir.
- Oh ! Bonsoir !
- Je suis Yunaia Takami, chefffe de salle.
- D'accord !

Le groupe partageant un bon moment à la table sous les étoiles et au frais, avant de rentrer dû à la pluie soudaine si typique du lieu.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:11


Aezen observe la jeune femme longuement, tout deux installé devant la cheminée chez elle, à une heure tardive, les clients parti, Yuna tente de se détendre un peu.

-Mh. J'ai plus où moins remarqué qu'il y avait un problème. Et au vu de ton état… Je me permets de te dire que si tu as besoin de quoi que ce soit… N'hésite pas.

- <étire un sourire, touchée bien que gênée> ce n’est jamais facile d'avoir des amis proches en galère, j'essaie de tempérer les choses, je ne suis pas…directement concernée ne t'en fais pas je vais bien, ça m'affectes un peu c'est normal, mais je peux pas en parler, ce serait trahir mes amis.

- Je comprends. *hoche* Je me contenterai d'être un soutien moral pour toi dans ce cas. *souriant en coin* Du coup... Je me demande si cette conversation tombe bien... Vu que tu es préoccupée.

- Elle tombe, ni bien ni mal je dirais, je reste en alerte au cas où ...ou m'appelle, alors discuter avec toi, m'empêche de cogiter et de m'angoisser dans l'attente, c'est déjà bien.

- Très bien. Je me lance dans ce cas. *souriant en coin*
- Tu te lances ? <cille>
- Je me lance oui. Ça t’intrigue...? *amusé, légèrement taquin*
- Un peu...<soufflant un rire> et hm…Kristi se méfie d'un peu tous les hommes qui m'entourent, elle est protectrice sachant ce qui m'est arrivé.
- Je l'avais compris oui. Je traine assez souvent ici pour comprendre certaine chose sans forcément qu'on me les dise. *souriant en coin* Donc... Pour en revenir au sujet qui t’intrigue... *Prend une légère inspiration, laissant planer le doute* Il y a une soirée... Demain soir... *se pince un instant les lèvres* Le... "Madness" il me semble... Et du coup... Vu que ma première proposition est tombée à l’eau... Je me suis dit que peut-être, cette fois-ci, tu accepterais de m'y accompagner...? *penchant légèrement la tête sur le côté, souriant*

- <cille et souffle un rire> Hé bien j'allais m'y rendre oui, et proposer à mon petit groupe de déjanté d'y aller pour s'amuser et nous détendre mais c'est...mal parti vue ce qui se passe en ce moment. <Soupire> donc ...je vais te dire oui, mais...si je dois…annuler, ou aller les aider ou autre, sans pouvoir t'emmener, ne m'en veux pas d'accord ? <Douce et navrée d'avance, inquiète et visiblement désireuse de ne pas le vexer ou le blesser.>

- Je l'espère également. *hochant la tête en souriant* Je préfère te voir avec le sourire.

- J'allais leur proposer mais...vue la tournure des choses je vais me faire incendié gentiment, ce n’est peut-être pas le bon moment pour eux. Et je serais là s’ils ont besoin de moi, néanmoins… Je dois penser un peu à moi aussi maintenant. <Souffle un rire avisant les flammes> je suis bien plus souriante qu'à l'époque crois moi, tu me connais...dans une phase difficile oui mais bien moins que la précédente.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:12

L’arrivée en trombe de Kristina furax qui s’engouffre dans le Tapas, attire l’attention de la jeune hyur.

Elle entrera dans le but de rejoindre la miqo’te, cette dernière volatilisée comme elle sait si bien le faire, la jeune femme retournera dehors. La pluie ayant fait rentrer les clients, Fred’ installé au sol et trempé semble des plus inquiet, contrarié et peiné.



- Qu'est-ce qui...s'est passé encore ? <D’un sourire une moue suivant.>
- Nous avons discuté avec Eylion, pourquoi ?
- Non il y a plus que ça il n’avait pas l'air bien du tout et il a filé en douce surement depuis une fenêtre <soupire> c'est jamais super bon quand il fait ça. Je t'en prie ne me laisse pas comme ça je vais pas en dormir de la nuit.
- Hum .... J'aurais dû m'en douter ...Nous avons eût une discussion mouvementée ou chacun devait parler à cœur ouvert.
- <soupire doucement> je vois, dit comme ça j'en déduis que c'est privé et que...cette fois je n'ai pas à savoir et ne peux rien faire pour aider ? <Douce toujours>

- C'était effectivement privé, me concernant, je n'ai guère envie de parler de cela avec toi ... Juste ... Rester là.

Yuna hoche doucement d'un sourire navrée, elle n'est pas intrusive ni insistante, respectant autrui, elle se pencher pour lui coller une bise sur la joue délicate et mouillée ouais, se redressant ensuite.

-Courage si...tu changes d'avis je suis là Fred.
- ... A-t-il laissé un mot ?
- c'est vraiment son genre tu crois ? <Soupire>
- Non en effet ...
- tu ne sais pas où il a pu aller ? chez lui, ailleurs ?
- Chez lui ? Peut-être .... Je vais tout de même aller jeter un coup d'œil ...
- Alors fonce Fred' il va mal en ce moment j'ai ...<soupire> faut pas en rajouter sur ses épaules. <Sourit doucement> au pire appel-moi si tu le trouves et je viendrais, j'arrives à le calmer.

- Si j'y pense ... Nous verrons ... J'ai tout fois une idée ...

Fred’ posera sa main sur sa Linkperle, commençant à communiquer, avec quelqu'un.
Yuna prend le pas en direction du Tapas à nouveau.
- Yunaia ?
- Oui ?
- ... Je ... Je vais le ramener ...
- <soupire et hoche> oui, je te fais confiance.
- ...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:13
Après midi randonnée de Brumée jusqu'à la cascade des idiots pour Yu' et un ami du nom de Tibarn.




Yunaia souffle un peu et tout en marchant, retire son sac puis son blouson avant de hisser le sac sur son dos à nouveau.

- Peut-être, moi je suis sûr qu'ils sont tous en lien et que quoi qu'il arrive, c'est la même chose ! *Puis la regarde en biais. * N'empêche, tu t'inquiètes vite toi !



Yunaia détache sa gourde à la cuisse dans la pochette et retire quelques gorgées.

- Hm ? m'inquiéter vite c'est à dire ? <Rit doucement> quoi tu me trouves parano ?
- Pas parano', mais trop inquiète pour rien !

- Je...je trouve pas non, fin je suis pas chez moi ici, ça n'a clairement rien à voir avec ma ville, ma culture, tout est différent alors, je pense que d'une certaine manière c'est peu rassurant, ou intriguant. Je n’ai pas…peur pour autant, je m’interroge je dirais et je suis quelqu'un qui aime envisager toutes les possibilités ou les risques, on survit mieux quand on est attentif à ce genre de chose tu devrais le savoir. <Souriant en coin>


-Oh !
- Ça c'est normal, quand je me suis rrretrouvé à Ul'dah alors que je vivais à Sagolii, ça m'a fait la même chose, surtout que là-bas, il y a des gros bras pas content des fois... mais je pensais surtout vis à vis d'Eylion ! Et on est arrivé au premier endroit !

- .... Il est ce que j'ai de plus cher et de plus important alors oui...je pense que c'est normal de s'inquiéter pour les gens qu'on aime. Premier endroit ? ce n'est pas les idiots ? <Ricane, émerveillée.>

-Hausse les épaules. * Il est juste parti hier soir, il n'y a pas de quoi s'inquiéter ! *Puis avise les cascades. * Nan, celles-là j'ai oublié leur nom, les idiots elles se trouvent en Haute-Noscea !

Après un moment de discussion et de contemplation, surtout pour la hyuroise, le duo reprend sa route.



- Euhm… il y a un cristal qui empale cette tour ?
- Ouais, c'est... je ne sais pas en fait, mais cette couleur, c'est un cristal corrompu ça.
- Oui...et le lieu s'appelle comment ? on ira voir dans des bouquins pour savoir ce qui s’est passé <ricane> je vais t'instruire en même temps que moi. <Lui tirant la langue.
- Ou alors on s'en fout et on appelle ça "Tout transpercée" ! *Taquin, en avançant. *
- <rit volontiers avec lui> Je veux apprendre, j'irais voir et je te raconterais dans ce cas...mais le coin est joli quand même.
- t'as une idée du lieu où on fera une pause pour manger un morceau, ça gargouille déjà chez moi <soufflant un rire>


Les animaux de la région observeront parfois, aucune agressivité, ils semblent surtout curieux de voir deux humains se balader dans le coin.



Tibarn se baisse alors pour se rafraîchir en se passant de l'eau sur la tête.
Yunaia quant à elle, avise ses bottes trempées parce qu'elle avait le nez levé et sourit blasée, les bottes pleines d'eau.

- hmpff.. j'imagine qu'on y est là...
-<éclate de rire> Ouais, c'est ici ! On va éviter de s'approcher des coeurls, on ne sait jamais !
- Te marres pas c'est mal de se moquer, je vais être bruyante en marchant ça fait sploutch sploutch...<ricane le suivant> hm...<hoche souriant et ravie, elle analyse l'eau par contre> pas mal de courant faut trouver un coin plus calme...
- Elle est super bonne ici en plus !


- Ici ça te va ? Moi je sais que je n'ai pas trop de mal mais...
- Bon...c'est...<dégluti, elle est émue la blondie, le regard humide fixant les cascades et le lieu, le souffle presque coupé, un petit murmure mignon suivant> c'est bon...je suis conquise.


Le reste de la journée se poursuivi tout en détente, jeu de gamin dans l'eau, amusement, conversation et fou rire.






Après un bon petit repas préparé et emporté par Yunaia, à base de poisson pour faire plaisir au gourmand de Tibarn, le duo prendra la route du retour, Yunaia devant se préparer pour sa soirée.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:14


- Bonsoir Yunaia.
- Bonsoir Aezen <d'un doux sourire bien que surprise> carrément à ma porte ? <Soufflant un rire>
- Entre je t'en pries mais j'allais descendre, je suis prête. Aezen passe le seuil en hochant la tête.
- Je me suis dit que... C’était... Je ne sais pas... *amusé* Mieux de passer te prendre? *perplexe*
- Tu vas bien ? <Penchant la tête, elle avise la boite ensuite et tique rehaussant les yeux> eh bien, je dirais que oui puisque tu m'as invité, même si ça donne des allures de rencart. <Ricane> Aezen baisse son regard, parcourant sa tenue des yeux.
- Tu es ravissante. <Souffle un rire ensuite>… Alors ce qui va suivre va être encore plus gênant... *amusé*
- Merci...<rosit légèrement néanmoins> j'aime toujours tes tenues de chez nous aussi. <Amusée>
- Ah ?
- j'ai mis mon plus beau haori. *amusé il s'avance vers la table pour y déposer la boite, avant de s'accroupir devant elle*
- Il est très élégant oui j'aime beaucoup <douce et sincère, elle le suit, intriguée.>
- Je me suis dit qu'une attention... Provenant de nos terres d'origine te ferait plaisir... *il vient doucement ouvrir la boite, dévoilant une petite fleur de lotus*
- *Celle-ci est blanche, avec de légers reflets bleutés aux pointes des pétales* Aezen vient délicatement prendre la fleur de lotus dans la paume de ses mains en se redressant.

- Oh mince...<cille et se pince les lèvres> je suis allergique...<rit doucement> je plaisante évidemment...<taquine ce soir, puis avise ladite fleur, elle est touchée et l'humour l'aide surement à contrer un peu son embarras.> Elle est magnifique...<soufflant un rire>
- Je peux...? *s'avançant vers elle*

Aezen sourit doucement avec de venir passer la fleur de lotus dans les cheveux de Yuna, la faisant tenir dans les lacets d'une de ses tresses.
- Parfait... *souriant*
- Bleu, pour rappeler la couleur de mes yeux j'imagine ? <Souriant en coin> Merci Aezen.

Le duo arrivera au Madness avant le début de la soirée, ils profiteront du lieu, néanmoins pas jusqu'à la fin. La chaleur étouffante en étant la cause au vue de la fatigue de la jeune hyur. Elle laissera néanmoins une appréciation sincère dans le petit livre du lieu pour remercier de la soirée.




Il rentreront au Tapas pour pendre une glace à emporter, saluant Eklah' qui n'avait pas souhaiter aller à la soirée préférant rester au comptoir.


Arriver sur la plage, le duo s'installe dans l'eau, échangeant quelques confidences à nouveau, partageant leurs expériences, souvenirs....



Aezen tourne la tête vers Yunaia, l'observant un moment de ses yeux couleur miel.
- Je comprends oui. Et je suis d'autant plus désolé. Maintenant que je sais en partie pourquoi tu réagis ainsi Et je te remercie également pour ta franchise. Je ne savais pas que ton cœur était en proie à une incertitude vis à vis d'un homme... Je ne me serai jamais permis... Je ne me serai pas permis certains gestes ou certaines pensées...
- Hé bien en fait...c'est...compliqué...parce que, je ne sais pas vraiment ce que mon cœur veut ou ce qui se passe... en fait c'est... un lien unique et étrange entre nous depuis le début, une amitié très forte mais presque comme une symbiose, un lien spirituel comme il a songé en riant l'autre matin <ricane>
-Mh. Ce que je peux te dire...
- je peux pas dire que je suis amoureuse mais je peux pas nier mes sentiments non plus et je ne peux pas nier qu'il est la personne qui compte le plus pour moi.
- C'est que des âmes aussi fusionnelles est une chose rare... Et que tu ne peux pas te permettre de la perdre Yunaia. La question est de savoir ce qui te semble la meilleure solution pour que ce lien perdure... Le perdre viendrait à te déchirer... Crois moi... *levant les yeux vers le ciel, les yeux humides*
- ...<dégluti doucement, le fixant, on pourrait penser qu'elle vient de prendre un coup de marteau sur le crâne.>

Yuna soupire et hoche, silencieuse, elle marque un temps d'un souffle un peu plus court, émue et compatissante mais elle cogite sévère pour le coup.

- Quoi qu'il en soit…<Aezen baisse les yeux et la fixe, les yeux dans le vague.> Préserve ce lien...
- Mais…et si on se trompait et qu'on y perdait notre amitié ? <Soupire inquiète la gorge nouée.>
- C'est malheureusement le fardeau qui vient avec ce lien… Un risque qu'il va te falloir accepter ou non... Je l'ai fait... Mais mon histoire n'est pas la tienne...
- <hoche d'un sourire et soupire, les larmes aux yeux> tu...ne m'en veux pas ? j'ai...quelqu'un à retrouver, à appeler, je sais qui peut m'aider.
- Jamais je ne t'en voudrai Yunaia... *relevant les yeux vers le ciel*
- Merci...je crois même que tu viens de sauver quelqu'un...je t'en dois une...<se penchera pour embrasser son front, reconnaissante s'osant à ce contact qui en dit long du respect qu'elle lui porte.>


<lp Solid> Solid'...bonsoir c'est yuania..<d'une gorge légèrement nouée, un bruit de vague est audible en arrière fond, surement à la plage.> vous êtes là ?

- Bonsoir Yunaia. la voix est sceptique Je suis là, en effet... que me vaut le plaisir de votre appel ?

-<inspire doucement, plus déterminé mais toujours courtoise en rien agressive.> il faut trouver Eylion...vous êtes le mieux placé dans ce foutoir, je peux plus attendre...

-[Solid] Le Trouver ? Heu... ce n'est pas un problème, mais pourquoi ? Je l'ai quitté il y a deux jours, que s'est-il passé ?

-<lp> une dispute avec Fred' mais ...je le connais, faites moi confiance, il a filer en douce par la fenêttre c'est jamais bon, c'est qu'il veut pas qu'on l'empêche ou qu'on le retienne. Si il a quelque chose en tête...<soupire> j'ai plus de nouvelle de Fred depusi hier soir, je suis inquiète, Eylion ne répond pas à mes multiples appel non plus, et ça aussi c'est..pas normal...je voulais attendre et le laisser régler ça mais..disons qu'on m'a convaincu de faire ce qu'il faut..si vous savez ou le trouver, il faut y aller, et je veux venir avec vous. <plus déterminée sur la fin, c'est presque un ordre là en fait.>

-S'il ne veut pas qu'on le retienne, vous allez surtout l'énerver davantage plus qu'autre chose à mon avis. Moi par exemple, plus on va essayer de me pousser dans une direction, plus je vais trouver l'autre côté attrayant. Je vais commencer par aller lui parler, il sera peut-être plus disposé a vous écouter après ma petite..."conversation" avec lui. Vous devriez réessayer dans un moment ♪

-Ma petite...<souffle par les narines> Vous ne le connaissez pas comme moi je crois savoir déjà. Même en étant une femme il a prit mon appel Linkperle en modifiant sa voix et pourtant c'était très humiliant pour lui mais il m'a répondu, là il répond pas c'est qu'il y a un problème, mon grand, et rien à voir avec vouloir ou non me parler...<soupire et se calme doucement> Solid'..vous avez déjà eu quelqu'un qui compte pour vous ? p arce que...il est tout ce qui me reste ...<plus douce la gorge nouée et sincère> je veux pas rester là à rien faire et attendre un moment comme vous dites, s'il vous plait...on va le chercher et..si vous voulez je resterais muette tout le long je..je veux juste être là et pouvoir le voir et qu'il me voit, je sais que ça l'aidera.

-<attendra un moment avant de répondre, d'une voix légèrement amusé> Je me fiche pas mal de savoir ce que vous ressentez dans l'immédiat. En plus, si jamais vous venez avec moi, vous serez capable de m'interrompre dans ce que je m'apprête à faire, votre seule présence pourrait faire changer d'avis Eylionn, et ce n'est pas ce que je souhaite.<Solid, reprenant après un court instant, son sourire en devient presque audible> Ayez un peu de patience... je vous dirai dès que ce sera fini, promis.

-...changer d'avis ? mais..à propos de quoi ? <grommelle agacée, elle marque un temps> vous vous apprêtez à quoi au juste ? <fronce les sourcils> vous m'éloignez de lui volontairement pour quoi ? <plus sèche>

[Solid étouffera un rire, puis raccrochera]



Aezen ramasse ses affaires, allant plus loin pour ne pas interférer dans la discussion.
Yuna coupe la linkperle, le souffle court, larmes aux yeux et enragée, elle sert les poings fixant le rocher sans un mot.
- <soupire la gorge nouée> je suis...pieds et poings liés...
- Qu'est-ce qui te bloque...?
- La personne qui va aller chercher mon ami ne veux pas de mon aide, j'ai aucune idée ou aller pour le trouver lui ou tenter de le suivre ou autre...<soupire et se laisse tomber dans le sable, elle ne pleure pas, trop en colère et inquiète pour ça, ou trop fière peut être aussi.>

Aezen viendra s'accroupir et la regardera, le visage toujours aussi neutre, comme-ci toute émotion était enfuit, planquée quelque part. Il lui tend ses deux mains, attendant de voir si elle décide de les prendre ou non.

Yuna soupire et prendra ses mains simplement, le regard bas pour dissimuler les larmes qu'elle contient.
Aezen viendra alors serrer les mains, restant la... Comme une simplement présence réconfortante afin qu'elle ne soit pas seul dans ce moment.

- Il reviendra.

Yunaia tique au geste, surtout à sa signification, elle ferme les yeux et tente de contrôler sa respiration pour se calmer un peu. Hochant à ses mots.

-Je…je crois que je vais rentrer prendre un bain, me noyer dans un thé calmant...et essayer de dormir. <soupire>
- Trés bien.

Aezen se redresse doucement gardant ses mains pour l'accompagner également.
- Merci...<se redressant avec son aide, épuisée de sa journée> Yunaia récupère sa fleure soigneusement et sa serviette, prenant le pas silencieusement.
- Prend soin de toi Yunaia... *il s'éloignera, sur la plage dans la nuit noire, tel un samouraï solitaire.


De retour chez elle, la jeune femme épuisée par ses émotions de la journée, tant par celle en randonnée avec Tibarn que par celle moins plaisante en cette soirée, elle peinera à trouver le sommeil, avant de finalement s’assoupir sur son divan, un livre ouvert au sol près d’elle et une tasse de thé délaissée au sol.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:15


Eylion entrouvrit la porte, jetant un œil à l'intérieur.
Yuna sursaute légèrement à l'ouverture de la porte, elle dérive les yeux par-dessus son épaule. Sur le point de couper une tranche de pain, lâchant le couteau, figée sur place. Le miqo’te esquissa un faible sourire et franchit le seuil de la porte, refermant derrière lui.

- On dirai que tu as vu un fantôme...
Yunaia soupire, sa respiration se fait plus courte, elle tente de mesurer son émotion bien que le regard s'embrume rapidement.

-Oui c'est...<souffle un rire et dégluti doucement le suivant du regard tendrement> c'est presque ça... Tu...tu vas bien ? tu n'as pas trop…souffert ?
- Hm... Désolé...
- Et ne t'excuses pas, tu n'as pas à le faire...pas envers moi...<plus douce, lâchant faiblement ses mots bien qu'ils en soient sincère.>


Eylion s'approcha pour lui confier une étreinte par derrière.
- Je suis rentré... *souffla t'il faiblement*

Yunaia frissonne sous l'étreinte et soupire doucement, un soulagement certain en étirant un sourire, arrêtant ses gestes. A ses mots, elle se tournera lentement, dans le but de l'étreinte à son tour, glissant ses bras à ses épaules pour le garder contre elle.

- Je... ne voulais pas t'inquiéter...
- Je sais...mais...je suis habituée...et tu reviens toujours...<d'un murmure, souriant en coin, elle ressert l'étreinte dans un nouveau soupir de soulagement, enfouissant son visage dans le cou du miqo'te.>
- ... Hrm, revenir... Oui même si je suis... techniquement toujours une femme
- ... techniquement...tu…parles de tes attributs ? <douce, une moue compatissante suivant, bien qu'inquiète, elle recule son visage pour le contempler sans relâcher l'étreinte pour autant.>

Eylion afficha un air tout d'abord grave avant d'esquisser un sourire mi-amusé, mi-malicieux, puis tâcha de dégager sa cravate d'une main et de déboutonner le haut de sa chemise.

- ...tu souris ? <ricane intriguée, elle pense surement à une mauvaise blague et relâche un peu l'étreinte le laissant faire.>

Eylion glissa ensuite sa main à une sacoche aux allures spéciales, gravées de symboles. Quand ses doigts disparurent dedans, la forme du Miqo'te changea pour laisser place à sa forme féminine.

- ...

L'ampleur vint combler l'espace laissé par ses vêtements alors qu'Eylion vient sortit une pierre noire de la sacoche.


Yunaia bas des cils et se pince les lèvres, fronçant les sourcils, mi-amusé mi-blasée.

- On va dire qu'on a... détourné le problème avec Solid...
- Je comprends pas c'est...tu peux changer de l'un à l'autre à volonté ? Il a foutu quoi encore Solid ? Détourner... ?

Eylion Grenn rangea la pierre. Une fois relâchée à l'intérieur de la sacoche, il revint à sa forme masculine.
- Il a lié la malédiction... à cette pierre
- Oh... <dodeline et soupire, un fin sourire en coin> bon là je...je dois admettre que c'était...malin comme idée.
- Donc, hrm, oui, on peut dire que je peux... changer à volonté tant que je la détiens.
- sans souffrir ? Et...avec tout ce qui faut ? <Se pinçant les lèvres pour ne pas rire à sa question, fixant son œil unique.>
- Hrm, étrangement non, c'est... désagréable, ça me rend nauséeux, je pourrai presque croire que ça va faire le même effet que la première métamorphose mais...

Yunaia pouffe doucement, remontant une main pour ajuster une mèche de cheveux du miqo'te qui traine par-dessus son cache œil.

- Hrm... Tout est... *Il fit mine de toussoter, devenant presque pivoine sur le coup* en "place"*

- <hoche doucement et soupire soulagée, lui souriant tendrement, elle semble surtout réellement ravie pour lui> Bien…alors, tu iras mieux aussi à ce niveau-là, retrouver..."ça" c'était important pour ton identité et ton mal être, je suis rassurée. <Douce et sincère comme toujours.>

- Je dois t'avouer que je me suis rarement senti aussi bien... et pourtant, je suis toujours coincé dans un corps adolescent *dit-il avec un faible sourire* Et puis, c'est aussi un plaisir d'avoir pu voir ta tête entre les deux changements *fit-il, plus taquin*

- ...<ricane et plisse le nez, grommelant un peu> je finirais bien par ne plus la faire à force, avec...tout ce qui t'entoure comme bizarrerie tout le temps. <Souriant en coin, elle plisse les yeux> et je l'aime, moi, ton corps d'adolescent. <Haussant une épaule mignonnement.>


Le duo prendra le temps de discuter encore une bonne heure voir deux, tout en mangeant tranquillement bien qu'au fil de la discussion l'appétit de le jeune femme se fit moi présent.

"La princesse dans sa tour a trop attendu" *murmura-t-il, comme pour lui-même, comme s’il citait quelqu’un. *


Eylion continua d'observer Yuna un instant.

- ... Tu sais... J'ai exposé mon Principe à Solid, celui de l'Absolu
- Ah oui ? laisse-moi deviné, il t'a dit que ça n'existais pas hm ? <roulant des yeux.>
- Hé bien, de manière surprenante... Non, au contraire, qu'il y croyait grâce à son fils

- En voilà un veinard...son fils à trouver son Absolu ? <sourit doucement> tant mieux...<tiquant, elle marque un temps songeuse en fixant sa pomme, arrêtant ses mouvements> par absolu, tu...parles bien de ce que certain appel...l'âme sœur ?

- ... Il m'a juste souligné que... Comment l'expliquer... Ne faire aucun geste pourrait venir, au final, à couper toute possibilité... Que l'Amour est une chose qui se nourrit… Oui... Même si c'est... plus que ça pour moi... Je sais, c'est complètement absurde... voire d'un romantisme foireux et improbable dirait certains... Irréaliste... peut-être...

- ce n’est pas ce qui rend la chose justement plus belle ? qu'elle soit irréaliste ? <soufflant un rire.>


- Je devrais quand même retourner travailler...non en fait, commencer à travailler…<souriant en coin> tu...tu retourne chez toi j'imagine ? <d'un mince sourire toujours présent malgré tout, sincère.>
- Oui... Je pense que je t'ai assez accaparé comme ça *dit-il avec un faible sourire* Et oui, ce serait... plus raisonnable...
- <aquiesce doucement> c'est vrai...soyons raisonnable Monsieur Grenn...<retournant chercher son bol de fruit délaissé sur le tapis.> reprenons..<soupire> une semble de vie normal avant tout ce foutoir.
- Je reviendrais et, hm... *Il se mit à réfléchir regardant la jeune femme, pensif, puis finit par secouer la tête, mauvaise idée.*
- Si jamais tu as besoin de quelque chose, tu me dis
- Oui...je le fais toujours...et inversement, même si tu ne le feras pas… n'oublie pas tes souliers Eylion..<douce pointant vers la table.>
- Peut-être *dit-il en inclinant la tête de gauche à droite* Mais... je peux faire des efforts à ce niveau... Sauf si c'est vraiment trop... déraisonnable.

Eylion enfila ses chaussures
- J'apprécierais oui...je n'ai pas...<soupire> je n'ai pas envie de reprendre mon train train quotidien ici, sans que tu sois...un peu dans le coin quand même, fin'...m'oubli pas hm ? t'as surement un tas de truc à régler et je vais pas m'imposer, ou...bref...tu sais ou me trouver de toute manière.

Eylion s'approcha, se penchant de façon à la regarder en biais.
Yunaia s'arrête dans ses mouvements et lorgne son geste du coin de l'œil, étirant un sourire en coin, intriguée.

- hm ?
- J'y songerai peut-être si tu pouvais formuler ça de manière plus... affirmée *dit-il avec un sourire en coin*
- ... <soupire et souffle un rire> t'as intérêt à revenir me voir Eylion Grenn. <Plissant le regard>

Eylion eut un de ces rires sournois dont il avait le secret.
- <ricane roulant des yeux> aller tire-toi ...
- Bien, Madame *dit-il avec le ton d'un soldat ramené à l'ordre, à demi-amusé*
- <grimace> madame....
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:17


- C'est le possible psychopathe...
- Entre...<depuis la chambre visiblement.>
- J'ai changé d'avis.
Yunaia est simplement allongée, en pls si on peut dire un bouquin non loin qu'elle n'a pas ouvert encore.

- <soupire> à quel sujet ?
- Au sujet de se changer les idées... Je ne veux pas... Retourner dans la spirale qui était la mienne...

- hm...<marque un temps songeur> alors tu veux m'utiliser pour ne pas sombrer, et quand tu iras mieux il se passera quoi ? je peux pas te donner ce que tu cherches ou tu attends Aezen. Alors au final rester avec moi va te torturer plus qu'autre chose, ton premier réflexe de refuser mon amitié était le bon. <douce a mi-voix.>

- Refuser ton amitié...? Ça n'a jamais été mon intention Yuna... Tu as su briser ma carapace. Je ne me suis jamais livré à personne jusqu'à hier soir... Ça m'a... Perturbé... En un sens.

- hm...<grommelle la tête dans le coussin.> j'suis pas idiote...tu vas continuer à développer des sentiments si on sort entre ami, j'ai pas le droit t'infliger ça...Mais...j'ai rien fait pour la brisée moi, ta carapace...<boudeuse pour le coup.>

- Tu as peut-être raison. OU possiblement tord. Je ne peux pas te dire si mes sentiments envers toi vont changer du jour au lendemain, mais je sais qu'ils peuvent évoluer d'une façon différente. Qui sais... Je peux rencontrer une femme qui saura elle aussi briser ma carapace sur le pas de la porte du Tapas... *songeur* Après tout… C'est un défilé de femmes. *lâchera un léger souffle amusé*

- Hm...on verra bien dans ce cas...<haussant une épaule et étire un sourire en coin à la mention des femmes, un soupire suivant.>
- Ce que je veux dire par la, c'est que j'ai compris la situation, que je la respecte, mais je ne veux pas pour autant perdre ton amitié pour des sentiments naissant qui peuvent changer à l'avenir. Je sais passer à autre chose. *hochant la tête*

- ça c'est déjà plus raisonnable et logique parce que si tu me dis que t'es amoureux en ses quelques semaines à peine ou on ne fait que se croiser en tant que client et serveuse, je me marres Aezen. <soupire et ricane> après je... suis pas experte en la matière, j'en sais rien-moi si on peut tomber amoureux si vite ou non... j'ai qu'une relation foireuse à mon actif, et les seuls réel sentiments que j'ai pour la première fois sont compliqué envers un homme encore plus compliqué, et ça me fou la trouille, ni lui, ni moi osons prendre le risque...

- Je peux peut-être t'aider à y voir plus clair.
- donc...je ne peux pas juger ce que tu ressens non plus, si tu veux qu'on soit ami d'accord, mais si tu vois que tu...veux plus ou que c'est trop dur dit le tout de suite et je me contenterais de te servir ton café. Ça a ira c’est…entre lui et moi ...<douce et navrée> je n'ai pas envie d'en parler.

- *hoche la tête* Bien. Quoi qu'il en soit, je souhaite conserver cette amitié, oui. Tu n'auras pas à t'en faire pour moi à ce niveau. *souriant doucement*

Yunaia pousse le livre et se rassied finalement bien que sa mine soit fatiguée.
- Je te ferais une soirée sushi et makis alors...<souriant en coin.>

- Parfait. *sourit et s'avance, tendant doucement sa main* Amis, donc...?
- <sourit en coin et roule des yeux serrant sa main comme un pacte> ami oui...mais ne me portes pas en princesse pour autant...<ricane>
- Non, je te porterai en sac à patate. A plus tard.
- <grommelle et roule des yeux> non plus ! A plus tard oui...
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:18


Eylion aura un sourire victorieux empreint de malice, sans doute également motivé par l'audace.
- Bon alors...si c'est avec toi d'accord...<plissant le nez, elle flippe mais un peu moins.> et t'insinue quoi qu'on sera ralenti, je ne suis pas si lourde hein. <Ricane blasée.>
- Ah...? *Il la taquina un peu sur le flanc* Je ne suis pas sûr... Avec les glaces, les tapas... *dit-il sournoisement, taquin*
- .... <Yuna cille et mine de rien il a raison, elle s'avise un instant avant de rire> n'importe quoi..
- C'est l'état d'esprit *dit-il avant de hocher la tête* Après vous, gente dame *le ton était volontairement théâtral et légèrement exagéré*
- hmpf...<inspire et se lance.>
[Slaun] - Luquelot va vous remettre un chocobo adapté!
- Mais…un deux places, ne sont pas plus grand et plus gros ? <ricane>

Eylion alla récupérer le chocobo, demandant spécifiquement un équipé de la bonne selle et capable de supporter le poids de deux personnes.

- Je ne suis pas du genre à chipoter vraiment pas...et puis c'est mignon et marrant mais...va falloir juste que tu me dises comment monter...

Yunaia observe le tout, curieuse et moins inquiète finalement ça lui plait bien, puis cille à l'arrivé de l'énorme piaf et blêmie.
- Mais il est énorme !! <se marre>
- Erh... Oui... *Vu sa petite taille à lui, il savait d'ores et déjà qu'il allait avoir des difficultés à monter, se trouvant encore à côté de l'animal*
- un escabot peut être non ? <soufflant un rire en voyant la mine du miqo'te.> Non mais…Eyl'...<sourit doucement navrée à son regard bien qu'amusée> pour moi aussi hein c'est pas...fin...pas une question de taille..<soupire battant des cils mignonnement pour s'excuser> j'en ai besoin d'un quoi.
- bon merde hein...
- ... *Long moment de silence gêné... Il soupira par la suite, suivant la jeune femme sans doute à la recherche d'un escabeau*


Yunaia récupère un seau qui traine, vide et vient le retourner vers le chocobo. Yunaia monte sur le seau, puis la pointe des pieds en équilibre elle tente de choper de ses mains la selle et une attache au moins. Et se hissera, finalement comme une pro, souple et légère.

Eylion tâcha d'aider Yunaia à monter, la soutenant à la taille. Quant à lui, il mit un point d'honneur à monter par lui-même, ce qui donnera sans doute plusieurs longues minutes de lutte embarrassantes et particulièrement ridicules. Honteux, il essaya de montrer un air digne malgré la scène, prenant les rênes du chocobo.
[Cyngen] - Kwéééé !!! c'est par là-bas les amis !!!
- J'adores.....ça commence tellement bien..hiiiii< s'accroche au miqo'te se collant dans son dos aux premiers pas rapide> franchement...

Eylion semble plutôt bien se débrouiller pour contrôler sa monture même si ce n'est pas un professionnel non plus.


- Eylion même si je t'insulte, même si j'ai peur tu fonce d'accord, tant qu'à faire on la gagne merde ...<soufflant un rire.> Eylion aura un léger rire au cri de la jeune femme derrière lui.
- Même si tu m'insultes? *Il eut un autre rire, amusé cette fois avant d'avoir un léger air gêné au suivant geste*
- Oui même si je t’insulte parce que j'ai la trouille, ne m'écoutes pas fonce...<rit doucement> quand j'ai peur j'insultes oui, bon c'est pas souvent heureusement.

Eylion s'apprêtait à répliquer quand il entendit Slaun. Il dressa alors des oreilles, attentif.


"Vos chocobo sont vos amis, tout acte allant à l'encontre de lui sera sanctionné! Nous sommes ici pour nous amuser! Le chemin est balisé, veuillez ne pas sortir de celui-ci, pour votre propre sécurité!"


Eylion regarda son choboco à cette mention, perplexe, il regarda sur le côté pour savoir où se trouvait le sac en question. Il tâcha de vérifier l'ouverture et la fermeture pour se familiariser avec la manœuvre.
Yunaia le laisse faire, écoutant et observant, curieuse et attentive mais agrippée au miqo'te comme une huitre à son rocher.

"Faites parler le bon dresseur qui est en vous! Les trois premiers arrivés auront le droit à de belles récompenses! Pour le premier prix notamment une belle peluche gros chocobo -ALPHA- et un sac de 30 carottes de Krakka!" En direction du Ranch les amis !!


Yunaia ricane à la mention des peluches observant le miqo'te sans rien ajouter. Eylion ne sembla pas réagir à la mention de la peluche, restant relativement calme, concentré sur la course à venir.


[Cyngen]- Tout le monde est pret ?!
- Je ne suis pas certaine de savoir en quoi consiste le fait d'être prête ...<grimace soufflant un rire.>
- Hé bien... Bien me tenir, inspirer un bon coup et... éviter de mordre le cavalier...? *souligna t'il, amusé*
- ...je devrais y arriver, t'as oublié l'équilibre Eylion mais ça va je suis souple si j'arrives à courir sur des toits là je devrais y arriver aussi. <ricane>

[Cyngen] - Et bien décompte de 15 secondes !  15 !  10 !  Go !!!!!!!



"Hé c'est parti mais que vois-je, que vois-je?! Nous avons un chocobo qui reste sur place! Oh non Fuzelle est immobile! Mais... C'est son chocobo qui semble picorer les graines au sol! Noooon!"


Eylion claqua d'un coup sur les rênes, élançant le chocobo d'un bond, se penchant légèrement en avant par réflexe pour avoir une meilleure assise.

Fu Zelle descend de son chocobo au moment du départ, Fuzelle a remarqué une pierre de belle facture. Yunaia suis le mouvement d'Eylion, instinctivement, tentant de restée svelte et détendue.
[Naya :] Allée wiloh fout leur une raclée!!!!
- Ouais, je vais faire de mon mieux...

Eylion Grenn eut un sourire assuré et motivé, poussé par l'adrénaline du départ et la prise de vitesse.

F]] " Hé la course commence à un bon rythme! Avec en pole position Maeva et son chocobo Tiramisu!"[/b]


Maeva claque sa langue sur le palais, tapotant d'un geste léger l'encolure de sa monture qui... S’avança aussi vite qu'elle put, visiblement.

Cyngen Arauco monte sur son chocobo pour suivre la course et essayer d'entrainer celui de Fu'

Yunaia tente de réprimer des couinements aussi ridicules que mignon, bien qu'elle se retienne de rire aussi.

[Eylion] - Allez mon vieux, montre-nous ce que tu sais faire... !!

" Maintenant devant les participants, une épreuve d'endurance! Allez tout le monde! Fuzelle doit essayer de faire ... démarrer son chocobo!"


" Le chocobo de Fuzelle prend de l'assurance! Voyant ses camarade d'enclos, il démarre! OUI! C'est du beau!"


Eylion tâcha, pour le second tour, d'attraper un légume pour motiver et former un lien avec sa monture qu'il connaissait encore à peine

" NOUS ASSISTONS LA A UNE BELLE COURSE LES AMIS! De la Grâce, de la vistesse! Et du styyyyle! "


Yunaia observe Eylion fusionner avec le chocobo par le biais d'une salade et rit dans son dos, sceptique.

- Tu vas le déconcentrer si il mange non ? toi tu pourrais pas courir et manger en même temps...<ricane, la voix saccadée par la débandade du chocobo.>

- S'il était humain... oui...! *dit-il, en pleine acrobatie et effort*

" MAEVA garde sa pole position, suivi de très près par Eylion et sa compagne Yunaia! Mais personne n'abandonne! Momoko est là, et son chocobo n'a pas l'intention de se laisser faiiiire! Et celui de Wiloh non plus! Et oui c'est un combattant Sherwood! Fuzelle rattrape son retard et rejoint petit à petit le groupe! ALLEZ, ALLEZ, ALLEZ! LES BRAS EN... *plus de signal*"


- Là, mon grand, c'est bien...! *dit-il, enthousiaste en voyant qu'ils maintenaient toujours une bonne position même si un rapide coup d'œil par-dessus son épaule lui indiqua que Momoko les suivait de près, filant comme le vent*

Maeva Mirin poursuit sur sa lancée, ayant trouvée comme un langage commun avec son fier destrier dont elle semble plutôt satisfaite pour le moment !

[Eylion] - Tch, rien n'est encore joué, on dirait *fit-il, néanmoins avec le sourire*

Yunaia a un bug au cris de la demoiselle qui mentionne yu' comme compagne et éclate de rire. Eylion trop occupé à regarder par-dessus son épaule, il fit une mauvaise manœuvre qui planta presque son chocobo dans le décor* ...!!

" NON, voici que le terrible virage s'annonce! Et la course bat son plein. ON SENT LA SUEUR!"


Le Miqo'te tenta désespérément de retrouver son équilibre et d'éviter la chute. Le flanc de la bête percuta malgré tout la barrière, arrachant un KWEH plaintif* ...! Erh, oulà, du calme, mon vieux, désolé, désolé...!

QUEL SPECTACLE MES AMIS! ALLEZ, ON NE SE DECOURAGE PAS! Mais que vois-je?! C'est une remontée fulgurante de Moko, Wiloh et Fuzelle! Allez les filles!"


Yuna glisse sur le flanc du chocobo laissant un "hiiii" se faire, mais elle s'agrippera à la selle et pas à son partenaire de course qui galère déjà, néanmoins elle est plus super droite sur la monture et ça devient précaire.

- On va se remettre sur le bon chemin mais déjà... Gh...! *Il tira comme il le put sur les rênes, de façon à inciter sa monture à se remettre au milieu de la route. Son cœur battant à toute allure, il lui fallait déjà calmer la frayeur de son destrier et il s'y employa par un légume*

" Et c'est un sprint à présent qui s'annonce! ALLLEZ! Faites pêter les scores avec grâce et volupté!*


La monture redressée pour manger, encore une morfale comme son pilote, la hyur arrive à se remettre en selle et à retrouver l'équilibre, s'agrippant au miqo'te à nouveau sans le gêner.

Eylion serra donc des cuisses, se penchant, une main ouvrant le sac pour en tirer le légume, sans oublier de laisser la fermeture se rabattre. Il le tendit à l'animal* Allez, en guise d'excuse...

" Et maintenant l'épreuve sans doute la plus difficile! Les participants doivent faire en sorte que leur chocobo ne perdent pas le contrôle de leur chocobo! Face.... *roulement de tambours*  A un parterre entier de légumes de Gysahl!"


*Il écarquilla l'œil face au parterre qui arrivait en vue, un piège à chocobo à n'en pas douter! *

[Cyngen] <L'écart se creuse entre le peloton de tête et les derniers ! Mais rien est joué ! >
- ... Bon, je viens de le nourrir, ça devrait aller... *fit-il, l'air peu enjoué*
- tu parles oui tu le gaves comme une dinde il devient gros à vue d’œil...<riant>
- Allez, on ne va pas se laisser distancer comme ça...! *Un claquement de rênes invita le chocobo à accélérer le pas*

Eylion aura une idée, tâchant d'utiliser les bonds et le contrôle de la tête de son chocobo pour tenter d'en garder la maîtrise.

-<Yuna cille observant le champ de légume> on est foutu il va s'arrêter brouter....

L’idée d’Eylion fonctionne pour le chocobo mais la blonde par contre se fait ballotée dans tous les sens, couinant encore, elle se contient pour ne pas rire et se passer par-dessus bord> raaaah j'ai mal au cul !!

Naya pouffe de rire en entendant la blondinette sur son chocobo.


- Allez, un peu de courage *dit-il avec un rire malgré le fait que ses oreilles commençaient à fumer sous l'effet des cris et sa taille avoir des élancements à force d'être agrippée avec force. Eylion utilisera un légume après le saut, comme une récompense*

" LA GOURMANDISE... Est un vilain défaut! Surtout pour les chocobos! KWEEEH! "


- Meuh non, nous, on sait ce qui motive, hein, mon grand? -Motive le à la dernière ligne droite surtout...<soufflant un rire> je te savais pas ami des animaux Eylion.
- Je garde des réserves et hm... Je ne le savais pas non plus...! *admit-il*

" Et maintenant, il est temps de faire fonctionner les jambonneaux et les petites ailes! SAUTEZ MES CHOCOBOS! En pole position: MAEVA! AVEC GRACE, STYLE ET BEAUUUUTE!"


Le chocobo eut un peu de mal, alourdi par ses deux charges même s'il sembla s'en tirer sans être déconcentré par le potager.

" En deuxième position: ROBYNE! QUI MONTRE SON PROFESSIONNALISME! ALLLEZ!" " En troisième position: MOMOKO! LA PETITE AVENTURIERE NE LÂCHE PAS L'AFFAIRE! NAMEOH!"
" En quatrième position: Le DUO DE CHOC! EYLION ET YUNAIA!"


- De choc, de choc... *maugréa t'il dans sa barbe, il trouvait toujours le moyen de se plaindre malgré tout*

" Fuzelle, NE RELÂCHE RIEN! QUE LE SAINT GYSAHL SOIT EN TOI!"


- Je sens plus mes fesses...<pouffe, agrippée et essoufflée> mais ...tu t'en sors comme un chef avec les...rênes si ça peu...te rassurer ...je suis épatée !
- On n'est pas encore tombé... C'est déjà ça...
- ...tu n'aurais...pas...dû ...dire ça...<glousse.>
- ... Ne t'avise pas d'essayer de me déconcentrer... !! *pesta t'il*
- Jamais, tu vas être insupportable si on perd à cause de moi..<se marre encore.>


" Devant eux se dresse l'éternel tronc! EN AVANT TOUTE!"


- Oh ...non pitié on doit monter...<se crispe sur le veston du miqo'te> je préfère être sur mes pieds quand c'est sur les hauteurs...<peste à son tour pour le coup.>
- Alors il va falloir t'accrocher...! *dit-il, toujours déterminé à ne rien lâcher jusqu'au bout*
- <grommelle et se concentre, accrochée oui, reposant le front sur le dos du miqo'te sans le gêné, mais préférent ne pas regarder l'arrivée du tronc.>

" SANDWICH DE DODO ROTI, SANGRIA, JUS DE FRUITS VOUS ATTENDENT A L'ARRIVEE! ON NE PERD PAS COURAGE! LA DETERMINATION FIT LES GRANDS CHAMPIONS!"


Eylion dressa des oreilles à la mention de sandwich.
- pas maintenant Eylion !! on mangera au retour <riant> concentre toi !!
- Je suis concentré! *maugréa t'il* J'ai juste une raison supplémentaire d'accélérer...!! Yuna éclate de rire dépitée.

" ET UNE FONTAINE DE CHOCOLAAAAT!"


- Ah ça, ça devrait te parler...! *fit-il, taquin*
-<Yuna cille à la mention du chocolat et rit de plus belle> accélère putain de chocobo !!!

" Mais que vois-je?!  NOOON! Momoko se voit dépasser et se retrouve en dernière position! NOOON! On dirait que son chocobo s'essouffle!"


" MAIS C'EST HORRIBLE?! On dirait que ce tronc de l'enfer a beaucoup d'impact sur la vitesse des chocobos! Wiloh perd sa deuxième place et se retrouve en avant dernière! Nooon!"


"REMONTEE FULGURANTE DE LA JOLIE FUZELLE! GO GO GO! En troisième position!"  " Mais que vois-je?! Est-ce un aéronef? Une fusée? NON C'EST FUFU!"


" LE DUO DE CHOC PASSE EN SECONDE POSITION! BELLE REMONTEE DU COUPLE ET DE LEUR CHOCOBO PRINCIER!"


Yuna pouffe de rire encore une fois, toujours agrippée comme une huitre au miqo'te.
- O-on n'est pas un c-couple...! *balbutia t-il, gêné au maximum*
- Ah tient putain t'en as mis du temps à réagir ! <riant>

" ELLE MENE LA CADENCE DEPUIS LE DEBUT? ELLE SURGIT DES FOURRES! Qui est-ce ?! C'est MAEVA QUI SURVOLE LA COURSE AVEC BEAUTE!"


- Comment ça, j'ai mis du temps à réagir ?! *pesta t'il*
- <rit de plus belle> oh non rien ce n’est pas la première fois qu'elle nous mentionne comme ça c'est tout !

Eylion cligna de l'œil et se dit qu'il avait loupé un chapitre avec le monde présent, pour le dernier pan de la course, il tâcha de motiver sa bête à l'aide des légumes restants.

" Nouvelle épreuve d'endurance! Grimper au sommet du tronc pour retrouver la terre ferme! "


Yuna sera rassurée de voir une fois sur le tronc que tout est sécurisé, elle peut se détendre.

" M- A- E- V- A- ! Maeva, Maeva!  *Les spectateurs font une hola au passage de Maeva* "


" En troisième position: Elle représente le Masque et la Plume ce soir! FuuuuuuuuuuuuuuuZeeeeelle!"


Eylion est clairement motivé, il ne voit qu'une chose: la victoire...! Et il avait le sourire carnassier approprié pour aller avec la vue, utilisant son agilité pour continuer à motiver son destrier* Allez, tu peux y arriver...!!

Yuna serait surement en admiration devant Eylion en le voyant ainsi, mais puisqu'elle est embarquée et non pas dans le publique, elle se concentre surtout pour ne pas tout foutre en l'air.

- Fonnnnce glouton fonce !!! <Oui elle a donné un nom au chocobo.>
- ...*Le Miqo'te sembla se demander s'il devait dire quelque chose sur le coup* ...

"Mo mo mo mo mo mo, mo mo mo MOMOKO! Allez, on ne décourage pas!!!"
" Et c'est la dernière ligne droiiiite! IL EST TEMPS DE TOUT DONNER! "
" Epreuve de sprint! Ô grand sprint, ô scelle la destinée des participants!"
" HE C'EST LA FIN, Et c'est la fin! ALLEZ!"



- Fonnnnce glouton fonce !!! <Oui elle a donné un nom au chocobo.>
- ...*Le Miqo'te sembla se demander s'il devait dire quelque chose sur le coup* ...

"En dernière poooooosition: .....  MOMOKO!"

[Cyngen]- Bravo quand meme !!!

"Une belle course qui se termine malheureusement un peu moins bien! Mais il faut regarder la tenacité de Momoko et de son chocobo! Un jour ils vainqueront!"


" En avant dernière position: ...." " Fuuuzelle! On applaudit sa progression tout au long du parcours!"


[Cyngen] - A un poil de cheveux Fuzelle ! Quelle remontée tu nous as fais !

" En troisième position:... "
" Wiloooooh! Qui s'est battue avec fair play et grâce tout au long de la course! Voilà une valeureuse dresseuse qui prouve le dévouement, le professionnalisme du Ranch de Brancharquée!!! On l'applaudit! BIEN FORT!"


[Cyngen]- OUIIIII !!! *félicite d'applaudissement Wilooh*

" En Deuxième position:.."  " LE DUO INFERNAL, DE CHOC, ET SURTOUT DE KWEEEEEH!
*Cri de chocobo faite par Slaun en mode déluré. *   Course éprouvante et pleines de rebondissements! BRAVO, BRAVO! "


[Cyngen.]  KWEEEEEHHHHHHHHH

- infernal infernal...<se marre, reprenant son souffle> moi je nous ai trouvé géniaux...
- Rah, on y était presque...! *fit-il en ralentissant une fois la ligne d'arrivée franchie*
-Hey on est deuxième !!! c'est carrément chouette <rit doucement, lui grattouillant doucement et discrètement le flanc.>

Eylion bougonna quelque peu. Mauvais perdant? Certainement. Il se trémoussa un peu sous l'effet de la chatouille en grognant. Yuna souffle un rire se pinçant les lèvres en le voyant bougonner, même là le miqo'te est adorable, mais le se retiendra de lui dire.

[Momoko] Eylion et Yunaia sont un duo infernal.

 " ELLE DESCEND DE LA MONTAGNE A CHOCOBOOOO, ELLE DESCEND DE LA MONTAGNE A CHOCOBOOOO!   MAEVA! LA FUSEE! L'AERONEF A REACTION! TELLE UNE OMBRE! M - A - E - V - A!


Eylion flatta néanmoins l'encolure de sa monture, celle-ci poussant un KWEH équivoque, ravi de pouvoir sans doute s'arrêter. Yuna gratouille le chocobo pour le féliciter aussi et avise Elyion en biais l'air de dire "je te gratouille aussi ?"

Eylion lui jeta un œil perplexe avant qu'il ne devienne d'avertissement dans le style "Ne t'avise surtout pas de..."* Yuna ricane et ne fera rien bien évidemment se redressant assise dans une grimace endolorie, une main massant sa fesse droite> je sans plus mes jambes....
- Des regrets? *fit-il en esquissant un sourire en coin*
- Non...j'ai bien fait d'accepter…je te remercies d'avoir emporté avec toi le boulet que je suis...<soufflant un rire.>
- Je t'avais déjà dit quoi à propos du fait de dire des conneries? *maugréa t'il*

Yunaia se laisse glissée au sol sur ses pieds, les jambes chancelantes elle se tient à la selle "ouhlà."
Eylion regarda la distance avec le sol, se demandant s'il était bien raisonnable de descendre, sachant le trajet de retour à faire...

[Slaun]-Pour la troisième position! Wiloh! Je te remets 1 caisse de 50 légumes de Gysahl et 1 caisse de 50 carottes de Krakka accompagnée de 2 teintures pour vêtement couleur CHOCOBO! KWEH!

- Yunaia, tu pourrais...? *fit-il, préférant rester juché sur le chocobo plutôt que de risquer d'en descendre et de galérer à remonter*
- Oui oui !

[Slaun]-Pour la deuxième place! Le duo de choc! Je vous remets une peluche bébé chocobo, 5 teintures jaune chocobo et une caisse de 50 légumes de Gysahl!

-<souffle un rire et dodeline ravie, elle réceptionne le tout comme elle peut> Merci bien ! Eylion adore les légumes...<gloussant>
Eylion roula son oeil unique à la remarque.
Yunaia viendra attacher le tout à la monture, sauf la peluche qu'elle tendra fièrement au héros du soir.
- Tiens t'as ton propre glouton !
Eylion cligna son œil unique.
- Qu'est-ce que tu veux que je fasse d'une peluche...?
- ...la garder en souvenir ? <Cille amusée>
Eylion la regarda, blasé.
- Je peux même broder nos noms dessus...<dit-elle théâtrale en sur jouant la nana cucul in love à souhait.>
- Je suis un homme *grommela-t-il, fier comme pas deux, sous-entendant que les vrais hommes, non madame, ne se promènent pas avec des peluches*
- <souffle un rire et roule des yeux> alors je la garde...<contourne le chocobbo et murmure bassement amusée> et te la filerais une fois seul...
- Par contre, il y a une preneuse d'après ce que j'ai compris hormis si tu la veux?
- C'est la tienne t'en fais ce que tu veux ! <ricane> si tu me l'as laisse je la garde si tu veux lui donner je donnes.
-Ça dépend si ça te fait plaisir *dit-il en haussant les épaules, l'air faussement détaché* Mais c'est vrai que je ne t'ai pas encore offert grand-chose.

- Je la garde alors...<ricane et dodeline ravie, sachant pas trop qui la voulait en fait.>
- Hrm, hrm *dit-il, hochant la tête, toujours dans son attitude de coq, mâle fier*

[Cyngen] Hop hop hop, On a oublié une récompense !!! Et pour féliciter notre arrivante qui n'a pas eu de chance ! Voici 5 Spriggan en chocolat !!! Je te laisse en faire ce que tu veux ma jolie !

 « Encore bravo à tous pour cette magnifique course et merci pour votre participation ! »



Le duo prit la route en direction du Tapas, courbaturée la blondinette aura eu la chance d'avoir un massage des jambes par le miqo'te, tout en prenant le temps de déguster une énorme glace passion chocolat, pour finalement s'endormir avec sa peluche chocobo et laisser le miqo'te repartir.
Admin
Messages : 497
Date d'inscription : 18/09/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://chroniquesdekiwi.forumactif.com

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

le Mar 18 Sep - 9:31
- si je lui fais une remarque la prochaine fois, en lui disant de respecter mes serveuses ou elle fou plus les pieds ici ça te calmerais ? <Douce souriant en coin amicalement.>

- Je ne veux pas... Non je ne veux plus avoir affaires avec elles. L'une comme l'autre. Tu ne peux malheureusement rien y faire et je ne veux pas te priver de clients.

- Très bien, c'est ton choix Eklah' pas de soucis, je te remercie néanmoins pour ton aide. <Sourit doucement déçue mais comme toujours, elle n'impose rien.> je vais te donner ce que je te dois pour les heures que tu as faites. Les clients si c'est des cons qui posent soucis, ne sont pas plus important que mes employés Eklah'...Je ne tolère pas qu'on se moque ou qu'on fasse des remarques à mes employés.
- Cela ne changera rien sur ma décision.
- Je me doutes oui j'ai bien compris, tu es bien remontée, je suis navrée pour ça...<sourit doucement prenant le pas pour l'étage un soupire suivant.>

Yunaia récupère le carnet des heures faites par les employés, faisant un calcul pour ceux d'Eklah', elle vient ouvrir la caisse, remplissant une petite bourse en tissu avec son dû.

Djin Sha'kel les observe tour à tour, la cuillère dans la bouche.
- Si tu changes d'avis quand la gérance changera et que les Jin auront rien à voir avec tout ça, n'hésites pas à revenir, je t'engagerais <douce d'un sourire, elle lui glisse la bourse.>
[Djin]- Tu t'en va? *une moue aux lèvres*
- Hmm... On verra... Mais dans les conditions actuelles, je ne peux pas travailler. Oui, désolée, vous avez dû le voir hier que j'ai changé radicalement dès qu'une personne me parlait...
- Mais... mais! Qui va faire les couples aux éléphant qui se sont pris des portes ?! *d'un air paniqué*
- Je comprends. <Soupire> mais j'irais voir naya quoi qu'il en soit...
- Donc que ce soit pour mon confort où ceux des clients, je préfère m'écarter...
- Hanw. *d'un air plus sérieux* J'vois!
- Je repasserais peut-être de temps à autres oui. Et je parle de Fred, il a encore disparu.
[yuna] - Hm..<soupire navrée> désolée j'en sais pas plus, Eylion est de retour de sa mission, Krisitina, sa cousine repartie je ne sais où mais elle passe parfois, quant à Fred, aucune nouvelle.
- Comme je l'ai dit, il a disparu après sa dispute avec la Miqo'te aux cheveux noirs.
- Kristina oui...et il devait m'appeler et ne l'a pas fait...<fronce les sourcils> tu as essayé de le joindre ?
- Il ne répond pas, il m'a juste laissé un petit message sur son lit comme il a l'habitude de le faire.
- Il disait quoi le message ? Je crois qu'il s'est disputé aussi avec Eylion et…<soupire> si entre eux leur amitié est terminée, on risque de pas revoir Fred avant un moment. <Une moue suivant> je tenterais d'en savoir plus si tu veux.

Yuna rédigera ensuite une note pour ses employés, informant du départ de Eklahona.

Contenu sponsorisé

Re: Chapitre 2 : Retour en Eorzéa

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum